Forte mobilisation citoyenne à travers le pays pour le cinquième vendredi de suite

révolution
La Grande-Poste, lieu de réunion des manifestant. D. R.

Par Hani Abdi – Rien ne semble arrêter la dynamique populaire pour le changement. Malgré la pluie, les rues de la capitale sont déjà pleines de manifestants. Et les citoyens continuent d’affluer vers les principales artères du centre-ville pour la désormais traditionnelle manifestation pour le départ du système et pour une transition démocratique.

L’élan populaire ne faiblit pas. A la place du 1er-Mai, à la place Audin, Mauritanie ou encore la Grande Poste, des dizaines de milliers de personnes sont là depuis la matinée. Munis de parapluie et de doudoune, les manifestants redoublent d’énergie et de détermination pour atteindre l’objectif tout tracé de cette dynamique populaire, à savoir, faire partir les tenants du système actuel.

Au CHU Mustapha Pacha, à Bab El-Oued, sur la place des Martyrs ou à Sacré-Cœur, les Algériens sortent pour faire entendre leur voix, de manière pacifique, civique et organisée.

C’est le cinquième vendredi de suite où les Algériens investissent massivement la rue à travers l’ensemble du territoire national afin de faire passer leurs exigences de changement politique pour faire avancer le pays et relever les défis de l’avenir. Aussi bien à Tizi-Ouzou, qui connaît des pluies torrentielles, qu’à Batna, qui a enregistré des chutes de neige, les Algériens sont dehors pour faire partir le régime en place.

Les images qui nous parviennent sont édifiantes. D’importantes manifestations dans les différentes wilayas de pays. Outre le fameux slogan «Système dégage», les manifestants exigent fortement le départ du FLN qui a marqué l’actualité de ces derniers jours par ses divisions internes.

Il faut souligner qu’une forte campagne de sensibilisation a été menée sur les réseaux sociaux pour la poursuite de la mobilisation et la préservation du caractère pacifique et civilisé des marches, surtout après l’appel d’un résidu du FIS dissous depuis Londres à l’usage de la violence, notamment en brûlant des drapeaux d’autres peuples. Un appel qui a été unanimement condamné.

H. A.

Comment (27)

    Zaatar
    23 mars 2019 - 6 h 52 min

    Question: Bouteflika part. Le gouvernement ainsi que les principales institutions tels les deux chambres, le conseil d’État…etc sont dissous. Est ce que le système est tombé pour autant?

    El Kendy
    23 mars 2019 - 6 h 40 min

    C’est un plébiscite pour le changement et pour le départ de Bouteflika et de sa Cour.
    Ah! que c’était beau hier, je suis fier de ce peuple courageux .

    malik
    23 mars 2019 - 0 h 42 min

    Au lieu de dégager Bedoui rassure ses (faux) ministres leurs disant : restez à vos postes comme si de rien n’était. la farce est grossière ! c’est des ministres doublement illégitimes ya le bédouin !

      Zaatar
      23 mars 2019 - 8 h 14 min

      Et pourtant, ce sont eux qui vont assurer la transition, préparer la conférence nationale et organiser les prochaines élections. On y va tout droit.

      3
      1
    Vroum Vroum 😤..
    22 mars 2019 - 23 h 29 min

    En Réponse au journal le Monde (France )sur l’Algérie…
    .on peut dire : ..jusqu’à quel point l’Armee Française sera complice de Macron ?.. .Va-t- elle tirer sur le Peuple gilets jaunes qui manifeste depuis 5 moins ?…

    1
    3
    Zaatar
    22 mars 2019 - 22 h 59 min

    Tout cela est bien . Mais il faut être pragmatique. On est au cinquième vendredi, et rien de notable de ce que de H’mida n’a encore changé. En vue le sixième vendredi…Faites vos pronostics.

    3
    2
    On ne le dira jamais assez !
    22 mars 2019 - 22 h 42 min

    A l’approche de l’échéance, en désespoir de cause, les baltaguias seront lâchés pour provoquer et susciter la violence. C’est leur dernière carte. Vigilance totale pour déjouer leur présence et les neutraliser. acculés, ils peuvent tenter un saut dans l’inconnu !!!

