Ali Ghediri : «Le cinquième mandat menace la paix civile»

Présidentielle Ghediri
Le général à la retraite Ali Ghediri. D. R.

Par R. Mahmoudi – Commentant les manifestations populaires de la journée de vendredi, le candidat à la présidentielle le général Ali Ghediri considère qu’elles ont été «pacifiques à travers tout le pays» et qu’elles devaient «se poursuivre dans la dignité et sans violence», en exhortant les citoyens à «éviter la provocation».

Dans un message vidéo diffusé sur sa page officielle Facebook, et intitulé «Message à la nation», le candidat à la candidature des élections du 18 avril prochain, prenant une posture solennelle, estime que «le cinquième mandat menace la paix civile». Expliquant son propos, il dira : «L’Algérie traverse une phase critique de son histoire, qui peut la mener vers l’inconnu.» Dans le même sillage, le général à la retraite a mis en garde contre le recours à la force par «les partisans de la continuité», ce qui, selon lui, «risque de mettre l’Algérie dans une impasse, en menaçant son unité et sa stabilité».

Plus offensif contre les partisans de la «continuité», le candidat Ali Ghediri juge que «leur obstination à défendre, à tous prix, l’option d’un cinquième mandat» ouvre la voie à tous les périls. Poursuivant son réquisitoire, il estime que les partisans du Président ne s’encombrent d’aucun scrupule pour continuer à «hypothéquer les institutions et à gouverner derrière les rideaux sous le règne d’un Président malade». Il les accuse de «vouloir profiter de l’état de santé du chef de l’Etat pour lui confisquer ses pouvoirs constitutionnels, dans le seul but de sauvegarder leurs privilèges et leurs intérêts personnels».

A cette occasion, Ali Ghediri considère que les doutes sur l’authenticité du message adressé par le chef de l’Etat dans lequel il avait déclaré son intention de briguer un nouveau mandat «sont légitimes».

R. M.

Comment (19)

    Nasser Nasro
    24 février 2019 - 0 h 06 min

    je pense que Ali ghediri se conduit de manière très sage et en homme d’état, ce n’est pas un vendeur de RIH comme ceux qui ont berné le peuple depuis plusieurs décennies. Chez un intellectuel, la communication se soigne et les spécialistes en la matière font des merveilles en quelques mois. Ceux qui sont d’accords devraient le soutenir jusqu’au bout malgré ses petites insuffisances. Puis n’oubliez pas , il n’a pas droit à l’erreur, le pouvoir soutenu par des pays que vous connaissez le guette dans le plus petit de ces gestes et faits. Leur maîtrise en communication politique et les médias lourds en leur possession sont capable de biens des choses qui peuvent surprendre plus d’un. Laissons le agir à sa manière il est bien conseillé jusqu’à maintenant . Aussi , la constitution interdit aux retraités de l’armée de se porter candidat à la présidentielle. Nous risquons d’être désagréablement surpris. A l’origine ce n’était pas lui qui était visé, plutôt les autres généraux , mais voilà que la donne à changé et que va faire le pouvoir face à la candidature de Ghediri? Le feuilleton que nous réserve le pouvoir n’est pas encore terminé. Mais comme le candidat du système est non conforme à la constitution, nous sommes en droit de croire qu’ils feront exception à la règle pour les deux candidats. Dans le cas contraire, le système fera preuve de ce qu’on appelle aujourd’hui, le chikourisme (excusez moi l’expression) et là il risque de mettre le pays dans l’incertitude qui peuvent être exploité par les pouvoirs occultes. Et donc, le message du système sera le suivant, c’est notre candidat (du systeme) sinon…………

    5
    1
    Anonyme
    23 février 2019 - 21 h 57 min

    Désolé je le trouve trop mou ce Ghediri
    Il faut un homme à poigne

    4
    5
    Anonyme
    23 février 2019 - 20 h 36 min

    Oui, je suspecte fortement, aussi, Ghediri d’être le plan B du système.

    13
    9
    algerian
    23 février 2019 - 20 h 16 min

    Je suis persuadé qu’on invoquera bientot une aggravation de l’etat de sante de Bouteflika pour lui aménager une sortie honorable, et, malheureusement, Lamamra est tout designé pour sauver le systeme.

    3
    5
      anonyme
      23 février 2019 - 21 h 56 min

      Algerian
      23 février 2019 – 20 h 16 min
      Je suis persuadé qu’on invoquera bientot une aggravation de l’etat de sante de Bouteflika pour lui aménager une sortie honorable, et, malheureusement, Lamamra est tout designé pour sauver le systeme.

      NON IL FAUT BANNIR TOUT CEUX QUI ONT FAIT PARTIE DE CE SYSTEME, NI LAMAMRA NI SIDI ZEKRI

      8
      2
        Ni LAMAMRA NI CETTE CLIQUE
        24 février 2019 - 6 h 56 min

        ON veut leur départ tous

        6
        2
        Anonyme
        24 février 2019 - 11 h 26 min

        Tout à fait de votre avis.

