Lettre d’un vieillard algérien myope à la jeunesse algérienne illuminée

jeunesse aînés
Maifestation contre le cinquième mandat à Alger-Centre. D. R.

Par Omar H. Depuis quand en Algérie on insulte les aînés ? Depuis quand en Algérie on simule les funérailles d’un vivant, qui plus est président de la République ? Depuis quand en Algérie on arrache, on piétine le portrait du premier représentant du peuple algérien qui a tant donné à l’Algérie, l’Afrique, la Palestine et tous les pays du tiers-monde ? Depuis quand en Algérie on traite le Président de vieille carcasse, vieillard ? Depuis quand en Algérie on invective tous les serviteurs de l’Etat ? Depuis quand en Algérie on menace les partenaires étrangers économiques… à la sauce Trump plutôt des mini-Trump ?

Force est de constater que l’Algérie, pays millénaire qui a toujours opposé une résistance farouche aux différentes invasions (romaine, byzantine, vandale, arabe, turque, française), se trouve aujourd’hui victime de l’invasion de sa jeunesse qui souille nos valeurs ancestrales que sont le respect, le travail, la tolérance, l’entraide, la fraternité, la solidarité, la loyauté, la persévérance, la bienveillance, le partage, la fraternité, l’affection et l’attachement envers les autres.

Sous la couverture de votre opposition au cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, vous faites preuve sur les réseaux sociaux de votre ingéniosité dans les insultes, les invectives, la calomnie, l’impolitesse, la désinformation, la haine, l’agressivité verbale sans commune mesure. Cette ingéniosité vous confère la possibilité de rédiger un manifeste des injures qui vous ouvrira droit à un prix Nobel sur le thème de la violence sociale et électronique de votre langage.

Vous occupez l’espace public pour exprimer votre opinion d’opposition au cinquième mandat, en clamant haut et fort le changement du système, soit… Et si on parlait de votre système, ce système que vous avez façonné depuis des lustres comme des pionniers. Ce système de notre jeunesse illuminée qui se caractérise par : les bagarres, les vols, les cambriolages, la dégradation des biens publics, que ce soit dans les écoles, les universités ou les instituts de formation ; le trafic de drogue, des psychotropes, les kidnappings, les meurtres, les viols, la haine entre les supporters de clubs, le trafic de devises, le squat des trottoirs pour vendre les produits de pacotille, l’occupation illégale de la chaussée pour rançonner les automobilistes avec vos stationnements payants, les crimes au quotidien sur les routes avec votre conduite irresponsable, les forêts et plages rendues poubelles à ciel ouvert, le trafic de carburant aux frontières ouest et est du pays, la triche aux examens, le vol de cuivre, des bouches d’égouts, le caillassage des trains, le détournement de subventions de l’Ansej à des fins personnelles, les Algériennes atteintes de cancer rejetées par leur époux, les parents et grands-parents abandonnés dans les maisons de vieillards comme vous aimez dire, le nombre effarant de divorces, la course déchaînée et irraisonnée pour faire de l’argent facile et illicite et tant d’autres méfaits qui ternissent votre statut de jeunesse illuminée.

Mais encore, quand vous arrivez à quitter l’Algérie, vous reproduisez ces mêmes ignominies dans les pays d’accueil, ce qui fait que dans toutes les prisons du monde, il y a des compatriotes comme vous jeunes qui illuminent les murs clos de ces prisons.
Si vous voulez le renouveau de l’Algérie, il faut renouveler votre savoir-être, savoir-faire et savoir-vivre, en intégrant dans vos gestes quotidiens les fondamentaux de nos valeurs millénaires et ancestrales, sans quoi vos manifestations pacifiques et illuminées atrophieront à tout jamais l’Algérie.
Jeune un jour, vieux l’autre jour, l’Algérie pour toujours.

