Un important incendie ravage l’usine d’eau minérale de Hammamet suite à des manfestations

youkous Hammamet
L'usine d'eau minérale Youkous en flammes. D. R.

Un important incendie a ravagé, dimanche soir, l’usine d’eau minérale de Youkous, dans la commune de Hammamet (wilaya de Tébessa), suite aux manifestations de citoyens réclamant l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable (AEP), a indiqué la direction locale de la Protection civile.

La même source a rappelé que la vive tension enregistrée entre les manifestants et les propriétaires de l’usine s’est soldée par des tirs à balles réelles sur des citoyens, dont 13 d’entre eux ont été blessés, et un important incendie dans l’usine, et ce après que les manifestants ont incendié auparavant des pneus et un camion de vente d’eau.

Les unités principale et secondaire de la Protection civile sont aussitôt intervenues pour éteindre le feu qui a ravagé l’usine ainsi que les camions chargés de bouteilles d’eau destinées à la vente dans différentes wilayas du pays, a fait savoir la même source.

Pour rappel, 13 personnes ont été blessées par balles suite à des tirs à balles réelles, survenus lors d’une manifestation de citoyens réclamant l’amélioration de l’alimentation en eau et qui ont été évacuées vers l’établissement hospitalier Dr Boutarfa-Youcef de Tébessa.

Pour leur part, les éléments du groupement régional de la gendarmerie nationale sont intervenus pour disperser les manifestants et reprendre le contrôle la situation.

R. N.

Comment (9)

    Anonyme
    30 avril 2019 - 2 h 11 min

    Pour autant que je sache, les » tirs à balles réelles  » c’est de la chevrotine lancée par des fusils de chasse, d’où le fait qu’il n’y ait pas eu de morts mais des blessés. Dans l’autre camp on annonce trois brûlés graves parmi les travailleurs de l’usine. Plusieurs versions circulent sur cette affaire, mais comme d’habitude nous ne saurons pas le fin mot de cette histoire d’une extrême gravité et complexité qui tourne autour de la possession des sources d’eau locales et où les gens se font justice eux mêmes. Il s’y dit tant de choses, un vrai roman !
    De toutes façons maintenant il n’y a plus d’usine, plus de camions de transport, les pertes matérielles et financières sont considérables, plus de cent familles se retrouvent désormais sans paye à la fin du mois, 13 manifestants se retrouvent avec des plombs de chasse au c.., il n’y aura plus d’eau même minérale pour les locaux. Pas très loin El Hadjar est à l’arrêt pour cause d’usine de production de fer en grève, le démantèlement de l’industrie algérienne est en route.
    Depuis l’Antiquité à l’époque des circoncellions les Algériens ont pour habitude de se précipiter à brûler les biens du vaincu aussitôt qu’il y a un changement de régime, de dynastie, de colonisateur, combien de temps cette fois ci les casseurs compulsifs vont ils résister à la tentation? On annonce l’incendie d’une  » maison de débauche » à Tébessa, au secours les barbus pyromanes reviennent.

    Linguistique
    29 avril 2019 - 23 h 01 min

    Hmida
    29 avril 2019 – 17 h 57 min
    Une usine de bouteilles d’eau ravagé par le feu, c’est un comble.. ..et le nouveau ministre des ressources en eau qui s’appelle : HAMAM. C’est le comble du comble.
    Le comble du comble du comble a été quand les manifestants lançaient des pierres (de tayamoum) dur l’usine de l’eau.
    Le comble de tous les combles est de se rappeler que cette source était connue pour ses propriétés diurétiques (élimination des calculs rénaux) depuis les Romains qui l’appelaient YUCUS et les autochtones YOUS. Les Français l’appelaient YOUKS-LES-BAIND
    SI, Après l’indépendance, des mkhakh lui donnèrent le nom actuel de HAMAMET,

    Nasser
    29 avril 2019 - 19 h 44 min

    Ils ont un problème d’alimentation en eau…il faut voir avec les services des eaux !!!
    Que viennent faire les manifestants dans cette usine? En plus pour l’incendier! C’est criminel!
    Il y a certainement manipulation!
    Des abrutis!

    Zina
    29 avril 2019 - 18 h 20 min

    Bonsoir, heureuse que Algérie Patriotique soit de retour ! Le vide s’était vite fait ressentir surtout en pareille conjoncture …

    3
    2
    hmida
    29 avril 2019 - 17 h 57 min

    Une usine de bouteilles d’eau ravagé par le feu, c’est un comble.

    El pueblo
    29 avril 2019 - 15 h 50 min

    DEPUIS 1999 L’ALGÉRIE COMPTE BEAUCOUP DE NABABS TOUT A ÉTÉ PRIVATISÉ AU PROFIT DE CETTE MAFIA QUI ÉTEND PARTOUT CES TENTACULES
    BON RETOUR AP

    3
    1
    Vroum Vroum..
    29 avril 2019 - 9 h 58 min

    AP de retour !!!!!!!! .merci .ouf !…concernant L’usine détruite et le blessé par balle , cela sent l’anarchie , et des Propriétaires d’usine indélicats , alors que le dialogue et négociations honnêtes auraient préservé l’usine et êtres humains. Voilà l’exemple à ne pas reproduire avec le soulèvement populaire pacifique .. AP de retour… n’etait-ce pas un poisson d’avril ??..

    12
    2
      Tebessa
      29 avril 2019 - 13 h 33 min

      Bonjour, je suis de Tebessa, le problème c’est que les autorités locales avec la complicité des propriétaires de cette usine assoiffent les citoyens pour les pousser a acheter de l’eau minérale.
      Le laisser y aller a ce niveau par la Mairie était volontaire.

      13
      4
        Anonyme
        29 avril 2019 - 19 h 51 min

        C’est stupide au plus haut point comme réaction!
        C’est moyenâgeux!….
        Si nous avons donc un problème d’électricité et gaz , au lieu de réclamer auprès de sonelgaz , on va incendier l’usine de production de batteries et l’usine de production de bonbonnes de gaz! Pouahhh!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.