Lakhdar Brahimi a reçu Saïd Sadi et Louisa Hanoune mercredi

ANP Sadi
Saïd Sadi. D. R.

Par Houari A. – Bien qu’ayant affirmé qu’il ne jouerait aucun rôle dans la période de transition, Lakhdar Brahimi a reçu, ce mercredi, l’ancien président du RCD, Saïd Sadi, et la porte-parole du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a-t-on appris de source informée.

Aucune information n’a filtré sur cette rencontre, encore moins sur l’ordre du jour, mais il est évident que les discussions ont tourné autour de la conférence nationale inclusive que le président Bouteflika a proposée mais que ne semble pas gagner l’adhésion de l’opposition qui craint la réaction des manifestants qui les accusent de faire partie du système dont ils réclament la disparition.

Algeriepatriotique avait indiqué que l’ancien ministre des Affaires étrangères pourrait être appelé à participer à l’organisation de ladite conférence nationale. Mais celui-ci avait démenti, dès le lendemain de son audience avec le président de la République, avoir été chargé d’une quelconque mission. Une déclaration que contredit sa rencontre avec les deux personnalités politiques qui ont, toutes les deux, participé aux précédentes élections présidentielles.

H. A.

Comment (65)

    Citoye
    17 mars 2019 - 1 h 11 min

    La France L’Europe et les etats unis nous envoi un emissaire algerien de souche pour solutionné le probleme de notre pays il n’a pas honte de nous la faire a l’envers demissionne de ce role la tromperie et flagrand comment peut on trompé son peuple de cette maniere
    Paix a nos marthir

    3
    1
    Kenza
    16 mars 2019 - 23 h 55 min

    Sur la chaîne « El Hadeth » Louisa Hanoune vient de démentir: Elle n’a pas rencontré L. Brahimi.

    « Je n’ai jamais rencontré Brahimi »
    16 mars 2019 - 20 h 25 min

    « Je n’ai jamais rencontré Brahimi »

    Louisa Hanoune a démenti avoir rencontré le diplomate Lakhdar Brahimi. « Cette info est non fondée, mensongère », a-t-elle dit. « Je n’ai jamais rencontré Lakhdar Brahimi, ni par le passé, ni en ce moment. Il ne m’a jamais contactée, il n’a jamais demandé à me voir. De plus, je représente un parti. Si je l’avais rencontré, je l’aurais annoncé », a-t-elle expliqué.

    Louisa Hanoune s’est interrogée s’il n’existait pas de liens entre la « cyber attaque » qui a ciblé son parti depuis l’étranger, peu après son passage sur la chaine Echourouk, et la diffusion de cette information, une « tromperie », selon elle.

    Cacophonie personnifiée !
    16 mars 2019 - 18 h 37 min

    J’ai comme l’impression que personne ne lit les avis des autres internautes ! On est en train , tête baissée, de se ruer sur son clavier et on ne prend pas le temps de lire le contenu des avis différents des autres ! c’est la cacophonie personnifiée ! Rare sont ceux qui prennent le temps de lire avant d’écrire ! çà commence bien !

    4
    3
    Est-ce que vous comprenez le français ??
    16 mars 2019 - 18 h 31 min

    Mais qu’est-ce qui arrive à certains internautes qui crient « pas de Said Sadi » , non à « Said Sadi » sans arrêt, alors qu’il n’a rien demandé à quiconque, il n’a jamais dit qu’il était intéressé par un poste politique ou diplomatique ou je ne sais quoi . Et pourtant il vous a averti qu’il ne parle au nom d’aucune opposition, qu’il ne parle au nom d’aucun parti politique ni au nom d’aucune autre personne quelconque ! Il vous l’a dit ouvertement, il vous l’a répété mille et une fois sur les médias, donc foutez-lui la paix. Il ne se revendique d’aucun parti mais il a le droit , en tant que citoyen intellectuel libre (et c’est un intellectuel tout le monde le reconnait ) de parler avec qui il veut pour échanger des idées, des avis !

    ….

    8
    9
      Chelabi
      16 mars 2019 - 19 h 28 min

      À titre personnel, Said Sadi peut parler avec qui il veut. Cela reste du domaine privé. Par contre, cette information a été relayée par un journal (AP). Elle devient donc du domaine public et présente, de fait, un intérêt public.
      Si j’avais pris un café avec Said Sadi, personne n’en parlerait. Dans ce cas précis, Said Sadi a rencontré le représentant de Bouteflika. Si cette rencontre avait un caractère privé (visite de courtoisie par exemple), elle n’intéresserait personne et n’aurait pas lieu d’être rapportée par quelque média que ce soit. Si on en parle maintenant, c’est parce que la presse en a parlé et dans ce cas, nous sommes dans notre droit de dire que Sadi, Hanoun ou qui que ce soit, ne doivent pas parler au nom du peuple ou, ce qui est plus grave, comploter avec la clique de Bouteflika.

