L’éditorial violent de la revue de l’armée était-il une réponse à Saïd Sadi ?

Sadi articles
Saïd Sadi dans une de ses actions de rue des samedis en 2011. New Press

Par Saïd N. Le dernier numéro de l’organe central de l’ANP, El-Djeich, a consacré deux articles accablants pour s’attaquer à des leaders de l’opposition, sans les nommer, mais qui sont faciles à deviner, en les accusant, entre autres, de «tramer des complots contre la patrie, faire perdurer la crise que traverse le pays, en rejetant les solutions disponibles et possibles (…) et projettent de les exécuter à tous les échelons, dans le but d’entraîner le pays vers l’anarchie et le chaos».

Venant d’un organe central de l’institution militaire, les accusations qui y sont formulées sont d’une telle gravité qu’il est difficile de les imaginer sans suite. Prise dans le prolongement des interpellations et arrestations en cascade qui ciblent des responsables de tous les horizons et à tous les niveaux, cette campagne médiatique peut prendre une autre forme, plus directe, voire se traduire en cabales judiciaires.

La revue El-Djeich a également accusé les mêmes personnes d’«avoir intentionnellement causé cette crise et tentent aujourd’hui d’infiltrer les marches, brandissant des slogans suspects et tendancieux qui incitent à entraver toutes les initiatives constructives permettant le dénouement de la crise», ajoutant qu’«ils sont l’ennemi du peuple».

«Poignée de comploteurs», «exécutants de plans machiavéliques», «vils complots contre la patrie des chouhada» : les accusations égrenées par El-Djeich ne sont pas loin de celles portées contre les trois hauts responsables qui croupissent depuis quelques jours dans la prison militaire de Blida.

Si la revue El-Djeich s’en prend globalement aux animateurs politiques qui tentent de s’arrimer au mouvement de contestation populaire, un autre article paru dans le même numéro renseigne davantage sur le type d’opposants visés par cette tirade. En faisant le recoupement entre la critique ciblant, dans l’éditorial, les voix qui s’attaquent à l’état-major de l’ANP, par l’entremise de «lettres ouvertes», de «débats» et d’«opinions» et celle contenue dans le commentaire de la revue, prenant à partie «les mêmes voix qui avaient sollicité l’intervention de l’armée dans le champ politique durant les précédentes décennies qui tentent aujourd’hui, sournoisement, de l’entraîner sur cette voie en cette étape cruciale», on comprend très vite que la revue s’attaque spécifiquement à l’ex-président du RCD, Saïd Sadi.

Ce dernier s’est, en effet, distingué, depuis quelques semaines, par une série de contributions plus virulentes les unes que les autres dont une «lettre ouverte au général Gaïd-Salah», à travers laquelle il demandait au chef d’état-major de quitter ses fonctions et accusait le commandement de l’ANP d’entraver la mise en place d’une transition politique sérieuse.

S. N.

Comment (74)

    Anonyme
    10 mai 2019 - 9 h 38 min

    Une chose est sûre:Saïd Sadi dérange les corrompus de tous poils et les partisans de la dictature militaro-intégriste.Les résidus de l’ancien régime de Bouteflika and Co veulent nous faire avaler que tous ceux qui ne partagent pas leur idées sont des sionistes ou à la solde des sionistes.Ils oublient que les sionistes qui oppriment les Palestiniens leur ressemblent comme 2 gouttes d’eau.

    13
    9
      Non anonyme
      10 mai 2019 - 16 h 04 min

      Sadi ne dérange personne. C’est le dernier des soucis de tout Algérien qui se respecte dans la mesure où il ne représente RIEN ! Absolument RIEN pour le peuple Algérien !!! n’a-t-il pas insulté ce même peuple qu’il a méprisé en soutenant mordicus QU’IL S’ÉTAIT TROMPÉ DE PEUPLE ET DE PAYS…!!! Je lui dis une seule chose : ce peuple t’a donné sa réponse le, 22 FÉVRIER 2019… Alors, maintenant, va cacher ta sale gueule ailleurs… dans UN AUTRE PAYS et chez UN AUTRE PEUPLE !!!

      7
      7
        Citoyen
        11 mai 2019 - 6 h 57 min

        Lorsqu’on se terre comme une taupe on ne doit pas se permettre de donner des leçons de patriotisme à ceux nous depassent. Encore moins se permettre de juger et condamner une personne pour une erreur de jeunesse politique. Tu dis Saadi est rien, mais toi tu n’existes même pas, tu n’as rien fait de ta vie …

        1
        2
    Le point focal du débat
    10 mai 2019 - 5 h 32 min

    Au lien d’amener les algériens à débattre du mouvement populaire et du devenir de l’Algérie. Certains courants, notamment le Commandement militaire, font des pieds et des mains pour que le débat citoyen puissent être orienté avant tout sur certains dignitaires du régime et membres de l’opposition ainsi que sur des hommes d’affaires algériens, supposés comme étant comploteurs, corrompus et corrupteurs.
    Ainsi les algériens depuis quelques jours passent leur temps à débattre de Said Sadi, de Louisa Hanoune, de Medien dit Toufik, de Tartag, de Rebrab entre autres…..au lieu de traiter de questions urgentes qui pourraient traiter des solutions éventuelles de sortie de cette période dangereuse d’incertitude à laquelle est confronté notre pays et notre peuple.
    Pourtant, il y a une extrême urgence à susciter des débats en profondeur.pour essayer de déterminer les voies et moyens susceptible de permettre la stabilité de notre pays et l »apaisement de la situation.
    Le Commandement militaire peut y contribuer en apportant son concours à cette entreprise salutaire: par exemple en appelant à une sorte de séminaire de réflexion et de propositions qui regrouperait entre autres:
    1/ Des représentants que les initiateurs du mouvement populaire peuvent suggérer.
    2/ Des personnalités issue de l’opposition et de la société civile, qui seraient acceptées par les algériens. Pour ma part, des délégués du regroupement NABNI pourraient s’avérer d’une grande utilité compte tenu de leurs contributions constructives rendues publiques ces dernières années, traitant des domaines politique et économique;
    3/ Des délégués de l’Institution militaire pourraient, également apporter leur pierre à cette édifice de réflexion.
    L’essentiel c’est de passer à l’action en mettant en exerce les véritables préoccupations populaires et estudiantines.
    Les autres questions évoquées ci-dessus, gagneraient à être traitées par l’Algérie de demain en toute sérénité.

