Situation politique en Algérie : l’Italie conseille à l’Algérie d’écouter son peuple

Italie
Giuseppe Conte, président du Conseil italien. D. R.

Au terme de sa rencontre à Rome avec Ramtane Lamara, le ministre algérien des Affaires étrangères, le président du Conseil italien, Giuseppe Contie, a rappelé l’ancienne amitié et le partenariat bilatéral «fort» qui unit l’Italie et l’Algérie et exprimé sa reconnaissance pour la manière pacifique dont les manifestations se déroulent actuellement dans le pays.

Le président du Conseil italien a, à l’occasion, conseillé au représentant algérien d’«écouter les demandes de changement émanant de la société civile» et a exprimé l’espoir que « l’Algérie sera en mesure de garantir un processus démocratique et inclusif dans le respect de son peuple et pour son propre bénéfice». Giuseppe Conte a, en outre, assuré que l’Italie et l’Algérie relèveront ensemble l’important défi du développement durable et de la stabilité de la région méditerranéenne.

S. S.

Comment (24)

    Dz213
    20 mars 2019 - 20 h 51 min

    Pour certains, continuer à rêver que le monde vous aime et il veut que du bien pour vous,mechtakine hnana,lès gens intelligents doivent réfléchir 2 fois avant d’accepter une fleur d’amour,les gens honnettes ne prennent pas position dans les affaires famillials,ils restent neutre ou essayent d’aider les partis à une solution a l’amiable.

    2
    1
    Anonyme
    20 mars 2019 - 13 h 39 min

    M Conte sait de quoi il parle en disant qu »il faut écouter le peuple, parce que Rome ,ses empereurs et sa légion n’ignorent pas la bravoure des Numides. Les ancêtres de nos amis italiens sont restés huit siècles en Afrique du nord dans le but de la romaniser mais rien n’y fait avec ce peuple qui n’a jamais accepté l’avilissement et l’humiliation mais malgré les déboires , le chagrin , l’amertume vécus à travers les âges ,il n’est pas rancunier, on a tourné les pages sur ces nuits sombres de l’histoire sans oublier de laisser une « veilleuse » dans cette tâche noire du passé. merci M Conte, pour vos conseils.L’Algérie est là jusqu’à la fin des temps AD VITAM AETERNAM

    5
    4
    Maitre Jedi
    20 mars 2019 - 13 h 37 min

    Voilà un homme sage, merci à vous

    9
    2
      Anonyme
      20 mars 2019 - 17 h 23 min

      L Italie expulse des algeriens et des marocains et des tunisiens. Elle veut une stabilité pour l algerie pour éviter une immigration ..L Europe a peur

      5
      1
    Le Boulevard et les bas-fonds de l' histoire
    20 mars 2019 - 9 h 16 min

    M Conte sait de quoi il parle en disant qu »il faut écouter le peuple, parce que Rome ,ses empereurs et sa légion n’ignorent pas la bravoure des Numides. Les ancêtres de nos amis italiens sont restés huit siècles en Afrique du nord dans le but de la romaniser mais rien n’y fait avec ce peuple qui n’a jamais accepté l’avilissement et l’humiliation mais malgré les déboires , le chagrin , l’amertume vécus à travers les âges ,il n’est pas rancunier, on a tourné les pages sur ces nuits sombres de l’histoire sans oublier de laisser une « veilleuse » dans cette tâche noire du passé. merci M Conte, pour vos conseils.L’Algérie est là jusqu’à la fin des temps AD VITAM AETERNAM

    7
    6
    Vroum Vroum 😤..
    19 mars 2019 - 22 h 58 min

    En Europe , la majorité des Peuples refuse la politique de l’UE et sa Commission européenne qui dicte ces lois aux États, detruit les lois travail , Refuse l’augmentation des Salaires , ..les Gilets Jaunes en France sont le refus des lois Commission européenne élue par personne…L’UE est aussi une cocotte minute qui pourrait vivre ce que les Algériens ont fait , le Peuple Italien refuse la Commission européenne , une forme de Dictature ! qui oblige le Gouvernement Italien à appliquer les Directives européennes contraire aux voeux des Italiens . . Le Peuple Italien devrait faire contre l’UE et sa Commission ce que les Algériens ont fait pacifiquement . .

    12
    4
    Anonyme
    19 mars 2019 - 22 h 24 min

    Une fin de non-recevoir très diplomatique !! Pauvre Ramtane !

