Second faux pas de Mouad Bouchareb : trois hommes dans le collimateur

FLN Bouchareb
Mouad Bouchareb n'est pas à l'abri d'autres fourvoiements. PPAgency

Par Houari A. – La mise au point était nécessaire. Le FLN a expliqué sur son site officiel que les propos de son secrétaire général ont été «mal compris». «Ce n’est pas au peuple que Mouad Bouchareb s’adressait mais aux partis de l’opposition», corrige l’ancien parti unique.

Le successeur peu prolixe du très bavard Djamel Ould-Abbès avait affirmé que «ceux qui rêvent d’un changement peuvent attendre !». Un dérapage qui dénote le manque d’expérience de celui qui a été propulsé sur le devant de la scène dans la précipitation et sans y avoir été suffisamment préparé.

L’explication du FLN est tirée par les cheveux. Qu’il ait parlé du peuple ou qu’il ait visé les partis opposés au cinquième mandat, le chef de file de la première formation politique et locomotive de l’alliance présidentielle a commis l’erreur de révéler le fond de sa pensée et de celle de ses pairs au sein du conglomérat de partis qui ont appelé le président Bouteflika à se porter candidat à sa propre succession.

Quelques jours auparavant, le patron du FLN commettait une autre erreur au Parlement dont il est également le président. Mouad Bouchareb avait fixé la date de la présentation de la déclaration de la politique générale du gouvernement sans en référer au bureau de l’Assemblée, avait affirmé une source au sein de l’APN qui a requis l’anonymat. Le successeur de Saïd Bouhadja a ainsi transgressé le règlement intérieur de la chambre basse au point de provoquer une colère sourde dans les coulisses de l’hémicycle Zighout-Youcef.

La situation politique étant très sensible, la moindre déclaration émanant des responsables les plus exposés, notamment le Premier ministre et néanmoins secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, son frère-ennemi du FLN, Mouad Bouchareb, et le revenant Abdelmalek Sellal, directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika, est scrutée à la loupe.

Les deux fourvoiements de Mouad Bouchareb risquent de ne pas être les seuls au vu de l’intense effort de persuasion qui attend les partis de l’alliance présidentielle, après qu’une partie de la rue a exprimé de façon véhémente son refus du cinquième mandat.

H. A.

 

Comment (46)

    Dz213
    26 février 2019 - 22 h 20 min

    C’est quoi cette photos?un seul homme assis encerclé de 3 body guards et dès dizaines d’hommes debout,on dirait film masseR

    Anonyme
    26 février 2019 - 11 h 22 min

    Algérien et algérienne si vous prenez le dernier du membre du clan ou membre de l opposition KIF KIF c est comme vous votez pour le 5 ême mandat vous vous voulez le changement c est le moment ,,ce sont les premiers pas dans la démocratie faite le bien b soyez maître de vos opinions de votre jugement ne vous laissez pas berner il nous fait du sang neuf et surtout une autre république oui une 2ême pour faire table rase sur le passé et entrer dans futur d un pas sur

    Lahouaria
    25 février 2019 - 20 h 05 min

    Mouad Bouchareb beau garçon sosie de l’acteur américain le beau « Richard Burton » à l’âge de 30 ans
    Mouad Bouchareb prochain président algérien pour sa jeunesse et pour son attachement à la Patrie car fils de Moudjahid.
    Je dis merci et Rabi chafih à Abdelaziz Bouteflika pour avoir relevé l’Algérie au sommet du Monde avec toutes les constructions investies pour que tous les algériens aient un toit, et pour avoir chassé les terroristes du territoire national et contre l’ennemi qui crisse ses dents jaunies qui cherche à voir l’Algérie très grande, très belle et ensoleillée à feu et à sang, déjà Macron s’y prépare pour envoyer son aide humanitaire faite de Halouf et de l’huile de palme. Fi rasse el 3adou inchallah, notre pays vivra dans la paix inchallah, nous aussi on chassera ceux qui veulent semer la fitna en Algérie, on sera aux côtés de notre Algérie comme dans les années 90, où nous sommes aller vivre une dizaine d’années pour tenir compagnie à nos familles dans la décennie noire.

