Ces deux détails qui prouvent que le régime Bouteflika est toujours en place

parlement régime
Réunion des deux chambres du Parlement mercredi dernier. D. R.

Par Karim B. – Les Algériens qui manifestent depuis le 22 février pour le changement radical du régime politique devront patienter encore avant que leurs vœux soient exaucés. Deux détails au moins, lors de la réunion des deux chambres du Parlement hier, le démontrent.

Sur l’image montrant les membres de l’APN et du Conseil de la nation réunis autour d’une table pour constater la vacance du pouvoir après que le Conseil constitutionnel les en eut informés, le portrait du président démissionnaire hante la salle au-dessus des têtes d’Abdelkader Bensalah et Mouad Bouchareb, lançant un regard défiant aux «élus» rassemblés pour le destituer et retirer son cadre qui trône dans les administrations et les institutions officielles durant deux décennies, sans que l’image du «souverain» ait été changée depuis 1999.

Autre aberration laissée par le président démissionnaire, l’inénarrable Djamel Ould-Abbès, assis à la gauche du président du Sénat, invité à constater l’empêchement, lui qui fut le premier à crier son soutien à la «continuité», donc à un cinquième mandat en faveur du Président malade.

Djamel Ould-Abbès fait partie des hommes de la cour d’Abdelaziz Bouteflika qui ont failli conduire le pays à sa perte, n’eût été la sagesse du peuple algérien. Ses provocations n’ont pas cessé, puisqu’il s’affiche, toute honte bue, parmi les personnalités à qui est échue la mission de se prononcer contre ses propres «convictions», en déposant celui dont il voulait le maintien au pouvoir jusqu’à la mort.

Comme dans toute révolution, la transition en Algérie décevra par la récupération dont elle fera l’objet. Les Algériens qui continueront de manifester pour que leurs revendications aboutissent, après de longues années de patience, seront désillusionnés lorsqu’ils constateront que les pratiques seront demeurées les mêmes et que seuls les noms de ceux qui tiennent les leviers du pouvoir auront changé.

Dans les faits, si les millions de citoyens ont poussé Bouteflika à «dégager», ceux qui auront officialisé ce départ sont ceux-là mêmes que les manifestants visent par leur slogan désormais repris sous d’autres cieux – au moins une exportation hors hydrocarbures ! – : «Dégagez tous !»

K. B.

Comment (60)

    massi
    8 avril 2019 - 15 h 50 min

    ET quand je constate en plus que ce pouvoir tergiverse contre la volonté du peuple qui ne veut plus de ce regime …;j’ai la haine et me dit que si nous nous levions tous comme un seul homme contre ceux qui veulent encore continuer a nous adminstré autrement dit a… nous voler ouvertement ..je crois que Gaid et tout ca clique n’entende pas du tout le message et qu’ils est urgent de tout degager ..sortir et rester dans la rue jusqu’a ce que ce regime degage …..y a rien a negocier a discuter …..et s'(ils veulent nous tuer qu’ils le fassent mais nous ne devons pas rester les bras croisée et attendre de Gaid notre salut ….

    Muhand
    6 avril 2019 - 14 h 16 min

    ALERTE ALERTE. LE 1ER MINISTRE APPELLE LES CITOYENS QUI VEULENT CRÉER DES PARTIS POLITIQUES OU DES ASSOCIATIONS DE SE RAPPROCHER DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR POUR FORMALISER LEURS DEMANDE ,IL AJOUTE QUE LES DOSSIERS SERONT ÉTUDIÉS DANS DES DÉLAIS TRÈS COURTS .
    VOILÀ LA DERNIÈRE RUSE DU SYSTÈME POUR SE RÉGÉNÉRER . ILS VEULENT CRÉER DES PARTIS AVEC LES HOMMES QUI ONT ÉTÉ AU POUVOIR ET AINSI REPRENDRE LA MAIN ET SAUVER LE SYSTÈME. CE SONT DES DIABLES ILS NE CÉDERONT RIEN SANS LA PRESSION DU PEUPLE. SOYONS VIGILENT . IL FAUT BARRER LA ROUTE AUX OPPORTINUSTES ET À CEUX QUI VEULENT SE REFAIRE UNE VIRGINITÉ EN CRÉANT DE NOUVEAUX PARTIS.

    11
      Anonyme
      6 avril 2019 - 14 h 38 min

      Ces rapaces tu les chasses par la porte ils reviennent par la fenêtre. Vigilance, vigilance …

    FAR WEST
    6 avril 2019 - 8 h 25 min

    Les Hors la loi siègent pour nommé un nouveau chef,dans une vraie république tout ces hors seraient en prison et pour plusieurs années

    Anonymalgérien
    6 avril 2019 - 3 h 38 min

    La présence du clown n’a qu’une seule explication: appliquer ce qu’il a toujours clamer: comment il va voter pour l’ex même fel gbar.
    La photo ne montre pas un autre comique pourtant présent: pendant que les autres s’habituer à la nouvelle danse du ventre, Saidani attrait la mesure avec sa darbouka

    Anonyme
    5 avril 2019 - 23 h 56 min

    Très bien noté de la part de AP. Mais je voudrais témoigner que:
    – Au lendemain de l’élection de Chadli, personne dans les administrations publiques de tout le pays ne voulut retirer le portrait de Boumediene.. Et les Algériens prient l’habitude de voir 2 portraits accrochés côte à côte jusqu’en 1981-82 où des intructions secrètes furent données aux autorités de retirer le portrait de Boumediene. Commença alors la période de déboumedienisation.
    – Le lendemain de la démission de Chadli, la poignée de patriotes qui prirent leurs responsabilités historiques pour sauver le pays, instruisit les walis de retirer les portraits de Chadli. Ce que les fonctionnaires firent avec joie.
    PS: Mal en prit à Bouchareb puisque en ce 7è vendredi saint, son initiale a été ajoutée par le peuple à celle des 3 autres B qui doivent YARHLOU YA3NI YARHLOU .

