Le PT décide d’intensifier sa campagne pour la libération de Louisa Hanoune

Parti des travailleurs
Le Parti des travailleurs actionne une campagne pour la libération de sa secrétaire générale, Louis Hanoune. PPAgency

Le Parti des travailleurs (PT) a annoncé, dans un communiqué, qu’il compte intensifier sa campagne pour la libération de la secrétaire générale du Parti, Louisa Hanoune.

Réuni aujourd’hui, le bureau politique a réaffirmé son «soutien absolu à Mme Louisa Hanoune en détention provisoire sur décision du Tribunal militaire, depuis le 9 mai 2019, en raison des positions politiques du Parti qu’elle a exprimées à maintes reprises et sur toutes les tribunes offertes». Il dit avoir décidé de «mobiliser toutes les forces militantes du Parti dans la campagne pour la libération de Louisa Hanoune» et considère que «la décision de détention arbitraire a ouvert la voie à une nouvelle étape de dérives et d’incertitudes en relation avec la contre-révolution qui vise par tous les moyens à faire avorter une révolution menée par des millions d’Algériens et d’Algériennes».

Le PT renouvelle ses remerciements et salue «toutes les voix libres qui se sont solidarisées avec le Parti des travailleurs, condamnant l’arrestation de sa secrétaire générale et exigeant sa libération dont des partis politiques, des moudjahidine, des syndicats, des personnalités nationales, des organisations et militants des droits de l’Homme, des activistes du processus révolutionnaire et des citoyens et citoyennes de tout horizon».

Il salue aussi «la formidable campagne internationale de solidarité avec notre camarade Louisa Hanoune, connue dans le monde entier pour ses combats contre les ingérences et guerres impérialistes et pour la démocratie et les droits des travailleurs et des peuples». «Une campagne menée par des milliers de responsables politiques et syndicaux, de militants des droits de l’Homme et de parlementaires de plus de 35 pays des quatre continents», précise ce parti qui «réaffirme que l’emprisonnement de Louisa Hanoune est une criminalisation de l’acte politique et une attaque violente contre la démocratie et le multipartisme».

Pour le BP, il est clair que «cette incarcération ne vise qu’à empêcher un responsable politique et son parti de jouer leur rôle politique dans le débat politique et les propositions qu’il formule pour une issue conforme aux aspirations de millions d’Algériennes et d’Algériens qui poursuivent leur mobilisation de manière intense et ininterrompue depuis maintenant 14 semaines».

M. S.

Comment (25)

    WALOU...
    24 mai 2019 - 0 h 57 min

    Walou ! Lazem tata Louiza etkhalass….. ELLE A FAUTÉ ! ELLE DOIT PAYER !!! Un point c’est tout. Et ce n’est pas les 3000 signatures des frangao qui vont changer quoique ce soit. Encore moins cette fadila amara la … actionnée par les sionistes français. Vous m’avez compris, pas besoin de vous faire un dessin…
    WALOU… LA TOLE !!!

    4
    2
      Confidentiel
      24 mai 2019 - 16 h 07 min

      A l’époque où Khalida Toumi était ministre Fadela Amara a eue pour mission de demander au gouvernement algérien l’autorisation de l’ouverture des bureaux de son association en Algérie pour « défendre les droits des femmes Algériennes », c’est Khalida Toumi qui l’avait présentée a Zerhouni pour appuyer sa demande mais ce dernier a refusé.

      2
      1
    Ni pute ni..
    23 mai 2019 - 18 h 37 min

    J’ai entendus aujourd’hui sur une radio française une ex responsable de l’association de Ni p.. ni soumise Fadela Amara appeler a sa libération sans délai !
    Que vient faire cette association faire dans cette affaire, qui l’a actionnée ?

    15
    2
      Abdellatif
      23 mai 2019 - 19 h 30 min

      Mettons l’expression à l’affirmative et on a tout compris…

    Nasser
    23 mai 2019 - 17 h 16 min

    Il n’y a pas de soutien pour Said Bouteflika, Tartag et Toufik ?……seulement pour Louisa Hanoun?

