Un ministre allemand accuse la France d’avoir saboté un projet géant en Algérie

Peter Altmaier
Peter Altmaier, ministre allemand de l'Energie. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’association des oulémas a fait état de révélations graves attribuées au ministre allemand de l’Energie, Peter Altmaier, cité, selon cette organisation, par la chaîne de télévision allemande ZDF, au sujet du projet d’énergie solaire prévu dans le désert algérien, Desertec, qui devait regrouper onze partenaires, dont le groupe énergétique algérien Sonelgaz.

Des médias avaient déjà évoqué ce sujet, mais la version qu’en donne l’association des oulémas est tout à fait inédite, même si elle ne précise pas la date. «Nous voulions investir avec l’Algérie dans le plus grand projet solaire au monde, dans le grand désert algérien», aurait déclaré le ministre allemand, selon l’association. «L’Algérie pourrait alimenter l’Europe en électricité et gagner des milliards de dollars, mais le gouvernement de Bouteflika n’était pas de cet avis, car la France s’opposait fermement à l’idée que l’Algérie puisse se développer, diversifier son économie et sortir de sa dépendance aux hydrocarbures. L’Algérie aurait pu devenir l’un des plus gros exportateurs d’électricité au monde, mais la France a bloqué le projet, l’un des projets les plus importants et les plus lucratifs pour l’Algérie», aurait encore soutenu Peter Altmaier.

Cinq groupes allemands, et pas des moindres, issus tous du pays le plus impliqué dans le très médiatisé projet Desertec, s’étaient retirés en 2014. Après Siemens et Bosch qui avaient pris leurs distances deux années auparavant, ce fut au tour du groupe de BTP et de services Bilfinger, de la compagnie d’électricité E.ON et du groupe bancaire HSH Nordbank de se désengager. Les principaux partenaires et associés du consortium quittaient ainsi le train avant même l’arrivée en gare, ce qui hypothéquait définitivement l’immense projet boudé par les Français.

En plus de Sonelgaz, dix autres partenaires allemands, espagnols, tunisiens et marocains étaient impliqués dans Desertec Industrial Initiative. Le consortium regroupant des sociétés et des institutions européennes et du pourtour méditerranéen, créé en 2009, visait à l’origine à couvrir une part des besoins en énergie de l’Europe en exploitant le potentiel solaire et éolien du sud de la Méditerranée. Le coût total du projet s’élevait initialement à 400 milliards d’euros.

Si, pour l’association des oulémas, le plus important dans le sujet est de nourrir le sentiment anti-français qui s’est davantage développé chez les Algériens depuis le début du soulèvement populaire du 22 février et qui transparaissait à travers les slogans, l’information en soi mérite d’être débattue et clarifiée auprès des responsables algériens. Car il s’agirait d’une opération de sabotage caractérisée de l’économie nationale.

R. M.

Comment (171)

    Anonyme
    19 avril 2019 - 14 h 43 min

    La france avec son caniche le royaume du haschich sont nos ennemis attitrés.
    Ceux qui n’ont pas encore compris ça en 2019, c’est qu’ils sont où des traîtres où des décérébrés.

    16
    18
      ABDEL
      19 avril 2019 - 15 h 24 min

      La vérité blesse et dérange.Essaye de souffrir en silence

      12
      9
      Anonyme
      22 avril 2019 - 13 h 57 min

      Notre ennemi mortel c est la corruption et rien d autres…il faut faire la guerre a la corruption et aux corrompus….le reste c est d un retournement de main diplomatique on peut assainir le climat—-mais la corruption c est un cancer qui ronge nos entrailles de l interieurs de nos frontieres….c est notre ennemi nr.1…..

    Anonyme
    19 avril 2019 - 12 h 09 min

    Il y a une question que je me pose depuis des décennies , qu’attend l’Algérie pour déposer une plainte contre ce pays pour crimes contre l’humanité , torture et genocide ? toute les preuves sont la, quand eux ne se gênent pas pour juger les autres au TPI , je commence seulement a comprendre maintenant que toute cette équipe les bouteflika et compagnie n’ont jamais servi le peuple ,mais leur intérêts personnel , c’est pour cela que rien n’a été fait depuis des décennies ,quand on pense qu’ils possèdent 56 milliards d’euros en propriétés en france! il est temps maintenant de porter plainte contre la france pour tous les crimes qu’elle a commis en Algérie nous ne pouvons pas les laisser s’en tirer comme cela , car justice doit être rendu pour tous les Algériens mort pendant cette colonisations , il faut former un comité , récolter des signatures et soumettre tout cela a l’ONU et au TPI. JUSTICE POUR NOS MARTIRS!!.

    34
    19
    Anonyme
    19 avril 2019 - 10 h 56 min

    C’est de la haute trahison ! Toutes les parties impliquées par le sabotage de ce méga-projet doivent être traduites devant les tribunaux.

    41
    10
    Hirak
    19 avril 2019 - 9 h 46 min

    Les pseudos oulamas et les Zaouïas.. c’est les plus grands traîtres,relisez l’histoire,ces 2 sectes étaient contre la révolution et s’étaient mis au service de la France coloniale…

    31
    19
      badi
      19 avril 2019 - 18 h 21 min

      Hirak tu est hors sujet on parle du projet d’énergie solaire saboté. On parle pas des Oulamas. Ni de zaouias. Tu a un problème avec l’islam et les musilmans. Ce comportement ne proviens que d’un kabyle extrémiste.

      7
      24
    Kaptain-Hadock
    19 avril 2019 - 9 h 28 min

    Quelle bande de pirates ces francaises quand il s’agit de saborder un projet intéressant ils sont les premiers à lever le petit doigt avant tout le monde! …Mille millions de sabords!!!

    14
    13
    karimdz
    19 avril 2019 - 5 h 44 min

    Nous savons aujourd’hui que la France a tout fait pour saboter notre développement, nous devons, nous peuple algérien et le futur président, faire en sorte, que l investissement productif soit la priorité des priorités pour notre pays.