      3
      2
      Anonyme
      16 mars 2019 - 23 h 21 min

      Et toi, on t’a rien demandé, j’espère que tu comprends le français, sinon demande à BHL de t’expliquer que, finalement, l’Algérie n’est ni la Libye ni la Syrie ni encore moins le Yémen.

      1
      2
    Fake off
    16 mars 2019 - 15 h 44 min

    @ Fake New 15 mars 2019 – 17 h 42 min
    Continue de t’étonner et de dire n’importe quoi surtout quand tu liras le twitter de Saïd Samdi. Il reconnait avoir rencontré le beau-père du prince jordanien Aly bin Hussein.
    Il révèle que la rencontre s’est déroulée à l’Hotel Aurassi et qu’il y avait trouvé Brahimi en compagnie de Rahabi.

    5
    1
    El pueblo
    16 mars 2019 - 12 h 34 min

    VOILA CE CORBEAU DE SAIS SAADI QUI REVIENT PAR LA GRANDE PORTE

    8
    5
    PAS SAÏD SAIDI.
    16 mars 2019 - 12 h 27 min

    Je suis d’accord avec tout les commentateurs.
    Mais je suis à 100% contre la candidature de Saïd Saidi.
    Il ne sera jamais un president de tout les algériens et algeriennes.
    Il y aura énormément de laisser pour compte sur le bord de la route.
    Et ça il n’en n’est pas question.
    Nous voulons un president de tous les algériens et de tous les algériennes.
    Qu’il soit du fond du coeur avec toutes les composante toutes ces cultures que l’Algérie comprends.
    Qu’il soit algériens berbère où algériens arabes ou algériens chaouis où simple algériens .
    Mais il doit être le président de tous les algériens.
    Les uns sans les autres ce n’est plus l’Algérie.
    Nôtre force c’est nôtre diversité minimes soit elle mais c’est nôtre force.
    Algérie une est indivisibles pour le pire où le meilleurs.

    10
    7
      Anonyme
      16 mars 2019 - 16 h 39 min

      parce qu’il est kabyle ou bien parce qu’il est laïque ? merci de préciser votre pensée.

      8
      3
        Chelabi
        16 mars 2019 - 19 h 30 min

        Parce que Said Sadi a été le premier à nous vendre du Bouteflika en 1999.

      PAS SAÏD SAIDI
      16 mars 2019 - 20 h 52 min

      Parce qu’il est pour l’ouverture des frontières avec le Maroc, rien que pour ça et s’il est laïque ce n’est pas parce qu’il est Kabyle car il y a aussi des Kabyles islamistes intégristes.

    Anonyme
    16 mars 2019 - 10 h 05 min

    La première dėcision est de dissoudre le FLN! Le militaire dans les casernes sinon ils sauront se regėnerer!!!

    11
    2
    Kenza
    16 mars 2019 - 7 h 06 min

    Décidément, il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. Ils n’ont pas encore compris qu’à ce jour, le seul habilité à parler au nom du peuple est le peuple lui-même. Puisque, chose totalement inédite, il est le seul, aujourd’hui, à rester dans la légalité et la légitimité !
    Donc, pour sortir de cette situation de blocage, il faut écouter le peuple et faire ce qu’il demande, autrement dit, respecter la volonté du peuple: c’est ce qui s’appelle appliquer la démocratie !
    Et que demande le peuple aujourd’hui ? Le peuple demande clairement et simplement à Bouteflika de respecter la constitution et quitter la présidence au terme de son mandat !

    14
    1
    Kenza
    16 mars 2019 - 5 h 35 min

    Lakhdar Brahimi : «Je ne suis pas désigné pour présider la conférence nationale de transition»

    Quelle déchéance! quelle honte! Le grand diplomate Brahimi contraint de travailler au noir et dans l’illégalité : Un président illégitime pour présider une conférence nationale de transition tout aussi illégitime recevant des personnalités illégitimes puisque non mandatées par le peuple.
    De toutes les façons, tout ce qui sortira de cette conférence est nul et non avenu: Le peuple a démontré une fois de plus, hier, qu’il refuse catégoriquement les décisions anticonstitutionnelles de Bouteflika d’annuler les élections et de prolonger son mandat…des décisions saluées par Paris et Washington !

