Quand Nicolas Maduro fait une leçon de morale au puissant Donald Trump

Maduro Maison-Blanche
Nicolas Maduro, le président vénézuélien. D. R.

Par Lina S. – Dans une lettre adressée directement au locataire de la Maison-Blanche, le président vénézuélien a dit la vérité toute crue au plus puissant président du monde. «Je ne suis pas un magnat, je suis un travailleur de la raison et du cœur», a écrit le successeur d’Hugo Chavez que les Etats-Unis tentent de renverser, jusque-là en vain.

«Si je sais une chose, c’est, à propos de gens comme vous, que je suis un homme du peuple. Je suis né et j’ai grandi dans un quartier pauvre de Caracas. Je me suis forgé dans le feu des luttes populaires et syndicales dans un Venezuela plongé dans l’exclusion et l’inégalité», confie Nicolas Maduro qui accuse Donald Trump de vouloir «amener (…) la même haine que [ses prédécesseurs] ont plantée au Vietnam» et d’«intervenir au Venezuela au nom de la démocratie et de la liberté». «Mais ce n’est pas comme ça. L’histoire de l’usurpation du pouvoir au Venezuela est aussi fausse que celle des armes de destruction massive en Irak. Cela peut avoir des conséquences dramatiques pour l’ensemble de la région», avertit le président vénézuélien.

«Le Venezuela est l’un des pays qui compte le plus grand nombre de processus électoraux au cours des vingt dernières années. Vous pourriez ne pas aimer notre idéologie, ou notre apparence, mais nous existons et nous sommes des millions», fait observer Nicolas Maduro, en s’adressant au président américain et à son administration, avant d’avertir le peuple américain des «conséquences imprévisibles» qui découleraient d’une invasion du Venezuela par l’armée américaine.

Nicolas Maduro dénonce l’«intolérance politique» de l’establishment américain conduit par l’imprévisible Trump et explique que les manœuvres américaines visent à faire main basse sur les «immenses ressources pétrolières, minérales et autres grandes richesses» qui ont «incité une coalition internationale dirigée par le gouvernement américain à commettre la folie grave de lancer une attaque militaire contre le Venezuela».

«Le peuple américain doit savoir que cette agression multiforme et complexe est perpétrée en toute impunité et en violation flagrante de la Charte des Nations unies, qui interdit expressément la menace ou l’emploi de la force, entre autres principes et objectifs, dans l’intérêt de la paix et du monde», rappelle Nicolas Maduro dans son message à Trump et au peuple américain «victime, dit-il, de ses propres dirigeants».

L. S.

Comment (18)

    Mme CH
    21 février 2019 - 0 h 33 min

    Le peuple le plus manipulé, le plus berné, le plus dupé, le plus induit en erreur….etc..etc…par ses dirigeants est le pôvre peuple américain….! Comme il est écrit dans l’article: il est victime de ses propres dirigeants..depuis le 11 septembre 2001 (et même bien avant, comme l’assassinat pendant leur mandat de: Abraham Lincoln, William McKinley,John Fitzgerald Kennedy ….la participation dans la Seconde Guerre mondiale, la guerre du Vietnam…etc….)!

    Y a-t-il une vraie démocratie aux USA, où c’est toujours les riches qui ont droit à occuper les postes d’avocat, de Sénateur, de Député, de Gouverneur, de Président….et c’est toujours soit le parti républicain soit le parti démocrate qui a droit au koursi de la maison blanche..et les deux partis sont gérés par les sionistes..! Même le système du vote: « la présidentielle américaine est une élection au suffrage universel indirect ; les électeurs désignent des représentants qui sont ensuite chargés d’élire le président et le vice-président. » …par exemple Strumpf a été élu sans avoir recueilli la majorité des suffrages populaires, c’est grâce aux grands électeurs qu’il est passé…!

    « Selon les dernières statistiques disponibles, datant de 2016, quelque 40 millions d’Américains vivent dans la pauvreté, 18,5 millions dans l’extrême pauvreté et plus de cinq millions dans des conditions du « tiers monde ».
    « Même s’il n’y a pas de données disponibles sur l’évolution de la situation depuis l’arrivée du pouvoir de Donald Trump, il semble que « les inégalités s’aggravent rapidement », a estimé M. Alston.
    Il a notamment critiqué la réforme de la fiscalité et des baisses d’impôts considérées comme un cadeau aux riches et « les efforts de priver le plus grand nombre de gens d’Obamacare », système d’assurance maladie introduit par son prédécesseur.
    Il a également dénoncé les manipulations avec les lois concernant le contrôle de l’identité des électeurs privant de vote des pauvres et les membres de minorités.