    Un pays industrialisé, c est un pays qui crée de l emploi, qui crée de la richesse, qui satisfait ses besoins et non les importe, c est finalement un pays indépendant.

    Il n est jamais trop tard, hamdoulilAh, nous avons énormément de ressources, encore plus que ce qu on nous faisait croire, nous avons le génie algérien, il manque plus que la volonté, mais ce n est plus un problème.

    49
    12
      Anonyme
      19 avril 2019 - 6 h 42 min

      Pourtant tu n’as jamais arrêté de louer les bonnes oeuvres du président déchu, celui la même qui a détruit l’Algérie en 20 ans. Et tu nous viens chanter que le nouveau président va développer le pays. Tu parles pour écrire et tu écris pour parler, le style calque du pouvoir éteint.

      24
      20
    Message à un manipulateur !
    19 avril 2019 - 4 h 40 min

    C’est la France qui a saboté le projet DESERTEC au profil de l’Algérie pas les Allemends petit manipulateur avec ta fausse histoire ( de militaire Francais qui parle sous l’effet de l’Alccol ??) ! Le pire c’est que le système Bouteflika à sauvé comme des abrutis ALSTOM une entreprise Francaise qui coulait du temp de SARKOSY, l’ironie c’est que le Maroc en profite bien ! Nous avons été gouverné par des traitres et des clowns qui ont des biens, entreprises, compte en banque bien garnis, villa en FRANCE (Car ils ne connaissent que ce pays dans ce monde) après avoir donnés nos richesses casi gratuit

    40
    9
      Abou tamtam
      19 avril 2019 - 5 h 37 min

      Maintenant qu’un ministre d’un grand pays a divulgué un sabotage de plus de la france nourricière de « nos » dirigeants, y-a-t il un journaliste d’investigation ALGERIEN pour chercher en profondeur et divulguer le nom des traites qui ont permis et permettent toujours au colon d’hier de nous imposer ses désidératas.

      34
      5
    ZlabiaMakroute
    19 avril 2019 - 2 h 12 min

    Et dire qu’il y a des gens qui vont croire à ces conneries!!! Les oulémas spécialistes en énergétique et en économie, c’est un bon début. Si ce projet était viable à court terme et moyen terme, la France, la première l’encouragerait pour assurer sa sécurité énergétique. Or il parait que le projet est pour l’instant un fanstasme, car vu l’état d’avancement de la technologie photovoltaique et le coût astronomique cité dans l’article : 400 milliards d’euro qui va certainement couvrir des milliers d’héctares et produire son lot de polution physique et de contraintes logistiques, il faudra attendre plusieurs années voire décennies avant que l’avancement de la technologie abaisse le coût vers 10-15 milliards maximum et augmente la rentabilité et la durabilité. Donc cette information n’est qu’une énième manière de nous exciter.

    31
    19
      sam
      19 avril 2019 - 20 h 28 min

      ZlabiaMakroute, je suis Français et en parfait accord avec toi. A la lecture de tes propos, on s’en bien que tu es d’un autre niveau. Félicitation.

      8
      2
    Anonyme
    19 avril 2019 - 1 h 03 min

    C du vent. Ok,desrtec est abandonné ,qui empêche sonatrach et sonelgaz de réaliser le projet de 22000Mw?? Sans penser ou rêver à l’exportation,car c utopique vue la distance,c 22000Mw en solaire nous permettent d’économiser du gaz pour l’export.
    Alors arrêtons d’accuser la france,la main de l’étranger….

    24
    13
      Anonyme
      19 avril 2019 - 7 h 55 min

      @anonyme,
      je suis moi même actif dans les ENR, et croyez moi que le FCE et la France sont bien sont qui ont bloqué le développement du solaire en Algerie . Car les pseudo Industriels voulaient d’abord se préparer avec des soit disant industries à l’image de l’automobile.
      Des usines d’encapsulation de panneaux photovoltaiques
      sont en train de voir le jour. Malheureusement les couts des matières premières sont supérieures au produits fini.
      Le produit local est jusqu’a 3 fois plus cher par rapport au referment international. La qualité n’en parlant même pas. Donc ces hommes d’affaires ont tout stoppé- Mais Macron aussi avec son Projet 5 plus 5 qui veut faire de l’ombre a Merkel.
      Je ne comprends pas les autorités algériennes qui s’accrochent seulement aux chinois et aux français et délaissent les allemands avec qui j’ai eu le plaisir de travailler. Ils forment les jeunes avec beaucoup de bonne volonté. c’est clair que les allemands ont une vision win-win et ne payent pas de tchipa
      Si par contre il existe une raison politique ,derrière alors qu’on nous l’explique

      26
      5
    Anonyme
    19 avril 2019 - 0 h 50 min

    Juste un mot pour ceux qui remettent en cause la véracité de ce projet tué dans l’œuf :
    Oui, le projet «Desertec» a bel et bien existé. Mais le régime des Bouteflika et autre Chakib Khalil ne voulaient pas trop s’embarrasser avec ce genre de projet proposé et porté par l’Allemagne. Ce qui comptait pour eux c’est d’abord satisfaire les américains et les Français, pour obtenir «soutiens et protections» de leur part. Et pour ce faire, ils se sont alors mis à pomper à outrance les gisements gaziers et pétrolifères…. Résultat : Aujourd’hui, tout le monde sait que la Sonatrach peine à honorer ses contrats de fourniture de gaz et de pétrole.
    Oui, Desertec, ce projet de production de l’électricité à partir de l’énergie solaire (énergie renouvelable, propre et non polluante) allait rapporter des centaines de milliards de $ US à l’Algérie. Il faut savoir que le 1% (un pour cent) de la surface du Nord du Sahara algérien, doté de panneaux solaires, permet d’alimenter TOUTE l’Europe et de combler TOUS ses besoins (domestiques et industriels) en énergie électrique durant toute l’année.
    Malheureusement, ce projet a rencontré une opposition acharnée de la part du clan de Chakib Khalil au sein de la Sonatrach. Ils ont tout fait pour le faire avorter et l’enterrer.
    Et puis, entre l’Allemagne, l’Europe et les USA, tout le monde sait vers qui penche le cœur de l’ami d’enfance de fakhamatouhoum !

