Gaïd-Salah : «Il faut appliquer les articles 7, 8 et 102 immédiatement»

Gaïd-Salah : «Il faut appliquer les articles 7, 8 et 102 immédiatement»

Comment (8)

    Zaatar
    2 avril 2019 - 20 h 55 min

    Je m’en balance qu’il faille appliquer les articles de la constitution pour destituer un président qui de toutes les façons n’a aucune chance de rester au vu de son état de santé. Donc ce petit jeu à coups d’annonces et de demandes des un et des autres notamment de L’ANP c’est de la poudre aux yeux et ça me fait bien marrer. La véritable question qui se pose est qui va gérer la transition et surtout comment et dans quelles circonstances. Est ce que le peuple sera entièrement associé à cette gestion de la transition? C’est le véritable problème qui se pose maintenant, car Bouteflika était fini depuis un bon moment maintenant mais le système en place. A moins que L’ANP ne gère elle même cette transition, je ne vois pas comment le système n’y sera pas.

    2
    2
    Mon Général Faite le bon choix jusqu'au bout.
    2 avril 2019 - 20 h 52 min

    Le chef d’état major GAÏD SALAH vous allez bientôt vous retrouvez devant vôtre créateur.
    Comme nous tous d’ailleurs.
    Compte tenu que vous avez 83 ans Macha-Allah.
    Si vous libérez 40 millions d’algériens de leurs souffrances qu’ils subissent depuis des décennies 1962.
    À chaque eppellation de vôtre nom les algériens diront : ALLAH YARHAMOU sur vous comme nous l’avons toujours fait sur chacun de nos soldats qui tombaient dans des opérations de ratissage où autres mission.
    Allah vous à mis deux chemin devant vous.
    Ùqui vous mènera à lui et son vaste paradis.
    Et l’autre vers les ténèbres de la géhenne pour l’éternité.
    A vous de faire le bon choix.
    Celui d’abréger la souffrance de 40 millions d’algériens qui a assez durée.
    Ou de les laisser dans la tourmente qui ont toujours connus .

    Zaatar
    2 avril 2019 - 19 h 59 min

    Je m’en balance qu’il faille appliquer les articles 102, 7 et 8 de la constitution. Ça se résume à l’éviction du président qui de toutes les façons n’a aucune chance de rester dans l’état où il est. Ce qui m’intéresse de savoir c’est qui va gérer la transition et surtout comment et dans quelles circonstances et comment sera associé le peuple dans l’affaire car pour une fois depuis 62 il ne voudra pas être encore le dindon de la farce.

    1
    1
    Monsieu Gaid Salah agissez, le peuple veut des faits concrets
    2 avril 2019 - 19 h 41 min

    Mettez said Bouteflika et son clan en prison et on veut les voir jugés par d’embrouille ni cachoteries.

    Abdelaziz Bouteflika doit être libéré de la schizophrénie de ses frères, il faut le protéger malgré tout.

