Rapports accablants : d’anciens Premiers ministres devant le juge ?

OS Sidi M’hamed
Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal. D. R.

Par R. Mahmoudi La Cour des comptes a récemment remis des rapports «explosifs» aux instances judiciaires compétentes sur la gestion des deniers publics par les gouvernements successifs ces dix dernières années. Ces rapports révèlent, selon le quotidien arabophone El-Bilad, l’ampleur des créances impayées de l’Etat auprès d’hommes d’affaires et de commerçants, sous forme de fraudes fiscales, et qui se chiffrent en centaines de milliards de dinars, en plus d’irrégularités en séries dans les dépenses de l’argent public et de défaillances graves en matière de gestion au niveau de nombreux départements ministériels. Les mêmes sources n’écartent pas la convocation prochainement d’un certain nombre de ministres et d’anciens Premiers ministres par la justice pour mauvaise gestion.

La même source indique que des juridictions spécialisées ont déjà commencé à éplucher les rapports accablants de la Cour des comptes pour entamer des enquêtes. Outre les comptes rendus détaillés, les rapports de la Cour des comptes a enregistré d’innombrables «trous financiers» au niveau des budgets d’équipement de certains ministères que la Cour attribue à des «surfacturations abusives» et le recours régulier à des dépenses accessoires pour finaliser l’exercice financier.

Autre révélation faite par cette institution chargée du contrôle des finances publiques :  le non-remboursement des entreprises économiques de leurs crédits, estimés au total à 300 milliards de dinars. Le taux de recouvrement étant seulement de 1,4%, selon la même source.

Pa railleurs, le taux de recouvrement de la fiscalité douanière a étrangement baissé de 10% ces deux dernières années, allant de 404 milliards à 369 milliards de dinars, note encore la Cour des comptes.

R. M.

Comment (33)

    Mme CH
    13 mai 2019 - 1 h 09 min

    Nul ne saurait douter que tous les premiers ministres/ministres de la 3issaba doivent passer à El Harrach…..toutes les preuves sont là si on veut vraiment rendre l’argent au trésor public….!!

    3
    2
      Zaatar
      13 mai 2019 - 12 h 38 min

      Le problème n’est pas que tous doivent passer à la justice et à el harrach, ça on aura le temps par la suite. Le plus urgent c’est de ne pas aller droit dans le mur avec l’obstination des deux parties peuple-gaid salah. Ce dernier qui veut à tout prix faire la présidentielle, sachent qu’elle ne se fera pas car le peuple n’en veut pas. Conséquence, pas de nouveau de président, et à partir du 9 juillet l’intérim de Bensalah sera terminé, ajoutez y qu’ il n y a plus de président du conseil constitutionnel, il n y a plus d’assemblée, plus de gouvernement puisque plus de président…enfin il ne restera plus rien des institutions…le vide total. Alors on fera quoi? on ira à la pêche?

      1
      1
        Mme CH
        14 mai 2019 - 1 h 19 min

        Cher ami Zaatar c’est une bonne idée: « on ira à la pêche »
        pour pêcher les gros et les petits poissons…!

    fennecdz
    13 mai 2019 - 0 h 15 min

    Vous soutenez tous Gaid Salah des que quelqu’un critique ce changement mais vous me faites de la peine il est en train de créer une justice a deux vitesse pour preuve mais que fait Ouyahia et les autres en liberté? on croirait rêver, arrêter de croire que l ère de bouteflika est fini car ce voleur de Gaid vient de pérenniser le système.Tant que les 2 b sont au pouvoir tant que ouyahia bouchouareb feraoune etc .. sont pas en prison, le seul marocain dangereux pour l Algérie c’est Gaid salah.