    23
    31
    Dz213
    19 mars 2019 - 21 h 51 min

    Attention ces gens quand ils savent que leurs muscles sont puissants que lès autres ils ne bluffent pas et ils aiment bien lès montrer.

    6
    10
    Kenza
    19 mars 2019 - 21 h 35 min

    1/ Mr Lavrov a déclaré:«C’est le peuple algérien qui décide de son sort en fonction de la constitution.»
    Conformément à la position de non-ingérence observée par son pays, Mr Lavrov n’a émis aucun avis sur la feuille de route proposée par le président Bouteflika.

    2/ Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang a rappelé que la Chine « adhérait au principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays » et se dit « convaincue que le peuple algérien avait la sagesse et la capacité nécessaires pour explorer une voie répondant aux conditions de son pays »

    3/ L’Italie conseille l’Algérie d’écouter son peuple

    Seul Macon s’est précipité de saluer les décisions de Bouteflika car seule la France a intérêt à ce que le clan mafieux reste au pouvoir…d’ailleurs, je me demande si la non désignation d’un ambassadeur d’Algérie à Rome depuis 8 mois, loin de servir les intérêts des deux pays, ne sert pas les intérêts de la France qui, par le biais de Bouteflika et son clan qui se sont accaparés tous les pouvoirs, applique une sorte de politique de la Françafrique dans le domaine économique, le marché du gaz et du pétrole, le commerce comme le marché du blé..
    En échange, le clan mafieux au pouvoir, tous les traîtres et leurs familles…peuvent acquérir la nationalité française, s’acheter des résidences à Neuilly , se soigner dans les meilleurs hôpitaux , avoir des comptes en banque bien garnis….en un mot, mener la belle vie avec l’argent du peuple, la-bas chez-eux, loin de l’Algérie et son peuple de gueux que nous sommes à leurs yeux !

    34
    6
    Vangelis
    19 mars 2019 - 21 h 33 min

    Enfin un conseil sensé face aux honteux et inacceptables appuis de la France et de la Russie au clan de Oujda.

    Les peuples où qu’ils se trouvent se révoltent les uns après les autres après avoir enduré une exploitation humaine proche de l’esclavage par les multinationales et autres sociétés avec la bénédiction des gouvernements de ces pays.

    L’Algérie n’échappe pas à la règle et ses citoyens ruent dans les brancards à juste titre car comment accepter qu’un pays aussi riche puisse être encore sous développé après plus d’un demi siècle d’indépendance et de promesses de la part de ses nouveaux colons en tête desquels le F.L.N qui dirige la pays à l’aveuglette, avec incompétence et sournoiserie n’oubliant jamais de se payer sur le dos de la bête.

    16
    6
    Anonyme
    19 mars 2019 - 20 h 56 min

    Les Italiens sont comme les Algeriens ..ils vont directement au but ..sans dribler…D ailleurs les Italiens sont nos premiers clients,ce n est plus la France…et tant mieux….Un partenariat avec les Italiens est gagnant/gagnant
    Nous devons maintenir la pression sur le clan Bouteflika jusqu au dernier jour de son mandat le 26 Avril et finito basta le peuple Algerien s organisera pour soutenir ceux qui remplaceront le clan de la mafia Boutef & co…

    16
    3
    Calzone
    19 mars 2019 - 20 h 46 min

    Une gifle cinglante pour le diplomate (de renommé mondial) algérien…!!
    En attendant le chinois…

    17
    6
    Brahms
    19 mars 2019 - 20 h 25 min

    Le Colonel Kadhafi volait son peuple depuis 40 ans et pour mériter la bienveillance des européens, il plaçait l’argent voler à son peuple en France via des achats immobiliers à Paris (FNAC), Immeuble de caractère mais également en Italie (actionnaire de Fiat, Juventus de Turin) ainsi qu’à Bruxelles et ailleurs. Il pensait qu’il serait protéger grâce à cet argent détourné plus de (360 milliards d’euros). Au final, son régime à sauter car les européens se sont aperçus qu’en réalité ce n’était qu’un voleur assoiffé d’argent et de biens. L’Italie a donc raison de donner des conseils au gouvernement algérien depuis les affaires Bedjaoui – Saipem – Khellil où des millions d’euros se sont envolés comme par enchantement. Ahmed Zabana, en ce 19 mars doit se retourner dans sa tombe quand il voit ces voleurs algériens se goinfraient d’argent public sans aucun remords, ni valeur morale, ni principe, ni respect des fellagas morts au combat.

