Jil Jadid réagit à l’arrestation de Louisa Hanoune

Djilali Jil Djadid
Sofiane Djilali. PPAgency

Par Mounir Serrai Le parti de Sofiane Djilali, Jil Jadid, a vivement réagi à la mise en détention provisoire, jeudi, de la secrétaire générale du Parti des travailleurs par le tribunal militaire de Blida.

«La mise en détention préventive de Mme Louisa Hanoune, première responsable d’un parti politique, pose clairement la question des libertés politiques et interroge sur les véritables intentions du nouveau pouvoir», écrit d’emblée ce parti qui plaide pour une transition démocratique apaisée.

«Faisant suite à une série d’arrestations d’anciens responsables du pays et d’hommes d’affaires, ce dernier acte fait peser de lourdes présomptions sur l’orientation que prend le cours des événements», ajoute le parti de Sofiane Djilali qui considère que «l’implication de la justice militaire suppose des actes gravissimes des prévenus, tous civils ou retraités de l’armée».

Le parti de Sofiane Djilali estime que «ces affaires judiciaires doivent être impérativement clarifiées auprès de l’opinion publique». Car «le mouvement populaire appelle à la mise en place d’un Etat de droit».

Jil Jadid affirme que les Algériens réclament que «le régime de Bouteflika soit remplacé par un processus démocratique et non pas par un système autoritaire». Et de ce fait, conclut-il, «les Algériens refuseront tout détournement de leur révolution».

Le PST dénonce l’arrestation de Louisa Hanoune

De son côté, le Parti socialiste des travailleurs (PST) dénonce «l’arrestation, ce jeudi, de Madame Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs». Une arrestation qui intervient, estime cette formation, «dans un contexte de répression et de velléités d’atteintes aux libertés démocratiques».

Pour le PST, «le pouvoir militaire de fait actuel, incarné par le chef d’Etat-major, Gaïd Salah, semble s’enliser dans une campagne de purges et de règlement de comptes dans une perspective de recomposition du pouvoir mais dans la continuité du régime».

«L’opacité dans laquelle s’opèrent ces arrestations et l’instrumentalisation évidente de l’appareil judiciaire civil et militaire n’augurent rien de bon pour l’avenir de nos droits et nos libertés démocratiques», poursuit le même parti qui rappelle que «les millions d’Algériens et d’Algériennes qui occupent les rues de tout le pays depuis le 22 février dénoncent, notamment, l’autoritarisme de 20 années de dérive monarchique du régime».

«Ils n’accepteront pas de nouveau l’autoritarisme et la répression quels que soient les motifs», souligne ce parti qui conclut en affirmant que «les divergences multiples et profondes avec le Parti des travailleurs ne nous détourneront pas, en ces moments particuliers, de l’impérative dénonciation de la répression et de la manifestation militante de notre solidarité».

M. S.     

Comment (27)

    Mme CH
    11 mai 2019 - 1 h 29 min

    Règlement de compte ou pas, tout le monde sait que tous ceux qui ont été arrêté pour le moment sont des corrompus/corrupteurs qui ont bouffé l’argent du peuple et ont introduit des ripoux étrangers dans notre pays S/c des affaires et des contrats juteux…! La bande des daltons, Butch Cassidy et le Kid se sont servis de la manne pétrolière comme si c’était la leur….j’espère que toute la horde des voleurs (grands et petits) va passer devant les tribunaux et condamnée….mais il faut qu’ils rendent l’argent, ou au moins la partie qui reste, à la BNA….!
    Quant à tata Louisa, je lui dis simplement : »Qui s’y frotte, s’y pique »…il n’y a pas de fumée sans feu surtout dans ses dernières déclarations allumettes et positions , on sent le brûler…!

