Bensalah entrave l’application de l’article 7 : entêtement ou démission ?

Abdelkader Bensalah
Abdelkader Bensalah. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le chef de l’Etat aurait déjà commencé, selon plusieurs sources, à adresser des invitations aux partis politiques et organisations de la société civiles, ainsi qu’aux personnalités nationales pour des discussions autour du projet de création d’une «haute instance indépendante d’organisation des présidentielles», prévues le 4 juillet prochain. Ce qui prouve, a priori, que le pouvoir en place maintient le cap sur l’option des élections et, donc, d’une transition dans le cadre constitutionnel.

Le problème qui se pose à Bensalah et à tout le pouvoir, est que la plupart des partis de l’opposition rejettent le principe même d’une élection présidentielle dans la conjoncture actuelle, sans garanties et dont tout le monde sait qu’elle sera massivement boycottée par une population frondeuse.

De Talaie El-Houriyate aux partis islamistes, en passant par le RCD, les partis de l’opposition sont unanimes à décliner l’invitation de Bensalah. Le président du mouvement Ennahdha, Yazid Benaïcha, a clairement annoncé la décision de son parti de ne pas répondre à l’invitation du chef de l’Etat, tandis que le mouvement El-Adala d’Abdallah Djaballah appelle à transcender les institutions politiques actuelles et réclame une intervention de l’armée pour «accompagner le processus de transition». Même ton chez Ali Benflis qui, dans une déclaration dimanche, attend de l’institution militaire «non seulement d’accompagner la transition, mais d’aider à y parvenir». L’ex-chef de gouvernement de Bouteflika a, à la même occasion, affirmé n’avoir reçu aucune invitation officielle du chef de l’Etat. Ce qui, en langage diplomatique, signifie le refus.

Ce qui complique encore la tâche d’Abdelkader Bensalah dans sa mission impossible d’organiser des élections présidentielles dans un tel contexte, c’est la rébellion qu’organisent depuis samedi les magistrats qui, soutenus par les avocats, disent refuser de superviser le prochain scrutin. A cela s’ajoute des déclarations similaires émanant des présidents de certaines APC dirigées par l’opposition, notamment en Kabylie, annonçant leur refus de fournir la moindre assistance administrative ou logistique pendant ces élections.

Devant cette impasse, le chef de l’Etat –et avec lui le gouvernement Bedoui – n’a plus d’autres choix que d’assumer les conséquences du processus électoral en cours, s’il décide de rester loyal à la voie constitutionnelle, en attendant de nouvelles orientations du chef d’état-major de l’ANP, ou de jeter l’éponge pour laisser place à un autre chef d’Etat qui – la Loi fondamentale le permet – pourrait être désigné par voie parlementaire.

R. M.

Comment (27)

    Anonyme
    15 avril 2019 - 18 h 44 min

    el Pueblo unido jamas sera vencido: le peuple uni ne sera jamais vaincu

    2
    1
    Anonyme Utile
    15 avril 2019 - 16 h 55 min

    LE CAS DE L’IMPOSTURE BENSALAH

    Bensalah est illégitime et illégale, conformément à la constitution (article 63) .
    En effet, Bensalah ne peut pas être nommé chef de l’état, par intérim, jusqu’à l’organisation des élections présidentielles, car la constitution, dans son article 63 exige absolument l’exclusivité de la nationalité Algérienne, pour le candidat.

    Or Bensalah ne remplit pas ce critère fondamental de la constitution étant donnée que sa nationalité d’origine est marocaine, donc Bensalah n’a pas le droit d’occuper le poste de chef de l’état, par intérim durant 90 jours, jusqu’à l’organisation des élections présidentielles.
    Ce qui prouve que Bensalah est illégitime conformément à la constitution.

    Tout ce qu’ a dit Bensalah au sujet de son identité, de son lieu de naissance (Tlemcen) et l’endroit où il a vécu dans sa jeunesse (Tlemcen), EST TOTALEMENT FAUX ET FABRIQUE DE TOUTE PIÈCE, POUR MASQUER SA VÉRITABLE NATIONALITÉ MAROCAINE, TOUT COMME LES MAROCAINS BOUTEFLIKA.

    PREUVE IRRÉFUTABLE QUI PROUVE QUE BENSALAH A UNE NATIONALITÉ D’ORIGINE MAROCAINE

    En voici une autre preuve irréfutable, le Figaro dans son édition du 20 mai 2013 a publié dans ses colonnes que Abdelkader Bensalah, président du sénat Algérien est de nationalité d’origine Marocaine.
    Un tel journal de renommée mondiale n’avancera jamais ce genre d’information, qui peut lui coûter très cher, s’il n’avais pas des preuves très solides.

