L’Algérie Mecque des espoirs de tous les opprimés

Alger Mecque
Vendredi 15 mars à Alger-Centre. PPAgency

Par Mesloub Khider – Depuis quelques semaines, l’Algérie est devenue la Mecque de la contestation. Tous les humbles regards prolétaires du monde entier se tournent vers l’Algérie pour prier en chœur à la victoire du peuple algérien contre le système, l’injustice sociale. Chaque jour, sur leur écran, ils dirigent leurs espoirs sur l’Algérie.

Ainsi, pour le quatrième vendredi, les Algériens troquent le tapis contre l’asphalte.

Troquent la prosternation religieuse contre la protestation politique.  La soumission au Ciel contre le soulèvement contre les cimes du pouvoir. Le silence étouffant des salles de prière contre le grondement expressif de la révolte joyeuse. Le paradis céleste hypothétique impalpable contre l’Eden terrestre, réellement authentique à portée de main. La discrimination sexuelle des lieux de prière contre la mixité égalitaire humaine dans les espaces de liberté en lutte.

La peur individuelle des autorités divine et étatique contre l’assurance téméraire collective du peuple confiant de sa force combative.

La résignation religieuse au sort de l’homme contre l’indignation politique pour révolutionner la vie de l’Algérien.

La controverse stérile religieuse, vecteur de division contre le débat politique fécond ferment d’union.

Les discussions irrationnelles sur la forme de la barbe et la taille du hijab contre le débat rigoureux sur la forme de gouvernement à établir collectivement et sur le projet de société égalitaire à instaurer en Algérie.

La tristesse déprimante d’une vie studieuse écrasée par la misère contre l’enchantement galvanisant de la nouvelle existence séditieuse, animée d’une volonté de transformer la société algérienne pour une vie meilleure.

Les dommageables dissensions ethniques et religieuses préjudiciables au pays contre l’union du peuple laborieux algérien, édifiée au-delà de ses superficielles différences.

L’illusoire croyance en tous les partis d’opposition contre l’affirmation du peuple laborieux d’être la seule véridique organisation oppositionnelle capable d’apporter le changement.

La focalisation du regard vers l’Orient contre l’orientation de la vision sur des optiques nationales conformes aux valeurs algériennes et à la modernité.

M. K.

 

Comment (37)

    BA
    17 mars 2019 - 0 h 54 min

    L’ Algérien ne troc pas sa religion.
    Il est soumis à DIEU et reconnaît Sa grandeur de part Sa creation, quelqu’en soit le contexte.
    Il dénonce un pouvoir injuste, contraire aux valeures qu’il a acquis dans les salles de prières en observant le silence.
    Rien ne l’empêche de demander une vie décente, tout en espérant être récompensé pour ses actes de bienfaisance par un paradis céleste. Il sait que la bonne œuvre ne donne pas le même résultat que la mauvaise, quelle injustice ce serait !
    Il est pudique et respectueux des sentiments que pourrait exprimer ses concitoyens.

    Je peux continuer mais c’est franchement trop long…

    Emancipation politique et révolte contre une mise sous tutelle religieuse ! Ce parallèle n’a pas lieu d’être. Cela ne reflète pas du tout la situation actuelle. .

    4
    5
    Baka
    16 mars 2019 - 19 h 42 min

    Quelle chovinisme encore une fois… » Lamekk des opprimés  » c’est le même slogan à lamé par ce régime depuis 62….et après 50 ans on reste toujours orienté ver la mekk d’Arabie…. Quel gâchis. Il faut toujours commencer par soi-même pour porter sa cause avant de prendre en main la cause des autres

    4
    7
    Redouane
    16 mars 2019 - 19 h 05 min

    Il est temps de commencer à réfléchir sur une nouvelle constitution pour l’Algérie.
    Le site suivant en propose une pour avoir des idées et démarrer le débat libre:
    https://constitution2019.000webhostapp.com

    1
    1
    Milomil
    16 mars 2019 - 19 h 02 min

    Les manifestants, poussés par des appels anonymes, ne veulent pas uniquement le départ des personnes mais bel et bien la chute du régime, ce que souhaitent ardemment les puissances étrangères.

    En ce qui concerne les revendications relatives à la corruption, nul ne les nie (nonobstant les « preuves » émanant de sources d’infos crédibles telles radio cancans et radio trottoir).

