Comment les partis islamistes ont réagi à l’arrestation du général Toufik

Djaballah frère
Abdallah Djaballah. D. R.

Par R. Mahmoudi – Premier à réagir après l’annonce de la convocation, suivie de l’arrestation du frère cadet de l’ex-chef de l’Etat, Saïd Bouteflika, et des généraux Mohamed Mediene, dit Toufik, et Bachir Tartag, chefs successifs des services de renseignements, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) les qualifie d’«évolution qualificative importante», saluant «la fin de l’impunité» accordée aux hommes puissants.

Dans un communiqué signé par son chef, Abderrazak Mokri, le MSP estime que «le volontarisme à lui seul ne peut se substituer à de véritables garde-fous», susceptible de prémunir le pays de l’émergence de «nouvelles bandes mafieuses ou de prédateurs». Selon ce parti islamiste, «ce qui garantit la pérennité, l’efficacité et l’équité de la lutte contre la corruption et les conspirations politiques et permet de les vaincre définitivement, ce sont des institutions parlementaires, judiciaires et sociales fortes et crédibles».

Dans le même registre, le MSP juge qu’il faut soutenir tous les efforts et démarches inscrits dans le cadre de la lutte contre la corruption et des poursuites à l’encontre des «conspirateurs» mais il faut aussi songer à répondre aux demandes exprimées par le mouvement populaire concernant le départ des «3B» et la mise en place d’une transition apaisée à travers des élections «libres et honnêtes».

A cette occasion, le MSP appelle à l’ouverture d’un processus dit «vérité et justice» pour déterminer les parties lésées «électoralement, politiquement et personnellement» du système Bouteflika et des ingérences de l’ex-DRS qui était pendant longtemps, selon le communiqué du MSP, «le bras essentiel du système politique dans tous ces aspects liés à la fraude électorale, le harcèlement des partis et personnalités politiques, avec obligation d’aveux et de réparation morale», conclut le communiqué du MSP.

Plus virulent, le chef du parti d’El-Adala, Abdallah Djaballah, s’est, lui aussi, réjoui de la fin de l’ex-chef du DRS, en s’interrogeant : «Avec l’emprisonnement de Toufik, est-ce la fin du détournement et du démembrement des partis ?» écrit-il dans un commentaire posté à chaud sur sa page Facebook.

Djaballah accuse le général Mohamed Mediene d’être derrière tous les problèmes et les entraves qu’ont connus les partis en Algérie, comme les dissidences et les mouvements de redressement qui ont touché les deux premières formations qu’il a fondées : Ennahda et El-Islah.

R. M.

Comment (25)

    UMERI
    7 mai 2019 - 10 h 53 min

    Les islamistes, Djaballa et Mokri et le reste de la bande, ne vouent pas leur amour au Général Gaid Salah, pour son passé de Maquisard, mais parce qu’il vient d’arrêter les deux directeurs du renseignement , Toufik et Tartag responsables de la lutte anti terroriste, en souhaitant qu’il continu a faire une saignée dans l’ AN P, pour sa division et son éclatement, de manière, a s’imposer en sauveurs, en instaurant une « Dawla Islamia » Les algériens, sont d’accord, pour rejeter l’ingérence occidentale et particulièrement française, mais, aussi, que nos dirigeants actuels ne prêtent pas l’oreille, aux « chants des sirènes »venant des Emirats, lesquels ont le même objectif, détruire notre pays, comme ils l’ont fait ailleurs, en Libye,Syrie, Irak, Yémen, car, ils n’ont pas oublié, ni digérer, le refus de notre armée de participer a l’alliance militaire arabe criminelle, pour agresser d’autres pays.Notre pays étant de fait , en état d’alerte, doit conjuguer ses efforts, pour lutter contre la criminalité, les narco trafiquants, la corruption, dans une entente cordiale, entre dirigeants, civils et militaires. Le danger n’est pas écarté et on ne doit pas se donner en spectacle gratuit, le peuple a son mot a dire, pour un changement qualitatif et non un coup de bluff, pour réanimer le régime de Bouteflika.

