Conséquence des marches contre le 5e mandat : règlements de comptes au FLN

FLN Bouchareb
Rien ne va plus au FLN. PPAgency

Par Kamel M. – La démission d’un certain nombre de cadres et de militants du FLN prélude une nouvelle crise au sein de ce parti, plusieurs fois secoué par des mouvements de redressement. Les signataires de la lettre de démission collective, peu connus du grand public, certes, dénoncent ce qu’ils qualifient de «dérive» de l’actuelle direction du parti.

Une telle action semble dès lors être menée par d’anciens dirigeants du FLN qui voudraient profiter des manifestations contre le cinquième mandat pour revenir aux affaires. Qui de Djamel Ould-Abbès, Amar Saïdani ou Abdelaziz Belkhadem tire les ficelles derrière le rideau ? Car c’est de répliques d’une vieille querelle intestine qu’il s’agit et non d’une quelconque volonté de changement au sein du parti.

L’élargissement de la direction collégiale du FLN a intrigué plus d’un. Le retour aux commandes de l’ancien parti unique des frondeurs Abderrahmane Belayat et Abdelkrim Abada résonne comme un premier pas vers un retour au FLN «originel», pour reprendre le terme utilisé par des membres du FCE qui ont apporté leur soutien à la volonté populaire de changement.

Les manifestations contre un cinquième mandat de Bouteflika a eu l’effet d’un séisme aussi bien au FLN qu’au sein des autres organisations qui ont servi de socle aux quatre mandats du président Bouteflika. Le RND, dont le secrétaire général se mure dans un silence étrange, semble pour le moment échapper à cette vague de démissions mais ce parti est, faut-il le rappeler, lui aussi passé par des zones de turbulence, dont une a coûté sa place à l’indéboulonnable Ahmed Ouyahia.

La position du FLN est ambiguë. Les appels assourdissants de Djamel Ould-Abbès à la «continuité de l’œuvre de Bouteflika» ont été étouffés par les revendications des citoyens qui exigent le changement et qui battent le pavé depuis plusieurs semaine pour y parvenir. Les démissions d’hier pourraient être suivies par d’autres aussi bien au FLN que dans les autres partis de l’alliance étrangement muets depuis le 22 février.

K. M.

Comment (29)

    maori
    9 mars 2019 - 9 h 44 min

    Voilà que ces miteux magiciens qui qui faisaient de l’Algérie un cirque où l’on ne riait pas mais plutôt le contraire, qui pendant des dizaines d’années n’ont oeuvré que pour détruire l’Algérie et n’ont oeuvré que pour eux-mêmes et leur progéniture dévoyée, sous l’argument fallacieux qu’ils agissaient par patriotisme en tant qu’anciens moudjahidin alors que la plupart d’entre eux n’avaient jamais allumé un pétard et sous l’egide du fln et de l’ugta et autres organisations de masse,comme ils disent, et qu’ils ont infiltré comme des sangsues après l’indépendance, voilà dis-je que ces dinosaures que nous pensions fossilisés à jamais, réapparaissent par je ne sais quel miracle de la biologie pour se recycler et continuer leur oeuvre destructrice en parfait prédateurs qu’ils sont. Il faut en finir à jamais avec les belayat, belkhadem, abada,saidani, sid houm said les ghoul, ould abbas et tous ceux qui voulaient nous faire prendre des vessies pour des lanternes, tels que bouteflika, ses frères et leurs vassaux, louh, belaiz et autres…

    MELLO
    8 mars 2019 - 20 h 52 min

    Le mur de BERLIN fut démoli par la pression de la rue. La rue Algérienne est bien plus forte, bien plus radicale que ce qui s’est passé dans les pays du mur. La rue Algérienne est capable de disloquer le pire des partis politiques à savoir le FLN. Lorsque l’adhésion à un parti ne s’est pas faite avec conviction , lorsque l’adhésion est faite sur la base des intérêts , les retraits seront bien plus simples. Le FLN rassemble des individus qui ne cherchent que leurs intérêts , les intérêts de leurs famille, c’est ainsi qu’ il est plus aisé de quitter le bateau pour aller rejoindre un autre camp. Le roi est mort , vive le roi. Voilà le danger du système Algérien.

