A Monsieur l’ex-président Abdelaziz Bouteflika : vos actes sont passibles des tribunaux !

Bouteflika adieu
L’ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Houria Aït Kaci – Dans votre message d’adieu aux Algériens, vous écriviez : «L’erreur étant humaine, je vous demande pardon pour tout manquement, par une parole ou un geste, à votre égard.» Vous ajoutiez : «Aujourd’hui simple citoyen», vous êtes «fier» de votre «contribution à ce que l’Algérie ait amorcé le XXIe siècle en étant dans une situation meilleure» et vous vous félicitiez «des progrès notables, réalisés dans tous les domaines, en faveur du peuple algérien».

Tout d’abord, au cas où vous seriez le véritable rédacteur de cette lettre, permettez- moi, en tant que citoyenne, de douter de la sincérité de vos propos qui sonnent faux et qui ne visent qu’à vous absoudre des crimes commis envers la patrie et envers le peuple qui a fini par vous rejeter, ainsi que les symboles du pouvoir que vous incarnez.

Vous voulez encore une fois nous berner avec votre art de l’esquive et de l’embrouille, en justifiant votre bilan désastreux par une simple erreur humaine, somme toute pardonnable. Or, nous avons assisté, impuissants, face à la «déconstruction» de tout ce qui a été construit par les cadres et les travailleurs algériens. Une véritable entreprise de démolition a été savamment menée sous nos yeux.

Aujourd’hui, à cause de votre politique économique, de capitalisme sauvage profitant aux classes de compradores et d’oligarques corrompus et corrupteurs dont vous vous êtes entouré et dont vous avez défendu les intérêts, l’Algérie a perdu son tissu industriel. Le pays ne produit plus rien et importe tout ce qu’elle consomme. Sa dépendance de la seule exportation des hydrocarbures est toujours totale. Même l’agriculture n’a pas échappé à cette politique de rapine mise en place avec votre fratrie et les affairistes véreux, puisque l’Algérie, ancienne exportatrice de blé, l’importe aujourd’hui à coup de milliards, mettant en danger la sécurité alimentaire de la population.

Cette population que vous avez laissée sans hôpital digne de ce nom alors que vous vous soignez vous et vos frères dans les hôpitaux de l’ancienne puissance coloniale et en Suisse, avec l’argent des contribuables, tandis que nos malades ne trouvent même pas de place dans des hôpitaux, devenus des mouroirs. Cette population assistait impuissante à la harga (émigration clandestine) de ses enfants, leur mort en mer, ou leur exil, leur marginalisation parle chômage et la malvie. Les emplois créés dans le secteur public étaient réservés aux seuls enfants de la nomenklatura. Vous avez divisé l’Algérie en deux, celle d’une minorité de privilégiés et la majorité de laissés-pour-compte.

Vous avez voulu transformer une République en royaume, faisant des citoyens et des fonctionnaires de l’Etat vos obligés, comme pour imiter les monarchies du Golfe où vous avez séjourné sous leur protection (avec le retour d’ascenseur une fois devenu Président) lors de votre prétendue «traversée du désert» mais c’était, en réalité, pour échapper à la justice de votre pays où la Cour des comptes avait révélé des détournements effectués lorsque vous étiez ministre des Affaires étrangères.

Aujourd’hui, les résultats catastrophiques de l’économie nationale ne sont pas dus seulement au choix du néo-libéralisme auquel vous avez solidement arrimé l’Algérie alors que le capitalisme et la mondialisation ont montré leurs limites à assurer le pain et la dignité aux millions d’êtres humains jetés dans la rue, surtout dans les pays dits en développement, pour que les capitalistes puissent continuer de s’enrichir avec nos ressources. Car, même dans de telles situations, n’importe quel Algérien qui aime son pays et son peuple n’aurait pas agi ainsi. Pour moi, vous êtes plus le représentant des intérêts des grandes puissances et des multinationales que vous avez favorisées au détriment des intérêts nationaux, en dépit de votre discours trompeur sur la nation et le nationalisme.

Aussi, les résultats catastrophiques, dans tous les domaines, ne relèvent pas d’erreurs commises de votre part car si tel était le cas, vous les auriez corrigées, et vous en aviez le temps, en 20 ans. Surtout que les critiques et les conseils émis par des centaines de cadres et d’experts algériens compétents dans tous les domaines, de cadres politiques, de syndicats et de simples citoyens étaient quotidiennement relayés par la presse nationale. Mêmes vos grandes réalisations d’infrastructures, elles ont surtout profité aux oligarques mafieux qui les ont construites, avec des malfaçons et un manque d’entretien, au détriment de la sécurité des citoyens, comme on l’a constaté cet hiver.

Vous avez fait sortir de prison quelqu’un qui a été condamné pour «espionnage» au profit d’un pays tiers pour le mettre à la tête de la première entreprise du pays, pour plaire aux Américains, dit-on. Tout comme vous avez actionné votre ministre de la Justice pour bloquer l’enquête sur Chakib Khelil, ministre de l’Energie, votre ami d’enfance, pour lui épargner la prison, pour faits de corruption avec des sociétés pétrolières italiennes au détriment de la compagnie nationale Sonatrach.

Au plan politique, vous avez verrouillé toutes les institutions qui pouvaient vous contredire (Conseil supérieur de l’énergie, qui ne s’est jamais réuni), Conseil national économique et social (Cnes) mis en veilleuse, la Cour des comptes. Vous avez placé à la tête des autres institutions des personnes fidèles à votre personne et non aux lois de la République. Vous avez bloqué le rapport Issad et le rapport Sbih, concernant les réformes de la justice et celle de l’Etat.

Vous avez privatisé l’Etat en le mettant progressivement à votre service, celui de votre fratrie, de vos soutiens et alliés. Vous avez fait de la République algérienne une oligarchie de fait. La corruption, l’usage du faux, de la tromperie ont été généralisés jusqu’au plus haut sommet de l’Etat (gouvernance par procuration au Palais présidentiel d’El-Mouradia avec une présidence à vie).

Sous votre gouvernance sans partage, en 20 ans, vous avez mis en place une démocratie de façade avec une flopée de partis, de députés et d’associations servant de simple faire-valoir en utilisant la corruption, l’emprisonnement pour faire taire toute voie critique à l’égard de vos dérives, aussi bien parmi les journalistes, les avocats, les militants politiques et même les militaires à la retraite qui ont osé dire certaines vérités dans les colonnes de la presse.

Vous avez violé la Constitution à plusieurs reprises pour la mettre à votre taille de dictateur. Vous avez programmé le blocage des institutions pour empêcher l’alternance au pouvoir et une transition sereine et apaisée, quitte à provoquer le chaos, mettant en danger la sécurité nationale. «Après moi le déluge» avez-vous dit à un chef d’Etat africain en visite à Alger et qui a été choqué par vos propos.

Au plan moral, vous avez été arrogant et revanchard, en humiliant plusieurs fois les Algériens publiquement et même à l’extérieur du pays ou dans des médias étrangers, vous qui n’avez jamais accordé d’interview à un organe national, préférant n’importe quel média étranger, européen, surtout s’il faisait la promotion de votre politique. Or, dans tout régime qui se respecte, un Président doit défendre son pays, ses concitoyens. Même quand le drapeau national a été foulé dans certains pays, vous n’avez émis aucune protestation, donnant l’impression que vous ne représentiez pas l’Algérie.

Vous avez gouverné contre le peuple algérien durant 20 ans. Aujourd’hui, c’est fini. Je remercie le peuple, dont je fais partie, de nous avoir libérés de votre tyrannie et libéré la parole, grâce aux grandioses manifestations populaires du 22 février. Il a mis fin à votre «règne», vous obligeant à démissionner et à sortir par la petite porte comme tous les dictateurs qui s’accrochent au pouvoir.

Non, Monsieur Bouteflika, vous n’êtes pas un simple citoyen. Vous avez occupé la plus haute charge de l’Etat pendant 20 ans et, à ce titre, vos actes contre la nation et son peuple ne peuvent être pardonnés. Ils sont passibles des tribunaux. C’est à cette seule condition que l’Algérie pourra édifier dans la sérénité et la confiance une nouvelle République. Le tribunal populaire a déjà fait votre procès et le verdict est sans appel.

H. A.-K.

Journaliste

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

Comment (99)

    Mazouzi Ali
    15 avril 2019 - 12 h 46 min

    Ce commentaire fort juste et très intéressant ne devrait pas se satisfaire de cette accusation très justifiée contre Boutef. Il aurait fallut inclure ceux qui l’ont ramené de chez ses maîtres orientaux et placé à ce poste qu’il ne méritait pas alors qu’ils sont connu du sérail Algérien. La boucle sera bouclée.

    Kouider BenKaddour
    8 avril 2019 - 22 h 51 min

    Bien avant Bouteflika et par ordre chronologique commençons par :
    1-Rabrab et la meute .

    5
    8
    Anonyme
    8 avril 2019 - 21 h 29 min

    de ma vie je n ai vu un président s incliner et demandez pardon à son peuple , la sagesse de notre ex président est une marque d acceptation et d abdication , c est à l histoire de le juger , un vieillard malade etimpotant , vous tirez sur l ambulance madame Ait Kaci , , nous sommes tous responsables de cette situation , ou etiez vous au moment ou il fallait l empecher de toucher a la constitution ?
    il est aise de s attaquer a un vieillard mourrant !
    au lieu de regarde vers le passer cette jeunesse regarde drot devant,alors continuez a sapper votre morale et laissez nous rever et penser à un avenir meilleur , car l ANP a cautionné le 3, 4, et 5 eme mandat , il faut que les jeunes poussent leur chef au repos !

    3
    17
    Ali Paris
    8 avril 2019 - 11 h 46 min

    Bouteflika est un corrompu de premier lieu , dans la années 80 avait détourné des milliards d’euros de l’argent public , ensuite après un passage à la Mecque est revenu blanchi
    En tant qu’ algérien, je ne lui pardinnerai jamais et je lui souhaiterai un enfer bien chaud

    22
    6
      Sofyan
      8 avril 2019 - 23 h 35 min

      C assez triste de lire ce genre de lettre… En sachant très bien qu’Algerie a tjs été gouverné par une entité qui s’appelle l’Armée ! Alors venir lui faire porter le chapeau, je trouve ca très malhonnête intellectuellement ! C un peu ca notre drame nous les algeriens… On est très fort pour critiquer les autres, mais quand je vais en Algerie et que je vois cmt les gens se comportent sans aucune education, sans aucun respect envers l’autre, ca aussi c de la faute de Bouteflika ?? Malheureusement, on est un peuple de … et nous avons que des representants à notre image…

      8
      4
        Elkenz
        9 avril 2019 - 9 h 14 min

        En 1980, il n’ y avais pas l’ Euro et l’ Algérie n’ avait pas des miliards à cet époque.Mieux encore en 80 Bouteflika n’ était plus au pouvoir. C’ est toi qui ira en enfer pour mensonge.

