Mobilisation des enfants de déportés algériens en Nouvelle-Calédonie

déportés
Cette photo fait le buzz sur les réseaux sociauxx. D. R.

Par Houneïda A. − Les arrières petits-fils et petites-filles d’Algériens déportés par le colonialisme français entre 1864 et 1921 ne sont pas restés de marbre devant les événements qui secouent le pays d’origine de leurs aïeux depuis plus d’un mois.

Une photo montrant la descendance de déportés algériens, établis en Nouvelle Calédonie, brandissant le drapeau algérien avec fierté fait rage sur les réseaux sociaux. Par cette photo, ces Algériens envoient un message fort à l’adresse de leurs compatriotes, en Algérie pour leur dire qu’ils «sont de tout cœur avec eux et que l’Algérie, terre de leurs ancêtres, fait et fera partie de leur vie à jamais».

Rappelons-nous de Lucette Ouhiba Ben Amar, descendante d’un déporté algérien qui avait confié, dans un reportage réalisé par AJ+, qu’avant de mourir, elle souhaiterait avoir un contact d’un lointain petit cousin algérien.

Les nombreux descendants des Algériens déportés par la France sont restés attachés à la terre qui a vu naître leurs aïeux, lesquels ont été forcés à l’exil dans des conditions inhumaines. Se trouvant à 22 000 kilomètres de l’Algérie, ces enfants de déportés rêvent de voir un jour l’Algérie et espèrent la visiter un jour.

Il faut savoir que tous ces enfants de déportés algériens vivent une situation de déchirement imposé par la France coloniale et sont tombés dans l’oubli. Privées de leur histoire et de leur identité, ces victimes de la colonisation française, représentant 10% de la population calédonienne, crient leur algérianité avec honneur et dignité.

H. A. 

Comment (26)

    Mme CH
    4 avril 2019 - 18 h 50 min

    Cette photo remue en nous deux sentiments, d’une part l’attachement envers les descendants de nos compatriotes déportés à un certain moment de l’histoire coloniale et d’autre part, la haine et le mépris envers le colonisateur français barbare qui est à l’origine de cette situation de déracinement et de déchirement…! Comme, on peut le constater encore, les séquelles des 132 ans de colonisation sont toujours là…alors comment peut-on oublier ou pardonner à ces criminels, arrogants en plus, ….qui jusqu’à ce jour commettent des crimes en Syrie, au Yémen, en Libye, en Afrique et ailleurs…! Cette France qui vole notre gaz et qui considère jusqu’à ce jour l’Algérie comme sa chasse gardée avec la connivence de ses gardiens des châteaux en ruine….!

    Il faut trouver le meilleur moyen pour au moins créer des canaux de contact avec ces Algériens de Caldoune qui ont été complètement déracinés…!

    Karim
    3 avril 2019 - 18 h 57 min

    Ce sont des enfants d’Algériens et de ce fait devraient retrouver leur nationalité perdue, sans parler des facilitations et avantages que l’Etat devrait leurs octroyer pour connaitre leur pays d’origine et pourquoi pas leurs octroyer un titre comme les enfants de chouhada et de moujahidine.