    30
    6
    Alerte !
    19 avril 2019 - 0 h 41 min

    Le chiatte de Bouteflika et sa clique sous plusieurs pseudos cherche a dédouaner la France leur base arrière avec le Maroc.

    16
    14
    Vroum Vroum 😤..
    19 avril 2019 - 0 h 33 min

    Ces Oulémas qui sont-ils ?.. Bisard ?.. Le Projet Desertech serait piloté par les Allemands , cela engagé des Multinationales , Banques d’investissement , Cheminement de l’eau pour fonctionnement , ..,,faut voir les avantages et les inconvénients et la Souveraineté nationale , et à qui profite l’énergie ?.. Licence , Brevets , transfert technologique ou dépendance Algérienne aux Multinationales.. C’est risqué tout de même !!.. Vraiment dur à avaler cette histoire de la France a fait echouer un Mega contrat.. .J’y crois pas . Et en plus trop de Multinationales et Banques Privées , et Interdépendance de l’Algérie avec ces Multinationales et Banques Privées , c’est risqué à première vue , la Somme monstrueuse 400 Mds de Dollars.. Trop beau pour etre vrais et trop gros sans y laisser des plumes . .Donc si le Pouvoir Algérien a laissé tomber le Projet Desertech c’est que c’etait trop risqué , dangereux sur long terme et Souveraineté nationale mise en jeu par interdépendance aux Multinationales et Banques Privées , majoritaires dans ce projet mort né . .Que vient faire la France dans l’affaire sinon faire croire à la vassalisation de l’Algérie à la France !!!… Qui sont ces fameux Oulémas ??.. Et puis ce ministre Allemand furieux que le projet Desertech fumant tombe à l’Eau , . . , les Multinationales , Bank investissements sont à éviter car vous finissez toujours par regretter ..Mais trop Tard .

    17
    13
    salim
    18 avril 2019 - 23 h 37 min

    effectivement je confirme c’est une fake news voici la réaction d el’ambassade d’Allemagne à ce sujet

    https://www.facebook.com/permalink.php?id=1086431214726173&story_fbid=2144892212213396

    17
    5
      benchikh
      19 avril 2019 - 16 h 01 min

      @Salim
      merci !!

      5
      3
        Naturalisé
        19 avril 2019 - 20 h 58 min

        benchikh+Salim = Le Chiatte de la clique de Bouteflika qui cherche a dédouaner la France.

        2
        3
        salim
        20 avril 2019 - 1 h 34 min

        pas de quoi

    Vroum Vroum 😤..
    18 avril 2019 - 23 h 34 min

    Purée il ne se passe pas un jour sans que je ne lise !!!! , je fouine , sur l’international , Finance , Géopolitique ..et je ne suis jamais tomber sur ce sujet de sabotage , Mr Bouteflika et ce sujet avec la France !.. Le Sujet Énergie Solaire Sahara , j’étais au courant , côté scientifique , écologie , mais Comme projet D’État Algérien , Allemagne , ..non pas de cette manière , Oulémas.. Sabotage.. non , ça me dit rien du tout ! Et avant de parler dans le vide sans être sur , et entrecouper les infos , je m’abstient . .Car c’est grave .

    6
    8
    salim
    18 avril 2019 - 23 h 21 min

    possible oui le monde de l’économie est un monde de brutes tous les coups sont permis mais un ministre dire ça directement ça m’a l’air d’une fake news

    4
    3
    issam
    18 avril 2019 - 22 h 39 min

    Bsrhtec desertec 🙂
    Non le désert algérien doit surtout servir à planter des arbres fruitiers surtout de la coco .L’autosuffisance alimentaire est la clé de survie dans ce monde de sauvage .Parce que livré de l’électricité à l’europe en échange d’argent pour le dépenser en import et refaire les mêmes conneries que les années précédente merci mais non merci

    15
    2
      Anonyme
      19 avril 2019 - 21 h 50 min

      Mais cette énergie est aussi destinée à satisfaire les besoins intérieurs de l’Algérie.
      À moins qu’on préférera encore importer, à coup de milliards de dollars empruntés, du pétrole et du gaz quand on n’en aura plus.

    BEN
    18 avril 2019 - 22 h 23 min

    Les « gars » soyons des hommes et arrêter de pleurnicher avec ces âneries d’accuser la France de tout et de rien. C’est un projet comme un autre; Rien ne dit que ca allait être un projet très rentable. En plus l’ ambassade d’Allemagne vient de démentir cette information. Quand à la France on pourra trouver notre compte car elle sera notre porte d entrée pour notre export vers l’Europe.

    8
    8
      Anonyme
      19 avril 2019 - 21 h 55 min

      Ce n’est pas Ouyahia qui préconisait, il y a quelque mois seulement, de faire appel aux pieds noirs pour nous aider à exporter nos patates ?!
      Ouyahia sort de ce corps ! Tu as été démasqué !