    Mr Brahimi, Le peuple ne veut pas de vous ! A votre âge vous devriez avoir la sagesse et la décence de rentrer chez-vous, là-bas, loin de l’Algérie et de son peuple. Ce peuple que vous n’avez d’ailleurs jamais côtoyé et qui ne vous a jamais rien demandé mais qui, aujourd’hui, vous demande une seule chose : PARTEZ !

    25
    1
    Juan Carlos de La Tragenta
    16 mars 2019 - 2 h 22 min

    La meme équipe et on recommence de plus belles et ils osent en plus malgré la crise et les manifestations d un peuple tt entier , en fait c est toute une famille de crapules et c est tjrs les mêmes épisodes la meme série y en a marre ils sont rester sur la saison 1 lol . Hier vous me direz pour nous distraire ils nous mettaient des reportages animaliers ou la savane , je vous dis ils b nous prennent vraiment pour des c… et ils sont complètement décalé de la réalité . Barrez vous pour de bons aussi bien ce pouvoir que ses affiliés pas comme dit un certains Zorro dont je n ai rien contre lui personnellement et il a droit dire ce qu il veut aussi mais ils nous en pas été berné et ne nous sommes pas trompé sur leur manège , pas du tout mon cher nous avions pas le choix surtout car comme ce pouvoir et ses sbires étaient en position de forces et depuis 1962 mais la c est bien fini pour eux et toute leurs cliques ; à partir de maintenant à tout algerien(ne) qui rejoins ce pouvoir ne pourras pas dire demain qu’ils étaient à coté du peuple algerien contre ce régime qui est rejeté par celui ci ; surtout pas car vs en répondrez au meme titre qu eux , c’était juste un avertissement pour vous prévenir car un homme prévenu e vaut deux maintenant vs êtes libre de vos mouvements de vos pensées c est votre choix personnel et n engage que vous et rien que vous les futurs complices de ce pouvoir qui ne veut pas retiré et veut usé de tt ses outils financiers ect ect pour rester ctre la volonté de tt un peuple , alors les complices de ce pouvoir vs savez ce que vs faites et nous serons nous le peuple algerien faire ce que nous avons à faire aussi n est ce pas?

    Juan Carlos de La Tragenta
    16 mars 2019 - 1 h 34 min

    J ai regardé un documentaire sur Napoléon très intéressant grd homme ; mais le peuple Français et ce pays a une longue histoire et ils sont loin d être c… ses Français loin de la , ils étudient tout les occidentaux et ne laisse rien de coté ; alors un moment donné sur le documentaire le directeur et conservateur de la bibliothèque nationale nous montre avec précautions le dictionnaires des Girouettes qui avait fait à cette époque de l histoire et juste un peu avant tt en expliquant les personnage et leurs rôles les maréchaux Talleyrand sacré personnage celui la ect ect ,ce dictionnaire comportait je crois plus de 1000 pages il était tres épais et ensuite ce conservateur nous a montré le dictionnaires des immobiles il comportait seulement 100 pages il était tt fin . les Girouettes et les immobiles et depuis tt temps il y en aura tjrs plus que les immobiles c est comme ca que voulez vous , ils ont pas de face mais plusieurs mais ont tous mal fini et l Histoire nous le rappellera à jamais .
    il prenne Louisa qui voulait marché avec le peuple et qui sait dégagez par celui ci , il démarre tres mal ce diplomate dépassé par le temps et la réalité surtout. Un menteur aussi comme les autres comment le croire juste hier il disait qu il n avait aucunes missions et c est ce gente d individu Brahimi qu on doit écouter franchement?