    8
    4
    Alatriste
    23 mai 2019 - 16 h 31 min

    Louisa Hanoune s’est toujours évertuée à se forger une image d’icône anti-impérialiste et de figure de proue du combat contre l’ingérence étrangère, mais lorsqu’il s’agit de sauver sa tête pour échapper au mitard, elle n’hésite pas à fouler au pied les nobles principes qu’elle professe habituellement, en « internationalisant » la crise politique algérienne en orchestrant , je cite mot pour mot, « la formidable campagne internationale de solidarité » que la camarade Louiza tient particulièrement et cyniquement à saluer au passage ! A un moment donné, il ne faut pas non plus nous prendre pour des … !

    11
    2
    Nasser
    23 mai 2019 - 15 h 36 min

    Une grosse erreur politique!
    Laissez la justice faire son travail normalement! Rien ne s’obtient, dans ces cas, par la pression!
    Au contraire, les pressions, confirment les doutes!
    Ces soutiens français vont plutôt la desservir!
    Imaginons BHL soutenir par une pétition Sadi!

    9
    2
    Arwahabibi
    23 mai 2019 - 7 h 50 min

    Pour tata ça travail d’arrache pied mais pour le peuple c’est différent.
    Ça me conforte l’idée que ce sont tous des pourritures,des parvenues.
    Il faut les dissoudre et emprisonner ceux qui veulent la libération de tata pour obstruction au bon déroulement de la justice.

    15
    1
    Anonyme
    23 mai 2019 - 7 h 02 min

    Comment une député, personnage politique et de surcroit chef d’un parti politique en Algérie peut-elle avoir une carte de séjour en France et donc tenue d’y séjourner plus de 06 mois par an ? On savait qu’à l’APN, on la voyait quasiment pas sauf le premier jour pour les formalités d’installation et bénéficier des avantages et privilèges de la fonction, mais de là, à s’installer en France, y vivre plus de temps que dans son pays tout en continuant de bénéficier de son traitement de député, faut oser le faire!! Et elle n’est surement pas la seule malheureusement!

    15
    Mme CH
    23 mai 2019 - 2 h 06 min

    Si on revoit les déclarations de TaTa Louisa juste après sa réunion avec une partie de la 3issaba, on comprendra qu’elle avait accepté de jouer un certain rôle…….complice….!!! Elle doit assumer ses choix…….quant à la campagne internationale, elle est tout à fait normale puisqu’il s’agit d’une membre de l’Internationale socialiste infestée et dirigée par les sionistes…..enfin, il ne faut pas voir la partie apparente de l’iceberg…!

    30 ans à la tête du PT…ce n’est pas un peu trop….?? On aimerait bien savoir combien il a d’adhérents, ce parti soi-disant trotskiste…..de façade peut être….!!!

    16
    2
    226
    22 mai 2019 - 23 h 49 min

    Paranoia Extreme.Des milliers de camarades,syndicalistes 35 pays ,droits de l’homme connue a travers tout le monde ect… .Les imperialistes en premier c’est les Trostkistes de New York City,ceux qui dirigent la Maison blanche,depuis la destruction de l’Afganistane,en passant par la Yougoslavie,Irak ect… juaqu’a Aujordhui essayant par tout les moyens de detruire l’Iran.Si elle est coupable elle va payer pour ca.La recreation est terminer.

    12
    Felfel Har
    22 mai 2019 - 23 h 28 min

    En insistant pour faire libérer Tata Louisa, le PT ne cherche-t-il pas à ouvrir une brêche à d’autres pour réclamer l’élargissement de Saïd, de Toufik, de Tartag, des frères Kouninef, de Haddad? Ils sont tous justiciables et devront répondre des infractions qui leur sont reprochées.
    Ils sont nombreux, ceux qui, sous l’ancien régime, se considéraient comme des intouchables et que les lois du pays ne s’appliquaient pas à eux. Les voila rattrapés par Dame Justice qui jugera au nom du peuple.
    Dura lex, sed lex! (la loi est dure, c’est la LOI)

    17
    1
    Shopping
    22 mai 2019 - 21 h 01 min

    Elle est bien où elle est, il fallait demanager tout nos politiques corrompus plus les chefs d’entreprises ripoux de la résidence du club des pins au Club d’El Harrach, Louisa à jouée avec le feu elle souffre aujourd’hui, c’est l’inconvénient des Girouettes

    16
    Droits Humains
    22 mai 2019 - 20 h 50 min

    Pour quoi demander sa libération au lieu d’exiger un procès transparent ???? Le PT a peur que l’on apprenne de vilaine chose sur cette trotskyste convertit au tribalisme ?
    C’est la continuité de la politique des sous marins.
    Oui, pour un procès transparent et public, contre les ingérences dans les affaires judiciaires. C’est cela militer pour l’égalité et le droit.
    Une honte pour un parti qui se dit légaliste.

