Saïd Bouteflika, ministres d’Ouyahia insubordonnés : les aveux de Chihab

RND Seddik
L'ex-porte-parole du RND Seddik Chihab

Par R. Mahmoudi – Dans une nouvelle déclaration, l’ex-porte-parole du RND, Seddik Chihab, enfonce le secrétaire général de son parti, Ahmed Ouyahia, en l’accusant, notamment, d’avoir été «l’exécutant zélé de toutes les décisions émanant des forces extraconstitutionnelles», allusion à l’entourage de l’ex-président de la République, conduit par son propre frère.

«J’en ai parlé lors d’une interview télévisée, explique Chihab dans un entretien à El-Khabar paru jeudi. En désignant le frère de l’ancien Président, qui n’avait aucune compétence pour s’attribuer toute son influence, j’ai été blâmé par Ouyahia qui a pris l’initiative de rectifier ce que j’avais dit aux médias au sujet de ces forces illégales et de l’erreur que nous avions commise en apportant notre soutien à Bouteflika.» Et de poursuivre : «Ouyahia m’a alors poignardé dans le dos, en disant que j’avais tenu mes propos sous l’effet de l’émotion, et en venant me dire ensuite : ‘’Je n’aurais pas pu laisser tes propos passer ainsi.’’ Alors que je lui avais demandé son avis, au préalable, et il était d’accord», lâche le député du RND.

Interrogé sur ce qu’étaient les relations d’Ahmed Ouyahia avec Saïd Bouteflika, l’ex-porte-parole du RND avoue ne pas en connaître les détails «mais il se plaignait parfois de pressions, dira-t-il, et ces pressions s’accentuaient lorsqu’il était attaqué par certains ministres, apparaissant ainsi comme un Premier ministre sans autorité, ni influence». Cette situation a, selon Chihab, mis le parti et ses militants dans une position «délicate».

Poursuivant ses aveux, Seddik Chihab lancera encore : «Nos militants étaient humiliés à chaque rendez-vous électoral, alors que le secrétaire général ne les défendait jamais et les esquivait systématiquement. Le mouvement populaire est venu nous libérer de ces pratiques et de l’humiliation que nous avons subies.» Il avoue que lorsque les Algériens se sont révoltés contre l’ancien Président, son parti aurait dû s’aligner légitimement avec le peuple.

R. M.

Comment (51)

    Yes
    12 avril 2019 - 2 h 07 min

    Un chiyatines qui se transforme en traitre envers so sg. Ouyahia n’est pas chef du gouvernement,avec bouteflika le 1er ministre est un ministre comme les autres entièrement soumis aux ordres du président. Et gare à celui qui ne prononce pas le « fakhamatouhou « !

    7
    2
    Mohamed Omar
    11 avril 2019 - 23 h 02 min

    Leur maitre de 20 ans pour lequel ils ont juré leur servilité matin, midi et soir à coups de « Sayid Errais fakhamatouhou el moudjahid el kabir » dégagé par le peuple, voilà ses anciennes domestiques et femmes de ménage à se lancer à la figure leur bave et leur morve… Pauvres et indignes ectoplasmes !

    20
    2
    Hamidou
    11 avril 2019 - 21 h 53 min

    A l’exemple d’une greluche qui essaie de s’inventer un passé de sœur blanche, cet individu, longtemps biberonné au bouteflikisme, tente à présent d’enfumer les gens en tentant de se construire un passé de militant farouche de la démocratie et de fervent opposant au précédent régime.

    Mais mettons le devant les faits, concrets, tangibles et vérifiables, de ses innombrables déclarations de cireur dévoué des babouches marocaines de ses anciens maitres. Nous ne remonterons pas très loin dans le temps pour ne pas lui donner le prétexte de dire qu’il a changé d’idées de position ou de conviction. Nous nous cantonnerons donc aux derniers mois de l’année 2018.

    Voici ce que disait, mot pour mot, ce personnage de cirque Amar le 29 octobre dernier :

    « Bouteflika est l’homme idéal pour le parachèvement de tous les grands chantiers lancés dans tous les secteurs et domaines ».

    « Il est impossible de trouver un président de consensus autre que Bouteflika. »

    Et plus récemment, le 25 novembre dernier, devant les « cadres » (sic) de son parti, voici comment il exprimait, bave aux lèvres, son allégeance au clan :

    «Tous les acquis ont été concrétisés lors du règne de Bouteflika, à commencer par le logement, d’où la nécessité de la continuité».

