Quels gages ?

Manifs application
Acte V contre le 5e mandat à Alger-Centre. PPAgency

Par R. Mahmoudi L’annonce faite par le chef d’état-major de l’ANP appelant à l’application de l’article 102, si tardive ou si oblique soit-elle, est de nature à amorcer un processus salutaire de sortie de crise, alors que le pays entre dans sa sixième semaine de contestation.

Cependant, le rôle de l’institution militaire est aujourd’hui de donner des gages, à la fois en direction de la classe politique et du peuple – qu’il faut apprendre à compter désormais comme acteur à part entière – pour la réussite de cette transition tant redoutée. Maintenant qu’elle s’est engagée à trancher le nœud gordien, en prenant la décision de destituer le chef de l’Etat, il lui faudra donner des assurances quant au bon fonctionnement de toute la démarche et au retour à la légalité et faire face, dans le même temps, aux demandes pressantes de la rue, tout en veillant à la sécurité et à la stabilité du pays en général. En devenant pouvoir de fait, l’armée n’a plus le choix que de relever tous ces défis.

Mais, surtout, le commandement de l’ANP doit éviter de s’immiscer davantage dans le jeu politique. Sinon, ce serait la voie ouverte à toutes les ingérences étrangères qui guettent la moindre faille pour s’y engouffrer.

Le plus urgent, aujourd’hui, est d’apaiser les esprits et de répondre, même graduellement, mais par des gestes forts, aux grandes attentes d’une population qui aimerait bien croire à une possibilité de changement, après cette sentence de l’armée mais n’en voient pas encore des signes probants. L’acte VI des manifestations prévues ce vendredi sera un baromètre sérieux et, peut-être, déterminant de ce que sera la suite des événements.

R. M.

Comment (10)

    yassine
    27 mars 2019 - 22 h 44 min

    Vous pouvez ruser , marauder , manipuler , chercher a vous replacer avec des medias aidant (…) ; soyez certains que le peuple ne s’arretera pas jusqu’a ce que le regime tombe .
    Nous savons ce que nous voulons et nous avons notre propre strategie a long terme . Plus vite vous le comprendrez et mieux cela vaudra pour vous .
    Pour que l’article 102 soit accepte par le peuple ; il faudra :
    1) Remplacer Bensalah par Mme Fetiha Bennabou
    2) Faire demissionner Bedoui et nommer Sofiane Jilali a sa place
    3) Remplacer les membres de la cour constitutionnelle
    4) Bouteflika demissionne
    5) L’article 102 rentre en application immediatement .

    Sinon , le vendredi vous aurez la reponse ya El Gaid Salah qui veut devenir le Sissi a 80 ans .

    Nasser
    27 mars 2019 - 22 h 11 min

    Les partis politiques, les personnalités et les groupes de pression ne veulent pas le laisser, faire lui-même, les changements profonds du système promises devant le monde entier !
    Il ne lui reste plus qu’à démissionner en conformité avec l’article 102 de la Constitution.
    Ils viennent de faire perdre au Peuple l’occasion historique inespérée à cause de leur égoïsme et leur incompétence ! L’Histoire jugera !
    C’est triste!🥺🤒

    lhadi
    27 mars 2019 - 20 h 45 min

    Les vertus individuelles qui sont indispensables peuvent prendre le contre-pied de nombre de principes enseignés si la raison est opprimée, le jugement bafoué, le talent meurtri.

    Le 28 avril, le pouvoir est vacant, c’est-à-dire l’autorité ne s’exerce plus,

    Le conseil constitution se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la présidence de la République. Il communique immédiatement l’acte de déclaration de vacance définitive au Parlement qui se réunit de plein droit.

    Le Président du conseil de la Nation assumera la charge de chef de l’Etat pour une durée maximale de soixante jours, au cours de laquelle une élections présidentielle est organisée ; bien évidemment ce Président par intérim ne peut y souscrire.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]

    Nasser
    27 mars 2019 - 15 h 55 min

    Le Gle Gaid Salah a donné le même avis que le souhait des partis.. »application du 102! Voilà les partis contre lui !😵
    Bouteflika tient la solution! Ni avis de Gaid Salah !Ni avis des partis, Il va démissionner !!🌹