O. H.

Docteur d’Etat en géographie sociale

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

 

Comment (88)

    Massi
    20 mars 2019 - 15 h 26 min

    MR au lieu de juger le peuple dans son infortune ,vous devriez être avec …comme la majorités des nos compatriotes…s’ils y a des personnes a juger c’est ce pouvoir illégitimes dont vous avez sciemment omis les crimes et corruptions qui ont ont amener le peuple et sa jeunesse a s’exiler a mourir en mer a combien de chercheur de médecin et autre matière grise ont fui leur patrie contrains et forcé car n’ayant aucun horizon dans leur pays….Docteur d’état en géographie sociale….j’ai pas besoin d’avoir fait de grande études pour vous dire que vous êtes a coté de la plaque …vous jugez ceux qui subissent d’avoir envie de liberté et de vie … et défendez un régime indéfendable..qui a fait de ce pays un réservoir pour les sociétés étrangères et mis sur la touche sa population ……c’est une honte de votre part de venir ici insulter notre jeunesse et notre peuple tout Docteur que vous êtes ……quand on construit des mosquées a la place de lieu d’émancipation et de savoir et de culture et que l’on réduise les institutions a des coquilles vides et les contres pouvoir a des peau de chagrins …on ne vient pas ensuite constater la ruine dont ont est l’instigateur ….tout ce système de puis l’indépendance et honnie par le peuple ….les gens ailleurs sont libre de voyager de s’exprimer de travailler ils ne sont pas la risée du monde …

    3
    6
      Réda
      20 mars 2019 - 17 h 48 min

      Je suis effaré de voir tant de commentaires négatifs, et même d’insultes proférés pour un article de grande qualité intellectuelle et de moralité irréprochable. Ce Monsieur décrit ce qu’il appelle le système des jeunes . C’est une réalité incontournable dans notre cher pays . Les fondamentaux de nos valeurs sont ignorés , oubliés .Cet article est un acte de civisme …les jeunes doivent réapprendre à vivre ensemble dans la fraternité.
      Merci Monsieur de réveiller les consciences endormies .
      Bien à vous

      14
      2
    Mimouni
    20 mars 2019 - 15 h 11 min

    Bonjour le Vieux

    Je suis un vieux de 55 ans qui pense que tu devais être déjà VIEUX à 20 ans.
    Merci de garder tes commentaires rétrogrades, réactionnaires et petit bourgeois pour toi.

    Salutations polies, rien d’autres

    VIVE LA JEUNESSE, même à 80 ans

    4
    7
    benchikh
    20 mars 2019 - 10 h 41 min

    Ce M.? a bien choisi minutieusement le titre de son paragraphe il voulait dire « Un myope au milieu des aveugles est un roi »

    2
    8
    Anonyme
    20 mars 2019 - 6 h 18 min

    Un président qui a reussi le seul exploit extraordinaire en 20 ans de regne de monter son peuple contre lui- même. comment son image ne serait-elle pas avili, …?

    4
    4
    Mon opinion
    20 mars 2019 - 2 h 15 min

    Salam,
    Monsieur le professeur de géographe, vous parlez d’ une jeunesse illuminée, moi je vous parle d’une jeunesse vivante qui a soif de justice et de travail dans un cadre sérieux et qui veut qu’on la respecte.Vous êtes sensé aussi enseigner le civisme, la morale et le respect des lois. L’exemple doit venir d’en haut donc. N’est-ce pas?La constitution algérienne prévoit 2 mandats maximum pour un président. Pourquoi 5? Que peut tirer comme leçon cette jeunesse sur le sérieux de cette classe politique?Pratiquement tous les états du monde respectent leur constitution à l’exception de certaines républiques bananières. Dites moi franchement monsieur le professeur que peut penser une jeunesse d’un pouvoir qui bafoue impunément la constitution? Comment peut-on laisser un homme extrêmement malade et vieux gouverner un pays de jeunes ceci depuis des années? Sommes nous une monarchie? Ou est il porteur d’un mandat divin? Vous parlez des psychotropes, c’est le clan des bouteflika qui ont des liens avec le Maroc qui ont permis ce déversement de drogue sur la jeunesse algérienne, avant bouteflika la drogue était très rare. Les frontières,sont-elles gardées par des jeunes?Vous accusé cette jeunesse de tous les maux. Qui est à l’origine de la destruction du système éducatif? De l’ état lamentable des hôpitaux? De la corruption phénoménale dans toutes les administrations? Du gouffre financier de l’ autoroute est-Ouest? De la construction d’une mosquée gigantesque et inutile qui aurait pu permettre de construire ou réhabiliter des dizaines d’ hôpitaux si ce n’est de flatter l’ego d’ un président imbu de lui même et de sa folie des grandeurs?Est ce les jeunes qui sont responsables de tous ces gâchis? Le fait de dire que les jeunes vont à l’ étranger et reproduisent les mêmes stéréotypes est de la démagogie de votre part. Combien de dizaines de milliers de médecins, ingénieurs, d’entrepreneurs et d’intellectuels ont fuit cette corruption épouvantable à votre avis? Ils travaillent pour grand nombre honnêtement, font un travail formidable et sont largement respectés par ceux qui les ont accueillis. Parce qu’on leur a donné une chance de mettre en œuvre leurs talents et ne sont aucunement importunés dans leurs ambitions ou par un système corrupteur.Personnellement votre lettre n’apporte rien et me fait penser à une personne qui aime vivre dans cette médiocrité sans trop se poser les vraies questions qui ont conduit ce système au pied du mur auquel vous apporter votre soutien

