La rénovation de La Casbah retirée à la France et confiée à un pays ami

Casbah-Pécresse-Zoukh
L'ex-wali d'Alger, Abdelkader Zoukh en compagnie de Valérie Pécresse. D. R.

Par Houari A. – La rénovation de La Casbah d’Alger a été retirée aux Français et confiée aux Cubains qui ont une longue expertise dans ce domaine, a-t-on appris de sources généralement bien informées.

La «revitalisation» de ce quartier historique de la capitale, inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco depuis 1992, a fait l’objet d’une convention tripartite entre la wilaya d’Alger, la région Ile-de-France et les ateliers Jean Nouvel. «Ce projet, qui associera experts français et algériens, inclura notamment la réalisation d’une vision architecturale globale ainsi que la reconversion du palais Dar El-Hamra en équipement culturel métropolitain», indiquait un communiqué de l’ambassade de France en décembre 2018.

Plus de 400 citoyens algériens et français avaient réagi à cette convention tripartite en adressant une lettre ouverte à l’architecte français Jean Nouvel, dans laquelle ils exprimaient leur rejet de celle-ci. «Nous sommes beaucoup à avoir été choqués en apprenant qu’une convention tripartite avait été signée entre la wilaya d’Alger, la région Ile-de-France et vos ateliers afin de, nous dit-on, revitaliser La Casbah d’Alger – étymologiquement, revitaliser implique redonner de la vie, ce qui nous permet de nous demander si la vie, pourtant vibrante, qui caractérise aujourd’hui les rues sinueuses de ce quartier, n’est pas digne d’être considérée comme telle», avaient écrit les signataires de la lettre.

«La Casbah d’Alger, pour nous, bien avant d’appartenir à l’humanité – celle dont on nous dit qu’elle possède un patrimoine mondial – appartient d’abord à ses habitants, qu’ils possèdent un titre de propriété ou non, ensuite aux Algériens dont la lutte révolutionnaire contre le colonialisme français a régulièrement pris appui sur sa capitale, et en particulier sa Casbah, et enfin aux militants anticoloniaux (…) tant La Casbah, par son urbanisme et son architecture, incarne un symbole puissant des luttes de ceux et celles qui ne peuvent mettre à profit que leur passion et leur environnement face aux forces asymétriques que leur opposent les armées et polices coloniales», avaient souligné les signataires.

La lettre rappelait à Jean Nouvel que les Français ont «déjà partiellement détruit [La Casbah] trois fois», estimant que «toute modification de La Casbah qui ne viendrait pas directement de ses habitants doit ainsi faire preuve d’une connaissance et d’un respect sans faille de son passé et de son présent, bien au-delà des instructions que la wilaya d’Alger puisse elle-même fournir ou comprendre».

Les 400 signataires, parmi lesquels des architectes, des historiens, des universitaires et des artistes, avaient lancé un appel à l’architecte Jean Nouvel pour qu’il renonce à ce projet. «N’acceptez pas d’être complice d’une quatrième vague de transformation brutale française de La Casbah. Tout architecte se doit d’être complètement responsable des conditions et conséquences politiques des projets qu’il accepte, toute position qui ferait de lui un simple exécutant constituerait une insulte à sa fonction et à sa capacité d’agir», avaient-ils affirmé, en l’exhortant à se désister et à recommander à la wilaya d’Alger des architectes locaux «qui sauront problématiser ce projet de manière à préserver La Casbah et ce que celle-ci signifie, plutôt que de la contrôler et la modifier».

Réagissant à cette polémique, l’ancien wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a expliqué que le rôle de l’architecte français ne consistait pas à «mener des travaux de réhabilitation» mais à «accompagner la wilaya d’Alger dans cette opération à travers des conseils et des orientations afin que la réhabilitation se fasse de la meilleure manière», ajoutant que les travaux de réhabilitation seraient réalisés avec une main-d’œuvre entièrement algérienne.