        4
        4
    Rayah
    8 avril 2019 - 6 h 22 min

    Lorsqu’on parle de Justice, il faudrait alors aller au fond du probleme. Boutefilka n’etait pas tombe du ciel en 1999, il n’avait pas pris le pouvoir par force. Les decideurs ont fait appel a Bouteflika , la Presidence lui avait ete offerte. Les decideurs nous doivent une explication. Le 1e mandat 1999-2004 avait ete quand meme encourageant mais helas les fractures commencaient a apparaitre en 2005 et coincidaient avec les premiers signes de la maladie. Le fait d’envoyer le President se faire soigner en France etait un acte de desespoir, la reputaion de notre pays a pris un mauvais coup et la dignite du citoyen a ete serieusement affectee. Le debut de manque de confiance en notre gouvernement a commence et les responsables de cette situation nous doivent une explication. L’entourage politique du President qui ne cessait de nous repeter faussement qu’il etait en bonne sante nous doit une explication . La famile du President aurait du insister a le retirer a la fin du 2e mandat et lui eviter ce cauchemar qu’il vit depuis, elle nous doit une explication. Finalement la justice doit prouver que Bouteflika etait totalement responsable de ses decisions. Il faut expliquer pourquoi notre systeme politique ne concoit pas un Vice President juste en cas de Plan B. Il est fort possible que les courtisans autour du trone ne s’entendaient pas quant au choix du Vice President car chacun se voulait legitime candidat et il y avait risque de rupture au sommet.

    14
    3
    Abdellatif
    7 avril 2019 - 23 h 11 min

    C’est dans le meilleur des cas d’une naïveté Maléfique que de de nous produire encore un copy-paste de nations qui n’en sont plus et n’ont plus aucune « rahama »
    montrons que nous somme capables de donner un exemple comme il ne s’en fait plus. Regardons le positif de ce qui a été fait et évitons maintenant que les temps sont mûres de laisser la possibilité à ceux qui gouverneront de refaire les erreurs et fautes que nous subissons. Faut se dire que nous avons aussi une part de responsabilité dans tout cela.
    Vous n’avez aucun pouvoir et vos commentaires sont sans appel sans pitié comment peut-on se projeter avec des sentiments primaires.
    Passons pour l’Amour du Ciel et regardons maintenant avec vigilance droit devant.
    Affectueusement Abdellatif

    7
    14
    Anonyme
    7 avril 2019 - 20 h 40 min

    «Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algérie patriotique».
    ———————————————————————————————————————————————-
    Mouai, je peux comprendre une telle mise au point, mais je demeure tout de même convaincu que vous devriez plutôt être fiers de permettre ainsi à la vérité de se dire, de s’afficher, de s’exposer toute nue et dans toute sa splendeur, sur votre site.
    En tous cas, moi, je me suis régalé du fait de pouvoir enfin lire ce qu’on n’a jamais osé publier sur les grands et impardonnables méfaits de fakhamatouhoum wa hachiyatouhou. Et pour ce qui me concerne, ces derniers ne sauront qu’une fois devant Allah si je leur pardonne ou pas.
    Je les ai enduré pendant vingt longues et interminables années. De ce fait, j’ai appris la patience et ne suis nullement pressé. Ils attendront donc toute l’éternité s’il le faut !

    6
    6
    Citoye
    7 avril 2019 - 19 h 15 min

    Tres bien dit bravo pour votre contribution.
    Vos ecrit sonne comme une realité cuissante
    Dans notre grand pays.
    Nous demandons justice pour toute ces malversation maffieuse.

    11
    4
    Anonyme
    7 avril 2019 - 19 h 09 min

    M…! On a des journalistes pareils!
    De quoi s’arracher les cheveux!

    lhadi
    7 avril 2019 - 18 h 48 min

    Il me parait utile et même salutaire, que le peuple algérien s’impose à lui-même un effort de lucidité sur les épreuves et les tourments , les erreurs et les échecs que l’Histoire avait imposé à notre pays.

    Plus encore que le passé, c’est l’avenir qu’on doit évoquer pour insister sur la nécessité de construire ensemble un Etat fort, une République solide, une Algérie apaisée, moderne, prête à s’affranchir de tout dogme idéologique et, à saisir, sans idée préconçue, les formidables opportunités que lui offre, dans tous les domaines, un monde qui n’a jamais paru aussi ouvert, prometteur, même s’il n’a jamais rien perdu en lui-même de sa complexité.

    Je reste plus que jamais convaincu que les grands problèmes auxquels l’Algérie est confrontée – à commencer par les derniers événements – ne peuvent être résolus sans une prise de conscience et une volonté d’entente collectives seules à même d’accompagner l’entrée de notre pays dans le troisième millénaire et d’y faire fructifier ses atouts. Ce millénaire s’annonce porteur de bouleversements gigantesques, qui seront probablement la source d’autant de progrès et d’innovations que de drames, de crises, de conflits et d’instabilité.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    5
    4
    Vangelis
    7 avril 2019 - 16 h 25 min

    Je n’ai jamais compris pourquoi des algériens défendent l’indéfendable en trouvant des excuses au pire président que l’Algérie ait connu.

    Les résultats sont là. Et ils sont tous catastrophiques sauf pour les pontes, les apparatchiks et autres proches du régime qui ne se soucient guère du quotidien algérien et pire encore de l’image dégradée du pays que ce système a contribué volontairement à démolir.

    A ces algériens qui pensent que leur président et son régime ont fait des miracles qui ne sont que chimères en comparaison des sommes énormes dépensées et surtout tirées du sous sol algérien, épuisables par nature, et au détriment des générations futures, il n’y que les classements mondiaux qui les contredisent sans même parler de la mal vie de plusieurs pans de la société algérienne qui se sont clochardisés avec les politiques économiques, sociales, culturelles contre tout entendement.

    Je remets les classements de l’Algérie établis par le World Economic Forum qui démontre aux failloteurs et autres manger de cachir que ce qu’on leur raconte n’est que vue de l’esprit et fanfaronnade d’un régime à bout de souffle et dépassé.

    L’Algérie est classé 88e sur les 137 pays évalués.

    Corruption : 85ème rang- Institutions : 88ème rang –
    Performance du secteur public : 81e rang –
    Sécurité : 54e rang –
    Infrastructures : 93ème rang –
    Environnement macro économique : 71ème rang –
    Santé/Éducation : 71ème rang –
    Enseignement Supérieur et Formation : 92ème rang –
    Marchandises et Efficacité du marché : 129ème rang –
    Efficacité du marché du travail : 133ème rang –
    Développement du marché financier : 125ème rang –
    Etat de préparation technologique : 98ème rang –
    Taille du marché : 36ème rang –
    Sophistication des affaires : 122ème rang –
    Innovation : 104ème rang.

    S’agissant des mesures incitatives à l’investissement, le pays se situe à la 98ème position

    35
    4
      Anonyme
      7 avril 2019 - 18 h 57 min

      Madame H.AK. Je ne vous cache pas que je suis sidéré par votre éclatant article Je ne crois pas avoir lu quoi que ce soit de vous auparavant (J’en fait mon mea culpa) Toutefois étant lecteur assidu de la presse nationale et international en ce qui concerne mon pays je n’ais jamais vu que ayez demander de faire passer en jugement les tortionnaires et violeurs du peuple Algériens lors de notre guerre de libération Ni d’avoir lu que vous vouliez faire passer en jugement Les grands criminels du XX ème siècles (Je cite en vrac Le Doktor Kauchemar et son acolyte BHL pour le génocide des Peuples Somaliens ou Yougoslaves encore moins les Bush père et fils pour les massacres des peuples d’Afghanistan d’Iraq de Palestine Ceci et bien d’autres choses Il vous était plus facile de répéter les mots d’ordre de Mon François Gèze sur Fr24 ou M.Juan Gomez sur RFI ou l’association des harkis Qui exigent de juger Tous les dirigeants Algériens pour crimes de guerre et de crime contre l’Humanité Passons à votre série d’inepties économiques Je ne vous en voudrez pour votre analphabétisme économique Mais en égrenant ces griefs ce n’est nullement le procès de Bouteflika mais celui de l’Algérie et celui de la Révolution Algérienne à Titre d’exemple devrions nous rappeler ainsi qu’a tous ceux qui ont pris l’habitude de nous étaler les classement et autres comparaison Que l’Algérie était en 1962 une population à 98% d’analphabètes Aujourd’hui nous avons 45% de la population à l’école Malgré la soi disant crise financière les transferts « Dit Sociaux  » sont toujours de même niveau Concernant la médecine que vous critiquez en 1962 Combien de structure sanitaires Aujourd’hui nous couvrons environ 80 % du territoire et environ 85 % de la population avec pratiquement éradication des grandes pandémies ‘La poliomyélite la tuberculose pratiquement toutes les maladies infantile Je suis convaincu au vu de vos déblatérations que vous n’avez jamais voté (Donc pas de devoir citoyen) Ce n’est pas en venant déverser votre venin que vous fairez avancer quoi que ce soit Aujourd’hui la masse a besoin d’analyse de faits concrets et nullement de blabla de tayebettes el hamam Après 1979 le peuple a désiré d’abandonner le socialisme et préféré le capitalisme grâce à des gens comme vous qui vendaient le capitalise comme seule et unique solution pour avoir des magasins bien achalandé et rien ne manquera C’est la campagne de pression sur le gouvernement pour importer des véhicules (Mais seulement français ) Vous faisiez partie de cette petite bourgeoisie qui préférait « le Gruyère » au tube d’acier et le rond à béton Après 37 ans de sécheresse la population n’avait plus rien à boire vous avez soutenu que seule la solution française (Importation de centrale de dessalement de mer à énergie nucléaire ) Heureusement l’ANP a opté pour d’autres solutions et aujourd’hui la population peut boire à satiété Vous persistez à vouloir absolument à massacre le cheptel national juste pour satisfaire des égos. Je pourrais continuer à démonter vos inanités mais connaissant cette petite bourgeoisie qui comme le dit notre vieux proverbe  » C’est une chèvre même si elle vole » En vous souhaitant une excellente journée

      19
      12
        Anonyme
        7 avril 2019 - 20 h 57 min

        Heu… on se demande bien pourquoi le peuple algérien s’est alors soulevé !?! C’est surement par… ingratitude, n’est-ce pas ?

