Algérie : l’UA appelle au dialogue pour la réalisation des réformes annoncées 

UA
Le président de la commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat. D. R.

Le président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appelé samedi au dialogue pour la mise en œuvre des réformes annoncées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a décidé de reporter l’élection présidentielle et de ne pas briguer un cinquième mandat, rapporte l’agence de presse officielle APS.

Après avoir annoncé suivre de «près» les développements en cours en Algérie, M. Faki Mahamat a lancé, dans un communiqué, «un appel au dialogue national pour la réalisation du nécessaire consensus pour la mise en œuvre diligente de ces réformes dans la paix, la stabilité et la continuité de l’Etat».

«Le président de la commission de l’UA se félicite également des décisions annoncées le 11 mars 2019 par le président Abdelaziz Bouteflika dans son plan en sept points, en particulier sa décision de ne pas se porter candidat à l’élection présidentielle», a ajouté le communiqué.

M. Faki Mahamat s’est, dans le même contexte, félicité du «caractère pacifique des manifestations, qui témoigne d’une grande maturité et d’un esprit élevé de responsabilité de la part du peuple algérien et de tous les acteurs concernés».

«Le président de la commission exprime la pleine solidarité de l’Union africaine avec l’Algérie en cette phase particulière de son histoire. Il est convaincu que le peuple algérien trouvera, en lui-même, les ressources nécessaires pour relever les défis de l’heure et jeter les bases du renouveau national souhaité», a conclu le texte.

R. N.

Comment (21)

    Anonyme
    17 mars 2019 - 18 h 59 min

    Avec tout le respect qu on a pour le poste que vous occupez.je pense que vous avez interet a reformer l UA pour imposer une ligne de conduite digne des peuples africains et surtout de proteger bec et ongles l integrite territoriale de l Afrique et de ses membres et d exiger le depart de tous les soldats etrangers stationnes en Afrique y compri votre propre pays le Tchad…L Algerie est un membre tres actif de L UA mais sur son territoire
    le peuple Algerien est le seul maitre de son destin

    anonyme
    17 mars 2019 - 13 h 15 min

    Depuis quand l’U.A nous donne des ordres?
    Si houari Boumediene savait

    4
    2
    Lyes Ouakne
    17 mars 2019 - 12 h 43 min

    Bonjour à toutes et à tous .
    Avant d’être Président de la commission de l’UA cet homme est avant tout tchadien .La planète entière sait que le Tchad est l’un des plus fervents supplétifs de Fafa . Accessoirement ,cette dernière gère son maigre pécule et lui refourgue des francs CFA. Ce pays est copain /copain avec  » le peuple élu … par lui même  » . Bref , ce larbin puissance 10 ferait mieux de s’occuper du Tchad ( il a été premier ministre !) .
    Quelques rappels économiques .
    Le revenu moyen mensuel / habitant au Tchad est de 60$ . La moyenne en Afrique est de 180 $ . Le prix de l’essence est prohibitif bien qu’il soit producteur et exportateur ,les coupures d’électricité sont récurrentes . N’Djamena ,la capitale ,ressemble à une de nos villes du sud dans les années 50 du siècle dernier .

    Données politiques et stratégiques
    Le Tchad fournit soldats et logistique ( bases militaires françaises depuis son indépendance et bien avant ,évidemment ) . Le Tchad fait parti du G5 Sahel ( Mauritanie ,Mali ,Burkina Faso ,Niger ,Tchad ) .On voit ce que ca donne avec les opérations Serval , Epervier ,Barkhane . Beaucoup de poussière et pas de résultats .

    Bon j’arrête là . L’ Algérie a autant besoin de la science infuse de monsieur le commissaire de l’UA qu’un coureur de marathon a besoin des conseils d’un cul de jatte .

    Grave ingérence de l'UA !
    17 mars 2019 - 10 h 45 min

    Ah bon même toi tonton Moussa Faki Mahamat de l’Union Africaine (UA) on t’a soudoyé pour soutenir Bouteflika ! Tu sais tonton Kaki Mahamat, même sans Bouteflika l’Algérie respectera ses engagements internationaux et les projets qui sont déjà engagés dans le pipe avec les pays africains ! Il n’y a pas que Bouteflika et son clan qui peuvent dirigé l’Algérie ! Tu nous déçois et tu aurais dû ne pas te prononcer. Cela aurait été préférable pour l’Organisation que tu présides car en te positionnant du côté du pouvoir algérien actuel, tu enlèves de la crédibilité à cette institution !

    10
    1
    Vangelis
    17 mars 2019 - 9 h 35 min

    De la langue de bois.

    Dans un premier temps, il appelle au  » dialogue pour la réalisations des réformes formulées  » par le clan et en même temps il est convaincu (en deux mots) que le  » peuple algérien trouvera, en lui-même, les ressources nécessaires pour relever les défis de l’heure et jeter les bases du renouveau national souhaité « .

    Il aurait mieux fait de s’abstenir de communiquer car visiblement il ménage la chèvre et le chou afin que la part de l’Algérie dans le budget de l’UA ne soit pas remise en cause.

    8
    3
    Linguistique
    17 mars 2019 - 3 h 24 min

    Une seule réponse à ce Faki Mahamat: FAKO ! Et même FAKOF.

