Belkacem Mellah prépare un «coup d’Etat» contre Ahmed Ouyahia au RND

Mellah Ouyahia
Belkacem Mellah et Ahmed Ouyahia au congrès du RND en 2016. New Press

Par Houari A. – Présent en permanence sur tous les plateaux des télévisions privées depuis le début des manifestations, le membre du RND Belkacem Mellah multiplie les déclarations contre son propre parti et vient de révéler qu’il préparait un mouvement de redressement pour évincer Ahmed Ouyahia du poste de secrétaire général.

L’ancien secrétaire d’Etat aux Sports, qui a assuré que 3 000 militants du RND étaient derrière lui, a affirmé que les frondeurs comptaient exiger la tenue d’un congrès extraordinaire pour changer la direction du parti.

Les manifestations gigantesques, qui en sont à leur cinquième vendredi, ont déstabilisé les deux principaux partis de l’alliance présidentielle, le FLN et le RND. Si le premier vit une crise interne larvée qui ne tardera pas à éclater au grand jour, le RND, au même titre que son frère ennemi, vacille entre soutien aux manifestations et maintien dans le giron du pouvoir.

C’est ainsi que la direction du parti a réagi avec promptitude aux propos de son porte-parole, Seddik Chihab, qui affirmait, dans un débat télévisé, que le RND était contre le cinquième mandat. La sortie inattendue du bras droit d’Ahmed Ouyahia a été qualifiée de «dérapage».

Belkacem Mellah s’était déjà opposé à Ahmed Ouyahia en 2016 lorsqu’il avait présenté sa candidature pour le poste de secrétaire général du RND. Une démarche qui avait été mal perçue et considérée comme une «félonie» dans un contexte marqué à l’époque par une discipline partisane rigoureuse dictée par l’allégeance totale au président Bouteflika, alors seul maître du jeu.

Trois ans plus tard, l’ancien député, dont la présence au sein du gouvernement n’aura duré que six mois, semble vouloir prendre sa revanche en réclamant la tête de celui que la rue cite parmi les responsables politiques les plus conspués.

L’action de Belkacem Mellah pourrait faire long feu au regard des sombres perspectives qui attendent les partis actuels appelés à disparaître et laisser place à un nouveau paysage politique.

H. A.

Comment (36)

    Anonyme
    23 mars 2019 - 20 h 57 min

    On se prépare à la nuit des longs couteaux

    Anonimaoui
    23 mars 2019 - 20 h 15 min

    Un chacal chasse un zerdi. Ça se passe toujours comme ça entre les opportunistes génétiques en mission dans les rouages du système prédateur en mutation.

    Lghoul
    23 mars 2019 - 9 h 17 min

    Quand quelqu’un se noie, il se debat toujours dans l’espoir de se sauver. Eh bien, c’est ce qui se passe en ce moment au fln et chez son clone nomme rnd. Une chose est sure: Vous pouvez continuer a jouer vos comedies habituelles mais le peuple vous connait, ainsi que vos methodes deceptives, que trop bien.

    7
    1
    Zombretto
    23 mars 2019 - 8 h 50 min

    Ils se disputent la place de capitaine du Titanic alors qu’il vient juste de heurter l’iceberg et qu’il va couler pour de bon. Ils ont pourtant ressenti le choc mais ils refusent de croire â quel point leur situation est grave. Ils sont dans une période de déni de la réalité. Pensent-ils donc que le RND existera toujours dans six mois ou un an ?

    5
    1
    Zaatar
    23 mars 2019 - 8 h 09 min

    Un ratel bouffeur de serpents en a toujours appelé un autre.

    4
    1
    khoroto
    23 mars 2019 - 6 h 36 min

    Mellah un nom qui va lui permettre d’aller loin.

    2
    1
    levacancier07
    23 mars 2019 - 2 h 15 min

    attention au bon français :  » long feu » veut dire « échouer  »

    2
    1
      Lghoul
      23 mars 2019 - 8 h 12 min

      Coup d’etat dans un pseudo-parti qui est la ramification du fln du business qui va disparaitre dans quelques mois ? Alors « coup d’etat » ou pas, c’est kif kif. Le mensonge va bientot disparaitre de notre quotidien.

      SI KOUIDER BOUNETEF
      23 mars 2019 - 13 h 02 min

      @ Li facanse 07 – 6:36 Si dija bien li na3arfou neketbou chouia li franci, parcecou likoul rah m3a moualih.

    issam
    22 mars 2019 - 22 h 59 min

    Le mots d’ordre devrait être Suppression Générale des Partis Politiques .Quelqu’un qui est chauffagiste a -t-il besoin d’un ouhayia ou d’un bedoui pour faire son boulot ?
    Quelqu’un qui est commerçant,agriculteur ou mécanicien a t-il besoin de sellal ou de sadi pour faire fonctionner son affaire?
    Alors qu’elle est l’utilité de l’homme politique sinon être un … parasite profiteur.