    Apache
    8 mars 2019 - 19 h 57 min

    Qu’ils mette le sigle du FLN au musée du Moudjahed et qu’ils appellent leur parti comme il veulent. On verra s’il y aura beaucoup d’adhérents. Il faudra aussi licencier tout fonctionnaire de l’Etat qui essayera de tricher avec n’importe quel Parti.

    K. DZ
    8 mars 2019 - 19 h 25 min

    Lorsque le FLN et le RND partent avec dix longueurs d’avance dans toutes les courses et, à des degrés moindres pour leurs partis satellites TAJ, MPA, par la grâce de l’administration dans tous ses démembrement et avec l’utilisation des moyens de l’Etat et de la collectivité, sans parler des obstacles mis sur le parcours d’une pseudo opposition qui ne demande qu’à être corrompue, il y a mal donne et tous les résultats faussés. Si on y ajoute la passivité du citoyen et sa résignation de peur de subir l’implacable machine répressive qui broie toute velléité de remise en cause du système je crois qu’il n’y a que la témérité de la jeunesse qui puisse extraire ce pays des abysses dans lesquelles l’ont plongé les gouvernants de 62 à ce jour.

    Mesmar Djha
    8 mars 2019 - 18 h 36 min

    Ils sont encore là ? Cette horde est intemporelle ! Ils sont « mesmar Djha » planté dans le pays. Au secours …

    El Torero
    8 mars 2019 - 18 h 21 min

    Manifestement, ils considèrent toujours l’Algérie comme une ferme privée et qu’ils en sont propriétaires et les Algériens sont considérés par cette horde tentaculaire comme du cheptel. Dehors les parasites.

    Anonyme
    8 mars 2019 - 17 h 52 min

    Il faut dissoudre tout le parti des octogénaires et créer à sa place un parti de jeunes nationalistes sincères qui n’ont jamais magouillé avec l’ancien FLN. Il faut rajeunir les effectifs et ouvrir la voie à toutes les composantes de la société, sauf à ceux qui ont prêté allégeance à un autre pays dont l’idéologie est aux antipodes de la nôtre: une démocratie populaire et sociale.
    Ce nouveau parti n’autorisera pas la participation des détenteurs de chkara ni de l’argent sale, gagné sur le dos des Algériens et abolira la corruption dans ses rangs et livrera une bataille contre la corruption. Il devra aussi encourager la MÉRITOCRATIE et la TRANSPARENCE dans le choix des postes à pourvoir en son sein (fini le parachutage!). Il s’efforcera enfin de répondre aux besoins socio-économiques de la population toute entière, proposera et fera la promotion de plans de développement de toutes les régions du pays. Tout un programme!

    Djamel CHERBI
    8 mars 2019 - 17 h 21 min

    Les Abada, Belayat et autres petits « staliniens » de l’ere de Boumediene-Chadli etc, ne sauraient représenter le FLN « originel », celui de Abane et Ben-mhidi. Ils incarnent juste une nomenclatura d’une autre époque, aussi brutale et funeste que celle qui est aux affaires actuellement. Nous voulons que tous ceux qui ont été aux commandes depuis 1962 « dégagent » pour toujours, définitivement.

    Kahina-DZ
    8 mars 2019 - 17 h 08 min

     »…menée par d’anciens dirigeants du FLN qui voudraient profiter des manifestations contre le cinquième mandat pour revenir aux affaires ».

    C’est eux le vrai malheur de l’Algérie… Ces affairistes insatiables du FLN

    Anonyme
    8 mars 2019 - 16 h 46 min

    Ce qui lès intéressent c’est l’immunité ,maintenant que la réélection du président et surtout sa santé c’est le suspense, tout le monde est en train de courir pour protéger ses biens,club des pins,paris,Londres,dubai, au bled ,au douar , les enfants,la famille,les amis etc, il y a que l’immunité qui les protegeront.

    Khorrotov
    8 mars 2019 - 14 h 52 min

    La seule vue de ces têtes là a totalement « désalgérianisé » et rendu comme apatride beaucoup d’algériens, les forçant à une forme d’exil interne, d’autres à s’expatrier à leur corps défendant. Maintenant, avec ce parfum de jasmin, ces senteurs, ces climats et ces clameurs, ils se sentent revenir à la vie. Les évènements présents projettent jusqu’à la savane, jusqu’à ces lycaons, ces petites bêtes frêles d’un poids de 20 à 30 kgs, mais endurantes et solidaires qui sont capables de terrasser un zébre de 400 kgs. Moralité: la solidarité et l’endurance jusqu’à la solution finale.