    Du reste, aucun pays au monde ne peut se taguer d’en être exempt. Combien de scandales a-t-on révélés impliquant des personnages politiques français (Mitterand par exemple qu’on soupçonne même d’avoir fait exécuter certaines personnalités, le neveu de Mitterand, Chirac, Sarkozy, etc).
    Jusqu’à la 1ère démocratie de la planète où, souvenez-vous, Bush junior avait fait procéder au recomptage des voix en Floride… état dont le gouverneur n’était autre que son cousin ; ce qui lui valu d’être élu. N’est-ce pas digne d’une république bananière ?

    Que l’on s’entende bien. Cela n’affranchit en rien ceux qui s’en sont rendus coupables. Cependant on ne saurait généraliser ces pratiques condamnables à l’ensemble de la classe politique au risque d’être injuste envers ceux qui seraient innocents. Seuls les mis en causes doivent être sanctionnés.

    De même que l’on ne saurait extrapoler le cas de certains individus parmi la population pour en conclure que tous les Algériens sont corrompus et incompétents ou inciviles, sales et pollueurs. Car il faut admettre, par honnêteté intellectuelle, que ces tares sévissent dans toutes les sphères de la société.
    Ainsi, si l’on veut être cohérent dans cette tendance à la généralisation, alors il faudrait également demander à changer le peuple.

    Pour ce qui est de l’ingérence ou de la prétendue mainmise de l’ex-colon sur l’Algérie, il suffit de constater que depuis que Bouteflika est arrivé au pouvoir, la place de partenaire commercial de la France ne cesse de décliner au profit notamment de la Chine.

    Par ailleurs, la loi 51/49 n’est pas en odeur de sainteté auprès des oligarques français qui tirent à boulets rouges sur une loi qui, manifestement, entrave leurs projets néocolonialistes.

    A cela s’ajoute la décision de l’Algérie de geler ou d’arrêter l’importation de certains biens et produits pour proteger son industrie locale naissante.

    Enfin, l’Algérie considère actuellement la possibilité d’importer du blé russe, ce qui pourrait provoquer l’effondrement de l’agriculture céréalière française car il s’agit d’enjeux de plusieurs milliards d’euros.

    Cela, entre autre, participe de l’acharnement médiatique des chaînes françaises francophones et arabophones contre ce régime execré qu’elles appellent à renverser.

    Les tireurs de ficelle ne souhaitent surtout pas de dialogue national comme le propose le gouvernement car cela les contraindrait à se révéler au grand jour. Ils oeuvrent plutôt dans l’ombre pour que le conflit perdure et dégénère.

    Jugez-en par les innumérables articles ayant suivi l’annonce du président sortant de ne pas briguer un 5ème mandat !

    Il s’agit d’une offensive médiatique sans précédent ! Certains médias soufflent même des slogans à scander, voire des logos préconçus à brandir.

    Dans les réseaux sociaux pullulent des fake news (Bouteflika mort, pas mort par exemple) ou des témoignages douteux que nos compatriotes naïfs se relaient.
    Qu’ils n’oublient les armes de destruction massive, les allégations d’atteinte aux droits de l’homme ou encore le témoignage de la pseudo infirmière irakienne qui affirmait avoir vu les militaires irakiens s’introduire dans une nurserie et jeter des bébés par les fenêtres.

    Il s’avèra plus tard qu’elle était citoyenne américaine (d’origine irakienne) et qu’elle n’avait jamais mis les pieds en Irak.

    Leur but n’est pas de trouver un consensus ni d’apporter des solutions pour la pérennité de l’etat-nation mais de créer les conditions nécessaires à une insurrection armée.

    Par ailleurs, outre ses orientations économiques socialistes qui ne sont pas de leur goût, l’Algérie manifeste également des positions géopolitiques aux antipodes des velléités impérialistes des puissances occidentales avec sa doctrine de non ingérence dans les affaires intérieures des pays.

    Elle avait ainsi opposé un refus catégorique à la proposition de la France d’utiliser le territoire algérien pour établir des bases militaires, d’où partiraient ses attaques en direction de la Lybie. Ce qui a provoqué l’ire de la France et quelques articles incendiaires à l’adresse de l’Algérie, arguant que cette dernière était une dictature qui en soutenait une autre.

