Action concertée pour «imposer» Taleb Ibrahimi comme l’homme providentiel

Ibrahimi
Ahmed-Taleb Ibrahimi. New Press

Par R. Mahmoudi – La campagne politico-médiatique menée tambour battant par des cercles se réclamant du pouvoir en faveur d’Ahmed-Taleb Ibrahimi bat son plein après le grand tapage provoqué par l’apparition, à la marche des étudiants de mardi dernier, de nombreux portraits de l’ex-chef de la diplomatie sous Chadli et des slogans appelant à la désignation de l’«homme du consensus» à la tête de la transition souhaitée par la majorité.

Cette ruée enfiévrée pour l’intronisation de Taleb-Ibrahimi attire, en plus des soutiens naturels du pouvoir en place, des agitateurs islamistes dont l’intérêt et l’engouement pour ce personnage dans le contexte actuel ravivent des suspicions. C’est le cas, par exemple, de l’omniprésent et incoercible député du FJD, Hacène Aribi, dont la seule mission politique est, semble-t-il, depuis ses débuts d’infiltrer toute initiative politique et de proposer ses services de propagandiste invétéré.

Se positionnant à l’avant-garde de cette campagne de promotion du nom d’Ahmed-Taleb Ibrahimi, Aribi multiplie les déclarations de soutien et appelle, dans un message posté, mercredi sur son compte Facebook, à dédier les marches populaires de ce vendredi à Ibrahimi. «Je n’exagère pas si je dis que la rue a déjà voté en force pour docteur Ahmed-Taleb Ibrahimi pour conduire la période de transition. Il ne reste plus au pouvoir que de satisfaire cette demande, loin de toute idée d’en faire un épouvantail», clame le député islamiste.

Aribi juge que la marche des étudiants de mardi dernier a largement démontré l’audience réelle de Taleb-Ibrahimi au sein du «hirak», qui fait de lui «incontestablement» un homme consensuel.

R. M.

Comment (42)

    Les Oulama
    10 mai 2019 - 16 h 09 min

    Je ne pense pas que ce fils de Bachir El Brahimi puisse donner son aval à une telle manipulation, tout en sachant que la quasi majorité d’algériens serait contre une telle proposition.
    Si Taleb el Ibrahimi, connu pour sa connotation islamiste mais d’un islam modéré et il n’a rien avoir avec les intégristes rigoureux.
    Compte tenu de son age avancé et de sa personnalité, je serais d’avis qu’il ne peut accepter de se faire embarquer dans cette galère incertaine, alors que les algériens s’opposent à toute élection présidentielle ou feuille de route qui ne tiendrait pas compte de leurs revendications et desideratas.
    Si Taleb El Ibrahimi est, selon ma modeste opinion, un homme intègre et il ne manquera pas, à l’instar de Liamine Zeroual, de refuser ce projet qui le jetterait dans des eaux troubles, et ne voudra pas heurter la volonté et les espérances de son peuple.

    Ali
    10 mai 2019 - 10 h 04 min

    Laribi l’ami du général Toufik … Il a mangé à tous les râteliers , il devra lui aussi être jugé pour enrichissement illicite …

    saxo
    10 mai 2019 - 5 h 32 min

    Nous on cherche à sortir de l’auberge pour sauver la démocratie et l’intérêt général en visant le bout du tunnel .

    3
    1
    SaidZ
    10 mai 2019 - 4 h 08 min

    Le roi est mort, vive le roi!
    Que des vieux, que des illettrés qu’on nous propose! On ne va pas s’en sortir avec ces guignols.

    2
    1
    EXILE'
    10 mai 2019 - 2 h 58 min

    Avec un peu de sagesse en resolvant les problèmes,AKHYIARI EL OUMOUR AWSSATOUHA,on laisse Bensalah à son poste,et le peuple prend le gouvernement pour preparer la transition.Nous avons assez de prof.universitaires,en demandant à tous les universités algerienne de choisir 2 prof. de chaque branches comme par exple èconomie,ingenieurs en batiment,droit,medecin ,etc.. et chaque categorie de ces prof se reunissent à alger dans une salle pour choisir une èquipe de 6à7 personnes,l’un d’eux fera le ministre et les autres controlerons les dossiers du ministère,de cette manière le peuple renvoit tous le monde à la maison,meme la pseudo-opposition