    Si les informations avancées par le Figaro étaient sans fondements, il serait exposé à des poursuites judiciaires aux conséquences incalculables pour lui et son propre pays la France.

    Le service juridique du Figaro a bien vérifié l’information concernant la nationalité d’origine marocaine de Bensalah, avant de la publier. Ces journaux procèdent toujours de cette façon, quand il s’agit d’informations très sensibles touchant la souveraineté d’un pays.

    LE CAS DE L’IMPOSTURE BENSALAH EST UN PROBLÈME JURIDIQUE EXTRÊMEMENT GRAVE ET EXTRÊMEMENT URGENT, QUI RELÈVE DES TRIBUNAUX.

    Bensalah a commis un acte de très haute trahison en masquant sa nationalité d’origine, pour échapper illégalement à l’article 63 de la constitution, qui lui interdit strictement d’être nommé chef de l’état, par intérim, durant 90 jours.

    Bensalah fait partie de la mafia du clan Bouteflika, qui a dilapidé 1500 milliards de dollars, qui a hypothéqué l’avenir de tout le PEUPLE ALGÉRIEN, qui a vendu le pays à nos pires ennemis de toujours, qui a autorisé le survol permanent de l’espace aérien national, par les avions militaires Français et Américains et mis en très grand danger la sécurité nationale.

    Bensalah a tout fait, sur ordre de ses maîtres, pour empêcher l’application de l’article 7 de la constitution, qui rend le pouvoir au PEUPLE ALGÉRIEN.

    Bensalah agit ainsi sur ordre de ses maîtres, pour régénérer le système Bouteflika qui sera toujours au service de la France officielle, des USA et d’Israël. Ce qui détruira l’Algérie, mais ça n’arrivera pas.

    POUR SAUVER L’ALGÉRIE ET LE PEUPLE ALGÉRIEN, JE LANCE UN APPEL SOLENNEL AUX PROCUREURS ET MAGISTRATS DE LA RÉPUBLIQUE, POUR S’AUTO SAISIR DE CETTE AFFAIRE DE TRÈS HAUTE TRAHISON DE BENSALAH, DANS LES MEILLEURS DELAIS, AFIN DE LE DESTITUER IMMÉDIATEMENT, LÉGALEMENT, CONSTITUTIONNELLEMENT ET LE POURSUIVRE DEVANT LA HAUTE COUR DE JUSTICE DE LA RÉPUBLIQUE, POUR ACTE DE TRÈS HAUTE TRAHISON.

    IL FAUT AGIR TRÈS VITE. C’EST L’AVENIR DE NOTRE PAYS ET DU PEUPLE ALGÉRIEN QUI SONT EN JEU.

    EN AGISSANT AINSI, LES PROCUREURS ET LES MAGISTRATS SAUVERONT LE PAYS ET RENTRERONT DANS L’HISTOIRE DE NOTRE PAYS, PAR LA GRANDE PORTE.

    LE CAS DE L’IMPOSTURE BELAÏZ

    Belaïz a déjà été Président du conseil constitutionnel durant l’année 2012 – 2013. Et il ne peut occuper cette fonction qu’une fois dans sa vie, conformément à la constitution (article 183).

    Et il a été quand même nommé président du conseil constitutionnel, pour la deuxième fois illégalement, malgré le fait que la constitution ne lui permet pas de briguer un deuxième mandat.

    Je reviendrai sur le cas de BEDOUI, qui est également illégitime.

    17
    5
      Bonano
      15 avril 2019 - 18 h 16 min

      @Anonyme Utile:Une question me taraude ,pourquoi Gaid Salah insistait mordicus à mettre en application l’article 102 sachant que Bensallah n’est pas Algérien?

      IhawHaw
      15 avril 2019 - 20 h 06 min

      Exact ya Khou. Ce Bensalah a bel et bien travaillé en tant que cadre au consulat du royaume du Maroc à Oran jusqu’au milieu des années 1960. Ramené dans les « bagages » du clan d’Oujda il a fait au départ double jeu. Sinon comment expliquer son poste consulaire s’il n’avait pas la nationalité du pays dont relève ce consulat. Les mercenaires ramenés dans les bagages de l’armée de la frontière ouest sont devenus algériens mais on ne retrouve pas les actes de naturalisations. Un grand trafic des registres d’état civil est intervenu filiation comprise. Un exemple frappant : un ancien ministre de l’intérieur de Boumédienne, marocain d’origine est devenu algérien…de Mégherbi il est devenu Medeghri.