    13
    5
    MELLO
    9 mai 2019 - 23 h 44 min

    Les membres du conseil constitutionnel sont les seuls , bien les seuls, qui doivent être visés et aller en prison à blida. Le dossier du candidat président en 2014 ne devait pas être validé puisqu’aucun certificat médical n ‘ existe dans le dossier. Les médecins des Invalides n’ont jamais voulu établir ce certificat , même après le déplacement du Chef d’État Major qui croyait avoir à faire à des médecins maleables. Sans parler du 5e mandat qui allait passer , si ce n’est l’intervention du mouvement populaire. Au lieu de s’attaquer à des personnalités intellectuelles, on ferait mieux de lorgner du côté de ces institutions factices.

    28
    9
    Tilimli
    9 mai 2019 - 21 h 28 min

    Les gens qui disent que l’Islam doit être remplacé par la modernité, c’est qu’ils ont rien compris, car l’Islam c’est la modernité de Dieu et il n’ y a pas plus moderne que lui, la réussite vient avec le vrai islam, pas celui qu’on voit en algérie actuellement. l’Islam de chakara et de al saoud. S’il y avait l’islam fi had labled, on se fera pas fouetter par une bande d’illettrés et de marionnettes. On récolte ce qu’on sème. Et aujourd’hui vous parlez de mettre l’Islam dans la sphères privée, vous dites exactement ce que la France, l’otan, et autres disent, apprenez de vos erreurs revenez à dieu et vous verrez les solutions venir à vous. comme disent les grands echedda fi Rabi. un petit commentaire que je me permet de dire, pourquoi on dénigre l’islam de cette façon uniquement sur ce site, parce qu’on dit pas ces choses là dans presque tous les autres, grande question !

    14
    30
      Anonyme
      10 mai 2019 - 0 h 08 min

      On voit que tu as tout compris et surtout tout réussi.

      6
      6
      Zaatar
      10 mai 2019 - 7 h 20 min

      D’abord l’Algerie après on parlera de l’islam si tu veux une fois que le pays retrouvera sa stabilité et s’est épanoui économiquement.

      16
      5
    khalilsadek
    9 mai 2019 - 19 h 51 min

    Monsieur Said Saadi, ne mérite pas pareille attention, ces dernieres années il était entérré , hiberné et rejeté en plus par la rue c’est BHL qui l’a réveillé pour lui refaire une virginité politique a toute fin utile .

    21
    26
    Rayes Al Bahriya
    9 mai 2019 - 19 h 35 min

    l’armée et son tribunal de blida zéro neuf. .. sous les ordres de Gaid salah. …ont
    jugé les 4 compères sous la houlette de la france. …
    mais la france menace le clan au pouvoir
    de l’entraîner dans le coup médiatique au
    pire d’être mis sur les bancs des nations.
    la france cautionne ce néo dictateur
    pour voler à son secours.
    Le succès de la révolution algérienne aura
    des impacts directs sur la révolte en
    france.
    L’armée est divisée. .
    la revue el djeich menace la paix civile et
    le pacifisme du mouvement révolutionnaire.

    8
    16
    Sidani
    9 mai 2019 - 19 h 32 min

    Depuis le debut j’ai toujours soutenu Said Sadi ( mon nom du reste est proche du sien ,bien que le mien est d’origine italienne ) et pour une democratie et la culture algerienne . Mais la ,il fait une petite erreur ,selon moi et beaucoup d’autres : plutot que de mettre en cause ANP, les officiers , sous officiers et soldats , il devrait tout faire pour unir un projet politique d’opposition avec ceux dans ces partis pour un veritable relance economique et sociale , et de montrer que la vente du gaz et du petrole ne suffisent pas pour vivre en Algerie ! L’Algerie et le Maghreb, c’est pas L’ Arabie Saoudite !

    7
    8
    Anonyme Dz
    9 mai 2019 - 18 h 48 min

    Tata Louisa vient de rejoindre son Boss Toufik a la prison de blida et demain ca sera le tour de Said Samedi de rejoindre son Boss Toufik a la meme prison parait-il et ce n’est pas fafa ni BHL qui vont lui payer un avocat.

    105
    68
      Charlie
      9 mai 2019 - 21 h 28 min

      @Anonymedz,toi tu es dans le camps de ali belhadj.

      11
      16
        passager
        10 mai 2019 - 9 h 23 min

        Ainsi donc il y a deux camps seulement en Algerie , le clan de toufik synonyme de la société artificielle manipulée (parti,syndicat,association..pseudo intellectuels ) et le clan de Ali Benhadj et son fantasme d’Etat islamique …le peuple est d’après vous ou bien partisan du pseudo démocrate Said Saadi ou de l’integriste Benhadj…Dommage pour l’espoir en un avenir meilleur .

        4
        2
      MELLO
      10 mai 2019 - 14 h 23 min

      Loin , très loin des principes démocratiques, c’est malheureux, au moment où l’Algérie cherche une voie apaisée.

    haydar
    9 mai 2019 - 17 h 08 min

    de quelle solution parle ton des elections imposees , des reglements de comptes avec l opposition a un monsieur qui voulait imposer le 5 eme mandat , jamais un pays n atouché le fond comme le notre les soudanais le chef du gouvernement a demissionne out le gouvernement avec , et nous meme l opposition veut negocier avec l armee qui n est pas autoriseé a le faire , les chawia veulent reprendre le pouvpor comme les annees 90 ; le regionalisme entre BTS et l algerie, elle n appartient a personne ,

    74
    153
    sadi bhl
    9 mai 2019 - 17 h 07 min

    Pas de liberté pour les ennemis de l Algérie. Said sadi est un proche de Bernard Henri Lévy. Est il besoin de rappeler ce qu il a fait en lybie