    3
    2
    UMERI
    10 mai 2019 - 0 h 21 min

    A ces conditions, pour rappeler Mr Taleb, il faut déterrer tout les octogénaires, civiles et militaires, pour assurer la transition. Ce n’est pas sérieux, combien de docteurs, d’agréger, de licencier, jeunes et moins jeunes, dont dispose l’Algérie, pour recourir a ceux qui l’ont massacré.Le fait que le sieur Aribi et tata Naima, le qualifie meilleur homme politique, suffit a le décrédibiliser. Pourquoi pas le général Belhadid, qui a pris des positions courageuses, Mr Mustapha Bouchachi un homme mur et sage, avec Sofiane Djillali, un intellectuel ouvert au dialogue. On aura alors,une équipe représentative de la société algérienne, pour organiser des élections propres et honnêtes.

    9
    3
      Anonyme
      10 mai 2019 - 4 h 39 min

      Oui umeri,mais là où tu te trompes c que sofiane djilali ou bouchachi ou benbitour….ça ne les intéresse peut être pas car ils voudront être candidat aux presudentlelles ou législatives futures. Ce que beaucoup ne comprennent pas c que ces personnalités qui assureront la transition ne sont là que pour quelques mois à préparer les élections,et qu’ils n’ont pas le droit d’être candidats.!! C pour ça qu’on choisit des vieux sages propres qui n’ont plus d’ambition. Zeroual brahimi drif zohra…bouregaa…

    Antisioniste
    9 mai 2019 - 21 h 43 min

    Coincé dans le choix, pourquoi ne pas demander par exemple à Madame Zohra Drif de chapeauter la transition, serais ce parce que c’est une femme, car je suis sure qu’elle fera l’unanimité, pensé y ?

    9
    3
    hocine
    9 mai 2019 - 18 h 46 min

    En tant que citoyen algérien j’accepte pas Imposé quiconque à la tête de l’État sans consulter le peuple par une élection,Il faut finir avec cette mentalité de désignation des personnes,Si le peuple algérien se révolter c’était contre des institutions illégitime,Pour moi il y a aucune différence entre Ben Salah et taleb ibrahimi,D’accord si il veut être un président de la République qui se présente aux élections présidentielles prochain,Après c’est à la majorité du peuple de décider c’est ça la démocratie.Pour moi le vrai dialogue est le vrai débat il faut qu’il se concentre sur un seul sujet,Comment on va trouver un compromis entre tous les parties pour créer une structure qui va organiser et surveiller et annoncer les résultats des élections,Tout autre chose c’est une pure manipulation et enfumages et perte de temps pour l’Algérie,Et contraire aux intérêts du peuple algérien et sa nation

    21
    3
    AMIROUCHE
    9 mai 2019 - 17 h 08 min

    Si le monde veut cet enfant du système et l’ami des arabo-islamistes, autant lui rajouter Alice benhadj, l’ayatollah al mahchouchi et abdelqahhar al habhabi! Si ce brahimi accède au pouvoir, c’est que tous les patriotes morts en service pour sauver l’Algérie des mains des islamistes, se sont sacrifiés pour rien et que tous les appelés qui ont rejoint notre glorieuse ANP afin de casser du barbu se sont faits trahir par les beaux discours du CFT de l’époque de la décennie noire.

    148
    7
    Anonyme
    9 mai 2019 - 16 h 11 min

     » Ahmed Taleb Ibrahim incarne tout à fait la barbarie du FIS.
    C’est l’homme qui, après le 26 décembre 1991, a servi d’intermédiaire, auprès de Chadli Bendjedid lui assurant que le FIS se contenterait des 188 sièges remportés à l’issue du premier tour et qu’il appellerait à voter pour le FLN ! …
    Taleb était à Sant’Egidio avec Anouar Haddam, membre fondateur du GIA, l’homme qui a revendiqué publiquement les assassinats des intellectuels et l’attentat au TNT contre le commissariat d’Alger qui a fait des dizaines de morts.
    En 1999, Taleb, avait dans son staff de campagne présidentielle, Ali Djeddi et Abdelkader Boukhakham, au moment où il voulait réhabiliter le FIS en lançant un parti Islamiste, Waffa « .
    Ahmed Taleb Ibrahim DEGAGE !!!!!!!!!!!!!!!