    «Personne ne peut nous complexer ni nous reprocher quoi que ce soit pour notre choix porté sur la personne de Bouteflika.»,

    Et le meilleur est pour la fin :

    «Nous avons soutenu Bouteflika pour éradiquer la corruption (sic), phénomène égal au terrorisme.»

    «Soyez fiers de soutenir Bouteflika»,

    Alors, qui dit mieux ? Et qui peut faire mieux que cet individu ?

    Vu sa prestation époustouflante dans le changement de casaque selon la direction du vent, nous lui suggérons vivement de se recycler dans la confection de vestes réversibles. Le marché est florissant (RND, FLN, TAJ, MPA, UGTA, zaouias, etc.) et son expertise en la matière est inégalée – sauf peut-être par un autre personnage du cirque Amar, en l’occurrence Amar Ghoul.

    22
    4
      Samir
      13 avril 2019 - 2 h 52 min

      Variante chihabesque:
      « Nous avons soutenu Al Capone pour eradiquer la mafia »

      Djaafar Bendib
      13 avril 2019 - 12 h 56 min

      BRAVO HAMIDOU !
      La vérité vraie et si bien exprimée !
      J’adore l’idée de la confection de vestes réversibles !!! 😄😄😄
      Pour vous et pour vos semblables : VIVE L’ALGÉRIE LIBRE, UNIE ET SEREINE !

    Nasser
    11 avril 2019 - 20 h 36 min

    Il a voulu jouer à l’opportuniste et à l’hypocrite, ils s’est retrouvé dehors et le voilà cancaner

    12
    Reda
    11 avril 2019 - 20 h 22 min

    Trop tard Chiheb..par le nous plutôt du foncier que t’as détourné à Kouba et ailleurs

    14
      Anonyme
      13 avril 2019 - 22 h 59 min

      Pas seulement le foncier mais aussi son empreinte dans l’éducation ou il a pu placer sa famille dans des postes qu’elle ne méritait pas. ex la directrice du lycée ben-omar puis de hassiba avant d’être parachuté au ministère.

    Pr Nadji Khaoua
    11 avril 2019 - 18 h 48 min

    Et ils veulent toujours être la, rester sur les strapontins des allees obscures du pouvoir, dans leurs boîtes de conspirateurs de second rang, dites «partis politiques».
    Ni respect de soi, ni dignité ni humilité, ni sentiment humain d’aucune sorte. Des zombis, des mutants, des «êtres» d’un type inconnu, parfois dénommé «RND», ou «FLN», ou «MSP», ou autre dénomination obscure, cachant les prébendes, l’enrichissement sans fin, la boulimie de captage privé illégal de toute forme de ressources publiques.
    Ce qui est certain, c’est que notre monde n’est pas le leur et il ne le sera jamais.

    Pr Nadji Khaoua

    16
    GAID SALAH C LUI LE PROBLEME
    11 avril 2019 - 17 h 01 min

    La tête de la 3ISSABA c bien GAID SALAH !!! Il faut qu il parte en retraite car c lui le DANGER pour notre NATION et l unité du peuple … sa Justice a la carte est de l injustice !!! TILIBA il le protège toujours ….

    21
    11
      La Viriti
      11 avril 2019 - 20 h 13 min

      Tu n’arriveras pas à venger Tes maîtres les Bouteflika….Tous les marocains cherchent à monter l’armée contre le peuple parce que Bouteflika a été mis à la poubelle…Ils veulent ma peau de L ANP ils veulent détruire l’Algérie avec un seul mot : Vengeance vengeance !!
      Gaid Salah va rester et on va deratiser votre sake race de marocain partout où vous êtes passés.
      Ta vengeance tu peux t etouffer avec petit marocain rassasa khamja….Pendant 20 vous avez piller l’Algérie maintenant on va vous effacer à vie…

      Vive l ANP Vive les Vrais Algériens amoureux de l’Algérie

      2
      7
    Samgo
    11 avril 2019 - 15 h 53 min

    Ce Monsieur mange avec les loups la nuit et pleure avec le berger la journée!!!!