    Felfel Har
    18 avril 2019 - 22 h 11 min

    Quand j’entends certains invoquer le montant du projet DESERTEC et se noyer dans des considérations de coûts (qu’ils sont les seuls à juger exhorbitants) d’exploitation d’un tel projet, je me rappelle de la remarque ironique de Sid Ahmed Ghozali quand il a appris que les Saoudiens faisaient de la céréaliculture (par pivot) dans le désert, au triple du coût du blé du Midwest américain. Question: l’indépendance alimentaire d’un pays a-t-elle un prix? Il se trouve que les investissements massifs réalisés ont été amortis et les résultats (auto-suffisance et exportation des excédents) au-delà de toute espérance.
    Revenons en Algérie et considérons les avantages énormes que nous aurions pu tirer de ce projet en termes de diversification de nos sources d’énergie, d’exploitation d’une ressource abondante et durable, le soleil du Sahara et d’exportation d’excédents vers les pays limitrophes.
    La France a bâti son modèle énergétique sur le nucléaire avec l’espoir de vendre ses excédents d’électricité à toute l’Europe. DESERTEC menaçait son monopole. Bouterfa, notre « éclairé » directeur général de Sonelgaz, s’est fait un plaisir de le tuer dans l’oeuf. En récompense, il a été promu ministre de l’Énergie pour s’assurer que tout projet similaire serait écarté.
    En tous cas, les Marocains se sont fait un plaisir de le localiser chez eux. Bsahathoum ou chah fina! L’Allemagne a réussi à réaliser son projet. L’Algérie , quant à elle, est le seul perdant dans cette affaire.

    8
    5
      benchikh
      19 avril 2019 - 8 h 29 min

      @Felfel Har mes salutations,
      si on réfléchit profondément , un tel projet énergétique stratégique pour l’Europe entière sur notre terre, peut avoir des conséquences négatives sur notre souveraineté à long terme.L’histoire nous apprit la vigilance de ce continent instable, je préfère exploiter mes biens avec des mains Algérienne et puis vendre le produit fini avec le prix du marché à la porte du territoire national .

      6
      4
        Felfel Har
        19 avril 2019 - 13 h 02 min

        @Benchikh
        Ne pourrait-on pas appliquer le même raisonnement et dire que l’exploitation des hydrocarbures et des autres minerais en association avec des sociétés étrangères met aussi en danger notre souveraineté?
        Le projet avec les Allemands ne menaçait pas la sécurité de l’Algérie. Mieux encore, il nous aurait permis, à nous Algériens, de préparer l’après-pétrole et d’assurer, à terme, notre propre indépendance énergétique.
        De toutes les façons, comme on dit en artillerie, « le coup est parti » et il est impossible de le rattraper. Par contre, celà devrait nous inciter à mieux voir de quel côté notre pain est beurré quand il s’agira d’examiner la faisabilité de projets similaires. Live and learn.
        Salutations!

    Anonyme
    18 avril 2019 - 21 h 04 min

    Va falloir la mettre à la 45 eme place la France dans le partenariat bilatéral dorénavant ! C est nous qu allons exporter maintenant et pas que de l Energie faites nous confiance c est fini on importe pour 4 ou 10 milliards d euros à chacun d entre vous les européens de m…et on exporte pour a peine 100 millions à peine pour vs tous meme avec vous les allemands ou qui que ce soit meme les turques nous la mettent à ce niveau , c est fini l Algérie on se sert on leur fourgue tout parce que incapables ou incompétents hé non on sait faire mais on nous a pas laissé et vs les premiers quelque parts en soutenant ses traitres a leurs nations et patries à prendre les commandes pour vous et rien que pour vs en leur laissant leurs parts et ca a fonctionner depuis 50 ans j ai le sem on peut s en vouloir qu a nous meme algeriens mais c est fini ca et vaut mieux tard que jamais , c est a notre tour maintenant de fourguer tout inch Allah ! La France sera la première à perdre en perdant le système et les Bouteflika , elle nous a jamais lâcher et pas que nous l Afrique francophone . tout le monde en Afrique vivra mieux sans elle , faites moi confiance ; elle a soutenu et défait des régimes et les a remplacer par des chefs de tribu ou de milices en Afrique et ca juste pour ses propres intérêts , pauvre Afrique mais est fini vos pourris dehors avec vous .; bon vent !

    9
    5
    226
    18 avril 2019 - 20 h 53 min

    de quels Oulamas vous parler?c’etaient et ils le sont toujours des assimilationistes,ils ont toujours voulues etre gouverner par la France,et soudain ils sont devenues des experts en mega projet.sur il y a eu du sabotage flagrant ont veut savoir par qui des Nons et Prenoms.finis c’est la main etrangere,de source sur et toute cette foutsise.

    Rtt
    18 avril 2019 - 19 h 37 min

    La Nation qui protège et nourrir les traîtres, l’ingratitude humaine et la conscience barbare, pour les Bouteflika certes ne sont pas des pure souches mais pour les Toufik les Haddad les Ouyahia les Sellal les Bendaouad et les autres ne sont pas pardonnable

    4
    2
    Hassen
    18 avril 2019 - 19 h 24 min

    Qu’est ce qu’il ne faut pas entendre comme connerie, comment la France aurait-elle pu bloquer ce projet? On cherche des excuses et des faux coupables comme toujours en Algérie.

    9
    14
    Hakika
    18 avril 2019 - 19 h 20 min

    Rien que le budget de Polisario, son armement, son financement, les peaux de vin, les avocats, les effacement de dettes pour une pseudo reconnaissance en Afrique et en Amérique latine par des pays bananiers, ses déplacement et hébergement diplomatique dans des hôtels luxueux , nous a couté un bras, même le ministre de finance n’a pas le droit de regard sur ces dépense, plus de 400 milliards d’euros en 40 ans , de quoi construire l’Afrique entière .
    Espérant que le prochain président ait sa tête sur les épaules , soit plus pragmatique et patriote et pensera à ses propre citoyens

    15
    7
    LES ANONYMES
    18 avril 2019 - 18 h 58 min

    Il se dit que dans un proche avenir l’Algérie serait en mesure de fabriquer des marteaux, les calculs de la table et de la pointe faits par les ingénieurs ne seraient pas probants, d’où un appel à l’international pour remédier à ce problème, quant à la réalisation du manche un joint-venture aurait été signé avec un entreprise Asiatique.

    13
    3
    K. DZ
    18 avril 2019 - 18 h 39 min

    Il faut pas oublier d’inviter Djam3yat El 3oulama El Djazaïriyine au forum de Davos l’an prochain, et lancer une pétition pour le Nobel de l’économie. Qui sait !?