    162
    98
    Anonyme
    9 mai 2019 - 16 h 30 min

    SAID SADI N’APPREND RIEN AUX ALGERIENS.
    CES ANALYSES SONT JUSTES ET PERTINENTES MAIS SONT LES MEMES QUE FAIT TOUT ALGERIEN LAMBDA, SANS QU’IL SOIT DOCTEUR OU SORTI DE SAINT CYR.
    C’EST CE QUI RASSURE, LE HIRAK EST INTELLIGENT EST MUR ET N’A BESOIN DE PERSONNE POUR COMPRENDRE QUE LE SYSTEME QUI NOUS COLONISE DEPUIS 62 NE VEUT RIEN LACHER. NOTRE INDEPENDANCE NOUS l’ARRACHERONS COMME EN 62 CONTRE LA FRANCE OU CONTRE CES REBUS DU SYSTEME.
    QUANT A VOUS CHIATINES EN SERVICE DU NET, VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS. RDV VENDREDI ET « DJIBOU L’BRI DJIBOU ESSAI3QA ».

    42
    103
    Ahcene
    9 mai 2019 - 15 h 38 min

    Sincérement je crois que Said Sadi le revanchard cherche à créer la chienlit, le désordre et la guerre ciivile. Par la passé , je lui ai toujours accordé ma voix, mais maintenant il veut réellement que le pays plonge dans un bain de sang…uN RAPACE CE sADI QUI après avoir mis sa famille,ses enfants à l’abri en France, …, voilà qu’il s’occupe de régler ses comptes avec les algériens qu l’on chassé de partout. Un triste personnage

    118
    72
      Charlie
      9 mai 2019 - 21 h 33 min

      @Ahcene,oui si vrai tu as raison au lieu de voter pour les démocrates, tu peut voter pour les intégristes islamistes,

      8
      6
    Clovis
    9 mai 2019 - 15 h 36 min

    Encore Said Saadi ! Il passe son temps a pondre presque tous les jours un article sur TSA. Il veut vraiment faire croire que ses analyses et conseils sont avises et necessaires au peuple. En fait il ne fait que repondre a son ego demesure. Certes il avait bien commence en luttant pour la democratie et en creant le RCD. C’est pourquoi il avait droit autrefois a notre respect. Mais c’est de l’histoire ancienne. Il a ensuite montre un profil de corrompu (histoire par exemple de la villa qui lui a ete attribue pour siege du RCD et qu’il se serait attribue a lui meme et vendu ensuite, bien d’autres histoires circulent que je ne citerait pas ici mettant en doute sa probite). Il s’est ensuite rapproche du systeme ce qui lui aurait permis de multiples avantages. Je ne vais pas disserter sur son ami BHL. Etc… au total, et helas, le said saadi d’aujourd’hui n’a rien a voir avec celui d’origine. Et l’armee a raison de le montrer du doigt. Quand au peuple, la majorite le rejette absoluement car il a trahi son ideal anterieur. Et ceux qui le soutiennent encore semble le faire davantage en raison de son passe. Quoiqu’il en soit il devrait comprendre qu’il n’est plus rien, qu’il a rate le train de l’avenir, et qu’il ne sert a rien de vouloir monter dans ce train en resquillant.. Quant a ses analyses et ses conseils il peut se les garder, ce ne sont que des fadaises pronant la division, dont le principal moteur est de flatter son ego demesure, et revelant son caractere pretentieux. Ce personnage n’est plus rien et il faut eviter de lui donner une importance qu’il n’a pas (a quel jeu joue TSA ?), il est lamentable comme l’a souligne un commentateur. Ceci etant, comme le soulignait anonyme par exemple, ce n’est pas lui le plus grand danger et l’armee ferait bien de s’occuper des islamistes : arreter les dirigeants et leurs sbires, pour haute trahison et intelligence avec des pays etrangers qui les financent (etats du golfe, salafisme internationnal, Erdogan …). Et aussi et surtout leur interdire a eux et leurs semblables toute activite politique ou creation de parti politique (apres avoir dissous les partis pseudo islamiques existant).La religion doit rester dans la sphere privee, et non dans la politique. Pour une Seconde republique moderne et democratique !

    45
    28
      tilimli
      9 mai 2019 - 18 h 23 min

      C’est ça mettez la religion dans les toilettes, c’est votre façon de battre l’ennemi ?, pour vous la religion est privée, tu veux dire quoi par la ? si on avait utilisé le corane comme décrit par le prophete SLAWS, on serait pas arriver dans le fin fond du gouffre, et laà n’allait pas me mettre avec les religieux de al saoud, ils n’ont rien de musulmans eux autres, je parle de l’Islam qui a battu la France ou vous l’avez déjà oublié, c’est ce qui me semble par vos écrits

      8
      38
        Anonyme
        9 mai 2019 - 19 h 16 min

        « je parle de l’Islam qui a battu la France ou vous l’avez déjà oublié » oh non on n’a pas oublié mais cela remonte à la nuit des temps et après la chute de Tolède qui marque l’apogée de l’islam en Espagne plus rien depuis,nada ,wellou !!!!

        6
        7
        Anonyme
        9 mai 2019 - 22 h 18 min

        N importe quoi!!!
        N oubliez pas que les quatre premiers califes musulmans sont morts d une manière violente ,ils ont tous été assassines ,pour le pouvoir, et le prophète Mohamed lui même a été empoisonné…
        Alors réfléchissez avant de dire de telles choses!!!

        7
        4
    MELLO
    9 mai 2019 - 15 h 12 min

    Trop de raccourcis pour commenter un article de la revue de l’armée. Voilà comment on torpille une revendication populaire, et Said Sadi est avant un citoyen Algérien qui a le droit de s’exprimer, qui a le droit de s’adresser au Chef de État Major qui s’est empêtré dans le paysage politique. Said Sadi ne s’est jamais attaqué à l’armée Algérienne et croyez moi il sait ce qu’il dit et sait à qui il s’adresse. Si la revue El Djeich vient de s’insérer dans la politique , elle véhicule la pensée de quelqu’un qui a de tout temps défendu les bouteflika.
    Développer une contribution pour citer nommément la personne NON citée par la revue de l’armée, c’est se mettre en face de quelqu’un qui peut vous attaquer pour diffamations et incitation à l’ordre public.
    Monsieur Said N. vous vous êtes engagés dans un labyrinthe sans issue. Je ne défends aucunement Said Sadi , mais la déontologie impose une réserve.