    Anonyme
    16 mars 2019 - 1 h 07 min

    pourquoi pas Abrika tant qu’on y est

    4
    2
    Chelabi
    15 mars 2019 - 23 h 48 min

    Ni Saadi, ni Hanoun n’ont été mandatés par le peuple. Il faut faire les choses dans l’ordre:
    1) Bouteflika déclare qu’il va démissionner lorsque son 4eme mandat viendra à échéance
    2) des représentants crédibles de la société civile et des partis politiques seront désignés pour prendre en charge le processus de transition. Nous aurons environ 1 mois c’est à dire, jusqu’au 20 avril 2019 pour faire circuler des noms connus sur la scène politique et dans le milieu associatif. Les réseaux sociaux peuvent être sollicités pour se prononcer sur les candidats en lice.
    3) lorsque les représentants du peuple seront connus, ils désigneront en leur sein une personne qui fera fonction de chef d’état aux attributions limitées. C’est cette personne qui recevra des mains de Bouteflika sa démission
    4) Le nouveau chef d’état dissoudra le Senat et l’APN . Durant la transition on gérera les affaires publiques par ordonnances
    5) le nouveau chef d’État désignera un gouvernement de transition composé exclusivement de technocrates.
    6) Pour aller vite, on écrira une nouvelle constitution en se basant sur celle de 88 comme base de départ . Des constitutionalistes, des hommes de lois, des représentants de la société civile et des formations politiques seront sollicités pour apporter leur éclairage et améliorer le texte constitutionnel.
    7) Le projet de constitution sera soumis à un référendum national
    8) Élection du président de la république au suffrage universel. Si le régime retenu par la constitution est de type parlementaire, le président aura un rôle honorifique et tous les pouvoirs seront entre les mains du premier ministre. Si le régime préféré des algériens est de type présidentiel ou semi-présidentiel, il y aura des fonctions régaliennes qui reviendront au président de la république et des attributions plutôt techniques qui seront du domaine du premier ministre après consultation avec le chef de l’État. Si on opte pour le régime présidentiel ou semi présidentiel, un vice-président sera nécessaire pour faire face à une vacance impromptue de la présidence de la république
    9) Élection d’une nouvelle assemblée nationale. Pas de sénat.
    10) désignation d’un premier ministre parmi la formation politique qui aura obtenu le plus de suffrages.

    10
    4
    Bouzorane
    15 mars 2019 - 22 h 57 min

    Said Sadi?…Non merci!
    On n’en veut pas de ce has been nord-africaniste.
    On veut des Nationalistes Algériens et Algérianistes.
    On ne veut ni les arabo-islamistes, ni leurs frères siamois nord-africanistes.
    Tout ce beau monde adepte de l’internationalisme, sous différente formes, en apparence opposées mais en réalité très proches, sont à jeter dans la poubelle de l’histoire

    5
    16
      larbi
      16 mars 2019 - 0 h 34 min

      Vous voulez seulement votre tribu?
      Seule votre tribu Compte à vos yeux?

      9
      5
    Anonyme
    15 mars 2019 - 22 h 32 min

    contrairement à ce qui est dit dans l’article, lakhdar brahimi n’a pas été reçu en audience par bouteflika. Lors de la conférence un journaliste lui a posé la question. » Quand avez vous vu le président pour la dernière fois, Brahimi a répondu  » une année environ, ou une année et demi!!!! » Si lui même confirme que les images montrées à la TV istihmar étaient truquées pourquoi vouloir se faire plus royaliste que le roi….

    16
    3
    anonyme
    15 mars 2019 - 22 h 01 min

    il les a questionné sur Sant’Egidio

    6
    5
    anti menteurs
    15 mars 2019 - 21 h 19 min

    Comme d’habitude, le pouvoir engage des consultations avec ses sous traitants, Saadi et Hanoune font partie du régime et ne sont pas crédibles. le but est de recruter de nouvelles marionnettes et de diviser le mouvement.

    12
    19
    Reda
    15 mars 2019 - 21 h 09 min

    Faire appel à Said Sadi est une excellente chose, à condition qu’il soit fidèle à ses convictions ds années 1980. Laïcité, Opposition frontale aux islamistes, Constitution civile et laïque, remise au gout du jour du Testament qui a été aboli par le seul Ettermidi. Nous le soutiendrons. Aucune concession ne doit être accordé aux syndicats de l’éducation qui ont détruit l’école et dilapidé les œuvres sociales, je vise en particulier le funeste CNAPESTE. C’est à cette unique condition que les kabyles adhérerons au processus. Nous ne nous soumettrons plus jamais aux Islamistes. Nous avons d’autres recours

    20
    14
      Messaoud
      15 mars 2019 - 23 h 36 min

      lisez un peu le parcours de SADI et Mme Hanoun avant de les critiquer . ils ont defié le pouvoir lorsque personne n’oser ouvrir sa bouche pour le faire même devant son frère. ILs ont été torturés ( Sadi s’est en sorti avec un œil preque enculé et un diabète ).

      8
      9
        Nazim
        16 mars 2019 - 1 h 04 min

        Monsieur Messaoud, je préfère vous appelez Daoud donc ton zabour raconte le à des laches et des chyatines comme vous et à vous meme.
        Said Saadi et louisa Hanoun ont toujours été proche de ce système ils sont de faux opposants que çà vous plaise ou pas et personne ne leur fait confiance qu’il dégagent eux aussi.