    10
    5
    ANONYME 1
    12 mai 2019 - 22 h 05 min

    Cette histoire de Mellouk avec les faux moudjahidines et faux magistrats, est un très mauvais présage pour l’Algérie.
    Je parle par expérience et suivant ce qui se passe dans le pays. Dans notre pays.
    Il s’est passé beaucoup de choses que les citoyens n’arrivent pas à interpréter si ce n’est difficilement et avoir un aperçu vague.
    D’une par les rouages de l‘Etat sont muets dans ce sens, alors que pendant le parti unique sous le règne de Boumedienne, c’était le défunt qui lui-même annonçait les nouvelles orientations à la population. Maintenant nous sommes dans le noir total on voit des choses se passer et personne en haut lieux n’explique ni ne dit quoi que ce soit.
    Quand les juifs s’installent dans un pays. Ils occupent en premier les lieux stratégiques de la société ou ils ont des visées.
    Les médias, journaux et TV
    La justice,
    Les partis politiques
    L’enseignement, primaire jusqu’au niveau supérieur.
    Les hautes sphères dirigeantes de l’Etat, présidence et ministères clefs.
    Grosso modo ce sont les sphères qui permettent de tenir de diriger un pays.
    LES MEDIAS
    Dernièrement il y eut des problèmes avec plusieurs journaux et TV privées. Et certains journaux et TV ont des subvenions de l’étranger.
    Quelqu’un de l’étranger qui vous donne de l’argent, une subvention, c’est dans un but évident.
    PARTIS POLITIQUES
    Les partis politiques subitement eux aussi ces derniers temps se sont trouvés dans des périodes de troubles et cela continue encore pour certains. Des militants des partis ont eux même dit que leurs partis sont infiltrés. Il y eut le FLN, le RND, et d’autres partis.
    Un membre du bureau politique du FLN avait déclaré que Saidani, avait proposé aux membres du bureau qu’il fallait prévoir la normalisation des relations de l’Algérie avec Israel.
    Dernièrement lors du vote concernant le renouvellement des députés. Il s’est opéré une chose qui a laissé plus d’un perplexe. La chkara. Des citoyens candidats au vote de l’élection de député, se faisaient élire en se servant de la chkara, en distribuant de l’argent. Le vote est donc biaisé, et certains citoyens des corniauds sont tombés dans ce piège. Ils ne savent pas qu’agir de la sorte c’est mettre les destinés du pays entre des mains dont vous ne connaissez rien. Ils sont algériens, ils se disent algériens sont candidats députés et c’est tout. Que vont-ils faire une fois élus, que veulent ils faire une fois au sein de l’assemblée.
    LA JUSTICE.
    Ce qui se passe avec Mr. Mellouk, est édifiant depuis plus de 25 ans ce citoyen endure et sans qu’il y ait solution à ce problème alors qu’il détient des documents avec des preuves. Le pourrissement a commencé depuis longtemps, e clan Bouteflika n’a fait que donner un coup de pouce. Ceci tend à démontrer que quelque part il ya des gens qui veulent l’emporter par le pourrissement et l’oublie. Ce qui confirme donc ce que je suis en train de mettre ici.
    L’enseignement et la société civile
    Actuellement il y a une ministre qui propose d’utiliser la darja, veut elle faire enseigner ce parler ce dialecte ou veut elle que les enseignants l’utilisent. Et à signaler les enseignants ont toujours utilisé de leur propre chef la darja, l’arabe parlé a toujours été utilisé par les enseignants pour faire comprendre les cours aux élèves. Si cet enseignement va plus loin, c’est une sorte de régionalisme qui va être enseigné aux enfants. Tu parles chaoui, je parle berbère, il parle mozabite etc. Ainsi la coupure se fera plus nettement et il sera facile de diriger et de régner puisque les citoyens sont divisés. Alors que le ciment de la nation a été l’arabe, le passé de la lutte armée et les liens profonds tissés entre les citoyens des différentes régions suite au brassage depuis 1962.
    Sur la révolution les élèves ne savent rien. Quelqu’un qui ne connait rien de son pays ni de son passé. Comment va-t-il défendre ce pays et ses principes s’il ne connait rien. Ils veulent rendre les élèves, futurs citoyens, des ignares sur le passé de leur pays ainsi le premier venu va les orienter là ou il veut et leur raconter n’importe quoi sur leur passé et leur histoire. Posez une question sur l’un des révolutionnaires. Ou sur une date quelconque de la révolution, ou date du cessez le feu. Ils ne connaissent rien. Dites leur de vous parler de vous raconter ce qu’ils connaissent de la révolution. Rien de rien.
    Il y a actuellement deux organisations qui relèvent de la franc maçonnerie qui sont installées dans le pays. Le Rotary Club et les Lions Club.
    Ce sont les antis chambre de la franc maçonnerie. Ils préparent le terrain à l’installation de la franc maçonnerie en Algérie. Leur rôle est de gagner la confiance des citoyens en faisant des dons de matériel sanitaire, des œuvres caritatives dans les hôpitaux et autres lieux déshérités en faisant des constructions etc. Et dernièrement un ministre Ghoulamallah avait dit ces organisations sont caritatives. Un ministre qui se fait manipuler et annonce pareilles inepties. Si ces organisations étaient de Droit Algérien et travaillaient à 100 % algérien, pourquoi les membres de ces deux organisations, font des séminaires non pas en Algérie, mais à l’étranger chez leur maîtres.
    Rotary Club, cherche à faire recruter ses cadres spécialement auprès de Sonatrach et de l’ANP. Ces deux organismes sont visés en premier lieux avant tous les autres. Pourquoi ?
    Le recrutement de Rotary se fait par cooptation qui est une méthode propre à la franc-maçonnerie.
    Ce silence des instances en dit long. Qui prouve si l’infiltration ne s’est pas faite en douce avec la complicité de certains en haut lieux.
    Et le comportement de certains dirigeants qui frise la traîtrise en est une preuve qu’il se passe des choses et que les citoyens sont tenus dans l’ignorance.
    Tout est lié, c’est un programme qui appliqué dans la durée et plusieurs de nos citoyens ne voient rien du tout, ils ne font que suivre ce qui leur est imposé de dire.
    On voit déjà émerger des noms bizarres au sein bien au sein des partis politiques que dans le milieu des affaires. Et le comble ils se servent sans vergognes, tant leurs comportements frisent al ripaille et le pillage. Preuve que du pays Algérie et de son devenir, ils s’en foutent.
    Ouvrez vos yeux. L’avenir de vos enfants est en jeux.