    Vroum Vroum 😤..
    22 mars 2019 - 21 h 55 min

    @Rais…La Libye était un Pays Riche , où les Libyens vivaient dans le confort , en Paix , jusqu’à ce que l’OTAN Sionisme USA par l’intermédiaire de Sarkozy France et Cameron Gb aidés des Islamistes Frères Musulman du faux Djihad détruisent la Libye esperant en faire une Doula Islamya du Moyen âge , Kamis et Nikab… Peu après le Traître Frère dit Musulman Abdel Jalil Homme des USA Erdogan Turquie Qatar Frères islamiste appela à instaurer ‘ »la Charia Wahabisme « … résultat la Libye depuis 2011 est en État clinique … Partout ou les Islamistes Frères Musulman passent rien ne repousse , Tunisie KO , Égypte KO , Syrie combat depuis 8 ans le Terrorisme islamiste Wahabite et Frères Sionistes et on est en 2019… @Rais fait attention à la Paix dans ta Maison

    1
    1
    Jazayria
    22 mars 2019 - 21 h 08 min

    Je salue le courage et la détermination de mes compatriotes. C’est une nouvelle république en marche. Je suis très fière d’appartenir à ce peuple intelligent et fier. Tous unis, nous renverserons ces despotes.
    Allah irham echouhadas, votre combat n’a pas été vain. La relève est assurée. Bénis soient cette terre et ce peuple.

    Vroum Vroum 🙂..
    22 mars 2019 - 20 h 48 min

    Ceux qui pensaient enterrer l’Algérie resterons sur leur Faim !! . Les Pessimistes cloués au sol , même BHL est largué , les Islamistes largués , pour Eux la voiture balais !! .. Personne ne peut rien contre un Peuple , une même voix , !! ..L’Algérie l’a fait !

    4
    1
    Zaatar
    22 mars 2019 - 20 h 41 min

    Les gilets jaunes en France seront demain à leur dix-huitieme samedi…

    3
    2
      Zaatar
      23 mars 2019 - 4 h 26 min

      Et ben non, j’ai mal compté. Ça sera leur dix-neuvieme samedi…. le temps passera sur les mémoires.

      3
      2
    Kahina-DZ
    22 mars 2019 - 20 h 19 min

    Qui a dit que l’Algérien a perdu son caractère de révolutionnaire !?
    Le peuple Algérien est patient mais quand il se réveille, c’est comme le sable mouvant !!
    Mais prudence prudence !! Les prédateurs veulent récupérer la voix du peuple !!.
    Ni la France Ni les représentants de Qatar et les charlatans d’Arabie !!.

    24
    ben
    22 mars 2019 - 18 h 22 min

    EN ALGÉRIE IL Y A DE LA PLACE POUR TOUT LE MONDE MAIS PAS POUR LES ISLAMISTES ASSASSINS

    20
    4
      Moha
      22 mars 2019 - 19 h 32 min

      Salam Alikoum,
      SVP arrêtez de parler comme les occidentaux, qui d’ailleurs n’arrêtent pas à tuer nos confrères et consœurs comme dans les jeux vidéo. Un musulman n’est pas un assassin et un assassin n’est pas un musulman. Il faut laisser l’islam tranquille et ne pas le lier aux gens, qui tuent au nom d’Allah. S’il a tué c’est qu’il n’a aucune relation avec l’Islam. Alors gardons notre Islam intact, l’Algérie est musulmane wal hamdoulilah bihoum wala bla bihoum. Restons khawa et travaillons pour l’Algérie souveraine. En prenant soin de nos proches, en commençant par régler nos différents au sein même de nos familles, on règle 50% de nos problèmes.

      Chelabi
      22 mars 2019 - 21 h 22 min

      Ben comme Benyamin. Ca ne s’invente pas.
      Mettez-vous bien dans la caboche que l’Algérie appartient à tous ses enfants, y compris aux  » islamistes » comme vous les nommez.
      Personnellement, je suis musulman, mais je ne sais pas réellement ce qu’islamiste veut dire. Dieu nous appelle les musulmans ou les croyants. Rien de plus, rien de moins!

      2
      2
    Trêve de plaisanterie
    22 mars 2019 - 17 h 44 min

    Bravo à notre jeunesse et à la détermination des marcheurs ! Encore un Vendredi 22 mars qui nous gonfle le cœur!

    Chers compatriotes citoyens algériens, je vais dire deux ensemble de choses que j’ai un peu évoqué dans mes précédentes interventions qui ne sont hélas pas publié sur Le Matin , je ne sais pas pourquoi, et après j’arrête de vous importuner avec mes … »salades » , promis !