    11
    2
    Nasser Nasro
    3 avril 2019 - 17 h 43 min

    les terres dormantes classées en zone A dans les zones agricoles dans la porte du sud ( 20 millions d’hectares au bas mots) et qui produisent les meilleurs anti oxydant.
    Dans notre élan de solidarité avec cette frange de la population algérienne oubliée de l’histoire et victime du colonialisme qui sont aux nombre approximatif de 28 000 personnes (2000 à l’origine), les déportés , ne sont ils pas des prisonniers de guerre, qui se considèrent aujourd’hui comme des déracinés après avoir été exilé par le colonialisme pour avoir défié le gouvernement français et étaient les insurgés de la révolte en 1864 à 1871 dirigés par cheikh el mokrani, cheikh haddad, boumezrag, ould sid echeikh etc….. pourquoi ne pas leur proposer pour chaque famille une dizaine ou vingtaine d’hectare voir plus aux besoin, par famille et mises en valeur par l’état et des aides financières pour leur installation et des prêts bancaires pour l’exploitation et pour d’autres, des facilitations pour leur installation dans le domaine dans lequel ils excellent. Nous leur devons cela et ce sera une grande leçon pour ceux qui les ont déportés et pour ceux qui les ont oubliés depuis 1962 à ce jour. Il est temps de montrer notre solidarité avec ceux qui ont payés le prix fort pour une Algérie enfin libre et indépendante. Je serai du nombre de ceux qui engageront une action pour défendre leur cause auprès des autorités pour assurer leur rapatriement à leur pays d’origine après une étude approfondie sur le sujet. Dans le site « études coloniales » , la liste par nom est métier est affichée, et le registre officiel des déportés algériens, se trouve actuellement à l’institut international d’histoire sociale à Amsterdam.

    85
    1
      Farid1
      3 avril 2019 - 20 h 50 min

      ça serait merveilleux…..
      Il y’a un début à tout

      19
      Anonyme
      3 avril 2019 - 21 h 08 min

      Entièrement d’accord cher compatriote ! S’ils veulent revenir, il faut leur permettre déjà de venir, de connaître, de découvrir l’Algérie. Le sang algérien coule dans leurs veines, ils ont hérité de l’amour de l’Algérie plus de 4 générations après leurs ancetres et sans jamais avoir vu l’Algérie. Tahar Djaout a écrit un livre énigmatique : « Le chercheur des os ». Parlant de tous ces disparus que les familles algériennes ont supporté. Récupérons les enfants de notre peuple, s’ils veulent venir et se réinstaller. L’Algérie a besoin de tous ses enfants. Asloka, Asloka.. J’ai la gorge nouée quand je pense que l’amour de l’Algérie est aussi présent chez eux, cela me laisse sans voix…

      19
    DZenne
    3 avril 2019 - 17 h 02 min

    chaque fois que j’entends le mot Caledonie, je pleure toute les larmes de mon corps en me rappelant la chonson d’EL MENFI, mon père m’a toujours raconté que certains de nos ancètres ont été déportés à Lkayen « Calédonie », et les autres ont été obliger de quitter leur village.
    Ils deuemuent d’origine Algérienne

    84
    RAYES EL BAHRIYA
    3 avril 2019 - 16 h 01 min

    Tous les regimes depuis l’independance de l’ALGERIE , ne sont jamais souciés du sort de ses algeriens et algériennes deportés
    en nouvelle calédonie.
    Ce qui confirme que ces regimes font le jeux de la france et sont appuyés par la france , pour casser la memoire nationale collective.
    Aujourd’hui ces deportés Algériens et Algériennes sont là , pour crier encore une fois leur fierté algérienne.
    Bienvenu dans votre pays libéré de ce systeme qui a été l’initiateur des coups de forces contre le GPRA et son peuple et son ALN.
    CLAN D’OUJDA BERRA …/OUEST
    CLAN DE GHERDIMAOU BERRA. ../ EST

    28
    6
      naaja
      3 avril 2019 - 18 h 05 min

      a force de vouloir denigre Bouteflika . vous vous denigre vous meme. il y a plein de videos des algeriens de caledoun ou l’etat a fait des recherches et a trouve leurs familles tres emouvants au moment ou ils ont foule le sol algerien