    8
    4
    Anti-fr
    5 avril 2019 - 23 h 40 min

    Anonyme !!!
    non ,tu as un nom je te connais? attends , je me rappelle tu te nomme =MOUCHE.

    3
    1
    Anonyme
    5 avril 2019 - 21 h 37 min

    il faut juste leur mettre un cadenas à l assemblée comme ils l on fait dernièrement. ….

    Anonyme
    5 avril 2019 - 20 h 39 min

    vous avez presque compris .c’est un coup de force d’un clan contre l’autre avec utilisation du peuple comme dindon de la farce

    7
    1
    Kahina-DZ
    5 avril 2019 - 19 h 18 min

    Tous ceux qui sont sur la photo ont clamé haut et fort un 5eme Mandat. Ils ont tous parlé au nom du président absent. Aujourd’hui, sans hachma viennent nous confirmer leurs mensonges et magouilles.
    Comment peut-on faire confiance à des irresponsables qui brillent par leur contradiction.
    C’est depuis 7 ans que le peuple a constaté la vacance du poste du président.

    MELLO
    5 avril 2019 - 18 h 57 min

    La salle , la table ainsi que le palais de l’assemblée et du Sénat sont bien plus grands que ces rats qui ne cessent de se faufiler d’un trou à un autre, pour échapper au gros matou qu’est le peuple. Mais ils iront tous rejoindre les égouts pour disparaître à jamais. La deuxième République n’aura pas besoin de ce FLN , de ce RND et de leurs composantes. La Deuxième République n’aura pas besoin de ce Sénat budgetivore. La deuxième République n’aura pas besoin de certains ministères qui bloquent les initiatives et la séparation des pouvoirs, je citerai le ministère de la justice , le ministère des sports , le ministère de la culture.
    Un haut conseil à la magistrature pour la justice, un haut conseil au sports ainsi qu’un haut conseil aux sports issus des acteurs de chaque fonction.
    On en est plus aux détails des lettres périmées et mises aux oubliettes , mais des traces indélébiles nous restent de ce passage des 3,4, 5 B qui Bouffent et nous ont Bouffés le cerveau.

    15
    1
    L'armée doit choisir et vite !
    5 avril 2019 - 18 h 04 min

    Consolider le système bouteflika pour le faire perdurer ou faciliter les choses au peuple pour mener le redressement sans perdre une minute ! Il y a le feu !
    M. Gaïd Salah porte une lourde responsabilité.

    14
    3
    Anonyme
    5 avril 2019 - 17 h 27 min

    En Effet, en regardant cette photo on comprend vite que rien n’a changé. Ils profitent du vide, de l’absence de représentants du peuple, et tant que cette situation dure ils seront toujours en place et le pillage continue.

    15
    1
    Anonyme
    5 avril 2019 - 17 h 18 min

    Cette horde de pillards est tentaculaire, il faudrait peut être les empêcher de se réunir en faisant des sits-in bloquant l’accès aux salles de réunion.

    13
    2
    AnonymeA
    5 avril 2019 - 17 h 16 min

    Vivement la 2éme République Algérienne Moderne.

    Aussi, permettez-moi, de vous informer (un peu hors sujet) que les migrants subsahariens sont revenus en force et ont envahi un cimetière ce vendredi dans une ville en banlieue algéroise ??? comment se fait-il que ce fléau réapparaît dans une Algérie en pleine révolution et en pleine crise économique ?? il faut absolument que le peuple les oriente avec fermeté vers le pays, il ne manquerait plus que ces peuples pour défigurer le pays. les algériens doivent se réveiller et être vigilants par rapport à ce grave danger.

    17
    6
      Anonyme
      5 avril 2019 - 17 h 51 min

      J’ai toujours dit et je le redis que l’Algérie disparaîtra avec le temps par l’envahissement migratoire clandestin qui est organisé par plusieurs entités intérieures traîtres et extérieures, y compris par des militants africains manipulés qui font des appels sur YouTube pour « reprendre le Nord de l’Afrique » par les « vrais Africains ». En cette période d’instabilité, rien d’étonnant que cet envahissement s’accélère.

      10
      10
        Anonyme
        5 avril 2019 - 18 h 34 min

        Si on fait la révolution pour que ces cafards prennent le pays ça serait regrettable, il faut une révolution pour chasser ce fléau migratoire. J’avais des doutes que ces mossiba profiteraient de l’instabilité actuelle. Il faut les chasser.

        9
        6
      Anonyme
      5 avril 2019 - 19 h 02 min

      Manipulation par internet…Attention il ne faut pas tomber dans le piege de l extremisme …ces refugies sont instrumentalises par les puissances se trouvant au Mali,au Niger et au Tchad…je pense qu ils veulent traverser l Algerie pour gagner l Europe….