    17
    1
    Med
    22 mai 2019 - 20 h 13 min

    Louisa Hanoune parle de dictature alors qu’elle est a la tete du PT depuis 30 ans. Comme agent de Toufik. Le PT n’a aucun poids politique. Il faut laisser la justice faire son travail. Il faut libérer les pauvres algériens dans les prisons mais pas cette femme qui complotait avec Said B contre le peuple et L’ANP.

    16
    Observateur
    22 mai 2019 - 19 h 38 min

    Le set in pour tata Louiza de la semaine passée était vraiment pitoyable…Il y avait plus de policiers, de journalistes, de passants et curieux que de militants PT et sympathisants de tata…
    Bizarre, avec quelques chats, comment cette zaima des travailleurs a fait pour avoir des députés et une telle audience dans les medias…Elle était sous les bonnes graces du major comme elle aimait l’appelé…
    A -t-elle une réelle représentativité ou bien ce said sadi pour parler au nom du peuple et du hirak…

    12
    Anonyme
    22 mai 2019 - 18 h 44 min

    On milite, en France, pour la proposer pour le « Prix Nobel de la Paix », dans les prochaines années
    Pour ses oeuvres de défense  » des droits des prisonniers politiques,….. », en Algérie

    ZORO
    22 mai 2019 - 17 h 49 min

    LA FRATERIE BOUTEFLIKIENNE CAUSE MALHEUR A LA CAMARADERIE HANOUNIENNE .
    SIGNEZORO…Z…..

    8
    1
    Se respecter
    22 mai 2019 - 17 h 37 min

    Tata Louiza, mon père m’a toujours appris que pour être soi-même respecté, il faut toujours respecter les gens.
    Et ce conseil s’applique parfaitement à vous, cher Madame. Hélas ! Vous avez joué la mauvaise carte, vous avez perdu… la logique en l’espèce est très simple :
    VOUS DEVEZ PAYER ! C’EST LA RÈGLE DU JEU ! POLITIQUE OU AUTRE…..

    14
    1
    Bof
    22 mai 2019 - 16 h 08 min

    … il faut profiter de cette occasion en or pour la destituer et nommer un(e) nouveau responsable. C’est bon on a assez soupé de tata Louisa, il est temps qu’elle se repose un peu et s’occupe de sa vie.

    49
    8
      3 Questions a son sujet
      22 mai 2019 - 19 h 06 min

      2- Depuis combien d’années elle squatte son pari ?

      2- Comment elle a eue une carte de résidence en France elle qui n’a jamais vécue ni travaillée dans ce pays, en quelles contreparties ?

      3- Pourquoi elle refuse de soutenir la juste cause du peuple Sahraoui et appelle a l’ouverture des frontières avec le Maroc ?

      12
        Réponse a la question N° 2
        23 mai 2019 - 2 h 08 min

        Sa carte de résidence est valable jusqu’ a 2024.

        Elle est très proche de Khalida Toumi et Elisabeth Chemla leur protectrice.

        10
          226
          23 mai 2019 - 3 h 52 min

          SHEMLA avec S et non C.

          Précision
          23 mai 2019 - 6 h 12 min

          Elisabeth Shemla c’était elle qui a financée et préfacée le livre de Khalida Toumi « Une Algérienne debout »,

      kad
      23 mai 2019 - 11 h 26 min

      @ Bof
      C’est vrai au lieu de dire 30 ans barakat et la destituer de la présidence du parti trotskiste, il préfèrent faire tout pour disent-ils ( la libérer). C’est bien la preuve que c’est une bande de pieds nickelés incapable d’intégrer qu’elle est impliqué dans une affaire grave peut être sans issue. Enfin, les « pôvres » ont été envoutés par leur mentor ou bien ils font preuve de servilité, ce dont notre classe politique semble s’accommoder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.