      2
      1
      mezouar
      15 avril 2019 - 22 h 09 min

      Bonjour anonyme Utile,
      Ce n’est pas la première fois que ces mercenaires Marocains cachent leur origine Marocaine et à chaque fois c’est les journaux Français de renommée qui lèvent le voile sur leur origine au moment ou les plus grands traitres Algériens restent muets alors que toute la mafia au pouvoir depuis 1962 savait très bien que ces mercenaires sont bel et bien d’origine Marocaine. Je prend le cas de Benbella qui a toujours menti sur son origine et par la suite il a reconnu que ses vrais origines sont Marocaine d’une petite ville à 60 KM de Marrakech alors que Benbella a servi dans l’armée Française avec ses frères et ses cousins qui sont tous morts pour la France et il a été couronné par DE GAULLE et en 1962 un Marocain devient président des Algériens. Tout çà avec la complicité des faux Moudjahiddine comme Abdelhamid Mehri, Taleb El-Ibrahimi, Youcef El-Khatib qui est toujours en vie et de la plupart des généraux qui ont servit dans l’armée Française donc s’il faut présenter ces Marocains à la justice il faut en premiers présenter les Algériens pour haute trahison car ils savaient la vérité sur ces étrangers mercenaires.
      Le feu Lemkami lui aussi Moudjahid pour se sont tous des traitres et faux moudjahidines, et bien quelques mois avant sa mort il a écrit un livre dans lequel il dit rien et sur la chaine oi il a été invité il a reconnu que Kazdi Merbah, Temmar et Zerhouni sont tous des cousins alors que ces trois cousins sont tous d’origine Marocaine du coté de Meknes, Quand à Bensalah lui était diplomate au consulat de son pays à Oran et il a changer de veste il a abondonné son poste et grace à ses compatriote Bouteflika, Zerhouni et bien il a obtenu la nationalité Algérienne dans les années 1970 tous comme Moulay-Guendil et aucun parmi cette mafia de Marocains n’est originaire de Nedroma, M’sirda, Felaoucen, Maghnia ou
      Tlemcen. Meme Ali Tounsi est originaire de Fès sa vrais ville natale et c’est Boumedienne qui est derrière cette haute trahison car c’est lui qui a donnez les ordres à ce que ces Marocains aient des papiers Algériens et c’est lui qui est derrière la falsification de leur lier de naissance et de leur filiation (TAZOUIRE EL WATHAIKS) Zerhouni né à Zerhoun se retrouve avec une fausse date et lieu de naissance, né à Tunis ce qui est faux, Ali Tounsi né à Fes se retrouve né en France, Kazdi Merbah né à Sidi Khacem au Maroc se retrouve né à Bénni-yenni et tous les laches Algériens aucun d’entre eux n’a oser dire la vérité à leur peuple et de dégager cette mafia qui devait etre juger depuis des siècles.
      Il n’y a pas d’homme en Algérie lorsqu’on arrive à accepter d’etre dirigé par une petite poignée de mafieux Marocains et pires encore Bensalah ne cesse d’humilier ces laches et de les rabaisser et tous comme des nana baissent la tete à l’assemblée et la momie un hommosexuel traitre les Algérien de nullard c’est grave.
      Croyez moi j’ai honte de dire que je suis Algérien, on a plus de fierté.Laisser passer ce message

      3
      1
        Anonyme Utile
        16 avril 2019 - 10 h 39 min

        @ Mezouar

        Bonjour,

        Tout ce que tu as dit est LA PURE VÉRITÉ. Et je partage totalement ton avis juste et réaliste.

        2
        1
    Anonyme
    15 avril 2019 - 14 h 20 min

    les partis que vous avez cites ne representent rien.le peuple est avec la constiution.les elections sont la seule voie pour designer le president .ceux qui veulent gouverner sans elections sont rejetes

    7
    19
    Maboul
    15 avril 2019 - 13 h 38 min

    Non messieurs le peuple n a pas encore parlé… vous usurpez la parole du peuple…le peuple parlera lorsqu’il aura deposé son bulletin de vote.. le peuple c’est une majorité de 26 millions d electeurs. Ce n’est pas un groupe de manifestants, meme s ils sont nombreux. De grace arretez de parler au nom du peuple… Le peuple c est vous et moi ce n est pas seulement vous…on va pas remplacer des usurpateurs par d autres usurpateurs!!!

