Les islamistes expliquent pourquoi ils ne prennent pas part au manifestations

Mokri contestations
Abderrazak Mokri. PPAgency

Par R. Mahmoudi Le scénario rappelle, toute proportion gardée, l’attitude des Frères musulmans égyptiens au début des contestations en Egypte, en 2011, préférant rester à l’écart et attendre le moment propice pour faire irruption et récupérer le mouvement qui les portera ensuite au pouvoir. Les islamistes algériens font tout pour ne pas se mêler directement et massivement aux manifestants et donner l’image de politiques respectueux de la légalité, mais tout en encourageant le mouvement à se poursuivre jusqu’à la satisfaction de ses revendications, c’est-à-dire, à vrai dire, jusqu’à l’annulation des élections du 18 avril prochain.

C’est à ce jeu trouble que s’applique le chef du MSP, lui-même candidat à ce scrutin. Dans une déclaration postée, mardi, sur son compte Twitter, Abderrazak Mokri se dit, lui et son parti, ciblés par une campagne acharnée sur les réseaux sociaux – à travers notamment des comptes «usurpés» parlant en son nom – visant à les impliquer dans des «stratégies de pourrissement contre les contestations populaires pacifiques». Mokri dément ainsi avoir appelé d’un «vendredi de la colère», comme le laissent entendre ces «faux messages», et nie toute volonté de conduire le mouvement. Ce message s’adresse indirectement au pouvoir pour anticiper toute réaction musclée des autorités en cas de dérapages graves.

Or, si la menace que représente la manipulation sur les réseaux sociaux à laquelle fait référence Mokri est réelle, il n’en demeure pas moins que son parti et lui-même ne s’offusquent guère de se prêter à un jeu tout aussi trouble, en appelant à la poursuite des actions de rue dont il sait qu’elles peuvent rester sans risques.

Cela dit, aux yeux de l’opinion publique, le MSP doit rester au diapason de la colère populaire. C’est ce qu’a réaffirmé son bureau exécutif, réuni mardi à Alger, dans un communiqué ayant sanctionné ses travaux. Entre autres résolutions adoptées, le parti de Mokri salue «la contestation pacifique et civique de l’ensemble des segments de la société pour s’opposer au cinquième mandat», tout en insistant sur l’impératif de poursuivre «la résistance pacifique par tous les moyens afin d’imposer la politique du fait accompli» (sic), et de «déjouer tous les plans visant à alimenter les tensions dans le dessein de faire capoter la protestation citoyenne légitime».

Dans le même temps, le MSP appelle le pouvoir en place à se plier aux revendications des manifestants, en «renonçant au cinquième mandat», seul moyen, selon ce parti, pour éviter au pays une «dérive dangereuse».

R. M.

Comment (27)

    Anonyme
    28 février 2019 - 0 h 43 min

    le MSP un parti tres dangeureux ce qu’il dit et ce qu’il fait sont des actes diametralement opposes il a participer dans plusieurs alliances presidentielles pour ensuite se positionne dans l’opposition enfin un parti qui faut se meffier.