    Anti-Islamophobe
    6 mai 2019 - 21 h 55 min

    Zut ! Je me suis perdu sur ce post d’ISLAMOPHOBES ou de trolls étranger ? !

    2
    7
    Obscurantisme
    6 mai 2019 - 14 h 09 min

    Je pense qu’il y a lieu et urgence de faire un distinguo entre les islamistes honnêtes qui ne s’intéressent qu’à la pratique de leur religion sans chercher ou vouloir l’imposer aux autres et les soi-disant islamistes à connotations politiques, qui ont et qui auront toujours tendance à vouloir imposer y compris par la force leur idéologie religieuse. Ces derniers ont pour habitude en Algérie de pratiquer l’entrisme dans le but d’infiltrer les rouages de l’état aux fins de détenir le pouvoir ou de pouvoir exercer une forte influence sur ce dernier.
    Bien entendu, ces derniers vont festoyer de voir certains personnalités de l’ancien régime qui les ont combattus se retrouver au jour d’aujourd’hui en prison.
    Pour ma part, j’espère que cette mouvance religieuse, à caractère politique et, qui s’est avérée nuisible à plus d’un titre à l’endroit de notre peuple, n’aura pas de place à occuper dans l’Algérie de demain, de l’espoir et de la lumière.
    Leur éjection devrait, bien entendu, se faire par la voie démocratique et par la quasi majorité de notre peuple, qui aurait pris conscience de leur degré de nuisance.

    29
    24
    Les obscurantistes
    6 mai 2019 - 13 h 10 min

    Je pense qu’il y a lieu et urgence de faire un distinguo entre les islamistes honnêtes qui ne s’intéressent qu’à la pratique de leur religion sans chercher ou vouloir l’imposer aux autres et les soi-disant islamistes à connotations politiques, qui ont et qui auront toujours tendance à vouloir imposer y compris par la force leur idéologie religieuse. Ces derniers ont pour habitude en Algérie de pratiquer l’entrisme dans le but d’infiltrer les rouages de l’état aux fins de détenir le pouvoir ou de pouvoir exercer une forte influence sur ce dernier.
    Bien entendu, ces derniers vont festoyer de voir certains personnalités de l’ancien régime qui les ont combattus se retrouver au jour d’aujourd’hui en prison.
    Pour ma part, j’espère que cette mouvance religieuse, à caractère politique et, qui s’est avérée nuisible à plus d’un titre à l’endroit de notre peuple, n’aura pas de place à occuper dans l’Algérie de demain, de l’espoir et de la lumière.
    Leur éjection devrait, bien entendu, se faire par la voie démocratique et par la quasi majorité de notre peuple, qui aurait pris conscience de leur degré de nuisance.

    21
    14
    صالح/ الجزائر
    6 mai 2019 - 13 h 01 min

    Quel courage !?.
    Il paraît que le docteur du MSP a oublié qu’il est récemment allé dans l’un des palais présidentiels , transformé en hôpital , pour rencontrer l’un des anciens « hommes puissants » Ensuite, parle-t-il en son propre nom ou au nom de son parti politique?, car deux ministres au moins , de ces anciens et actuels collègues , sont cités dans l’affaire « El Khalifa Bank » , et du « projet du siècle » , ou « scandale du siècle» , de l’autoroute Est-Ouest .
    Il semble que le chef du parti d’El-Adala ne se soucie pas beaucoup de l’Algérie mais de ses partis politiques , qu’il a successivement créé , afin de rester Président même sur ses propres créatures .
    Comme ces « hommes puissants » sont politiquement morts , le Hadith recommande :  » اذكروا محاسن موتاكم وكفوا عن مساويهم « (Souvenez-vous des vertus de vos morts et renoncez à évoquer leur méfaits).
    Soit ces trois hommes n’étaient pas assez forts, soit il y a de l’hypocrisie quelque part pour plaire au Hirak populaire, parce que les chefs des partis , soit disant de l’opposition, qui mangeaient et mangeaient toujours dans la même mangeoire, ne connaissaient pas ni El-Harrach ni El-Berrouaghia ni Tazoult (Lambèse) … , depuis « pour une vie meilleure » .