        9
        2
          Anonyme
          8 avril 2019 - 8 h 46 min

          Vous remarquez que le peuple algérien s’est soulevé pour la dignité, pour changer de régime et chasser les kleptocrates, pas pour dire qu’il crevait de faim. Pas une seule pancarte.

          8
          2
      Anonyme
      7 avril 2019 - 21 h 17 min

      Le classement général de l’Algérie, tous secteurs confondus, serait donc : 98,66ème sur 137 pays.
      L’Algérie se retrouve ainsi à – 30,16 points du classement général moyen (68,50ème).
      D’aucun trouveront encore l’occasion d’affirmer, toute honte bue, qu’il s’agit là d’un classement très honorable «grâce à la clairvoyance des politiques de fakhamatouhoum qui surpassent celles de la Suède et de la Norvège réunis».

      6
      1
    Les martyrs sont revenus ces 7 semaines
    7 avril 2019 - 16 h 21 min

    Oui c’est ça. C’est exactement le storyboard telling que nous a inculqué la France pour nous faire oublier les massacres qu’elle a commis depuis 1830.
    Les résidus, les amnésiques, les larbins, les harkis (déclarés ou infiltrés) , continuent, lors des commémorations à nous parler de:
    – la France coloniale
    – l’armée coloniale
    – listi3mar
    Nous les aînés savons plus ou moins de qui il s’agît. Mais nos jeunes, qui sont majoritaires le savent vaguement et leurs enfants, eux, n’en sauront rien.
    Surtout qu’on a laissé passer des lois à l’Assemblée française disant que la colonisation par la France était un bienfait pour l’Algérie
    Dans le même temps on monte une cabale comme Boumaza le président du sénat parce qu’il a eu le culot de fonder l’association des massacres du 8 mai 1945 et surtout qu’il voulait faire passer une loi au parlement condamnant le génocide français en Algérie.
    Ce qui provoqua la panique dans l’hexagone que notre Premier ministre (devinez qui c’était) rassura en déclarant que « ce n’était pas d’actualité ».
    On invita alors Chirac et on lui dressa l’estrade sur le beau monument au morts du Front-de-mer. On cacha les versets coraniques glorifiant les martyrs. Coïncidence ou pas, l’estrade faisait face au consulat du Maroc dont le drapeau flottait pendant le discours.
    Puis on invita Sarkozy qui déclara à Constantine dans son discours à l’Université que « Constantine était la Jérusalem de Maghreb ». C’était en 2008. On débattait encore sur la possibilité de réviser la Constitution pour permettre un 3e mandat. Ce n’était pas encore acquis. Mais Sarkozy, heureux de l’accueil, déclara lors de la conférence de presse conjointe avant de quitter l’Algérie, que  » le président algérien venait d’accepter de faire une visite d’Etat en France l’année prochaine après les élections ». Sous-entendu : que le référendum de la révision serait une formalité comme le serait la réélection du locataire qui allait changer le bail en titre de propriété.
    Enfin on invita Hollande qui permit le 4e mandat contre l’ouverture de nos frontières sud au flux ininterrompu à ce subsahariens qui défigurent nos villes et bis villages.
    Sur le plus grand Injaz qui redonna à l’Algérie sa place dans le monde, c’est la rémission du Maroc au sein de l’Union Africaine.

    12
    2
    Lghoul
    7 avril 2019 - 14 h 53 min

    100% d’accord. Eh oui quand on jongle avec les miliards du peuple on vit longtemps et tres bien. Sauf que la nuit, pendant que vous celebrez avec des coupes de champagne, les milliards voles au peuple a geneve et dubai, l’algerien lambda cherche les poubelles a alger, oran, et annaba. Tout cela sans mentionner les mourroirs que vous appelez hopitaux. La vie est facile et belle quand on vit loin du peuple.

    28
    Ali +
    7 avril 2019 - 14 h 39 min

    Le traître qui ne craint ni l’histoire, ni le peuple et même pas Dieu le tout puissant, à part Pharaon personne d’autre

    25
    3
    Kassaman
    7 avril 2019 - 14 h 08 min

    Mme Houria aït kaci, vous écrivez:
    « Aujourd’hui, à cause de votre politique économique, de capitalisme sauvage profitant aux classes de compradores et d’oligarques corrompus et corrupteurs dont vous vous êtes entouré et dont vous avez défendu les intérêts, l’Algérie a perdu son tissu industriel. Le pays ne produit plus rien et importe tout ce qu’elle consomme. Sa dépendance de la seule exportation des hydrocarbures est toujours totale. »

    Vous devriez avoir honte d’écrire pareil énormité!!! mais vous vivez sur quelle planète??? L’Algérie ne produit rien et importe tout ce qu’elle consomme??? Les niveaux de production sont en plein boum, nous avons le meilleur niveau de vie d’Afrique, la plus grande espérance de vie, le plus grand nombre d’étudiant par habitant de tout le continent.
    Avez-vous entendu parlé des marques: condor, iris, eniem, benamor et des centaines d’autres.
    Avez-vous entendu parlé de nos exportations de produits agricoles?
    Avez-vous entendu parlé de nos exportations de ciment?
    Avez-vous entendu parlé de nos exportation de smartphones?
    Avez-vous entendu parle de nos exportations de machine agricole?

    Comment devant cette cécité pouvons-nous alors donner un quelconque crédit au reste de votre analyse?

    17
    62
      Abdel cadre
      7 avril 2019 - 14 h 34 min

      Un cireur de babouches en service commandé pour défendre l’indéfendable.

      32
      7
        Anonyme
        7 avril 2019 - 17 h 35 min

        Ce que dit Kassaman est la vérité. Ce n’est pas parce que l’on veut éjecter notre clique de kleptocrates que l’on doit noircir le tableau pour mieux servir la soupe à nos ennemis qui braillent à la première occasion que l’Algérie n’a rien construit depuis l’Indépendance et qu’on crève de faim.

        10
        11
        Linda
        7 avril 2019 - 20 h 08 min

        Heureusement que le ridicule ne tue pas. Tu dois revoir ta copie, mon frère. Si tu crois que 40 millions pourront survivre avec l’aide de gadgets, tu te mets, non pas un doigt dans l’oeil, mais deux doigts dans les yeux. LoL…

        6
        2
      Lghoul
      7 avril 2019 - 14 h 45 min

      100% d’accord avec toi: Vous avez le meilleur
      niveau de vie et vous vivez plus longtemps que tous les algeriens a el mouradia, le golf, hydra etc. Quand une personne jongle avec des milliards du peuple, se la coule douce a geneve et dubai, on vit mieux. Mais la nuit, pendant que vous celebrez vos milliards avec des coupes de champagne, les algeriens cherchent les poubelles a alger, oran, canstantine et annaba. Donc tout va tres bien monsieur le marquis.

      29
      4
      DOUAR-B
      7 avril 2019 - 15 h 58 min

      [email protected] ridicule ne tue pas sinon,il aurait fait un massacre chez lècheurs de babouches,estime toi heureux

      16
      3
    MENSONGES CLANIQUES
    7 avril 2019 - 13 h 40 min

    A : Houria Aït Kaci
    Vôtre partialité obsessionnelle focalisée sur Bouteflika fait de vous une personne clanique partisane des oeillères.
    Vous parlez au singulier et vous nous dirigé sur un terrain qui ne tient compte que du capitaine du navire.
    En omettant volontairement de prendre soins de ne pas parler de son équipage.
    Ces milliers de personnes dispatcher autour de lui dans son entourages proche.
    Et les autres responsables aux différents postes de commandes liés à la gestion du pays .
    Les maires , les entrepreneurs , les directeurs d’entreprises d’état et du privé , les préfets , les ministres , les députés , les Sénateurs , les parties politiques, d’oppositions , les médias , les journalistes. ……….
    J’arrête là car la liste est trop longue.
    Il est incontestable que vous êtes de parti pris dans ce que vous dite avec une frange clanique.
    Vous êtes pour l’ancien monde l’ancien système par vôtre partialité vos manipulations d’esprit.
    Arrêtés vos commérages de conciergerie et de bas étages.
    Les algériens ne peuvent plus vous sentir.
    Les manipulateurs DÉGAGÉES.

    13
    51
      Alizé
      7 avril 2019 - 14 h 17 min

      Bravo Houri, Bravo liberté, les complices et cireurs de babouches doivent retourner chez eux au Maroc, l’Algérie est un pays de liberté

      38
      8
    Djazairi Horr
    7 avril 2019 - 12 h 45 min

    Bravo! et encore bravo! madame Ait Kaci, vous avez tout dit, vous avez résumé le règne de Boutef en quelques lignes; ce qui nous inquiète par contre après le départ de ce roi sans royaume, c’est tout ce beau monde qui était là à le vénérer et qui cherche aujourd’hui à se disculper comme s’ils étaient étrangers à tout ce qui s’est passé à l’image de: Ouyahia, Sellal, Zoukh, Bedoui, Ould kaddour… et surtout Louh, qui a pesé de tout son poids sur l’appareil judiciaire pour le mettre à son service; lui aussi sa place est devant un tribunal qu’il a su museler durant toutes ces années. Encore une fois bravo madame, vous êtes de ces femmes qui font la fierté de l’Algérie « rabbi y kathar amthalek » ( que dieu multiplie vos semblables).