    66
    57
      Anonyme
      9 mai 2019 - 17 h 22 min

      Vous êtes madame soleil ou quoi?c’est fort de café de venir écrire « Si la revue El Djeich vient de s’insérer dans la politique , elle véhicule la pensée de quelqu’un qui a de tout temps défendu les bouteflika »vous arrivez à interpréter les silences de El Djeich maintenant!

      39
      30
        MELLO
        9 mai 2019 - 23 h 31 min

        Madame soleil n’est que dans la tête de ce qui pêchent en eaux troubles. Le trouble justement se trouve dans le contenu de cette revue qui reste opaque quant à l’information.

        8
        5
    amirouche
    9 mai 2019 - 14 h 30 min

    (en les accusant, entre autres, de «tramer des complots contre la patrie), ce con ami de bhl il a toujours comploter contre l’Algérie c’est un MAK bis. C’est un sanguinaire les mains plein de sangs d’Algériens dans les années 90s. Il devrait être jugé comme un terroriste notoire.

    43
    52
      MELLO
      9 mai 2019 - 15 h 17 min

      Vous oubliez qu’il le principal acteur de l’appel à une intervention militaire afin d’annuler les élections remportées par les islamistes. Alors inutile de vous lancer dans de telles ignominies.

      74
      56
        Charlie
        9 mai 2019 - 21 h 50 min

        @MELLO, Merci a toi,et si la vérité si grasse a Mr SAID Saadi et quelque généraux Patriotiques qui empéché la feuille de route des intégristes islamistes via les sionistes,ET surtout pas en va pas oublier tout les égorgeurs d’enfants et femmes enceintes,il arrive le jour pour rendre compte a la justice,il faut juste leurs préparer un bon dossier.

        5
        3
          MELLO
          10 mai 2019 - 14 h 41 min

          Il arrivera le jour où la justice sera indépendante, une justice forte de ses lois , une justice dépouillée de coups de téléphones, ce jour là tous ceux qui ont tué, ceux qui ont massacré des innocents, ceux qui ont dilapidé les biens de cette Algérie , se verront rendre des comptes et juger . Une Algérie apaisée dépouillée de tous ces vautours de mauvaises augures.
          Quant à l’ANP , cette institution populaire, elle doit se limiter à écouter les revendications populaires et accompagner ce peuple dans ce combat.On leur demande de ne pas s’écarter du principe directeur , à savoir le départ et la fin du régime.

    elyahia
    9 mai 2019 - 13 h 36 min

    les relais de BHL tentent de distiller son venin au sein du hirak……

    37
    52
    Qui a Soutenu LE DESTRUCTEUR BOUTEFLIKA meme Malade ???
    9 mai 2019 - 13 h 22 min

    c pas Said Sadi qui nous a ramener ce Bouteflika en 1999, c bien les Généraux !!! Qui a soutenu pendant ces 15 ans ce Destructeur de L ÉTAT ??? c Bien GAID SALAH et ses qql Généraux … Maintenant il veut nous imposer sa Feuille de Route … Basta et rentre chez toi !!!

    75
    32
    Zaatar
    9 mai 2019 - 12 h 57 min

    Ah ben oui, allons y sur le Baudet. Le problème de l’Algérie c’est Said Saadi, c’est facile à deviner. Il suffit pour cela de lire l’article d’el djeich. Said Saadi dont la carrière politique est derrière lui qui n’ambitionne rien du tout et qui parle pour dire ce qu’il pense. Ma foi, arriver à entraîner dans la foule autant de gens….H’mida non seulement a toujours eu plus d’un tour dans son sac, mais maintenant il le joue à découvert, il n’a plus besoin de camouflet…

    58
    29
    Anonyme
    9 mai 2019 - 12 h 28 min

    L’Algérie a besoin de Justice, de Transparence, et de Démocratie
    Dans la gestion de ses affaires politiques, économiques, financières, fiscales, commerciales, et sociales
    Et non d’injustice, d’arbitraire, de dépassements, et de règlements de comptes personnels inutiles
    Les ennemis secrets toujours actifs noyés dans les masses, et les institutions à l’intérieur du pays
    Les ennemis apparents qui s’affichent ostentatoirement à l’extérieur: la France du géant pétrolier Total,
    Des avions Rafale de Dassault, des centrales et trains d’Alstom, des médicaments de Sanofi
    De l’industrie alimentaire française véritables puissants lobbies d’interets en Algérie exsangue,
    Et très affaiblie par la corruption, et la très mauvaise gestion de son économie-finances (1999-2019)
    L’état monarchique agressif, et policier brutal marocain très opportuniste dans les affaires économiques
    Et politiquement irrédentiste-expansionniste, trop ambitieux

    18
    6
    Karamazov
    9 mai 2019 - 12 h 06 min

    Moua ce que je vois c ‘est que les autres cloches ne produisent aucun couac qui puisse perturber cette euphonie. Tout est taillé dans la même veine , nom de Dieu!