    Vive le FLN🇩🇿 et vive l’Armée Algérienne🇩🇿

    claire de lune
    25 février 2019 - 13 h 43 min

    Le parrain- apprenti entouré de ses hommes de main, ceux qui ont cadenassé honteusement l’ A.P.N. SI AFFIF, hautain, suffisant et au regard menaçant semble dire  » vous allez voir de quoi nous sommes capables au F.L.N » Quant à celui debout au costume bleu et a l’allure de bagarreur, il paraît .prêt à donner des coups de poing pour sauvegarder ses privilèges ….

    anonyme
    25 février 2019 - 11 h 05 min

    Regardez cette image. Ce qui frappe d’emblée, c’est un homme assis qui trône avec derrière lui une armée de fantassins debout. Cette image vaut son pesant d’or : elle résume l’Algérie. Bouchouarb est assis comme le président et derrière lui le peuple qui le suit sans sa (très lente) marche !

    Hchicha Talba Mi'icha حشيشة طالبة معيشة
    25 février 2019 - 7 h 50 min

    Chers concitoyens,

    Je doute que ce genre d’individus aurait eu accès à tant de séniorité du temps de H.B. (les années 70).
    Il aurait fallu qu’il soit, non seulement parachuté mais aussi avoir des épaules très très larges.
    Quant à notre pauvre Boutef., tout en lui rendant homage, je voudrais qu’il dise clairement en directe
    à la télé « qu’il a decidé » de se mettre au devant de la scène pour les Présidentielles.
    Il est temps qu’on lui laisse une porte de sortie honorable.

    A bonne entendeur…

    Khaled Al Mansouri
    25 février 2019 - 3 h 01 min

    يا معاذ كيف تزدري شعب الجزائر و هو أسد؟
    كيف تمنع شعب الجزائر ان يحلم و قد حاول من كان اشد منك قوة و اثارا في الارض؟
    وامثالهم Alain de Serigny و Genral Salan اين
    لقد رحلو كما سترحل. و لكن الحلم تحقق
    يا مناضلو الجبهة اليس فيكم رجل رشيد؟ كيف تدعون من يخدم الاسياد و لا يخدم البلاد؟
    يا معاذ ان ايامك محسوبة لان في الجبهة ما زال رجال.

    Anonyme
    25 février 2019 - 0 h 18 min

    Le régime Macron soutient Bouteflika au point qu’il fait des cauchemar de le voir décédé. Un article paru sur le monde titré L’Algérie cauchemar de Macron, vous comprendrez pourquoi Macron soutient Bouteflika, Paul Biya et cie. Allez lire cet article. La hantise de Macron qui soutient Bouteflika c’est de voir des embarcations algériennes arriver en France si Bouteflika décédait. Macron le dictateur ignoble qui tabasse son peuple ne souhaiterait en aucun cas une transition politique pacifique.

    hercule
    24 février 2019 - 18 h 30 min

    Message à Bouchareb :
    Tu as été propulsé au sommet en un laps de temps très court et ainsi tu piqueras du nez en un laps de temps très très court. C’est la loi de la physique.

      Anonyme
      25 février 2019 - 2 h 25 min

      Cela dit, et il faut bien le reconnaitre, c’est sous le règne de fakhamatouhou wa hachiyatouhou, qu’un secteur névralgique a connu un développement exponentiel jamais vu en Algérie. C’est celui de la médiocrité zélée et sans limite !

    Djamel AIT HAMOUDI
    24 février 2019 - 18 h 28 min

    Les partis de l’opposition dont les représentants du peuple dans notre société, Vous démontrez vos responsabilités et votre niveau de compétence. Vous n’êtes que le sujet d’un clan, ce qui prouve aussi l’ignorance de vos maîtres.
    La jeunesse Algérienne, n’est pas le peuple de 1962, nos jeunes maîtrisent mieux les enjeux politiques et il ne se laisseront pas duper.
    C’est fini, vous avez pris l’assemblée populaire par la violence et duperie mais c’est fini, le peuple est en route pour reprendre sa souveraineté. (…) vous aurez a répondre de vos agissements envers nos institutions chèrement acquise grâce aux seuls sacrifices de nos martyrs.