    47
    10
    VISION 5/5
    7 avril 2019 - 12 h 34 min

    Un Bouteflika peut en caché un autre;l’inspecteur de douane qui à empècher Ali le voleur;Haddad le corrompus à été licencié de son poste par ses supérieurs,que tout le monde signe une pétition ou sortir à nouveau dans la rue,que ce père hors pairs puisse reprendre sont travaille avec une forte récompense,il nous faut des hommes courageux comme cet homme de valeurs et de principe

    37
    4
      Lghoul
      7 avril 2019 - 15 h 09 min

      Les escrocs et la mafia ne se cachent plus. Ils sortent et agissent a decouvert. La justice du peuple va vous ratrapper. Vous avez affaire a 41 millions d’hommes et de femmes DECIDES comme un seul bloc.

      17
      1
    Anonyme
    7 avril 2019 - 12 h 06 min

    Cette « journaliste » régionaliste à souhait n’ a surement pas de retroviseurs pour voir ou nous étions en 1999 et ce que nous sommes réellement en 2019. Dans cet article fumeux, sa plume n’ a rien inventée, elle n’ a fait que reprendre des traits picotés des discours haineux des détracteurs de Bouteflika et par ricochet ce que ses enseignant appelle communément « le clan d’ Oujda ». Je défi tous les colporteurs de la propagande du tout noir que Boulteflika a fait bcp , pas tout bien sur, mais bcp certainement.Plaidoyant pour une commission neutre qui nous fera un bilan honnete et sincére des des 20 ans de Boutef et delà on pourra ouvrir le grand débat. Ceux qui sont encore en 1962 ne peuvent prétendre connaitre ce qui se passe en 2019.

    9
    47
      Farida
      7 avril 2019 - 14 h 59 min

      Regionaliste ? C’est quoi tout cela ? Du n’importe wuoi. Alors c’est mieux que de vendre son pays aux services etrangers !!! FAKOU. Vos contre pieds ne marcheront plus.

      15
      2
      Anonyme
      7 avril 2019 - 15 h 46 min

      Si Bouteflika avait fait au moins une chose de bien par exemple un hôpital digne au lieu d une mosquée pour sa grandeur il n aurait pas été se soigner à l étranger en laissant ces citoyens mourir par manque de moyens dans les hôpitaux….et ça ce n est qu un des reproches qu on peut lui faire ,il y a aussi la construction de millions de cages à poules sans aucun lieu de vie sur les meilleures terres agricoles qui est aussi un crime contre le pays..

      19
      4
    Anonyme
    7 avril 2019 - 12 h 05 min

    Mettons plutot toute notre energie a construire notre pays. Mettons nous au travail honnete. Prouvons d abord, par notre integrite, notre serieux et notre patriotisme concret que Bouteflika a faute.

    24
    1
    Chelabi
    7 avril 2019 - 11 h 39 min

    Il ne se passe pas un jour sans que l’on nous sorte, ici ou là, un point de vue ou une ‘réflexion’ qui traite des choses qui divisent, histoire de faire diversion et faire avorter cette révolution tranquille .
    Alors que les citoyens planchent sur les voies et moyens pour entamer la transition vers une sortie de crise, de petits malins se plaisent à créer les conditions idoines pour qu’il y ait une reprise en main musclé de la part de ce système.
    Bouteflika, c’est du passé. Désormais, il appartient aux historiens d’écrire son histoire. Ce qui est certain, c’est qu’il ne restera pas dans les bons souvenirs des algériens. Ceci étant dit, Il y a des gens qui ont divers points de vue sur cette question de pardon. Certains sont pour, d’autres sont contre. Tous ont, d’une façon ou d’une autre, raison car ils font valoir des arguments moraux ou légaux pour étayer leur position. Ce qui n’est pas bien c’est de douter de la parole de quelqu’un même si ce quelqu’un nous a habitués aux entourloupettes.
    L’homme a demandé pardon, il n’appartient à personne de douter de sa sincérité. Tout au plus on rétorquera qu’on ne pardonnera pas et on aura raison. Mais tenter de lire dans l’âme et la conscience du bonhomme, c’est un peu fort de café!
    Je n’aime pas Bouteflika mais j’aime moins encore les excès quels qu’ils soient.
    Je reviens à l’essentiel. Ces questions bien qu’importantes ne sont pas prioritaires dans le contexte actuel. Aujourd’hui, nous voulons veut rester unis pour changer ce système. Si nous ne le faisons pas pendant les quelques semaines à venir, nous aurons un pays déchiré comme jamais et les harragas reprendront la mer, la criminalité augmentera et le peuple sera et restera désespéré pour le demi siècle à venir. Même la sécurité nationale sera en danger et ce n’est pas peu dire.
    Demander maintenant des comptes à Bouteflika, à son clan, aux voleurs, aux malfaiteurs, aux corrompus et aux corrupteurs qui ont siphonné les richesses de ce pays, c’est courir le risque de mettre le pays à feu et à sang.
    Je le dis et je le répète: ces gens ont de quoi alimenter une contre révolution grave car ils ont l’argent et les réseaux. De plus, les pauvres et les désemparés ne manquent pas en Algérie.
    Alors, svp invitez les gens de la société civile à produire des réflexions sensées qui éclaireront l’opinion sur la possibilité de réussir cette transition et laisser ceux qui aiment patauger dans la fange dans l’ombre. Ils finiront bien par s’arrêter quand ils sentiront qu’on ne leur accorde aucun intérêt.
    Ce sera autrement plus constructif !

    15
    6
    Hakim, exilé
    7 avril 2019 - 11 h 39 min

    Le premier souhait de justice du peuple est réalisé, exit Boutef de son trône.
    La suite serait de rester vigilent, comme l’a dénoncer Zeroual, de toute manipulation de la part des militaires qui ont toujours placer leurs marionnetes à la tête de la pyramide mafieuse opaque et tantaculaire, qu’il faudra aujourd’hui démanteler et lui couper la tête pour que la corruption, le détournement de fonds public et les évasions des fonds bancaires soient exemplairement et lourdement puni par un pouvoir juridique indépendant.
    Le pouvoir ne doit plus être la prérogative du seul président, mais d’une fédération constitutionnelle et populaire.

    Anonyme
    7 avril 2019 - 11 h 28 min

     » Le pays ne produit plus rien et importe tout ce qu’elle consomme.  » Cette phrase là je l’entends sur tous les plateaux et je le lis sur tous les sites ad nauseam par des Algériens aussi bien que par des étrangers. J’ai même entendu sur France 24 que l’Algérie n’avait que des micro-entreprises riquiqui, zéro industrie. L’argument-massue: l’Algérie importe jusqu’à de la mayonnaise.
    Ça commence à bien faire: à vouloir diaboliser le régime, on en perd toute mesure. Les gens qui racontent ces bobards doivent avoir un sérieux mépris pour le peuple algérien, qu’ils imaginent tellement c…qu’il s’est laissé tondre à ce point la laine sur le dos sans jamais réagir.
    Les Algériens qui vivent au pays savent bien que tout ce qui remplit le panier de la ménagère standard de n’importe quel pays développé est made in Algérie, que leur logement est équipé en électro-ménager algérien, que leur smartphone est algérien, que le contenu de leurs placards et de leurs frigos ou congelos est algérien.
    Chez moi la maison a été construite en matériaux algériens du sol au plafond, peinte, équipée en éléments de cuisine et sanitaires algériens. Les meubles, les textiles, la literie sont made in bled, la papeterie, les fournitures scolaires sont algériens, j’en passe et des meilleures. La seule chose chez moi qui soit made in ailleurs ce sont les chaussures et les vêtements hormis la bonneterie et linge de corps, pour ça nous sommes comme tout le monde, nous nous reposons sur la Chine et autres. Et je ne parle que de mon humble niveau de consommateur, au niveau des fournisseurs industriels l’Algérie fabrique énormément de choses. Nous avons d’énormes usines, souvent les plus grandes d’Afrique dans un tas de domaines: textiles, verre plat, ciment, acier, aluminium, matériel agricole, camions, médicaments.
    Enfin si l’Algérie importe de la mayonnaise, ce qui est pur gaspillage pour un produit d’une extrême médiocrité ce n’est pas pour répondre à un besoin fondamental de la population mais plutôt à celui d’un baron de l’import-import. Quoi qu’il en soit, la France aussi importe du ketchup des États Unis ou de la marmelade d’Angleterre, ce n’est pas pour autant qu’on hurle quelle ne sait rien faire; au contraire, c’est juste un luxe qu’elle peut s’offrir. Comme nous dans les années de vaches grasses.
    Pour le reste, la seule nourriture que nous avons besoin d’importer, ce sont les aliments que le climat ne permet pas de produire sur place: blé tendre et lait faute d’herbe grasse, vu que nous sommes un pays semi aride. Tout comme la France est bien incapable de produire des dattes et des noix de coco, du café ou des ananas venus de pays exotiques.

    28
    9
    passager
    7 avril 2019 - 11 h 21 min

    Vous avez bien résumé les méfaits de l’ancien président , on peut ajouter aussi :
    1-de nous avoir humilier en 2007 quand le ministre des moudjahidine s’est exprimé sur Sarkozy , il a pendu un communiqué humiliant pour le monsieur et rendre hommage à sarkozy et pire il a pris l’avion pour paris pour supplier sarkozy de ne pas annuler sa visite , ..un voyage à paris que les medias publics n’ont pas pu qualifier puisque imprévu , alors ils ont dit à l’époque que c’est pour préparer la visite de sarkozy en algerie ….
    2-d’avoir humilier l’université en la personne de cet enseignant universitaire d’Oran (il a failli le frapper ) alors qu’il se plaignait d’un simple problème professionnel .
    3–d’avoir éloigner toutes les personnes responsables ayant une certaine personnalité (Benbitour chef du gouvernement , Rahabi ministre ,boumaza au sénat ,mentouri au CNES etc )
    4-son oeuvre a produit un parlement cadenassé , un chef de gouvernement clown , un autre ministre clown , un ministre de 24 heure , des hauts responsables qui se chamaillent en direct , une Algerie humiliée par un ministre d’un petit pays de bedouins du golf ,…c’est ça apparemment جزائر العزة و الكرامة
    …la liste est longue , ce ne sont pas des erreurs ni des maladresses , …mais bien des mesures bien pensées pour detruire le pays

    26
    4
    Anonyme
    7 avril 2019 - 11 h 10 min

    que les harragas qui gisent au fond de la méditerranéenne lui pardonnent ??
    j’en doute

    23
    4
    Anonyme
    7 avril 2019 - 11 h 02 min

    Vous avez tout dit, ce n’était plus la construction et la préservation des richesses du pays en faveur du Peuple Algérien, mais le remplissage des poches des proches de cette famille de despotes et de certains états qui pouvaient se servir chez nous en toute légalité et sans aucun scrupule.
    Enfin Peuple tu t’es réveillé, mais surtout lève toi du bon pied !!!!!!!