    Il y a de grave éléments d'accusations contre elle.
    10 mai 2019 - 19 h 53 min

    Sofiane Djilali encore un autre avocat du diable.
    Est ce que tu es au moins courant des très graves accusations de conspirations contre le peuple algérien.
    Elle voulait créer une Fitna aux coeur des manifestations pour détourner les regards vers d’autres événements.
    Ce qui avait pour mérite de les laissés en paix et regarder vers de nouveaux horizons.
    Ces accusateurs lui diront en face Saïd Bouteflika et d’autres qui étaient présents lorsque l’idée à germé dans leurs esprits.

    2
    2
    Kranchou
    10 mai 2019 - 17 h 58 min

    Mon General , c’est quand pour louh , ould abbes , benyounes , ghoul , saidani , khalida , bouchwareb
    sellal , ouyaya , benhamou , ilekh ….ilekh … et la liste est bezzaf touila .
    Ya Rabbi ferrejna fssouqhoum . Aaaaaaamiiiiiine .

    7
    1
    CHOUBANE EL GHAD !!!
    10 mai 2019 - 16 h 40 min

    Allez, va te cacher ailleurs ! Hypocrite… TOUS payés par le mossad. TOUS autant que vous êtes… bandes de sales traîtres !!!

    9
    20
    fan de Gaid Salah
    10 mai 2019 - 16 h 30 min

    pauvre » jil nouveau  » le racolage rien du racolage ..j’espere que dans cette operation de racolage vous en resteriez a uniquement des communiqués et ne descendrez pas dans les rues pour racoler

    6
    22
    Anonyme
    10 mai 2019 - 16 h 04 min

    La justice du téléphone continue son sinistre rôle comme toujours depuis 1962.

    11
    7
    ABDEL
    10 mai 2019 - 12 h 01 min

    ça prend une tournure de règlement de compte,entre ce panier de crabes,qui il ne faut pas l’oublier,ils ont tous fait partie, plus au moins du systeme ! ……la question qui se pose avec ces arrestations de responsables politiques, EST  » se dirige-t-on vers une dictature militaire ??ce gaid salah'( le plus vieux militaitre au monde) devrait etre en accord avec lui meme et laisser la place aux jeunes !!

    20
    6
    Anonyme
    10 mai 2019 - 11 h 28 min

    Ce n’est pas Gaid Salah qui arrête mais c’est la justice, même si elle est militaire ça reste la justice.
    Je ne vous comprends pas, vous voulez une justice libre au non ? Vous voulez les malfaiteurs en prison oui ou non ?
    Si c’est oui alors laissez la justice travailler, vous allez me dire ça sera après une fois que tout le monde sera réfugier quelques part ou même ils feront élire un président à leurs guises.
    La justice est indépendante des présidents donc elle travaille et elle continuera à travailler en toute liberté.
    Ses misérables politiciens qui sont cotre les arrestations peut être qu’ils ont quelques choses à se reprocher non ?

    14
    39
      Anonyme
      10 mai 2019 - 12 h 26 min

      « La justice est indépendante des présidents donc elle travaille et elle continuera à travailler en toute liberté. »
      Vous plaisantez? La justice indépendante dans notre pays! qu’a-t-elle fait pendant 20 ans?
      Actuellement certains s’en servent pour régler leur compte: elle est encore instrumentalisée.

      20
      18
      Réponse à anonyme
      10 mai 2019 - 12 h 32 min

      Je suis loin de partager votre point de vue, la justice touchant des civils et des chefs de partis politiques ne devrait, en aucun cas, être une justice militaire.
      Par ailleurs, je ne vois pas les raisons qui vous poussent à traiter des politiciens de l’opposition de « misérables ».
      Ces personnalités ont le droit et le devoir d’exprimer leurs opinions s’ils estiment que la justice de leur pays est bafouée et dans le cas où elle ne serait pas réellement indépendante.
      Dans le cas où il y aurait des individus corrompus et corrupteurs voir comploteurs qui pourraient fuir ou quitter le pays, le Commandement militaire peut, et c’est son rôle, que lui confère la Constitution, intervenir au niveau des frontières, ports et aéroports, en vue d’empêcher toute fuite: à ma connaissance des mesures sont déjà en application dans ce sens.
      Enfin, la quasi majorité d’algériens souhaite que l’Algérie de demain soit mieux gérée, de manière démocratique, par un pouvoir civile désigné souverainement et majoritairement par le peuple.
      Les militaires, dans cette Algérie là, devront répondre à leur devoir de regagner leurs casernes et se consacrer aux missions que leur confiera la nouvelle Constitution.