    5
    1
    Anonyme
    2 avril 2019 - 19 h 07 min

    Ras le bol de ces discours et ces palabres ….on veut des actes et non des parlottes ….Gaied Salah parle d une bande de malfaiteurs qui se sont enrichis sur le dos du peuple ….Gaied Salah en faisant cette declaration doit agir immediatement et arreter ces bandits et les livrer a la justice…puisqu il connait bien les noms….Tous leurs comptes bancaires doivent etre geles….Gaied Salah doit reconnaitre que la souverainete revient constitutionnellement au peuple et que constitutionnellement Bouteflika est destitue par le peuple et qu il doit le mettre dans une residence surveillee et arretez Said Bouteflika et son clan et les livrer a la justice …il n y a plus de temps a perdre et tout le peuple soutiendra notre armee …..Un gouvernement de technocrates sera charge de garantir la transition , et d expedier les affaires urgentes de notre pays….L interim de la presidence de la republique sera assure par une personalite neutre et competente qui remplacera Bensalah a la tete du parlement,et qui jouira de toutes les prerogatives du chef de l Etat..c est a dire il peut dissoudre le parlement actuel et peut nommer un nouveau president du conseil constitutionnel…et former une haute instance independante des elections qui sera appeler a organiser les elections presidentielles et les elections legislatives…….Alors recapitulons….Gaied Salah doit arreter toute la mafia qui gravite autour du pouvoir et a leur tete Said Bouteflika..et sur ordre du peuple Algerien seul souverain constutitionnellement doit mettre Bouteflika dans une residence surveillee avec tous les soins dont il a besoin….Un gouvernement de technocrates competents et l Algerie en a des centaines de cadres et un president interimaire qui appliquera les prerogatives de chef de l Etat…..etc et tout de suite au plustard dans les 48 heures ,la patience de notre peuple ne peut plus accepter les discours mais le peuple exige des actes du chef de notre armee pour que son discours ne soit pas en decalage de ses actes……immediatement et dans les 48 heures.
    TAHYA AL JAZAIER :::::QASSAMAN

    Chelabi
    2 avril 2019 - 19 h 06 min

    Le 24 mars dernier, il traitait les manifestants d’aventuriers et d’ennemis de l’intérieur.
    Il disait encore qu’il était au service du moudjahid Bouteflika.
    Aujourd’hui, il se mêle des histoires politiques qui ne le regardent, ni en tant que vice-ministre (parce qu’il a un supérieur hiérarchique), ni en tant que chef des armées.
    Il a eu 7 ans pour enclencher les articles 102, 7 et 8. Il ne l’a pas fait.
    Maintenant que Bouteflika s’apprête à le virer, il veut qu’on applique immédiatement les articles en question. Non ! On va attendre qu’il te vire d’abord. Ainsi, vous partirez ensemble. C’est ce que souhaite le peuple.

    7
    12
    selma
    2 avril 2019 - 19 h 03 min

    Merci général Gaid Salah, il est extrêmement urgent de prendre les décisions qui s’imposent en pareille situation
    Il y va de la sécurité du pays et de sa stabilité. Le peuple exige avec la plus grande célérité un changement radical et cela ne pourrait se faire sans l’aide de l’armée en qui les algériens ont entièrement confiance
    Mais l’application de ces 3 articles de la constitution ne peut se faire sans l’accompagnement d’un toilettage de ceux qui ont mis le pays en danger, c’est-à-dire la Camorra des Boutef, Toufik, les caciques du FLN et ceux du RND qui ont fait croire que le président était encore valide, Amar Ghoul, Sidi Said, Amara Benyounès, Chakib Khelil, Ould Kaddour et tous ceux qui ont participé à la destruction du pays

    13
    2
    Iwen
    2 avril 2019 - 18 h 40 min

    Il est général, mais dans le même temps, il a ce rôle de MINISTRE DE LA DEFENSE, et de ce fait, il a droit à la parole. Son ministère a ce rôle institutionnel clé, dans l’édifice qui constitue notre pays.

    Rajoutez à cela, qu’il est ancien Moudjahidine qui lui confère un droit supplémentaire qui le rend incourtournable et donc, fait de sa voix une voix que l’on ne discute pas. Et comme l’Armée, en Algérie est une institution respectable, il est clair que s’il y a bien un homme fort dans ce pays, il est dans l’Armée.
    Le problème, est cette grille de lecture que les occidentaux mettre pour comprendre notre pays, qui elle, a du mal à accepter l’idée que l’Armée puisse jouer un rôle clé dans l’équilibre de notre nation, là ou chez eux, l’armée est synonyme de dictature cruelle !! elle est synonyme d’équilibre chez nous !

    D’où ces constantes rumeurs qui nous sont adressées par nos ennemies et qui ne trouve pas preneur ! car à la base, leurs lecture est biaisé.

    13
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.