    Ganov
    24 février 2019 - 18 h 28 min

    Le mouton des temps moderne.

    Anonyme
    24 février 2019 - 17 h 44 min

    Il est venu de nulle part, il a été propulsé, illégalement, à la tête de cette APN vaseuse qui ronronne sur le pays. Illégalement, car il y avait un président en exercice -Bouhadja- qui allait fermer des vannes pour certains nababs. Lui – Bouchareb- est venu telle une serpillière, parachuté et zélé pour laisser ces corbeaux s’enrichir. Le FLN , lui a été remis entre les mains, ce parti qui cache toute cette oligarchie que ce Bouchareb veut couvrir. Les Martyrs , Abane, Zighout , Amirouche, Ben M’hidi et tant d’autres se retourneront dans leurs tombes en sachant que cet usurpateur du devoir national a traîné ce FLN dans la boue.
    Honte à toi Mouad Bouchareb , d’avoir usurper le sang des martyrs, l’honneur des Algériens. Honte à toi pour ces déclarations d’un autre âge.

    Apache
    24 février 2019 - 17 h 24 min

    Qui est décédé? On dirait que ces salopards assistent à une oraison funèbre. Aucun sourire pour la galerie.

    JUSTE DES MERD***
    24 février 2019 - 16 h 38 min

    des moins que rien qui ne sont là que pour soutenir celui qui leur garantirait la poursuite de leurs avantages ..
    AUJOURDHUI LE PEUPLE EST AU COURANT DE TOUTES LES MANIPULATIONS DEPUIS 62 !!!

    Anonyme
    24 février 2019 - 14 h 55 min

    A travers les commentaires des Algériens dans la presse nationale, toutes tendances confondues, il n’y a pas 5 % de commentaires favorables au système qui sévit actuellement en Algérie. Sont-ils aveugles ou comprennent-ils trop tard comme tous les tyrans et leurs affidés qui terminent leur vie tragiquement ?

    Anonyme
    24 février 2019 - 14 h 46 min

    Le pouvoir dictateur prévalent à Alger doit partir..le fln doit être remis au musée pour être visiter au musée par tout le monde 🌍…les pseudo khorti de parti doivent être dissolue et rien que pas plus de 4 parties qui doivent émerger selon l axe politique moderne…gauche, droite, centre etc..epicitou..le reste du khorti bye bye. Dégager bande de voyou opportuniste..vous avez tout pris

    Ayweel
    24 février 2019 - 14 h 25 min

    il est temps de libérer le sigle FLN des mains de ces gamins irresponsables et immatures qui l’on pris en otage. Il est temps de restituer au FLN sa grandeur et la place de noblesse qui lui revient, il est temps qu’il
    rentre et prenne sa place dans l’histoire universelle de l’humanité. Le FLN a libéré non seulement un peuple ou une nation, mais il était aussi la référence et l’éveilleur des peuples opprimés de tous les continents. Le FLN nous a libéré et aujourd’hui on est tenu, au nom de tous les chouhadas et le serment qu’ils ont fait, de le libérer des mains des kidnappeurs. Avec un tel geste les chouhadas et tous ceux qui se sont sacrifies pour la liberté du peuple et de la nation pourront enfin dormir en paix. Une marche, silencieuse, sereine s’impose, avec un seul mot d’ordre: FLN, PARDONNEZ-NOUS, VOUS AVEZ ACCOMPLI VOTRE MISSION ET ON A FAILLI A LA NOTRE. ON EST Là POUR VOUS LIBÉRER des mains des imposteurs. Le FLN, comme l’islam, est au dessus des partis politiques, ils sont sacrés pour tout le peuple algérien et ne doivent être instrumentalisés à des fins politiques.

    mergou
    24 février 2019 - 13 h 59 min

    Oui mr bouchareb, notre rêve se réalisera dans peu de temps et à ce moment-là commencera vôtre cauchemar.