    On se rappellera également la sortie de Ramtane Lamamra qui qualifiait l’opposition syrienne de terroriste : Autre grosse colère de la France. Lol

    Enfin, l’Algérie entretient des relations amicales avec tous les états anti-imperialistes, anti-sionistes du globe (elle est un soutien inconditionnel de la cause palestinienne) : Chine, Russie, Iran, Syrie, Cuba, Venezuela, Corée du Nord, Bolivie…ceux que l’on nomme communément l’axe de la résistance.

    Voilà où réside la dignité de l’Algérie et nous devrions voter pour quiconque maintiendrait ces principes issus de la glorieuse revolution, fut-il un géranium.

    C’est ça la fierté d’être ALGÉRIEN.

    3
    7
    Nassim Triqui
    16 mars 2019 - 17 h 59 min

    Triste amalgame que vous faites- là. La liberté de penser est une chose, la démocratie n’est qu’une chimère. vous pronnez des propos laïcs, celà fera sûrement plaisir à ceux qui en ont fait une religion. Libérons nos esprits et portons tous l’habit du civisme. Vive l’Algérie !

    12
    8
    DZA
    16 mars 2019 - 16 h 52 min

    Qu’importent les particularités personnelles, lorsque le combat est pour une cause aussi noble que juste.
    Le peuple qui s’unit autour d’un fondement suprême, tel que la liberté, la démocratie, le courage d’exprimer sa volonté, de s’opposer aux dictats, est un signe concret de maturité politique d’un peuple fort et responsable.
    Un peuple qui a choisit entre ce qui rapproche les individus plutôt que ce qui les sépare, et qu’au-dessus des différences personnelles il y a l’amour de la patrie qui fédère tous les citoyens.

    24
    1
    Thami 20/02/11
    16 mars 2019 - 16 h 24 min

    Esperant qu’un jour notre peuple décidera de lever la tête pour ne plus vivre à plat ventre comme une limace sous le pieds du Makhzen.

    19
    8
    Walho
    16 mars 2019 - 15 h 05 min

    Qui se souvient de la célèbre formule lancée par l’analphabète polyglotte Haddad a la clôture
    du séminaire fce-medef.  » vive le midef (bien lire midef ) vive la frrrrance ( il a bien roule le r ) .

    12
    1
      Apache
      17 mars 2019 - 6 h 41 min

      Aucun Algérien ne pourra oublier cette formule de l’analphabète Ali El Goudroune et il payera chèrement pour ça.

    DYHIA-DZ
    16 mars 2019 - 14 h 35 min

    Qui est ce M.K. ??

    On aimerait bien savoir qui est ce M.K. pour pouvoir juger les orientations et l’ombre de cet article

    10
    6
    Kahina-DZ
    16 mars 2019 - 14 h 26 min

    Vous avez tout à fait raison!! En 20 ans l’Algérie est devenue la terre des charlatans religieux et des charlots politiques. L’Algérie de la matière grise s’est transformée en une terre stérile qui n’arrive mêmes pas à proposer une personne pour remplacer un président Absent.
    La médiocrité et l’incompétence sont devenues l’emblème nationale.
    En 20 ans , le peuple a été déraciné de ces valeurs et de sa culture vendue à 1 dirham.
    En 20 ans, l’Algérie est devenue sans repère. Le peuple a le choix entre le wahahbisme obscurantiste et la culture des Cabarets.

    Il faut qu’on retrouve l’Algérie, cette Algérie qui a toujours fait notre fierté !!!

    41
    4
    Lahouaria
    16 mars 2019 - 14 h 16 min

    Bien sûr s’il n’ya pas Manipulation derrière, mon peuple a toujours été un Révolutionnaire dans l’âme et notre Algérie a toujours fait rêver les idéaux des Révolutions africaines, latinos et socialo-communistes.
    J’imagine que les Séparatistes commencent par profiter de ces marches pour revendiquer leur territoire sous couvert du Makaque qui veut sécuriser les régions berbérophones pour sa Gouverne, mais il n’en demeure pas moins, il croit qu’on est dupe pour le laisser rentrer en Algérie avec son amant BHL pour piétiner la Mecque des Révolutionnaires. Je parie qu’il prépare ses valises pour rentrer dans MON PAYS.
    Non tu ne pourras jamais revenir en ALGÉRIE Mr le Makaque, tu prends les algériens pour AMNÉSIQUES qui ont oublié ta politique de traitre à la solde des Sionistes.
    Restes dans ton HLM parisien et fous la paix aux ALGÉRIENS , ingrat va!