    Le problème c’est Sadi qui a fini sa carrière sur un échec lamentable et qui ne rassemble plus personne autour de lui et pas le système persistant protégé par laènpi…

    26
    20
    Anonyme
    9 mai 2019 - 12 h 03 min

    Ce n’est pas des républicain que vient le danger. L’ANP ferait mieux de s’intéresser au résidus dus FIS et autres islamistes qui tentent de surfer sur la vague. La formule proposée par l’ANP serait bien sur idéale, mais elle n’est pas plausible et ne conduira qu’à de nouvelles manifestations populaires et à un refus de vote. Pas besoin d’être grand devin pour imaginer à quoi ce refus de voir cette réalité expose le pays. Si nos voisins retiennent leur souffle ou se frotte les mains, c’est qu’ils savent que cela nous mène droit dans le mur. Saadi n’a pas tort quand il accuse le commandement de l’ANP d’entraver la mise en place d’une transition politique sérieuse, c’est un avis largement partagé; il n’a fait que l’exprimer. Il faut dès maintenant envisager une autre équipe pour mener à bien la période transitoire qui ne peut être inférieur à 2 ans. Des solutions conformes à la constitution existent toujours, mais serons épuisées à la fin de la période transitoire actuelle de trois mois.

    40
    25
    Mus
    9 mai 2019 - 11 h 38 min

    Quand on veut tuer son chat, on l’accuse de rage. La façon de voir et d’agir du militaire Gaid Salah n’est pas loin de celle d’Erdogane ou de Sissi qui ont mis en prison la moitié de leur population pour « trôner en paix ». Said Sadi se défend seul et assume ses déclarations. Bonnes ou mauvaises, elles émanent d’un politicien expérimenté non d’un militaire qui, contrairement à son statut, lui, fait de la politique. Je ne soutiens ni rejette les analyses de Said Sadi. Je les lis en tant que partie des opinions exprimées par certains membres de la classe politique dont la liberté d’expression est la conséquence des manifestations de la liberté qui ont commencé le 22 février. Le peuple algérien se bat pour sa 2 ième indépendance qui ne peut ni ne doit être confisquée par quiconque.Sa voix doit être écoutée car c’est la seule source de légitimité et de souveraineté nationales.Il demande un changement radical de tout le régime notamment ses 3 principaux symboles et c’est son droit le plus absolu. La Constitution comme les reste des textes nationaux et encore plus la législation internationale lui reconnaissent ce droit. Alors, à ceux qui craignent ou refusent d’admettre la dynamique libératrice historique en cours en Algérie, je leur demande de bien vouloir écouter les messages de la rue chaque jour, notamment les vendredis et vous comprendrez ce que veut le Peuple. Par contre, écouter le « message » de M. Bensalah et vous comprendrez ce que veut le pouvoir légué par Bouteflika. Le reste, n’est que vaine tentative de cacher les rayons du soleil par un tamis.

    71
    26
    Houria AMELLAL
    9 mai 2019 - 11 h 28 min

    Ce frustré, ce pseudo-doctor… de je ne sais quoi n’est en fait qu’un sale régionaliste-sectariste indigne de porter encore la Nationalité ALGÉRIENNE. C’est un faux comme TOUS ses semblables à l’esprit de la DECHRA qui ne sont en fait que de minables incultes prêts à rallier le sein de la France au moindre signal ils vendront l’ALGÉRIE leur mère patrie et à israel. Il l’a déjà laissé entendre… Cela ne m’étonne point de la part de ces sécessionistes incultes, infâmes et traîtres.
    Que ces gens-là se rassurent. Ils n’atteindront JAMAIS leurs buts maléfiques dussent-ils rester encore des centaines de milliers d’années… Ils pourront toujours rêver. Car l’ALGÉRIE est UNE et INDIVISIBLE et les 45 autres willayas veilleront au grain. Et qu’on interdise DÉFINITIVEMENT ce drapeau dit « amazigh »…
    Ces gens-là sont des séparatistes innés qui ont dans leur A.D.N. cette tendance tendancieuse, hélas !
    Ils défendent le voleur Rabrab qui a fait son beurre durant la décennie noire pendant que le peuple était massacré et assassiné au grand jour… QUELLE HONTE ! Ils le défendent uniquement par AFFILIATION RÉGIONALISTE… c’est tout. Ce sont des menteurs, des voleurs et des ingrâts. ILS VOLENT AVEC LE VOLEUR ET PLEURENT AVEC LE BERGER. Ce sont des FAUX !!! Des LÂCHES !!! Des ÊTRES TOTALEMENT MÉPRISABLES !!!
    A votre grand dam, L’ALGÉRIE DES CHOUHADAS RESTERA UNE ET INDIVISIBLE POUR L’ÉTERNITÉ !!! NE VOUS EN DÉPLAISE, messieurs……
    HOURIA L’ALGÉRIENNE.

    109
    223
      abadjidallah_kerb
      9 mai 2019 - 16 h 09 min

      ma parole, vous vous etes enfuie d’un asile ou quoi ?
      vous ne presentez aucun argument, et la haine degouline de vos propos.
      pour ce qui est du drapeau amazigh, il demeurera dorenavant car il est veridique et rassembleur.
      dont acte !, et gare a votre sante !!

      51
      71
      AMIROUCHE
      9 mai 2019 - 16 h 48 min

      À madame d’alliance ah pardon houria averkane ah excuse encore Amellal, crois-tu sincèrement qu’en détruisant définitivement ce drapeau amazigh, tu vas détruire l’histoire et l’identité nord-africaine? Crois-tu qu’il suffit de pondre une loi et juste comme ça l’identité amazigh va disparaître? Si tu penses ainsi, c’est que tu es nulle et que ta cervelle a été modelée et programmée par l’arabe-islamisme rétrograde. Combien de pays, de puissance aussi fortes que Rome, phéniciens, mercenaires arabes, bantou Hill, turcs, français, ont essayé avec la force de leurs Armées et n’ont jamais pu détruire cette culture et cette dimension amazigh? Et ce n’est sûrement pas aujourd’hui avec les technologies informatiques que n’importe quelle force pourra détruire cette identité. Tant que les questions religieuses ( toutes) ainsi que la question des langues nationales et officielles ne sont pas définitivement réglées en Algerie, il n’y aura jamais de paix, n’ai une quelconque avancée démocratique. Ou bien on est démocrates dans le sang et on accepte les autres algériens avec leurs religions au pluriel et leurs langues, ou bien on n’est pas démocrate du tout et on est né pour écraser les autres.

      228
      65
    karimdz
    9 mai 2019 - 11 h 03 min

    Quand on connait la proximité de said sadi avec la benne hl, on peut aisément suspecter celui ci de vouloir jouer les troubles fetes.