    36
    9
    Antisioniste
    9 mai 2019 - 16 h 00 min

    Ya el hadj gaid salah « je vous souhaite de le devenir si c’est votre vœux » vous n’êtes pas et vous ne pouvez pas être un politique, vous n’avez pas les prérogatives pour faire ce que vous faite, et pourtant vous le faite, le peuple vous en remercie, mais il y’a un point que vous semblez négliger ou qui vous a échapper. C’est qu’actuellement vous pratiquer la charrue devant les bœufs qui est un sport classé dans la catégorie compliqué, dans d’autres circonstances j’aurai trouvé cela amusant, mais, la soit vous insulter notre peu d’intelligence soit vous êtes décidé bon gré mal gré d’imposé votre vision, pour ne pas dire votre feuille de route et à qui ? A son excellence le peuple algérien, qui en passant est votre employeur et celui de tous ceux qui gravite autour de vous ou l’inverse « désoler je ne connais rien dans l‘astrophysique militaire ».
    Votre rôle est de me mettre en pratique et suivre la feuille de route de votre employeurs « son excellence le peuple algérien » qui a licencier pas mal depuis le 22 février, et non pas de lui imposer la vôtre. Que font encore bensalah et bedoui dans notre champ de vision ? Pourquoi les deux chambres n’ont pas été dissoutes ? Pourquoi cette fâcheuse tendance à vouloir nous imposer de regarder là où on ne veut pas et refuser de voir là ou en vous demande de voir ? Est-ce le mois de ramadan qui est en cause ? Non j’en doute, il me semble que vous devrez être plus à l’écoute de son excellence le peuple algérien que de ceux qui vous conseillent mal ou de vos propre craintes.
    Saha ftour el jami3

    17
    4
      Mus
      9 mai 2019 - 19 h 38 min

      Bien dit et avec panache. Bravo.

      4
      1
      A3ZRINE
      9 mai 2019 - 21 h 39 min

      Cessez de vouloir imposer une personne contre son gré, il est malade et fatigué et l’a fait savoir à tout le monde.

    MELLO
    9 mai 2019 - 15 h 43 min

    Action concertée , entre qui et qui ? Décidément , dans ce paysage trouble chacun cherche à introduire son idée et ses opinions . Vouloir réintroduire le destructeur de la culture et la désintégration de l’école Algérienne, c’est vouloir faire revenir cette Algerie a 80 % juvenile en arrière de dizaines d,’annees. Je ne m’engagerait pas à parler du personnage , tellement ses opinions sont d’une décadence féconde.

    16
    3
    Anonymis
    9 mai 2019 - 15 h 42 min

    C’est un leurre.Leur vrai candidat il le prépare pour l’après 4 juillet.

    5
    2
      Algé...rien
      9 mai 2019 - 20 h 17 min

      Bien dit mon cher anonyme c’est le peuple et uniquement le peuple qui sauvera ce pays ! où étaient ces gens du pouvoir civil ou militaire quand la prédation, le vol, l’incurie, la gabegie et l’incompétence frappaient ce pays ! Ils ont laissé faire ou/et ils ont participé . Tout le systeme doit dégager et laisser place à des personnes comme par exemple Bouchachi, Karim Tabou, Zoubida Assoul, Benyoucef Mellouk, Amira Bouraoui, Selma Djebbar, Mokrane Ait Larbi, Djamel Zenati, Djamel Benchenouf, Smail Lalmas, Essaid Aknine, Mohsen Bellabas, Ali Ait djoudi, Ali Yahia Abdenour et tant d’autres….

      6
      1
    Vostaf
    9 mai 2019 - 15 h 08 min

    Les islamistes qui trouvent un trou à exploiter. On le sait depuis le début qu’ils n’attendent que ça. Bref, vous pouvez ramasser votre ayatollah ibrahimi. En fait vous pouvez même vous ramasser vous même car votre temps en Algérie est révolu. DEGAGEZ!

