Les citoyens à Bouteflika : «Nous marcherons tous les jours s’il le faut !»

Gouvernement manifestants
Marche nocturne après la nomination du nouveau gouvernement. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Les manifestants n’ont pas attendu la marche du vendredi prochain pour réagir à la nomination d’un nouveau gouvernement sous la conduite de Noureddine Bedoui. Des centaines de personnes, pour la plupart des jeunes, ont manifesté dimanche soir dans la capitale pour crier leur rejet de toute décision provenant du pouvoir.

«Echaâb yourid tetnehhaw gaâ !» (Le peuple demande que vous vous démettiez tous), criaient les manifestants en signe de rejet des nouvelles désignations au sein de l’Exécutif mais aussi, tacitement, aux injonctions du chef de l’état-major de l’ANP qui, pourtant, ne cesse d’encenser le «peuple».

Les manifestants ont également scandé des slogans affichant leur détermination à poursuivre les actions de rue jusqu’au départ «définitif» du système en place, en menaçant de manifester désormais chaque jour. «Koul youm massira, ma ranech habsin» (Nous marcherons chaque jour, nous ne nous arrêterons pas), scandaient-ils.

C’est la deuxième manifestation nocturne organisée à Alger, après le rassemblement «improvisé», samedi, devant la Grande-Poste par d’autres groupes de manifestants qui semblaient acquis au discours du chef de l’’état-major de l’ANP, puisque certains appelaient l’armée à «sévir» contre la caste au pouvoir.

Quoi qu’il en soit, ce bouillonnement en début de semaine annonce de nouvelles manifestations massives au rendez-vous hebdomadaire, désormais consacré au vendredi. S’il est acquis que la dernière sortie du général Gaïd-Salah a réussi à gagner des sympathisants au sein de la classe politique et, même, dans la rue, la tendance générale semble acquise à la poursuite de la contestation.

Les atermoiements du pouvoir «encore» en place et le climat de peur que font planer certaines décisions – l’arrestation non confirmée officiellement d’Ali Haddad en est un exemple édifiant – n’ont fait que galvaniser davantage les gens et les pousser à redoubler de pression.

R. M.

Comment (10)

    Anonyme
    1 avril 2019 - 18 h 28 min

    Nous marcherons tous les jours et toutes les nuits s’il le faut !

    Chelabi
    1 avril 2019 - 16 h 45 min

    Un peuple aussi mature ne mérite pas un pouvoir aussi imbécile. La victoire est proche. Ils partiront tous Insha Allah.

    4
    1
    le niveau
    1 avril 2019 - 16 h 03 min

    si le peuple marche nuit et jour 365 jour son arret
    il ne cederons pas ((( franc maçonnerie)))
    les traitre ont vendu le pays et le peuple avec

    1
    5
    Zenaty
    1 avril 2019 - 15 h 08 min

    Aux noms de tous nos Martyrs. M. Bouteflika… Prenez votre Retraite dans la Paix… Et dites à vos Conseillés que le Peuple n’est pas Dupe Nous Sommes les Enfants de la République et de l indépendance. Mais nous vous avons fait Confiance Alors à vous Maintenant de Nous faire Confiance. Nous Voulons la Paix. Et la Liberté. Sans Tutelles de qui que ce soit…. Une République Égalitaires pour la Mémoires de nos Martyrs.. Et de Nos Enfants… Nous Sommes un Peuple Adultes depuis la Nuits des Temps.. Des Femmes et des Hommes LIBRES.

    5
    1
    Anonyme
    1 avril 2019 - 13 h 19 min

    …. A eux de choisir tant qu’il est encore temps.

    Lghoul
    1 avril 2019 - 10 h 36 min

    Il faut etre ni fataliste et ni superstitieux car PERSONNE n’est en dessus de l’Algérie et de ses 42 millions de citoyens. Ces bouteflika doivent apprendre a se poser sur terre et devenir des humains de nouveau car les 42 millions d’algériens n’ont pas un deuxieme Dieu et n’ont pas de roi a vénérer. Une famille ne peut rien contre un peuple meme s’ils font venir tous les renforts du monde ! Nous ne sommes pas des marocains passifs, dociles et zombisés par le kif et le conditionnement de baise main. Une chose est SURE: On ne lachera JAMAIS rien. Soit ils partent honorablement,selon la constitution et ses arcticles clairs ou ils assumeront la colère du peuple et ce qui en resortira d’elle. A eux de choisir.