    Au sein de l’OCDE, les USA figurent au 35e rang sur 37 du palmarès de la pauvreté et de l’inégalité. Le rapporteur a été suivi dans son enquête sur le terrain par un reporter du Guardian qui a saisi par l’image, mieux que par la statistique, toute l’horreur d’une misère désespérée côtoyant comme à Los Angeles, le luxe le plus décomplexé. Conclusion d’Alston: «Ce que je vois est l’échec d’une société». »

    Donc Strumpf n’a aucune leçon à donner à Maduro ou à un autre président sur Terre…il doit arrêter de semer le chaos partout où sa machine infernale passe pour s’accaparer des richesses des autres…!

    1
    1
    UMERI
    20 février 2019 - 20 h 11 min

    Lorsque vous voyez ce qui s’ est passé en Irak, Libye, Yémen et la Syrie, ou les forces de l’O T A N, la Turquie, le Qatar, l’ Arabie Saoudite et leurs terroristes, recrutés un peu partout en Europe, se ruer comme des rapaces sur leur proie, cette agression, qui a causée des milliers de victimes innocentes, ou est l ‘intérêt du peuple syrien. Je ne suis pas un fan des dictateurs, mais le pt Assad a eu raison de se battre jusqu’au bout, avec une armée restée engagée, pour défendre la souveraineté syrienne. Le Président Maduro, doit faire face et rester au coté de son peuple et de son armée en se battant contre, ce monde dit « civilisé » qui veut imposer sa « démocratie » Honte aux pays de l’U E, qui suivent aveuglément et se couchent devant les ordres de Trump. La défaillance du Régime coûtera cher au peuple venezuelien.

    Anonyme
    20 février 2019 - 18 h 29 min

    Et oui il a toute à fait raison les yankees avec les sanctions croyent que maduro va tomber il ce trompe la ou il y’a des richesses les rapaces tourne autour et cela depuis des années en ce qui concerne le Venezuela

    8
    1
    Rayah
    20 février 2019 - 17 h 04 min

    L’embargo contre le Venezuela, Cuba, Iran, Nicaragua par l’administration americaine constitue un crime contre l’humanite. Il n’y a aucun doute que tout dirigeant qui met les interets de son peuple au dessus des corporations americaines et ne se conforme pas aux ambitions de l’entite sioniste est declare dictateur et doit etre elimine par tous les moyens possibles. La paix mondiale est menacee par un Monstre accule devant un mur qu’il a lui meme construit et ne fait que cogner la tete dessus. le Monstre a court d’idee, repete les memes betises et creuse son propre tombeau a la vue de tout le Monde. Vive le Venezuela libre et independant de toute ingerence imperialiste !

    11
    1
    Antisioniste
    20 février 2019 - 13 h 21 min

    Comme dans tous les holdups les rôles sont bien distribuer, il y’a celui qui reste dans la voiture ou le fourgon moteur en marche, ceux qui surveille l’arrivé des flics pour donner l’alerte et pour faire diversion, et ceux qui rafle le contenus du coffre. Là on voit bien les acteurs qui exécutent leur script, mais il ne faut pas oublier que ce script a des auteurs, et c’est eux les cerveaux de la bande. Moi je dis ça, mais je ne dis rien…..

    6
    2
    HOUMTY
    20 février 2019 - 12 h 09 min

    C´est comme ça que disait Saddam, maintenant c´est trop tard, Maduro aurait du faire profiter son Pueblo des immenses réserves de pétrole. Quand on a tant de richesse et que El Peublo ne trouve pas de quoi manger c´est que il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, n´est ce pas Bouteflika!!!
    VIVE LA MÈRE PATRIE et Cramba di Crambita!!!

    9
    24
      Lghoul
      20 février 2019 - 15 h 00 min

      @HOUMTY – 100% d’accord avec toi. Malheurement on évite toujours de chercher la racine du mal, du problème, ou comment on est arrivé a un stade avancé de la décadence pour éviter de refaire les mêmes erreurs. Par contre on aime beaucoup discuter les effets secondaires quand ils deviennent irreversibles. Par exemple, Ouyahia nous donne un « bilan » après 20 ans mais jamais a la fin de chaque mandat. On attendra gentiment alors le prochain qui serait annoncé en 2040. ça va coincider avec le plan d’ould abbas.

      10
      2
    Djamal
    20 février 2019 - 10 h 00 min

    L’estomac de vos compatriotes est vide monsieur ! Parler pour ne rien dire ne sert a rien.