    MusulmanAlgérienKabyle
    24 février 2019 - 13 h 55 min

    Parachuté a la tête du FLN, sans aucune expérience de la réal politique, ni de ruse ou malice, un novice éjectable, un peut de gel et de gros rêve (pas de grand), il c’est pris a son propre jeu Il croit ces propres mensonges.

    FELLAG
    24 février 2019 - 13 h 29 min

    Le pays qui était le plus influent et plus respecté d’Afrique et ou Maghreb devient un Souk ou les pickpockets font leurs loi;cent trente deux de lutte;un quart de population sacrifiés pour que des Trabendistes reprennent les commandes;on doit demander Pardon à nos Chahid et vrais Moudjahid

    صالح/ الجزائر
    24 février 2019 - 13 h 20 min

    Pour celui qui a été propulsé sur le devant de la scène politique dans la précipitation et sans y avoir été suffisamment préparé, Dieu a envoyé les messagers ,et «il a aussi envoyé Bouteflika en 1999 pour redresser l’Algérie et lui redonner ses lettres de noblesse et lui rendre sa dignité». Y a-t- il une brosse plus grosse que celle-ci ? .
    Dieu envoie les messagers pour le bien être de leurs peuples et non pour satisfaire l’appétit insatiable d’Ali el goudron et cie .

    bozscags
    24 février 2019 - 13 h 19 min

    c’est finit pour vous bande d’incompetents vous avez ruines le pays vous vous etes engraises sur le dos du peuple partez tant qu’il en est temps.

    anti menteurs
    24 février 2019 - 12 h 32 min

    Cet exécutant, à qui on a donné un discours à lire dans une salle d’un hotel 5* sans assistance signifiante, pour dire aux algériens ,vous pouvez rêver, fait semblant d’ignorer que son régime et son président ont investi argent public et coups bas pour casser les partis d’opposition à travers des procédés diaboliques dont: -1 provocation des troubles en Kabylie en 2001 , création un climat d’insurrection et invention d’un mouvement tribal pour se venger du plus ancien parti d’opposition qui lui a fait échapper le prestige d’une pseudo élection entachée de fraude massive en 1999.-2 promotion de la politique d’allégeance et de clientélisme moyennant corruption avec l’argent public- 3 création de médias de propagande à la solde du pouvoir pour abrutir le peuple et diaboliser l’opposition.3 utilisation des zaouia pour le soutien du pouvoir moyennant corruption par l’argent public.-4 promotion d’un discours séparatiste/raciste sous diverses casquettes berberistes,baathistes, et islamistes. interdiction des marches pacifiques et des salles aux partis de l’opposition. -5 utilisation de la fraude pour faire élire des corrompus repris de justices comme députés et sénateurs.6 – déni du droit de création de partis politiques aux personnalités nationales intègres notamment Taleb Ibrahimi pendant que vous recevez votre complice Madani Mezrag comme personnalité nationale. avec toutes cet effort diabolique pour tuer l’activité politique dans le pays vous osez critiquer les partis d’opposition.

    Anonyme
    24 février 2019 - 11 h 28 min

    les erreurs de jeunesse c est pardonnable mais pas quant on est co-responsable

    Anonyme
    24 février 2019 - 10 h 38 min

    Ce vendredi 22 février 2019 les Algérois ont fait la 2ème bataille d’Alger contre le 5ème mandat, imitant en cela leurs parents qui, en 1957, ont mené la célèbre bataille d’Alger contre Bigeard, Godart et Massu.

      Anonyme
      24 février 2019 - 19 h 50 min

      Pourquoi seul les algerois etaient au rdv ?????

        Anonyme
        25 février 2019 - 16 h 19 min

        44 wilaya sont sorties pour signifier avec beaucoup de bruit au monde entier leur refus du 5ième mandat de Abdelaziz Bouteflika. Tout ce beau monde ( des centaines de milliers voire des millions) a manifesté chez lui dans sa wilaya d’origine, seulement les médias n’étaient pas au rendez vous pour rapporter cet évènement unique. En plus du vendredi 22 février, certaines wilayas ont manifesté le dimanche 24 février et les médias ont encore une fois fait l’impasse sur ces manifestations populaires anti-5ième mandat.