    Que cherchent nos ennemis, que le hirak devienne violent, et qu il entraîne du coup la répression. Pour l heure, hamdoulilAh, et je suis convaincu qu’il restera pacifique mais déterminé.

    L ANP a raison de veiller à la sécurité et la stabilité du pays.

    112
    67
      Anonyme
      10 mai 2019 - 8 h 26 min

      Effectivement l’ANP va veiller à la sécurité et à la stabilité du pays sous la bénédiction de gaid salah qui va mettre tout le monde en prison et ne restera que lui et Tliba pour diriger le pays.

    Boubagra
    9 mai 2019 - 10 h 51 min

    Said Sadi fait face a une horde qui n’arrete pas de lui porter tous les maux que vit son pays. Pourtant il faisait de la prison quand nous n’osions pas lever le petit doigt. Il a sacrifie une belle carriers de psychiatre pour que son pays ne nous soit pas vole par des ignares.
    Je ne vois pas pourquoi il se fait critiquer si ce n’est pas il a ecris pour Gaid lui disant de rentrer chez soi et de laisser les cadres de l’armee diriger leur institution.
    Aussi l’armee doit sortir du champs politique car elle ne cesse de s’abimer et ce depuis 1962.
    I

    73
    110
      Alatriste
      9 mai 2019 - 17 h 44 min

      Faudrait-il encore qu’il soit saint de corps et d’esprit pour prétendre exercer la profession de psychiatre. Les patients de nos asiles d’aliénés l’on vraiment  » échappé belle ! « 

      23
      34
    Notre Doctour Traître à la Nation, Dégage
    9 mai 2019 - 10 h 50 min

    Cette homme est dangereux voir fou, il devrait être mis sous surveillance médicale dans un hôpital psychiatrique ou c’est un traître à la Nation Algérienne dans ce cas, il doit être jugé et emprisonné. Quand vous analysez son passé et son passif, il n’a aucune cohérence dans sa démarche politique. On sait tous d’ou il est vient et qui était son tireur de ficelles dans le pays en plus de sa proximité avec le « famous » BLH.
    Il a demandé à l’armer dans les années 90 d’investir de stopper un processus démocratique, il s’est au attaqué au FFS, à Bouteflika, au DRS, puis à l’ANP, il joue sur la corde Régionaliste essentiellement Kabyle et anti islamiste, maintenant il demande à l’ANP de rentrer dans les casernes alors qu’il a peu de temps il leur demandait d’accompagner le mouvement, maintenant il se pose la question si il faut regretter Bouteflika. Un comble§§§ Un schizophrène, une girouette, un empêcheur d’avancer positivement, il cherchera toujours à renchérir avec des thématiques qui divisent notre unité nationale. Il pense pouvoir jouer un rôle dans l’histoire de l’Algérie alors qu’il n’est rien, les Algériens ne l’aiment pas voir le déteste. Cet homme est fou et le Chef d’Etat Major a raison de le rappeler à l’ordre car en s’attaquant à l’Armée, la seule institution solide et la colonne vertébrale du pays représentant le Peuple par sa diversité, ses compétences, son professionnalisme, il sait pertinemment que se sera le chaos. Patriote ignorons le, il cherche la lumière par tout les moyens mais c’est l’obscurité qui va l’attendre si il continue et personne ne pleurera sur son sort.

    121
    86
      passager
      9 mai 2019 - 11 h 47 min

      Et entre deux attaques contre X et Y , il fait une pause en devenant historien , histoire de nous diviser encore et encore sur un fait historique , la dernier fois qu’il joue le rôle d’Historien , il mets l’assassinat de Abane sur le compte du seul Boussouf , puisque non Kabyle en omettant le rôle de Krim , Eh oui Régionalisme oblige et en omettant aussi de dire que ce crime a été approuvé à posteriori par 05 colonels dont 03 Kabyles dans un pv cité par Khalfa maameri dans son livre (Abane Ramdane , le faux procès )…décidément il changera jamais l’ami de BHL….Pour ce qui est de ceux qui disent que ce monsieur a fait de la prison pour la démocratie , effectivement et c’est tout à son honneur , mais c’etait dans les années 80 , par la suite et en se rapprochant des officines ici et outre méditerranée , il devient casseur du FFS version Ait Ahmed , Casseur de la démocratie pour terminer ami de Bhl quand les vrais militants du RCD ont pris leur mouvement en main.

      64
      76
      Usaid
      9 mai 2019 - 11 h 50 min

      Sadi dangereux ! et les assassins que vous soutenez sont des enfants de chœurs peut être !. Je crois que c’est Doukali qui chantait à l’époque  » Walahi ma anta mâana » Wallah que vous n’êtes pas avec nous Mr Gaid Salah. Par nus j’entends le peuple algérien , celui qui manifeste chaque vendredi pour sa liberté et dignité .

      45
      20
        Passager
        9 mai 2019 - 14 h 07 min

        on n’est pas du même avis c’est clair , mais ou avez vous lu que je soutiens des assassins…

        10
        19
    Anonyme
    9 mai 2019 - 10 h 44 min

    Quand on lit l’article de El Djeich on a l’impression de vivre en plein dans les années 70…La terminologie est tellement comparable! Nous sommes en 2019 et il est pénible de voir qu’il y a encore des hauts placés qui dénient aux autres le droit élémentaire de faire part de leurs opinions au point de les diaboliser et de les menacer. C’est une régression même par rapport aux années de Bouteflika où une certaine liberté de parole était tolérée.