      8
      3
      Anonyme
      5 avril 2019 - 20 h 42 min

      Il ne faut pas négliger ce problème de migrants clandestins, il faut absolument les renvoyer chez eux et la charité niet.

      5
      1
    BEN
    5 avril 2019 - 17 h 09 min

    Bye Bye à tous. Il n’y a plus rien a gratter. La récréation est terminée! il va falloir des nouvelles personnes désintéressées au service des citoyens qui les auront élu. Il faut que les gens s’organisent en comités de citoyens et etre force de propositions. L’ordre du jour elire des apc et apw

    Cherkess شركس
    5 avril 2019 - 17 h 07 min

    Seul Cheikh Chemseddine pourra faire sortir ce pouvoir (Cherkess شركس)

    9
    4
    Mouhouche
    5 avril 2019 - 16 h 57 min

    Une manière de nous (le peuple) avec haine et mépris : DAZOU AÂMAHOUM !!! Car les VRAIS MAÎTRES C’EST LES MILITAIRES… Point à la ligne. La récré est terminêe… KHLASS ! RENTREZ CHEZ VOUS : AKHAM !!!

    Vroum Vroum 😤..
    5 avril 2019 - 15 h 46 min

    Pire que la Glue !!.. Une chose est certaine et sûr , c’est que ceux qui s’accroche , sont connus et ne peuvent se promener dehors , au risque de prendre des Tomates … ils ont la mostalgie du privilège et du Pouvoir et ça c’est un syndrome typique de l’ivresse des Profondeurs ..Leurs égo en a pris un sacré coup , et c’est bien de cela dont il s’agit , le rideau s’est levé mais refusent de quitter la Scène !!.. Ils ne sont plus dans le concret mais dans le virtuel , une Bulle !..Pour sortir de l’ivresse des Profondeurs , le remède se fait par palier jusqu’à la surface .. le réveil sera brutal ..je pense qu’ils n’ont pas encore réalisé pleinement la Fin .. La nostalgie du Tableau , comme des Fans .

    16
    Abdelcadre &Co
    5 avril 2019 - 15 h 25 min

    Non seulement Abbas n’est pas en prison, mais en plus, il fait toujours partie des décideurs ! Désolé, je suis complètement OUT!!!

    11
    1
    La Viriti
    5 avril 2019 - 15 h 14 min

    Les services de sécurité sont alertés sur les tentatives de sabotages et de chaos que les derniers marocains partisans de bouteflika vont mettre en oeuvre.
    Ils vont laisser des mines en espérant l’éclatement du pays. Soyez solidaires de nos services de sécurité et aidez les à combattre cette vermine marocaine qui nous a infesté depuis 1999. Soyez comme eux, sans pitié.
    Il n’y a qu’à voir leur lacheté à travers la pseudo lettre d’excuse de Bouteflika une fois qu’il s’est pris un KO historique et légendaire. Un Homme reste debout jusqu’au bout, il ne s’allonge pas comme une vulgaire p…à la manière de Bouteflika.

    12
    4
    Chaoui Ou Zien
    5 avril 2019 - 14 h 49 min

    Il est tres important de continuer de mettre la pression pacifiquement chaque vendredi sinon tout ce qui a ete fait serait en vain. Il faut effacer toute trace de ces zeros pour que la deuxieme republique se fasse sur des bases saines. Il ne suffit que d’une seule pomme pourrie pour que tout le cageot finisse dans la poubelle.

    9
    1
    RAUS
    5 avril 2019 - 13 h 39 min

    Des Voyous aux plus haut de l’état, il faut osé le faire à part des intrus Marocains personnes d’autres oserait le faire, tous en prison et les Bouteflika avec

    18
    4
    Houarif
    5 avril 2019 - 13 h 04 min

    Plus Jamais Ca l’Algerie de demain se fera sans eux ces charognes sans foi ni loi pret a bouffer dans n’importe gamelles aucune morale ils n’ont jamais respectés le peuple combien de pauvres citoyens se sont retrouvés en prison sans pouvoir se défendre et se faire tabasser pour défendre leur droit .
    il doive rendre des comptes pour leur silence coupable ( fln rnd mpa et les autres partis du pouvoir )
    Luttons Pacifiquement pour une Algerie Nouvelle libre justice fraternelle pour tous ..

    15
    1
    Karim
    5 avril 2019 - 12 h 52 min

    C’est très simple, il y a deux noms qui prouvent que le clan Bouteflika est toujours en place et non des moindre.
    Le patron de l’armée et le patron de l’administration.
    Le reste n’est que de la poudre aux yeux et du bla-bla aux oreilles(!!!).

    15
    4
    La Viriti
    5 avril 2019 - 12 h 41 min

    Partout en Algerie, actuellement les slogans sont :

    Djeich Chaab, khawa khwa !!!
    Bensalah bedoui Belaiz Dégagez !!