    7
    2
    benchikh
    18 avril 2019 - 18 h 16 min

    je partage tristement autant qu’un citoyen algérien ,M.le ministre Allemand .A l’époque 62 nous avions tous les meilleurs usines Allemandes installés en Algérie .Petit à petit avec la naiveté de nos dirigeants et le manque de leur sincérité envers leur pays. La petite bestiole marron française, a ravagé les usines Allemandes ,pour que l’Allemagne ne pense plus a revenir .ça me rappelle des paires de chaussures à l’époque Addidas stan smith made in Algéria se trouver dans un panier chez Tati à Marseille l’exposition du produit ma choqué à se point là,la france ne veut du bien à personne.

    8
    4
    bensoltane
    18 avril 2019 - 18 h 15 min

    Pour quelle raison cette information n’a pas fait l’objet d’un traitement dans les médias français et européens et pourquoi la sortir maintenant et non en son temps tout ceux qui avaient eût connaissance des faits à cette époque sont complices.

    2
    2
    Ali
    18 avril 2019 - 18 h 07 min

    C’etait CEVITAL le representant de DESERTEC en ALGERIE ….Comme les Bouteflika etaient contre tout ce que faisait Rebrab, ils ont saboté le projet….

    NasserS
    18 avril 2019 - 17 h 42 min

    C’est vrai, en Algérie, c’est la France qui est le problème de tous nos maux: politique, économique, culturel…Mais regardons à gauche et à droite, y a-t- il vraiment un modèle économique qui a réussi, en plus de créer de la richesse? De l’autre côté, y a-t-il, ne serait ce qu’un seul pays de cet espace géographique qui a constitué un État de droit où la démocratie et la liberté font parties des valeurs?

    4
    2
    Anonyme
    18 avril 2019 - 17 h 06 min

    Que la France cherche à saboter le développement économique de l’Algérie n’est pas un scoop. C’est la ligne de conduite de ce pays depuis l’indépendance.
    C’est la façon bien connue d’agir de la France avec toutes ses anciennes colonies qui ont souhaité s’émanciper de sa tutelle et afin d’en faire des marchés captifs.
    Le scoop, s’il y en a un serait de nous expliquer par quel biais cela à été rendu possible.
    Que je sache, ni l’Allemagne, no l’Algérie n’ont de compte à rendre à la France.

    4
    4
    Damane
    18 avril 2019 - 16 h 40 min

    …..et qui a saboté le projet du pipe transgaz reliant Lagos ( Nigeria) à Alger????
    ……et qui sabote toujours le projet du Grand port de Cherchell ??? n’est ce pas c’est la France.
    …..

    4
    6
    Kaddour Ben Kouider
    18 avril 2019 - 16 h 24 min

    Desertec puis affaire Chakib Khellil ensuite Tiguentourine .
    Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt et la meute parle français donc je vais avoir tote la smala sur le dos.

    1
    2
    Le Berbère
    18 avril 2019 - 16 h 23 min

    Le sabotage économique ne date pas de hier, avec l’arrivé des naturalisés en masse aux commandes de l’appareil exécutif les choses ont accélérés avec Bouteflika et sa smala de ça région natale. La France  » la saloupe  » à saboté pas mal de projets pour paralyser l’économie nationale algérien et écarté touts projets concourant dans la région. ( le projet Volkswagen Algeria, le projet de solaire dans le grand sud ) .alors que de ma reconnaissance la France via ses filières ont fait un énorme station solaire au Maroc..j’espère que vous m’avez compris! …les saboteurs se sont les algériens de naturalisés de Merde hacha koum. Les saboteurs qui gèrent les intérêts de la France ( politiciens, militaires et parlementaires et même des hommes d’affaires de chez nous ) ..Je le dis depuis plus 30 ans que tant que le pays n’est pas nettoyé des résidus de harkis, collabos, et saboteurs au profil de la France) nous nous aurons jamais des jours meilleurs dans notre pays . La lutte continue jusqu’à déguerpir le dernier harki sur notre sol arrosé le sang de nos valeureux chohada .

    7
    4
    Kenza
    18 avril 2019 - 16 h 19 min

    Il y a à peu près 4 ou 5 ans, sur un sujet concernant le projet Desertec, j’avais posté un commentaire disant que j’étais convaincue que la France n’était pas étrangère au blocage de ce projet. Un projet d’énergie solaire de cette envergure, de surcroît avec son principal rival dans le domaine industriel ne pouvait pas avoir l’assentiment de la France, et cela pour deux raisons principales:

    1/ la politique énergétique de la France est basée principalement sur le nucléaire, du moins pour le court et moyen terme, contrairement à l’Allemagne qui s’est libérée du nucléaire en fermant des centrales et qui s’est tournée vers les énergies renouvelables.D’ailleurs, en ce temps là, Sakozy qui était président de la république et pour venir contrecarrer le projet Desertec avait proposé à l’Algérie le nucléaire civil afin qu’on reste définitivement dépendants de la France…le ptit malin, avec son acolyte sioniste Kouchner, nous avait même concocté le fameux projet UPM ( Union Pour la Méditerranée) une supercherie pour servir les intérêts de leur patrie de coeur, Israël.