    4
    2
    Citoye
    17 mars 2019 - 0 h 55 min

    Merci pour l’interet que vous portez a notre pays .
    L’algerie restera toujours fidéle a c’est engagement.
    Prier pour que notre pays se rétablisse trés rapidement pour que votre poste soit préserver.

    8
    2
    Anonyme
    16 mars 2019 - 21 h 42 min

    Toute ces bases connues et secrètes, installées par les puissances étrangères dans les pays mitoyens de l’Algérie, ainsi que les découvertes de dizaines de caches d’armes et les tentatives d’infiltrations des terroristes par centaines, ne présagent rien de bon.

    10
    2
    couscous.ma
    16 mars 2019 - 19 h 57 min

    in cha allah une fois l armee prendra la releve de boutafji9a l UA suspendera sur le champs l algerie comme membre de l UA et hadi maziana lalmouloudia

    2
    13
    Khorrotov
    16 mars 2019 - 19 h 18 min

    Qui mieux que le peuple algérien connait le mieux où se situent ses véritables intérêts? Monsieur le Président de l’Union Africanaine, vous semblez méconnaître le cas spécifique algérien. Cette organition ne doit pas ětre l’antre des pires dictatures.

    4
    3
    Chelabi
    16 mars 2019 - 19 h 04 min

    Qu’est ce que ça fait dans la vie Cette Union africaine? Elle a autant de crédibilité que l’UNJA de Oued Riou.

    3
    1
    Anonyme
    16 mars 2019 - 18 h 51 min

    Non franchement de quoi il se mêle celui là ,il nous reste que lui pour mettre son nez dans nos affaires , lorsque on avait besoin de cette institution tout le monde nous a tourné le dos.

    12
    9
    Felfel Har
    16 mars 2019 - 16 h 51 min

    Mr. Mahamat, vous devriez savoir que les réformes annoncées par Bouteflika sont des DUD (Dead Upon Arrival), des pétards mouillés qui font « pschitt !! » dès leur lancement. Ils ne répondent à aucune des exigences du peuple, souverain dans ses choix et ses décisions. Elles ont aussi l’inconvénient de constituer des promesses faites il y a 20 ans et qui n’ont pas été tenues. Pire, Bouteflika a fait le contraire de ce qu’il a promis et maintenant il se réveille avec un pitoyable bilan: un pays promis à bel avenir et qui se retrouve au bord de la faillite en dépit de ses immenses potentialités et ressources. ÉCHEC TOTAL!

    28
    5
    MELLO
    16 mars 2019 - 16 h 13 min

    Faki Mahamat n’a rien compris au système Algérien. Un système opaque qui essaie d’esquiver les coups de la rue. Je voudrais bien que ce Faki Mahamat nous trouve au sein de ce pouvoir quelqu’un avec qui dialoguer. Il doit comprendre que BOUTEFLIKA a fait un vide dans les institutions Algériennes.
    Pas de dialogue Mr Faki, la rue leur a dit de partir, de quitter le pouvoir.

    22
    3
    Anonyme
    16 mars 2019 - 16 h 12 min

    L’art de ne rien dire

    17
    2
    Selecto
    16 mars 2019 - 15 h 26 min

    Je viens d’envoyer un mail a ce type lui demandant de s’occuper de ses affaires.

    20
    11
      merci selecto
      17 mars 2019 - 7 h 05 min

      cet opportuniste qui défend n’importe quoi, ces africains doivent s’occuper à retenir leurs populations chez eux et leur assurer un minimum de vie décente avec les richesses de leurs pays vendus.

    Anonyme
    16 mars 2019 - 15 h 14 min

    L UA est extremement importante pour l Algerie et le peuple Algerien…la reaction de Mr.Faki Mahamat est certainement sincere mais il me semble avec tout le respect pour sa personne et a Notre organisation Africaine l Union Africaine et leurs inquietude nous sommes en mesure de les rassurer sur la bonne marche pacifique de nos revendications et que nous sommes assez intelligent pour faire la difference entre des propositions malsaines et non serieuses emanants d un president en fin de parcours constitutionnel et physique..Nous tenons aussi a confirmer a Monsieur Faki Mahamat que notre dimention africaine est et reste inebranlable….Avec tout notre respect et notre consideration….Vive l Afrique unie et unique.

    24
    6
    K. DZ
    16 mars 2019 - 15 h 12 min

    Je crois que si le président, narcissique qu’il est, était conscient des réactions internationales à son sujet, il aurait pris une autre décision, à moins qu’il veuille vraiment sortir en rampamt de son bureau.

    17
    4
    Probléme algéro-algérien, merci de la compassion des autres mais de loin
    16 mars 2019 - 14 h 40 min

    Cette union africaine a bien profité de l’effacement des dettes de leurs pays alors que les hôpitaux algériens manquent d’un tas de choses de première nécessité.

    35
    7
    Mir
    16 mars 2019 - 14 h 39 min

    Après Macron et l’Europe, voici le tour de l’UA pour exprimer son soutient aux propositions de Fakhamatouhou. Les 2 diplomates (Lamamra et Brahimi ) font du bon boulot pour le Système. Mais il manque un élément primordial dans la combine : Le Peuple algérien.

    32
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.