Quand Bensalah boude sa propre conférence de consultations avec les partis

Présidentielle conférence
Aujourd'hui lors de la conférence de consultations que la majorité des conviés a boudée. PPAgency

Par Hani Abdi – Boudée par l’écrasante majorité de la classe politique et de la société civile, la conférence de consultations pour la préparation et l’organisation de l’élection présidentielle du 4 juillet prochain a été, comme il fallait s’y attendre, un véritable fiasco. Il n’y a eu que deux chefs de partis qui ont répondu à l’appel du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah.

Mais le fait le plus marquant n’est pas la non-participation prévisible et annoncée de la classe politique. C’est plutôt l’absence à cette conférence du chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, qui a délégué le secrétaire général de la présidence de la République, Habba El-Okbi.  Autrement dit, même Abdelkader Bensalah ne semble pas emballer par cette conférence. Malgré une salle quasi vide, Habba El-Okbi a assuré que «les consultations lancées par le chef de l’Etat avec les partis politiques et les personnalités nationales se poursuivront jusqu’à l’élection présidentielle qui se tiendra dans les délais constitutionnels», à savoir le 4 juillet prochain.

Un engagement intenable en raison de l’impossibilité de mettre en place une commission nationale d’organisation de l’élection dans un délai aussi court, surtout que la majorité des partis, y compris du pouvoir, rejette ces consultations. En effet, le MPA d’Amara Benyounès et le TAJ d’Amar Ghoul ont décliné l’invitation de Bensalah. Même le FLN et le RND n’ont envoyé que des représentants qui n’occupent pas une haute fonction au sein de ces formations.

L’opposition est unanime à boycotter cette conférence. Après l’échec de ces consultations, Abdelkader Bensalah va-t-il démissionner ? Cette option n’est pas à exclure. Il reste à savoir si sa démission va déboucher sur une transition démocratique réelle…

H. A.

Comment (20)

    Hamlaoui
    23 avril 2019 - 13 h 39 min

    Ce ben /sal /eh est de quel cote du brasier qu il souhait allumer. Est il le camburan ou le flamme feu? Une chose est sur il nepourrajamaisconvaincre le peuple

    7
    2
      Anonyme
      24 avril 2019 - 7 h 40 min

      Pour moins que ça des pères de famille ont quitte leur domicile,alors qu’attend t’il pour déguerpir lui que son divorce à été prononce par quarante millions de personnes et lui demandent de quitter les lieux.Fin maitre a été chasse et pour lequel vous Louise allégeance,alors un peu d’honneur et suivez le

      2
      1
    Idhourar
    23 avril 2019 - 12 h 22 min

    C’est honteux! La salle de conférence était quasi vide. Pourquoi insiste t’on? La plupart des algériens sont contre et l’ont crié haut et fort à maintes reprises.
    Il faut écouter les algériens qui n’ont fait part, jusque là, que des revendications sensées et raisonnables et qui n’ont pour finalité que la construction d’un Etat démocratique et moderne. La quasi majorité d’algériens nourrit l’espoir d’une Algérie meilleure.
    Il y a lieu de satisfaire dans l’urgence ce que réclame le peuple, si on veut éviter de pousser celui ci à l’exaspération; voir à la désobéissance civile dont les prémisses sont déjà dans la pratique quotidienne.
    Personnellement, je ne suis pas favorable, aux grèves et arrêts de travail et de cours pour les étudiants, les lycéens et les écoliers.
    Ces grèves ne peuvent être que nuisibles aux citoyens et à l’économie du pays.
    Les tenants du pouvoir, doivent éviter de pousser à bout les algériens, lesquels ont été, jusqu’à présent exemplaires en matière de pacifisme et d’intelligence, en évitant tout dérapage et division.