    Anonyme
    24 février 2019 - 10 h 33 min

    Tous ventrus, ces éternels abonnés allaités au biberon de la rente pétrolière. Ils ont tous l’air abattus sur la photo. Que se passe-t-il donc pour qu’ils aient cet air si sinistre ?

      صالح/ الجزائر
      24 février 2019 - 19 h 56 min

      les ventrus sont convaincus qu’ils vont perdre le biberon plus rapidement que prévu et planifié à travers le cinquième mandat de la honte.

    Kabyliste
    24 février 2019 - 10 h 22 min

    Le message du chef désigné du Fln aux algériens est clair: Dezzou mâahoum !
    Mais la tâche s’annonce rude pour les promoteurs de la continuité et de l’immobilisme qui veulent « vendre » un candidat périmé aux algériens,sans rougir ! Les partisans de l’enrichissement illicite et de l’impunité sont désemparés et inquiets sur l’irruption du peuple qu’ ils ont jusque là ignoraient l’existence.
    Quel culot !

    Anonyme
    24 février 2019 - 10 h 14 min

    Entre lui et Djamel Ould Abbès c’est le jour et la nuit, le FLN rame pour naviguer en arrière, Oul Abbès est un grand homme, enfin Bouchareb est peut être ramené pour faire échouer le 5ème mandat, c’est l’homme qui faut, c’est un sacrifice à moindre coût, ce n’est pas une grande perte comme Djamel Ould Abbès! Les Benkhedam et consorts sont revenu pour bien mourir avec le 5ème mandat, Allah est puissant et sage.

    « Retour de Djamel.est inévitable, c’est le seul capable de sauver le Mandat de Trop »

      Anonyme
      24 février 2019 - 11 h 11 min

      Oui le 5e mandat malade a besoin d’un médecin à son chevet pour lui administrer un traitement.Or il se trouve que Si Djamel est médecin, il faut donc le rappeler en urgence.

    Anonyme
    24 février 2019 - 10 h 05 min

    Il a tout simplement exprimé l’idée que ce font ces khobziste du FLN de leur ascendant sur la société algérienne. Ils savent bien qu’ils sont vomis par le peuple mais continuent de penser qu’ils pourront éternellement profiter des richesses de ce pays en bourrant les urnes.

    Lghoul
    24 février 2019 - 10 h 01 min

    On est gouvernes par une secte d’amateurs incompetents dont la plupart sont des analphabetes trillingues. Voila pourquoi le bateau Algerie coule avec ces gens.

    A3ZRINE
    24 février 2019 - 9 h 59 min

    Maintenant que la bourde est faite, ils essayent de colmater les brèches alors qu’il aurait été plus judicieux de choisir des cadres de haut niveaux, et les mettre au devant de la scène.
    Nos institutions ainsi que Fakhamatouhou, aiment bien s’entourer de médiocres parce qu’il ont baigné dans la médiocrité, alors l’effet boomrang s’est fait vite sentir. J’attire aussi l’attention que Bouchard pendant son allocution il lisait une feuille, il a je pense des conseillers avec qui il s’est entretenu pour faire cette médiocre intervention.

    Anonyme
    24 février 2019 - 9 h 47 min

    Le Général Giap a laissé pour la postérité cette phrase célèbre :  » Le colonialisme est un mauvais élève « . Les baltagias ou néo-harkis eux-aussi sont de mauvais élèves qui ne retiennent pas les leçons. Il faut savoir quitter la table lorsque le plat est desservi et ne pas s’accrocher l’air pitoyable. A bon entendeur …

    indigné
    24 février 2019 - 9 h 41 min

    On dirait qu’ils sont devant une oraison funèbre après la gifle reçue le 22 fevrier dont ils ne se remettront jamais et qui sonne le glas et la fin proche de ces arrivistes