    34
    Badi
    11 avril 2019 - 15 h 48 min

    Girouette

    Tout ça n’est que du vent,
    un vent qui traverse la tête
    et qui rend fou.

    Tout ça n’est que du sable,
    du sable pour construire des châteaux en Espagne,
    aussitôt détruits.

    Tout ça n’est qu’une girouette
    qui grince au jour le jour
    et qui jamais ne s’arrête de mourir

    ….

    11
    Kahina-DZ
    11 avril 2019 - 14 h 24 min

    Certes on ne veut plus voir Ouyahia.
    Mais, au moins, Ouyahia assume ses actes et veut même continuer (??). On dirait qu’il est dans un monde parallèle. Mais il assume jusqu’au bout.
    Mais Chihab retourne sa veste selon les mouvements…ce genre de girouettes sont plus néfastes.

    33
    8
    nasser
    11 avril 2019 - 13 h 56 min

    Comme tous les bourourou! Ils savent parler une fois exclus!

    35
    EL KHOU
    11 avril 2019 - 13 h 21 min

    Une ressemblance tout azimuts frappante avec Djemel OULD ABBES.

    25
    1
    MELLO
    11 avril 2019 - 13 h 08 min

    Deux individus , deux larrons qui ont évolué au sein du pouvoir , deux individus que la rente à aveuglé. Ce principe dénote que les loups ne se dévorent jamais entre eux. Lorsqu’ils se  » baggarent » , ils rentrent pour dîner ensemble.
    Ouyahia est connu de tous , des jeunes nés en 1978 , ont vécu avec l’évolution de cet individu au sein des arcanes du système. Il possède, il possède, il possède ….
    Aujourd’hui ils se présentent ensemble , pour soit disant, étaler leurs divergences. Non , non vous êtes condamnés par l’histoire et le mouvement populaire.

    25
    1
    DYHIA-DZ
    11 avril 2019 - 13 h 04 min

    Chihab joue au patriote de la dernière minute ou des circonstances.

    Tu étais où durant ces 20 ans …

    On ne veut plus de Ouyahia et ses compagnons des 20 ans.

    44
    4
    Azemmour
    11 avril 2019 - 12 h 27 min

    Bonjour à tous,
    Monsieur Seddik, puisque vous faites des révélations qui n’ont rien de patriotique, alors il a falloir saisir l’an justice.
    Si votre ancien patron vous marginalise par ses ruses, il faudra mettre tout cela au jour dans un tribunal.

    J’ai l’impression que partagez les mêmes stratégies, vous magniez tous la tactique des coups bas. Vous avez voulu vous racheter une virginité politique, j’ai l’impression que c’est foutu. Votre Ex SG va actionner son turbo machiavelo-politique pour vous coller une ancienne @@fssa inextricable.

    S’il vous plaît, épargnez-nous de vos scènes de ménages stériles.

    Thanmirthe à tous.

    Azemmour ntmurth.

    32
    3
    La Viriti
    11 avril 2019 - 11 h 24 min

    On a eu à notre tête pendant 20 ans une famille marocaine pathologique, immature, sauvage et inculte.
    Quelle honte pour tous ces perosnnages qui savaient mais n’ont rien faits…Des harkis au service de marocains, eux même soumis à la France…. On ne pouvait rêver pire cauchemard.

    30
    10
    Anonyme
    11 avril 2019 - 11 h 14 min

    Face à la dignité du mouvement pacifique qui force l’admiration, en face déballage intempestif de linge sale dont les marokkis font leurs choux gras en y rajoutant leurs fake news sur You Tube destinées à mettre de l’huile sur le feu de l’insurrection et à rabaisser les responsables de l’ancien régime ; ceci pour dégrader l’image de l’Algérie tout entière au moment où elle est en train de changer tous les mauvais a priori en vigueur depuis la Décennie noire .

    17
    7
    dal G ri
    11 avril 2019 - 10 h 52 min

    J’ ADORE QUAND LES BONNES NOUVELLES TOMBENT EN CASCADE

    10
    6
    Said Oukali
    11 avril 2019 - 10 h 44 min

    Fuera los viejos no hay sitios para vosotros ladrones!!!basta !!!!