    23
    3
    Touareg
    7 avril 2019 - 10 h 56 min

    C’est un procès politique qui n’est pas passible de peines pénales qu’on le veuille ou pas. Nous n’ avons aucun instrument juridique pour accuser un ancien président, sauf pour haute trahison, ce qui n’est pas le cas dans ce qu’on l’accuse.

    12
    15
    elhadj
    7 avril 2019 - 10 h 54 min

    Madame ,vous avez résumé sommairement les méfaits commis durant ces 20 dernières années par un président avide de pouvoir ,ayant abuse de la confiance qui lui a été accordée par le peuple,dilapidé les ressources de la nation, qui a été chassé par le peuple après avoir ruine le pays ,l ayant laissé aux mains de pseudo opérateurs mafieux qui ont vide les caisses avec la complicité de gestionnaires véreux au niveau des institutions et notamment des banques leur accordant sans garantie en contre partie des crédits en milliers de milliards.n a t on pas vu récemment au niveau de certains médias TV l étalage révoltant de dossiers de mis en cause de personnes et des banques.Et avec tout çà , quel culot de demander pardon après ce triste constat. devenu simple citoyen ,les abus de traitement a l Etranger, l utilisation a titre personnel de moyens de l Etat, avion a titre personnel et frais hospitaliers exorbitants ne seront plus tolérés.celui ci se fera traite ici en Algérie au même titre que les citoyens pour qu il réalisé qu il n a rien fait durant son règne pour améliorer le secteur sinistre de la sante entre autres. ni pardon ni oubli des malheurs subi par le pays et le peuple

    25
    5
    Anonyme
    7 avril 2019 - 10 h 47 min

    FAIT CROIRE QUE BOUTEF N AIMAIT PAS LES PAUVRES IL S EST ENTOURER DE FAUX RICHES QU IL CRÉE A COUP CORRUPTION c est un peu farfelu,, mais ,,possible
    POUR CE QU IL JUSTICIABLE OU PAS GÉNÉRALEMENT ÇA SE PASSE DANS LES PAYS DE DROIT CE QUI N EST PAS LE CAS EN ALGÉRIE,,?!?!

    9
    4
    Anonyme
    7 avril 2019 - 10 h 43 min

    Lorsqu’on parle de marocain, il faut à mon sens faire la différence entre le peuple et le makhzen. Il faut donc à chaque fois préciser marocain du makhzen ou peuple marocain. Je pense que le peuple va un jour se soulever pour clouer le bec à cette royauté du fonds des ages qui a inspiré nos dirigeants déchus grâce à sa majesté le peuple algérien.
    Le peuple marocain et le peuple algérien sont après tout issus des mêmes souches et ce sont les politiques qui les ont « séparés » (diviser pour régner).
    Le système marocain et le système algérien utilisent cette division pour se maintenir au pouvoir. Chaque système désigne l’autre d’ennemi. L’ennemi est l’outil par excellence de s’attirer « l’adhésion » du peuple. Donc sciemment ou inconsciemment les deux régimes se rendent service pour le seul but de conserver le pouvoir et de disposer exclusivement de l’argent public pour des visées d’enrichissement national et international illicite.
    Bien amicalement à vous.

    11
    5
    Souk-Ahras
    7 avril 2019 - 10 h 08 min

    Aux avocats autoproclamés à la défense du désormais simple citoyen Abdelaziz Bouteflika, je dis bonjour.
    L’avocat de la partie civile que je m’empresse d’être leur soumets deux principales constatations :

    1/ Quelle réponse apporteriez-vous aux malheureuses mères éplorées des jeunes disparus en mer, par centaines faut-il le préciser, qui ont préféré courir le risque de servir de pâture aux poissons, plutôt que de « pourrir » en « hitistes » ignorés et méprisés du système bouteflikien ?
    Votre âme et conscience pourrait-elle nier la réalité d’un homicide préétabli et consenti en haut lieu ?

    2/ Jugez en votre âme et conscience ce qui suit :
    Par définition, un « système » est un ensemble d’éléments COORDONNÉS par une loi, une doctrine, une théorie. (système m étaphysisue de Descartes, système monétaire, d’irrigation, social, contrôle-commande, informatique, etc…).
    Qu’est-ce-que le système bouteflikien ?
    Tout comme l’hydre, il est pluricellulaire, métastasé, donc difficile à combattre.
    C’est un ensemble d’institutions pourries jusque dans leurs entrailles profondes (conseil constitutionnel, conseil de la nation, parlement, sénat, ministères, wilayas, daïras, APC, APW, etc), gérées par des méthodes de gouvernance particulières (autoritarisme, népotisme, dictature, médiocratie, clientélisme, hogra etc), le tout RÉGENTÉ par un mode de gouvernement despote supposé présidentiel.
    Cet ensemble a été consolidé en toute conscience par et durant tout le règne de Bouteflika.
    Comme décrit, cet ensemble est une arme de destruction massive, un champ miné où il sera difficile et hautement dangereux à la nation d’avancer et évoluer, que le désormais simple citoyen Abdelaziz Bouteflika a délibérément omis de désamorcer avant de quitter la scène ; alors qu’il lui eût suffit de « claquer des doigts » pour répondre positivement aux revendications légitimes de son peuple.
    N’est-ce-pas là un crime qui mérite le tribunal des lois et l’écriture du verdict dans les pages de notre Histoire ? 

    P.S. Bouteflika demeure aujourd’hui suffisamment lucide pour comprendre qu’un embrasement général n’est pas une simple fiction. Il sait aussi que même démissionnaire, il peut agir dans le bon sens jusqu’à la fin légale de son mandat courant. Fera-t-il un ultime geste d’apaisement envers la nation en guise de « baroud d’honneur » ? J’aimerais y croire ! Mais… « Chat échaudé craint l’eau froide ».

    8
    5
    EL HAWESS
    7 avril 2019 - 9 h 57 min

    Regardez bien le portrait de ce traitre;et analysez vous bien son regard trahison envers le livre sacré le Coran,s’il a trahi le Coran,il est capable de trahir sa propre mère;et pourtant tout nos vrais combattants nous ont prévenus;comment faire confiance à celui qui à pleurniché des longues sur minutes sur la tombe du plus grand criminel de tout les temps le traitre Hassan II;Dis-moi ce qui tu fréquente,je te dirais qui es-tu

    21
    7
    Ping Pong
    7 avril 2019 - 9 h 43 min

    Je cautionne votre article sans modération. Je n’aurais pas fait mieuX. Très belle vérité madame Bravo.

    29
    5
    Abou tamtam
    7 avril 2019 - 9 h 03 min

    Tout est dit et avec force. bravo Madame!

    27
    6
    صالح/ الجزائر
    7 avril 2019 - 8 h 57 min

    Pour quelqu’un qui se vantait d’avoir 3 cm plus que Napoléon, mais qui malheureusement ne s’embarrassait pas d’aller se soigner dans les hôpitaux du pays de ce dernier , et qui n’avait pas voulu être un trois quarts de président , le jugement de la poubelle de l’histoire est pire et plus dure que le jugement des tribunaux , surtout quand il s’agit d’une personnalité narcissique , «Après moi le déluge» , dont la politique économique était orientée dans la direction à se servir , à servir le clan et à servir les intérêts des puissances étrangères proches et éloignées afin d’avoir leurs permissions à s’éterniser à vie aux palais présidentiels , même si cette politique était contre les intérêts suprêmes du pays et de la nation , et avait ruiné l’Algérie .
    Le pays pétrolier qui est devenu importateur de dérivés du pétrole.

    32
    8
    Anonyme
    7 avril 2019 - 8 h 51 min

    Les reproches sont partagées, l’auto critique doit se faire, sans complaisances
    Le peuple , et ses élites, oppositions, et intellectuels opportunistes, ont laissé faire, trop , jusqu’au laxisme
    La complicité, la résignation, le fatalisme,…..
    Et tout d’un coup, nous sommes tous devenus des « révolutionnaires », critiques, opposants,……
    C’est vrai à un système corrupteur- corrompu, diviseur des rangs, rusé, fermé,
    Au fil du temps devenu impopulaire
    Le projet de société, et de système d’avenir, pour l’Algérie, n’est pas encore claire, trop de flou
    Les opportunistes, les extremistes, les radicaux ne manquent pas d’avancer leurs pions, et de se renforcer
    Pour tenter de détourner « la révolution », pour faire appliquer leurs programmes, et leurs agendas antérieurs
    Comme en Mars 1962, et l’histoire des nombreux « moudjahidines » de la 25 ème heure
    Qui venaient de renforcer l’Armée des frontières du clan militaire putschiste , et son entrée à Alger
    Au mois de Septembre 1962 pour renverser le G.P.R.A civil, légitime, et populaire
    De Ferhat Abbas – Ben Youcef Ben Khedda

    20
    4
    Samgo
    7 avril 2019 - 8 h 38 min

    Pour avoir assassiné 126 Kabyles je ne vous pardonnerai.pour avoir laisser mourir des milliers de jeunes en méditerranée je ne vous pardonnerai pas. Pour avoir placé des corrompus et des corrupteurs au sommet de l’état je ne vous pardonnerai pas.Pour avoir détruit l’école, l’économie, la justice je ne vous pardonnerai.Pour nous avoir privé de notre identité et notre culture berbère je ne vous pardonnerai pas.Pour avoir fait de l’Algérie une grande prison à ciel ouvert je ne vous pardonnerai pas.Pour avoir fait de l’Algérie une monarchie je ne vous pardonnerai pas.Non pour tous ces méfaits et tous les autres que je n’ai pas cités je ne vous pardonnerai pas Monsieur Bouteflika!!!