    Le peuple algérien poursuit le dégommage de Bouteflika et sa tribu…On va les éffacer du paysage politique pour longtemps.. C’est.Finit pour la Rassa Khamja!
    Il faut les emprisonnez tous, récupérer les biens volés et les déchoir de la nationalité algérienne. Ils pourront toujours returner au Maroc et faire le spapiers pour un passeport marocain, puisque l aplupart ont de solides filiations sur place depuis des générations…

    20
    5
    Anonyme
    5 avril 2019 - 12 h 28 min

    C EST DU CINEMA DES CAS DÉSESPÉRÉS UN EMPIRE EN CHUTE LIBRE SANS PARACHUTE ILS LE SAVENT MAIS DÉFORMATION PROFESSIONNELLE ,D ESCROCS ,ALORS IL ESSAIENT DE NOUS BERNER PAR D HABITUDE ,,,PLUS POUR LONGTEMPS,,,,

    10
    Le Berbère
    5 avril 2019 - 12 h 21 min

    Après chaque révolution ( violente ou pacifique) il y’a toujours des dernières poches de résistance à nettoyer. C’est le cas aujourd’hui de ces voyous de pseudo militants de l’FLN et de l’RND . Ils s’accrochent à leurs postes dans l’espoir de sauvé leurs ferrailles. Le peuple algérien à dit son dernier mot : Vous dégagez tous  » bi rabi ou bla rabi  » avec l’aide de bon Dieu ou sans son aide  » . Ceux qui s’accrochent dans leurs postes dans l’appareil exécutif de l’état comme des malpropres il faut qu’ils sachent que le peuple algérien ne cède plus devant la dictateur sociale et politique issue de plus de 58 ans de gestion catastrophique sans impunité de notre pays . Je le jure, que nous allons démonter ce régime comme on démonte un meuble de chez IKEA et le plus prochain chantier sera faire un nettoyage dans les rangs de l’armée, la police , la gendarmerie, les services de Douane et dans tous les services névralgiques de l’état..Nous continuions la lutte pacifiquement pour l’Algérie de demain qui sera meilleur pour nos enfants filles et garçons.Tahya Al Djazëir Amazighia libre souveraine et juste.

    15
    7
    Kouider Ben Kaddour
    5 avril 2019 - 12 h 09 min

    La politique n’est pas l’affaire de tout le monde.
    Boutef est l’un des concepteur de ce système.Et c’est à lui que revient la tache de réformer ce système.La machine est enclenchée.

    2
    21
      Anonyme
      5 avril 2019 - 12 h 26 min

      Gaid Salah et Zeroual l’ont executé et dégommé…La tribu est en train de se faire dégommer….what else ? 🙂
      Et pour des décennies, rassa khamja sera toujours perçue comme dangereuse pour notre pays. On doutait de votre algérianité, on en a eu la confirmation !
      Merci à ton zaim !
      Plus jamais de Ould Kaddour, Bensalah, Belaiz, Hamel, Zerhouni, Benghabrit, Louh,etc…etc…C’est magnifique.

      18
      3
    bozscags
    5 avril 2019 - 12 h 03 min

    patience patience paris ne sait pas fait en 1 jour ils vont tous degager il faut pas s’en faire.

    14
    B.larbi
    5 avril 2019 - 11 h 43 min

    Je rêve, de voir partir ces têtes couronnées et boulonnées du parti _fln , rnd,et le reste dans une embarcation , comme l’ont fait nos jeunes , conséquemment à leur politique de rapines , de pillage institutionnalisé..
    S’il y’a un rêve que fait le peuple, c’est celui là….. les nouveaux harragas -….

    11
    3
    El Vérité
    5 avril 2019 - 11 h 30 min

    La majorité de ces personnes devraient etres en prison est pour plusieurs années;pour détournement,pillage,spoliation des terres et biens public,haute trahison;soumission a des traitres;corruption;chantage; pour avoir cadenassé les portes de l’assemblée du peuple

    20
    1
    Ali 5
    5 avril 2019 - 11 h 18 min

    Regardez et apprécies l’image du jour,le cadenasseur en chef des portes de l’Assemblée Populaire Nationale et son ami intime le plus grand spolieur des terrains appartenant au peuple Algérien nommé d’office à la tète du Sénat sans etre élu par les Sénateurs aussi corrompus que lui;es-que nous méritons cette humiliation;que pensent-ils nos libérateurs

    21
    2
    SaidZ
    5 avril 2019 - 10 h 59 min

    Les manifestations doivent s’intensifier car il y a encore des milliers de boutef au pouvoir.
    Le peuple doit se libérer de ce régime qui ne change que de façade et ce depuis 1962. Ali Hadad et boutef ne sont qu’une goûte d’eau dans l’océan! Je n’applaudi pas des arrestations à tort et à travers dans l’anarchie absolue, non à régime archaïque. OUI POUR UNE ALGÉRIE MEILLEURE ET UNE DÉMOCRATIE MAJEURE ET POPULAIRE, UN GOUVERNEMENT CIVIL OÙ SEULS LES COMPÉTENTS ET LES BOSSEURS Y FIGURENT.
    Mon général ne t’en occupes pas du travail des autres, tu risques de ne pas faire le travail pour lequel tes payé!!!

    15
    1
    OK Et 5
    5 avril 2019 - 10 h 13 min

    On a remèdes contre la peste mais on s’est attraper le choléra, alors on a pas vraiment le choix tant que nos guérisseurs sont à pied d’œuvre il faut profiter de se débarrasser de toutes les maladies contagieuse FLN RND TAJ MPA, et les parasites des Bouteflika et Bensalah Belaiz, Bédjaoui, Bédoui, Bouchareb et les restes

    24
    2
    BENOUARET
    5 avril 2019 - 10 h 06 min

    le signe z en tifinagh veut dire vaut mieux se briser que de se courber.anerraz ouala naknou.Maintenant c’est toute l’algerie qui est amazigh.des centaines de litres de sang ,d’encre et de salive des chanteurs pour cette cause sans les nommes,sont toujours vivants ou au paradis pour que naisse cette nouvelle Algerie en 3D.
    L’officialisation de tamazight unissant tous les Algeriens voila la seule signature du roi durant 20 ans .

