Le président Bouteflika appelle le peuple à préserver l’armée

Bouteflika
L'ex-président Abdelaziz Bouteflika. New Press.

Le président Bouteflika a appelé le peuple à préserver l’armée pour qu’elle puisse assumer ses missions de défense nationale et de sécurisation des frontières, dans un contexte marqué par de nombreuses menaces étrangères, a-t-il souligné dans un message à l’occasion du 19 Mars.

Le message du chef de l’Etat qui fait face à un vaste mouvement de contestation ne contient aucune nouvelle annonce, hormis la confirmation de sa volonté d’organiser une conférence nationale inclusive dont il dit qu’elle se soldera par le changement voulu par les citoyens. Abdelaziz Bouteflika a, à ce propos, assuré que ce serait sa «dernière mission» avant de quitter le pouvoir et de «passer le témoin aux nouvelles générations».

K. B.

Comment (81)

    Felfel Har
    19 mars 2019 - 16 h 41 min

    Pourquoi insiste-t-il tant sur la tenue de sa conférence? Elle ne sera qu’un coquille vide et gare à ceux qui seraient tentés d’y participer et ses conclusions n’ont aucuen chance d’être adoptées par le peuple. Il n’y aura que ses moutons de Panurge qui bêleront à l’unisson pour avoir du son, et du son, il n’y en aura plus car Panurge ne représente RIEN, il n’a plus de pouvoir pour organiser quoi que ce soit et encore moins sa succession. Il n’a pas compris qu’il fait partie déjà de ceux que l’Histoire cache dans ses chapitres les plus sombres.

    Anonyme
    19 mars 2019 - 15 h 33 min

    L’ANP ( Armée Nationale Populaire) comme son nom l’indique est issue du Peuple. Ils se préservent donc l’un l’autre mutuellement. De ce côté pas de souci.
    En outre c’est à lui ( chef d’état) de préserver le Peuple et son ANP , comme l’y oblige la loi fondamentale, en s’appliquant l’article 102 de la constitution que le conseil constitutionnel n’a pas eu le courage de lui appliquer.

    Anonyme
    19 mars 2019 - 15 h 29 min

    Le chef de l’État kazakh, Noursoultan Nazarbaïev,(quatre fois élu entre 1991, et 2015, accusé d’autoritarisme)
    a déclaré mardi qu’il démissionnait de son poste de Président du pays. Il était en fonction depuis 1990 et exerçait son cinquième mandat.

    Cependant, M.Nazarbaïev gardera sa place à la tête du Conseil de sécurité du pays et du parti Nour-Otan, et il restera également membre du Conseil constitutionnel, a-t-il ajouté. Il sera officiellement destitué de ses fonctions de Président le 20 mars, stipule un des documents signés en direct.

    Voilà qu’il donne quelques idées à notre « fakhamatouhou » et à son système secret, qui s’accroche obstinément,depuis 1999, contre la volonté populaire pour les changements et les réformes démocratiques, et pacifiques

    dal G ri
    19 mars 2019 - 13 h 06 min

    comme au Venezuela on va être obliger d avoir deux président seulement les vénézuéliens connaissent le nouveau nous pas encore
    et peut être bannir le titre de président de la constitution a cause des boulons

    Al H'memdji
    19 mars 2019 - 12 h 20 min

    @AP
    IL EST DE VOTRE DEVOIR DE SUPPRIMER CERTAINS COMMENTAIRES ..les gens ne maitrisent pas bien la langue francaise et comprennent a tord ou alors ce sont des trolls sionistes ou marocains ou français qui poussent au desastre ..le President en utilisant le terme «  » preserver l’armée  » a voulu insinuer :  » laissez l’armée continuer a effectuer sa mission de defense du pays face aux menaces exterieures et evitez lui de se meler de la politique qu’elle sera ammené a faire si les choses derapent mais concentrez vous sur le changement voulu en adoptant cette fameuse Conference Nationale «  » mais voilà les gens comprennent autre chose …..

    2
    6
      Vous un êtes parfait en français vous ??
      19 mars 2019 - 15 h 37 min

      Vous oubliez les accents pourtant mais Voltaire vous remercie comme même.

        Anonyme
        19 mars 2019 - 16 h 52 min

        Si vous vous sentez dans l’obligation de faire l’interprète du président, c’est qu’il ne semble pas parler la même langue du peuple.
        Cela étant dit, il ne faut jamais perdre de vue qu’interpréter n’est pas traduire. Et la nuance est de taille, puisqu’il s’agit là de votre interprétation à vous. Tout comme d’autres personnes peuvent se permettre aussi d’interpréter les propos en question à leur façon. La faute, s’il y’en a une, incombe finalement à celui qui n’a pas su transmettre son idée.