    11
    1
    Vroum Vroum 😤..
    27 février 2019 - 23 h 15 min

    En 2010 les Islamistes Frères Musulman (du Djihad Wahabites et Semi Wahabites ) , ont pactisés avec Usa OTAN Sionisme pour que ceux ci les aident à prendre le Pouvoir en Libye et de là le rouleau compresseur Islamistes jusqu’en Syrie , Irak..en passant par Algerie..Tunisie…ect . .La suite on la connaît…Le plan est toujours d’actualité comme on le voit en Libye déstabilisee..Erdogan Turquie Frères islamiste encore impliqué en Syrie en complicité avec USA Gb France Israël Saouds en 2019 , si l’Algérie tombe dans les mains des Islamistes Frères Musulman Wahabites c’est toute l’Afrique du Nord et Sahel qui suit avec le Feu vert du Sionisme USA Gb France Israël Saouds Erdogan Turquie…exactement ce que ils voulait pour la Syrie…les Agenda de l’OTAN Sionisme Israël suit un objectif final différent et les Islamistes Frères Musulman suivent un objectif final différent , mais complémentaire car les deux parties sont complices , donc les Islamistes Frères Musulman Algérien , Mokri , Ex Fis ,. .sont dans ce schéma avec Erdogan Turquie Frères , Qatar , Saouds Wahabisme…. Les Islamistes Frères Algériens leur Sultan est Erdogan ou Saouds Wahabisme …La prise de pouvoir de l’Algérie n’est qu’un tremplin pour réaliser leur Califat sous les ordres d’Erdogan ou Saouds qui eux même sont contrôlé par l’OTAN Sionisme Israël dont La Turquie de Erdogan est membre …..Les Usa sont sous contrôle d’Israël à travers l’Aipac…Il existe une Alliance objective entre le Sionisme et l’islamisme Wahabites Frères Musulman …Mokri est un soutien de Erdogan Turquie qui est membre de Otan Sioniste Usa Israël Gb…

    7
    1
    Blakel
    27 février 2019 - 19 h 07 min

    Je suis heureux de constater à travers la grande majorité des commentaires fait sur ce sujet, que les lecteurs d’AP ne sont pas dupes. Ils ont bien retenu les leçons des trahisons passées des serpents islamistes. Nos islamistes qui ont bien profité du système, et toujours opportunistes, attendent de voir comment le vent va tourner. Ils exploiteront au mieux de leurs intérêts, l’évolution de la situation. Je m’en méfie encore plus que du pouvoir.

    12
    2
    Anonyme
    27 février 2019 - 18 h 07 min

    Les islamistes ont été tellement gâtés par Bouteflika et le clan qu ils attendent comment la roue va tourner pour prendre une position…
    Ils sont à l affût et si les événements dérapent ou peut être vont ils les provoquer ils vont se présenter en sauveur.
    Ils l ont fait en 1988 pourquoi ne vont ils pas reprendre le même scénario..
    N avez vous pas remarqué qu hier et avant hier à l Assemblée Nationale tous les députés proches de la mouvance islamiste reprochaient à Benghabrit de créer des problèmes,pourquoi? Parce qu elle interdisait la prière à l école !!!
    De tous les gros problèmes ,voilà celui qui est le plus important pour eux…
    Il ne leur suffit pas d enseigner la religion à l école il faut maintenant transformer l école en mosquée comme si on en manquait…
    Ces islamistes …C est des hypocrites traîtres à la nation..

    35
    4
      Dz213
      27 février 2019 - 19 h 10 min

      Il faut rajouter à ceux du mak qui à mes yeux sonplus dangeureux que les islamistes.

      5
      16
        Anonyme
        28 février 2019 - 8 h 41 min

        Il faut vraiment avoir le coeur plein de haine, pour dire que le MAK (qui n’a jamais tué personne) est pire que les islamistes.

        7
        6
    elbior
    27 février 2019 - 16 h 39 min

    les islamistes algeriens toutes sectes confondues sont des algeriens qui font parti des 42 millions d’algeriens.ils sont autant concernes que tous.ils doivent adhérer a cette masse de jeunesse pour enrayer ce mal qui gangrene le pays et le peuple.les vautours et les predateurs doivent etre jugés pour detournement des biens publics du peuple.la these du « respect de wali el amr »n’a dans ce cas precis aucune valeur qui plus ceux qui profitent de ca sont les « predateurs et vautours « a l’affut de la moindre miette.l’algerie ce cher pays arrosé par le sang des martyrs de toute les periodes postindependance a besoin aujourd’hui de tous ses enfants.Reunissons nous maintenant pour l’interet supreme et apres on verra.VIVE L’ALGERIE VIVE LE GRAND PEUPLE ALGERIEN ET GLOIRE ETERNELLE A NOS VALEUREUX MARTYRS.

