Remaniement du gouvernement : le PT dénonce une nouvelle tentative de sauver le système 

PT placement
Louisa Hanoune. PPAgency

Le Parti des travailleurs (PT) considère le remaniement du gouvernement comme un déni des aspirations du peuple. «Précédée et préparée par de folles rumeurs sciemment répandues, dont l’arrestation théâtrale d’hommes d’affaires dans une démarche subliminale, une nouvelle tentative de sauvetage du système matérialisée dans un pseudo-changement dans le gouvernement a été rendue publique.
Par-delà les personnes qui ont intégré le gouvernement, sélectionnées sur la base de critères obscurs qui, pour certains, relèvent de l’ubuesque, cette vaine opération de replâtrage attribuée au président de la République est un contournement de la volonté de l’écrasante majorité des Algériens de chasser un système obsolète et périmé», dénonce le PT, qui y voit une insulte à l’égard de l’intelligence du peuple.

Le PT estime ainsi que ce remaniement est une preuve supplémentaire, si besoin était encore, qu’il ne peut y avoir de solution dans et à partir du système en place.
«D’ailleurs, avec cette nouvelle manœuvre, les partisans du maintien du système confirment qu’ils sont aux abois, déboussolés», affirme le parti de Louisa Hanoune, qui tient bien à sa constituante. «Les dizaines de millions d’Algériennes et d’Algériens qui, depuis le 22 février, sont mobilisés pacifiquement, sauront déjouer toutes les manigances des forces dans et en dehors des institutions délitées qui s’acharnent contre les aspirations de l’écrasante majorité du peuple», souligne le PT, qui s’élève contre l’implication dangereuse de L’ANP.

Le parti de Louisa Hanoune estime que l’article 102 − habillé en un deuxième temps par les articles 7 et 8 de la Constitution  brandi par le chef d’état-major de l’ANP comme solution idoine à la crise, n’est en réalité qu’un détournement des objectifs du processus révolutionnaire.

«Il apparaît clairement que le prétendu nouveau gouvernement est le produit d’une transaction politique qui s’apparente à un chantage et dont l’objectif est la continuité du système et du régime présidentialiste oppresseur rejetés par l’écrasante majorité. Cette opération s’inscrit donc dans la protection des intérêts et ou privilèges des parties en conflit au sommet de l’Etat et qui prennent en otage le pays», soutient le PT, considérant qu’il n’est plus possible de recycler le système. «Non à tous vos subterfuges et manœuvres. Alors, dehors la république des copains et des coquins. Place à la souveraineté du peuple algérien qui établira une vraie république», ajoute ce parti, pour lequel «plus que jamais, seule, l’Assemblée constituante nationale et souveraine (ACNS) sera à même de consacrer l’exercice de sa souveraineté par la majorité du peuple pour opérer la refondation politique institutionnelle nationale et donc constitutionnelle».

«C’est la seule voie permettant de préserver le pays du chaos vers lequel le poussent les manœuvres des partisans du maintien du système décomposé», conclut le PT.

H. A.

Comment (7)

    40 ans à son poste et sa donne des leçons.....
    1 avril 2019 - 19 h 59 min

    de démocratie. Si elle était un exemple de démocrate parfaite avec un programme moderne, même pas. Elle a proposé une usine à gaz avec ses comités populaires à travers tout le pays, une idée digne de l’aire soviétique le plus rétrograde et impossible à mettre en place. Pour montrer la débilité des idées de Me Hanoune et de son parti.
    Si ils sont plus de 1000 adhérents dans le pays, ce serait un exploit par conséquent son avis n’a aucun poids et aucune valeur. Elle est tel une plante verte dan un paysage politique manipulé afin de servir d »épouvantail.

    Anonyme
    1 avril 2019 - 19 h 32 min

    Le système, il se chassera par les urnes, pas par des postures. Dans trois mois ce sera une affaire réglée, alors gardez votre salive pour les discours au peuple et les débats sur les plateaux télé à venir, la joute électorale et la foire d’empoigne entre partis en lice va bientôt commencer, faut vous y mettre!

    Mahboul
    1 avril 2019 - 18 h 36 min

    Indépendamment de tout est ce qu un pays peur rester sans gouvernement.il vaut mieux un mauvais gouvernement que pas de gouvernement du tout…… Pour une fois soyez sérieux et critiquer positivement enayant a l esprit l interet du pays…pof .. J ai oublie que vous pretendez trotskiste…n..

    3
    1
    Tin-Hinane
    1 avril 2019 - 15 h 57 min

    Les trotskards à la rescousse, mais de qui? elle est d’accord avec qui Louisa Hanoune et rabaatha ? Franchement nous devrions, pas interdire surtout pas, mais ignorer les partis, ils ont fait quoi pendant les années noires et les 20 autres années qui ont suivi, rien de rien, et maintenant ils protestent et montent au créneau. Quel est leur problème, l’article qu’ils contestent est bien dans la constitution alors ? Ils ont tous signé Sant’Egidio avec les terroristes islamistes et occidentaux et aujourd’hui ils veulent quoi, ils ont perdu tous autant qu’ils sont: le FFS, le RCD, le PT sans parler des islamistes terroristes du FIS qui devraient croupir en prison comme les criminels qu’ils sont. Ils devraient au moins avoir la décence de se taire.

    5
    2
    Massinissa
    1 avril 2019 - 13 h 58 min

    trop tard Madame, durant les vingt ans de Bouteflika , tu dansais sur les deux pieds, critiquais le gouvernement et épargnais Bouteflika!!! maintenant tu es devenue opposante, quel culot !

    10
      Lahouaria
      1 avril 2019 - 15 h 35 min

      Notons au passage qu’en reprenant la formule « la République des copains et des coquins », la Louisa plagie Le Pen ! On aura tout vu, ou presque, la trotskiste algérienne qui reprend à son compte les « expressions » tirés des discours de l’extrême droite française !

      3
      1
        chaoui40
        1 avril 2019 - 15 h 57 min

        Lahouaria 1 avril 2019 – 15 h 35 min

        Oui c est vrai, qu elle se taise !!
        mais toi je me souviens de tes commentaires, tu étais d accord avec le 5eme mandat et avec le FLN….tu a changé d avis ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.