    8
    2
    Al
    20 mars 2019 - 0 h 56 min

    Un enragé de l’extrême droite fasciste n’aurait pas mieux écrit. Et puis, quel courage! Il ne signe meme pas son article.

    6
    11
      Réda
      20 mars 2019 - 17 h 57 min

      Je suis effaré par les insultes et autres commentaires sur un article qui a l’honnêteté de dire tout Haut ce que les Algériens pensent tout bas.
      Ce Monsieur décrit le système des jeunes , c’est une réalité incontournable dans notre pays .
      Merci pour ce niveau de réflexion qui vous honore, nos jeunes ont oubliés nos valeurs …il est temps qu’ils réapprennent à vivre ensemble dans la fraternité .
      Votre article est de grande qualité

      5
      4
    Anonyme
    20 mars 2019 - 0 h 46 min

    Avec tt le respect que je dois a ce viel homme comme a toute personnes logiquement ,il n a pas parlé des jeunes dans leurs ensemble mais a visé une minorité qui existe dans chaque pays , il n a pas parlé des jeunes qui arreter de scander devant les hôpitaux pour le respect des malades , il n a pas parlé de jeunes qui ramasse et nettoie les rues après les manifestations ,il n a pas parlé des jeunes qui encadrent les manifestations et font des cercles de sécurités meme pour protéger leur police , oui bien sur que ds les manifestations bcps vont être récupéré ou faire passer leur messages par des opposant ou diaspora anti algériennes au fond pour certains et tres attaché à la France ou vivant dans d autres pays et aspire au modèle de ces pays comme la France par exemple et qui pour certains poussent pour une république laïque un peu comme le Mak en Algerie , ils ont droit mais font pas la majorité et pour le moment ce que demande le peuple jeunes et vieux c est le départ de ce pouvoir et système qui a justement surtt ses dernières années laisser rentré la drogue dur alors que l Algerie n y était pas habituée c était pas ds ses mœurs à qui la faute ? la dépravations et la prostitution illégale et tt ses voyous ds les stades de foot c est l état qui la encouragé et ce pouvoir en particulier dans le pays et ds les universités aussi c es la faute a qui ? On veut une Algerie pour tous mais pas une France bis non plus et dépravée et garder notre identité nationale surtout donc pas ressembler aux autres déjà , comme a répondu cette femme à Macron en Algerie avec sa pancarte » on a nos hommes  » ne vous mêlez pas de l Algerie ; non la jeunesse a droit de s exprimer mais ne peut aucuns cas décider du sort du pays pour le peuple algerien ; elle y contribue et en fais partie intégrante et a aussi la parole et doit être écouter , mais je remercie cette jeunesse dans son ensemble qui a tété remarquable ds les manifs ; bien sur qu il y aura tjrs ds perturbateurs ou des mal éduqués ou bien qui aimerait que la majorité les suivent hé non ils sont pas bêtes nos jeunes , et pour les jeunes en France venez broutés de l herbe ds les quartiers monsieur ,les filles ds ce pays ont du travail des cartes bleues sont apprécies comme des mets pour ses Français , pas Mohamed il broute de l’herbe comme un mouton ds son quartier sinon ils doit suivre en baissant le chignes sans être reconnu en tant que tel et pourtant né Français ds ce pays mais les nouveaux arrivant oui c est pire il s en sort bien car soumis et veulent leur ressembler donc prêt a tout pour une carte de résident ou un frigo pleins c est pas ca être algerie loin de la alors vs parlez des quels ?? ben et ils préfèrent la prison pour certains que se soumettre à cette France raciste qui les rejette eux mais pas leurs sœurs ou femmes qui se sont retournés ctre tout famille religion ect ect que pour sa gueule à vs déplaire ceux ci . hamdoulah en France comme en Algerie il y a ouild familia et bent familia mazel et sont attachés à leurs valeurs et traditions .