    10
    1
    Vroum Vroum 😤..
    22 avril 2019 - 23 h 18 min

    Parti le 22 février , le Hirak rique de tout emporter avec lui , au risque de se confondre avec lui même . . Le Degagisme , syndrome de la perte de sens , tout doit disparaître avant inventaire , une forme de Cannibalisme , le dicton  »le Serpent se mort la Queue  » et une métaphore qui s’appliquerait au Hirak . Même si un Ange se présente il subirait le Syndrome Degagisme , Tout doit disparaître avant inventaire , est le qualificatif le plus representatif d’un Hirak qui s’emballe , sans que celà semble être perçu comme tel . .Et c’est la le plus grand Danger . .À quel moment on considère le Hirak contre productif et nuisible !!.. Le Degagisme finira par s’apliquer à lui même , si l’intelligence des deux coté lui balise la route . .En neutralisant le Degagisme aveugle , car il est aveugle par définition , on ouvre la voie , à la raison et Sagesse .. Si bien le Hirak que le Pouvoir , devront négocier ensembles une sortie honorable …pour ne pas se cannibaliser mutuellement . .Le temps joue contre l’Algérie et devient précieux . .

    5
    14
      Vroum Vroum ..
      23 avril 2019 - 22 h 43 min

      Maintenant que j’ai lu l’interview du Général à la retraite Hocine Benhadad … , je ne pourrai plus écrire de la même manière..le Peuple a raison , et doit être écouté . .L’interview du Général Hocine Benhadad ne laisse pas indifférent , on apprend les coulisses et clientélisme.. l’usurpation du Pouvoir par Said Bouteflika.. .. Le Peuple a raison , c’est le Système qui doit changer et non le Peuple .

      1
      1
    BenyellesAhmed Chafik
    22 avril 2019 - 23 h 12 min

    Certes que Issad Rebrab est implique jusqu’au cou dans les sales affaires ( Importation du fer a beton irradie d’Ukraine, obtention des marches au gre a gre, ontraire a legislation, Tranferts des Devises de maniere illegale, Surfacturation, etc.. etc… ) . Mais je ne vois la que Haddad et Kouninef Proche des Bouteflika, Ouyahia un poche de Mohamed Mediene alias Toufik . Ou sont donc les Bah Eddine Tliba et Amar Saadani? eh Oui eux aussi sont mouilles dans des affaires sales jusqu’ au cou! Mais Tliba et Saadani font partie du Clan de Gaid salah et ses fils. Ils ne sont meme pas cites par la Justice. La, je me pose une question:
    Est-ce que c’est une campagne serieuse de mains propres ou bien, une autre propagande pour occuper les esprits du peuple, et un reglement de compte de Gaid Salah envers les allies de ses ennemis Bouteflika et Toufik?.
    Tant que je ne vois pas Saadani et Tliba devant le juge, je ne vais rien croire et je ne vais pas avaler que Gaid Salah veut reellement nettoyer l’Algerie de ses vermines. On n’est pas dupes.

    18
    5
      Kerboub
      23 avril 2019 - 12 h 30 min

      Cela s’apparente à une guerre de clans…Et quoiqu’il advienne ce systeme MAFIEUX et clanique s’effondrera comme un château de CARTES!! Car toute cette CAMARILLA est composée de personnes qui ne sont finalement (CHA3B 3AREF) que des hommes de PAILLE…!!

      4
      1
    Anonyme
    22 avril 2019 - 22 h 17 min

    S’il lui reste, à son âge, une once de dignité, il doit demander pardon aux 25 millions de manifestants hebdomadaires qui demandent, depuis 2 mois chaque vendredi, son départ et foutre le camp tout de suite.

    10
    1
    Anonyme
    22 avril 2019 - 22 h 08 min

    Quand part leur maître les domestiques ainsi que sa smala le suivent obligatoirement.
    Qu’attendent donc les domestiques pour suivre leur fakhamatouhoum déchu par le peuple ?

    8
    1
    Zaatar
    22 avril 2019 - 20 h 45 min

    Tout le monde aurait voulu voir kiri le clown assister à cette conférence voyons. Kiri qui chante « trotte trotte ma jument, vole qui a des ailes. Tourne tourne dans le vent oh que la vie est belle… »

    3
    2
    ZORO
    22 avril 2019 - 20 h 44 min

    LE LOUP ET LES AGNEAUX
    Bensalah joue au loup avec ses crocs plein de sang qui appelle les agneaux a venir vers lui pour boire ensemble dans le ruisseau;
    SIGNEZORO….Z…..

