Complexe Sider El-Hadjar : fermeture temporaire du haut fourneau

El-Hadjar fourneau
La fermeture du complexe est due à une suspension de la matière première. D. R.

Le haut fourneau n 2 du complexe sidérurgique Sider El-Hadjar (Annaba) a été fermé temporairement pour cause de suspension de l’approvisionnement en matière première, autrement dit en fer brut, et ce pour la seconde fois depuis début 2019, a-t-on appris lundi de son PDG, Chamseddine Maatallah.

«Il a été décidé de fermer le haut fourneau et d’arrêter l’activité de plusieurs unités de la chaîne de production du complexe depuis jeudi passé après l’épuisement du stock de fer brut conséquemment à la suspension de l’approvisionnement de cette matière première depuis les mines de Ouenza et Boukhadra de la wilaya de Tébessa dont les travailleurs sont en grève», a précisé le responsable.

La même source a prévu la reprise de l’activité de production et la remise en marche du haut fourneau dans les deux prochains jours avec le retour des opérations d’approvisionnement en fer brut suite au déblocage de la situation au niveau des deux mines et la reprise de leur activité normale.

Le fer brut est transféré des mines d’Ouenza et Boukhadra selon un accord entre les deux mines et le complexe portant sur le transfert quotidien de 7 000 tonnes assuré par l’Entreprise nationale de transport ferroviaire (SNTF), également conventionnée avec les deux parties, en plus du transport à l’aide de camions.

Le complexe Sider El-Hadjar a connu au cours du mois de mars passé un arrêt de son activité de production pendant une semaine à cause de la cessation de son approvisionnement en fer brut due à la grève des travailleurs de la SNTF.

R. E.

Comment (3)

    Anonyme
    30 avril 2019 - 8 h 24 min

    Je ne sais ce qui se passe avec ce complexe sidérurgique, mais les périodes de fermetures ces dernières années ont été si nombreuses, que je me demande s’il est plus souvent à l’arrêt, qu’en fonctionnement.

    Iwen
    29 avril 2019 - 20 h 42 min

    Je travaille dans une usine de sidérurgie (ARCELOR-MITTAL) et je sais que le stock utilisé est en grande partie de la récup d’acier qui est amené par plusieurs dizaines de camions par jours et ce tout les jours.

    y compris l’acier de construction dans le bâtiment, les vieilles carcasses de voitures (juste la partie acier) et autres déchets que les ménages jettent (aciers + des vieux « pneus » que l’usine incinère ) .

    Est ce que le sidérurgiste Algérien fait ça ?

    1
    1
      Kassaman
      1 mai 2019 - 23 h 19 min

      oui à l’usine tosyali à oran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.