    10
    2
    Mme CH
    19 mars 2019 - 23 h 26 min

    Il est vrai qu’il faut éviter « les insultes, les invectives, la calomnie, l’impolitesse, la désinformation, la haine, l’agressivité verbale sans commune mesure. » même dans les situations les plus difficiles……….. cependant, il y a une chose que M. Omar.H a omis de dire , c’est que cette jeunesse est le fruit du système. Ce système, par ses choix, a modelé, remodelé, moulé, démoulé remoulé puis moulu et remoulu la société algérienne. Ce que la colonisation n’a pu faire durant 132 ans, les gardiens du Temple ont réussi à le faire durant quelques années, S/c de plusieurs mots éblouissants. La famille, la société, l’école…etc….ont été carrément « détruites » , et beaucoup de valeurs et de vertus ont disparu et d’autres sont en voie d’extinction…alors, il ne faut pas s’étonner, car cette jeunesse n’est que le miroir des adultes, de la société, du système….! Ce qui sème le vent récolte la tempête…!

    M. O.H, dans votre bel article vous avez fait un constat des conséquences mais vous n’avez pas cité les causes de cet état de déliquescence..! Donc si on l’en revient aux causes, on saura sûrement que c’est le « système » qui a produit et façonné l’image de cette jeunesse. Ils voulaient former des coquilles vides pour les casser facilement, mais je pense que les jeunes ont démontré qu’ils ont une certaine force de régénération…!
    Si l’on veut trouver des remèdes, il faut chercher les causes du mal cher Docteur….!

    4
    2
    malik
    19 mars 2019 - 23 h 19 min

    Quel est l’intérêt de cette « lettre » ? Quel est votre but, en vous en prenant de la sorte à cette jeunesse qui exprime son ras-le-bol de la mal-vie qui les pousse à embarquer dans des rafiots de fortune, au péril de leur vie, pour aller rejoindre des pays où ils pensent trouver l’Eldorado ?
    Au lieu de cette diatribe, faites plutôt état de ces milliers d’universitaires poussés à l’exil par des incompétents qui règnent tels des ogres sur un pays aussi riche de par cette jeunesse, de par ses ressources, de par son climat, de par sa diversité culturelle, etc.
    Vous vous dites Docteur d’Etat en géographie sociale. Permettez-moi d’en douter ! Je suis de l’avis de Mr M’Hammedi Bouzina Med, cent contre un que vous êtes un adepte de Goebbels.
    Je vous invite à méditer sur cette phrase de Nelson Mandela :
    En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant.

    4
    3
    Jazayria
    19 mars 2019 - 22 h 19 min

    Monsieur le professeur, avec tout le respect que l’on vous doit, laissez- moi vous dire une chose:
    La coupe est pleine, archi pleine. Si aujourd’hui les insultes fusent dans les manifestations, c’est que les algériens en ont marre de ce pouvoir corrompu qui a siphonné toutes les richesses du pays pour les investir à l’etranger. Marre de la corruption, du chômage, de la vie chère, de la hogra. Cette jeunesse désœuvrée est la conséquence d’une politique qui dure depuis plus de 50 ans, une politique qui a réduit à néant tous les idéaux du 1er novembre 54. Nos aïeux se sont battus pour la liberté et la justice, pas pour la course aux richesses.Que voulez-vous, qu’on s’apitoie sur le sort de Bouteflika ??