    2/ le clan mafieux au pouvoir est un clan au service de puissances étrangères, principalement la France en tant qu’ancien colonisateur, et à toujours œuvré pour les intérêts de ces pays sauf ceux de l’Algérie. D’ailleurs, il n’y a pas que le projet Desertec qui a capoté à cause de la France. Les projets de développement en général et dans tous les domaines, comme les énergies renouvelables, l’agriculture ou bien le tourisme ont été sciemment entravés par le clan d’Oujda au pouvoir afin de bénéficier au voisin marocain, la monarchie soumise à la France.
    En effet, alors qu’en Algérie le projet Desertec capote, au Maroc est réalisé le projet Noor à Ouarzazate qui a pour objectif de fournir de l’électricité « propre » à l’Europe.
    Concernant l’agriculture, pendant qu’on importait les tomates du Maroc, avec la benediction du clan mafieux, des sommes astronomiques destinées à un programme agricole sont détournées par le tabal Saïdani. Cet argent du peuple lui a permis aujourd’hui d’être le voisin de Sarko à Neuilly et à sa fille Kenza ( ce n’est pas moi Dieu merci…mdr) d’avoir son appart à Paris.
    Pour le tourisme c’est pareil. Pour le clan mafieux il n’est pas question que la destination Algérie fasse concurrence au Maroc qui tire principalement ses revenus du tourisme. Sans compter le fait que cela ne va pas plaire à Fafa. Aussi, le clan d’Oujda préfère que les algériens aillent dépenser leurs devises en Turquie, Tunisie, Maroc…et tant pis pour la populace qui n’a que son fakhamatou3ou Boutef qui, dans sa grande miséricorde, daigne, de temps en temps, accorder ses bienfaits à ce peuple de fainéants…

    7
    4
    Anonyme
    18 avril 2019 - 15 h 42 min

    La France est toujours jalouse de l’Allemagne et hait l’Algerie. Tous les pays du Maghreb et de l’Afrique doivent rompre définitivement leurs relations diplomatiques, économiques, culturelles et politiques avec le colon France et sortir du pacte colonial France-Afrique et écraser la France une fois pour toute. Il faut commencer déjà par boycotter tous les produits français pendant des années pour voir si ce mauvais élève changera de comportement.

    5
    5
    Socrate
    18 avril 2019 - 15 h 41 min

    Je ne vois pas comment la France pourrait saboter un projet en Algérie qui est un pays souverain et indépendant. D’ailleurs vous ne faites que rapporter des ont dits bien en peine que vous êtes de rapporter les propos exacts de ce ministre allemand. D’ailleurs les algériens n’ont pas besoin de la France pour saboter leur économie, ils le font très bien tout seul !!

    10
    4
    Abdel
    18 avril 2019 - 15 h 26 min

    Si on veut ertre honnête il faut soiligner que durant la Guerre de l’indépendance de l’Algérie, l’Allemagne nous a aidé contre le colonialisme français et durant la construction du Maghreb Uni un ministre Allemand de l’époque a parlé de la complémentarité des pays du Maghreb de tous les points de vues. Oui le projet Desertec etait à l’original seulement pour l’Algérie et il permis à notre pays d’être toujours exportateur d’énergie et surtout d’énergie propre. j’ai en ma possession l’étude que un des responsable Allemand m’a remise… il faut que justice soit faite et que les responsable saboteurs soient punis. Le projet peut toujours être realiser notre sahara de 2 millions de m2 et avec ses 4500 heures d’ensoleillement par an avec une incidence de rayonnement de presque 90 degré est une ressource energetique propre et inépuisables, on peut même produire de l’hydrogène avec cette énergie a partir des eaux saumâtre… Qui dit mieux… il faut punir durement les saboteurs des 2 rives.

    4
    2
      Anonyme
      19 avril 2019 - 8 h 28 min

      1) Tu dis n’importe quoi, le projet Desertec concernait toute l’Afrique du Nord du Maroc à l’Egypte ainsi que le Moyen Orient et pas seulement l’Algérie.
      2) « Le projet peut toujours être realiser notre sahara de 2 millions de m2 et avec ses 4500 heures d’ensoleillement par an…  » on peut en effet tout faire avec la parole… mais ce qu’il faut surtout ce sont les moyens et les capitaux et nous ne les avons pas pas plus que la technologie d’ailleurs.
      Et puis pourquoi parler de ce projet alors que des problèmes ugents sont à régler en ce moment!

      5
      1
    Mourad
    18 avril 2019 - 14 h 51 min

    Il n’est toujours pas trop tard et il vaut mieux tard que jamais. Donc il faut lever les manches.

    56
    2
      Kerboub
      18 avril 2019 - 15 h 30 min

      Le comble de l’ironie ou de l’histoire c’est selon: toute une pléiade de prétendus dignitaires de « THAWRAT ETAHRIR » certains d’entre eux avaient présidé l’ONM et qui claironnaient (à chaque visite de responsables politiques Français) repentance repentance!! ces gens là!! Monsieur!! vivent au titre de résidents permanents aux quatre coins de France

      A.AZIZ
      18 avril 2019 - 19 h 06 min

      DESERTEC, en tant que projet, est plus qu’important pour L’Algérie, surtout qu’il implique les Allemands en tant que pioniers dans l’energie solaire (est-ce leur idee?) et leur sérieux a bien faire leur travail. Mais a vraiment dire, heureusement que ce projet ne s’est pas fait avec le régime maffieux de boutef, car tout le bénéfice aurait été raflé par le clan et ses larbins de service, avec que des miettes pour le peuple. Une fois la révolution JOYEUSE réussie, et qu’un état de droit est installé, il serait urgent de relancer ce projet et stopper celui du schiste, trés dangereux pour l’environnement fragile du Sud, et qu’insiste a lancer le PDG de Sonatrach, poussé par Fafa (qui n’exploite pas son propre schiste?) et les USA.

      4
      1
    Azulaman
    18 avril 2019 - 14 h 44 min

    Oulémas ? Savants ou l association des religieux je ne comprends pas.

    Je trouve minable les gens qui détenaient des infos et qui ne les balancent que maintenant, tirer sur l ambulance, tous ces gens là je les trouvent pires que l équipe de bouteflika.

    Calmez vous. Allez plutôt travailler au lieu de marcher, avant qu il ne soit trop tard.

    On es pas le meilleur peuple au monde, on es comme les autres ou MM un peu pire que les autres peuple.
    Salutations.

    49
    48
      Azulaman
      18 avril 2019 - 15 h 11 min

      En plus je n y croit pas, comme
      l histoire du gaz gratuit,
      Les algeriens gobent tout.
      N importe quel minable maintenant deviens opposant, savant, analystes….
      Quand je vois certaine personne parler de zeitout ou nekaz ou himar dz, je comprends la difficulté d un gouvernements d évoluer le pays..

