Vignette automobile : recul de la période d’acquittement

vignette automobile
La DGI a reculé la période d'acquittement de la vignette. D. R.

La période d’acquittement de la vignette automobile pour l’année 2019 a été fixée du 2 juin au 31 juillet, au lieu du mois de mars comme ce fut le cas les années écoulées, selon la Direction générale des impôts (DGI), rapporte l’agence de presse officielle APS. Ce report intervient en application aux dispositions contenues dans une décision du ministère des Finances, publiée au Journal officiel n°19, a précisé la DGI sur son site web. «Le délai de recouvrement de la vignette automobile pour 2019 est reporté et fixé du dimanche 2 juin au mercredi 31 juillet à 16h», a indiqué le ministère des Finances dans sa décision.

Les années passées, les prix de la vignette étaient établis en fonction de la puissance de motorisation du véhicule et de son ancienneté.

En 2018, une fourchette de 500 DA à 3 000 DA était imposée pour les véhicules ayant plus de 10 ans d`âge, de 1 000 DA à 4 000 DA pour ceux dont l’âge varie entre 6 et 10 ans et de 1 500 à 6 000 DA pour les 3 à 6 ans.

Les véhicules ayant moins de 3 ans sont imposés d’une vignette dont le prix oscille entre 2 000 et 10 000 DA. Les véhicules à immatriculation spéciale appartenant à l’Etat et aux collectivités locales (communes, daïras, wilayas) et les véhicules dont les propriétaires bénéficient de privilèges diplomatiques ou consulaires, sont toutefois exemptés la vignette automobile. Cette exonération touche également les ambulances, les véhicules équipés de matériels sanitaires, les véhicules équipés de matériel de lutte anti-incendie, les véhicules destinés aux handicapés et les véhicules équipés d`un carburant GPL/C. Les tracteurs et autres engins agricoles, les véhicules à moins de quatre roues (motocyclettes, vélomoteurs…), les engins à travaux publics ou encore les remorques ne sont pas concernés par la vignette automobile.

Pour rappel, la vignette automobile a été instaurée en Algérie en 1998. Une part de 20% de ses recettes est versée au Trésor public et 80% au Fonds commun des collectivités locales.

Comment (7)

    Anonyme
    15 avril 2019 - 18 h 06 min

    ou vont cette argent? vous apparteniez a quelle tribu pour que vous nous demandiez de payer? vous êtes qui? on vous ignorent: nous ne cherchez pas cette fois ci bande de mal faiteur…

    1
    1
    LA VERITE
    15 avril 2019 - 10 h 17 min

    la vignette de la honte imposée par la crapule du 1er ministre alors que toutes nos routes sont des coupe gorges pour les automobilistes, des routes meurtrières donc à partir de cette année le peuple ne doit pas la payer un point barre.des milliards encore détournés pour refaire les routes du côté du kleb des pins et autres quartier huppés de la capitale

    12
    1
    Anonimaoui
    15 avril 2019 - 8 h 30 min

    Si les caisses de l’État sont vides il y’a plusieurs moyens de les renflouer. Par exemple saisir à titre conservatoire tous les biens potentiellement mal acquis, sanctionner les fraudes fiscales, traquer le commerce informel, imposer les transactions par chèque, généraliser le paiement électronique, récupérer tous les prêts douteux. Quand même il y a plus de 1000 milliards de dollars de dilapide en 20 ans et toujours les petites gens qui passent à la caisse.

    El pueblo
    14 avril 2019 - 22 h 07 min

    cette vignette est illégale il n’y a qu’à voir l’état de nos routes, c’est du vol, c’est de l’arnaque tout simplement

    12
      le niveau
      15 avril 2019 - 11 h 28 min

      et si les automobilistes payent cet taxe vignette donc ils sont complices a la richesse de ces arnaqueurs.
      donc la balle et dans le camp des automobilistes
      ne pas payer cet taxe vignette point barre.

    MELLO
    14 avril 2019 - 19 h 30 min

    Vignettes imposées par le gouvernement 1 d’Ouyahia, en 1998. Aujourd’hui , ces vautours qui dépecent l’Algérie et son peuple, doivent être pourchassés pour dilapidation et mensonges envers le peuple. Mensonges , car cette vignette ne sert que leurs enfants qui détiennent, tous , des richesses mal-acquises.
    Cette vignette doit cesser , ce sera le premier geste de désobéissance civile et les Algériens se doivent de la boycotter. Cette vignette est illégale .

    17
    RAUS
    14 avril 2019 - 19 h 20 min

    Cet impot imposer par (…) ouyahia juste alimenté les comptes de ses associés Tahkout et Kouninef;le peuple de plus en plus pauvre,et le clan d’oujda et ses alliés de plus en plus riche,c’est fini le peuple s’est réveillé et vous allez chèrement votre trahison

    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.