    22
    5
    passager
    9 mai 2019 - 13 h 58 min

    j’ai déjà donné mon ami sur cette histoire de Taleb El Ibrahimi avant qu’un autre faux pseudo « passager » ne vienne piétiner sur mon ptit espace virtuel de liberté dans ce site , je dirais que loin des avis de la majorité de ceux qui s’expriment ici , faux laïcs , faux démocrates et surtout vestiges des faux progressistes des années 70 qui voient derriere tout ce qui bouge un islamiste intégriste prêt à mettre le feu dans la baraque ,…moi je n’opte pas pour ce monsieur non pas par ce qu’il est islamiste ou proche des islamistes , en fait et là j’ouvre une longue parenthèse : en Algerie il n’ ya pas deux camps islamistes radicaux et démocrates républicains et un pouvoir neutre , mais il y’a bien une majorité de la population qui ne vit ni dans le fantasme de l’Etat islamique , ni dans la république des faux républicains …certes une minorité d’intellectuels engagés de part et d’autre ,mais surtout un pouvoir manipulateur qui fait de la propagande pour l’un des clans ou l’autre selon les circonstances …revenons à notre vieillard de 85 ou 87 ans , j’ai dit et je redis que nous sommes dans l’étape du dégage et non dans celle du choix du président qu’il soit celui de la transition ou autre , secundo ce monsieur a été ministre de 65 à 88 , ministre de l’information au temps de la haute censure , et ministre des affaires étrangères quand le cardinal était le vrai patron , et pendant tout ce temps là et puis après 88 , c’est à dire depuis plus de 30 ans aucun positionnement vis à vis des événements , de bouteflika , de la démocratie ….l’histoire n’a enregistré aucune réflexion , aucune déclaration de cet homme , aucune dénonciation de quoique que ce soit …on lui connait seulement deux qualités : le calme et la correction…ça s’arrete là et c’est très peu dans une circonstance ou il faut trancher …quand on a été à la fois Ministre de la Boumediennisation et de la Déboumediennisation …on quitte la table dans le calme aussi et la correction ..
    PS /Ma reference à Boumedienne est à titre indicatif , je n’en suis pas un fan .

    13
    9
    Zaatar
    9 mai 2019 - 13 h 12 min

    Moi je pense que les carottes sont cuites. Que H’mida a aiguisé ses couteaux et ne reste plus que les autres ingrédients pour qu’il arrête la sauce à laquelle il va nous bouffer.

    11
    7
      Abou Stroff
      9 mai 2019 - 14 h 09 min

      Mister Zaatar, je te salue!
      pourquoi es tu si pessimiste, mon cher ami?
      étant donné que l’Algérie a été dirigée, sans problème particulier, par un mort-vivant (plutôt mort que vivant) durant des années, il me parait tout à fait envisageable de faire appel à un mort tout court, du genre l’émir abdelkader, pour diriger, au moment présent, notre pays?
      en particulier, il n’y aurait aucun problème à ce que abdelkader soit notre président s’il avait un petit frère pour l' »épauler », n’est ce pas?
      moralité de l’histoire: nous discourons sur des scenarii plus ou moins alambiqués alors que les dés sont pipés. depuis 1962 les militaires ont le pouvoir et je trouve désobligeant, malveillant et vexant pour leur honneur de croire qu’il vont le céder sans se battre à mort.

      15
      6
    Saddek
    9 mai 2019 - 13 h 07 min

    J’avais lu quelque part, il y a quelques années que Taleb El Ibrahim a, lorsqu’il était ministre de la culture, détruit un film réalisé par El Hachemi Cherif et que c’est le seul ministre qui a fait ce genre de chose de par le monde. Je prie les gens qui sont au courant de cette affaire de confirmer ou d’infirmer cette information. Merci

    15
    3
    Kenza
    9 mai 2019 - 12 h 16 min

    Les islamistes ne voient pas le hirak comme un mouvement d’un peuple qui s’est levé contre un système corrompu qui lui a confisqué ses droits et sa liberté. Les islamistes, loin de voir le peuple vouloir recouvrer sa liberté et sa dignité en se débarrassant du système, ont trouvé en ce mouvement l’occasion de combiner avec ce système, qui les a toujours nourrit, afin de revenir sur la scène comme une force politique avec laquelle, la démocratie étant un concept établi par des kouffar donc non hallal, il va falloir compter…DE GRÉ OU DE FORCE !
    Égoïstement, les islamistes voient en ce mouvement l’occasion de se venger de notre armée qui les avait éloignés du pouvoir en 90. Le islamistes tapis dans l’ombre répondent à un agenda des pays du Golfe où a été se réfugier Abbas Madani et ses fils et qui les financent comme ils financent tous les mouvements islamistes qui sèment la terreur dans tous les pays où ils veulent imposer leur califat.
    D’ailleurs, ce qui nous alerte encore plus sur cette volonté des islamistes d’imposer leur homme, c’est qu’au moment où les voix pour Taleb Ibrahimi, islamiste BCBG, se sont élevées, les voix du peuple algérien pour réclamer Mr Zeroual ont ne les entend plus….Mr Zeroual étant très mal vu par les islamistes qui voient en lui le militaire qui a combattu le FIS et ses terroristes plutôt que le patriote qui a sauvé l’Algérie.