      28
      2
      naoufel
      3 avril 2019 - 21 h 38 min

      Non monsieur RAYES EL BAHRIA, il y a un seul homme qui a pensé à certains de ces Algériens dont leurs ancetres ont subi toutes les atrocités de la France.Cet homme c’est bien ZEROUAL il a régler la situation de quelques Algériens de Syrie, mais ZEROUAL avec les problèmes de la période ou il a occupé le poste de président était très délicate avec des tonnes de problèmes et surtout la situation sécuritaire et malgré çà il tout de meme penser à ses compatriotes, autrement dit depuis 1962 avec des mercenaires Marocains qui ont mis la main sur le pays (1er président Benbella Marocain) vous pensez que des mercenaires étrangers vont penser aux Algériens, non, puis c’est la période du sanguinaire Boukharouba avec ce qu’il a fait comme exactions, assassinats avec Bouteflika, Kasdi Merbah et Zerhouni ces trois dernier sont d’origine Marocaine, il va pensé aux Algériens de nouvelle calédonie, de Syrie ou ceux qui sont au Liban? et bien non, puis arrive Chadli ou chaque mercredi la soute d’un avion Air Algérie vient de Paris chargé de Bourré pour lui et son entourage de marchandise, y compris de l’eau pas seulement les fruits de toute sorte, Légumes, gateaux bonbons (confiserie,) amendes, noix, noisettes, pistache, noix de cajou donc ce pseudo président lui aussi ne va pas penser à cette catégorie d’Algériens..
      Vient la période du Roi Marocain au pays des talfines, au pays des vendus et bien celui la il a mis son pied jusqu’au bout avec ses frères et tous son clan de Marocains ainsi que quelques traitres Algériens donc tous le monde sait qu’est ce qu’il a fait ce Marocain qui voulait crever sur le Koursi mais le bon Dieu lui a offert l’un des plus beau Koursi sur lequel il va crever donc les descendants des déportés ou de ceux qui ont quitter le pays avec El-Mokrani ou l’émir abdelkader en direction de Syrie sont les dernier de ses soucis et à travers tous çà il y a que ZEROUAL qui a penser à ses compatriotes et il a fait un geste honorable pour certains si je ne me trompe une centaine meme si c’est peu mais au moins si tous ses opportunistes et ces mercenaires Marocains avec la priode du règne de chacun d’eux ils auraient pu régler la situation de tous les enfants d’Algérie.
      Mais j’espère de tous coeur que cette fois ci celui qui arrivera au pouvoir prendra ce dossier en priorité car leurs ancetres ont payer cher pour leur pays et ils ont leur place parmi en tant qu’Algériens. Savez vous monsieur que ceux qui vivent au Liban vivent dans des condtions lamentables le fait qu’on ne veut pas les reconnaitre en tant que Libanais et leur propre pays (les autorités Algériennes) refusent de leur régulariser leur situation et ces Algériens tiennent à leur pays l’Algérie et malgré l’éloignement certains parlent toujour leur langue maternelle l’amazighité.

    elhadj
    3 avril 2019 - 15 h 54 min

    pourquoi ne pas reprendre les relations avec ces descendants d exiles algériens afin de renouer les liens avec leurs familles d origine an Algérie. cette photo exprime un sentiment douloureux très fort envers la patrie de leurs ancêtres.

    73
    Vahiné
    3 avril 2019 - 15 h 45 min

    Restaient ou vous etes, j’en suis plus que sure vous vous manquez de rien sauf de la beauté de votre vrai pays l’Algérie;mais elle est dirigé par des commis de l’ex colonie,si y’a de quoi pour vivre on vous envois un million ou deux pour vos tenir compagnie

    5
    42
    LE NUMIDE
    3 avril 2019 - 15 h 04 min

    TAHIA EL DJAZAIR

    54
    1
    Kahina-DZ
    3 avril 2019 - 14 h 50 min

    On est Algériens pour l’éternité !!

    J’espère que cette nouvelle Algérie saura tendre sa main à ses enfants là où ils sont !

    82
    3
      FORGERON
      3 avril 2019 - 15 h 40 min

      Tu rève ou tu vie dans une autre planète,rien ne changerait sauf les hommes de plus en plus gourmand et ingrat

      2
      26
        FERRONIER
        3 avril 2019 - 16 h 18 min

        TOI, t’es un SIONISTE PUR ET DUR… pour semer la discorde et la zizanie entre ALGÉRIENS ! Barre-toi de ce site…

        28
        2
        Anonyme
        3 avril 2019 - 17 h 11 min

        Laisse nous rêver

        14
        5
        benchikh
        3 avril 2019 - 20 h 14 min

        A force de mentir on devient menteur ,dégage !!!

