Neutralité irritante

Lavrov partisans
Sergueï Lavrov en compagnie de Ramtane Lamamra. D. R.

Par Kamel M. – Les partisans de l’ingérence occidentale dans la crise politique algérienne enragent. La déclaration du ministre russe mettant en garde contre toute tentative d’immixtion dans les affaires intérieures de l’Algérie a réveillé les vieux démons du néocolonialisme dont les affres sont perceptibles dans tous les pays par lesquels le cataclysme du «printemps arabe» est passé.

Les réactions de Sergueï Lavrov ont été déformées pour être présentées comme une «volonté d’internationalisation» des événements qui ont cours en Algérie bien que le ministre russe des Affaires étrangères ait été clair dans ses propos à travers lesquels il a réitéré la politique étrangère traditionnelle du Kremlin, à savoir le rejet de toute implication dans les affaires intérieures de pays tiers.

La manœuvre qui a suivi la conférence de presse conjointe de Ramtane Lamamra et Sergueï Lavrov à Moscou met à nu un mouvement de panique chez ceux qui espéraient voir une puissance occidentale reprendre les rênes en Algérie, à travers ses relais littéraires et médiatiques. L’expérience syrienne qui a viré au cauchemar devait, vraisemblablement, servir de paradigme pour rééditer le coup de la «démocratisation» du régime algérien à travers son remplacement par un autre à la solde de Paris, tout en évitant les erreurs commises en Syrie.

La situation en Algérie étant complètement différente, l’approche devait être adaptée de sorte à tirer les ficelles en catimini sans trop s’afficher, vu le refus catégorique des Algériens de toute intervention étrangère d’où qu’elle vienne. Toutes les capitales occidentales ont compris le message des manifestants qui, tout en exigeant le changement radical du système, n’en sont pas moins conscients que le pays doit être préservé des tentatives de déstabilisation venant de l’étranger.

Des journaux français de gauche connus pour leur hostilité légendaire envers l’Algérie, une agence britannique qui fait sa propre interprétation des propos d’un ministre qui s’exprimait en russe et des «chroniqueurs» algériens habitués des plateaux de télévision français crient en chœur, effarouchés, au «soutien de Moscou à Bouteflika». Action concertée ou simple coïncidence ?

K. M.

 

Comment (17)

    Anonyme
    23 mars 2019 - 10 h 46 min

    Ne tirons pas sur les ambulances, s.v.p,
    Il ne faut pas trop accabler Mr. R. Lamamra, un intègre diplomate d’esprit indépendant. Il s’agit, tactiquement, et temporairement,ou provisoirement sous la pression du clan affairiste, et secret Mais ce n’est que la 1ère manche d’un match à plusieurs manches, avec un système très rusé, Et sans scrupules
    Mr. R. Lamamra est une autorité internationale, très compétente, visionnaire à stratégie à long terme Qui fait trembler, par son savoir faire et sa maitrise des grands dossiers, La diplomatie expansionniste-opportuniste marocaine laquelle lui souhaite De disparaitre de la scène diplomatique, ce qui fait le bonheur, et le jeu de la Monarchie agressive policière Et très opportuniste marocaine. Ne discréditons pas nos cadres, et nos élites qui n’ont rien avoir avec les dérapages, et les dépassements D’un système corrompu-prédateur
    Seule la Justice indépendante, et libérée du système corrompu, en faillite, pourrait statuer sur tel, où tel Une fois des institutions démocratiques nouvelles élues, et installés

    Anonyme
    22 mars 2019 - 14 h 02 min

    A te lire cette personne te dérange au plus haut point, ça pousse à vouloir comprendre pourquoi

    1
    1
    Khorrotov
    21 mars 2019 - 13 h 03 min

    Dans quelle galère s’est-il fourgué ce Lamamra? Il était bien là où il était; il jouissait d’une réputation d’homme compétent, intègre et patriote. Toutes ces qualités là se sont fondues comme neige au soleil en prenant la décision surprenante et irréfléchie de se rapprocher, de se fourvoyer et de se ranger ouvertement du côté du chef de clan pour vendre son pack aux puissances étrangères . Comme l’a si bien souligné Mustpha Hammouche dans le journal Liberté, il a été missionné pour négocier ou faire cession d’une partie de la souveraineté du pays à notre premier vendeur d’armes et à d’autres pays. Ses interwies qui ont suivi sa désignation, sont décousues, sans conviction, fuyantes et caractérisées par un illogisme flagrant. Ce diplomate vient de tout perdre pour son manque de discernement et d’anticipation. Il a commis l’erreur impardonnable de miser sur un cheval perdant que le peuple dans son immense majorité rejette, un président assis sur un siège éjectable, légitime » encore pour un mois, à l’issue duquel il se retrouvera SDF politique, et encore! Compétent, intègre, patriote, avez-vous dit?