    6
    32
      Anonyme
      27 février 2019 - 17 h 12 min

      Les islamistes revendique leur appartenance à la ouma et non pas à l’identité algérienne, ils demeurent très dangereux pour le pays, on a souffert de la décennie noire qui a emporté 300 000 innocents, ils sont capables du pire et jamais du meilleur. La Syrie, la Lybie l’Irak des pays envahis par des hordes terroristes islamistes qui ont mené ces pays à l’âge de pierre. Ceci dit il ne faut jamais oublier le passé afin que les horreurs engendrées par les islamistes ne se reproduisent plus. Les islamistes si ils veulent participé aux manifestations en Algérie, ils doivent le faire pacifiquement et sans revendication idéologique ou politique.

      42
      2
    DZenne
    27 février 2019 - 14 h 08 min

    Il était où MOKRI et sa Smala avant cette periode électorale, il veut arriver au pouvoir (qu’il n’aura jamais) sur le dos du peuple, il vient de négocier avec Said il y a pas longtemps,
    Il n’y a pas de bon vent pour celui qui ne sait pas naviguer……. Opportunisme pûr et dûr

    43
    1
    abdel
    27 février 2019 - 14 h 01 min

    je ne pense pas que le peuple souhaite remplacer une dictature par une autre beaucoup plus féroce qui condurait le pays vers un désastre pire que celui de la libye ou la syrie ! une dictature islamiste,c’est souvent des persécutions des femmes,des minorités et parfois des milices a tous les coins de rues pour controler les citoyens ,il suffit de regarder la situuation de certains pays ou ils ont sévis pour etre convaicu !!

    47
    3
    Anonyme
    27 février 2019 - 13 h 47 min

    Les islamistes sont des alliés des Bouteflika. C’est devenu plus clair que l’eau de roche.
    Les islamistes ne vont pas manifester contre la main qui les fait gaver.

    54
    3
    Kahina-DZ
    27 février 2019 - 13 h 23 min

    Mokri veut devenir président ou premier ministre sur le dos du peuple Algérien.

    Les islamistes attendent que la vache soit affaiblie pour qu’ils viennent la dévorer.

    Prudence Prudence…

    54
    3
    Kamel
    27 février 2019 - 13 h 05 min

    Ces gens la sont semblables aux hyènes dans la savane.
    Ils passent temps à roder attirés par l’odeur du sang et dès qu’ils ont l’occasion de voler une proie chassé par un guépard ou un léopard il n’hésite a rameter toute la troupe pour profiter de l’aubaine et se déchaîner sur la cadavre.
    Dites moi quel pays gouverné par des islamistes a pu apporter prospérité, paix, sécurité.
    Ils n’apportent que la violence, la haine, l’injustice, le marasme économique, culturel et politique.

    50
    3
    Anonyme
    27 février 2019 - 12 h 45 min

    JE NE SUIS PAS ISLAMISTE MAIS MUSULMAN HAMDOULLAH A LIRE CERTAINS COMMENTAIRES ON DIRAIS QUE LES ISLAMISTES QUI ONT LE POUVOIR CHEZ NOUS EN ALGERIE C´EST VRAI IL Y A DES ISLAMISTES CHIYATINES MAIS PAS TOUS IL Y A AUSSI DES SOIS DISANTS DEMOCRATES CHIYATINES MAIS PAS TOUS DONC NE GENERALISER PAS IL Y A DE VRAIS ALGERIENS.