    😠😈😢
    22 mars 2019 - 21 h 45 min

    JE T’AIME MOI NON PLUS

    Ping pong
    22 mars 2019 - 21 h 29 min

    Ouyahia où mellah c’est du kif kif au même, le peuple parle et ne reviendra jamais en arrière. Vos problèmes vous appartiennent pour l’instant. Qui parmi les 2 dira la vérité sans mentir. ( On vous fait confiance ).

    Zaatar
    22 mars 2019 - 20 h 37 min

    Quelle différence y a t’il entre un ratel et un blaireau?

    Zaatar
    22 mars 2019 - 19 h 53 min

    Un blaireau en a toujours caché un autre…

    SI KOUIDER BOUNETEF
    22 mars 2019 - 19 h 30 min

    Il se dit que Da Hmed aurait glissé un petit billet aux décideurs actuels, dans lequel il a émis le voeux d’occuper le poste de Ministre de la Jeunesse et des Sports, dans le prochain gouvernement.

    K. DZ
    22 mars 2019 - 19 h 26 min

    Mellah est tout simplement entrain de tirer sur un cadavre politique pour en réclamer la gloire. intellectuellement et en termes de compétence , il ne lui arrivera pas à la cheville, connaissant tout le parcours de Belkacem Mellah, c’est ce même système qui a fait de lui un ministrable, tout de médiocrité fait. Dommage pour Ouyahia qui aurait pu rendre service à son peuple s’il n’avait pas préféré être au service d’une meute affamée.

    Anonyme
    22 mars 2019 - 19 h 09 min

    Coup d’état, telle est le titre de cet article. Moi j’aurais mis comme titre coup de pieds au …pour les deux.

    MohDu12
    22 mars 2019 - 18 h 58 min

    Qu’ils se « bouffent » entre eux. Ils font déjà partie du passé. Ce sont des opportunistes qui veulent prendre le train en marche, mais le peuple algérien n’est pas dupe – فآقو

    26
    elhadj
    22 mars 2019 - 18 h 37 min

    en tout les cas,c est un homme respectable pour ses opinions et ses convictions révélant une certaine intégrité morale et un sens élevé de servir et non de se servir comme beaucoup de zélés fourbes qui par malhonnêteté morale et calculs obséquieux ont conduit le pays dans la situation de désordre et de faillite dans lequel il se trouve actuellement n était ce la réaction légitime et la colère appropriée du peuple pour les désavouer pour révéler leurs machinations obscures et les rouages de l Etat gangrenés par la rapine et la corruption.
    Que Si MELLAH envisage de nettoyer les écuries d augias il ne lui est souhaité que courage et réussite dans sa démarche d assainissement et de salubrité publique

    5
    41
      Bahri
      22 mars 2019 - 19 h 56 min

      M. Elhadj ce n’est pas facile de se refaire une virginité car comment peut-on être respectable et faire partie d’un appareil créée par la fraude et soutenir depuis sa création les dérives de celui qui l’a conçu?

    BISKRA
    22 mars 2019 - 18 h 31 min

    Hier tout le monde insurge Hichem Aboud le traitre de la nation mais aujourd’hui tous les parties et les hommes politiques vont en prosternant sur sa chaîne Youtube « Amaltv » en commençant par Sella, les islamistes et en passant par Belkacem. Ils ont tous mangé au meme sel et aujourd’hui il le crache

    31
    4
    Anonyme
    22 mars 2019 - 18 h 20 min

    ils sont insupportable! on va les faire comprendre encore aujourd’hui qu’ils sont chez et doivent dégager d’où sont venu….ils fait tous dissoudre APN SENAT FLN RND ETC….

    21
    1
    le niveau
    22 mars 2019 - 18 h 10 min

    et maintenant hata engoloulkom
    baaaaa
    aya laisser la place au plus competent

    12
    1
    BEN
    22 mars 2019 - 18 h 04 min

    NI MELLAH NI MELLAHA RND ET FLN A LA POUBELLE ILS ONT TRAHIS LEUR PEUPLE

    48
    1
    Bahri
    22 mars 2019 - 17 h 41 min

    Si ce monsieur croit que le RND né de la fraude massive a encore de beaux jours devant lui c’est qu’il est coupé de la réalité et sourd aux appels du peuple qui bat le pavé depuis un mois déjà .

    35
      LesGueux
      22 mars 2019 - 18 h 03 min

      Le RND ce bébé moustache né dans les laboratoires sera jeté dans la grande poubelle de l’Algerie par la révolution populaire, partez tous sans exception vous avez fait tant de mal au pays !