    4
    10
    Adel
    20 mars 2019 - 19 h 45 min

    Ces événements représentent une opportunité inespérée pour l occident qui a toujours espéré récupérer l Algérie et l aliéner comme tant d autres pays arabes d où la déformation des propos du ministre russe des AE… et les « activistes » résidant dans les pays occidentaux font la promotion de cette déformation flagrante
    J espère que la Russie reste un partenaire de l Algérie comme elle l a été depuis la révolution …pourquoi? Tout simplement la Russie n a pas lâché ses alliées alors que les occidentaux ont allé jusqu’à l assassinat des leurs… et vive l Algérie avant tout

    17
    2
    Faisons un peu de prospective !?
    20 mars 2019 - 18 h 54 min

    Lamamra a opportunément piqué … les idées du peuple qu’il a présentées aux protecteurs étrangers comme étant les leurs (du régime) pour les prendre à témoins. Ainsi, après quoi, si le peuple n’obtempérait pas à « leur pseudo-feuille de route », ils n’hésiteraient pas à taper sur les doigts. Ils sont allés chercher une sorte de blanc-seing. Parce que, si c’était pour rassurer nos partenaires, le meilleur moyen c’est de composer avec son propre peuple qui détient la légitimité.

    14
    34
    Tin-Hinane
    20 mars 2019 - 17 h 19 min

    C’est cette bande de francs maçons de toutes nationalités qui fait du chahut, ils veulent faire croire que l’Algérie dans le fond n’a jamais eu de souveraineté, que malgré son million et demi de martyrs notre pays est resté sous domination française ou alors si ce n’est pas la france c’est la grande bretagne sinon la russie etc… ils cherchent seulement à nous déstabiliser, à nous insinuer le doute en nous, à nous faire croire que peu importe les guerres et les batailles que nous avons menées et gagnées nous ne serons à jamais que des dominés, ce qui est faux bien-sûr. Il ne faut pas prêter oreille à cette malveillance car c’est de l’impuissance de leur part, la duplicité est tout ce qu’il leur reste, ils distillent leur mensonges venimeux par impuissance. L’Algérie a des problèmes c’est vrai et précisément avec les gens qui sont d’accord pour soumettre l’Algérie mais on ne les a pas laissé faire. L’Algérie n’est pas n’importe quel pays, le peuple algérien sert de modèle aux autres peuples et c’est pour cela qu’ils mettront toutes leurs forces pour l’abattre, toutes leurs forces, toutes ! Maudits soient ils pour l’eternité !

    11
    6
    Anonyme
    20 mars 2019 - 16 h 52 min

    Peut-être que la Russie aime l’Algérie mais la Russie aime la Turquie à en juger par le contrat de coopération entre les deux pays.
    Si l’Algérie aime la Russie, l’Algérie va devoir aimer la Turquie.

    5
    9
    El pueblo
    20 mars 2019 - 13 h 38 min

    ON NE SAVAIT PAS QUE LE PAYS ÉTAIT SOUS TUTELLE
    ICH ETCHOUF
    D’AUTRES SURPRISES NOUS ATTENDENT

    12
    10
    Salim31
    20 mars 2019 - 13 h 29 min

    (SVP AIDEZ NOUS A SAUVER LE REGIME)

    Wallah pitoyable l image du regime a travers lamamra appeure se rabaissant aupres des dirigants cherchants soutient et refuge etranger ; mais que cherche ce regime a travers ces visites que veut il ? sinon l ingerance de quel droit nous met il en devant de la scene polirique mondiale et a intrenationalise le mvt populaire _
    ce soulevement du peuple est une affaire interne , provoque des sommets mondiaux pour l algerie est une demande d ingerance flagrande que le peuple refuse ;
    Pitoyable , comment ils on ete acueillis et gentillement renvoyes meme la chine les a ignorer _ces pays savent ce qui se passe ici et savent que lamamra cherche a sauver le regime corrompus qui panique quitte a internationalise l affaire et nogocier sa survie par des contrat gaziers ou petroliers , d ailleur ce lamamra et brahimi qualifie le mouvement de delivrance par  » crise  » _alors que la veritable crise c est vous une crise qui a dure pendant 60 ans _mr lamara vous n avez pas le droit d expose le pays a l internationale et achete votre survie par le petrole du peuple , vous serez gugez un jour !

    22
    26
    Mir
    20 mars 2019 - 10 h 09 min

    J’ai toujours dis qu’il ne fallait pas sous-estimer ce Pouvoir. Pour diviser et détourner l’unité du mouvement populaire, il fait appel à la stratégie de contournement : allumer des contre-feux pour faire baisser la pression.
    L’action diplomatique de Lamamra nous fait oublier Bedoui et son incapacité à former un gouvernement pour faire face au peuple.
    On va donc se chamailler sur les russes, les français, les saoudiens et les islamistes pour donner au Système l’occasion de se présenter comme le garant de l’unité nationale. S’ils réussissant à diviser le mouvement populaire, ils ont gagné la bataille.

    21
    12
    Abou Langi
    20 mars 2019 - 10 h 07 min

    Il y a deux proverbes kabyles qui me viennent à l’esprit , comme Lamamra est kabyle , je me permets de lui rafraichir la mémoire.