    27
    4
    Clovis
    6 mai 2019 - 12 h 51 min

    C’est avec un ecoeurement majeur que je vois Mokri, Djaballah et consorts se feliciter de l’arrestation de S. Bouteflika et des 2 generaux !! Eux qui etaient les valets et les complices du systeme a qui il donnait une pseudo image de democratie. Les grandes manoeuvres des islamistes se renforcent : infiltration dans les manifestations, soutien de circonstance a Gaid Salah, retour parait-il de la chaine de TV quatari ! Il faut egalement interpeller et poursuivre ces pseudo islamistes traitres a la nation et valets des monarchies salafistes et d’Erdogan qui les financent. Il ne faut surtout pas les laisser participer a la transition et encore moins a la future direction de la seconde republique. Nous ne voulons pas de systeme retrograde mais d’une Algerie moderne, democratique, et ou le religieux reste dans la sphere privee et non pas politique. Ils font partie du groupe « degagez ».

    43
    34
      Anonyme
      6 mai 2019 - 15 h 59 min

      Est-ce que la Turquie n´est pas démocratique à tes yeux, ou crois-tu toute la propagande occidentale!?
      Fais un tour en Turquie pour constater toi-meme ce qu´est la Turquie, et ce, malgres toutes les entraves occidentales qui n accepteront jamais qu´un pays musulman dépasse un certain seuil de développement.
      De toute manière, je serais très content, si l´Algérie était au meme niveau de développement que la Turquie.
      Soyons honnetes quand meme!

      26
      62
        Vroum Vroum 😤..
        7 mai 2019 - 11 h 02 min

        @Annonyme 15h 59….on te demande pas si la Capitale Istamboul est belle mais l’orientation politique et Géopolitique de la Turquie dans les mains du Parti Islamistes Frères Musulman AKP représenté par Cheikh Erdogan le Président Turc , qui rêve d’un Califat Ottoman islamiste , le Rôle de la Turquie Erdogan le Frere Musulman dans le soutient au Terrorisme islamiste partit de Turquie chez la Syrie qui est attaqué par « Israël  » qui pocéde une Ambassade en Turquie Frères islamiste ainsi que l’OTAN Sionisme qui pocéde une grande Base Militaire en Turquie Frères islamiste . .Oh Annonyme , les USA ou Gb sont très développé mais soutiennent le Terrorisme islamiste Wahabite Frères Musulmans …C’est ce que fait la Turquie en Syrie ou Libye , et cela en association avec l’OTAN Sionisme ..Sionisme ennemis de l’islam…Alors cher @Annonyme, on connaît les Pays développés et on connaît aussi les Etats ripoux qui ont soit créé le Terrorisme islamiste Wahabite Daesh , ou ceux qui soutiennent le Terrorisme , et Erdogan Turquie Frères islamiste en font partie…C’est juste ça qui nous intéresse de la Turquie , son Rôle néfaste et Hypocrite ..y’a qu’à demander au Peuple Syrien , Libyen.. Car normalement Erdogan , Obama , Netanyahou , Saouds , Hollande Fabius Bhl , Sarkozy , Cameron , Ghanouchi..devraient être en Prison pour soutient au Terrorisme et ingérence chez autrui . .résultat des Centaines de milliers de morts et disparus et destruction de Pays entiers… Voilà où est le problème @Annonyme 15h29…on s’en fiche si la Turquie est développé ou pas mais son rôle dans le Terrorisme islamiste Wahabite et Frères Sionistes dit Frères Musulman (pas tous mais presque. ).