    Bouteflika s’est grillé lui-même, en tout cas son clan, car à vouloir maintenir au pouvoir un homme malade, ils en ont fait une risée dans le monde entier. Alors comment voulez-vous que la jeunesse algérienne le respecte ??
    Ils (le clan) ont poussé ce vieil homme malade comme une devanture pour mieux manigancer derrière. C’est eux que vous devez condamné.

    J’ai mal au cœur quand je repense à la photo de Bouteflika que ce pantin de Manuel Valls (en visite en Algérie) a publié sur son compte Twitter. On y voit un président amorphe, la bouche ouverte et le regard fixe. Quelle humiliation pour un grand pays comme l’Algerie ! N’avons-nous pas des hommes capables de gouverner ? Une photo dégradante que cet imbecile s’est fait un plaisir à publier. Mais la faute revient à ceux qui sont tapis dans l’ombre et qui tirent les ficelles…

    Enfin, vous devriez être fière de cette jeunesse qui s’est mobilisée et qui fait l’admiration des peuples. Nos jeunes fihoum El khir, ils sont la force de demain.

    12
    1
    barnous moussa
    19 mars 2019 - 21 h 29 min

    Ne fais rien d’illégal. Ne participe pas au pouvoir. Ne participe pas aux spectacles du pouvoir. Ignore tout ce qui est officiel. N’entre pas en conflit avec les autorités de ta propre initiative, mais n’y cède pas. Et dans tous les cas, ne divinise pas le pouvoir. Les autorités ne sont pas crédibles même lorsqu’elles s’efforcent de dire la vérité et de faire le bien.
    Alexandre Zinoviev

    3
    1
    Dude
    19 mars 2019 - 21 h 21 min

    Merci monsieur!

    Vous avez exprimé bon nombre de mes idées et sentiments dans cet article. Malheureusement je ne vois pas de solution à ce que vous dénoncez, il est impossible de débattre, de nuancer, relativiser avec cette masse à la pensée unique et verrouillée, dont les arguments sont récoltés sur les postes facebook et ne tolèrent pas le débat.
    Vous avez le mérite d’avoir essayé de transmettre ce message aux jeunes et aussi de rassurer ceux qui pensent comme vous et qui assistent, stupéfaits à ce renversement des valeurs.
    Bien sûr qu’il y a des choses à améliorer en Algérie et nous y œuvrons tous les jours, pourquoi tout démolir sans avoir vraiment essayer? Pourquoi imputer toutes les responsabilités à la vague notion de « nidam »? Pourquoi se lancer avec véhémence et intransigeance dans la chute dudit système sans connaitre l’issue, les enjeux et surtout les risques – si nombreux et totalement occultés-, pourquoi refuser le dialogue? Pourquoi ne pas devenir une force de proposition et d’action plutôt que de contestation uniquement?

    « Il est plus facile de duper les gens que des les convaincre qu’ils ont été dupés » – Mark Twain

    Une jeune Algérienne, vraisemblablement vieille dans sa tête!

    7
    7
    co5
    19 mars 2019 - 19 h 44 min

    « Lettre d’un vieillard algérien myope à la jeunesse algérienne illuminée » = « qui sème le vent récolte la……. »
    pensons à l’avenir au lieu de ressasser un passé à oublier même avec ses moments horribles.

    M'hammedi Bouzina Med
    19 mars 2019 - 18 h 47 min

    Tous les maux dont vous accablez la jeunesse sont , en effet, la conséquence des politiques menées par ce « système et son régime de bananes qui ne lui a laissé que la re et la débrouillardise pour survivre. Pour le reste relisez vos manuels d’histoire et surtout tentez de comprendre ou faites appel à quelqu’un d’autre si vous vous avez encore des difficultés à comprendre. 10 contre un que vous mangez avec eux.

    19
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.