    12
    2
      Nas
      13 mai 2019 - 3 h 12 min

      Une bonne lecture/analyse…
      A bon entendeur…

    Ali-Vison
    12 mai 2019 - 20 h 52 min

    C’est deux hommes ils devraient être juger est emprisonné à vie pour, détournement trahison corruption soumission, est en que ils ont vraiment le sang Algérien, si c’est ça doit être le sang des collabos

    13
    EL KHOU
    12 mai 2019 - 18 h 59 min

    Qu’attend t’on pour foutre ces deux ex premiers sinistres en taule ainsi que les autres bien connus sur la place comme TLIBA par exemple, LOUH, SAIDANI, GHOUL ……….

    17
    1
    dallas
    12 mai 2019 - 16 h 58 min

    Tous ceux qui ce sont sucrés sur le dos du peuple, demain auront de la diabète.

    12
    3
    صالح/ الجزائر
    12 mai 2019 - 14 h 17 min

    Il faut rendre hommage aux humbles citoyens qui ont bien fait leur travail, dans tous les domaines, autrement l’Algérie serait tombée il y a des années .
    Les institutions concernées ne doivent pas avoir pitié des vrais criminels, de tous les criminels sans exception , et non seulement les voleurs des chaussures des fidèles à l’entrée des mosquée ou les voleurs à la tire dans les gares routières ou souks populaires .
    Mais ces premiers ministres et ministres , connaissent-ils les gares et les souks populaires , pour ne pas ajouter ni cités populaires ni mosquées, ou encore bureaux de Sonelgaz et autres pour s’acquitter du loyer , de sa consommation et autres ? .

    25
    Anonyme
    12 mai 2019 - 12 h 46 min

    OU ÉTIEZ VOUS AVANT LORSQU’ON DÉPEÇAIT LE PAYS SANS QUE PERSONNE NE BRANCHE?

    24
    4
    Anonyme
    12 mai 2019 - 12 h 43 min

    A L’HEURE QU’il EST CES DEUX ÉNERGUMÈNES SUR LA PHOTO A SAVOIR : EL ABD EDHAIF (ouyahia) et FAKAKIR DEVRAIENT CROUPIR EN PRISON POUR TOUT L’ARGENT QU’ILS ONT DILAPIDÉ ET LA MÉDIOCRITÉ ET LA CORRUPTION QUI A RÉGNÉ PENDANT LEURS LONGS MANDATS
    DANS DES PAYS AUTRES ILS SERAIENT FUSILLES
    SOUVENEZ VOUS DE LA CONVERSATION ENTRE FAKAKIR ET ALI EL GOUDRONNE

    36
    2
    Daro
    12 mai 2019 - 12 h 00 min

    Ouyahiya n’ira pas en Prison , la raison est simple, Gaid salih et l’état major auraient besoin de lui pour les actions d’près 4 juillet et le passage en force en imposant leur poulain après des élections non légitimes. Le régime passera à la vitesse supérieure dans la répression qui sera probablement sanglante et à ce moment là il aura besoin d’un homme, si je peux le dire ainsi, qui assumera cette phase et il ne trouvera pas mieux qu’Ouyahiya. Les opposants seront emprisonnés comme avec Hanoune, les droits de l’hommistes seront réprimés, la population sera terrorisée via quelques actions pouvant aller trop loin, comme dans les années 90. L’exemple égyptien sera suivi à la lettre et la communauté internationale n’aura rien n’a dire, comme dans le cas de l’Egypte…Voilà le projet qu’on est entrain de nous concocter pour l’Algérie…

    19
    54
      Anonyme
      12 mai 2019 - 12 h 20 min

      Je préfère un projet avec Gaid plutôt que le tien qui sent le Maroc et ses sous produits naturalisés qui ont voulu détruire le pays durant 20 ans en étant parrainé par la France.