    13
    9
      Réponse
      16 mars 2019 - 15 h 07 min

      Tu fais tout pour cacher tes origines ya chiatte aux mille pseudos, c’est plutôt tes 450.000 clandestins Marocains que vous protégez qu’ils doivent préparer leurs valises.

      14
      6
      Algero-berbère
      16 mars 2019 - 19 h 12 min

      Tout les extrémistes et séparatistes tels que (daech…qaida…fis…mak…)et bien d autres, n auront pas leurs place dans la 2ème république….Le peuple n a pas la mémoire courte…

      Saïd
      17 mars 2019 - 0 h 52 min

      Vous semblez douter de votre algérianité, ce qui est normal de la part d’une marocaine fraichement naturalisée. Le peuple a parlé, bande de parasites.

      2
      1
    Med Hangal
    16 mars 2019 - 12 h 57 min

    Le nationalisme des algériens est fait de la conscience qu’ils ont de posséder en commun une terre et certaines valeurs spirituelles.C’était autrefois un égoïsme sacré.Ces raisons d’être subsistent encore mais elles concurrencées par d’autres fidélités.Cette lutte est légitime et les Algériens ont de fermes raisons de défendre leur existence propre.
    Le peuple ne doit montrer aucune faille ,aucune dissociation,sa liberté d’esprit future,la faculté qu’il aura de réunir les moyens destinés à renverser la situation sont à ce prix.

    10
    1
    LA LIBERTE ABSOLUE DE CONSCIENCE
    16 mars 2019 - 12 h 56 min

    OUI pour une Algérie Laïque et Républicaine , le dogme relève de la sphère privée, nul n’a le droit de s’ingérer dans la vie d’autrui.

    15
    12
    Elephant Man
    16 mars 2019 - 11 h 46 min

    Mr Mesloub Khider je ne suis pas d’accord avec votre article sauf votre respect.
    Le fait d’être croyant musulman n’empêche en rien d’être sur le pavé pour défendre ses droits.
    Il ne faut pas tout mélanger. L’Islam n’est en rien responsable ni du terrorisme SIONISTE ni des problèmes économiques et sociaux d’un pays.

    17
    14
    Selecto
    16 mars 2019 - 11 h 19 min

    L’Algérie ne sera plus la Mecque des escrocs et des naturalisés.
    L’Algérie ne sera plus le repère des repris de justice comme Chakib Khelil et leurs protecteurs Louh et Belaiz..