    Anonyme
    6 mai 2019 - 12 h 02 min

    J espère que le tour de ses islamistes d être jugés viendra ,il faut que la réconciliation nationale de Bouteflika sur le dos des victimes soit annulée pour que la justice fasse réellement son travail….pour ne plus voir des tueurs affairistes déambuler tranquillement dans les rues.

    51
    13
    Ayweel
    6 mai 2019 - 11 h 25 min

    Envoyer les experts comptables éplucher les comptes de ces gargotiers politiques, ils découvriront l’incroyable et l’impensable . Un mokri qui en sortant de la rencontre de mazafran passe au bureau de bouteflika said pour lui remettre le compte rendu et quelque jours après il rend visite à son gourou d’Ankara. Et jaballah qui après avoir ouvert une boutique de boulitique il la passe à un ami pour aller ouvrir une autre qu’il cédera à un autre ami pour aller ouvrir une autre encore et ainsi de suite, comme on ouvre les boutiques des sous vêtements femmes, c’est ce wu’on appelle un investissement du commerce à l’horisontal . Et dire qu’on a des partis politiques ! !!!????

    41
    10
    BÂBORD
    6 mai 2019 - 11 h 23 min

    Si Abdallah et les terrains offertes par Bouteflika, Abdallah il a le droit mais pas les autres

    36
    7
      Lilou
      6 mai 2019 - 23 h 59 min

      [Sourate 61 verset 8] merci, aurevoir.

    Kahina-DZ
    6 mai 2019 - 10 h 48 min

    C’est pour quand le jugement de la mafia religieuse.
    Ces pseudo-religieux détiennent tout le marché informel …
    Quelques soient leurs erreurs, Toufik et Tartag ont sauvé l’Algérie des monstres Afghans = les DAECH des années 90. C’est pour cette raison que les DAECH des années 90 ont toujours la rancune envers ceux qui ont mis fin au plan de la destruction de l’Algérie.

    69
    55
    Anonyme
    6 mai 2019 - 10 h 20 min

    L’arrestation du général Toufik donne l’occasion à la vermine islamiste de donner du bendir et de pratiquer l’inversion accusatoire en le chargeant de la responsabilité de la mort des 200 000 Algériens pendant la Décennie Noire, car les couteaux sont prompts à sortir quand le taureau est à terre.
    Qu’ils dansent, qu’ils jouent du bendir, qu’ils s’exhibent, qu’ils braillent, leur temps est passé. Quant à nous nous ne serons jamais assez reconnaissants à tous ces militaires, officiers supérieurs et soldats qui ont défendu la patrie et la population contre la secte des égorgeurs associés.

    64
    59
    Moskosdz
    6 mai 2019 - 10 h 14 min

    à quand l’emprisonnement de Madani Mezrag pour avoir massacré des soldats ayant avoué lui même sur un plateau télé ses crimes,de Ali Benhadj qui ne cesse de semer la fitna et qui a envoyé son fils au maquis pour massacrer ses coreligionnaires au lieu de l’école afin de servir son pays,de Hamadache qui condamne à mort un brillant écrivain n’ayant même fait de mal à une une mouche et j’en passe…..si les criminels agissent au nom d’une idéologie bien ficelée dans les laboratoires de Tel-Aviv,Londres,Paris et Washington,c’est la faute à Tartag, Mediène, Boutef, etc… diront les hypocrites et les apologistes du terrorisme. où va l’Algérie,nom de dieu????