      Meme notre oppositions est nulle, opposition de personne pas de programme, du hzmas au rcd en passant par pst…..

      7
      1
    Je pardon pas
    18 avril 2019 - 14 h 38 min

    Bouteflika à dénudé l’Algérie au profit de la France qu’il a tant chéri et ce prend pour un moudjahid avec la complicité du système. Jamais je leurs pardonnerais même au l’au delà

    83
    13
    Kouder Belala
    18 avril 2019 - 14 h 34 min

    Sincèrement ou Franchement dis ; mon ami tu pense que FAFA aurait put saboter ce MÉGA projet ou même d’autres surement pas et dont nous ne connaissons pas l’envergure sans CHEVAL DE TROIE à l’intérieur de notre CITADELLE « ALGÉRIE » (Tous les Gouvernements FANTOCHES QUI SONT SUCCÉDER A CE JOUR) LEUR but c’est de faire capoté tous ces investissements. et stopper le développement du pays. Et puis sur le chapitre de la protection du pays, Je me demande dés fois, A JUTE TITRE, A QUOI SERT LES DRS, LES DGSN ET LES AUTRES SERVICES DONT J’IGNORE LEUR SYMBOLE pour permettre ce genre de fait : Je ne sais plus quoi écrire( Fou de RAGE). Donc le HIRAK a fait du bon travail il y a du BON derrière ce mouvement pour permettre que les langues se délies et surtout dévoiler tous ces MANIGANCES QUI SE FONT DERRIÈRE LE DOS DE CE PAUVRE PEUPLE. ET A CE TITRE ON APPEL A Monsieur LE GÉNÉRAL GAID SALAH (Moudjahid) POUR DONNER UN COUP DE PIED DANS CETTE SALE FOURMILIÈRE PENDANT QU’IL EST TOUJOURS EN POSTE: ILS GANGRENE EL BLED et surtout il faut CASSER le LIEN ombilicale avec FAFA.QUI NOUS EMPÊCHE DE NOUS DÉVELOPPER et crée de nouveaux HARKIS???

    52
    9
      Algerien Pur Et Dur
      18 avril 2019 - 17 h 14 min

      D’accord avec toi sur toute la ligne sauf sur l’usage du mot hirak pour decrire notre revolution. Ne soyons pas imitateurs/suiveurs.

      3
      2
      Oui, mais ton Gaïd...
      18 avril 2019 - 17 h 35 min

      …Il était aussi aux premières loges ! Mais, l’Algérie pour eux tous, était un gruyère ou chacun faisait son trou, sans s’occuper de l’autre. Regardez le champ de ruines qu’ils nous laissent sur tous les plans. Après 57 ans, tout est à refaire ! Et ils poussent le cynisme jusqu’à se croire encore indispensables ! Qu’ils partent tous sur une autre planète pour ne plus entendre parler d’eux !

      6
      1
    Anonyme
    18 avril 2019 - 14 h 29 min

    Je ne crois pas à cette histoire à dormir debout. Ça fait des années que le FLN accuse la France de tous les mots de l’Algérie ! Ça fait pourtant 50 ans qu’ils sont parti… La France sert juste d’excuse au système en place pour pouvoir continuer à s’acaparer toutes les richesses. C’est nous les algériens qui avons gobé ça pendant 50 ans… On ne peut s’en prendre qu’à nous. Il serait bien de faire le ménage maintenant. J’habite en France, je vois bien que la France est complètement déconnecté de l’Algérie, ils ne font même plus de commerce avec nous ! Les politiques français n’osent même pas donner leur avis sur la situation actuelle en Algérie de peur qu’on les accuse de vouloir s’initier dans nos affaires. Faut vraiment arrêter avec ça. Réveillez vous peuple algérien !

    67
    75
      Certains ont la mémoire très courte ! !!!
      18 avril 2019 - 16 h 05 min

      @ : Anonyme
      18 avril 2019 – 14 h 29 min

      Qui ne se souvient pas des pourparlers et des articles de presse sur le projet desertec
      Combien de fois ma télévision algériennes en a parler à l’époque des pourparlers avec l’Allemagne et d’autres pays de l’Europe.
      Et comme l’Algérie de Bouteflika à refuser le projet.
      Il se sont tourner vers me maroc.
      Tout me monde ce souvient desertec le projet allemand avec l’Algérie.

      5
      2
      algerienpur
      18 avril 2019 - 16 h 37 min

      desole de vous contredire mais le projet a ete saborde par fafa et bizzarement l arabie saoudite et emirate voir documentaire sur arte en 2017 je me rappel pas la date

      2
      4
    Again
    18 avril 2019 - 14 h 28 min

    Fake news.

    Rien…absolument rien trouvé sur le web qui confirme les propos tenus par cette association. Aucune source n’est citée dans l’article. Aucun relais dans d’autres médias « non-complotistes ». Impossible de croiser les informations.
    Même en allant sur le site web de ZDF directement on ne retrouve absolument RIEN, ni en cherchant à propos de Desertec ni en cherchant à propos de ce politicien allemand pour lequel on retrouve des éléments qui n’ont rien à voir avec Desertec.
    Vous allez me dire que c’est un complot de la France qui a dû pirater le web pour tout enlever !!! Forcément.

    …ou alors on vos amis ne sont finalement pas vos amis…qui sait.