    6
    2
    Anonyme
    11 avril 2019 - 10 h 23 min

    ce personnage ne nous apprend rien,tout le monde savait que depuis 2014,l’algerie était dirigée par le frere du président.. et sans la mobilisation du peuple,cet etat de fait ,pouvait continuer sans fin.. ces faits relèvent d’une cour martiale pour trahison,car rien nous dit,que le clan familial n’a pas engagé le pays dans des affaires douteuses ,et n’a pas mis en danger la république avec la complicité de puissance étrangeres !!

    32
    3
    UMERI
    11 avril 2019 - 10 h 13 min

    Il était le porte parole du R N D et n’a jamais dévié de la ligne politique de son parti, il était docile et fidèle parmi les fidèles, à son chef Ouyahia. Ce subite retournement de veste ne prend pas, vous êtes au même titre que votre chef et les membres dirigeants de votre parti,comme faisant parti du régime de Bouteflika. Votre faux ralliement au coté du peuple sonne faux, Mr Chihab, trouvez autre chose.

    38
    Juger les mandants des crimes les services secrets savent
    11 avril 2019 - 9 h 58 min

    Cela s’appelle de la complicité après coup. Feindre de ne rien voire aussi est une complicité…

    41
    1
      Al Batriote
      11 avril 2019 - 15 h 23 min

      Al Batriote
      Ils ont été pendant plus de 25 ans le cauchemar de la citoyenneté Algérienne, maintenant que le peuple,enfin libéré, sera leur cauchemar, ils essaient de s’accrocher à tout ce qui peut les sauver.

      12
    Mohdu12
    11 avril 2019 - 9 h 45 min

    Trop tard. Il fallait réagir avant. Vous essayez de vous acheter un certaine virginité. Vous avez tous fait partie du système. Vous n’êtes que des opportunistes. Le mieux pour vous c’est de disparaître et vous faire oublier.

    52
    Anonyme
    11 avril 2019 - 9 h 20 min

    S´il te reste un brin de dignité ou meme d´intelligence, vas te terrer et fais toi oublier. Le peuple n est ni amnésique ni bete comme tu le crois. Oust toute l´équipe! On veut du sang neuf, des Algeriens integres, honnetes et compétents, de vrais patriotes. On saura les reconnaitre le moment venu.

    43
    Salim Samai
    11 avril 2019 - 9 h 00 min

    TOUT LE MONDE ACCUSE TOUT LE MONDE ces derniers temps!
    Comme 42 Millions d´Algeriens c´est chacun « Fouli Tayeb » avec en sus « Moi! Sidna Suleiman! Tous les autres des Brigands et Ali Baba! »

    Temps pour la JUSTICE au dessus de la Politique & des Reglements de Compte qui N´ENGENDRENT que les FUTURS Reglements de Compte á L´ENVERS!

    Sur les videos privees/Facebook/You Tube ou je ne sais quoi; JE RECOIS TOUT!

    8
    6
    K. DZ
    11 avril 2019 - 8 h 58 min

    Ouyahia à au moins de la constance dans son cynisme mais Chihab montre une autre constante, la lâcheté. Comment peut-on croire un lâche traître, la reconnaissance du ventre lui aurait commandé de fermer sa bouche, mais il est clair que lui aussi est en mission pour le compte d’un clan pour récupérer le RND tout comme pour Bouhadja au FLN, c’est une stratégie de moyen terme.

    39
    7
    Djazairi Horr
    11 avril 2019 - 8 h 44 min

    Vous n’avez pas honte Mr. Chihab? N’étiez-vous pas un fervent défenseur des 4eme et 5eme mandats, si vraiment vous étiez contre, il fallait le dire en son temps. Ne seriez-vous pas amnésique? Si c’est le cas allez vous faire soigner, sinon revoyez les vidéos du temps où vous criiez haut et fort que Boutef était l’unique et seul homme en Algérie, oubliant par la même que vous faites partie du même sexe ou alors vous ne lêtes que physiquement, mais vous n’iriez pas jusqu’à affronter vos chefs pour donner votre opinion. Encore une fois faites-vous oublier, c’est là le meilleur conseil que je puisse vous donner.

    53
    18
    Mir
    11 avril 2019 - 8 h 43 min

    Avant c’etait Toufik du DRS
    Puis c’est Said Bouteflika
    Ensuite c’est Ouyahia
    Le Système trouve toujours le bon monstre bouc-émissaire pour vivre caché et continuer son business.
    La preuve, tous ces monstres ne sont plus là, mais le Système est toujours là.