    Anonyme
    24 février 2019 - 9 h 39 min

    Regardez et apprécier les hors la loi et les pickpockets de l’APN;ceux qui ont cadenassés les portes de l’Assemblée ou les sièges sont vendus aux enchères empéchant un vrai Moudjahid d’aller a son lieu travail;meme l’ex occupant ne l’a pas fait;tous qui est INSOLITE devient Algérien;deux présidents de l’APN;deux SG du parti;deux premiers Ministres;deux présidents de la république;si l’Algérie était aux mains des vrais patriotes Algériens,comment puisse nommé un président de la plus haute institution;qui ne respecte meme pas la fonction en déclarant Que Mr Bouteflika est un Prophète franchement meme un enfant de dix ans ne l’aurait pas fait,comparé un politicien avec tout les plus grand défauts à un Prophète;non il faut etre débile ou un athée;Osé déclarer à un peuple Ceux qui revent d’un changement peuvent attendre;ça veut dire qu’il est sure des résultats et meme il empecherait les vainqueurs,quelle démocratié,quelle liberté,quelle indépendance,quel droit;en réalité nous sommes encore sous occupation plus barbare que celle des Européens;le moment est arrivée de leur dire ça suffit;dégagez;laissez nous tranquille

    anonyme
    24 février 2019 - 9 h 23 min

    La mise au point était nécessaire. Le FLN a expliqué sur son site officiel que les propos de son secrétaire général ont été «mal compris». «Ce n’est pas au peuple que Mouad Bouchareb s’adressait mais aux partis de l’opposition», corrige l’ancien parti unique.

    YAW FAKOU
    ce n’est pas les partis boulitiques qui ont manifesté mais le peuple
    Alors arrêtez vos mensonges grossiers, de toutes façons le peuple ne vous a jamais porté dans le coeur à part votre clientèle que vous avez acheté à coup de fiches de moudjahid
    Le veritable parti d’opposition c’est le peuple et non ces paris khobzistes qui se terrent comme des rats

    nectar
    24 février 2019 - 9 h 18 min

    Regardez bien la photo, ils sont tous gras comme des p….cs, nourris à la mamelle du système.Ils sont capables de mordre pour défendre leur ration..Tout dans le ventre et rien dans la cervelle..

    Abou Stroff
    24 février 2019 - 9 h 18 min

    « Un dérapage qui dénote le manque d’expérience de celui qui a été propulsé sur le devant de la scène dans la précipitation et sans y avoir été suffisamment préparé. » souligne H. A..
    et moua, qui croyais dur comme fer que bouchareb avait été élu par les militants du fln, je suis bien servi.
    mais, au fait, puisque bouchareb a été propulsé par « qui vous savez », il est donc, par définition, le client de « qui vous savez ».
    par conséquent, bouchareb sert de façade à « qui vous savez » et applique les directives de « qui vous savez », n’est ce pas?

    Merci H.A. pour cet article
    24 février 2019 - 9 h 17 min

    Autaue H.A., Vous avez cité les personnes les plus détestables par le peuple algérien qui vit un ras le bol de ce genre de vautours.

    Le parrain
    24 février 2019 - 9 h 17 min

    REGARDEZ TOUS CES « HALFAKA » (CHIYATINES) AUTOUR DU PARRAIN
    REGARDEZ COMMENT ILS SONT DODUS ET ENGRAISSÉS PAR L’ARGENT DU PEUPLE
    REGARDEZ LEURS VISAGES HIDEUX, PAS LE MOINDRE SOURIRE
    AUCUNE DIGNITÉ YA LATIF

    Anonyme
    24 février 2019 - 9 h 10 min

    Bouchareb n’est pas crédible vu son discours pour le peuple qui a manifesté, on n’a plus envie de voir des personnes comme lui indisciplinées insulter les algériens, BOUCHAREB DEGAGES !!!!!!

    EL Che
    24 février 2019 - 9 h 10 min

    Le FLN a coule depuis qu’il a commencer a nommer des imbeciles dans ces rangs ! et ce Mourad Bouchareb est l’example meme de l’imbecile heureux …….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.