      31
      Pr Nadji Khaoua
      22 mars 2019 - 18 h 35 min

      Ni ethique, ni honneur, ni humilite devant les millions qui exigent depuis plusieurs semaines le depart de tous ces gens, squateurs des quelques espaces exigus a l’arriere du pouvoir.
      Il y a juste quelque jour, cet individu declare a qui veut l’entendre, sur une chaine TV offshore, son soutien illimite et indefectible au 5eme mandat de l’actuel faisant office de « President ».
      Tellement la recherche de tout strapontin politique l’aveugle et le fait saliver, qu’il ne peut comprendre ce que veulent les
      Algeriennes et les Algeriens: on lui explique simplement: vous, vos anciens et actuels collegues, votre actuel parti, son cousin le FLN, les petits que vous elevez, tous les autres dont on ne se rappelle plus les noms, vous devez disparaitre, a jamais.
      Pr Nadji Khaoua

      46
      1
    algerian
    22 mars 2019 - 17 h 26 min

    Pendant que les Kabyles et la Chaouis de service reglent leurs comptes, le « monarque » et ses proches
    doivent regarder ce spectacle mi-amuses, mi-degoutes…
    Les « nobles » tels que Louh, Belaiz, Zerhouni ‘la plume’, Said, Nacer, Feraooun et tous les proches du « monarque » ne se rabaisseront jamais a ce genre d’exercice!

    10
    19
    Anonyme
    22 mars 2019 - 17 h 02 min

    Les luttes fratricides internes entre militants, pour la plupart des arrivistes,opportunistes-affairistes Sont un signe du malaise dans lequel se trouve le système rentier-corrompu-prédateur
    Le système et ses clients, courtisans serviles etzélés, soutiens, ont,encore, des ressources de nuisance; ils Cherchent à diviser, faire diversion, provoquer, se diluer parmi le peuple et tromper le peuple algérien
    Vivement la Décantation!!!

    22
    2
    Ameksa
    22 mars 2019 - 16 h 29 min

    La peste et le choléra: Le choléra est la peste, la peste le choléra !
    Rien ne les différencie, sauf que l’audace de ce Chaoui-taghennant – c’est ainsi qu’il s’est défini lui-même sur Amal-TV en quémandant et en obtenant le consentement de Hicham Aboud, sous le regard acquiescent Abdou Semmar -, avec tous les respects que je dois à mes concitoyens et frères amazighs Chaouis, dépasse tout cadre d’imagination.

    Il essaie de faire peau neuve, au sens propre et figuré du terme.

    Il se présente d’abord comme victime, éjecté du RND, un parti dont il se vante être parmi ses fondateurs, qui serait, d’après ses dires, pris d’assaut par les nouveaux riches « Ṣḥab El-Mal » pour le dévier de sa trajectoire, ses objectif, … bref, fondements, que Mellah et les membres fondateurs auraient tracé, puis comme victime du système, qui a empêché sa candidature libre, dans son « Douar » – pardon pour ses habitants, que je respecte, etc. pp.

    Cette victimisation qu’il crie à tue-tête sur tous les toits des plateaux de télévisions qui lui donnent la parole, lui sert de se ranger du côté du peuple, lésé « comme lui » dans ses droits, aujourd’hui en révolte, de ce voir lui aussi lésé dans ces droits, …

    Sauf que ce n’est pas de tout le cas, car le RND qu’il se vante d’être parmi ses fondateurs est, comme on le sait tous, parti du pouvoir, exactement comme le FLN, deux partis entre autre alliés pour la vie et pour la mort. Le parti, pour rappel, est créé le 21 février 1997 à la veille des élections législatives de 1997 par des proches du général-président Liamine Zéroual. Il remporta une étonnante victoire avec 156 sièges sur les 380 que compte le parlement. Un parti qui se crée ex nihilo, qui remporte 156 sièges sur 380 ? Du jamais vu.

    Jusqu’à septembre 2012, ici la biographie de Belkacem Mellah :
    Le secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse M. Belkacem Mellah en 2012 dans le gouvernement I formé par Sellal comme premier ministre. Né le 22 janvier 1960 à Oum El Bouaghi Père de quatre enfants – Etudes : Licence en droit – Foncions occupées : 1995-1996 : Directeur à l’Université de la formation continue (UFC) 1996-1997 : Journaliste à la Télévision algérienne 1997-2002: député à l’APN 2002-2009 : Sous-directeur au ministère de la Jeunesse et des Sports de 2010 à ce jour [Jusqu’à septembre 2012] : CES au ministère de l’Education nationale.

    C’est dire que Mellah a mangé dans toutes les mangeoires du système.

    Ce qui blesse chez lui c’est cette logique déconcertante avec laquelle il justifie ses interventions répétées sur les plateaux de télévisions.