      16
      5
      Anonyme
      10 mai 2019 - 16 h 26 min

      La mauvaise foi permet tout, même le ridicule.
      Je ne suis pas Trotskiste, ni du PT, je n’aime pas Louiza Hanoune.
      Je le dis, je l’écris, son arrestation, tout comme celle de Rebrab, de Tewfik, de Tartag, des Kouninef et de Said Bouteflika sont politiques et sont inacceptables. On demande le départ du système despotique honni par les Algériens, la démocratie et l’état de droit, on nous sert une dictature militaire, à sa tête le Sissi Algérien de 79 ans.
      Ces prisonniers sont des détenus d’opinion et sachez que les lendemains ne présagent rien de bons.
      Quant à ceux qui se réjouissent, je leurs dis honte à vous, vous ne méritez ni l’Algérie, ni la démocratie.
      C’est à l’Algérie libre avec des institutions démocratiques, son état de droit respectueux des libertés de les juger pas à un général, vice ministre de la défense de Bouteflika qui a servi et couvert le clan jusqu’à la dernière minute et ce au mépris du peuple qu’il a menacé pour avoir contesté le 5 ème mandat du clan.
      Un général qui veut se faire passer pour le défenseur après avoir servi le gang.
      A d’autres!!!

      15
      4
      Blakel
      10 mai 2019 - 18 h 22 min

      Anonyme
      10 mai 2019 – 11 h 28 min
      « Ce n’est pas Gaid Salah qui arrête mais c’est la justice, même si elle est militaire ça reste la justice…. »
      Tu as raison, mais comme par hasard, tous ces gens arrêtés ont pour point commun d’avoir contrarié Gaïd Salah. Drôle de coïncidence, tout de même.

      8
      3
      Sid
      11 mai 2019 - 17 h 10 min

      Non biensûr que non! Comment diable notre Noble Gaid pourrait-il agir ainsi? C’est un Honnête Homme et un Grand révolutionnaire! Il a entérré des chouhadas de ses propres mains! Tu imagines? Il avait même joué le rôle principal dans la bataille d’Alger, c’est juste que ce foutu Gillo Pontecorvo était jaloux de lui, c’est pour cela qu’il l’a remplacé par cet imposteur de Ali La Pointe…

       »La justice est indépendante des présidents », bien évidement! On est en Algérie quand même, pas dans ces foutus dictatures que sont la Suisse, la Suède ou la Finlande!

      Les cachiristes ne font pas le ramadan…pas de jeûne de la chita, bravo!