    6
    22
    Portraits des hommes du système vomis et réduits en caricatures sans renom
    15 avril 2019 - 12 h 40 min

    Maintenant que le peuple a dit son mot, tous les hommes de ce système pourri n’ont à se prendre qu’à eux-mêmes en ruminant leur contribution lâche et volontaire au jeu collectif malsain du pouvoir pour son maintien.

    La damnation prononcée par leur peuple ne les quittera jamais, lui qui a déjà vomi leurs portraits pour les réduire, en attendant l’oubli définitif, à des caricatures sans renom ni aucune gloire.

    Il ne faut pas s’étonner alors que la seule unanimité, qu’ils aient vraiment réussie à créer et à susciter en lui, fait qu’il leur a retourné le dos à jamais et définitivement.

    9
    3
    Anonyme
    15 avril 2019 - 12 h 12 min

    Comment cela s’appelle quand la présence d’une personne n’est pas souhaitée dans une maison et que celle-ci n’a pas la dignité de ne plus s’imposer ? Ces gens-là ne sont pas algériens, ils ont toujours méprisé le peuple algérien, ce sont des étrangers qui squattent le pouvoir de l’État algérien.

    14
    5
    Anonyme
    15 avril 2019 - 10 h 54 min

    sommes -nous comdamnés a subir éternellement ces mafieux,,,?serions-nous,le dernier pays dans le monde et en afrique, a etre dirigés par une dictature, alors que meme au soudan les choses évoluent selon la volonté du peuple !!

    26
    3
    Anonyme
    15 avril 2019 - 10 h 25 min

    Il savoure son heure de gloire et s’habitue au pouvoir ! mais partira t-il meme si 40 millions de citoyens descendent dans la rue? qui nous dit que cet invididu du systeme veut volontairment pourrir la situation afin de rester au pouvoir au déla du 4 juillet, car tout le monde s’accorde a dire que c’est impossible d’organiser des  » élections » en 90 jours ! PS= la peur de ces gens n’éloigne pas le danger !!!

    16
    5
    FATMA
    15 avril 2019 - 10 h 24 min

    BENSALAH EST CONNU POUR SON EFFACEMENT ET SA LÂCHETÉ.
    KOUNEK RADJAL POUR UNE FOIS ET DÉMISSIONNE, TU VA T’ABSOUDRE DE TOUS TES PÉCHÉS et être repêché par l’histoire.

    18
    5
      SI KOUIDER BOUNETEF
      15 avril 2019 - 12 h 22 min

      @ FATMA 15/04 10:24 – l’Histoire c’est la postérité et la postérité c’est le festin des asticots, il n’y a que le présent qui l’intéresse pour continuer à remplir la chkara.

      12
      2
      el maroki
      15 avril 2019 - 14 h 01 min

      l`histoire de quel pays le Maroc son pays ou l`Algérie le pays d`accueil??

      3
      5
    Anonyme
    15 avril 2019 - 10 h 21 min

    CE N EST PAS LA PRÉSIDENCE QUI L INTÉRESSE C EST L IMMUNITÉ ET LA CRAINTE DE CE QU ON PEUT DÉCOUVRIR

    20
    4
    Benarouh
    15 avril 2019 - 10 h 16 min

    Il ni aura aucune possibilité d’avance av ce gouvernement le peuple Algériens refuse catégoriquement

    14
    2
    maori
    15 avril 2019 - 8 h 26 min

    « en attendant de nouvelles orientations du chef d’état-major de l’ANP, ou de jeter l’éponge pour laisser place à un autre chef d’Etat qui – la Loi fondamentale le permet – pourrait être désigné par voie parlementaire. » dites-vous? Le pouvoir ne doit pas être placé dans les mains de l’armée mais dans les mains du peuple! nous savons tous que bouteflika est parti sur injonctions de l’ANP , car c’était la seule détentrice d’un pouvoir capable de le faire partir car elle détient la force des armes. Mais le peuple detient une force plus grande celle de la légitimité et de la volonté du nombre. Nous ne voulons plus que les instances politiques qui doivent diriger l’Algérie soient construites par l’armée mais par la seule volonté du peuple. Volonté qui s’exprimera réellement pas les urnes, démocratiquement et en toute transparence. Le peuple ne veut plus être dirigé ou même seulement orienté pars les gens qui ont édifié un système mafieux et, prédateur, que cela soit respecté….!