    صالح/ الجزائر
    8 mars 2019 - 14 h 37 min

    Le FLN au musée de l’histoire ( d’El Moudjahid ) , les carcasses à la poubelle de l’histoire .

    [email protected]
    8 mars 2019 - 14 h 25 min

    Le FLN comme parti politique du mensonge a fait beaucoup de mal aux algeriens.
    Il DOIT ETRE DISSOUS ! Aucune autre alternative ne sera acceptee .

    Le FLN HISTORIQUE appartient a tout les algeriens et doit etre remis au musee .
    Nous irons lui rendre visite , comme nous rendons visite aux tombes de nos ailleux.

    El pueblo
    8 mars 2019 - 12 h 24 min

    le pays court de grands risques , le clan des corrompus fait courir un grand risque au pays, il est temps que vous partez
    j’adhere à cette plate forme du general à la retraite Hocine Benhadid propose, dans un entretien à El Watan Week-end, l’application de l’article 102 de la Constitution et « annoncer la vacation du poste du président ». Il faut, selon lui, installer « un comité de sages » pour gérer la transition. Il sera composé d’Ali Yahia Abdennour, Ahmed Taleb Ibrahimi et Boualem Benhamouda. Les trois « sages » auront des conseillers comme Mustapha Bouchachi, Fodil Boumala et Chafik Mesbah. Le comité sera coordonné par Lounes Oukaci. « Ce comité de sages doit être installé par le président du Sénat Abdelkader Bensalah. Il aura pour mission de nommer un gouvernement provisoire (….) et préparer les élections (présidentielles) », précise le général Benhadid.

    Anonyme
    8 mars 2019 - 11 h 38 min

    Ni Djamel Ould-Abbès, ni Amar Saïdani, ni Abdelaziz Belkhadem ne méritent d’être dans le parti FLN de BOUDIAF et BEN M’HIDI, qui lui, a rejoint, comme l’ALN le glorieux muséum de notre histoire de puis le 05 Juillet 1962.
    Ces gus peuvent être dans le parti de leur choix, mais n’ont aucun droit à squatter le prestigieux sigle du FLN.
    Allez ouste , du balai, on vous a trop vu !

    ABDEL
    8 mars 2019 - 11 h 38 min

    comme a chaque changement politique ou révolution dans l’histoire,on voit apparaitre des opportunistes de la 23e heure,des oligarches et des politiciens qui retournent leurs vestes et parfois leurs pantalons pour etre dans l’air du temps.;;;;;; le FLN n’échappe pas a la règle,meme au sein de ce parti,des fissures contre le 5e mandat se font jour,et des démissions fracassantes rejoinent les manifestants… on arrivera surement a faire dégager le systeme,mais sans doute pas, changer la natures des individus,…!!

    A3ZRINE
    8 mars 2019 - 10 h 25 min

    Le peuple veut du changement, il ne veut revoir les mêmes gueules et le comble ils se tirent les uns les autres qui reprend ce bateau à la dérive. C’est quoi cette obstination, il faudrait proposer ces cas, à des psychiatres pour se pencher dessus et déchiffrer cette équation qui nous échappe.

    Ain Boucif
    8 mars 2019 - 10 h 02 min

    Voila ce que pense mes amis du Titteri que ce soit à Ain Boucif, Birine, Had Sahari, Boghari, Magino, Sidi Aissa, Sour El Ghozlane, Ksar Chellala, Aïn Oussara, Moudjbar, Berrouaghia … du FLN :

    Ils ont bien mangé, ils ont bien bu, ils ont la peau du ventre bien tendue … Maintenant il est temps de passer à la caisse et au risque de payer même ce qu’ils n’ont pas consommé.

    PS : Même traitement pour RND et leurs satellites.

      Anonyme
      8 mars 2019 - 16 h 33 min

      maginot prend un T a la fin et c est Challalat El Adhaoura
      CEA

    nectar
    8 mars 2019 - 9 h 33 min

    Ces vautours ne s’arrêteront que lorsque l’Algérie aura sombré et devenue comme la Somalie..Les mercenaires qui agissaient dans le temps en Afrique, étaient moins nuisibles que ces énergumènes..Ils se sont tellement gavés de la rente, qu’ils sentent la pétrification, que seul un four crématoire peut débarrasser notre paysage de cette vermine..