    23
    6
      SMC
      9 mai 2019 - 22 h 35 min

      Personnellement il n’a pas mieux pour ne pas dire homme équivalent à Mr. Zaroual pour cette besogne délicate, très importante et décisive pour le pays. A mon humble avis Mr. Zaroual est l’homme du salut vers une transition adéquate aux revendications du peuple. Certes certains s’y opposeront, mais la majorité des forces politiques du pays l’accepterons avec joie, car cet homme a prouvé dans le passé que c’est un Algérien authentique, c’est l’homme du moment pour sortir de cet impasse.

      3
      2
    Qui des trois dira oui !!!
    9 mai 2019 - 10 h 59 min

    Moi je vois trois hommes faisant l’humanité.
    Ahmed-Taleb Ibrahimi
    Ali Benflis
    Liamine Zeroual

    Ali Benflis à démissionné dès lors qu’il a appris que le gouvernement dont il était le premier ministre offrait gratuitement du gaz et pétrole algériens gratuitement à l’étranger.
    Il n’a pas accepté cet conspirations et à démissionner.
    Et sans que personne lui enjoint de le faire il les a balancer devant la presse.
    Car se sachant protéger par l’ANP.
    Et personne jusqua aujourd’hui n’a tenté de lui imposé un démenti où une plainte pour diffamation .
    Car ils savent tous , que ce qu’il a dit à la presse est la vérité.
    Pourquoi offrait ils gratuitement les richesses du peuple algériens aux pays étrangers.
    À quoi cela rime ?

    Liamine Zeroual est un pure Patriote à l’image de Houari Boumédiène Allah yarhamou.
    Et Ahmed-Taleb Ibrahimi et un homme qui a toujours été complètement désintéressé du pouvoir y compris de flirté avec pour dès quelconques avantages en retour.

    10
    51
      Usaid
      9 mai 2019 - 11 h 38 min

      @ « Qui des trois dira oui !!! »
      Ahmed-Taleb Ibrahimi
      Ali Benflis
      Liamine Zeroual
      EN dehors de ces trois vieillards l’Algérie dont 70 % de la population a moins de trente ans, n’as pas d’hommes!
      Arrêtez de vous payer notre tête. Je ne suis pas de la toute première jeunesse. A l’indépendance j’avais 10 ans et aujourd’hui à 67 ans je vois toujours les mêmes têtes au pouvoir.
      Je me joins à MADAME Djamila Bouhired avec un immense respect pour dire aux jeunes  » Ne vous laissez pas voler votre révolution et votre pays ».

      34
      9
        Lyes-DZ
        9 mai 2019 - 13 h 05 min

        Le mensonge, le mystère, les calculs, les manoeuvres, la roublardise, la ruse, le machiavélisme, les scénarios, la machination, les secrets, les détours, la dissimulation, la traitrise, le perfidie, la sournoiserie, sont des faits humains émanant d’un système prédateur corrompu et corrupteur depuis l’indépendance de l »Algérie en 1962 et non une théorie apprise dans les livres, Repartir de plus belle s’impose à tous les niveaux pour une Deuxième République appartenant à tous les Algériens sans distinction et dans la diversité, nous devrions être beaucoup plus vigilants pour garder cette singularité atypique algérienne qui façonne notre identité nationale pour aller à l’essentiel , c’est à dire à une transition réussie nous voudrions et souhaiterions un homme laïque, respecté, doté d’un patriotisme fort et écrasant, d’une intégrité morale absolue et surtout qui n’a AUCUNE ACCOINTANCE ET CONNIVENCE AVEC LES PARTIS CHAROGNARDS ISLAMISTES,

        13
        2
        Farid
        18 mai 2019 - 19 h 40 min

        Alors là, vous êtes vraiment mal informé. Sur toute la ligne.

      Djamel
      9 mai 2019 - 11 h 42 min

      Les trois personne site dans votre commentaire font partis des residue du pouvoir Algérien.
      Benflis a démissionne après avoir obtenu le siege de SG/FLN, pour des ambitions présidentiel de 2004 ni plus ni moins, il n’a rien dénonce.
      Lamine Zeroual, avec tous le respect que j’ai pour cet personne mais il reste une personne sans conviction, il a laisse le bateau a la derive en 1999, on cédant le pouvoir a Bouteflika.
      Taleb Ibrahim était au commande dans les années 70 et 80 il n’a rien fait apart installe la pense BAATHIST en Algérie.
      mais sa reste mon opinion personnel, je suis contre ces trois personnes.