    Halucinant!
    10 mai 2019 - 11 h 26 min

    Ce qui se passe dans notre pays, en ce moment, est hallucinant et incroyable. Tout d’un coup une série d’interpellations est entreprise touchant pèle mêle des hommes politiques du régime, des hommes d’affaires et présentement un chef de parti ; Louisa Hanoune.
    1/Quels sont les objectifs assignés à cette multitude d’interpellations et incarcérations et qui serait le donneur d’ordres, pour que ces faits interviennent, en ce moment, précis de l’histoire de l’Algérie; un pays qui commençait à renaître de ses cendres suite au mouvement salutaire de la population et des jeunes?
    2/Cherche t-on à épater cette foule d’êtres humains, jeunes et moins jeunes, filles et garçons, femmes et hommes, qui se déverse, notamment, chaque vendredi et mardi, dans la plupart des rues et villes algériennes?
    3/ Souhaite t-on étouffer dans l’œuf ce mouvement formidable, notamment, dans sa composante jeunesse, qui a suscité l’attention et l’admiration des capitales du monde entier par sa manière de procéder des plus pacifiques et des plus civilisées.
    4/ Dans quels buts et motivations chercherait on à contrecarrer ledit mouvement alors que les revendications qu’il porte sont considérées à l’unanimité comme étant des plus légitimes, y compris par le Commandement militaire, actuel véritable détendeur du pouvoir en Algérie?
    5/ Pourquoi ne cherche t-on pas dan l’urgence une solution à cette période de crise et d’incertitude que traverse notre patrie en laissant le règlement de ces affaires judiciaires ( s’il y a réellement affaires?) qui ne peuvent être considérées que comme étant secondaires par rapport à l’enjeu qui consiste, avant tout, à chercher par tous les moyens pacifiques à stabiliser et à apaiser la situation et le pays.
    6/ Le Commandement militaire par la voix de son chef d’état major et la revue » El Djeich » ont fait part à maintes reprises de leur volonté inébranlable d’accompagner le peuple et de promouvoir le dialogue.
    Eh bien! Il est grand temps et urgent de mettre ces promesses en oeuvre et laisser à l’Algérie émergente le soin de prendre en charge toutes ces affaires de justice, si affaires existent.

    17
    5
    Anonyme
    10 mai 2019 - 10 h 49 min

    Des fois je me dis qu ils sont tellement machiavélique que peut-être ils nous jouent cette comédie pour enfin pouvoir se réunir tous tranquillement dans une caserne pour décider de l avenir du pays..
    Personne ne pourra les surprendre ni ébruiter les faits..
    A la manière tranquille à laquelle ils se rendaient au tribunal ( et en voiture de fonction) j ai beaucoup de doutes sur la véracité de ces arrestations….
    Plus forts qu Hollywood il y a les algériens…..

    7
    8
    Digage!
    10 mai 2019 - 10 h 16 min

    Tous les partis, tous les leaders politiques, doivent obligatoirement dénoncer et condamner cette arrestation gravissime d’un Leader Politique par un Chef Militaire.
    C’est une position de principe, si Louisa Hanoune a commis un délit, on doit d’abord la traiter comme un chef politique, députée, et suivre la Loi devant un Tribunal Civil.
    Sinon Gaid Salah pourra arrêter qui il veut, quand il veut et personne n’osera lever le petit doigt.

    Aux nouveaux Cachiristes reconvertis : C’est cette Justice aux ordres que vous voulez ? ne venez pas pleurer quand ça vous tombera sur la tête !

    31
    8
    Anonyme
    10 mai 2019 - 9 h 59 min

    Mr Djilali vous défendez Mme Hanoune parce qu’elle à les valeurs que vous où par solidarité politique, un traître reste un traître amis ou frères

    14
    21
      Anonyme
      10 mai 2019 - 10 h 38 min

      C est surtout connaître les véritables faits qui nous importent car demain tout algérien peut-être arrêté sans raison valable..
      Si elle a fait quelque chose de grave qu on nous le dise si maintenant elle n a fait que critiquer Gaïd Salah et non pas l armée son arrestation est arbitraire….