    26
    1
    TARZAN
    16 mars 2019 - 11 h 03 min

    j’ai toujours dit que l’algérie a toujours marqué l’histoire de l’humanité avec son sceau spécifique qui force l’admiration. un petit rappel de l’histoire. Quand la force de Rome reposait sur les guerriers et cavaliers numides pour conquérir le monde, et si Juba 2 (que les marocains veulent nous le voler sans aucune dignité ni honneur, C’EST INCROYABLE, y a t-il quelqu’un pour m’expliquer la nature de ce peuple qui se prosterne pour un roi, vil et qui n’a jamais gagné la moindre bataille contre qui que ce soit depuis que le monde existe?) a épousé la fille de Cléopâtre ce n’est pas par hasard. Quand les arabes ont compris (après leur défaite et la mort de Oqba ibn Nafae à Biskra) que sans les guerriers algériens, ils ne rentreraient jamais en espagne (encore une fois les marocains volent notre Tarek ibn Ziad, ils ont ouvert un « musée-boui boui » dédié à notre héros national, encore une preuve du vice marocain pour détourner notre histoire avec une froideur d’esprit répugnante, et ibn Khaldoun pour eux c’est un diable, ah s’ils pouvaient le gommer de l’histoire celui là). Quand Abou al-Foutouh Sayf al-Dawla Bologhin ibn Ziri Es-Senhadji était maître de TOUTE l’Afrique du Nord et son frère Zawi en Espagne. Quand l’empire ottoman avec la flotte algérienne qui imposait une taxe à tous les pays puissants du monde qu’ils payaient à Alger et non pas à Constantinople et dominait la méditerranée sur 3 siècles. Quand l’algérie, trahi par le voisin de l’ouest qui a aidé la france à rentrer en algérie, refusant toute aide logistique aux guerriers algériens, contre le cadeau français qui leur offre sur un plateau nos terres à l’est du fleuve moulouya et figuieg jadis algériennes avant 1830, a su se restructurer, se fusionner, pour donner la plus belle des leçons aux colonisateurs français. une humiliation que la france a du mal à s’en défaire. Quand l’algérie devient de facto la Mecque des révolutionnaires, le porte-flambeau et le porte-glaive des causes justes. non seulement nous forçons l’admiration du monde entier mais nous sommes aussi leur espoir. oui, cet article est objectif. l’algérie est vraiment l’espoir de tous les peuples opprimés dans le monde, y compris dans les pays occidentaux. tout le monde suit avec attention ce qui se passe en algérie. les peuples braves du monde entier (les latino américains, africains, asiatiques, ..) souhaitent que cette « odyssée révolutionnaire » pacifique aboutisse BI IDN ALLAH sur un modèle politique populaire et démocratique viable assurant une justice sociale et le bien être de tous les citoyens. ils l’adopteront à leur tour. oui, l’algérie est en train d’écrire l’histoire de l’humanité, alors à nous d’être à la hauteur des espérances de TOUS, d’être VIGILANTS et de déjouer les complots de nos ennemis. LE MONDE NOUS REGARDE. ET L’ALGÉRIE EST UN PAYS CAPABLE DE RELEVER TOUS LES DÉFIS

    75
    8
      Thebest
      16 mars 2019 - 11 h 38 min

      Waouw ton post est très intéressant, on devrait le publier dans un vrai journal. Là Tarzan tu nous sors le grand jeu. Jane devrait être fière de toi

      20
      5
      Anonyme
      16 mars 2019 - 13 h 44 min

      Ya Si Tarzan vous avez oublie une grande figure Algerienne de notre histoire et qui nous a donnes enormement de fierte,je veux nommer l Emir Abdelkader…On peut s’étonner de voir que l’on présente l Emir AbdelKader comme une figure de paix, alors qu’il est resté célèbre pour ses combats contre les troupes coloniales françaises ! Mais ce chef militaire, respecté par ses ennemis, recevra la médaille de l’ordre de Pie IX pour avoir sauvé des milliers de chrétiens.
      Au au Liban, les Druses, pratiquant une religion dérivée de l’islam, commencent à massacrer les Maronites, leurs voisins chrétiens. Le mouvement gagne rapidement la Syrie et notamment Damas entre le 9 et le 17 juillet 1860.L Emir AbdelKader s’interpose par la force pour protéger les familles chrétiennes venues se réfugier en nombre dans le quartier des Algériens a Damas. Il en sauve près de 1 500 d’une mort certaine, alors que plusieurs milliers d’autres meurent.
      La noble attitude de l’émir durant les massacres de Damas est louée en France. Napoléon III lui décerne le grand cordon de la Légion d’honneur, L Emir Abdelkader meurt à Damas, en 1883. Ses cendres ont été ramenées à Alger en 1965. L’émir AbdelKader y est considéré comme le symbole du combat contre le colonialisme et donc, comme étant à l’origine de l’État algérien moderne.
      Pour les croyants européens, AbdelKader reste un acteur de la paix religieuse et l’un des plus grands mystiques du XIXe siècle, qui a laissé un ouvrage d’une profondeur rare sur son propre cheminement intérieur : le livre des Haltes, Kitab al-Mawaqif.Voici quelques citations de l Emir Abdelkader:
      « Si les musulmans et les chrétiens avaient voulu me prêter leur attention, j’aurais fait cesser leurs querelles ; ils seraient devenus, extérieurement et intérieurement, des frères. »
      Abd el-Kader (1850)
      « Ne demandez jamais quelle est l’origine d’un homme ; interrogez plutôt sa vie, son courage, ses qualités et vous saurez ce qu’il est. Si l’eau puisée dans une rivière est saine, agréable et douce, c’est qu’elle vient d’une source pure. »
      Abd el-Kader (1860)
      L intelligence Algerienne nous l avons heritee de ce grand Patriote Algerien…