    2
    2
    Vraijustice
    22 avril 2019 - 20 h 24 min

    On tourne en rond depuis le début des vendredidir et eux ils le savent très bien leurs manigances et toujours d’actualité ces le chat et la souris jusqu’à quand si c’est pour faire juste de la figuration ils vaut mieux abandonner et revenir à la bergerie croyez moi

    2
    3
    lhadi
    22 avril 2019 - 19 h 00 min

    La politique qui nous est donnée en spectacle par des marins d’eau douce qui naviguent à vue est affligeante.

    Elle engendre découragement et repli et assure tous ceux qui trouvent intérêt au fonctionnement du système actuel. Elle anesthésie le corps social, en proie à toutes les divisons, les « sauve qui peut » et les peurs qui arrangent.

    Dans un tel contexte, il s’agit de remplacer la dépossession par l’appropriation, le silence par l’expression et de faire un point d’étape, de reprendre l’histoire et d’envisager l’avenir.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    4
    2
      Farida
      23 avril 2019 - 14 h 01 min

      FAKOU. Tu peux toujours jaser.

      3
      2
    Anonyme
    22 avril 2019 - 18 h 47 min

    bensaleh n’est pas maître de son agenda, en raison de sa grave maladie, qui dispose de son emploi du temps… Ces types sont encore dans la mentalité de bouche trou du temps de bouteflika, ou ils étaient uniquement chargés de tenir la chandelle ….Ils se rendront vite compte, à leurs corps défendant, qu’ils doivent déguerpir au plus vite, queue entre les jambes, sans se retourner…Ils ont vus ce qui est arrivé ces derniers jours aux ministres chassés comme des malpropres, au wali d’Alger et autres énergumènes de la même espèce….La révolution populaire pacifique est en marche et rien ne l’arrêtera…Quiconque à mangé les raisins de la corruption en chiera des grappes entières….

    28
    2
    Anonyme
    22 avril 2019 - 18 h 15 min

    Vivement la publication de la liste nominative de tout les participant(e)s a ce carnaval fi dechra mdrrrrrr

    23
    3
    Anonyme
    22 avril 2019 - 18 h 09 min

    Ça tourne à la pitrerie et à la farce.
    Sacrė Bensalah, alzheimer ou sénilité ?
    Barkawna min etmeskhir ya jama3.

    19
    3
    LES ANONYMES
    22 avril 2019 - 18 h 08 min

    Il est dit que les islamistes sont en embuscade, ils ne désespèrent pas de rafler la mise et instaurer un état théocratique avec comme constitution la charia.

    16
    26
    ALI VISION
    22 avril 2019 - 18 h 01 min

    Certaines personnes sont nées avec la fierté et la dignité et d’autres sans Wallou;comme des animaux juste a subir et servir;qu’attendez vous pour démissionné maintenant c’est clair net et précis dégagez hors Algérie

    26
    3
    MELLO
    22 avril 2019 - 17 h 45 min

    Lorsque la depolitisation , la deculturation et le séparatisme social tiennent lieu de programme politique depuis ces vingts dernières années, il fallait s’attendre à ce fiasco. Depuis le 22 Février , le peuple dit que ce régime n’est pas le notre. Ce peuple ne mérite pas ce régime et ces gouvernants ne méritent pas ces gouvernés. Lorsque Bensalah joue au rassembleur , il n’arrive même pas à le faire dans son propre camp.
    Laissez le peuple organiser sa propre conférence et vous verrez les sommités venir en force de tous les horizons. Des politiciens, des économistes, des sociologues, des hommes de droit, des constitutionnalistes, des financiers et tant d’autres qui sont marginalisés. L’agenda arrêté par ce pouvoir ne sera jamais exécuté et l’élection prévue le 4 juillet n’aura jamais lieu et sonnera la fin définitive de ce régime.

    29
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.