    63
    60
    Apache
    6 mai 2019 - 10 h 12 min

    Ces partis islamistes n’auraient jamais dû exister dans l’Algérie républicaine tout autant que les partis régionalistes. Je n’arrive toujours pas à comprendre comment il n’existe que deux partis aux Etats Unis, la nation la plus puissante économiquement et militairement alors que dans notre pays il en existe une soixantaine? Il est vrai quec’est la politique du « diviser pour régner » du pouvoir, mais quand même!!!! Pour ne pas éparpiller l’électorat, et pour plus d’efficacité, il ne devrait pas exister plus de deux partis politiques, dans n’importe quel pays, l’un au pouvoir et l’autre dans l’opposition. J’espère que la nouvelle Constitution se penchera sur ce cas. Il n’ y aucune honte à copier ce qui se fait ailleurs.

    42
    11
    Vroum Vroum 😤..
    6 mai 2019 - 9 h 23 min

    Grâce à ces hommes courageux Général Toufic , Tartague , Nezar , Smain ,….ANP , DRS..que le Terrorisme islamiste Wahabite Frères Musulman à été battu . .Mokri et Djabalah devraient être heureux et remercier le Général Toufic , ou Tartague…Mais ces soldats de Erdogan ou Saouds que sont Mokri et Djabalah s’en fiche de l’Algérie , seul compte leur petits conforts et projet Califat pour le Califat islamiste Ottoman Erdogan dont son Pays et lui même sont membres de l’OTAN Sionisme qui bombardé la Palestine , detruit la Libye et Syrie et Yémen ou Irak , OTAN Sionisme /Islamistes Frères Musulmans , le couple diabolique . .Le Général Toufic est un grand patriote contrairement à Frère Mokri et Djabalah qui ont vendus leur Âme à Erdogan Turquie Frères islamiste , le Futur Calif de l’OTAN . .Voila la réalité . .

    57
    57
    Anonyme
    6 mai 2019 - 8 h 47 min

    En vérité le pouvoir a toujours utilisé les partis islamiques et la religion pour sa mainmise sur la vie politique du pays. La religion doit tout simplement être exclue du champ politique pour éviter définitivement un retour aux années noires.

    61
    60
      Pr Nadji Khaoua
      6 mai 2019 - 11 h 14 min

      Les islamistes politiques ont toujours eu une caractéristique de base: «l’entrisme», lorsque leur force ne leur permet pas de prendre directement le pouvoir.
      Bâti sur des fondements coloniaux (G.B. des années 1920 en Égypte), cette nébuleuse de «partis» et «organisations culturelles» et «caritatives» sont des sortes de SANS PATRIE car ils ont effacer dans leurs êtres individuels et collectifs tout sentiment d’appartenance à leur pays. Le colonialisme et ses stratèges d’une autre trempe que les nôtres, usurpant des métiers dont ils sont très loin de comprendre toutes leurs implications,a bien formaté depuis un siècle «l’Islam politique» en tant que principale arme de destruction massive de toute volonté d’émancipation nationale. Son moyen sournois et hautement machiavélique: incruster
      au tréfonds des islamistes politiques le rêve, la chimère de l’émergence du «Califat», un jour, si les islamistes feraient a travers les epoques et les pays tout pour cet objectif.
      Croyant pouvoir domestiquer ce courant anti-national par essence, nos «strateges» ont négliger que les gains acquis à terme (recrudescence ensuite fin du terrorisme islamiste) sont des pertes immenses a moyen et long terme : ils renforce une supposée existence légale de partis politiques Islamistes contribuant ainsi a l’enracinement de la Démocratie.
      L’erreur fondamentale, pire, la «faute» de ce raisonnement est qu’il dévoile l’indigence stratégique de ces auteurs: l’islamisme politique n’est pas d’essence nationale. Il est une création coloniale, visant la perpétuation des dominations coloniales anciennes par de nouveaux moyens adaptés aux États dominés ayant acquis leurs indépendances formelles.
      Comprendre cela permettra, le plus vite sera le mieux, aux décideurs stratèges patriotes, de faire inscrite dans la nouvelle Constitution, un article fondamental : celui de l’interdiction absolue et définitive de création de «partis et organisations politiques» sur la base de l’Islam. La religion doit être totalement exclue du champ politique.