    Lui en moins, ne cessait de répéter, Hicham Aboud, à l’encontre de Belkacem Mallah, sur la chaine Amal-TV, il ose parler et continu de défendre ce sur quoi il s’est engagé politiquement, comparer aux autres – entendre les gens qui comme lui ont tous mangé dans la mangeoire du système. C’est parait-il selon cette logique illogique, qu’on fait venir des gens comme Mellah sur les plateaux de télévisions, pour se refaire peaux neuves. Quelle aberration !

    Conclusion : à part le service qu’il pourrait rendre à la nouvelle génération, en dévoilant les pratiques du système qu’il connait de l’intérieur, par un esprit revanchard d’ailleurs, envers ceux qui l’auraient évincé des cercles du pouvoir « ces derniers temps ? – voir biographie en haut », je ne vois pas quel intérêt ce personnage peut valoir pour l’Algérie nouvelle. Cette remarque est aussi valable pour tous les caciques du pouvoir depuis 1962. Ne perdons pas de temps.

    32
      IhawHaw
      22 mars 2019 - 19 h 08 min

      Exactement « exact » sauf à rajouter que ce Mellah veut mettre son grain de….sel pour nous faire avaler la couleuvre : Moussa El Hadj ou El Hadj Moussa. D’emblée il défend les anciens écartés par Ouyahia ; ces anciens étant Benbouzid, Guidoum et autres affinités ayant participé au jeu de massacre de notre pays. Pour étayer sa position de renversement de Ouyahia il n’a même pas (face au peuple dans la rue) son entier engagement avec Bouteflika alors même que tout le monde sait que le Président est dans l’incapacité de gérer quoi que ce soit. Quand l’opportunisme devient une fin en soi au détriment de la vie d’une nation, l’affaire devient d’autant plus grave que ce « converti » de la dernière heure est ressorti de nulle part.

      iHAWhAW
      22 mars 2019 - 20 h 50 min

      Quand je vois Abboud Hichem dans le coin…..je commence à avoir de sérieux doutes. Un converti (lui qui attaqué à la vitesse de l’éclair les Bouteflika et en tête Said qui a été traité de tout même de….) qui ne dit plus un mot, qui s’est converti en analyste sur cette chaine de TV…et qui garde le silence le plus absolu par rapport aux déclarations de Seddik Chiheb (Mr Abboud, bien avant Benflis avait mis le doigt sur les forces extra, anti-constitutionnelles qui s’étaient mises en place au Val de Grâce lors de l’AVC de l’aîné des Boutef. Là….plus un mot, plus rien à dire…On a le droit de s’interroger : ???.Surtout qu’il a même « défoncé » l’enfant de son coin de douar le candidat Ali Ghediri. On attend des explications ya oulid Canrobert et Sidi R’Ghiss ???

    Kenza
    22 mars 2019 - 16 h 00 min

    « L’ancien secrétaire d’Etat aux Sports, qui a assuré que 3 000 militants du RND étaient derrière lui, a affirmé que les FRONDEURS »

    Je n’appelle pas ça des frondeurs mais plutôt des opportunistes. C’est facile de lâcher Ouyahia maintenant qu’il est à terre. Ils croient qu’il suffit de retourner sa veste et le tour est joué..
    De toutes les façons, le RND n’a aucun avenir. Mr Belkacem Mellah devrait créer un nouveau parti avec de vrais militants sincères et pas des khobzistes…l

    22
    1
    firmus
    22 mars 2019 - 15 h 01 min

    Je préfère un milliard de fois ce mellah que ce ouyahia, ce ouyahia qui se pensait éternel, voila qui paie de son arrogance, de son hautisme méprisant et de ses insultes envers les plus pauvres et les plus dignes des citoyens. Place à Mr Mellah et au revoir ouyahia.

    4
    43
      UMERI
      22 mars 2019 - 20 h 11 min

      La dernière fois que Mr Ouyahia a été rappelé par le pouvoir, pour reprendre les commandes du R N D, il a été acclamé debout par « les militants » Mr Mellah, a récolté durant le vote que sa propre voix.

    UMERI
    22 mars 2019 - 14 h 56 min

    Bof, les algériens sont habitué, les « chefs » de partis sont désigné, jamais élus. L’élection a main levée est une farce, les membres de chaque parti agissent, suivant les ordres d’en haut. Même le F C E est sous la coupe du pouvoir, sans ça, Haddad n’aurait jamais été élu, idem pour Sidi Saïd, l’indu occupant de la Centrale Syndicale, ou Belaiz a la tête du conseil constitutionnel.On peut dire tout autant de ces bases, constitué en majorité d’opportunistes, en quête d’intérêts.

    33
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.