    31
    11
    Le régime Bouteflika a cassé l'université algérienne
    7 avril 2019 - 8 h 32 min

    J’ai quitté l’université algérienne (avec un gros CV) car je ne pouvais plus assister au massacre avec l’installation forte d’associations d’islamistes qui activaient pour anesthesier l’élan de la jeunesse pour le progrès du savoir dans l’épanouissement.
    Aussi, l’université organisait régulièrement comme d’autres institutions publiques des OMRA à petits prix a longueur d’année pour étouffer le peuple dans une seule voie. On n’est pas contre la pratique de notre islam algerien bien au contre il fut et sera toujours un de nos repères des plus précieux mais sans exagération dans cette pratique, devenue l’unique sujet de débat chez les étudiants volontairement imposée à la jeunesse algérienne les dernières 20 années.

    Aussi, je suis citoyenne algérienne qui revendique très très haut l’ultra protection de nos frontières sud, je dis bien sud principalement car dans l’ancien système nous nous sommes vus envahis étrangement par des populations clandestines, NOUS REFUSONS la migration clandestine de masse en Algérie qui semble t- il a été favorisée voire soutenue par des hommes puissants du régime Bouteflika pour créer une intrusion insupportable qui devait accabler et même clochardiser la vie quotidienne du peuple trahi par la pauvreté des autres alors que nous même sommes pauvres.

    Nous combatterons le fléau de la migration clandestine subsaharienne car notre pays doit enfin voir sa construction se faire, nos moyens doivent servir exclusivement les algériens, construire des hôpitaux et des établissements du savoir dignes de leurs noms, on n’a pas à supporter des fardeaux étrangers et les démographies excessives pouvant faire disparaître notre algerianite dans tous ses sens.

    On n’a pas les moyens pour accueillir des clandestins ni de les rapatrier au détriment de la caisse du peuple algérien, PLUS jamais d’effacement de dettes aux pays avec des richesses, PAS de sympathie irréfléchie aux pays avec l’argent des algériens oui pour la cordialité entre pays et peuples et NON au partage de nos richesses avec les uns et les autres.

    Algérie seulement aux algériens, nous les petits enfants de Ben M’hidi combatterons avec fermeté l’invasion, la defiguration de l’Algerie algérienne, pas de modification « génétique  » nous défendons et défendrons notre culture arabo berbère musulmane et préservons cette identité de l’extrême Nord jusqu’à Tamanrasset.

    Tahya El Djazair

    Nos Touaregs doivent agir en patriotes en chassant les traitres et les intrus.

    33
    13
      Anonyme
      7 avril 2019 - 9 h 34 min

      L’envahissement migratoire clandestin par des populations à forte natalité est une arme biologique qui a pour effet de faire disparaître les algériens lentement mais sûrement. Cet envahissement sert le pouvoir en lui permettant de se perpétuer en créant des divisions et sert aussi des entités étrangères visant à faire disparaître l’Algérie. Le moment venu, les traitres responsables de cette situation doivent rendre compte devant les tribunaux.

      20
      7
        Youssef
        7 avril 2019 - 13 h 25 min

        Votre discours est très dangereux monsieur à certains égards il me fait penser au discours de l’extreme droite américaine ou européenne.. Qu’est-ce que c’est que cette arme biologique dont vous nous parler. Vous aussi vous êtes en train de nous parler de la théorie du grand remplacement . La même théorie qui fait que L’extrême droite européenne veut expulser les maghrébins et les musulmans chez eux. Vous voyez on est tous le subsaharien de quelqu’un. Et si l’extrême droite européenne arrive à ses fins et expulse les millions d’Algériens qui vivent en Europe vers l’Algérie vous allez faire comment pour faire face . Et rassurez-vous monsieur je suis autant algerien que vous.

        7
        14
          Anonyme
          7 avril 2019 - 14 h 15 min

          Non, vous n’êtes pas « autant Algérien » que moi, loin de là, il y a un gouffre qui nous sépare. Vous essayez de nous persuader d’accepter notre submersion par une masse migratoire illégale pour nous faire disparaître ou nous déposséder de notre pays, pays que nous avons défendu chèrement avec beaucoup de sacrifices à travers des millénaires. Vous perdez votre temps. Je vous répète que vous ne pouvez pas duper les Algériens, vous n’êtes pas Algérien, au revoir.

          14
          5
          Youssef
          7 avril 2019 - 16 h 59 min

          Mr l’anonyme Ce que j’aime chez les gens comme vous c’est votre manque d’arguments et votre défense bancal. . C’est moi qui suis fier de ne pas être le même algérien que vous. Moi je suis ouvert je n’ai pas de discours d’extrême droite comme vous. Quelle différence entre votre idéologie celle du Front National celle de Trump celle de Salvini celle de Bolsonaro ou de Netanyahou. Vous parlez d’armes biologiques en parlant d’humains. On se croirait revenu en 39. Le populisme on sait tous très bien où ça mène. Je n’ai pas à me justifier devant vous sur mon patriotisme. Vos méthodes sont des méthodes d’extrême droite. Faire passer votre contradicteur pour un traître pour un étranger ou pour un vendu. Vous affichez trop votre patriotisme je pense que c’est pour essayer de vous convaincre vous-même. Moi je n’ai pas besoin de le crier à longueur de journée. Nous sommes à une ère nouvelle de l’histoire de l’Algérie. Apprenez à avoir des échanges courtois.

          4
          8
          Anonyme
          7 avril 2019 - 18 h 29 min

          Youssef
          7 avril 2019 – 16 h 59 min
          On va faire très simple puisque vous ne comprenez pas ou vous ne voulez pas comprendre : quelqu’un entre chez vous par effraction, sans votre autorisation, illégalement, vous essayer de le repousser et il vous traite de raciste, un troll vient vous convaincre de vous laisser envahir chez vous, vous faites quoi ?

          10
          2
          B. T.
          7 avril 2019 - 19 h 59 min

          Youssef
          Merci de nous rappeler qu’en plus des hommes du système on doit aussi dégager tous les clandestins qui ont forcé nos frontières au mépris de nos lois.

          5
          1
          Anonyme
          7 avril 2019 - 20 h 37 min

          Youssef
          En gros, votre brillant argument est le suivant : vous êtes racistes si vous n’acceptez pas votre envahissement par des clandestins.

          5
          1
        Youssef
        8 avril 2019 - 5 h 32 min

        Sans parler de la France avec laquelle on a une histoire particulière . il y a 300 000 Algériens en Espagne 250000 Algériens en Angleterre 160000 Algériens au Canada est-ce que ces pays nous ont colonisé. Est-ce que les populations de ces pays n’ont pas le droit d’être aussi intolérant que vous vis-à-vis de nous . La population algérienne à l’étranger est estimé à 8 millions soit 20 % de la population totale de l’Algérie. Il n’existe pas un algérien qui n’a pas un membre de sa famille à l’étranger. Et vous pour quelques milliers de subsahariens vous parlez d’envahissement franchement. Vous êtes des intolérants c’est tout ce que vous êtes.…

        1
        2
          Anonyme
          8 avril 2019 - 8 h 53 min

          500 000 subsahariens, pas quelques milliers. Quelques milliers n’auraient dérangé personne. Vous êtes aveugle ou malhonnête. Allez vous renseigner avant de vous avancer.

          3
          1
      Youssef
      7 avril 2019 - 9 h 35 min

      Imaginez si les autres pays faisaient ce que vous voulez faire pour l’Algérie. C’est 6 millions d’Algériens expatriés qui retourneraient au pays. L’Algérie serai incapable de les accueillir,de les loger de leurs fournir un travail, de les nourrir . Tous les pays du monde on un peu d’immigration , L’Allemagne a accueilli près d’un million de réfugiés . Le problème de l’Algérie ce n’est pas les quelques milliers de subsahariens ne nous trompons pas d’ennemis. Si l’Algérie avait été bien dirigé si nous avions une économie digne de ce nom nous aurions été obligé d’importer de la main-d’œuvre étrangère comme tous les pays développés.

      12
      17
        Non à votre proposition
        7 avril 2019 - 10 h 27 min

        Nous n’avons encore les capacités allemandes pour accueillir que que ce soit, l’Algerie doit d’abord émerger avant se s’étouffer avec la démographie inimaginable des pays en question.

        9
        5
        Anonyme
        7 avril 2019 - 10 h 33 min

        Pourquoi comparer l’incomparable ? les Algériens expatriés sont partis dans leur écrasante majorité munis d’un visa en règle, ils sont respectueux du droit, ils sont résidents légaux dans certains pays. Pourquoi vouloir les comparer à des clandestins (donc hors la loi) qui ont forcé nos frontières massivement sans nous demander notre autorisation. Selon une source italienne, ils ne seraient pas seulement quelques milliers mais des centaines de milliers. Je ne sais pas si vous êtes Algérien ou non, mais peu importe : vous défendez le droit ou l’anarchie ?

        12
        4
          Youssef
          7 avril 2019 - 12 h 38 min

          C’est faux Monsieur durant la décennie noire des milliers d’Algériens ont fui en Tunisie. Il y a des milliers et des milliers d’Algériens clandestins que ça soit en France en Angleterre en Italie en Allemagne. Tous les jours des Algériens meurent en Méditerranée pour fuir l’Algérie . Aller à Marseille Paris vous allez voir si il n’y a pas des milliers d’Algériens clandestins. Je refuse que mon pays sombre dans le nationalisme raciste que nous sommes les premiers à dénoncer lorsque nous sommes à l’étranger. Ne pas confondre patriotisme et racisme.

          5
          13
          Anonyme
          7 avril 2019 - 13 h 01 min

          A Youssef
          7 avril 2019 – 12 h 38 min
          Curieusement, les trolls fourbes cachés sous des pseudos trompeurs qui tentent de nous faire accepter l’envahissement migratoire massif clandestin tiennent les mêmes « arguments » pour nous tromper : racisme, religion, droits de l’homme… En vous lisant j’ai l’impression d’avoir déjà lu votre texte quelque part. Vous n’avez pas compris que les Algériens ne sont pas dupes ?

          11
          6
        taisez vous monsieur youcef
        7 avril 2019 - 10 h 35 min

        On vous a assez entendu allez pratiquer l’immigration clandestine et en plus subsaharienne dans un autre pays pas dans le notre.

        L’Algérie compte 80% de jeunes de moins de 30 ans et ce sont ceux-la qui vont construire l’Algérie, pas de subsahariens, nous ne sommes pas un peuple vieillissant comme les allemands que je respecte profondément et qui commence à vomir cette immigration de masse pas qualifiée.