    32
    30
    Kasbadji Nachida
    18 avril 2019 - 14 h 17 min

    Le projet Desertec tel que présenté par les allemand n’avait pas eu l’unanimité de communauté de chercheurs algériens. En fait, des technologies solaires et éoliennes devaient être installées dans la région MENA pour produire de l’électricité exportée vers l’europe et répondre ainsi à la demande énergétique européennes. La première étude ne tenait compte que des besoins européen puis dans la deuxième le besoin de la région MENA a été rajouté.
    Les technologies renouvelables ont été déterminé par pays en fonction du potentiel énergétique existant, par exemple les fermes éoliennes au Maroc et les centrales solaires thermiques CSP ( avec des capteurs cylindoparabolique) pour l’Algérie. A l’heure actuel, au vu du coût du kWh solaire produit, celui du photovoltaique a énormément baissé par rapport à celui du solaire thermique concentré. Cette filière dont la capacité mondiale installée est très faible par rapport à l’éolien et le photovoltaïque et le sera encore pendant un bout de temps tant que les recherches sur le stockage thermique n’ont pas abouti. S i le projet Desertec avait été retenu en Algérie, on ce serait trouver aujourd’hui avec une technologie solaire très chère par rapport au solaire PV et entièrement dépendant des allemand qui détenait à l’époque le brevet du tube absorbeur.
    A l’époque j’avais clamé tout haut qu’il faut aller vers la diversification des filières renouvelables et qu’il était risqué d’installer une seule techno; Aujourd’hui toute les données sont en faveur de l’éolien et PV.logie par pays, ne sachant pas quelle technologie émergerait avec l’entrée sur le marché des chinois

    63
    6
      farid
      18 avril 2019 - 15 h 31 min

      merci de nous eclairer Nachida Kasbadji

      Anonyme
      18 avril 2019 - 15 h 46 min

      Merci de nous éclairer, sans jeu de mot, car il n’est pas facile de comprendre les enjeux technologiques de ce projet. J’avais lu que l’Algérie par son refus l’avait échappé belle, vous confirmez.

      Rais
      18 avril 2019 - 16 h 06 min

      @Serra Lina aurait due fait un peut de recherche avac la communite scientific algerienne plutot que just copy/paste.

      Kikim54
      18 avril 2019 - 17 h 24 min

      Bonjour,
      Je dirai il est temps de faire des efforts de passer aux énergies renouvelables, et travailler plus avec les asiatiques en général, et particulièrement avec les chinois, car nous avon un désert le plus grand du monde qui est un trésor inestimable pour les énergies renouvelables, inchallah avec un jeune gouvernement intelligent en peut créer beaucoup de choses dans notre plus beau pays L’Algérie avec un grand A.

      1
      2
        LES ANONYMES
        19 avril 2019 - 6 h 10 min

        @ Kikim54, on peut créer beaucoup etc. il faut commencer par retrousser ses manches et comme dirait l’autre, en se levant le matin se demander, que pourrais-je faire pour mon pays et non le contraire, car avec une armée de bras cassés qui attend que tout lui tombe du ciel, la chose ne sera pas aisée.

      Anonyme
      19 avril 2019 - 0 h 55 min

      Désolé de vous l’apprendre, mais vous devriez le savoir que l’éolien et en grande perte de vitesse. En Hollande, pour ne citer que cet exemple, cela fait un bon bout de temps qu’on s’est mis à démonter les éoliennes. Et pas rien qu’en Hollande d’ailleurs.

      1
      1
    Flytoxe
    18 avril 2019 - 13 h 53 min

    A ma connaissance toutes entreprises étrangères désirant s’installer, ou investir en Algérie qu’avec la bénédiction de la France et cela et connus depuis belle lurette.
    De même pour la main d’oeuvre un français n’a pas besoins de permis de travail en Algérie par contre toutes autres nationalité et sous mise a permis de travail.

    28
    15
    Bibi
    18 avril 2019 - 13 h 43 min

    Regardez la France en Libye. Elle pousse les imbéciles à s’entre-tuer pour ensuite compter les morts et les blessés puis elle leur promettra des soins, à boire, à manger avec une reconstruction du pays. La France se fiche de votre culture, de vos coutumes, de votre langue, de vos prières, elle prend tout, si vous êtes faible afin de rentabiliser son système impérialiste. Regardez la Guyane française, l’or est pillé par 7 tonnes par an pour remplir les coffres de la Banque de France à coup de barre d’or fin de 12,5 kilos. La Martinique, la Guadeloupe toujours sous le seuil de pauvreté car les colons qui étaient en Algérie sont partis là – bas afin d’exploiter la main d’oeuvre dans les champs de bananes, de betteraves, de canne à sucre pour y faire fortune sur le dos des ignares. C’est marche ou crève. La démocratie, la liberté de La France, c’est un miroir aux alouettes.

    54
    24
      Anonyme
      19 avril 2019 - 9 h 00 min

      Si tu vois un champ de betteraves en Martinique c’est comme si tu voyais d’immenses forêts de chênes tout autour de Tamanrasset.
      Les colons qui sont partis à-bas n’ont pas cultivé la banane car il y a depuis le XXII° siècle des coloons et leurs descendants qui la cultivent. Par contre ils ont investi dans les hôtels pour le tourismes.
      Pour la canne à sucre, les martiniquais ne font pas ce travail trop dur, ils laissent ça aux étranger en l’occurrence les sans papiers haïtiens.

    ?
    18 avril 2019 - 13 h 30 min

    Et si c’était par ce qu’ils avaient prévu de nous voler notre desert et sud Algérien ?!

    20
    14
    A3ZRINE
    18 avril 2019 - 13 h 27 min

    J’y crois pas beaucoup car l’Allemagne marché de pair avec la France, ils ont dû se consulter et débattre avant d’annuler ce projet. Toujours est il que nous ne sommes pas à l’origine du projet et nous ne maîtrisons pas cette technologie, on reste alors tributaire du bon vouloir de la France et de l’Allemagne.

    43
    13
    ILS NOUS SABOTTAIENT
    18 avril 2019 - 13 h 27 min

    ON COMPRENDS MIEU POURQUOI EN 50 ANS L’ALGÉRIE N’AVANCE PAS !

    35
    22
    Bozscags
    18 avril 2019 - 13 h 14 min

    20 ans de reigne et résultat rien que du néant aucun hôpital aucune université aucune autoroute digne de ce nom de l’incompétence à tous les niveaux il faut tous les mettre en prison .

    51
    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.