        9
        5
    BabElOuedAchouhadas
    15 mars 2019 - 20 h 25 min

    Ne pas oublier que ce Lakhdar Brahimi est un agent du Régime MakhNazi qui n’a jamais condamné la colonisation du Sahara occidental et a toujours demandé l’ouverture des frontières du Haschich du moment que ses enfants ne vivent pas en Algérie et donc ne sont pas exposés à la guerre narcotique que mène Momo6 contre la jeunesse algérienne.

    11
    5
    NEON
    15 mars 2019 - 20 h 12 min

    Celui qui à menti un jour, mentira toujours;si les Bouteflikas ont choisis Brahimi,parce que il sort du meme école ou on apprend comment mentir tous les jours et 24 :/24

    12
    1
    Il faut se calmer et ne pas s’emballer !
    15 mars 2019 - 20 h 07 min

    Ceux qui connaissent le fond intellectuel de Said sadi, ceux qui ont écouté ses interviews récentes, ses écrits, ses déclarations savent sa profondeur d’analyse sur la situation actuelle (et passé) du pays. Beaucoup de lucidité, de responsabilité.

    Said Said a dit d’emblée depuis l’insurrection populaire du 22 février qu’il n’a aucune prétention de donner de leçon à quiconque et qu’il refuse même de prétendre à une quelconque « responsabilité organique » (c’est l’expression qu’il a utilisé) si un gouvernement de transition ou un gouvernement de salut public ou un comité de sauvegarde serait décidé ! Il estime qu’il faut laisser la place à la jeune génération car c’est eux qui sont sorti dans la rue, qui est à l’origine de «l’insurrection historique » et qui doivent eux-mêmes penser et réfléchir à l’avenir, au futur immédiat et lointain du pays !

    Mais il ne débine pas quand même de ces convictions politiques et intellectuelles, car il a dit qu’il va tout de même continuer de soutenir sur le terrain le soulèvement populaire, de continuer à participer au débat, de contribuer activement à toutes propositions mais il refuse une quelconque « responsabilité organique » ! Ok ya el khaoua. Donc pas de jugement hâtif et hostile gratuit à son égard ! Said Sadi a quitté le RCD et donc il ne fait plus dans le combat politique partisan et il n’est pas dans l’attente d’un poste quelconque ! Que les choses soient claires !

    23
    8
    Abou Langi
    15 mars 2019 - 20 h 02 min

    Je ne vois absolument pas Sadi se faire attraper comme ça. Mais tout est possible.

    6
    3
      Zaatar
      16 mars 2019 - 0 h 17 min

      Tout dépend de l’appât que l’on met à l’hameçon. Il arrive qu’on appatte pour attraper de la dorade mais à la fin on remonte une paloma.

      12
      8
    algerian
    15 mars 2019 - 19 h 58 min

    Certains compatriotes sont conditionnes comme le chien de Pavlov, ils se mettent a baver des-qu’il est question de Said Sadi…

    12
    5
    zyriab
    15 mars 2019 - 19 h 34 min

    Bien beau le dégagisme Mais il faut bien une issue à cette crise. Nous attendons tous des propositions réelles réalistes et réalisables!! Sinon c’est le néant la catastrophe l’aventure. On a déjà donné. Alors ????

    12
    10
      La Viriti
      15 mars 2019 - 20 h 18 min

      Proposition numéro 1:

      Les Bouteflika leur tribu et leur clan dégagent définitivement du paysage algérien.

      Ils restituent ce qu’ils ont volé depuis 20 ans et ceux qui ont acquis frauduleusement un passeport algérien le restituent

      Proposition 2

      Belaiz Louh Ould Abbas Bensalah dégagent et dissolution de ces conseils fantoches au service exclusif des Bouteflika

      Ces 2 proposition vont ramener calme et sérénité pour nous permettre de désigner nos dirigeants qui devront être l’antithèse du Bouteflikisme.

      Le plan diabolique de Macron pour sauver les Bouteflika est justement ce qui va nous conduire vers des aventures dangereuses.
      20 ans qu’on se dirige droit en enfer sous la main de fer des extrémistes Bouteflika

      8
      2
      Mozart
      15 mars 2019 - 20 h 37 min

      Quel « dégagisme » ? Mezigue…! Dites, tout simplement, que vous n’acceptez pas l’esprit de contradiction. C’est aussi cela, notre drame en Algérie. On ne s’accepte pas.