      28
      6
    Maori
    10 mai 2019 - 9 h 51 min

    Mme Hannoun à été incarcérée, comme toufik, tartag et saïd avec comme motifs : « atteinte à l’autorité de l’Armée et complot contre l’autorité de l’Etat».
    Je pense que ces motifs sont mal-dits ou ciblent les personnes sans faire de distinguo. J’aurais compris qu’on inculpe quelqu’un pour complot contre l’autorité de l’état (et encore il faut définir quel forme de complot, quelle autorité et quelle forme d’autorité) mais je ne comprends pas qu’on puisse mettre en prison une personnalité civile, et de surcroît une personne politique civile, pour complot contre l’autorité militaire. Pour des généraux ou même des troufions la question ne se pose pas, mais pour une civile elle se pose bien et nous plonge dans l’inquiétude car cela voudrait dire que nous sommes dans une dictature militaire et que nous devons être aux ordres, et par conséquent tout le peuple algérien peut être mis en geôle, et c’est presque le cas, et sauf si ce dernier motif ne concerne pas Mme Hannoun. Une clarification des vrais délits pour les vrais personnes doit être faite rapidement. Concernant la détention provisoire la justice algérienne, tant civile que militaire, ne doit l’appliquer que dans la mesure où les personnes concernées représentent un réel et immédiat danger pour le pays ,sa société, ou ses structures civiles ou militaires, ou un réel délit de fuite. Concernant certaines personnes civiles incarcérées dernièrement, cela peut ne pas être le cas. S’il y crainte, il faut des mesures appropriées.

    22
    4
    Anonyme
    10 mai 2019 - 9 h 45 min

    C’est une dérive à laquelle il fallait s’attendre; .Il n’y a aucune confiance à avoir dans Gaïd Salah et les généraux qui l’entourent; ils ont tous mangé dans la gamelle de Bouteflika. Le peuple ne doit pas être dupé par le prétendu nationalisme de ces individus qui ne se drape du drapeau que pour mieux se servir.

    29
    7
    Loulou
    10 mai 2019 - 7 h 03 min

    Mme Hanoune a été toujours une figurante parmi d’autres. Aujourd’hui
    Gaïd Salah lui demande de joué un autre rôle qui est de faire partie d’un clan et la comédie Tragique continue.
    A mon Avis le prochain comédien sera Said Sadi ,d’ailleurs il est entrain de négocier un rôle.

    10
    19
    Si Ali
    10 mai 2019 - 6 h 51 min

    D’après vous Mr Djilali un parti politique à le droit de trahir et comploter contre sa nation, c’est votre logique, tout le monde connaisser le PT et Louisa Hanoune, elle a toujours fréquentée les corrompus et les voyous du pouvoir, …, n’essayez pas de défendre l’indéfendable

    21
    30
      Anonyme
      10 mai 2019 - 10 h 42 min

      Oui même si c est vrai on doit connaître les véritables raisons de son arrestation…..
      Nul n est au dessus de la loi mais il ne faut pas aussi utiliser le pouvoir pour régler des problèmes personnels !!!!

      21
      7
    Droits Humains
    10 mai 2019 - 5 h 54 min

    Votre tour viendra. Vous jouez sur l’affectif et prétendez défendre le peuple, au moment même où vous semblez rejeter une justice pour toutes et tous.
    C’est aux avocats de Louiza Hanoune d’apporter des éclaircissements sur les délits pour lesquels elle est accusée, et non au partis politiques.
    Vous n’avez rien de démocrates.

    27
    46
      Sid
      10 mai 2019 - 10 h 03 min

      « une justice pour toutes et tous » vous dites? Donc une justice au ordre de votre nouveau maître Gaid Rayr Salah est une justice pour toutes et tous?

      Soyez conscient que vous êtes entrain de soutenir une dérive extrêmement dangereuse qui met à plat le véritable projet de votre maître.

      Libérez-vous bande d’esclaves! Vous êtes passé du Cachir au corned beef!

      17
      13
        IMPOSTEUR
        10 mai 2019 - 12 h 37 min

        @Sid
        Allez faire votre propagande sioniste ailleurs.
        @Droits Humains
        Rien à ajouter parfait.

        8
        7
          Sid
          11 mai 2019 - 9 h 16 min

          @IMPOSTEUR

           »Allez faire votre propagande sioniste ailleurs »… J’hésite entre le fou-rire et la pitié!

          Rake perimé wesmek, change de logiciel …, on est en 2019. Yaw douk 3labalna qui sont les traîtres fe djazair, qui sont ceux qui, depuis 1962, nous gouvernent aux ordres des puissances étrangères. Réveille toi moumou! Wella mazal machba3tch el cachir?

          ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.