      27
      4
        @ Djamel le conteur de mensonges
        9 mai 2019 - 18 h 51 min

        @ : Djamel
        9 mai 2019 – 11 h 42 min
        Plus menteur que toi c’est pas facile à trouver.
        Mais heureusement que les algériens ne sont pas bêtes et surtout ils ont une bonne mémoire et aussi Google.

      Algérien
      9 mai 2019 - 14 h 57 min

      Aucun ancien du sérail. Toutes personnes investis un jour ou l’autre dans le système, restera l’homme du système, la différence proviendra uniquement de sa vieillesse.
      L’Algérie possède une jeunesse capable de relever les défis quel qu’ils soient. Ceux qui cherchent à placer les anciens, soit ils sont manipulés, soit ils ont peur de rendre compte.

      11
      1
      ANONYME
      9 mai 2019 - 19 h 18 min

      TON BENFLIS ….CHEF DE GOUVERNEMENT DE BOUTEF QUI N A RIEN FAIT LORS DES MASSACRES DU PRINTEMPS NOIR EN 2001..DES MORTS….UNE REGION ABANDONNEE AUX GROUPES ARMES EN EVACUANT UN CORPS DE SECURITE…ETC…
      TON ZEROUAL EST VENU CONSULTER SES PROMOTEURS POUR UNE TRANSITION….ELECTIONS TRUQUEES….RND…PRESIDENT BOUTEF..ABANDON DE POSTE…ETC…
      TON TALEB….DEFENSEUR DU REGIME DEPUIS 1965….ARABISATION FORCEE…INFORMATION BLOQUEE….FAN DES AYATOLLAHS IRANIENS….

      2
      2
    Algérien
    9 mai 2019 - 10 h 47 min

    Les manipulateurs, toute honte bue, travaillent à visages découverts. Ils ne font plus de propositions mais maintenant ils imposent leur homme: Mr Taleb El Ibrahimi, rien que ça.
    Ces manipulateurs sont des malades incurables, à la solde des Pays du golf. Ils font la sourde oreille aux revendications du peuple qui exige tout simplement une vraie purge: Pas d’hommes ou femmes du système.
    Le peuple veut que le pays soit dirigé par sa jeunesse et non par des octogénaires. L’Algérie a enfantè une jeunesse instruite et bien élevée, elle le démontre à la face du monde. Elle est capable de s’en sortir seule sans l’aide de l’étranger ni des retraités appelaient en renfort pour le sauvetage du bien mal acquis.
    ON NE FAIT PAS DU NEUF AVEC DU VIEUX.

    28
    1
    Anonyme
    9 mai 2019 - 10 h 28 min

    IL EST BIEN LA OU IL EST CHEZ LUI..HOMME DU RÉGIME DEPUIS 1965….MONSIEUR ARABISATION FORCÉE…INFORMATION BLOQUÉE…PRESSE CONTRÔLÉE..ET HOMME DES AYATOLLAHS.. MINISTRE DES AFFAIRES IRANIENNES ……

    33
    3
    Izou
    9 mai 2019 - 10 h 09 min

    Comme toujours, on n’est jamais satisfait. Il faut surtout faire attention aux propositions venues des partis se disant islamistes. A mon humble avis, il faut aller vers une république social démocrate qui réunira dans la fraternité tous les algériens toutes tendances confondues.

