La médaille du revers

garde Présidence
Garde républicain en poste. New press

Par Mouanis Bekari – On lit dans la presse que le personnel de la Présidence qui avait servi l’ancien Président jusqu’à la dernière épître est congédié comme de la vulgaire domesticité qui aurait chapardé l’argenterie à la fin des agapes. Mais, au lieu de l’opprobre qui sanctionne l’inconduite des gens de maison, les scribes qui consignaient les sentences de l’autocrate grabataire s’en repartent munis de recommandations qui les prémuniront, sinon contre les huées de ceux qui les reconnaîtront, au moins contre les affres de l’insécurité professionnelle.

C’est ainsi qu’ils s’en vont rejoindre, qui son corps d’origine, qui un asile accueillant, en attendant que le tumulte qui a mis fin à leurs fructueuses sinécures prenne fin. Ils pourront alors revendiquer ce qu’ils considèrent comme un dû, c’est-à-dire une charge prestigieuse dans un havre gratifiant de la République. Non pas dans cette République vertueuse à laquelle les Algériens aspirent et pour laquelle ils se mobilisent avec une exemplarité sans faille depuis deux mois. Non plus que dans une de ces institutions dont la charge exige des aptitudes avérées et des dispositions morales élevées.

Enfin, nulle part où les honneurs se méritent et où les médailles ont des revers pour rappeler à leurs récipiendaires que l’élévation sociale est un fardeau autant qu’une dignité. Non. La gratification qu’ils revendiquent est prodiguée par la république qu’ils chérissent et qu’ils ont servie. Celle des prébendes et des pourboires. La République des copains et des coquins, celle où les dignités s’achètent par la courtisanerie et la prosternation, celle enfin où les revers valent à leurs auteurs des médailles.

M. B.

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

Comment (6)

    Tonton
    6 mai 2019 - 11 h 15 min

    Je ne pense pas qu’ils les garde en prison il faut le prix du sang pour des gens qui ont bafoué toutes les institutions de notre pays et insultes nos martyrs

    Mohamed
    5 mai 2019 - 23 h 04 min

    Vous aussi vous avez servi le régime comme eux et maintenant vous êtes contre eux , donc c’est de l’hypocrisie

    2
    2
    EL KHOU
    5 mai 2019 - 12 h 02 min

    Ils avaient la profonde conviction que l’ Algérie leur appartenait et qu’ils pouvaient en disposer à leur guise. L’exercice sans foi ni loi dans l’ du pouvoir absolu les a aveuglés et leur a fait oublié qu’un jour ils seraient passibles de la justice humaine en attendant le passage devant le Grande Tribunal. A présent qu’ils sont comptables de leurs actes, il ne sert à plus rien de demander pardon au peuple, un peuple qu’ils ont malmené, appauvri, humilié, méprisé à outrance et bastonné. « Qui sème le vent récolte la tempête » selon le célèbre proverbe ou dicton.

    13
    1
    Moskosdz
    5 mai 2019 - 9 h 14 min

    Tout ce que l’on peut dire est que le peuple Algérien est patriote et gentil,mais n’aime aussi pas qu’on lui marche un peu trop sur les pieds,sachant déjà que Bouteflika était malade en 2014 mais a dit Mâliche,laissons passer on verra après,quand à aller jusqu’à nous présenter un cadre pour un cinquième mandat,cela nous a donné l’impression qu’il n’y aucun Algérien capable d’assumer la responsabilité de chef d’état,c’était la goutte qui avait fait déborder le vase et le peuple a bien démontré sa maturité politique.

    17
    1
    elhadj
    5 mai 2019 - 9 h 01 min

    pour avoir été , sans rechigner au service d un usurpateur de la fonction et d un clan d oligarques mafieux ,ils rejoindront la poubelle de l histoire pour avoir trahi leur devoir de serviteurs de la république au service exclusif du peuple.

    14
    1
    EL FELLAG
    5 mai 2019 - 8 h 40 min

    Ni revers,Ni la médaille,impossible sinon il n’est existerait plus de justice dans ce monde de rapaces;Un Million et demi de nos meilleurs femmes et hommes morts pour rien;pour que des cra… dirigent la Nation pour la quelle ils ont donnés leur vie

    12
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.