    10
    44
      Anonyme
      27 février 2019 - 12 h 54 min

      Mais les vrais chiyatines purs et durs sont les islamistes ( al khouroudj 3ane ta3ate al wali kofr ),rare sont les laïques chayatines

      40
      4
      Anonyme
      27 février 2019 - 14 h 56 min

      Les islamistes font parti du système politico financier mafieux imposé à l’Algérie depuis son indépendance. Ce système a engendré la décennie noire et l’islamisme, ce système n’aurait jamais survécu sans les islamistes, la décennie noire. On aura remarqué lors des manifestation les islamistes sont restés discrets voir absents. En effet on n’a pas vu beaucoup de barbus dans les manifestations, la raison est simple ils sont pro Bouteflika qui les enrichis, protégés, leur a donné le marché informel et j’en passe, au point qu’ils sont devenus milliardaires.

      34
      2
      farouk
      27 février 2019 - 22 h 12 min

      Écrire en majuscule, c’est violent !

      3
      1
    Anonyme
    27 février 2019 - 12 h 43 min

    d une part ils attendent les ordres d erdogan 2) ils attendent que les algériens normaux leurs mâchent le boulot avec qui ils n on pas les mêmes valeurs et éviter les provocations a cause d une certaine période noire

    28
    5
    Hchicha Talba Mi'icha حشيشة طالبة معيشة
    27 février 2019 - 11 h 51 min

    Il est clair qu’il y aurait de la complicité dans l’air, mais on ne sait pas qui fait quoi.
    Quand on parle de système c’est une partie de la population qui y est impliquée. Mais moi ce qui me chiffonne dans tout ça, c’est le syndicat qui, normalement, devrait être du côté des travailleurs. Et ou en est-on de ce côté là ? Personne n’en parle? !!!!

    22
    3
    Anonyme
    27 février 2019 - 11 h 07 min

    Là ou les islamistes prennent part ;les révolutions des peuples trépassent .

    42
    4
    UMERI
    27 février 2019 - 11 h 04 min

    Les islamistes tels qu Mokri, Djaballa, Aribi et consorts, sont toujours en embuscade, pour profiter de l’occasion qui leurs est offerte, par les manifestations populaires grandioses, contre un 5 éme mandat de trop pour A. Bouteflika. Ils agissent comme des Hyènes, ils attendent que les Lions attrapent une proie, pour leur voler butin, parce que se sont des lâchent qui n’ osent pas affronter le pouvoir, mais se rendent complices de sa politique, dévastatrice.. Les algériens, leurs disent « Tar Lah’mam » ils n’accéderont jamais au pouvoir.

    49
    3
    Abou Stroff
    27 février 2019 - 10 h 52 min

    je pense que la vermine islamiste joue exactement le rôle qui lui est dévolu au sein du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui nous nous avilit et nous réduit à des moins que rien doublé de zombies manipulables à souhait.
    en d’autres termes, la vermine se positionne, comme alternative à la marabunta, dans le renforcement du système rentier dont elle ne peut assurer que la pérennité
    je pense, avec la modestie qui m’étouffe, qu’il y a une convergence d’intérêts entre la marabunta qui nous gouverne (dont le parrain du moment est kouider el mali), c’est à dire un ramassis de rentiers-prédateurs qui prennent l’Algérie et les algériens pour leur propriété privée et la vermine islamiste.
    en effet, la marabunta gère (en s’enrichissant) la distribution de la rente grâce à sa privatisation des structures de l’Etat algérien tandis que la vermine récupère une partie de la rente grâce à son quasi-monopole sur le commerce formel et informel.
    en outre, la vermine couvre de son idéologie la rapine organisée qu’opère la marabunta sur la rente (n’est ce pas Dieu qui enrichit qui il veut, selon la « vulgate » religieuse?).
    en d’autres termes, la marabunta et la vermine ne sont que deux facettes d’une même chapelle. car, tous les algériens lambda remarquent que les dirigeants de la marabunta d’une part et les dirigeants de la vermine se ressemblent comme deux gouttes d’eau et s’entendent comme deux larrons en foire sur le dos des algériens lambda.ils s’enrichissent sans travailler, profitent et font profiter leurs proches des bienfaits de la rente et s’acoquinent souvent ensemble.
    moralité de l’histoire: toutes les télés qui font, d’une manière ou d’une autre, l’apologie de l’idéologie intégriste sont aux mains de pontes de la marabunta et servent, avant de servir la cause de la vermine islamiste, la cause de la marabunta en endormant les algériens lambda. d’ailleurs, que pourrait faire de plus la vermine islamiste qui n’ait pas été fait, en termes d' »islamisation » de la société, par la marabunta qui nous gouverne?
    PS: reconnaissons, enfin, que celui qui a avancé que la religion était l’opium du peuple n’avait pas tort du tout. ainsi, pendant que les autres peuples se sont débarrassés du carcan religieux et planifient un « amarsissage » sur la planète Mars, les peuples musulmans continuent à s’interroger sur la longueur des jupes de femmes…