    87
    56
    Anonyme
    9 mai 2019 - 10 h 40 min

    Bonjour,

    A Monsieur personne et d’autres quI sont un peu dépasser par les événements, qui ne comprennent rien de ce qui ce passe vraiment.
    D’abord SAID SAADI est un element de Toufik comme Luisa Hanoune et d’autres, ça c’est officielle d’ailleurs parmi c’est garde du corps il y a des anciens éléments de Toufik et c’est un Affairiste qui est dans plein de salle affaire d’argent, donc ses jours normalement sont comptés et si les Services secret ne l’ont pas arêtes encore c’est que l’enquête n’est pas encore terminés, il faut savoir que tous ces gens là ils étaient dans le même complot avec Toufik mais chacun à son niveau depuis des années, juste pour préciser aussi un point important: la plupart de l’argent de Toufik c’est chez RABRAB, c’est officiel.
    l’ANP des dernières années n’est pas l’armée des années précédentes, c’est que des patriotes des instruits des intelligents et des fils du peuple, les rapports et les enquêtes ont commencé depuis longtemps, mais comme cette nouvelle armée respecte bien la constitution et le peuple Algérien parcequ’ils font partie, ils interviennent que dan s la légalité, ils sont patient mais déterminés et personne ne les arrêteras, ils ont mis beaucoup du temps pour y arriver car le peuple ne sait pas soulevé avant maintenant.
    l’ANP voulait tout nettoyer en 2014, le 4eme mandat de Bouteflika, mais ce n’était pas simple, il fallait éviter la guerre civile, n’oublier pas ce qui se passait à Ghardaia c’était un avertissement de cette bande vers l’ANP s’il tentait quoi que ce soit.. pour dire non à la corruption à la mafia à la bande de Bouteflika donc IL N’AVAIT AUCUNE LÉGITIMITÉ POUR INTERVENIR, sinon ça aurait été percé comme un coup de force ou un coup d’état, ils était prêt avant, mais ils sont honnête et professionnelle ils interviennent que dans le CADRE de la constitution et leur forces c’est l’unité de peuple, GAid Salah ce n’est pas lui qui commande seul c’est tous les généraux autour de lui et l’armée, mais pour lui ce n’était pas simple entre Bouteflika et les généraux les vrais patriotes, mais depuis quelques années il a choisit leur coter, c’est pour ça qu’il le respecte parceque il le connaissent mieux que vous et moi, c’est un vrais patriote.

    Alors maintenant c’est très simple: Ceux qui sont contre l’armée c’est des traitres et de mèche avec Toufik et sa bande et leurs jours sont comptés.

    112
    167
    anonyme
    9 mai 2019 - 10 h 36 min

    Saadi, soutenu par BHL, est aussi l’ami de M’Henni, qui est rejeté, aujourd’hui, par ses alliés marocains et israéliens. Mais, à l’heure des comptes, on aimerait bien savoir la provenance de la fortune de ce monsieur qui lui a permis d’acheter des biens en France pour lui et toute sa famille et qui leur permet d’y vivre très confortablement. On aimerait aussi en savoir un peu plus sur le fonctionnement de son Entreprise familiale d’export en France et d’import en Algérie. Un homme politique doit être transparent et vivre dans son pays avec sa famille.

    117
    38
    ARRÊTER LE IMMÉDIATEMENT
    9 mai 2019 - 10 h 16 min

    Ce traître de harkis de Saïd Samedi doit être arrêté pour le motifs suivant :
    Conspirations et intelligence avec l’ennemi en vue de porter atteinte à la sécurité nationale.
    Ce motif à lui seul le conduit devant le poteau d’exécution.
    Les autres accusations ne méritent même pas d’être évoqués.
    Il défend ces semblables les autres Harkis.

    126
    76
    صالح/ الجزائر
    9 mai 2019 - 10 h 15 min

    Est-ce que ces « des leaders de l’opposition, sans les nommer », qui sont entrain de «tramer des complots contre la patrie, faire perdurer la crise que traverse le pays, en rejetant les solutions disponibles et possibles (…) et projettent de les exécuter à tous les échelons, dans le but d’entraîner le pays vers l’anarchie et le chaos» , sont plus puissants que les « Rab Dzayer » et les autres membres de la « Issaba », pour ne pas les citer par leurs propres noms et les faire conduire là où il faut , dans la direction de leurs homologues ? .
    L’organe central de l’institution militaire, El-Djeich, ses auteurs et ses maître doivent choisir entre les anciennes pratiques sataniques, que les algériens haïssent et une nouvelle approche transparente impatiemment attendue, du Hirak populaire , parce que, sans appui d’une institution puissante , une seule personne , même s’il était ancien président d’un parti politique, et auteur de «lettres ouvertes», de «débats» et d’«opinions» , ne peut pas changer la destinée d’un pays connu par la gestion collective de ses affaires communes .

    32
    37
    Anonyme
    9 mai 2019 - 10 h 15 min

    Ok, l´armée dans les casernes mais c´est pas Said Sadi de l´exiger, lui qui voudrait arrimer l´Algérie à la France!
    Les gens qui doivent représenter le hirak doivent etre de vrais patriotes, non régionalistes, indépendants et honnetes.
    Ni l´Occident « démocrate », ni l´Orient arabe, seulement l´Algérie algérienne!

    69
    86
    dal G ri
    9 mai 2019 - 9 h 35 min

    si les éléments en haut de la chaîne s envoient des messages codés a travers les médias c e n ai pas l affaire des citoyens on n est pas censé les déchiffres,, régler vos querelles sans nous ,,ou alors de la transparence on a marre de vos magouilles de bas étages,,,,,, allez vous acheter des bac a sable

    36
    8
    passager
    9 mai 2019 - 9 h 25 min

    où était le commandant de bord quand le bateau prenait l’eau et commencer a couler il était a table et là par étonnement il veut le sauver c’est trop tard commandant laissez le peuple le réparer et le remettre en marche

    33
    65
      passager vrai
      9 mai 2019 - 19 h 11 min

      Je ne sais pas pourquoi vous avez opté pour mon pseudo , pour insérer votre commentaire ,d’autant plus qu’apparemment nous n’avons pas la meme lecture des événements…ca fait un certzin moment que j’utilise ce pseudo dans ce site ..sans rancune

    unnovembre
    9 mai 2019 - 9 h 14 min

    Si ce n’est pas une intervention intempestive de la grande muette comme celles dont nous a habitué GAID, et quelle vise vraiment le patriote et démocrate Said Sadi, alors là nous sommes face à une dérive dangereuse vers une république totalitaire ou chaqu’un fermera sa gueule de peur de finir en prison. Avoir mis en prison déjà le Général BENHADID parce que, il a osé critiquer le chef GAID, était déjà mauvais signe pour la démocratie. Ce serait alors la démocratie selon GAID.