    15
    5
    Alea Jacta Est !
    19 mars 2019 - 19 h 20 min

    Ce « conseil » est un véritable – AVERTISSEMENT – de la part de l’Occident au pouvoir Algérien….
    ATTENTION !!! LE MESSAGE EST TRÈS CLAIR,,,,,, SUBLIMINALE même. Lavrov a également confirmé cette idée.

    22
    12
    Kouder Belala
    19 mars 2019 - 19 h 13 min

    La maturité du peuple algérien force l’admiration DES PEUPLES et du MONDE entier. Et on se pose la question pourquoi aller expliqué ailleurs notre situation politique alors qu’elle pourrait être régler entre NOUS . En parlant de main étrangère, finalement, ce sont donc eux qui voudraient internationaliser une affaire interne pour sauver leur système/fauteuil. Ils n’ont rien compris sur les vrais demandes clair établis par notre peuple et ce sont eux qui sont prêts a payer un prix fort pour se maintenir au pouvoir sans tenir compte des avis de leur peuple en le méprisant et en lui proposant une feuille de route « DONT IL NE VEUT PAS ». Enfin, ils ont clairement démontré qu’ils sont la vraie main de l’étranger à qui le veut???L’article 7 de la Constitution (Actuel) stipule que «le peuple est la source de tout pouvoir!!!

    26
    9
    Elephant Man
    19 mars 2019 - 19 h 03 min

    Quelle TARTUFFERIE MONUMENTALE.
    CHARITÉ BIEN ORDONNÉE COMMENCE PAR SOI-MÊME ! Pourquoi ne pas avoir nommé un gouvernement TOTALEMENT d’extrême droite comme le souhaitait le peuple italien au lieu de nommer Conte Priminister.
    Et pourquoi ne pas être sorti de l’Europe comme le souhaitait le peuple italien….??!!

    14
    37
      Algerien Pur Et Dur
      19 mars 2019 - 23 h 17 min

      Desole de te dire que ton commentaire me rappelle l’idiome « comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. » Le seul bonhomme qui lui a prodigue un bon conseil: ecoute le peuple. Ni « russeries » ni chinoiseries.

      10
      4
        Elephant Man
        20 mars 2019 - 17 h 28 min

        @Algerien Pur et Dur
        Je suis PRAGMATIQUE et FACTUEL.
        On ne peut se targuer d’un tel commentaire de soutien au peuple algérien quand soi-même on bafoue les droits de son propre peuple. Si la volonté du peuple Italien avait été respectée ce n’est pas Conte qui serait Priminister mais un extrême droite pur et dur c’est l’Europe qui l’a voulu Conte pas le peuple Italien.
        Y’a que la vérité qui blesse…pas désolée.

    C'est le clan aux abois qui...
    19 mars 2019 - 18 h 44 min

    …nous invente des ennemis imaginaires pour nous faire passer l’envie de liberté et de démocratie.
    En un mot : « Comprenez, H’na Imoute Kaci ».

    25
    11
    bozscags
    19 mars 2019 - 18 h 38 min

    les italiens ont tout compris.

    24
    7
    EL KHOU
    19 mars 2019 - 18 h 37 min

    Il n’ a pas fait dans la dentelle. Il a dit aisément ce qu’il concevait clairement.

    22
    9
    massi
    19 mars 2019 - 17 h 57 min

    voilà un homme qui a tout compris est qui pense d’abord aux peuples …merci pour votre soutient je souhaite que les autres pays agirons de même ..

    29
    10
    Qu'elle franchise que j'apprécie.
    19 mars 2019 - 17 h 45 min

    Merci Monsieur le président du Conseil italien, Giuseppe Contie.
    Voilà ce qui s’appelle être clair limpide et sans ambiguïté aucune.
    Il a clairement dit il faut satisfaire la demande de vôtre peuple.
    Il n’a pas mâché ces mots.
    Quelle franchise BRAVO Monsieur Giuseppe Contie et encore Merci.

    33
    11
      Anonyme
      19 mars 2019 - 21 h 38 min

      Avec la France, La Russie, et l’Italie,… Cela nous coûtera cher si boutefs reste… Obliger de payer ces soutiens

      7
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.