        18
        7
          Youssef
          7 avril 2019 - 12 h 30 min

          Monsieur nous sommes en démocratie c’est pas vous qui allez me faire taire. Vous n’avez pas répondu à ma question comment l’Algérie va faire si les autres pays font comme nous et nous renvoie tous nos immigrés. Ce sont des millions d’Algériens qui vivent à l’étranger comment allons-nous faire pour les intégrer. J’attends une réponse intelligente et non pas des invectives ou des insultes merci.

          7
          12
        Anonyme
        7 avril 2019 - 13 h 07 min

         » Quelques milliers de subsahariens « ? Ils étaient évalués à 500 000 en 2016 ! Les Ong pro migrants locales à la botte de Soros avouaient le chiffre de  » seulement  » 100 000. Certains allaient jusqu’à 150 000.
        Quelques milliers, c’est ce que l’on retrouvait alors dans UNE seule wilaya, parfois un seul camp comme à Boufarik. Rien qu’à Tamanrasset, vous pouvez les compter à ce jour en dizaines de milliers; cette ville est devenue la capitale du Sahel, les Touaregs sont minoritaires sur leur propre territoire et ne cessent de s’en plaindre au pont de menacer de déterrer la hache de guerre.
        Vous ne devez pas vivre en Algérie, alors abstenez vous de parler de ce que vous ne connaissez pas, car tout Algérien peut voir de leurs yeux voir ces hordes de mendiants qui ont colonisé l’Algérie à partir de 2014 et qui gagnent en une journée le salaire mensuel d’un cadre.

        9
        3
          Les mendiants subsahariens sont de retour
          7 avril 2019 - 14 h 47 min

          Les mendiants subsahariens refont surface en masse ces derniers jours, ils se sont accaparés de nouveau des cimetières, centre commerciaux ..SOS il faut agir pour que les algériens ne leur fournissent pas l’argent, ceux qui croient encore en leur famine ils n’ont qu’à leur acheter du pain et de l’eau, vous verrez qu’ils repartiront en courant. Ils sont revenus car pendant le ramadhan les algériens font des dons, justement ces dons doivent être réservés exclusivement aux pauvres algériens et non à ces parasites africains membres des réseaux mafieux. Ces africains rusés profitent de ces moments de « révolte » pour s’infiltrer et déplumer même les algériens les plus démunis, dégageons-les, depuis qu’ils ont atterri chez nous n’avons connu que des problèmes et la pauvreté.

          11
          3
        Algerien Pur Et Dur
        7 avril 2019 - 15 h 40 min

        Ces gens la sont pour la plupart des descendants d’ algeriens que la france a emmene chez elle par bateaux sur plusieurs annees pour les besoins de ses usines. Ne compare pas l’incomparable. Ils sont aussi francais que sarkozy sinon plus puisqu’ils sont arrive la bas avant son pere et sont meme mort pour la france pendant les 2 grandes guerre et celle de l’indochine. Il y a aussi des algeriens que la france a accepte chez elle pour siphoner le capital intellectuel de l’algerie. En somme, le reste dont tu parles est une toute petite minorite. Ne compares pas a l’invasion des subsahariens orchestree par des forces malefiques pour destabiliser le pays. Ces gens la doivent retourner chez eux meme si des gens naifs et manipules comme toi veulent jouer aux ”nobles” de coeur. Tu n’as qu’a les suivre la bas cheZ eux si nos commentaires legitimes te derangent aurant que ca.

        8
        4
          Youssef
          7 avril 2019 - 17 h 17 min

          Encore un qui est obligé de se donner un pseudo grandiose pour montrer qu’il est plus algerien que les autres algériens. Donc tu me demandes de partir de mon pays. Et tous ceux qui ne seront pas d’accord avec toi tu les expulseras aussi c’est ça.. Si je comprends bien on va virer l’une des plus anciennes dictature pour la remplacer par des apprentis dictateur dans ton genre. Écoute ce pays ne t’appartient pas. J’ai le droit d’avoir mon avis et de le donner. J’ai le droit d’être sincère dans mes convictions comme tu as le droit d’être sincère dans les tiennes. Moi je ne ferai pas comme toi je ne te demanderai pas de quitter le pays si tu n’es pas content mais je te demanderai de discuter et de donner des arguments valables. Quand je parle d’arguments ce n’est pas essayer de discréditer l’autre en le faisant passer pour un traître. Ça c’est des méthodes digne de l’Union soviétique à bon entendeur. En tout cas j’aurais été ravi de discuter avec vous mes compatriotes C’est comme ça qu’on fait avancer le débat.

          3
          9
          MANSOURI A.
          7 avril 2019 - 18 h 56 min

          Cet individu « Youssef » dont l’identité et l’origine réelles sont inconnues essaie, avec insistance et de manière suspecte, de nous persuader de nous faire submerger par des illégaux. Pour lui, il faut accepter sinon on est raciste, c’est son « argument ». Au troll, tous les étrangers présents en Algérie sans autorisation finiront par quitter le pays d’une manière ou d’une autre, la loi sera appliquée que vous le veuillez ou non.

          9
          3
          Algerien Pur Et Dur
          7 avril 2019 - 19 h 52 min

          J’ai choisi ce pseudo pour m’addresser a des gens comme toi qui sacrifie le fond pour la forme. Je ne suis pas pas plus algerien que les autres. Je suis tout simplement un algerien qui abhore les gens de ton espece: ceux qui veulent plaire a un occident hypocrite meme au risque de mettre “leur” pays en danger. Mon message a toi: subsahariens qui sont illegalement sur notre territoire, el barra. Ya youssef, rouh tenssef bhid.

          4
          2
        Youssef
        8 avril 2019 - 5 h 02 min

        Moi aussi je vais faire très simple parce que aucun d’entre vous n’est capable de répondre . Si l’Occident nous renvoie les millions d’Algériens qu’il a sur son territoire vous comptez faire comment pour les intégrer. Parce que pour un mec d’extrême droite européen qui vois tous les maghrébins sur son sol pour lui aussi c’est un envahissement. … J’attends des réponses peut-être que vous allez réussir à me faire changer d’avis .surtout ne me sortez pas l’argument du «ils sont là-bas depuis quatre générations» l’europeen moyen il s’en fout pour lui on est pas chez nous point.

        2
        3
          T. L.
          8 avril 2019 - 19 h 41 min

          « Youssef »
          est un imposteur qui essaye de se faire passer pour un Algérien. Tu peux continuer de répéter des milliers de fois « extrême droite », rien ne changera notre détermination à dégager tous les clandestins de notre pays.

    Nekrouf
    7 avril 2019 - 8 h 23 min

    Oui il a fait des erreurs. Oui il a été trahi par ses plus proches ; mais à lire ce … on a l’impression que cette soit disant journaliste n’est pas professionnelle et veut passer des revendications qu ‘il lui on été dicté par ses maîtres à travers ce …. Changez de boulot vous êtes pas digne de ce métier.

    15
    48
      Anonyme
      7 avril 2019 - 8 h 43 min

      Ce n’est que votre avis. Elle a le droit de dire son opinion. Du reste la lettre de Bouteflika est une énième ruse de Bouteflika. Évidemment que Bouteflika devrait passer devant les tribuneaux pour la casse qu’il a faite durant vingt ans en Algérie.

      28
      9
      Youssef
      7 avril 2019 - 13 h 36 min

      Certains ici ne sont pas capables de discuter sans voir des trolls ,des traîtres des harkis ou des marocains derrière leur contradicteur. Je vous rassure je suis algérien comme vous . Arrêtez votre chasse aux sorcières je discute avec vous, celui qui n’est pas capable de discuter avec moi n’est pas obligé de le faire .Mais arrêtez de traiter tous les autres de traître . Vous n’avez pas le monopole du patriotisme. Nous sommes là sur un forum de discussion respectons-nous . Vous êtes tous là soi-disant à parler de démocratie mais des qu’une personne n’est pas d’accord avec vous vos vieux réflexe hérité du parti unique réapparaissent. Je vais aller dans votre sens , vous dites qu’il y a 500 000 clandestins subsahariens en Algérie . D’accord admettons on les expulse tous est-ce que le problème sera résolu. Et si maintenant l’Occident nous renvoie les 6 ou 7 millions d’Algériens Vous allez faire quoi les refuser. Dire que ce n’est pas des vrais algériens. Soyez un petit peu logique avec vous-même

      5
      11
        anonyme
        7 avril 2019 - 15 h 45 min

        Vous êtes atteint d’une maladie mentale grave. Vous n’êtes certainement pas algérien.

        8
        2
          Youssef
          7 avril 2019 - 17 h 02 min

          Merci de confirmer mes dires, quand vous manquer d’arguments vous niiez aux autres le droit d’être algérien et de ne pas avoir la même opinion que vous. Vous n’êtes pas prêt monsieur pour la démocratie vos méthodes sont honteuse

          1
          8
          Anonyme
          7 avril 2019 - 17 h 29 min

          @ Youssef,
          Vous mettez en parallèle des Algériens qui sont établis en France depuis quatre générations, qui ont servi de chair à canon pour la France, qui y ont été appelés pour la reconstruire et qui se sont fondus complétement dans la population française où ils exercent tous les métiers, et cela dans une France qui nous a colonisés.
          Ces Algériens de France vous les comparez avec des hordes de mendiants professionnels, de prostituées et de parasites dans leur immense majorité que nous n’avons ni colonisés ni pillés ni esclavagisés, à qui nous ne devons rien ? Qu’avons nous à faire de l’apport civilisationnel de vendeuses de beignets et de tresseuses de cheveux africains ?
          Vous n’êtes pas un vrai Algérien, vous raisonnez comme un Européen culpabilisé par l’esclavage, vous adoptez les postures d’un ethnomasochiste occidental. Nous ne sommes pas faits de cette pâte là, apparemment vous ne connaissez rien au fort sentiment tribal des Algériens très jaloux de leur territoire.