    20
    3
    Abou Stroff
    9 mai 2019 - 9 h 57 min

    je pense que l’appel à taleb pour prendre en charge une période de transition indique que la vermine islamiste innove en terme de stratégie de prise du pouvoir.
    en effet, l’action armée n’ayant pas abouti (grâce au haut commandement de l’armée de l’époque, à la tête duquel se trouvait un certain Général Nezzar), la vermine islamiste parie sur son cheval de Troie au sein de la marabunta qui nous gouverne, c’est à dire ahmed taleb (islamiste bcbg)pour prendre le contrôle de la distribution de la rente et donc le pouvoir politique.
    ceci dit, j’avance que la marabunta et la vermine ne sont, dans les faits, que deux facettes d’un même pôle représentant les couches dominant le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation.
    en effet, il faut être complètement taré pour ne pas comprendre qu’il y a une convergence (pour ne pas dire une identité) d’intérêt entre la marabunta qui nous gouverne (dont le parrain fut bouteflika avant qu' »on » lui signifie sa disqualification) et la vermine islamiste.
    ainsi, la marabunta et la vermine appliquent une « division du travail » tout à fait banale. la marabunta monopolise la rente et en distribue une fraction, pour assoir son pouvoir, à une clientèle composée de tubes digestifs ambulants tandis que la vermine récupère une partie de la rente grâce à son quasi-monopole sur les commerces formel et informel.
    en outre, les couches sociales dominant le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation ne peuvent que faire leur l’idéologie islamiste (n’est ce pas Dieu qui enrichit qui il veut) qui permet d’anesthésier une populace ayant perdu tous ses repères car, ne travaillant pas.
    enfin, les tubes digestifs ambulants (qui ne travaillent pas et qui n’appréhendent donc pas la tridimensionnalité du temps humain) n’ayant d’autre activité que celle d’ingurgiter pour ensuite déféquer ont besoin de l’islamisme pour donner un sens à la vacuité de leur vie.
    moralité de l’histoire: ahmed taleb est en effet un « homme consensuel » entre la marabunta qui nous gouverne et la vermine islamiste. quant aux intérêts bien compris des hurluberlus qui constituent le « hirak », qui s’en soucie, du moment que le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation perdure?

    26
    2
    Apache
    9 mai 2019 - 8 h 50 min

    « Je n’exagère pas si je dis que la rue a déjà voté en force pour docteur Ahmed-Taleb Ibrahimi pour conduire la période de transition. Il ne reste plus au pouvoir que de satisfaire cette demande, loin de toute idée d’en faire un épouvantail»(dixit Aribi l’intégriste). Mais de quelle rue cet exécrable intégriste parle t’il? Parle t’il des Salafisres et desrésidusdu FIS et du Parti Wafa de Taleb El Ibrahmi? Moi je lui rétorque que 99% des Algériens ne veulent de son Taleb El Ibrahimi, l’homme qui a « salafisé » l’Ecole algérienne lorsqu’il était Ministre. D’ailleurs toute proposition qui viendrait de l’intégriste Aribi et de sa consoeur Naïma est à rejeter. Ces deux personnes sont honnis par la malorité de la population pour leurs propos racistes qui veulent diviser le peuple algérien.

    52
    17
    Le Duc
    9 mai 2019 - 8 h 25 min

    Après le refus de Mr Zeroual on a pas d’autres hommes intègres et sincère, a part Mr Ahmed Taleb Ibrahimi, il faut que sa change, il faut juger toutes les personnes qui ont commis des erreurs et d’abus de confiance

    19
    40
    Ashtough
    9 mai 2019 - 7 h 54 min

    On ne fait pas une omelette avec des œufs dures.

    38
    8
      Kerboub
      9 mai 2019 - 10 h 00 min

      Ils pourront répliquer que « c’est dans les vieux chaudrons que l’on fait les meilleures confitures »…LA NULLITÉ ,LA MÉDIOCRITÉ et le CRÉTINISME c’est la marque de fabrique GÉNÉTIQUE des gardiens du temple( TOUTES TENDANCES CONFONDUES civiles et militaires d’hier et d’aujourd’hui) chez nous…
      Regardez les BAGARRA adeptes du cadenas et chaines en plein retournement de casaque…MAIS RASSURONS-NOUS au pessimisme de la raison OPPOSONS L’OPTIMISME DE LA VOLONTÉ…LE PEUPLE ALGÉRIEN fort de la SACRALITÉ de son UNITÉ
      Fort de sa JEUNESSE et la CAUSE JUSTE de son MOUVEMENT n’est pas prêt de lâcher prise
      62,65,88,92 c’était la loi de la force…22/02/19 Commencement de la FORCE DE LOI
      GLOIRE à nos CHOUHADAS, HONNEUR à son EXCELLENCE PEUPLE d’ALGERIE

      27
      1
      Apache
      9 mai 2019 - 19 h 01 min

      Tu veux certainement dire « on ne fait pas d’omelette avec des oeufs POURRIS »

    Antisioniste
    9 mai 2019 - 7 h 06 min

    Chouette on va avoir droit à plein de films/feuilletons arabo/arabo et des tonnes d……… bref c’est la fête pour bientôt réjouissant nous.

    43
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.