    13
    39
      Elephant Man
      20 février 2019 - 11 h 28 min

      @Djamal
      Parce que selon vous l’entité sioniste et ses comparses vont remplir l’estomac des vénézuéliens comme ils remplissent celui des libyens ou ont rempli ceux des irakiens ou syriens ?!!

      30
      8
      Elephant Man
      20 février 2019 - 11 h 35 min

      PS : sans oublier les Yéménites…
      Et vous vous parlez comme BHL….
      La Non Ingérence ça vous dit quelque chose..

      22
      8
    viva maduro
    20 février 2019 - 9 h 05 min

    Bravo monsieur Maduro.vous êtes un président digne de diriger votre pays .vous puisez votre légitimité de votre proximité avec votre peuple,contrairement à la majorité des dirigeants arabes, roitelets et présidents illégitimes, qui puisent leur légitimité du soutien des puissances occidentales en contre partie de la mise à leur disposition des richesses et de l’espace terrestre,maritime et aérien de leur pays.

    34
    15
    ANONYME 1
    20 février 2019 - 9 h 01 min

    Il n’y a pas pire peuple qui subit que ces américains.
    Ils voient leurs dirigeants faire des guerres illégales et ils se taisent.
    Donc complices.
    Quand on se fait complices d’un voleur et d’un assassin c’est que l’on est sous un chape pire que celle que subissent les membres de la Cosa Nostra et de la Mafia.
    Marche ou crève.
    Et on le voit dans les actions de la police tous les jours, des citoyens abattus à vu et sans sommation. Les policiers sont impunis ce qui laisse comprendre qu’ils exécutent des ordres précis.
    Les prisons pleines d’innocents qui sont là juste pour le facies ou parce qu’ils dérangent en hauts lieux. ( Cas du plus vieux prisonnier politique au monde léonard Peltier, incarcéré aux Etats Unis pour des motifs fallacieux, car il dérange au pays de la liberté et des droits de l’homme qu’ils disent ! ! !)
    Des indiens qui ont été pillés de leurs terres, et ce n’est que dernièrement qu’une loi vient d’être votée pour autoriser ces autochtones à être propriétaire d’un lopin de terre, Eh oui cela se passe aux États Unis. Ils se font voler massacrer et piller comme le sont actuellement les palestiniens .

    28
    7
    Elephant Man
    20 février 2019 - 8 h 07 min

    Ce n’est pas une leçon de morale mais être factuel et réaliste.
    Le problème des USA est leur politique étrangère entièrement soumise à l’entité sioniste, ce pouvoir profond.
    Les armes de destruction massive en Irak c’est Netanyahou, « Guaido sert nos intérêts » a déclaré l’entité sioniste.
    Le Président Maduro a été élu démocratiquement, un homme du peuple élu par le peuple.

    39
    13
    Lghoul
    20 février 2019 - 7 h 51 min

    Il peut donner n’importe quelle lecon mais une lecon de morale ne donne pas a manger. Il doit plutot chercher pourquoi son peuple creve de faim. Sinin parler dans le vide n’ameliorera jamais les conditions de vie des citoyens du venezuela.

    21
    52
      anonyme
      20 février 2019 - 8 h 01 min

      Le peuple meurt de faim parce qu’il est soumis à un embargo commercial et financier, des néocolonialistes (Espagne, USA), des ennemis intérieurs prêts à vendre le pays de leurs ancêtres pour un bout de pain ou une villa à Miami. Ton genre, quoi !

      56
      16
      Elephant Man
      20 février 2019 - 8 h 10 min

      @Lghoul
      Embargo sanctions ça vous parle..

      48
      11
        Lghoul
        20 février 2019 - 12 h 40 min

        Le Vénézuela est riche mais Chavez, avant Maduro gaspillait son argent sur les autres « causes ». Et puis pourquoi cet embargo au juste,pourquoi et comment a-t-il commencé s’il n’avait pas isolé son pays du reste du monde comme la Corée. Et puis pour certains despotes, il faudrait toujours créer un ennemis exterieur pour survivre et défouler les foules. Pour ce qui est des usa et de l’espagne, ils ne chercheront que leurs interêts partout dans le monde, chez nous inclus… ça me rappelle quelque chose …

        4
        10
          Elephant Man
          20 février 2019 - 14 h 37 min

          @Lghoul
          Outre ses richesses dont l’or noir, les positions géopolitiques et géostratégiques du Venezuela qui est antisioniste propalestinien ses liens indéfectibles avec Cuba…par extension sont visés la Russie la Chine et l’Iran.
          L’entité sioniste a déclaré « Guaido sert nos intérêts », les partisans de Guaido ont défilé avec des drapeaux israéliens….

          8
          4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.