H. A.

Comment (115)

    Clovis
    21 mai 2019 - 13 h 44 min

    @Nedjma. Ainsi vous etes comme Mme Soleil vous « realisez » mes origines et vous avez aussi les comptes de la France. Bravo ! Helas pour vous je suis algerien et musulman, et sans doute plus perpicace que vous. Quand aux possibilites financieres francaises je ne suis pas comme vous. Je ne sais pas si la France est pauvre, je ne le crois pas (touchante naivete de votre part liee a votre inculture economique) mais meme si c’etait le cas je crois que par interet (et pas pour nos beaux yeux) elle trouvera de quoi financer cette renovation. L’interet etant d’ameliorer ses relations avec l’Algerie. Ceci etant je persiste a dire que cette renovation doit etre faite avec des algeriens et qu’une aide par des architectes competents dans la restauration historique (jean nouvel ou un autre) serait utile pour un echange d’experience fructueux pour les algeriens. Les cubains ne ne semblent pas avoir la competence voulue, et ce genre de choix doit se faire sur la base de l’hypercompetence et non de l’amitie. C’est d’ailleurs l’opinion de la majorite.

    3
    1
    Bouram
    19 mai 2019 - 12 h 42 min

    Moi je dis laisser ses habitants décider et faites confiance à nos architectes qui attendent que ça après y’a pas de mal si quelqu’un plus expérimenté leur montre le chemin

    2
    2
    Clovis
    17 mai 2019 - 8 h 16 min

    Ce fut un debat riche et anime, mais base sur une fake news : le ministere de la culture a dementi que la renovation de la casbah a ete confiee aux cubains. Jean Nouvel reste le responsable des travaux. Mais il est seconde pau des equipes algeriennes. Beaucoup de bruit pour rien. Mais un debat interessant tout de meme. I

    5
    1
    Anonyme
    17 mai 2019 - 0 h 59 min

    La rénovation de La Casbah retirée à la France et confiée à un pays ami
    Avec la rénovation de la Casbah confiée aux français
    Les responsables français, snobisme oblige, on fait venir une carte de visite remarquable, à ce projet,
    Voulant, peut etre, impressionner leur pauvre client algérien
    En la personne de Mr. Jean Nouvel, lauréat du prestigieux prix, Pritzker Award , en 2008, en Architecture
    Pour « sa conception architecturale de la Bibliothèque du Congrès à Washington »,citation du Jury
    C’est le 2ème lauréat français, après l’architecte français Christian de Portzamparc, en 1994
    (comme disent les responsables français,avec un motif de fierté oblige, – « le Nobel de l’Architecture » –
    Un prestigieux, en Architecture, prix dominé par,…..les génies architectes japonais (08 lauréats !!)
    Depuis 1979
    Le dernier en date, en 2019, n’est autre, que le prestigieux architecte japonais Isozaki Arata (1931 – )
    (le 8ème lauréat japonais)
    Avec ses réalisations architecturales nombreuses, au Japon, à Doha au Qatar, à Barcelone, en Catalogne
    Et ailleurs,…..
    Mais dans tout ça , où est notre Architecture, où sont nos architectes marginalisés, et confinés
    Dans la lourde bureaucratie étatique médiocre qui empeche toute éclosion de génies, d’imaginations
    De modernisations, et de rénovations ???,…
    L’heure a t elle sonné pour l’élan révolutionnaire démocratique, et pacifique, de toucher notre Architecture
    Et nos architectes, dans une nouvelle organisation dynamique ?,…
    Il faut faire confiance à nos architectes algériens, l’avenir leur appartient,…..