      Gaid protège nos frontières., toi tu brasses de l’air…

      33
      19
        Med
        12 mai 2019 - 15 h 05 min

        Ouyahia en prison avant la fin du Ramadan.

        21
        3
      La Viriti
      12 mai 2019 - 12 h 25 min

      Tu veux nous faire peur avec ton scénario à la marocaine ?? En fait on sent que tu rêves de ce que tu écris.
      On en déduit que comme un bouteflika, tes liens avec l’Algérie sont inexistants.

      Je remercie à nouveau Gaid d’avoir fracasser les fossoyeurs de l’Algérie. Personne ne l’aurait fait à sa place.
      Je demande à Gaid d’aller jusqu’au bout du bout ( histoire aussi d ulcerer ses détracteurs malhonnêtes et étrangers )
      Ensuite il retournera dans sa caserne pour passer la main à un authentique algérien amoureux de son pays

      Ce qui élimine de facto les gens de ton espèce

      35
      12
        Daro
        12 mai 2019 - 15 h 25 min

        Ben moi je vois ce scénario, on peut l’imaginer comme pessimiste, mais tout ce qui se passe va dans ce sens, ça s’appelle la dynamique des évènements! il faut juste les analyser… De plus Je suis plus algérien que beaucoup de monde ici et ailleurs, mon oncle est chahid et mon père est moujahid lui et ses deux autres frères… L’intelligence est d’imaginer tous les scénarios et se prémunir de tout!! dans les années 80 on disait jamais les algériens ne s’entretuent!! et on connait tous le résultat!!!

        11
        5
      passager
      12 mai 2019 - 12 h 31 min

      Dans les années 90 , entre les islamistes et l’armée , vous avez choisi l’armée , aujourd hui , entre l’armée et le reseau saido-toufikiste pro Français , nous choisissons l’armée ..Gaid n’est qu’un détail , la messe est dites.

      25
      11
    DZA
    12 mai 2019 - 11 h 39 min

    Un règne autocratique, despotique, tel que nous l’avons subi depuis 1999 avec l’arrivée de Bouteflika, ne pouvait pas s’édifier dans un cadre de gestion transparente des deniers publics.
    Bouteflika, lui-même voleur, justiciable, pour avoir détourné l’argent des ambassades du temps où il fut ministre des affaires étrangères.
    C’est connu, les voleurs, ne s’entourent pas de personnes honnêtes, mais de leurs semblables.
    ‘’Le programme du Président’’, durant 2 décennies a été la dilapidation des richesses nationales au profit d’une organisation mafieuse disséminée dans tous les rouages de ce qui était l’Etat, les Institutions, et les entreprises publiques et sociètés nationales.
    Pendant 20 ans, tout ce qui a été fait (BTP, import-export, infrastructures diverses, exploitation des ressources minières, agriculture, etc.) l’a été, en vu de bénéficier d’abord aux tenants du pouvoir et de leurs complices qui sont infiltrés dans tous les centres de décision. Le pays otage d’une association de malfaiteurs.
    Qui parmi les Algériens ne connaît pas personnellement, de simples salariés, fonctionnaires et autres personnes sans compétences ni fortune particulières, se transformer en richissime puissant affairiste. Kamel el bouchi, n’en est que la pointe l’iceberg.
    La Cour des comptes et autres instances de contrôle ont du pain sur la planche, la JUSTICE, si un jour nous en aurons une, aura besoin de tribunaux spéciaux réservés exclusivement aux affaires de l’ère Bouteflika, l’homme qui a fait de la corruption et de la rapine son programme politique.

    28
    2
    Anonyme
    12 mai 2019 - 11 h 05 min

    Quand on connaît le salaire des ministres et le compare à leur train de vie, on comprend tout de suite la complaisance et les largesses dont ils ont bénéficié.
    Dans d’autres pays, les ministres déclarent tous leurs biens avant d’exercer leur fonction.
    En Algérie, un ex. premier ministre qui met en vente en ce moment même sa villa (mal acquise) 50milliards sur les hauteurs d’Alger ne choque personne.