      25
      4
    @ M.K.vous avez une drôle de façon de choisir vos mots.
    16 mars 2019 - 10 h 38 min

    @ M.K le responsable de l’article.
    Vous n’aviez pas besoin de comparer des courants religieuse à d’autres doctrines religieuse. J’appelle ça de la Fitna.
    Nous avons déjà un énorme problème de changements de gouvernance sur le dos et il vous faut en rajouter une couche avec vos supputations belliqueuse.
    Les courants politique où religieux se régleront en interne à travers un éclairage de tout les instants de ce qu’est la vraie doctrine de l’islam contre les mensonges. Et c’est comme ça que les gens seront persuadés du vrai chemin qu’ils doivent suivre.
    Et certainement pas en remontant des algériens contre d’autres algériens. Cette méthode est proscrite par la loi de Dieu et la loi des hommes. Vous dite la soumission au ciel au lieu de dire la soumission à DIEU.
    Vous n’êtes vraiment pas Net sur la façon de vous exprimez en choisissant des mots ou des phrases qui prête à de mauvaises intentions et compréhension pour les plus naïfs d’entre nous.

    19
    6
      anonyme
      16 mars 2019 - 10 h 58 min

      Monsieur MK a le droit de dire ce qu’il veut, comme vous. Vous n’avez pas à lui dicter votre pensée ! La pensée unique n’a jamais rien fait avancer. Même le Prophète de l’islam vous le dirait, lui qui a dû combattre les siens pour faire avancer votre foi !!

      12
      14
        Personne vous à sonné.
        16 mars 2019 - 17 h 07 min

        M.K. fait un métier public où il est en communion et en communication avec le public , et donc il doit s’attendre de se public dont il lui fait gagner sa vie des critiques.
        Et vous n’avez pas à vous interférer entre nous le public lecteurs et M.K. qui ne vous pas claqué des doigts où sifflet pour que vous accourez à son secours pour nous attaquer.

        5
        3
      Anonyme
      16 mars 2019 - 11 h 08 min

      Non ce n est pas totalement vrai….ce ne sont que des comparaisons judicieuses…reelles…c est a dire les Algeriens ont preferes ceci a cela,joindre l utile a l agreable,ou l utile et l important…rien a voir avec la Fitna….le peuple Algerien est devenu majeur et vaccine contre la Fitna…je pense que Monsieur Mesloub Khider a redige un excellent article . tres bien reflechi et a mis le doigt sur tous les points importants qui font l importance de la reussite des revendications pacifiques du peuple Algeriens
      un exemple a notre honneur et qui fera annales dans les livres d histoires contemporaines.. Bravo Si Khider pour cet excellent article….

      9
      11
    Brahms
    16 mars 2019 - 10 h 34 min

    Un voleur restera toujours un voleur. Une prostituée restera toujours une prostituée. Un harki restera toujours un harki. Un menteur restera toujours un menteur. Un joueur de poker, de tiercé, de casino restera toujours un flambeur (vice). Un dealer (un vendeur de drogue) restera toujours un trafiquant. C’est l’éducation, la culture, le savoir vivre, le savoir être, les valeurs morales, les principes inculqués pendant l’enfance qui font une personne solide. Le reste c’est que du blabla. Les mauvaises habitudes de gardent toujours.

    9
    11
      Yassine
      16 mars 2019 - 14 h 15 min

      Je ne melangerai jamais la prostituee avec les voleurs et les harkis .
      La prostituee vient toujours d’une famille pauvre et exerce ce metier malgre elle .Il faut la proteger et la faire sortir du drame de la prostitution.
      Par contres les voleurs sont des delinquants et il faut egalement les distinguer des grands voleurs mafieux au sein du pouvoir etatique .
      Quant aux harkis , c’est juste des microbes !
      Ne melangeons pas !

      7
      4
      Anonyme
      17 mars 2019 - 3 h 30 min

      Tu dois parler de boutef et sa clique.