    8
    3
    Argentroi
    16 mai 2019 - 7 h 05 min

    Cette information est un véritable fake news que tout bon sens aurait dû déceler. Ainsi, un communiqué du ministère de la culture vient d’affirmer qu’au cours de l’audience accordée par la Ministre de la Culture Madame Meriem Merdaci à son excellence l’ambassadeur de Cuba à Alger Clara Margarita Pullido Escodell, le dossier relatif à la rénovation de la casbah n’a jamais été à l’ordre du jour. Par contre, il a été question que les deux parties ont examiné les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la culture et en particulier celui de la formation dans le domaine de la restauration et de la réhabilitation des médinas.
    Le microcosme des architectes algérois ne s’est enflammé que pour saborder l’initiative en cours. C’est quoi l’argument qu’ils avancent contre Jean Nouvel ? C’est la La France qui a détruit la Casbah qu’ils disent et donc pas de français pour s’occuper de ce projet de rénovation ou de réhabilitation. Aucune considération académique pour Jean Nouvel, aucune critique d’ordre architectural ! 400 signataires que même le courant du chauvinisme architectural rejèterait vu l’indigence des arguments présentés.

    12
    10
      faynet
      16 mai 2019 - 9 h 57 min

      Vous verrez un arabe restaurer la cathédrale à Paris, fut-il le meilleur en architecture. Posez leur la question aux européens. Mais je suis sur que vous serez d’accord avec eux quoi qu’ils disent car pour vous c’est justifié. Alors pourquoi il ne va pas restaurer la cathédrale de Paris. On ne donnera jamais l’occasion à nos compatriotes d’évoluer et d’échanger des expérience en les faisant participer dans des chantiers à l’étranger et leur permettre de ramener un savoir faire et se faire un nom dans le domaine. Car complexé que nous sommes nous resteront toujours colonisé dans nos têtes du fait qu’on se considère inférieure à la race blanche.

      9
      7
        Argentroi
        16 mai 2019 - 15 h 50 min

        @ Faynet
        Si Zaha Hadid était encore vivante, et si elle avait participé , elle aurait certainement remporté le concours pour la restauration de Notre Dame de Paris. Cette architecte irakienne a reçu, en mai 2004, le prix Pritzker qui est la haute distinction et le prix le plus prestigieux existant en architecture.
        Et si tu veux savoir pourquoi on ne permet pas aux architectes algériens d’avoir des échanges fructueux à l’étranger, fais un petit tour à l’université et tu verras l’indigence de la formation qu’ils reçoivent. De même, regarde que propose t-on à nos architectes à part des immeubles d’habitation que les walis veulent à moindre coût. Quels sont les particuliers algériens qui recourent aux services et aux conseils d’un architecte ? Il n’y a même pas de cercles d’architectes pour débattre du devenir architectural en Algérie ou des écoles et courants architecturaux comme le postmodernisme, le le constructivisme russe, le déconstructivisme, le Bauhaus etc… Depuis des décennies que la question de la restauration de la Casbah est posée, nos architectes n’ont même pas pris l’initiative de créer un cercle de réflexion valable mais dès que ils ont entendu parler de Jean Nouvel, en deux temps trois mouvements, ils ont réuni, et je doute que ce soit eux, une pétition de 400 signatures et alerté la presse. Alors c’est trop facile de se cacher derrière le complexe de colonisé pour ne pas reconnaître ses faiblesses, se corriger et aller ensuite de l’avant.

        18
        3
          genau
          20 mai 2019 - 16 h 35 min

          Excellente réponse. Cent types comme vous, et on peut redevenir amis,enfin, si vous voulez.

    Mme CH
    16 mai 2019 - 2 h 47 min

    Je ne sais pas si les Cubains sont les mieux placés pour rénover la Casbah, mais ce qui est sûr França est très mal placée pour réhabiliter ce lieu, symbole de la grandeur d’un peuple….!! La Casbah a une valeur historique, architecturale et culturelle…qu’il faut préserver…!! Nos compétences algériennes doivent être intégrées dans les équipes de rénovation…!

    Zoukh qui doit passer à la machine à laver a dit: »« Pourquoi ils s’occupent de nous ? En quoi cela les regarde ? Ils ne m’intéressent pas. La Casbah d’Alger n’est pas leur affaire. C’est notre affaire». »….drôle d’espèce…! Non Y a Si Zoukh, la Casbah est l’affaire de tous les Algériens…..vous qui êtes vous et qui vous a nourri pour dire n’importe quoi…!! Il doit voir un Psy à El Harrach…!