    A – Il faut que certaines choses soient rapidement et définitivement tirées au clair :

    1/ il ne faut plus écouter certaines voix qui s’époumonent à nous dire de respecter la Constitution alors que Bouteflika a reporté « sine die » les élections et donc sans fixer la date de la prochaine échéance et en faisant de facto un coup d’Etat constitutionnelle.
    2/- il ne faut plus écouter certaines voix qui s’époumonent à demander l’application de l’article 107 alors que la situation du pays n’est pas dans ce cas de figure puisque les manifestants ont démontré qu’ils sont pacifiques ( et même plus pacifique que Gandhi), que personne n’a pris le maquis et qu’aucun pays nous a attaqué !
    3/ il ne faut plus écouter certaines voix qui s’époumonent à nous dire que la Constitution est sacrée, qu’il faut la respecter alors que depuis 1962, elle a été violée sans arrêt. D’où vint cette appétence soudaine à respecter la Constitution ?
    4/- il ne faut plus écouter certaines voix qui s’époumonent à nous demander d’appliquer de l’article 102 alors que la rue veut d’abord et avant tout que Bouteflika, son clan et son système dégagent. Comment allez aux élections dans trois mois alors que ce que demande la majorité des citoyens n’est pas encore accompli et réalisé ?
    5/- il ne faut plus écouter certaines voix qui s’époumonent à nous demander d’aller aux élections rapidement alors que les personnels politiques de Bouteflika sont encore en place, ses fonctionnaires zélés sont à l’affût, certains membres de l’Etat Major pro Bouteflika sont encore au commande, les partis de l’alliance présidentielles sont encore en activités !
    6/- il faut écouter ceux qui pensent que la solution est POLITIQUE et non CONSTITUTIONNELLE, écouter ceux qui sont pour la création une Haute Autorité de Transition qui se chargera de conduire l’Algérie vers une nouvelle république et qui refusent que ce soit le pouvoir qui le fasse à sa place !

    B/ – Ce qu’il faut garder à l’esprit et en « vigilance rouge » comme disent les météorologues.

    – a) ne pas abandonner le caractère pacifique du mouvement populaire
    – b) éviter de proclamer çà et là des institutions parallèles qui diviserait le mouvement et justifierait un coup de force par l’armée qui ouvrirait la voie à l’internationalisation de la situation politique interne !
    – c) faire converger et faire naître UNE SEULE FEUILLE DE ROUTE pour construire la transition et permettre la négociation car on va aller inéluctablement vers çà avec l’autorité actuelle. Pour cela, il faut arriver à synthétiser toutes les différentes propositions très intéressantes venant de la société civile, de certains regroupements d’intellectuels, de certaines associations, de certaines personnalités politiques, de certains syndicats des travailleurs, des avocats, des magistrats, des militants des droits de l’homme car c’est l’étape la plus importante pour concrétiser les aspirations exprimées dans la rue par les citoyens algériens, le peuple algérien ! Cette feuille de route est essentielle et tous les acteurs qui seront désignés pour gérer la transition devront s’engager à ne pas se porter candidat dans le prochain gouvernement de transition, ni aux prochaines premières élections (présidentielles et législatives) mais qu’ils pourront reprendre une activité politique partisane dès l’instauration de la nouvelle république.

    Bon courage à vous et à l’Algérie !

    32
    3
    Chelabi
    22 mars 2019 - 15 h 32 min

    Plus que 4 vendredis à tenir et le renard sera bien obligé de sortir de son terrier . Le 4e mandat aura alors pris fin et le peuple pourra déposer officiellement Bouteflika. Si ce dernier démissionne avant la date buttoir, la fête n’en sera que plus belle !
    Vive la république!

    19
    2
      Anonyme
      23 mars 2019 - 0 h 08 min

      Je fais parti de ceux qui se sont prononcés pour l’application de l’article 102 (pas l’article 107 puisque, comme vous, je ne vois aucune raison de recourir à celui-ci)
      pour permettre une période de transition des plus légale, en conformité à ce que prévoit la Constitution.
      J’estime que ce n’est pas du fait que certains, haut placés, se sont octroyés le droit de ne pas respecter ladite Constitution depuis 1962 et de se permettre de la modifier selon leur guise, qu’il faudrait, forcément les suivre dans le non respect de ce document constitutionnel,qui devrait être sacré pour nous tous, jusqu’au moment où notre Peuple décidera légalement d’établir une autre version plus conforme à ses aspirations nouvelles.
      Pour le reste, je trouve louable votre contribution susceptible de nourrir la réflexion dans cette période trouble pour laquelle je nourris, comme le reste des algériens, l’espoir d’une éclaircie rapide.

    Salim31
    22 mars 2019 - 15 h 27 min

    Ni walis !!!__Ni chef daira!!! _idara cha3bia!!!!!