    18
    5
    Pr Nadji Khaoua
    15 avril 2019 - 8 h 20 min

    Voici venir le temps ou des questions serieuses doivent etre posees calmement mais fermement sur l’autisme dont fait preuve chaque jour, ce systeme politique agonisant.
    Apres huit semaines de manifestations populaires massives lui signifiant son rejet definitif, dans ses hommes ancients et actuels, le systeme reste sourd a la societe qu’il gouverne.
    Par ce choix, il indique que ses principaux objectifs, par dela les individus anciens et actuels qui le forment, ne sont pas ceux qu’attendent de lui la population et que lui fixent l’Etat dans ses symboliques institutionnelles.
    Le pouvoir et ses hommes montrent ainsi que seuls leurs interets comptent et expliquent leur autisme politique.
    Dans ces conditions, leurs paroles et leurs politiques, rongees par des decennies de mensonges et de tromperies, de transgressions des lois, de privatisations illegales des ressources publiques de facons cupides a l’extreme, ne seront dorenavant ni ecoutees, ni encore moins entendues.
    Leur divorce avec les Algeriens sera irremediable.
    Et dire que tout cet autisme politique obstine et tetu n’a pour fondement que la preservation de quelques minables richesses, quelques minables « sous », quelques minables privileges, acquis illegalement et par le « fait du Prince » ici et ailleurs.
    Et dire que demain, ces memes vautours jamais rassasies, s’ils se maintiennent en domination de notre pauvre Etat en construction, vont nous rechanter sous tous les tons, leur amour pour la Patrie et leurs geniales politiques pour son developpement.

    Pr Nadji Khaoua.

    20
    3
    Kenza
    15 avril 2019 - 8 h 04 min

    Ya Ben Salah, le peuple vous invite à DÉGAGER ! Alors, que vous démissionniez ou qu’on vous fasse démissionner, l’essentiel est que le peuple se débarrasse de vous et du clan mafieux qui vous a permis, vous, le ptit larbin sans aucune personnalité, d’être, ne serait-ce que pour quelques jours, le président par un intérim de l’Algérie, pays des Hassiba Ben Bouali, Amirouche, Ben M’hidi et tous les chouadas, Allah yarham3oum. C’est encore une tentative du clan d’Oujda d’humilier l’Algérie, son peuple et son armée populaire. Tentative vaine, puisque le peuple algérien va vous faire dégager par la petite porte en attendant de faire dégager tous les autres traîtres. DÉGAGEZ ! et le plus tôt sera le mieux !

    20
    5
    Anonyme
    15 avril 2019 - 8 h 01 min

    Comment un seul homme, pour une période temporaire peut bloquer un pays?????? pour préserver l’unité de la nation le sacrifice demande plus que cela.

    8
    3
    Mir
    15 avril 2019 - 7 h 56 min

    Donc le Chef de l’Etat attend de nouvelles orientations du chef d’état-major de l’ANP qui est son vice-ministre de la défense.
    On marche à l’envers ou bien on est en plein coup d’etat militaire déguisé ?

    17
    2
    Le Duc D'Alger
    15 avril 2019 - 7 h 30 min

    Le clan d’oujda à pris goût de la folie du grandeurs et la vie Royale à la Marocaine oubliant que le peuple Algérien est contre les monarchies et les monarques, fini les pillages, fini les spoliations des biens publics et autres, fini la corruption et les magouilles, seule solution retourner chez vous où Maroc est foutez la paix au ce peuple autant souffert

    20
    3
    Maboul
    15 avril 2019 - 6 h 48 min

    Vous exagerez dans votre prétendu commentaire… C est plutot une opinion partisanne tendant a discrediter sans plus. il n y a rien de constructif dans votre ecrit….

    4
    6
      Anonyme
      15 avril 2019 - 14 h 20 min

      Vous allez tomber à la renverse en découvrant le plan machiavélique qui a été monter contre l`Algérie pour l`infiltrer jusqu`aux os par les franco-maroco-sionistes. Le pays a perdu sa souveraineté depuis l`arrivée des Bouteflikas. Des centaines de milliers de Marocains (hauts niveau) ont été naturalisés et probablement non retracables car ils prétendent être de Tlemcen et Nedroma. Un grand nettoyage s`impose.

      6
      1
    Anonyme
    15 avril 2019 - 6 h 40 min

    Un aveuglement hallucinant. Bensalah vit-il en Algérie ?

    8
    2
    RAUS
    15 avril 2019 - 6 h 28 min

    Vu l’entêtement de ce corrompu de Bensalah, tout est clair et bien planifier pour une continuité réelle du clan d’oujda à diriger le pays et l’achèver à jamais, mais la volonté et la détermination du peuple seront vainqueur, et tout les corrompus et les destructeurs du pays seront traduit devant les tribunaux populaire est ils seront condamné sévèrement

    15
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.