      8
      1
        Messaoud
        15 mars 2019 - 23 h 42 min

        c’est ça en 24 heures vous voukez un pays sans président , ni APN , nI SENAT et ce à 1 mois de la fin de la mandature présidentielle. Voulez que l’on se retrouve exactement comme en 1991 avec le HCE . Non il faut faire les choses l’une aprés l’autre . Laissez les personnes rompues à ce genre de situation accompagner le mouvement.

        7
        3
          Anonyme
          16 mars 2019 - 6 h 44 min

          Sue de mensonges durant vingt ans de regne et même aux porte de la mort et ils continuent va mentir.L’un prépare le cinquième avec ses freres on lui falsifie les formulaires de soutien et sous la pression dit qu’il n’a jamais était question pour lui de se présenter.Forcément il y a quelqu’un qui ment et dans ce cas précis la justice doit trancher.Et voilà Pinocchio de brahimi,dit d’un cote qu’il n a pas vu ce président depuis de deux et on le montre a la télévision de Bouteflika reçu par ce président Qui croire et dans ces cas de mensonges avérés peut on t prétendre a un dialogue franc,non oh que non.Dégagez tous

      Kenza
      16 mars 2019 - 6 h 20 min

      Pour le moment le peuple, après avoir empêché le cinquième mandat, il reste mobilisé pour empêcher la prolongation du quatrième ou, pour mettre un peu d’humour, empêcher le quatrième et demi, quelque chose de tout à fait inédit dans le monde. Donc, la priorité aujourd’hui est que Bouteflika et son clan dégagent ..et demain est un autre jour. Le peuple algérien a toujours su faire sortir le pays de situations nettement plus compliquées que celles que nous vivons aujourd’hui.

    Journaliste d'investigation !
    15 mars 2019 - 19 h 22 min

    Ya si Houari A. , auteur de l’article au lieu de faire des … supputations , essayez de faire plutôt des instigations pour connaître les vrais questions, les vraies réponses, les vraies exigences et les vraies suggestions entre Said Sadi et Lakhdar Brahimi !! Et après on peut en parler de tout ce que vous voulez ! Merci à AP!!!

    15
    3
    Antisioniste
    15 mars 2019 - 19 h 00 min

    Ils peuvent se réunir à huis clos c’est leur droit, mais aucun n’a été délégué par le peuple pour parler en son nom, de son avenir, et de ses exigences légitime dans la TRANSPARENCE MAX et un compte rendu détailler.

    23
    5
    Lghoul
    15 mars 2019 - 18 h 35 min

    Continuez vos MENSONGES MASSIFS. Fake news ! Seule une séance de 8 heures chez belahmar et 10 comprimes de RHB double dose feront disparaitre la betise humaine de nos vues.

    11
    4
      Anonyme
      15 mars 2019 - 22 h 03 min

      Il les a rėuni en tant que quoi??? Il n’habite mēme pas en Algėrie et ce depuis Xtemps!!! En sa qualitė de quoi les a t-il rencontrė???? Ils ne reprėsentent que l’opposition poids-plumes, le peuple ne les a pas dėlėguė!!et lui quelle fonction a t-il dans le serail?? C’est du clandestinisme!

      4
      1
    TOLGA - ZAÂTCHA
    15 mars 2019 - 18 h 28 min

    TIENS… REVOILÀ LE DR. FOLAMOUR ! IL NE MANQUAIT PLUS QUE LUI POUR COMPLÉTER LE DÉCORS…

    N’A-T-IL PAS CRIÉ HAUT ET FORT SUR TOUS LES TOITS, IL Y A DE CELA QUELQUES ANNÉES :

    « JE ME SUIS TROMPÉ DE PEUPLE ET DE PAYS ! »

    ET AUJOURD’HUI, IL OSE NOUS MONTRER SA FATCHA !!!

    WALLAH MA YAHCHEM !!! BARRA ! DÉGAGE ! QU’ON NE TE VOIT PLUS…!!! TU INSULTES LE PEUPLE PUIS ENSUITE TU VIENS LUI FAIRE LA NIQUE….. HONTE A TOI, MERCENAIRE POLITIQUE !!!

    20
    38
      algerian
      15 mars 2019 - 19 h 13 min

      Il est aussi docteur en psychiatrie si tu vois ce que je veux dire…

      23
      5
        TOLGA - ZAÂTCHA
        15 mars 2019 - 19 h 52 min

        @Algerian.