    Alors Mr Chihab, vas raconter tes histoires à tes petits enfants pour les endormir.

    55
    9
    Ali
    11 avril 2019 - 8 h 42 min

    Said le Marocain d’oujda qui a humilié tout les dirigeants d’une nation répétée guerrière, juste pour quelques avantages on brade toute une nation

    43
    5
      Augustin Dupon
      11 avril 2019 - 9 h 06 min

      Comme depuis le début de ces événements et comme depuis 2001 j’ai toujours dit au peuple que la liberté été aux bout du fusil temps que le peuple ne prendra pas les armes le système restera entre les mains de cette mafias seul la force peut le dire mettre ko oublié pas que des pay sont comme la France préfère une dictature mafieuse pour leur petit affaires mais il partirons faut attendre le declique

      9
      35
        Algerien
        12 avril 2019 - 1 h 40 min

        Un marocain ou fils de pieds noirs essayant de creer la pagaille? Va donner tes conseils a …

    Anonyme
    11 avril 2019 - 8 h 39 min

    A la poubelle! Épargnez nous dorénavant les commentaires de ces blaireaux, leurs aveux tardifs n’intéresse personne. Qu’ils s’entre bouffent entre eux, ils se valent tous. Le moment venu nous prendrons le temps qu’il faut pour connaitre la responsabilité de chacun dans la déconfiture actuelle, et comment ils se sont servi dans la gamelle du pouvoir.
    C’est la justice qui aura à trancher.

    33
    Algérie
    11 avril 2019 - 8 h 21 min

    Les algériens ne veulent plus de tout c vieux qui on massacrer les algériens de tout les manières possibles nous savons que à leur actuel tout cette politique que vous industrialiser né que mensonge il est bien évident que le peuple Algérie né donné aucune légitimité à tout c politicien qui nous on empoisonne le peuple Algériens décidera de qui sera à la tête de notre pays

    7
    2
    صالح/ الجزائر
    11 avril 2019 - 8 h 09 min

    Vous êtes en train de jouer , avec le Hirak populaire , le même rôle joué par , malheureusement , les anciens secrétaires généraux , du FLN : le Drabki wa el Guellali , au profit de l’ex. Président déchu , et de son entourage , composé «des forces extra-constitutionnelles» menées par son frère .
    Mais soyez sûr que le peuple algérien , contrairement à la cour présidentielle renversée , n’accepterait jamais ni traitres , ni opportunistes , ni hypocrites … ni brosseurs comme vous .
    Les Algériens n’avaient aucunement besoin d’un patriote de la dernière heure , pour connaitre le caméléon , l’homme des «sales besognes» .
    Où étiez vous durant toute la période qui a précédé la révolte populaire du 22 Février 2019 ? . Vous auriez été sûrement occupé à la mangeoire «des forces extraconstitutionnelles» ! .

    21
    1
    saad odhar
    11 avril 2019 - 7 h 45 min

    oui c’est vrai Ouyahia n ‘avait aucune emprise sur les ministre , il etait la que comme l’executant des sales besognes de said et ses mentors louh et kouninef.
    il n avait aucune autorité , la preuve les fraudes electorales sont organisées au su et vu de tout le monde par le duo louh et bedoui larbins zelés de said.et qui avaient l’autorité sur toute l’algerie.
    la derniere , celle des senateurs , ont ete designés nommement avant les elections par louh et bedoui.la protestation de Ouyahia a faillit lui couté chere ,

    12
    1
    Zaatar
    11 avril 2019 - 7 h 30 min

    Il fallait dénoncer tout cela pendant le quatrième mandat et même avant. Maintenant cela n’a plus aucune importance car le peuple crie à tous ceux qui ont dirigé et dirigent encore le pays « klitou lebled ya serakine ».

    48
    1
    naaja
    11 avril 2019 - 7 h 26 min

    Ouyahya a toujours servi son pays du mieux qu’il a pu . merci .