    22
    2
    Mia
    1 avril 2019 - 9 h 40 min

    Une famille qui a gouverné durant vingt ans ne laissera jamais le pouvoir et tous les privilèges dont elle bénéficie….elle se comporte déjà une monarchie à qui tout appartient….tout ce clan ne laissera jamais le pouvoir au peuple avec toutes ces richesses que le pays possède et redevenir de simples citoyens…impossible quitte à mettre l’Algerie à feu et à sang……

    24
    2
      hercule
      1 avril 2019 - 13 h 23 min

      bouteflika est un dictateur et toute personne qui a encore un doute sur cette affirmation n’a qu’à voir la définition du mot dictateur.
      Un dictateur ne partira pas par l’application d’un article x ou y.

      6
      2
    Anonyme
    1 avril 2019 - 9 h 37 min

    Tout cela est bien vu Zaatar. Ces gens-là n’ont que faire de l’Algérie, de sa jeunesse, de son avenir. Ils n’ont que mépris pour le peuple. Ils nous manipulent, nous mentent et nous ont toujours menti.
    Leurs intérêts ne sont pas les nôtres car nous voulons un pays prospère et de libertés, nous ne voulons plus être ces moutons qui doivent suivre aveuglément celui qui « sait ».
    Les tergiversations de Gaïd Salah et sa nomination dans ce nouveau gouvernement n’annonce rien de bon pour la tragédie qui se prépare. A moins que…le bon sens et l’intelligence reprennent le dessus et qu’ils admettent qu’il faille remettre les pouvoirs aux civils.
    Ces jeunes qui manifestent et qui espèrent, qui imaginent et qui proposent, ce sont eux qui sont les vrais défenseurs de l’Algérie et de son peuple, ce sont eux qui sont dans la réalité.

    24
    2
    Zaatar
    1 avril 2019 - 7 h 35 min

    Nous n’avons jamais arrêté de dire que H’mida est démoniaque, qu’il ne lachera jamais, qu’il usera de tous les subterfuges, entourloupes, passe-passe… pour rester au pouvoir. C’est ce que l’on constate depuis le 22 février. Il donne à chaque fois l’impression d’avoir cédé alors qu’il n’en est rien. il donne l’impression d’avoir répondu au peuple par des actions et des décisions alors qu’il s’avère que c’est pour encore le tromper. Sinon, comment vroire Gaid Salah encore, lui qui a été récupéré par bouteflika et son clan en 2003, 2004 pour être maintes fois promu jusqu’au rang de chef d’état major? alors qu’il allait partir en retraite. ET vous voulez maintenant qu’il se retourne contre clan qui l’a nourrit. Vous me direz que c’est possible, mais la réalité montre que c’est plutôt le contraire. Il demande l’application de l’article 102. C’est pour mieux laisser le temps au clan au pouvoir de préparer la succession après que l’intérimaire du même clan ait pris place. Puis il dit qu’on applique les articles 7 et 8. Mais que disent ces deux articles? juste que le pouvoir c’est le peuple. ET oui depuis toujours normalement et on sait à qui a appartenu le pouvoir depuis tout le temps. Puis il diffuse à travers les médias (pour apaiser soit disant le peuple) qu’une liste d’oligarques a été diffusée pour qu’ils soient empêchés de quitter le territoire. Les douanes et la PAF ont déclaré n’avoir jamais eu connaisance de cette liste. Il dit aussi que Ali Haddad a été arrêté à la frontière tunisienne, aucune arrestation n’a été opérée d’après les policiers de la PAF et même les douaniers. Tout ce gain temps c’est pour aller où? eh bien vers le 28 avril. Après c’est le trou et tout est possible.

    30
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.