    14
    5
      Arrête tes délire.
      5 avril 2019 - 18 h 59 min

      a : BENOUARET
      5 avril 2019 – 10 h 06 min
      33 millions d’algériens et algériennes ne sont pas amazight.
      J’en fais parti.
      Je n’ai jamais entendu qu’un pays s’appelle amazight où Kabylie.
      Je connais un pays qui s’appelle ALGÉRIE don je fais parti.
      Alors je suis fier d’être algérien et rien d’autre.

      2
      6
    Alger n'est pas l'Algérie
    5 avril 2019 - 9 h 48 min

    Moi j’arrête les manifestations.
    Alger n’est pas l’Algérie.
    Les autres villes plus personne manifeste.
    Les seuls dans les rue encore aujourd’hui ne sont que algérois .
    Vous n’êtes jamais content quelques soit les bonnes nouvelles que l’ont vous donne.
    Les algériens des autres villes savent qu’il faut laisser le temps pour passé au changement .
    A alger vous cherchez vraiment les problèmes.
    Alors continuer sans nous.
    Usées les semelles de vos chaussures autant de tant que vous voulez.
    Brailler à tu tête pendant un siècle si vous voulez.
    Alger ce n’est pas l’Algérie.
    Les autres régions vous suivront pas.
    Vous êtes des extrémistes radicaux anarchistes qui voulez que paralysées le pays pour d’autres raisons non avouer.
    Les algériens de toute l’Algérie vous regarderont assis dans leurs divans devant leurs télé.

    16
    76
      Anonyme
      5 avril 2019 - 10 h 29 min

      Reste bien au chaud et regardes anxieusement comment la lame va vous emporter vers la 2 eme republique et rien ne nous arretera jusqu a la victoire finale du peuple dans le calme et l intelligence de la politique des etapes…ils ont au maximum 90 jours encore a sa ccrocher egoistement au pouvoir de peur de perdre leurs privileges et en se moquant des interets du peuple Algerien mais qui ne baissera jamais les mains tant que ce clan de malfrats n aura pas ete jete dans la poubelle de l histoire….L unite du peuple Algerien est inebranlable et notre mouvement pour la liberte et l independance est irreversible
      Nous respecterons la constitution pendant au maximum 90 jours et nous manifesterons aujourd hui pour l exercice des elections presidentielles le plus rapidement possible…le plus rapidement possible

      27
      5
        Réponse
        5 avril 2019 - 15 h 43 min

        @Alger n’est pas l’Algérie c’est le chiatte qui cherche a faire croire il n’y a plus manifestations en dehors d’Alger ce qui est faux bien sûr.

        Son Bouteflika est déjà dans la poubelle de l’histoire.

        10
        2
    Bahri
    5 avril 2019 - 9 h 44 min

    M. KARIM B. Sans vouloir prendre parti pour qui que ce soit, vous semblez oublier que Ould-Abbas est vice-président du sénat et que M. Bouteflika est toujours président jusqu’à la parution de la vacance du poste sur le J.O donc avec ces deux fausses observations vous risquez de tromper l’opinion publique.

    21
    8
    Anonyme
    5 avril 2019 - 9 h 39 min

    Bouteflika est parti mais a laisse un terrain completement mine……il a impose un premier ministre qui a nomme un nouveau gouvernement lui restant fidele et un president interimaire de ses plus fideles compagnons….et deux chambres des deputes et du conseil de la nation indeboulonables … le constitution est totalement en faveur de ce clan Bouteflika pendant 90 jours c est a dire jusqu aux prochaines elections…donc ce qui reste au peuple Algerien c est de peser de tout son poids pour que les elections se deroulent le plutot possible..au maximum 90 jours c est adire elles peuvent se derouler a partir d aujourd hui….il faut imposer un delai tres court….le nouveau president aura la main libre de dissoudre les deux chambres et de convoquer le peuple pour des elections legislatives anticipees…et de former une haute instance independante des elections qui veillera au deroulement du scrutin….ce sont les priorites les plus urgentes….les plus urgentes..on peut continuer a manifester pour le deroulement urgent des elections….c est la principale 2 eme revendication apres la demission de Bouteflika….cela s appelle la politique populaire des Etapes….
    1-Demission de Bouteflika
    2.Election du nouveau President..(organisee par une haute instance independante des elections dans les meilleurs delais )
    4-Designation du premier ministre et formation du nouveau gouvernement
    5-Revision de la constitution et du droit electoral par un college d experts du droit contitutionnel
    6-dissolution des deux chambres
    7-Elections legislatives anticipees
    8-le nouveau parlement suivra un cours normal de ses prerogatives conformement a la nouvelle constitution.