    12
    73
    musulman
    11 avril 2019 - 7 h 23 min

    Salem
    J’ai le sentiment que deux clans s’opposent
    Le clan de ceux qui ont bien profité de leur position Pour s’enrichir
    Et le clan qui, voilà 20 ans , attend pour à son tour s’enrichir
    Et le peuple au milieu pensant qu’il va changer quelque chose loll
    Qui reçoit des informations par fb sans savoir d’où ça vient
    Bizarre

    Le peuple algérien doit comprendre qu’il ne gagnera pas mais on peut détruire leur système en boycottant les produits étrangers
    Par exemple blé français ….
    On sait qu’il se font de l’argent dessus
    En bloquant les ports
    Ces mafieux perdront beaucoup d’argent pour eux c’est pire que perdre leur vie

    27
    11
      UMERI
      11 avril 2019 - 9 h 59 min

      Comme on importe 90% des fournitures alimentaires, en bloquant les ports, ce sera la famine garantie et l’explosion de violence. Il faut trouver d’autres moyens, une gréve générale à travers le territoire national, une journée par semaine et vous verrez le résultat. Les gréves parsemées, anarchiques, coupures de routes, ne fait que diviser le peuple. Il faut réfléchir avant d’agir. Bien a vous.

      12
      1
        Anonyme
        11 avril 2019 - 10 h 37 min

        Pourriez vous précisez je vous prie quelles sont les 90 % de nourriture que nous importerions en dehors des 50 % de blé tendre ( comme le maroc ) et de lait en poudre que nous sommes obligés d’importer pour cause de conditions climatiques incompressibles et de surconsommation de produits laitiers unique en Afrique du Nord et sur le continent africain ?

        1
        9
    ANONYME 1
    11 avril 2019 - 7 h 18 min

    Plusieurs de nos responsables politiques eurent un comportement de larbins avec le clan mafieux des Bouteflika.
    Votre position et votre situation vous permettaient de voir les tractations illégales et les comportements douteux, vous n’avez rien fait ni dit quoique ce soit pour attirer l’attention des citoyens qui vous faisaient confiance.
    Il ne vous reste plus qu’à lier bagage.
    Quand vous perdez votre crédit et votre dignité quez vous reste t-il donc.
    Qui sera fou pour aller voter pour vous plus tard sachant qui vous êtes

    23
    ZORO
    11 avril 2019 - 6 h 47 min

    Les commentateurs sur ce site insistent a faire du Maroc notre ennemi potentiel tout en masquant tacitement ces grands amazigh ( hommes libres)et leurs comperes arabes (par deduction qui ne sont pas encore libres,) qui ont réellement pourri la vie aux algeriens .
    SigneZORO. ..Z….

    27
    33
      Anonyme
      11 avril 2019 - 9 h 09 min

      Ya Si ZoRRoZero
      Ton seul problème existentiel c’est les kabyles (amazighs donc), on a compris ! vas consulter un psy, il y a sûrement une raison « profonde » à cette pathologie. Courage !

      16
      12
        ZORO
        11 avril 2019 - 10 h 21 min

        En tant que musulman Je n ai jamais eu de probleme avec les kabyles les chaouis (des membres de ma famille sont kabyles et chaouis ) ,les mozabites ou toute autres ethnies que j ai côtoyé depuis mon enfance j ai trouvé parmi eux, comme parmi tous les humains des hommes de grandes valeurs et des residus de l humanité,
        les enseignements de ma religion m interdisent de faire la difference entre mes coreligionnaires et je respecte pour leur idees unificatrices des athees sur ce site ,Cependant je ne cesserai de demasquer ceux qui s attaquent aux peuples marocain, tunisien et tout autre peuple arabe ,leur grand souci etant d isoler ce pays du monde arabo musulman auquel il appartient en creant des tension a l ouest et a l est du pays afin de declencher des guerres entre freres ce qui affaiblirait notre peuple et notre armee et permettrait aux vils separateurs d atteindre leur but a savoir diviser l Algerie pour en faire des tribus paiennes ou adoratrices d un pharaon nommé Chachnok que Bouteflika a imposé aux musulmans Algeriens,
        SigneZORO. …Z….

        15
        14
          pacifico
          11 avril 2019 - 19 h 11 min

          chapeau bas Zoro, vous avez tout dit et j ai les memes idees, mettre les echecs d un gouvernement depuis 62 sur le dos des voisins c est injuste et hypocrite.

          1
          2
    Yeoman
    11 avril 2019 - 6 h 29 min

    Finalement, on n’est pas sortis de la cour du lycée. Quant à l’auberge, on n’y est même pas entrés.

    30
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.