      Les anonymes
      3 avril 2019 - 18 h 40 min

      @ Kahina-DZ -Manfomek Erabi, depuis 1962, il y a des milliers pour ne pas dire des centaines de milliers d’authentiques Algériens qui ont été d’une manière ou d’une autre forcés à l’exil, beaucoup sont morts et enterrés au quatre coins du monde sans avoir revus leur pays natal, leur seul crime c’est d’avoir compris bien avant les autres le chemin tortueux que certains faisaient prendre à l’Algérie et de l’avoir dénoncé ou exprimé leur désaccord, ceux qui ont disposés de l’Algérie comme si elle était leur propriété en chassant tous les autres, qu’ils sachent, il existe la punition divine et dans un proche avenir ils seront à leur tour des exilés.

      37
    Emotions
    3 avril 2019 - 14 h 47 min

    J’ai beaucoup pleurer en voyant l’image

    76
    1
    Lghoul
    3 avril 2019 - 14 h 31 min

    Nous sommes comme le saumon. On nait dans une source d’eau douce; on se disperse dans les mers et les océans, mais on retourne toujours a notre source de naissance quelques soient les conditions et quelque soient les obtsacles du chemin du retour.

    81
    1
    TOLGA - ZAÂTCHA
    3 avril 2019 - 14 h 20 min

    WALLAH QUE J’AI PLEURÉ YAL KHAWA A CHAUDES LARMES…
    ILS/ELLES N’ONT PAS OUBLIÉ LA TERRE DE LEURS ANCÊTRES MALGRÈ TOUS LES DRAMES ET LES ATROCITÉS QU’ILS ONT VÉCUS, ILS N’ONT RIEN OUBLIÉ !!!
    TOUTES MES SALUTATIONS A NOS SOEURS ET FRÈRES DE SANG DE LA NOUVELLE CALÉDONIE.
    AHHH… SI CHAQUE FAMILLE ALGÉRIENNE POUVAIT INVITER AU MOINS UNE PERSONNE POUR LEUR PERMETTRE DE RETROUVER LA TERRE DE LEURS ANCÊTRES. AMINE !!!

    80
    1
    Anonyme
    3 avril 2019 - 14 h 18 min

    Le civisme du harak fait un tabac planetaire .Il rend la fierté aux algériens de sang. Boutef qui a tout fait pour nous enfoncer la tête dans la bouse a provoqué l’effet contraire.

    48
    3
      Anonyme 2
      3 avril 2019 - 17 h 18 min

      On veut a tout prix accrocher ce Harak a un movement purement algerien. Y’en a marre avec ce harak. Laissons le aux marocains.

      9
      3
    ga3
    3 avril 2019 - 14 h 02 min

    LES ALGERIENS DE SANG SONT OUBLIES ET C DES PAPIERS ET DES HARKIS SONT AU POUVOIR . RIEN DE VOIR BEN SALAH LE MAROCAIN QUI A DANS LE SANG CHITA PROPRES A SON PAYS DORIGINE AU LIEU DE LAMOUR DE LA PATRIE TENIR LES CLES DU POUVOIR MINQUIETTE POUR LAVENIR DE LA REVOLUTION DU PEUPLE .GLOIRE A NOS MARTYRS GLOIRE AU PEUPLE

    48
    5
    Anonyme
    3 avril 2019 - 13 h 58 min

    Ils ne connaissent pas l’Algerie

    14
    32
    Abdellatif
    3 avril 2019 - 13 h 34 min

    Vous faites et ferez toujours partie de notre vie aussi et à jamais.
    Le temps est venu de rentrer In-Shâ=ALLAH

    96
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.