    12
    6
    Algérien et que Algérien !!!!!!!
    16 mai 2019 - 2 h 46 min

    Les seuls architectes doivent être ALGÉRIEN !!!!!!

    10
    6
      HTM - ح ط م
      16 mai 2019 - 7 h 26 min

      Il n’y a pas que les architects.
      et l’education des enfants qui jettent des dechets à partir des etages (السطوح)
      Je suis d’accord pour dire main d’oeuvre locales, mais il y aura pénurie quand on devra avoir de la main d’eouvre specialiséecs

      7
      2
    ON CE RÊVEIL !!!!!
    16 mai 2019 - 2 h 43 min

    On doit pour notre réel indépendance retirer nos sites d’UNESCA organisation assez douteuse ! On les classera par notre propre organisation made Algéria !

    2
    8
    Anonyme
    16 mai 2019 - 1 h 52 min

    M. l’auteur, je ne pense pas qu’il était nécessaire de qualifier Cuba de pays ami auquel on confie le projet pour déduire qu’il aurait été retiré à un pays…ennemi. Il s’agit de business pas de sentiments. Quoique je doute que nos amis cubains soient grands experts en architecture lorsqu’on visite leurs villes surtout La Havane, il ne faut pas incriminer tous les français car, honnêtement, ils ont construit à travers l’histoire des joyaux architecturaux notamment des châteaux comme Versailles et Chambord, pour ne citer que ces derniers. La réputation de Jean Nouvel n’est plus à faire. Par contre, la réputation mondiale des cubains en matière de médecine tropicale est aussi indiscutable, pas l’architecture. Pour être réaliste et honnête avec soi-même, il faut plutôt se regretter de n’avoir pas d’architectes de niveau international ou que nos architectes compétents ne soient pas sollicités par les responsables corrompus, pour réaliser le projet par des moyens humains, financiers et techniques exclusivement algériens de valeur, près de 60 ans après l’indépendance. Remarquez que c’est un bureau d’études étranger (cubain), pas algérien, qui remplace un autre bureau étranger (français). Enfin, si le choix de nos décideurs en charge du projet de rénovation de la Casbah avait été volontairement ou involontairement (incompétence) accordé à une partie française incompétente, la responsabilité est en nos dirigeants qui sont majoritairement des malfrats corrompus guidés par le profit contre les intérêts de leur pays. Donc, ce n’est la responsabilité ni des français ni des cubains. Gardons nos esprits vigilants en direction de ceux qui gèrent le trésorerie de notre pays. Le contrôle populaire à travers un régime authentiquement démocratique et patriote est le meilleur garant pour une bonne et honnête gestion des intérêts de l’Algérie.

    20
    2
    amrani
    16 mai 2019 - 1 h 49 min

    bonsoir
    je ne pense pas que les opérations confiées à Jean Nouvel et qui sont totalement financées par la région Île de France (de l’ordre de 700 000 Euros) soient remis en cause puisque les équipes dépêchées par Jean Nouvel sont en place et ont pour bureaux la maison du centenaire à Bab Ejdid .Il s’agit probablement d’une nouvelle opération qui entre dans la réalisation du plan permanent de sauvegarde en cours de réalisation mais qui marque le pas en raison probablement de manque d’organisation de la maîtrise d’ouvrage .

    Salim31
    15 mai 2019 - 22 h 58 min

    La typologie des maisons de casbah avec patio interieur _zelij et fa8llence murale _ tuile verte en facade _balon en moucharabya supporte par des rondain incline……… sont du style andalous qu on retrouve dans les autres casbah maghrebine cela n enleve en rien au genie algeriens puisque les andalous une societe hautement evolue de l epoque eux meme d origine a majorite algerienne .

    6
    15
      Azulaman
      18 mai 2019 - 14 h 12 min

      Style andalou, toi tu te dis d origine andalouse
      Archi sur, ceux qui s attribué des origine autres q algérienne s attribué tous.
      Bel et bien algerois, la plus proche est la casbah de bejaia mais un peu différente.
      Algeroise mezghena.

      3
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.