    12
    4
      Anonyme
      5 avril 2019 - 11 h 03 min

      Tout a fait voila les articles de la constitution a suivre dans la 2 eme etape actuelle :
      Art. 102.42 ……En cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République. Il communique immédiatement l’acte de déclaration de vacance définitive au Parlement qui se réunit de plein droit. Le Président du Conseil de la Nation assume la charge de Chef de l’Etat pour une durée de quatre-vingt-dix (90) jours au maximum, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées. Le Chef de l’Etat, ainsi désigné, ne peut être candidat à la Présidence de la République. En cas de conjonction de la démission ou du décès du Président de la République et de la vacance de la Présidence du Conseil de la Nation, pour quelque cause que ce soit, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate à l’unanimité la vacance définitive de la Présidence de la République et l’empêchement du Président du Conseil de la Nation. Dans ce cas, le Président du Conseil constitutionnel assume la charge de Chef de l’Etat dans les conditions fixées aux alinéas précédents du présent article et à l’article 104 de la Constitution. Il ne peut être candidat à la Présidence de la République.

      Art. 103.43 ….Lors de l’application des dispositions du présent article, le Président de la République en exercice ou celui qui assume la fonction du Chef de l’Etat demeure en fonction jusqu’à la prestation de serment du Président de la République.

      Art. 104.44 — Le Gouvernement en fonction au moment de l’empêchement, du décès ou de la démission du Président de la République, ne peut être démis ou remanié jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau Président de la République.
      Pendant les périodes prévues aux articles 102 et 103 ci-dessus, il ne peut être fait application des dispositions prévues aux alinéas 7 et 8 de l’article 91 et aux articles 93, 142, 147, 154, 155, 208, 210 et 211 de la Constitution.

      Art. 142.59 — En cas de vacance de l’Assemblée Populaire Nationale ou durant les vacances parlementaires, le Président de la République peut, sur des questions urgentes, légiférer par ordonnance, après avis du Conseil d’Etat.

      Art. 147.61 — Le Président du Conseil de la Nation, le Président de l’Assemblée Populaire Nationale, le Président du Conseil constitutionnel, et le Premier ministre consultés, le Président de la République peut décider de la dissolution de l’Assemblée Populaire Nationale ou d’élections législatives anticipées. Dans les deux cas, les élections législatives ont lieu dans un délai maximal de trois (3) mois.

      2
      1
      Achille
      8 avril 2019 - 20 h 46 min

      Ils doivent comme en 1945 a l’époque de la chute du 3 ème Reich, toutes la gestapo,ss, ect ect ont fait profil bas et on degerpient vers dautres pays car ils savaient que c’était fini pour eux.
      Quel honte de présenter les g.. comme si ma darou walou. Vraiment la pire des ra… depuis l’indépendance .
      Nos martyrs doivent se retourner dans leurs tombes..
      Ah les martyrs allah yerhamhoum si ils avaient su ce que aller devenir nôtre pays avec ces ra… .
      Ya qu’a voir leur visages on devine de suite que se sont des bandits.
      Bien sur et heureusement dans notre pays, ils ya des Hommes. Grâce à dieu .

    La Viriti
    5 avril 2019 - 9 h 35 min

    Cher peuple algérien,

    J’ai trouvé cette lettre d’un universitaire algérien qui reprend ce qui s’ecrit ici, à savoir que les excuses de Bouteflika sont des chimères d’un pervers narcissiques, qui veut une fois de plus tromper le peuple…
    Il faut que nous retenions les enseignements de ce règne abject. Les pardons de boutef, on n’en veut pas, car ils sonnent faux et ils ont été émisune fois que le peuple la clouer au sol définitivement.
    « Pardon » est un terme que Bouteflika n’a jamais utilisé de sa vie, il ne connait pas.

    ………………………………………………………………………………..

    « Au lendemain de votre démission de vos fonctions de chef d’État, vous avez écrit une lettre aux Algériens pour leur demander pardon. C’était encore une énième ruse pour avoir la sympathie de vos compatriotes que vous avez profondément blessés dans au moins deux occasions.

    La première, en 2013, lorsque vous avez eu un AVC qui vous a privé de vos capacités physiques et intellectuelles. Bien que vous n’étiez pas en mesure de remplir vos lourdes fonctions, vous avez empêché l’État d’avoir un président qui gère les affaires courantes de la nation.

    Le président étant un symbole, vous avez donné durant six ans une image d’un pays en chaise roulante, handicapé et aphasique. Si vous aviez un brin de respect pour ce peuple, vous vous seriez adressé à lui pour lui dire que vous mettez fin à vos fonctions pour raisons de santé. Vous ne l’avez pas fait et le jugement de l’histoire à votre égard sera sévère.

    Le deuxième affront que vous avez fait au peuple algérien, c’est d’être allé vous soigner dans l’hôpital de l’ancienne armée coloniale qui a bombardé au napalm nos douars, et qui a fait guillotiner le premier martyr algérien Ahmed Zabana.

    Vous avez dormi pendant plusieurs semaines dans le lit qu’ont occupé dans ce même hôpital les généraux Bigeard et Aussaresses qui ont assassiné Larbi Ben Mhidi. Vous avez violé le respect dû aux martyrs et foulé à vos pieds la symbolique sacrée sur laquelle notre État est construit.

    Et pourtant, il y a des compétences à l’hôpital militaire de Ain Naaja ; il y a des médecins de haut niveau que vous avez blessés en les ignorant.

    Mais vous n’aviez confiance ni en nos médecins militaires ni au système de santé qui s’est en effet dégradé sous votre interminable règne. Pendant que vous vous soigniez à l’étranger, en septembre 2017, les urgences des hôpitaux d’Alger et de Blida ont dû faire face à une épidémie de choléra avec des moyens dérisoires.