    13
    3
      Rais
      22 mars 2019 - 15 h 51 min

      Comme en Libye durant le reign de Kadafi meme l’armee en la transform idara chabia. Nice!

      Carnaval fi dashra.

      3
      9
        Salim31
        22 mars 2019 - 23 h 34 min

        @ Rais
        Les walis et chef daira.
        et toute la racaille de cadres enarquistes…. qui sont les veritables maitre de l algerie (ENA : l ecole de production de bureacrates en serie ) ne
        represente pas le peuple se sont
        des outils de gaspillage et predation au service du pouvoir d alger
        et de la bourjoisie locale au peuple ils
        offre un visage hautain et bureaucratique ;
        Ce systeme jacobien neo colonialiste qui reprend la gouvernance de prefet et sousprefet contrairement a ce que vous croyez est un systeme de gouvernance sous dev par rapport a celui asiatique ou anglo saxon _ « idara cha3bia » est un concept de la reopriation du peuple de leur affaire public c est de l autogestion qui est un systeme base sur la high tech et la democratie rapproche ou le citoyen gouverne et non pas un fonctionaire en costume gris sans legitimite ni ame encore moins la competence qui attend les directives d alger pour regler les affaire de la cite a tamanrasset tindouf

        Salim31
        23 mars 2019 - 4 h 06 min

        Les walis et chef daira.
        et tout ces millers d’ enarquistes…. qui sont les veritables maitre du pouvoir en algerie (ENA : l ecole de production de bureacrates en serie l ecole de ouyahia de bedoui… )
        Ils ne representent pas le peuple se sont
        des outils de gaspillage et predation au service du pouvoir centrale
        et de la bourjoisie locale _au peuple ils
        offre un visage hautain et bureaucratique ;
        Ce systeme jacobien neo colonialiste qui reprend la gouvernance de prefet et sousprefet ; he bien contrairement a vos insinuation limite raciste sur la superiorite de la penssee occidentale /a celle arriere des arabes kadafistes ; ce systeme de gouvernance d eritage francais est HS sous dev par rapport a celui asiatique ou anglo saxon encore moins scandinave _ « idara cha3bia » est un concept de la reopriation du peuple de leur affaire public c est de l autogestion qui est un systeme base sur la high tech et la democratie rapproche ou le citoyen gouverne et non pas un fonctionaire en costume gris sans legitimite ni ame encore moins la competence qui attend les directives d alger pour regler les affaire de la cite a tamanrasset tindouf

    Anonyme
    22 mars 2019 - 15 h 17 min

    Je me joins à ceux qui appellent nos manifestants, en majorité composée de notre jeunesse, à poursuivre ces expressions populaires de manière pacifique et en évitant toute forme de récupération, notamment, de la part de ceux qui cherchent à les pousser à exercer une certaine violence contre d’autres pays et leurs dirigeants, lesquels nous ont rien fait.
    Ces manifestations dans le calme et la sérénité font la fierté de notre pays et de notre jeunesse à travers le monde entier.
    Mokrane Djouadi.

    23
    AHMEDINE
    22 mars 2019 - 15 h 04 min

    a cette belle fete, un etre cher nous manque : Boudiaf !
    il l’avait voulue unie , solidaire ! une pensée à cet homme valeureux

    21
    2
    Felfel Har
    22 mars 2019 - 14 h 00 min

    C’est par leur courage, leurs sacrifices que les hommes se sont affranchis du joug de leurs despotes. La détermination, la tenacité, la persévérance finissent toujours par payer. Le crime, non!
    Des hommes déterminés se sont attaqués à des montagnes et ont réussi à les dompter. C’est pour nos concitoyens le seul moyen de se débarrasser du fléau imposé par un clan et ses supplétifs. Redoublons d’efforts, les murs de la citadelle se fissurent, la discorde s’est installée dans le camp adverse, la peur a change de camp!
    Inspirons-nous de la pensée de Plutarque qui nous apprend que « la persévérance est invincible. C’est par elle que le temps, dans son action, détruit et renverse toute puissance. »
    Nous approchons du but, ne lâchons rien, maintenons la pression, continuons nos coups de boutoir! Il n’y en a plus pour très longtemps. Le clan agonise. « Goutte après goutte, l’eau finit par creuser le marbre » (Proverbe grec). Hasta la victoria siempre!

    23
    4
      Hoho
      23 mars 2019 - 0 h 11 min

      Quand je vois ces manifestants gras et joufflus du pétrole que le grand seigneur bouteflika a largement partagé…. Quand je revois les visages authentique emacies de la révolution… Je me pose des questions….

      1
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.