    47
    3
    Slimen
    27 février 2019 - 10 h 03 min

    Comme d’habitude, les islamistes attendent comme ce fut le cas en Octobre 1988 en Algerie et en 2011 en Tunisie et en Egypte, le moment opportun pour se plonger et faire la récupéreration et la confisquation du mouvement populaire pour leur compte. Ces sales créatures opportunistes veulent en effet attendre que le gateau soit prets afin de le récupérer directement et sans efforts et également pour garder leur « image » saine et intatce chez le pouvoir dans le cas ou le mouvement populaire n’aboutissent afin de réclamer leur part du gateau. De toute façon ,un peuple qui offre sa révolte à ces sales créatures d’hypocites opportunistes de fréres musulamns n’est pas un peuple digne de respect et ne mérite que le pouvoir en place. Enfin , l’islam politique demeure un vrai cancer et une vraie malédiction pour le pays, il empeche la démocratisation du pays depuis les années 80, beaucoups d’Algériens préférent meme Said Boutreflika et la clique mafieuse au poivoir que revivre toute démocratisation pouvant mener à l’islam politique sanguinaire des années 90.

    44
    4
    Anonyme
    27 février 2019 - 9 h 58 min

    Il faut bien comprendre ce qui se passe en Algérie, c’est une révolte populaire ce que de vous qualifier d’islamiste n’ont rien de populaire ils seront aussi dégager comme leurs amis traîtres d’autres partis…

    37
    5
    A3ZRINE
    27 février 2019 - 9 h 48 min

    Ils ont participé à ce folklore et cette pièce théâtrale du système, ils sont mouillés jusqu’au cou. Boutef les a bien impliqués dans des affaires douteuses. Ils ont amassé de l’argent comme tout le reste du système ils sont donc Complices. Le torrent arrive et vous emportera tous.

    43
    2
    Tournevis
    27 février 2019 - 8 h 19 min

    Des Islamistes opportuniste où la région elle sert juste pour trompé les fidèles et les croyants,des Islamistes est pour une carte de séjour collaborent avec les pires ennemis de l’islam, l’exemple des réfugiés islamistes,de Belgique, France et Grande Bretagne et autres,des islamistes qui corrompre et qui acceptent les cadeaux de Bouteflika et autres,des islamistes qui ment,qui manipule,qui triche pire que le clan d’Oujda, le vrai islam est incompatible avec la politique d’aujourd’hui,les Algériens ont découvert le vrai visage de ces truands malhonnête

    49
    3
    Zaatar
    27 février 2019 - 8 h 15 min

    La vermine islamiste explique pourquoi elle ne prend pas part aux manifestations… elle attend son heure et peaufine ses plans. Mais je crois bien que les Algériens ne se laisseront pas berner une seconde fois, comme il y a quelques dizaines d’années, ou le laser écrivait dans le ciel et où après quoi, aux élections communales, lorsque la vermine islamiste ayant trompé le peuple et fît la razzia sur l’ensemble des communes pour se partager l’ensemble des lots de terrains. Cette fois ci ça va bien être différent.

    59
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.