          11
          2
      Youssef
      8 avril 2019 - 4 h 49 min

      Toujours les mêmes arguments pathétique, parce que j’ai un avis tranché et différent du vôtre vous dites que c’est pour plaire à l’Occident… qu’est-ce que vient foutre l’Occident dans notre débat . Quand je vous dis que vous n’avez pas de fond pas de forme et que votre seule façon de débattre c’est d’accuser les autres de ne pas être un algérien ,d’être des traîtres ou de les invectiver en parlant de gens de mon espèce … On voit exactement le niveau . Ce sont des manières de voyous ce n’est pas comme ça qu’on débat. Je vous prends au mot , j’ai posé quelques questions aucun d’entre vous n’a été capable de me répondre. Si l’Occident nous renvoie les six ou sept millions d’Algériens qu’elle a sur son territoire qu’est-ce que vous allez faire… les recevoir vous n’en avez pas les moyens .J’attends des réponses concrètes de nos pseudos patriotes du clavier. Vous êtes incapable de répondre . … N’oubliez pas je vous le redis on est tous le subsahariens de quelqu’un.

      1
      4
        Allez vous faire soigner
        8 avril 2019 - 6 h 57 min

        Votre idéologie néfaste n’est pas applicable en Algérie, vous êtes un cas particulier gravement atteint d’une maladie qui a provoqué en vous une haine envers les algériens. Si vous êtes un étranger on s’en fou de ce que vous pouvez penser. Tous les clandestins seront renvoyés chez eux, ceci étant une exigence du peuple algérien aux dirigeants de la nouvelle république, sortez de ce débat !!!

        5
        4
    OTHMAN II
    7 avril 2019 - 8 h 11 min

    Ce monsieur mériterait la pendaison d’avoir trahir notre constitution;trahi le serment faites à nos Chahid et vrais Combattants,d’avoir servit les intéréts de la France et du Maroc et aussi ceux des Emirats Arabe Unis et USA,vous avez juré sur le livre sacré le CORAN et vous avez menti à chaque fois;vous serez très récompensé par des sévères chatiments d’ALLAH;nous vous avons tendu la main et vous offrirent la fonction la plus suprème malgré les réserves a votre égare de nos Héros combattants vous l’emporter pas avec vous et aussi vos frères et collaborateurs ripoux

    35
    9
    Lghoul
    7 avril 2019 - 8 h 10 min

    Merci madame. Tout est resume si bien. En 20 ans il ne pouvait pas faire d’erreur car il l’aurait corrigee s’il etait honnete avec sa conscience et le peuple. En 20 ans il est parti sans nous laisser d’hopital pour nous soigner mais il s’est assure de nous laisser la mosquee au plus grand minaret du monde pour reduire notre traject au paradis. Le sien etant aux bords du lac leman.

    37
    9
    Zaatar
    7 avril 2019 - 7 h 50 min

    Totalement d’accord. L’ex président doit rendre des comptes à la justice et au peuple… Normalement dès le retour à la normal du pays avec l’instauration de la seconde république, tous ces malfrats doivent être appelés au banc des accusés, en premier lieu l’ex président Bouteflika…

    26
    8
    El pueblo
    7 avril 2019 - 7 h 15 min

    Il faut au plu vite oublier cette période sombre où la corruption régnait en maitre
    Pharaon est sorti par une toute petite porte
    A quoi bon condamner ce bonhomme à travers les tribunaux il l’est déjà
    Passons aux choses sérieuses

    13
    13
      Lyes Oukane
      7 avril 2019 - 10 h 26 min

      @ El Pueblo . Si tu avais été humilié ,battu ,volé ,spolié ,insulté , trahi accepterais-tu qu’on te dise  » … il faut vite oublier cette période … passons aux choses sérieuses…  » ?
      Ah, parce que pour toi rendre justice à 42 millions
      d’être humains n’est pas sérieux ?

      Si aujourd’hui nous manifestons ,c’est justement pour que de telles pratiques n’aient plus court en DZ , pour que la justice fasse équitablement et impartialement son travail .

      T’inquiète Boutef nous ne voulons pas le fusiller ( la peine de mort n’existe plus chez nous contrairement aux USA mais pas que ). Nous voulons juste lui mettre la facture de tous ses méfaits sous les yeux . Par cette action salutaire nous lancerions un message aux futurs prédateurs .

      7
      5
    Yeoman
    7 avril 2019 - 6 h 54 min

    40 millions d’algériens savent que Bouteflika a fauté et, pour cela, ils lui ont infligé la sanction qu’il mérite. Mais je trouve cet article mal venu, opportuniste, épidermique et un tantinet gratuitement hystérique. Nous ne savons pas exactement ce que devraient être les prochaines étapes à suivre, mais savons ce dont nous n’avons pas besoin ces temps-ci et ce genre de hurlements en font partie.

    22
    45
      La Viriti
      7 avril 2019 - 7 h 32 min

      Une lettre qui vient s’ajouter à d’autres du même acabit.

      Oui Bouteflika et sa famille sont passibles des tribunaux et de la prison au regard de la gravité de leurs agissements que l’on peut résumer à de la Haute Trahison continue et sans vergogne ni remords même lorsque la maladie divine lui a mis une belle tarte dans sa bouche …

      La justice doit faire son travail et mettre tout sur la table concernant les Hautes Trahisons de Bouteflika et sa famille. Ce marocain ne doit pas avoir de funérailles nationales, et le peuple algérien doit être mis au courant des 20 ans de règne monarchique et anticonstitutionnel sous les aspects de vols à très grande échelle, intelligence avec des puissances étrangères, Haute Trahison, népotisme et Régionalisme féroce.

      Il faut que tous les algériens sachent tout afin de servir de leçons aux générations présentes et à venir.

      Bouteflika doit être enseigner et perçu comme l antinational par excellence comme le repoussoir de notre peuple et nation.

      Il faut que Bouteflika devienne synonyme de Vols Trahison Nepotisme Monarchique Corruption Mépris…Toutes les valeurs contraires des martyrs de la révolution.

      Surtout pas d’hommage ou de funérailles nationale …
      Ses partisans n’ont qu’à édifier un mausolée à Oujda pour aller le vénérer et lui demander sa baraka. C’est leurs traditions à ces gens là.

      23
      11
      Youssef
      7 avril 2019 - 7 h 58 min

      Je trouve cet article très bien écrit. Il est très bien argumenté et ce monsieur est comptable du désastre politique ,économique et social de l’Algérie. C’est 200 milliards qui ont été foutu en l’air. Bien gérer l’Algérie serait l’un des pays les plus riches du monde c’est pas moi qui le dit c’est Claude Allègre. Malheureusement tout ce qui a été construit sous le règne de Bouteflika que ce soit les autoroutes les logements les routes les écoles les ponts l’ont été avec de la malfaçon et de la corruption. Les cités dortoir horrible que l’on trouve partout en Algérie qui ont coûté des milliards sont le terreau pour des futurs émeutes. Nous n’avons pas pris les erreurs des autres pays en compte. Ce genre de cités-dortoirs finissent toujours par créer des trafic et des lieux de non droits. Bouteflika a été un énorme gâchis pour l’Algérie. Dire qu’il y a 50 ans L’Algérie était au même niveau que la Corée-du-Sud économiquement parlant regarder aujourd’hui

      25
      7
    Nationfirst
    7 avril 2019 - 6 h 12 min

    La démagogie et le tir groupé sur l’ambulance est devenu la spécialité des journalistes algériens.
    Après la lâcheté de la classe politique qui criait fakhamatouhou toutes les 5 minutes et qui n’ont pas attendu 20 secondes après sa démission pour cracher sur celui qui leur avait fait un nom, il y a maintenant les journalistes peu courageux ou capables d’analyser.
    La arguments sur les harragas et les hôpitaux sont de la pure démagogie creuse sans relief.
    C’est l’argument des jeunes filles qui prennent des selfies dans les rues ne sachant pas pourquoi elles manifestent.
    La politique du President sortant a été un véritable gâchis notamment depuis les 2 derniers mandats et aussi il faut bien le dire sa maladie.
    La corruption s’est propagée et ceci est une conséquence de sa politique.
    Maintenant je ne vois absolument ce que Bouteflika aurait pu commettre de ce qui peut être qualifié de « crimes » en droit.
    Se soigner à l’étranger, cela peut ne pas être apprécié mais ce n’est pas un crime. Je ne l’ai pas vu tirer sur son peuple.
    Le spectacle du lynchage écoeurait le grand avocat Isorni qui disait « entre les lyncheurs et un homme à terre, je serais toujours du côté du lynché ». Les revendications non pas du peuple mais de cette pseudo élite n’ont plus rien de pacifiques cela devient une dangereuse chasse aux sorcières.
    Je suis par ailleurs pour des procès fermes mais justes concernant tous les oligarques et corrompus car la Justice est supérieure à la vengeance.

    32
    35
      Yeoman
      7 avril 2019 - 7 h 16 min

      Malheureusement, la médiocrité affectionne les passages à vide comme celui que notre pays est en train de traverser. Cet article a un seul mérite: celui de nous rappeler que les algériens ne doivent pas baisser la garde. Les snipers et les oiseaux de mauvaise augure vont pulluler.

      18
      6
        Elephant Man
        7 avril 2019 - 17 h 07 min

        @Yeoman
        Exactement. Des snipers et des oiseaux de mauvais augure.
        Cet article venant d’une femme n’a rien de surprenant de l’hystérie pure et simple.
        L’heure est à la CONSTRUCTION.
        Zeroual à la transition et Lamamra Président.

        1
        6
          Anonyme
          7 avril 2019 - 18 h 54 min

          Les oiseaux de mauvaises augures ce sont peut-être ceux qui prêchent hystériquement à longueur de posts pour messieurs Zéroual et Lamamra sans nous en donner les raisons d’ailleurs.

          3
          2
      Anonyme
      7 avril 2019 - 7 h 39 min

      Bouteflika n’aurait jamais dû être la en 1999 quand in connaissait son passé fait déjà de traîtrise et de vols sans scrupules.
      Il est arrivé en méprisant ouvertement le peuple algérien.
      Il est resté à un 2e mandat parce que le baril était à 140 dollars. Un baril aux tarifs de l’époque de Mr Zeroual aurait fait partir ce petit homme mediocre.
      Il n’a rien réalisé bâti ou construit en 20 ans et en plus il est tombé sur un peuple qui a fait preuve de beaucoup de patience et endurance….
      …. Non à l’amnistie de ce règne qui a mis le pays au bord de l’éclatement et de la guerre civile…Trop facile et injuste.

      22
      6
    Boulis
    7 avril 2019 - 6 h 10 min

    Merci
    Vous avez tout résumé
    Que cette … et ses sbires soient jugés pour haute trahison.

    41
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.