      Naaser Nasro
      24 février 2019 - 0 h 14 min

      Il ne peut être nullement le plan B, il appartient au vrais opposants du système et il n’a aucun lien avec le clan au pouvoir ni avec les pays qui soutiennent le système, justement , Ali ghediri est une donne totalement imprévue dans la feuille de route tracée par le système et leur relais à ‘étranger.

      4
      1
    Votons Ghediri
    23 février 2019 - 19 h 35 min

    Soyez plus visible dans des foules de citoyens, approchez-vous du peuple. Faites du coaching en communication pour avoir une aisance dans les discours.On votera pour vous.

    14
    1
    algerian
    23 février 2019 - 19 h 18 min

    Monsieur Ghediri,
    Please, soignez votre communication, rodez vos discours, ne butez pas sur les mots quand vous faites des discours solennels – signe d’une mauvaise preparation – et surtout soyez plus visible, Il y aun vide politique sideral a remplir et vous ne le faites pas, qu’est-ce que vous attendez!?

    11
    1
    MELLO
    23 février 2019 - 16 h 25 min

    Des commentataires précédents quelqu’un a dit , on ne connaît rien du programme de Ali Ghediri, un autre lui reproche de ne pas sortir sur le terrain . Ils ont tout à fait raison , car l’option de retirer la candidature de Bouteflika se révèle de plus en plus et Ali Ghediri sera celui sur lequel tout le système va se reposer, sans le déclarer officiellement. Ali Ghediri ne sort pas , ne s’exprime pas et ne s’adresse au peuple que par Facebook , que faudrait il retenir de la démission de son chargé de communication Layachi ? L’option du retrait de la candidature de Bouteflika est plus que possible , Ali Ghediri reste le candidat le mieux placé pour assurer la continuité maquillée du système.

    21
    5
    icialG
    23 février 2019 - 12 h 56 min

    M,Ghediri dans votre bonté n oublier un petit mot pour les immigrés ils votent pour vous

    28
    3
    BEN
    23 février 2019 - 12 h 12 min

    On ne connais rien du programme économique et surtout social : femme, langue , religion…. du candidat Guediri

    11
    7
    Rani zaafane
    23 février 2019 - 12 h 09 min

    Le 5ème mandat=l’impasse,mais se contenter de discours à partir de chez soi n’arrètera pas le 5ème mandat.Ce peuple a.besoin d’être encadré et dirigé pour mener sa lutte contr le pouvoir et passer à la 2ème république sans dégats.les.beaux discours sur Facebook ne.changeront rien ça reste juste de la littérature.seul le terrain tranchera.

    12
    Le Rouspétodonte
    23 février 2019 - 11 h 26 min

    Mr Ali Ghediri, on ne vous voit pas sur le terrain, aux côtés du peuple ! Vous suffisez-vous de discours de salon, à l’instar de l’opposition de pacotille, complice du système ? Sortez et parlez au peuple, sur le terrain, peut être gagnerez-vous en crédibilité!

    17
    3
    Anonyme
    23 février 2019 - 10 h 51 min

    Bravo au peuple algerien pour sa maturite politique. Les prochaines demonstrations seront encore plus importantes et toujours aussi pacifiques, jusqu a ce que le dernier aura compris, que CE peuple ne se laissera plus faire. Tous ceux qui sonst responsables des echecs de l Algerie doivent degager et laisser places a de vrais competences propres et patriotiques

    22
    2
    DZA
    23 février 2019 - 8 h 32 min

    Mr Ghédiri Ali, votre message à la nation est juste, il appelle à la raison et à la responsabilité de chacun. Il sera sans doute entendu par le peuple. Sera-t-il entendu par les véreux du système et leurs soutiens ?
    Sauront ils mettre l’intérêt du pays et du peuple au-dessus de leurs intérêts personnels ?
    Ce moment est un tournant historique de grande importance pour l’avenir du peuple et de la Nation. J’espère que votre appel sera écouté par tous et particulièrement par les forces patriotiques de la Nation et l’État pour aller dans la sérénité vers une République meilleure à la mesure des choix du peuple.

    31
    6
    icialG
    23 février 2019 - 8 h 09 min

    a propos j ai eu plus de 300 soutiens pour Guediri président avec plus de 200 2ême république ,82 2ême rep seulement et plus 250 halte a la corruption suite a mes suggestions sur plusieurs page Facebook et ça continu

    22
    5
    Zone Dangereuse
    23 février 2019 - 7 h 57 min

    Ce n’est pas seulement le cinquième mandat qui menace l’existence de la Nation Algérienne;le régime d’Oujda est encore plus dangereux que le Maroc et les autres ennemis et pour cause;ce régime n’a pas de Nation il n’a plusieurs et à chaque opportunité il change d’orientation et pour l’argent il est capable de bradé la Nation avec ses brebis;

    25
    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.