      Juan Carlos de La Tragenta
      19 mars 2019 - 23 h 05 min

      @ AL H’memdji : Préserver l armée faut l écrire en chinois pour le comprendre ? L ANP a un rôle et une mission et elle l a tjrs mené a bien la défense du territoire nationale air terre mer et ses biens garante de sa souveraineté avec son peuple puisqu’ elle en découle . C est lui qui nous parle de l armée , avez vous des gens ou des pancartes appelez l armée à nous rejoindre ; nous en avons pas besoin puisqu elle sert le peuple algerien et le Pays en premier lieu ; non non AP laisser les gens s exprimer a leurs façons c est pour tt le monde l intellectuel et l analphabète c est quoi se trie que tu demandes , laisse lez interprétés ou mal tu les changeras pas de toute façon , ils sont libres de leurs opinions et de leurs interprétations ; les algeriens ne sont pas betes pr ne pas comprendre , la preuve ils sont dans la rue de l élites a l inculte pour le meme but . ce dernier aussi on devrait l écarté des marches si je vais dans ton sens ??? enfin sur ce site algerien  » ici on est en Algerie  » mais si tu fais le meme constat que moi ils écrivent tous la plus part en Français rarement l arabe ou l amazigh mais bien le Français. tu vois tu le parles bien et sans fautes d orthographes mais ca veut pas dire que je suis d accord avec toi .

    elhadj
    19 mars 2019 - 11 h 47 min

    doutant fort que le président est déconnecté de la réalité et du danger qui menace la stabilité et la sécurité en raison de son état de sante largement affecte par un AVC invalidant et les manœuvres sournoises de ceux qui l entourent en agissant illégitimement pour contrecarrer la volonté populaire qui ne cesse de réclamer pacifiquement et avec ardeur le départ de l actuel président infirme et un changement radical du système ,cette obstination de s accrocher au fauteuil présidentiel risque faute de mesures salvatrices urgentes de nous conduire a un désastre . l urgence implique pour sauvegarder la stabilité du pays ,la paix et la cohésion sociale une solution notamment le concours d une équipe d hommes sages ,intègres et neutres pour reprendre momentanément la direction de ce pays livré a lui même et apparemment a des forces occultes depuis plusieurs années.En tout état de cause l histoire et la mémoire populaire retiendront la responsabilité de toute dérive incombe a tous ceux qui ont mal gouverne et conduit ce pays a la situation confuse actuelle.

    EL KHOU
    19 mars 2019 - 11 h 00 min

    A quel jeu vous jouez M. BOUTEFLIKA? Vous savez mieux que quiconque que l’armée est républicaine et populaire. Donc vos conseils ne sont d’aucune utilité.

    Lghoul
    19 mars 2019 - 10 h 52 min

    Pour preserver vraiment l’armée, il faudrait qu’elle applique la constitution sur le champ pour que tu répondes aux raisons qui t’ont ammené a la violer plus de 10 fois en 20 ans. Saches une chose: L’ANP a maintenant toutes les cartes en main pour non seulement te déboulonner de ton fauteuil, mais aussi pour te poursuivre en justice pour avoir ignoré la voix du peuple s’exprimant en millions chaque vendredi et surtout pour avoir violé la constitution et autorisé l’usage du faux (5 millions de fausses signatures, faux dossier sous fausse signature déposé) et cela sans oublier les reliquats des ambassades et des consultats algériens entre 1965 et 1979.

    djomballo
    19 mars 2019 - 10 h 33 min

    Ils ne peuvent même plus frauder les élections. Ya Fakhamatouhou ton système est fini; l’armée ce sont nos enfants, nos frères, nos parents.
    prends ta clic et barre toi, l’Algérie c’est l’affaire des algériens.
    Ton ex Directeur de communication avait dit  » Bouteflika est malade mais il a ses hommes ».
    Ya Fakhamatouhou l’Algérie a ses hommes.

    dalGri
    19 mars 2019 - 10 h 00 min

    KASTOA l Algérie on s en occupe

    Rayes Al Bahriya
    19 mars 2019 - 9 h 46 min

    Yaw fakou, l’armée est républicaine et populaire..
    Tu joues ta dernière carte , en voulant pousser l’armée dans ton jeu…!
    Non , l’armée est l’émanation du peuple.
    C’est monstrueux ce que viens de lancer ce Bouteflika…
    Halte …
    Ce président doit partir…
    C’est un danger pour la république et la nation algérienne…
    Vous avez été parachuté par la france et on vous chassera par la petite porte…
    La lutte pacifique doit continuer..
    Pas de relâche…
    L’armée nationale populaire ne marchera pas dans votre combine…

    5
    1
    Lghoul
    19 mars 2019 - 9 h 39 min

    Comment un homme malade, inactif, en congé de maladie depuis 2013, qui n;a jamais dit une parole au peuple et cloué sur un fauteuil puisse encore résister et prendre un peuple de 42 milllions et l’une des armée les plus puissantes du monde en otage après avoir passé 20 ans au pouvoir sans partage ?

