Pourquoi les islamistes se démarquent du «jusqu’auboutisme» de la rue

Djaballah opposition
Abdallah Djaballah (à droite) et Abdarrazak Mokri. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Les deux principaux partis islamistes, à savoir le MSP d’Abdarrazak Mokri et le FJD (El-Adala) d’Abdallah Djaballah, multiplient les gestes de rapprochement avec les engagements politiques du commandement de l’état-major de l’ANP, en tenant à se démarquer subrepticement de certains slogans ou revendications portés avec de plus en plus d’insistance par les manifestants ces dernières semaines, notamment ceux appelant à une transition indéterminée ou à une Assemblée constituante.

S’exprimant au lendemain du dernier discours du général Gaïd-Salah, le chef de file d’El-Adala a réitéré son appel au report de l’élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain et à la mise en place d’une «courte transition».

«Nous avons toujours dit, a déclaré Abdallah Djaballah, que la solution (à la crise actuelle, ndlr) devrait traduire le contenu de l’article 7 de la Constitution et qu’il faudrait mettre au point des mécanismes devant permettre l’application de ces contenus.» Et de poursuivre : «Nous avons proposé une ‘’courte transition’’ de pas plus de six mois mais notre proposition est différente de ce que proposent les fidèles de la France ou ceux qui persistent à exiger la mise en place d’une Assemblée constituante», tient-il à préciser.

Cette courte transition, selon Djaballah, serait conduite par un chef d’Etat qui serait investi des pouvoirs présidentiels ou par un conseil présidentiel composé de 3 à 5 personnalités reconnues pour leurs compétences, leur expertise, leur «bonne conduite» et leur bonne réputation au sein du peuple, à condition qu’elles n’aient pas été associées au pouvoir de Bouteflika. L’institution militaire devrait se contenter d’assister l’instance de direction, «loin de toute contrainte, entrave ou injonction».

Pour lui, la mission prioritaire des dirigeants de la transition est d’élaborer les dispositifs juridiques nécessaires pour la tenue de nouvelles élections (révision de la loi électorale, assainissement du fichier électoral, mise en place d’une commission indépendante d’organisation des élections….).

Allant dans le même sens, le MSP appelle au report de la présidentielle du 4 juillet pour une durée ne devant pas dépasser six mois et à la mise en place d’une commission indépendante d’organisation des élections.

Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la réunion de son bureau exécutif, tenue mardi, le MSP met en garde contre «toutes formes de clivages idéologiques ou partisans» et contre «tout ce qui est susceptible de semer divisions et animosités entre Algériens», en appelant à éviter «tout comportement susceptible de créer des tensions dans les différentes marches populaires».

R. M.

Comment (40)

    Ils ont capté le message subliminal ...
    23 mai 2019 - 20 h 05 min

    …Que Gaïd leur envoie en faisant souvent référence dans ces discours à « Dieu ». C’est un peu un « remake » de Fakhamatouhou sur le thème de la concorde civile. C’est une affaire juteuse à se ménager pour la réactiver à tout moment en cas de besoin. Je parie qu’en cherchant un peu, on pourrait déceler les pattes du drabki et de naïma salhi…

    dahouu
    23 mai 2019 - 10 h 13 min

    …..Les américains interviennent par n’importe quel moyen…
    ………Ils utilisent des moyens inimaginables même la religion……

    3
    1
    Vostaf
    23 mai 2019 - 3 h 47 min

    Parce que personne n’en veut de leur oumma de m..? Parce que c’est des has been et que leur temps en Algérie est arrivé à son terme? Parce qu’il faut savoir mourir quand on a pas su vivre? Peut être tout ça? Allez… NEXT!

    11
    6
    Nasser
    23 mai 2019 - 0 h 41 min

    « Islamistes » ou pas tous les partis se valent en Algérie De Ennahda au RCD en passant par le FFS , RND, FLN …Ils ont les mêmes comportements, les mêmes ambitions et les mêmes travers. La différence est que les islamistes sont plus politiciens et tacticiens contrairement aux faux « démocrates » qui font plus dans la tromperie par leur incompétence et cupidité ! Les « islamistes » ont actuellement plus de chance de remporter les élections et ne gouverneront pas mieux que les pseudo-démocrates….Pour l’algérien d’aujourd’hui, moulu dans une pseudo-culture arabo-amazigho-islamo-paternaliste, le choix entre deux pommes pourries, il préfère celle qui se vend plus près de la mosquée que celle du marché! C’est dommages, mais c’est ainsi!