    Bouzzie
    16 mars 2019 - 10 h 25 min

    Je fais la grande prière du vendredi dans ma mosquée habiuelle et je marche chaque vendredi avec en plus des dou3a pour que mes enfants et petits puissent vivre dans un état de droit. Y at-il contradiction entre accomplir son devoirs spirituel et celui du simple citoyen? Je suis et resterai toujours avec la foule qu’importe ma position, la tête haute jusqu’au dernier souffle. . Tahia djazair et gloire à nos chouhadas

    27
    3
    Anonyme
    16 mars 2019 - 9 h 38 min

    Ce Vendredi 15 Mars 2019, 22 millions d’Algériens en Algérie et là où ils se trouvent à travers le monde ont dit à l’unisson d’une seule voix à tous les opprimés de cette planète :  » JE SUIS SPARTACUS « .

    12
    11
      ALGÉRIE
      16 mars 2019 - 12 h 00 min

      AH NON !!!

      JE NE SUIS PAS SPARTACUS ! JE SUIS ALI LA POINTE !!!

      Cessez vos divagations provocatrices. Ça suffit !!!

      Nous avons NOS PROPRES HÉROS ÉTERNELS !
      ET QUELS HÉROS…!!! Qu’aucune nation sur cette terre ne possède.

      29
      7
      .
      16 mars 2019 - 23 h 21 min

      https://www.youtube.com/watch?v=j4Tfsn8wDwM&feature=youtu.be

      Fi khater Dzayer, fi khater ga3 les Algériennes et les Algériens. Fi khater la liberté, fi khater les jeunes.
      Pour une Algérie libre, démocratique et républicaine inchallah.
      Vive l’Algérie, Allah yarhém chouhada. Allah yarhém rjal ou nssa likanou yhébou dzayer mén kalbhoum. Allah yarhém Djilali Rezkellah qui nous a bercé lorsqu’on était jeunes avec ses belles mélodies bien de chez nous !! Allah yarhém les artistes algériens qui sont mort. Fi khater Hasni, Matoub, Messaoudi……..

    DZA
    16 mars 2019 - 9 h 32 min

    L’Algérie, est au centre de l’intérêt de plusieurs peuples dans le monde, particulièrement en Afrique et au Moyen-Orient. Cela ne date pas du 22 février 2019. Cette admiration pour le peuple algérien prend sa source dans notre résistance à l’occupation coloniale et à la capacité du peuple de s’organiser et d’entreprendre une vraie révolution de libération nationale.
    Il fut un temps, ou l’Algérie, après la conquête de son indépendance, était devenue un modèle pour les peuples en quête de liberté.
    Même si l’image d’Alger la Mecque des révolutionnaires, à été ternie par des dirigeants corrompus, le combat du peuple, la détermination des Hommes et Femmes qui se sont sacrifiés pour leur idéal, continuent de nourrir et d’alimenter les forces progressistes chez nous et ailleurs dans le monde, ce qui souvent n’est pas du goût des régimes totalitaires des impérialistes et des obscurantistes.
    Combien sont les gouvernements qui ont déclaré leur soutient et solidarité au peuple qui manifeste massivement tous les vendredis pour une Algérie libre et démocratique ?

    Il n’y a pas de chaînes qu’un peuple uni autour d’une même cause ne puisse briser.

    15
    3
    Brahms
    16 mars 2019 - 8 h 58 min

    Un handicapé touche 2 000 dinars par mois soit 10 €, où on va avec ce genre d’indemnités en 2019. Les sommes détournées servent à acheter des appartements à l’étranger. On vole les petits pour enrichir les gros poissons. Voilà, les plans machiavéliques de ces foutriquets. Dans ce genre de méfaits, il n’y a aucune bénédiction.

    17
    1
    Anonyme
    16 mars 2019 - 8 h 53 min

    Je ne comprends pas cette comparaison, pourquoi opposer la religion à la politique? les deux peuvent se compléter. Et arrêtez de mettre la Mecque à toutes les sauces!

    13
    7
      anonyme
      16 mars 2019 - 11 h 03 min

      Il ne s’agit pas de comparaison; j’ai compris le texte comme une mise en parallèle d’une tutelle religieuse infernale qui empêche un devenir politique paradisiaque ! Bien sûr que la religion et la politique peuvent faire bon ménage, à condition que l’on ne construise pas une mosquée avec l’argent qui pourrait servir à guérir, à nourrir et à éduquer. La terre suffit pour prier, a dit … Dieu !

      27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.