    5
    1
      Sindra
      19 mars 2019 - 13 h 27 min

      Incroyable mais vrai! J’ai toujours été convaincue que Bouteflika, le mégalomane, lui-même n’a jamais voulu lâcher le pouvoir et non pas nécessairement son entourage qui lui est, tout simplement, fidèle et loyal et qui essaye tant bien que mal de l’accommoder.

    Anonyme
    19 mars 2019 - 9 h 37 min

    L’Algérie persiste et signe: Le départ de Bouteflika d’abord. L’Algérie n’est ni sa propriété, ni celle de son entourage. Ses deux derniers mandats sont illégaux, en violation de la constitution de 1996, la seule que le peuple reconnait.Qu’il propose ses bricolages aux autres puissances ne changera rien à la donne; nous restons et resterons hermétiques à leurs tentatives d’ingérence; qu’elles soit directes ou déguisées..

    6
    1
    Anonyme
    19 mars 2019 - 7 h 41 min

    Faites Gaffe a Bernard Henri Nekkaz après cette date il serai capable de s auto proclamer à la Gaido , vu le coup fumant qu il a osé faire au conseil constitutionnel ; c est un s…qui veut foutre le Fitna et au bout ses maitres le conforterons des qu il aura pris la masse BHL s entendait bien avec les islamiste daechiens syrien ben lui c est pareil en France il leur paie les amendes et adore le makhzen ; attention c y juste pour prévenir l ANP et le DSS.

    10
    2
    Blakel
    19 mars 2019 - 7 h 29 min

    « Le président Bouteflika appelle le peuple à préserver l’armée ».
    Préserver l’armée ou préserver l’allié Gaïd Salah ??
    Depuis quand le peuple menace l’armée ??

    9
    2
    Anonyme
    19 mars 2019 - 6 h 57 min

    Pour sauver l’Algérie , son peuple et son armée, il faut immédiatement appliquer l’ARTICLE 102 de la constitution Algérienne, tout le monde trouvera son compte y compris le clan présidentiel, c’est une grande chance l’article 102.

    17
    1
    Anonyme
    19 mars 2019 - 6 h 37 min

    Les dizaines de millions de citoyens Algériens qui manifestant depuis un mois ont fait preuve de sens de responsabilité qui nous envient les pays occidentaux.
    Au clan honni de faire preuve maintenant d’un minimum de dignité et de sens de responsabilité en :
    1) délivrant son chef ( otage ) et en lui faisant prendre sa retraite
    2) en dégageant ( le clan ) au plus tôt.
    Ces 2 points ( scandés par des millions de voix chaque jour depuis le 22 février 2019) constituent le début de la solution à la crise que nous vivons.

    15
    2
    anonyme
    19 mars 2019 - 6 h 26 min


    Cette famille bouteflika est réellement un danger pour notre pays, d’où obtiennent-ils ce pouvoir, ou achètent-ils ce pouvoir avec l’argent du peuple ??

    22
    2
    Anonyme
    19 mars 2019 - 4 h 54 min

    Il faut ôter le pouvoir à la famille Bouteflika, l’Algerie ne leur appartient pas, ils dégagent belmlaha.

    20
    3
    Anonyme
    19 mars 2019 - 4 h 11 min

    Cela devient insupportable, c’est lui qui ne préserve pas ce pays , lui et ses frères ont décidé de rester au pouvoir même si il faut dans l’illégalité même si il faut mettre ce pays à feu et à sang .il va finire par développer une telle haine que même sa tombe ne sera pas souhaitable dans ce pays .que dieu préserve ce pays .il faut que son frère soit mis au arrêt pour usurpation de fonction immédiatement pour trouver une sortie de crise .

    19
    2
    Anonyme
    19 mars 2019 - 1 h 51 min

    Ce type ne n dirait qu’il cherche à mettre le feu au pays rien que pour rester encore un peu au pouvoir et il se permet de parler du peuple et de l’armée.

    14
    2
    Anonyme
    19 mars 2019 - 1 h 47 min

    za3ma comme si le peuple pouvait ou voulait s en prendre a l armer bien au contraire le peuple considere que l armer est une partie de lui même ,,,, L ARMER EST UNE PARTIE DU PEUPLE ET NE PEUT ÊTRE AUTREMENT en toute logique s il n y avait lr peuple il n y aurait pas d armer

    18
    1
    Rabahou
    19 mars 2019 - 1 h 25 min

    On n a pas besoin de tes conseils. Le FIER Peuple algeien t’as clairement signifié que tu dois dégager et d’emporter avec toi la mafia qui t’entoure

    17
    3
    anonyme
    19 mars 2019 - 0 h 57 min

    c’est plutot le contraire

    9
    3
    Citoye
    18 mars 2019 - 23 h 31 min

    Que faut t’il faire pour qu’il arrête de se moquer des algerien(ne)
    Ca suffit rentrer chez vous.
    Liberer nous

    13
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.