Hausse du chiffre d’affaires en 2018 du groupe Sonatrach

SH Sonatrach
Sonatrach communique ses chiffres pour l'année 2018. New Press

Le groupe Sonatrach a réalisé un chiffre d’affaires de près de 39 milliards de dollars en 2018, contre 33,2 milliards de dollars en 2017, en hausse de 17,5%, a appris l’APS auprès de cette compagnie nationale des hydrocarbures.

Ce chiffre d’affaires a été atteint en dépit d’une légère diminution du volume global exporté qui est passé à 98,9 millions de tonnes d’équivalent pétrole (TEP) en 2018, contre 106,2 millions de TEP en 2017, soit une baisse de près de 7%, et ce en raison, notamment, de la mise en œuvre de l’accord Opep-non Opep de réduction de la production de pétrole brut.

En ajoutant les quantités destinées au marché national (52,5 millions TEP), les volumes d’hydrocarbures liquides et gazeux commercialisés en 2018 ont atteint 151,4 millions de TEP contre 161,2 millions de TEP en 2017, en baisse de 6,1%. Concernant les activités d’exploitation, la production primaire de pétrole brut avait atteint 48,5 millions de tonnes (contre 49,3 millions de tonnes en 2017), dont 20,7 millions de tonnes produites en association avec des compagnies étrangères en 2018. La production primaire de condensat s’est élevée à 8,9 millions de tonnes (contre 9 millions de tonnes en 2017), dont 2,1 millions de tonnes produites en association avec des compagnies étrangères en 2018.

Concernant la production de gaz de pétrole liquéfié (GPL), elle a atteint 7,9 millions de tonnes (contre 8 millions de tonnes en 2017), dont 2,1millions de tonnes en association avec des partenaires étrangers. Quant à la production primaire de gaz naturel, elle s’est établie à 132 milliards de mètres cubes standards (Sm3) en 2018 (contre 135 milliards Sm3 en 2017), dont 24,2 milliards Sm3 produits en association, ajoute la même source.

Ainsi, le total de la production primaire totale du groupe Sonatrach a été de 192,3 millions de TEP en 2018, dont 48,4 millions de TEP en association avec des compagnies étrangères. Comparativement aux réalisations de 2017 (196,5 millions de TEP produits), la production primaire totale a baissé de 2,1% en 2018. S’agissant de ses activités de liquéfaction, raffinage et pétrochimie, Sonatrach fait état d’une production de 22,2 millions m3 de gaz naturel liquéfié (GNL) en 2018 contre 27,1 millions m3 en 2017.

En matière de produits raffinés (pétrole brut traité et condensat), Sonatrach a produit 25,7 millions de tonnes en 2018 contre 28,2 millions de tonnes en 2017. Par ailleurs, 30 nouveaux champs pétroliers et gaziers ont été découverts en effort propre par Sonatrach en 2018, contre 33 découvertes en 2017.

Durant 2018, Sonatrach a achevé 80 forages d’exploration (77 seule contre 3 en association avec des partenaires), en baisse de 20% en comparaison à 2017 qui avait enregistré 101 puits terminés (100 seul, 1 en association). Les forages de développement ont également baissé, en passant de 230 puits terminés en 2017 (172 seul, 58 en association) à 197 puits (171 seul, 26 en association) en 2018.

R. E.

Comment (7)

    Anonyme
    3 avril 2019 - 10 h 17 min

    Pour se renforcer à l’internationale, et améliorer son classement, la Sonatrach doit
    S’assainir, se réformer, et se restructurer radicalement, et totalement, en donnant la priorité
    Aux outils de l’Engineering, aux Etudes-Recherches-Développement,
    Aux formations industrielles, techniques,et technologiques modernes, et en diversifiant ses activités
    Pour développer, et améliorer sensiblement ses produits,
    Sa production, et ses services, en diminuant, et en réduisant sensiblement la Bureaucratie asphyxiante, Lourde, et paralysante, le développement des initiatives industrielles, techniques, technologiques
    Et en diminuant, et réduisant l’influence, et les charges lourdes du social (financements des activités
    D’associations sportives, de clubs, et socio-culturelles à charges, improductives, et non rentables

    Anonyme
    31 mars 2019 - 23 h 59 min

    CELA PROUVE PEUT ETRE QU IL Y A MOINS DE DÉTOURNEMENT ET PLUS DE TRANSPARENCE LE PLUS IMPORTANT C EST ACTIVATION DE LA COUR DES COMPTES SEUL INSTITUTION COMPLÉMENTE A CONTRÔLER LES MOUVEMENTS FINANCIERS ,,,BIEN SUR SANS CORROMPUS

    Brahms
    31 mars 2019 - 21 h 16 min

    C’est de la politique de gribouille et de barbouille. Les européens et américains rigolent jusqu’aux oreilles vérifiable sur le terrain avec la misère sociale galopante. Il n’ y a rien à attendre de ces gens là qui se montrent sans arrêt avec leurs costumes comme dans un défilé de mode (mannequinat). Leur politique c’est : Matuvu avec mon beau costume.

    1
    2
    issam
    31 mars 2019 - 20 h 50 min

    On s’en fou du pétrole,c’est une énergie complétement ringard et dépassé !

    1
    1
    MENTEUR
    31 mars 2019 - 19 h 47 min

    MENSONGES MENSONGES.
    VOUS OUBLIER DE COMPTER LE GAZ ET LE PÉTROLE OFFERTS GRATUITEMENT À IZRAEL ET D’AUTRES PAYS OCCIDENTAUX.
    ET DEPUIS 62 C’EST COMME ÇA À L’INSU DU PEUPLE.

    2
    10
      Algérois
      31 mars 2019 - 20 h 06 min

      N’importe te quoi, t’es surement quelqu’un qui croire ce que des gourou vous disent sur le net disent.

      Elephant Man
      31 mars 2019 - 21 h 29 min

      @MENTEUR
      Surtout ne changez pas de pseudo de sorte que l’on s’arrête à la lecture de celui-ci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.