        Oh que si, mon frère ! Il doit se faire une auto-psychanalyse personnelle… ET CE SERA gratuit.

        C’est INCROYABLE de la part d’un pseudo « docteur » YA KH’SSARA !!!

        Personnellement, à sa place, je m’enterrerais… ou je disparaîtrais à jamais.

        Mais je lui dirais tout simplement :

        IL NE FAUT PAS LAISSER L’ALGÉRIE DANS LES MAINS DE FOUS PSYCHOPATHES TEL QUE CE VIL PERSONNAGE…

        Que doit-il penser, à présent, après toute cette magnifique INTIFADHA de ce grand et immense peuple ALGÉRIEN qu’il a insulté ?

        8
        6
        Bouzorane
        15 mars 2019 - 21 h 57 min

        Sincèrement, il fait plus psychopathe que psychiatre!… toujours à nous rabâcher, en même temps, son régionalisme kabyliste et son internationalisme nord-africaniste,.. et en négligeant l’essentiel, l’Algérie.
        Pourquoi il ne va pas vivre au maroc?

        5
        12
    La Viriti
    15 mars 2019 - 18 h 10 min

    Phase 2 de la feuille de route de Macron, exécuté par Brahimi : Diviser pour mieux régner…

    Si Saadi et Hanoune rentre dans le jeu, on les mettra dans la même poubelle que la famille Bouteflika et leur tribu

    28
    14
    fatigué
    15 mars 2019 - 18 h 04 min

    le bal des opportunistes commence.

    18
    11
    Anonyme
    15 mars 2019 - 18 h 03 min

    Pourquoi ce pouvoir reçoit que ces 2 personnes qui ne représente rien et a vrai dire sont usés la génération des années 80 de m^me maintenant la situation est très différentes des années fin 80 la différence c’est que la force du peuple de l’est du pays en particuliers a montré ses muscle, alger et le centre ne sont plus une référence qu’on tient compte c’est fini tous ca alger ne représente rien ces deux personnes sont non grata et ce lamamra et ce brahimi!!!!!!!!!!! l’algérie a changer les gens sont conscient que ceux de l’époque les réseaux sociaux ont réveillé les esprit….

    13
    12
      Algérien
      15 mars 2019 - 22 h 26 min

      Parce que c’est plus facile de négocier et/ou convaincre 2 personnes à la fois qu’une dizaine.
      Mais , cela laisse supposer qu’il recevra d’autres
      incessamment si ce n’est déjà fait .Pour le pouvoir ,sachant que ses discours ne passent plus directement avec le peuple , il ne lui reste plus qu’à le noyauter avec les partis soit-disant de l’opposition ( satellites du pouvoir ).

    SaidZ
    15 mars 2019 - 17 h 48 min

    Qu’on le veuille ou pas Said Sadi reste l’un des homme politiques les plus instruits et expérimentés et il fait partie de la famille qui avance, ce qui est à mes yeux très très important pour l’avenir de notre pays.
    Sa participation dans un gouvernement de transition, pourquoi pas en tant que président, est très souhaitable pour nos jeunes à condition que le pouvoir démissionne dans sa totalité tel que réclamé et décidé par le peuple, seule source de toute gouvernance démocratique.
    Oui nous avons besoin de cet homme et d’autres pointures de la même famille, celle qui avance, pour encadrer ces jeunes qui aspirent à devenir des hauts responsables.

    31
    24
      Bouzorane
      15 mars 2019 - 22 h 44 min

      On n’en veut pas de ce has been nord-africaniste!
      On veut des Nationalistes, Algériens et Algérianistes!

      2
      4
    Fake New
    15 mars 2019 - 17 h 42 min

    ça m’étonnerait que cette information soit vraie étant donné déjà que M Brahimi lui même a démenti être partie prenante d’une quelconque manière (il n’a pas tort vivant déconnecté à l’étranger depuis assez longtemps et il est assez intelligent aussi pour savoir qu’il ne peut donc prétendre à un aucun rôle)

    8
    4
    Tredouane
    15 mars 2019 - 17 h 35 min

    De quel droit ,ce Mr parle du Peuple Algériens en le qualifiant de rue ces propres mots,sournois il reçois deux pseudos politiques qui ne peuvent en aucun cas être crédibles dans la prochaine étape de la Nation Algérie.
    La Nation Algérie ne crois pas en la politique des salons,fait attention car vous êtes tous connues,vouive s et vos relais.Vive L’ALGÉRIE SOUVERAINE .