    Le premier dit:  » akhsoum ifouhène i thetsène d’imawlène » que je traduirais par : n exhibe pas son linge sale. Littéralement :on ne sert pat un plat de viande pourrie à ses invités.

    L’autre qui va dans le sens contraire, et qui illustre encore le paradoxe kabyle , dit : tdjara glahvav lahvav ur dsewqène ara. La m… on ne la vend qu’aux amis mais les amis ne sont pas là .

    Que notre VRP de l’inouï osât essayer de fourguer l’inconcevable et d’impliquer les amis dans notre « dermier » ne m’étonne guère. Mais de là à les accuser d’ingérence parce qu’ils ne se sont pas laissés prendre dans cette grossière fumisterie c’est kamim zozé .

    Moua je plains les responsables des pays occidentaux ainsi que tous ceux que notre Lamamra a sollicité sous prétexte que comme ce sont nos amis on peut leur faire ce cadeau empoisonné qui consiste à vouloir les impliquer en leur demandant de dire à ceux qui ne sont pas d’accord avec le maintient du statut quo de ne pas s’ingérer dans nos affaires.

    Je les plains de chercher à trouver une posture qui nous serait acceptable et qui ne puisse pas écorcher notre ultra-susceptibilité.

    Jusque-là tous les propos que j’ai entendu de la part de ceux qui ont osé quelques mots à notre sujet peuvent être traduits par :Boutef en fait trop , devant un soulèvement aussi grandiose et clairement manifesté contre le cinquième mandat et le maintient de Boutef à la fin de son mandat actuel , on ne peut que conseiller à ce dernier de partir. Ni l’Italie , ni la Russie, ni la Chine, ni l’Allemagne n’ont soutenu Boutef.

    Et même les propos de Macron ont été interprétés avec beaucoup de susceptibilité. Il n’a fait que suivre l’enthousiasme général des algériens qui sont sortis quasi hystériques après les déclaration de Boutef , et en plus il a tempéré ses propos en y ajoutant les mots : « délai raisonnable ».

    Je l’ai déjà écrit et je le réécris :nous faisons tout pour attirer le regard sur nous , pire que tout cela :nous faisons de l’exhibitionnisme et nous allons chez eux étaler notre problème, puis nous avons le culot de les traiter de voyeuristes s’ils avaient l’audace d’émettre la moindre petite opinion qui ne nous serait pas agréable.

    Je plains les témoins d notre temps , nous faisons un vacarme inquiétant, nous crevons les yeux de ceux qui nous regardent, et quoi qu’ils fassent nous ne sommes pas contents.

    Un proverbe , kabyle, encore , oui , dit : Refdeght yestrou, serseght yestrou, amek as khedmegh ida3wessou. Je l’ai pris il a pleuré, je l’ai posé il a pleuré , comment faire avec ce da3wessou ?

    16
    20
      SI KOUIDER BOUNETEF
      21 mars 2019 - 7 h 44 min

      Monsieur Abou Langi, A la lecture de votre post je suis resté pantois, le plus c’est vos adages, je suis convaincu que vous ne lisiez que les livres sans images, même feu Mouloud Feraoun, avait ses poèmes de Si Mohand ne vous égalerait pas.

    FAID
    20 mars 2019 - 9 h 50 min

    Monsieur LAMAMARA, il est révolu le temps ou le simple fait de s’afficher devant un dirigeant est synonyme d’entente et coopération.

    16
    38
    Elephant Man
    20 mars 2019 - 8 h 31 min

    PS : affaire Skripal etc …OSDH avait également écrit que la Russie bombardait et tuait des civils syriens etc..etc…quant aux meRdias français du bashing…

    11
    2
    Elephant Man
    20 mars 2019 - 8 h 14 min

    Tout comme l’Algérie, la Russie fait partie des pays pour lesquels le bashing en France est une constante une récurrence.
    Tout n’est que propagande.
    La position Russe est claire non ingérence comme elle l’est vis à vis de la Syrie, vis à vis du Venezuela etc..
    Ils propagandent en vu de déstabilisation du pays et d’inverser les rôles d’accusation d’ingérence par ceux-là mêmes qui tentent de s’imisser et déstabiliser le pays.

    7
    6
    Antisioniste
    20 mars 2019 - 7 h 57 min

    … Moscou ne soutient ni Bouteflika ni qui que ce soit d’autre tout en étant pour la non-ingérence dans les affaires interne de l’Algérie. Donc les interprétations que j’ai pu lire et entendre sont aussi suspectes que leurs auteurs. En revanche les propos de Monsieur Macron avec Monsieur Benjamin Stora, là je pense qu’il est évident que Paris va continuer à s’immiscer dans nos affaire par le biais de ce que son président appel des voies d’eau.

    18
    6
      Précision
      20 mars 2019 - 9 h 57 min

      L’Algérie est la poule aux œufs d’or pour la France sous Bouteflika pour cette raison la France soutiendra quiconque candidat de l’entourage de Bouteflika.
      Ce n’est pas pour rien que le régime de Bouteflika a signé un accord avec la France qui immunise les responsables algériens contre toute poursuite devant la justice française.

      11
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.