    16
    6
    Nasser
    23 mai 2019 - 0 h 17 min

    Il nous semble que les partis « islamistes » sont plus intelligents et tacticiens contrairement à nos abrutis têtus qui se disent « démocrates » qui brillent par leur incompétence et cupidité!

    4
    15
    GHEDIA Aziz
    22 mai 2019 - 22 h 42 min

    Dans son dernier communiqué, le MSP met en garde contre, je cite « «tout ce qui est susceptible de semer divisions et animosités entre Algériens». Mr Mokri, a-t-il oublié qu’il est, justement, le premier à jouer dans ce registre ? A-t-il oublié qu’il y a quelques jours à peine, il avait stigmatisé toute une région de l’Algérie, la Kabylie en l’occurrence, dont la population s’était, à ses yeux, trop rapprochée des français lors de la colonisation alors qu’il reconnu et admis par tous que cette région avait payé un lourd tribut lors de la guerre d’Algérie ? Décidément, les islamistes, on les comprendra jamais. Ils sont versatiles. Ils changent tout le temps de discours. En fait, ils adaptent leur discours à la situation du moment et comme la situation est très instable en ce moment, il n’arrivent pas à suivre. L’accélération des évènements fait en sorte que ce qu’ils annoncent le matin, ils l’oublient le soir et nous balancent d’autres communiqués allant dans le sens inverse de ce qu’ils avaient déjà proclamé..

    20
    Hisb FAFA
    22 mai 2019 - 19 h 49 min

    Ces islamistes mielleux et BCG, à l’image de Soltani, Djaballah, Mokri, spécialistes de l’entrisme au pouvoir pour mieux nuire, ne pourraient en aucun cas être de bons conseils pour la mise en place d’une éventuelle transition.
    Le peuple algérien, pour tout le moins, l’écrasante majorité de la population algérienne ne va pas se risquer à leur accorder une quelconque attention, sachant que si elle le fait ce sera à son détriment.
    La preuve, ils n’hésitent pas à se démarquer des revendications populaires dont l’une des plus importante c’est de réclamer ‘aller vers l’établissement d’une constituante aux fins de construire l’Algérie nouvelle sur de bonnes bases de démocratie, de justice pour tous et de liberté.
    Un pays orienté vers le progrès, la modernité et la préservation des intérêts des générations futures.
    Avec ces messieurs au pouvoir, la liberté d’expression et d’opinion sera cadenassée, la preuve, il suffit que l’on revendique une idée contraire à leur manière de voir la vie ( pour ne pas dire la mort), ils n’hésiteront pas à vous cataloguer de HESB França.
    Si on suit leur raisonnement, feu Ait Ahmed, l’un des plus grand militant de la cause nationale, de la démocratie et des droits de l’homme, serait de ce HISB FAFA puisqu’il a toujours défendu l’idée d’une constituante pour mieux édifier l’Algérie.

    14
    2
    NasserS
    22 mai 2019 - 18 h 51 min

    Mais à ce que je sache, ce sont bien les frères musulmans qui ont été utilisés par les occidentaux, parmi eux la France, comme chair à canon en Afghanistan et ailleurs, pour leurs intérêts stratégiques ; d’ailleurs, l’URSS et la Yougoslavie, deux grands empires, ont été disloqués grâce à l’aide décisive de ce courant auquel appartient Djaballah, dans les années 80 et même après.
    Les algériens ne sont pas aussi crédules que vous le pensez, ils savent bien séparer le bon grain de l’ivraie, en d’autres termes, les serviteurs de l’Occident, d’hier et d’aujourd’hui, sont bien connus.

    8
    2
    Apulée de Saldae.
    22 mai 2019 - 15 h 10 min

    : «Nous avons proposé une ‘’courte transition’’ de pas plus de six mois mais notre proposition est différente de ce que proposent les fidèles de la France… » .Mr Mokri aurait du par probité intellectuelle poursuivre son raisonnement en ajoutant qu’il préfère la proposition des fidèles de la Turquie d’Erdogan.

    29
    4
      Algerien
      22 mai 2019 - 23 h 55 min

      En se souviendra tous de leurs père fondateur Mahfoud nahhnah le sieur de poteau lors de l’insurrection armée du fis!