    Boutef
    27 mars 2019 - 10 h 28 min

    Le role de l’armée n’est pas de preconiser l’application de la constitution…

    Zaatar
    27 mars 2019 - 8 h 35 min

    Ah bon Monsieur Mahmoudi? L’annonce faite par le chef d’État major de L’ANP est de nature salutaire à amorcer un processus de sortie de crise? Vous êtes sur Mars ou sur quelle autre planète ? Vous n’avez pas entendu les slogans scandés par les manifestants depuis cinq semaines maintenant et la sixième à venir? Vous pensez que ces jeunes de cette nouvelle génération sont à ce point dupes ? Tout le monde sait que Gaid Salah est le premier comme de main de Bouteflika. Que ce dernier l’a récupéré alors qu’il allait partir en retraite en 2003 ou en 2004 et qu’il a ainsi promu de sorte à en faire plus qu’un allié mais un serviteur dévoué. Et vous pensez que cette annonce n’a pas été concoctée par le clan au pouvoir? De sorte à prolonger l’emprise d’un temps nécessaire pour organiser les élections et faire sortir leur nouveau candidat de leur chapeau magique? Allons donc vous n’etes pas si naif que ca Monsieur Mahmoudi.

    Rab
    27 mars 2019 - 5 h 31 min

    De quelle autre partie vous parlez ? Insuniez-vous que les masses populaires qui battent le pavé tous les vendredis criant leur rage contre les hommes du pouvoir et surtout l’ensemble du système, le font pour les beaux yeux d’autres macraux tapis dans l’ombre? Que non, Le peuple en a marre de l’ensemble du système. Il demande le changement radical du système et donc de repartir sur une nouvelle bas, une 2eme République. Est-ce que c’est trop demander ou trop compliqué à comprendre.

      salim A
      27 mars 2019 - 15 h 29 min

      Si vous pensez que tout ce que ce pays est en train de vivre est le fruit du hasard, vous allez être très déçu.

      Il y’a plusieurs parties actuellement impliquées dans ce processus. Il y’a des parties étrangères (d’autres pays), des parties internes (en Algérie et qui sont contre) et des parties internes (en Algérie et qui sont pour).

      Chacune des parties a ciblé le peuple, d’une manière ou d’une autre pour ses propres intérêts. Les vecteurs de changements sont essentiellement les réseaux sociaux et je ne vais pas vous faire un cours la dessus.

      La finalité est d’obtenir un changement de régime pour installer une équipe amenable à ses propres intérêts. Est ce que je suis pour ou contre, cela n’est pas le problème. Par contre, du point de vue stratégie, c’est intéressant afin de comprendre les mécanismes utilisés.

      Le seul obstacle potentiel à la réalisation de cet objectif est que le peuple n’a pas vraiment réagi comme prévu. Il a montré un visage qui n’était pas dans les plans (solidarité, messages explicites dénonçant l’ingérence étrangère, etc.)

      Il est donc fort probable que des correctifs ont été prévus dans cette stratégie et on va voir leurs déploiements prochainement.

      Maintenant, la question est de savoir pourquoi le changement de régime. Un début de réponse pour ceux qui peuvent analyser froidement se trouve dans l’opération toufane 2018 et l’acquisition de submersibles par ce pays.

      Il est fort probable que suite à toufane 2018, une décision a été prise de détruire le pays en raison de la menace grandissante du flanc sud envers le flanc nord. Pour ceux qui n’ont pas d’idée sur toufane 2018, cela a été grosso modo la simulation d’un débarquement naval (opération interprétée comme étant une offensive).

      Si l’on n’est pas encore convaincu de ce que le pays représente comme menace, la dernière fois que cela s’est produit, le pays est resté 132 ans sous domination coloniale directe.

      Revoyez votre histoire et l’histoire de votre marine nationale. Vous pouvez les appeler corsaires ou toute sorte de noms mais leurs descendants sont ceux qui sont ciblés maintenant.

      Il reste à espérer que le peuple saura faire les bons choix et ne pas tomber dans les pièges.

      P.S: je suis payé pour faire des analyses à longueur de journée pour des firmes occidentales. Les commentaires sont par contre une initiative personnelle et sont livrés gratuitement. Comme beaucoup d’autres, j’ai un intérêt pour ce pays.

        Elephant Man
        27 mars 2019 - 18 h 28 min

        @ Salim A
        Effectivement « une syrisation de l’Algérie est planifiée depuis longtemps par l’axe Washington Tel-Aviv » au risque de me répéter.

    Salim A
    27 mars 2019 - 4 h 24 min

    Maintenant qu’un des joueurs de ce jeu d’échec a fait un pas, il reste à l’autre partie, qui reste encore tapie dans l’ombre et qui a réussi l’exploit de faire sortir dans la rue des millions de personnes, de se montrer et de montrer ses cartes.

    Le risque est que si elle continue de rester dans l’ombre, elle se fera sortir d’une autre manière et très probablement de manière violente car le jeu commence à devenir très dangereux et il risque d’y avoir mort d’hommes.

    Le peuple s’est réveillé et il ne sera pas très content lorsqu’il va découvrir qui’il a été manipulé. Au moins, on commence à comprendre qui est qui dans cette Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.