    Il faut passer par des redressements fiscaux, confisquer des biens mal acquis et même nationaliser certains si les preuves le démontre.
    A bon entendeur

    47
    Anonyme
    12 mai 2019 - 10 h 49 min

    Cela existe dans tous les pays du monde. Ce n’est pas une nouveauté et cela ne choque pas. En revanche ce sont les créances impayées qui choquent, car cela ressemble au pillage des deniers publics.

    7
    12
    Anonyme
    12 mai 2019 - 10 h 20 min

    ça donne tellement le vertige aux juges qu une fois condamner leurs peine sera réellement longue qu une fois morts il fait les enterrer dans leurs cellules et les rendre a leurs familles dans les années 3000 a cause d une grâce présidentielle

    29
    Anonyme
    12 mai 2019 - 9 h 48 min

    VOUS DITES « le recours régulier à des dépenses accessoires pour finaliser l’exercice financier. ». JE VOUS APPREND QUE CA EXISTE DEPUIS TOUJOURS
    Toutes les institutions de l’état y compris l’armée, se précipitent chaque fin d’année à épuiser leur budget car disaient-ils, sinon l’année prochaine on nous déminue notre budget.

    21
    1
    Anonyme
    12 mai 2019 - 9 h 23 min

    Eh bien il faudra leur faire payer la fiscalité douanière rétroactivement en ajoutant un autre zéro au 10% =100%.

    25
      Antisioniste
      12 mai 2019 - 9 h 47 min

      zut alors, j’ai oublier de mettre mon pseudo., aller Bonne journée à tous et saha four el jamo3

      4
      9
    Sidi
    12 mai 2019 - 9 h 17 min

    J’ai toujours détesté bouteflika, avec ses poster géant se tenant la main difficilement photochoper une colombe blanche entre celle ci.
    C’était de la propagande communiste de la guerre froide.
    Et les gens ne voyais que bouteflika et les youyou… Alors qu’il était évident que ce mec était un traître.
    Fallait pas faire science politiques pour voir que depuis lui tout a m…en Algérie et sans oublier l arrêt des massacres comme par hasard

    33
    7
      Lghoul
      12 mai 2019 - 15 h 56 min

      Regardez les ! Et dire que sellal est venu faire la campagne electorale d’une momie et il n’avait jamais eu honte malgre qu’il a recu plusieurs coups de pieds au …. de meme que hmimed. Ils doivent certainement etre redevables pour arriver si bas a ce point.

      11
    karimdz
    12 mai 2019 - 9 h 09 min

    Que la cour des comptes et la justice fassent leur travail, ces deux premiers ministres impliqués dans le système, ont très certainement des comptes à rendre, c est le cas de le dire…

    40
    3
    Lghoul
    12 mai 2019 - 8 h 54 min

    La cour des comptes doit certainement aussi avoir les dossiers des reliquats des ambassades a moins qu’ils aient disparu.

    36
    1
      iHAWhAW
      12 mai 2019 - 17 h 00 min

      Exact…….. surtout que la spécialité des bouteftoufines consiste à racler les fonds des tiroirs de nos représentations à l’étranger. Sur les 20 années cela doit faire beaucoup et même « très » beaucoup de millions en devises fortes. Cela a réussi entre 1965 et 1978……pourquoi ne pas le faire entre 1999 et 2018.

      7
      2
    Lghoul
    12 mai 2019 - 8 h 50 min

    C’est impossible ! Pendant 20 ans on nous chantait qu’on avait le meilleur dans tout, inclu le meilleur ministre de l’energie. Pour ce qui est du meilleur ministre des voitures de montage, apparemment, ils ne les monteront plus en Algerie ca car c’est mieux d’importer des voitures d’occasion. On change d’avis sans nous dire pourquoi mais on SAIT sans qu’ils nous keep disent. C’est donc ainsi qu’on comprendra la « politique economique » des premiers ministre. Est ce que ces ex ministres, tels khelil, bouchouareb et ghoul expliqueront le « programme du president » comme tout le monde repetait a qui voulait l’entendre que TOUS, sans exception, suivaient religieusement le fameux « programme du president » – sans oublier ould abbas et ses tetes de listes, ni le drebki et ses appartements de luxe a paris.

    38
    Zaatar
    12 mai 2019 - 8 h 32 min

    ça c’est juste la partie visible de l’iceberg…

    42
    1
    Rezki
    12 mai 2019 - 8 h 32 min

    Quel plaisir de lire un article comme celui-ci. Cela me conforte de plus en plus que Bouteflika était coupable de la gestion économique du pays avec des technocrates mafieux

    53

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.