    105
    75
    Anonyme
    9 mai 2019 - 9 h 07 min

    Ça crève les yeux : c’est une opération de diversion. On ne veut pas laisser le peuple choisir librement son président.

    86
    73
    Anonyme
    9 mai 2019 - 8 h 59 min

    Tout ceux qui oseront ne pas être d’accord avec les décisions de Gaïd Salah, vont être qualifiés de traitres. La démocratie et Gaïd Salah, ça fait deux. Avec lui, l’avenir s’annonce sombre.

    103
    86
      Anonyme
      9 mai 2019 - 9 h 06 min

      En tout pas plus sombre que celui qu’on a subi depuis 1998 quand Toufik, Ouyahia et Saïd Saadi décidèrent de nous ramener du désert ton Bouteflika.

      18
      52
    Mobel
    9 mai 2019 - 8 h 40 min

    Said Sadi est un traitre qui roule pour BHL.

    102
    54
    El Kendy
    9 mai 2019 - 8 h 25 min

    Biensûr que l’article vise Saadi et les nostalgiques de la décenie noire.
    Monsieur Saadi de quel droit demandez vous la démission de Gaid Salah?

    100
    51
    Zaatar
    9 mai 2019 - 8 h 13 min

    Il est idiot et absurde de penser que les trois personnes en détention provisoire (said, toufik et tartag) ne détiennent pas des dossiers à l’encontre de celui qui les a emprisonnés.

    51
    19
      El Kendy
      9 mai 2019 - 10 h 57 min

      Cher Zaatar,
      j’aime lire tes/vos commentaires, mais dire dans
      celui-ci que tel a des dossiers sur tel ,ne va
      pas faire avancer la démocratie.Il faut pas dénoncer
      mais interpeller,enquêter et juger…
      L’Algérie doit devenir un état de droit.
      Bien à toi/vous.
      El Kendy

      20
      3
    Zaatar
    9 mai 2019 - 8 h 11 min

    Moi ce qui m’étonne, c’est qu’il se trouve des gens qui à priori capables d’analyser ce genre de situation s’entête à rester sur la mauvaise analyse malgré les faits qui leurs démontrent le contraire. Ainsi on s’aperçoit de la rigidité d’esprit de certains à voir le général Gaid Salah comme le sauveur de la nation. Il y en a même qui défendent des truands, des sarakines li klaou lebled comme le dénonce le hirak.
    Sans rentrer dans des considérations autres, il semble aujourd’hui, avec les articles de l’anp, les derniers discours du général et les divers slogans du peuple que les choses sont on ne peut plus claires. l’histoire retiendra en tous les cas toutes les conséquences de ces événements et les prises de positions de toutes les parties et tous les concernés. je termine juste, sans pessimisme, par dire que H’mida m’étonnera toujours.

    83
    65
    Sidi
    9 mai 2019 - 8 h 10 min

    Said saadi est un traître un homme qui s’affiche avec bhl n’est pas digne de confiance ni d’écoute.

    108
    53
      Boubagra
      9 mai 2019 - 11 h 06 min

      BHL vaut 1000 fois que nos dirigeants.C’aurait ete un honneur pour moi si je pouvais lui serrer la main. A mon sens c’est un bon citoyen francais d’origine juive et qui plaide pour son pays d’origine chaque fois qu’il peut . Ou est le mal dans tout ca. On peut ne pas etre d’accord avec ses opinions et il faut les combattre avec de solides arguements et surtout pas d’insultes.
      Soyons civiques et civilises.

      28
      115
        passager
        9 mai 2019 - 12 h 04 min

        on lui en veut pas par ce qu’il est juif et il aime son peuple d’origine , non ! c’est par ce qu’on connait son oeuvre en Libye , même si on affirme que la libye de Kadafi n’etait pas le modele souhaité pour ces peuples d’Afrique du nord , mais la guerre qu’il a chapeauté pour soit disant ameliorer la situation , on connait son resultat.et ça devrait etre aussi son souhait pour l’Algerie , et ce Bhl est l’ami de Saidi Saadi…ils s’affichaient ensemble dans des manifestation commune

        27
        29
    Naadja labssa Combat
    9 mai 2019 - 8 h 05 min

    L’avant dernier coup d’etat De l’armee Était contre les barbus, cette fois c’est contre le reste de la société.

    75
    65
      Anonymalgérien
      9 mai 2019 - 9 h 29 min

      … contre la société de minoritaires séparatistes. Yaw fako.

      51
      23
    Antisioniste
    9 mai 2019 - 7 h 18 min

    Peut-être, ou probablement que Saïd Saadi est la cible entre autres, mais toutes ses diversions ont un but évident, diviser le hirak populaire pour le dévier de sa trajectoire initial, et enfin imposé leur feuille de route au nom de…. tartempion.

    38
    46
    Si El Hawess
    9 mai 2019 - 7 h 04 min

    C’est connu et c’est devenue même une culture, ce n’est jamais de notre faute c’est toujours la faute aux autres, mais lorsque elle vient du plus haut de la pyramide, sa devient très grave, si vous avez remarqué toutes les personnes interpellées, toutes déclarent ce n’est pas de leurs faute, chaqu’une accuse son chef et le chef accuse son adjoint, c’est la maladie des des incompétents et les bras cassés ainsi les voyous et les corrompus, dans un pays de droit c’est toujours le chef qui responsable de son équipe, mais pas le contraire, certes existent bien des traîtres qui veulent mettre le pays à feux et à cendres, mais nos dirigeants sont aussi coupables que ces derniers, comment puisse fermer les yeux sur la destruction de toutes une nation et dire qu’ils sont la pour la protégée, le moment est venu pour que le peuple prend son destin en main et que chaqu’un s’occupe de sa mission

    44
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.