    Et lorsque les jeunes médecins ont manifesté pour avoir plus de moyens pour soigner les malades avec dignité, votre gouvernement leur a envoyé des forces de sécurité habillées en gladiateurs pour les réprimer sauvagement dans la rue.

    Vous avez trahi le peuple, vous avez insulté la mémoire des martyrs, et vous avez voulu tromper même Dieu en essayant de lui soutirer deshassanates en construisant une grande mosquée avec l’argent public.

    La yajouz ya Bouteflika. La mosquée aurait dû être construite avec votre argent personnel et l’argent des entrepreneurs que vous avez enrichis. Chez nous on dit « man lahaytou bakharlou ». Avec l’argent du peuple, vous vouliez acheter des hassanates !

    Ces milliards de dollars qu’a pris la Chine auraient dû servir à améliorer le système de santé ou à construire des centres de formation technologique pour dissuader nos jeunes de traverser la Méditerranée au prix de leurs vies.

    Et puis la grandeur de l’islam ne se mesure pas à la hauteur des minarets comme l’a dit Omar Ibn al Khattab. Elle se mesure avec la sincérité de la foi et avec l’expression de la solidarité envers les plus faibles. L’islam est une religion qui donne plus d’importance aux mou’amalates qu’aux ‘ibadates, contrairement à ce que vous ont dit les zaouiates que vous fréquentez.

    Cet attrait des grandes mosquées a commencé avec Mou’awiya qui a imité les empereurs Byzantins qui avaient construit des basiliques grandioses pour se faire couronner. En tout cas M. Bouteflika, n’espérez pas que cette mosquée portera votre nom. L’histoire lui a déjà donné un nom : ce sera la mosquée du 22 février al moubarak »

    Lahouari Addi

    26
    4
      Kenza
      5 avril 2019 - 10 h 50 min

      Même sa lettre de démission est un leurre qui a été écrite à la va-vite dès qu’il a su que l’état-major de l’ANP s’est réuni et a décidé de sa destitution immédiate…toute sa vie il n’aura fonctionné que par la ruse, le mensonge et la duplicité. Dieu a voulu qu’à la fin de sa vie, son imposture soit dévoilée au grand jour en mondovision tout en mettant en avant la grandeur du peuple algérien qu’il a toujours méprisé !
      J’appelle ça: LA JUSTICE DIVINE !

      20
      3
    Lghoul
    5 avril 2019 - 9 h 14 min

    Ils peuvent se réunir comme ils veulent et autant de fois qu’ils veulent. Le peuple est DECIDE A JAMAIS et ne fera JAMAIS son chemin a moitié. Il le fera jusqu’a la fin et le peuple algérien démontrera aux marrionettes des bouchouareb et compagnie qu’il ne REVE PAS ! Que le rnd et le fln, tous les deux de type business et affaires personnelles se reveillent et disparaissent a jamais de nos vues: LE PEUPLE NE REVE PAS et de dire a cette autre marrionette de chihab du fln hybrid nommé rnd que le PEUPLE NE S’AGENOUILLIRA JAMAIS. Ce seront vous tous qui vont s’agenouiller pour nous demander pardon dans un FUTUR PROCHE !

    27
    2
    bédoui, bouchareb de graves gars trop médiocres
    5 avril 2019 - 9 h 12 min

    DEGAGEZ saboteurs, voleurs, on ne veut plus voir vos gueules.

    28
    2
    Clovis
    5 avril 2019 - 9 h 02 min

    Mr KB votre analyse est si juste que c’est desolant de faire helas de telles constatations. Mais rien d’etonnant. Le systeme s’accroche sans avoir fait son deuil. Il finira par realise que c’est fini pour lui et qu’il doit degager. Quand a ces ex courtisans serviles ils confirment leur manque d’honneur et on a honte pour eux. Un geste noble de leur part aurait ete de demissionner et d’aller se terrer la ou on ne les verra plus. Mais rechercher de la noblesse chez ces gens la serait hautement problematique.

    21
    2
    BOKHZER
    5 avril 2019 - 9 h 01 min

    “Si je n’ai pas un soutien franc et massif du peuple je considère qu’il est heureux dans sa médiocrité ; après tout je ne suis pas chargé de faire son bonheur malgré lui”. DISAIT-IL à Crans Montana, en Suisse dans des termes de « monarque rusé » SUFFISANT, ARROGANT ET PROVOCATEUR endoctriné à la sauce baâthiste et stalinienne.
    UN médiocre ne génère et ne s’entoure que de médiocrité
    un arrogant toxique ne suscite rien d’autre que le rejet et le vide
    Dieu merci les ALGÉRIEN-NE-S toutes générations confondues ont su durant 20 ans contenir secrètement leur colère pour laisser EXPLOSER leur REJET FRANC ET MASSIF du PARRAIN et sa CAMARILLA…CE mémorable à jamais 22 FÉVRIER 2019…à L’ÉCHELLE du temps et de l’HISTOIRE de NOTRE PAYS vous n’êtes VOUS et VOTRE BASSE-COUR qu’un fait-divers, un larcins énonçables en trois lignes, un évènement MINEUR car la GRANDEUR de L’ALGÉRIE a été FAÇONNÉE pour l’éternité par NOS CHOUHADAS dont en imposteurs que vous êtes VOUS WA MEN WALAKOUM avec l’assentiment du colonisateur avez USURPÉ la PATERNITÉ…Ce 22 février 2019 les ALGÉRIEN-NE-S ont pris leur destin en main pour DÉCRÉTER sous les yeux ÉBAHIS D’ADMIRATION ET RESPECT de la planète et même l’au-delà leur INDEPENDENCE DAY!!!
    VOUS WA MEN WALAKOUM vous êtes déjà OUBLIÉS…Sauf que VOS CRIMES vous collent à la conscience et le tout PUISSANT LUI « la yahoul wa la yazoul wa la toudrikouhou el 3oukoul » VOUS ATTEND de PIEDS FERMES…