    UMERiI
    8 mars 2019 - 9 h 17 min

    Mrs Abada et consorts font partie de cet édifice moribond qui Squater symbole de la révolution. La seule solution consiste à dissoudre tous les partis politiques. APN. Conseil constitutionnel, organisations de masses, fonder une 2 République avec une nouvelle constitution, mettre les compteurs à zéro.

    Lghoul
    8 mars 2019 - 9 h 15 min

    C’est un parti qui doit être dissout parce qu’il est issu de l’ALN, elle même issue du peuple. Les symbôles historiques doivent naturellement être remis au peuple et mis au musée pour être au service de tous les citoyens algériens.
    Il n’ya plus rien a libérer messieurs les sangsues. Cessez d’utiliser et de salir les symboles de notre révolution pour des gains goinfres personnels. Cessez de faire tourner nos chouhadas dans leurs tombes car l’Algérie sera definitivement et irreversiblement libre ce printemps 2019. Si vous voulez faire de la politique, commencez avec une feuille blanche, pas en vous cachant derrère un symbôle, un héritage de tout un peuple pour le transformer en héritage de castes et d’oligarchies.

    hamzi
    8 mars 2019 - 9 h 02 min

    vraiment ce magma d’ énergumènes du f.l.n. ont un esprit obtu. ils ne comprennent rien à leurs situations.

    Khorroto
    8 mars 2019 - 9 h 00 min

    Toutes les structures qui ont servi de socle à ce régime fantôche, corrompu, pourri, injuste, clanique, despotique, prédateur, doivent être démantelées une par une et leurs figures, jugées pour haute trahison.

    Blakel
    8 mars 2019 - 8 h 53 min

    «dérive» de l’actuelle direction du parti. Cette expression, on l’entends à chaque fois de la part des rapaces (jamais rassasiés) du FLN, qui estiment ne pas bénéficier d’une part suffisante du gâteau, à l’occasion des mini-crise récurrentes de ce parti parasite. Dès que je revois les têtes des principaux leaders de ce parti, je me dit vivement un raz de marée, qui les emporte tous.

    icialG
    8 mars 2019 - 8 h 48 min

    TROP BÉNÉFIQUE TROP AVANTAGEUX pour les partisans du f l n pour qu ils renoncent,et vrai gouffre financier pour les caisses de l état sans rien, oui rien du tout en contre partie, a si les discours les manipulations les promesses les mensonges de corruption de détournement d escroquerie de rackettes abus de pouvoir et autorité qui coûte des milliards au contribuables et a l état sans compter la mosquée qui a coûter une ligne de métro d Alger aTamanrasset ou 4 hôpitaux ou 10 écoles ou un tunnel 4 voies entre Larb3a et Tablat d un canal (voie fluviale) d Oran a Bou Saada,, et que sais je encore?? tout ça diriger par des individus sans foie ni loi qui au cour de leur direction on en tellement amasser qu ils possèdent de nos jours plusieurs fois équivalant du budget de l état,,,assez d argent pour vivre des centaines d années au détriment de centaines de démunis,,,, alors le f l n c est fini

    Vérité+
    8 mars 2019 - 8 h 08 min

    Le parti des Feignant et Loubards de la Nation Algérienne,se remobillisent pour sauver un de leurs collègues gravement atteint, au lieu de l’abandonner et s’occupe des restes,ils font le contraire comme leur intelligence est limitée juste aux magouilles et aux pillages,ils vont tardé à se disparaitre de la vie politique,dites vous N’challah

    Anonyme
    8 mars 2019 - 8 h 06 min

    Cette camorra doit disparaître et toutes les photos de ces bandits doivent être brûlées à la déchèterie de Oued Smar

    Belkhadem, bouchareb ces nulards doivent quitter les lieux

    El pueblo
    8 mars 2019 - 8 h 00 min

    NOUS NE VOULONS NI FLN NI RND NI FCE NI UGTA NI UNFA
    NOUS VOULONS UNE NOUVELLE ALGERIE SANS CES OPPORTUNISTES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.