      Pr Nadji Khaoua
      [email protected]

      36
      32
        Anonyme
        6 mai 2019 - 16 h 10 min

        D´après vous, Erdogan qui est islamiste n´est pas nationaliste, alors que c est lui qui a rendu leur fierté aux Turcs!
        C´étaient les dictateurs militaires qui etaient soumis et inféodés aux Occidentaux, leur nationalisme n´était que facade!

        15
        15
          Pr Nadji Khaoua
          6 mai 2019 - 18 h 21 min

          Bonjour Mr l’Anonyme,
          Remarquez vous mêmes comment
          incidemment vous êtes d’accord avec
          mon analyse, en la confortant sans
          que vous ne le sachiez. Vous allez chercher
          si loin l’exemple d’un homme, Erdogan, responsable
          d’un pays non arabe et d’un courant islamiste
          politique fortement local, le courant OTHOMAN
          ayant été developpé sur la base de la domination exercée
          par les Turques sur les autres pays dits musulmans,
          les pays arabe.
          La Turquie avec son parti islamiste dominant
          l’AKP, veut dominer les pays du Moyen Orien
          et au-delà, en renouvelant le Califa OTHOMAN.
          Il ne s’agit aucunement d’un nationalisme islamiste
          d’essence turque, mais d’une offre de service
          sur le long terme faite aux puissances du Monde,
          USA et Israël en tête, Russie et Chine enfin.
          Enfin observons comme le chef Islamiste
          que vous citez renforce les relations de son pays
          avec Israël dans une période où les Palestiniens
          affrontent carrément le risque d’extermination,
          et observez cher lecteur Anonyme combien
          votre exemple, ne cadre pas avec mon analyse
          dans la mesure où j’analyse une idéologie
          par définition impliquant un collectif, alors que
          votre observation critique se base sur un
          cas individuel.
          Enfin je termine en observant combien votre
          exemple est tellement «nationaliste» qu’il
          fait tout pour vassaliser les traitres qui lui
          offrent leurs services, comme les islamistes
          de certains partis en Algérie.

          Pr Nadji Khaoua
          [email protected]

          16
          10
    BISKRA
    6 mai 2019 - 8 h 32 min

    Comment le partie MSP de Mokri fait pour payer les cotisations et participation aux congrès en Turquie? Etant donné qu’il ne peux pas convertir les devise à partir de la banque d’Algerie, d’où provient les presque 90 mille dollars ( ce n’est pas du dinars). Nous voulons une table rase sur tout les maffieux et la corruption des parties.

    65
    64
    la loiaudessusdetous
    6 mai 2019 - 8 h 22 min

    A quand le tour des chefs de partis politiques.Ils doivent rendre des comptes a leurs militants sur les fonds octroyés par l’état et la collectes de ses militants.IL Y A DES CHEFS DE PARTIS QUI ONT UNE LONGÉVITÉ AU POUVOIR PLUS QUE LES DÉCENNIES DE BOUTEFLIKA ET COMPAGNIE ET L’OPACITÉ ÉTANT TOTALE.A QUI LE TOUR….

    47
    4
    Alzheimer
    6 mai 2019 - 8 h 10 min

    Comme toujours nos intégristes sont à majorité atteint de la maladie d’alzeimer, surtout notre Abdallah national, y’a pas si longtemps il magouilles avec la famille Bouteflika et aujourd’hui il a critique sacré intégristes ils utilisent l’islam juste à des fins personnels et rien d’autres, demander à ceux qu’ils réfugient en Europe leur sport favoris collaboré avec les ennemis de la religion musulmane surtout celui de Bruxelles le copain a abdellah

    52
    21
    Anonyme
    6 mai 2019 - 7 h 16 min

    LES ISLAMISTES AUX TROUS.BANDES DE VOLEURS.

    58
    23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.