    22
    3
    elbior
    5 avril 2019 - 8 h 41 min

    le depart du systeme bouteflikeen est une exigence du peuple algerien et la plus grande preuve est le depart du president bouteflika.Alors le senat et l’APN doivent s’autodisoudre et n’ont plus les prerogatives de se réunir pour légiférer.bedoui bensalah bouchareb et consorts continuent de diriger.le peuple n’en veut pas il n’en veut pas.on les assez vu et leur vue nous donne la nausée.on ne construit pas du neuf avec du vieux.il y a des jeunes compétences et des elites de toutes les disciplines politiques scientifiques économiques sui n’attendent qu ‘un simple lever de petit doigt pour mettre leurs savoir au profit du pays et du peuple qui zttend l »émergence de jeunes cadres motives et energiques.ces têtes blanches doivent aller se reposer et laisser leurs places zux jeunes.Moi meme je suis vieux (69 ans) retraité et j’avais laissé ma place a l’age requis.nul n’est indispensable ni irremplacable.alors de grace soyez honnetes envers vous meme et …deguerpissez svp deguerpissez vite ….il ya beaucoup de choses qui restent a faire pour ce BEAU PAYS et les jeunes benevoles n’en manquent pas et ils n’auront pas besoin de ces grands salons calfeutres et décorés.ils attendent leurs places pour chausser les bottes et les casques et commencer leur travail de jeunes pionnieres et pionniers de la reconstruction du pays .Le temps compte beaucoup et il faut faire vite tres vite meme.vive le peuple algerien,vive la jeunesse algerienne et vive L’ANP qui se conduit en digne protectrice du pays et du peuple et restera un exemple inedit pour toutes les generations a venir et un exemple aux yeux du monde entier.souhaitons tous et espérons LE PLUS GRAND BIEN POUR NOTRE GRAND PAYS QUI DOIT PANSER TOUTES SES BLESSURES ET SORTIR VAINQUEUR DE TOUTES LES TRAGÉDIES QU’ELLE A SI CRUELLEMENT TRAVERSÉ AUX FIL DE SON HISTOIRE.

    26
    2
    Anonyme
    5 avril 2019 - 8 h 28 min

    Il faudrait être vraiment naïf si l’on pense un seul instant que les aspirations du Mouvement populaire, notamment, de sa composante jeunesse, vont se réaliser aisément et sans embûches et difficultés de toutes sortes.
    La pression populaire devrait se poursuivre de manière intense et sans relâche pour faire en sorte que la transition ne soit pas déviée de telle façon qu’elle ne puisse répondre aux fortes attentes de l’écrasante majorité de notre peuple.
    N’oublions surtout pas qu’ils ont réussi à détourner le fleuve de la Révolution algérienne, en reprenant les propos d’un des plus grands militants de la cause nationale.
    Soyons toujours nombreux, les vendredis , dans la rue, pour faire aboutir, pacifiquement, les revendications des Algériennes et des Algériens.

    22
    3
    El Kendy
    5 avril 2019 - 8 h 26 min

    Oui : »Dégagez-tous » et maintenant! Ne jouer pas avec la patience du peuple algérien. Bouteflika est
    parti et dans quelques jours il sera oublié, partez avec lui en demandant pardon á ce peuple que vous avez
    volé et tromper.La majorité silencieuse ne l’est plus et ce qu’elle revendique est légitime mais vous non!

    20
    2
    Thizizoua
    5 avril 2019 - 8 h 24 min

    Il faudrait être vraiment naïf si l’on pense un seul instant que les aspirations du Mouvement populaire, notamment, de sa composante jeunesse, vont se réaliser aisément et sans embûches et difficultés de toutes sortes.
    La pression populaire devrait se poursuivre de manière intense et sans relâche pour faire en sorte que la transition ne soit pas déviée de telle façon qu’elle ne puisse répondre aux fortes attentes de l’écrasante majorité de notre peuple.
    N’oublions surtout pas qu’ils ont réussi à détourner le fleuve de la Révolution algérienne, en reprenant les propos d’un des plus grands militants de la cause nationale.
    Soyons toujours nombreux, les vendredis , dans la rue, pour faire aboutir, pacifiquement, les revendications des Algériennes et des Algériens.

    12
    3
    Kenza
    5 avril 2019 - 8 h 21 min

    Au contraire, j’estime que c’est une humiliation, une de plus, pour ces chiyatines de constater la chute de leur maître. Je crois même que Ould Abbas y a était contraint….
    La dernière image qu’ils donnent d’eux est à la mesure de ce qu’ils sont: Des misérables valets au service de leur maître. Sous les yeux de leur dieu déchu, pour la première fois, ils appliquent non pas une directive de fakhamatou3ou mais une DIRECTIVE DU PEUPLE !

    ….

    29
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.