    10
    15
    Pragmatisme !
    15 mars 2019 - 17 h 27 min

    42 Millions de commentateurs politiques, il ne faut pas que cela parte dans tout les sens et faire du bashing à tout va !!!!! Il va bien falloir repartir sur un Etat existant, sur des compétences nationales compétentes et honnêtes du paysage politique, civile et intellectuel actuel. A défaut nous irons dans le mur, nous ouvrirons les portes aux manipulations de pays étrangers et aux extrémistes algériens qui soit religieux, régionalisme ou économiquement doctrinaire. Alors vigilance!
    Aussi pour finir, appelons un chat un chat, ceux qui se sont enrichis ces dernières 20 années doivent aussi sortir du paysage politique, économique et des structures militaires. Mais l’Algérie ne se reconstruira pas sur des ruines, sur du néant, il faudra aussi construire avec de l’existant et de l’apport de sang neuf.

    11
    1
    Anonyme
    15 mars 2019 - 17 h 09 min

    Lakhdar Brahimi s est servi de lAlgerie pour se faire un carnets d adresses et un réseau qui lui ont permis de se « sauver » du système depuis près de 2 décennies et faire la carrière que l on sait . Il fait partie de cette catégorie de personnes qui ont toujours tenu le bâton par le milieu , sous l alibi fallacieux de la «  diplomatie » . Si nos ainés avaient cru en la fumeuse » diplomatie » avant la Conviction inebranlable de RENVERSER sans concession l ordre abject du fait colonial , ils seraient peut être encore vivant mais …….Bougnoulisés . Il y a comme ça des gens qui sont toujours dans les «  couloirs » en attendant avec beaucoup de patience de « récolter » ce qu ils pensent être la gloriole ….Mr ….si vous considérez devoir beaucoup à Fakhakhatouhou ( et apparemment c est exact depuis les années 75 ) , vous devriez retenir que les Citoyens Dignes et Libres ne doivent rien à qui que ce soit si ce n est aux Martyrs qui leur permettent aujourd hui de Crier leur Dégoût de ceux qui ont souillé la Mémoire d un Peuple Millénaire .

    11
    4
    RODEO
    15 mars 2019 - 17 h 05 min

    hanoune louisa a accepté de rencontrer brahimi uniquement pour se venger du Hirak qui lui a crié « dégage » durant la dernière manifestation , elle sait ainsi que son compère said sadi qu’ils seront grillés si jamais ils font le moindre deal avec ce corbeau de mauvais augure de brahimi

    18
    7
    Anonyme
    15 mars 2019 - 16 h 57 min

    Le pouvoir continue à ne pas respecter la volonté du peuple. Le peuple ne veut pas du système et de ses satellites (Sadi, Hanoune, FLN, RCD…). Le peuple veut du sang neuf.

    19
    12
    ZORO
    15 mars 2019 - 16 h 54 min

    Saadi s’est trompé de peuple ,le peuple s est trompě sur Louisa. Ils se valent dans la tromperie.

    17
    13
    Felfel Har
    15 mars 2019 - 16 h 31 min

    Une autre supercherie à mettre au compte de cet individu qui ne connaît pas l’Algérie, ni son peuple. Sérieusement, que pèsent Saadi et Hanoune dans l’échiquier politique algérien? Depuis 1990, ils gravitent autour du pouvoir sans avoir réussi à en faire partie. Leur chapelle ne rassemble pas grand monde, ils ne représentent qu’eux-mêmes.
    Mr. Brahimi on vous disait plus intelligent que ça. Remarquez que vous n’êtes pas à un échec près. Retirez-vous et allez savourez votre retraite ailleurs!

    26
    10
      Anonyme
      15 mars 2019 - 17 h 01 min

      Ils ne pèsent rien. mais ils sont dans la pyramide, c’est ce qui compte pour Brahmimi

      29
      4
    Anonyme
    15 mars 2019 - 16 h 25 min

    Si Saadi adhèrerait à cette farce il sera définitivement discrédité quant à Louisa l’opportunisme de classe explique tout, elle avait attendu jusqu’à la dernière minute pour se retirer de la course à la Brizidentielle

    18
      Oudalarga
      15 mars 2019 - 16 h 37 min

      La Louiza, présidente éternelle du PT, attend la réunion de la « loudjna al-markaziya » pour ordonner à ses membres de « décider » en toute « dimokratiya » et avec la « djor’a al-lâzima » qu’elle ne se présentera pas à la présidentielle …après avoir pris note que le peuple lui a crié clairement : « dégage » croyant qu’elle pouvait prendre le train en marche !

      18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.