      9
      1
    Vroum Vroum 😤..
    22 mai 2019 - 14 h 43 min

    Ces « Islamistes Frères Musulman  » qu’ont -ils de plus qu’un Musulman normal discret , ..ah ! Ouais , un Frère Musulman est supérieur à un Musulman , voilà c’est tout . .Ils ont un Kamis et Une Barbe et souvent le Crâne rasé !!! Et oui ! Et ils se différencient , se côtoient juste entre Eux , vivent entre Eux , vont aux Mosquées uniquement tenues par un Imam Frères Musulman comme Eux , se saluent dans la Rue partout où ils se croisent ceux qui ne leur ressemblent pas on les ignorés, pas de salut !.. Ils se soutiennent , et ont une Croyance Wahabite dit Salafistes , pas comme les autres Musulmans , ils sont généralement Antropomorphiste , donc supérieurs aux autres Musulmans discrets !!..Ils sont une minorité , Une Secte qui rêve de Califat , le Groupe Sauvé qui ira au Paradis !!.. Ils ont un Laisser Passer et pas nous !!.. Voilà ce qu’on appelle Islamistes ou Frères Musulman , Salafistes ou Frères Musulman Wahabites dit Salafistes…au choix ! . Y’a pas plus facile que d’être Musulman , ou Croyant ou non Croyant , pourquoi se différencier par l’Habit et apparence Islamiste Type , on le reconnaît partout , lui le seul représentant de l’islam , le vrais ! Et puis nous autres on est les Copies , et Eux les Originaux !!.. Si demain je veux être Islamiste Frère Musulman , je met un Kamis , barbe , crâne rasé et sandales et des « Marshall Allah  » vingt fois dans une phrase !!.. Mais réside un gros problème , celui de comment multiplier ma Croyance par 4 ou 5 fois supérieur à la normale !!..J’ai réussi à changer l’apparence mais pas augmenter ma Croyance !!..Ah si y’a solution c’est être Fan de Ibn Taymya et Ibn Abdelwahab et se croire du Groupe Sauvé qui ira au Paradis et l’opération Islamistes aura réussie et parler tout le temps de Doula Islamya !!.. C’est simple de devenir Islamistes Frères Musulman…Mokri et Djabalah ou Erdogan ou Qardawi ou Saouds ont réussi la transformation , dans les deux sens , du Kamis au Costume ou vice versa ..Facile !!!

    33
    1
    LOUCIF
    22 mai 2019 - 14 h 19 min

    En ce qui me concerne, je suis contre la Constituante sans pour autant être un fidèle de la France ou un islamiste ou un sioniste ou un harki ! Je me considère comme un démocrate respectueux de ceux qui ne partagent pas mon point de vue ! Par ailleurs, il faut que les islamistes (modérés ou non) arrêtent de nous donner des leçons ou de nous cataloguer de hizb françà ou de harkis parce qu’on est pour la séparation du religieux et du politique et pour la primauté du civil sur le militaire !

    Moi, pour partir de mon exemple, je suis contre la Constituante comme solution à la sortie de crise politique ! Je vais m’en expliquer rapidement ! Pour moi une Constituante nous demandera trop de temps et va nous faire tomber dans des palabres sans fin vu la complexité de notre société sur les plans idéologique, culturel, religieux, linguistique etc… etc… La Constituant peut faire resurgir nos démons passés alors que le hirak nous a rassemblé, je pense, définitivement. La Constituante peut en effet nous demander beaucoup de temps comme par exemple de la Tunisie qui a attendu 2 ans et demi pour avoir sa nouvelle constitution, ou l’Egypte qui n’a pas encore définitivement réglé cet aspect. Alors qu’on peut modifier la Constitution actuel en l’adaptant aux revendications du hirak pour notamment mettre fin au caractère hyper présidentiel que Bouteflika a imprégné dans « sa » Constitution de 2016, pour mieux affirmer la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Une fois la révision effectuée, car se sera une révision sur les points essentiels, il suffit de soumettre le nouveau texte au référendum populaire (les urnes). L’adoption par voie référendaire est plus rapide et peut être réglé en quelques mois, car il ne faut pas oublier qu’aller à l’élection présidentielle avant d’avoir changer la Constitution c’est une sorte de suicide politique, une trahison envers le hirak. On peut même présenter en même le même jour la modification de la loi électorale.

    Les islamistes (modérés ou non) ont peur d’engager le débat sur la modification de la Constitution ou de parler de Constituante pour une toute autre raison que la mienne. Ils craignent qu’on touche à leur article 2 (l’islam est la religion de l’Etat) Eh oui, les islamistes et le FLN de 62 pensent que l’Etat doit avoir une religion coûte que coûte, que l’Etat doit être musulman et rien d’autre, mais bon le ridicule ne tue pas. Passons !!

    Mais je leur dis quand même à s’haab les islamistes, ok on peut ne pas toucher à votre article 2, mais de grâce appliquons au moins l’article 52 – alinéa 16 de la même Constitution de 2016 qui stipule : … »Dans le respect des dispositions de la présente Constitution, les partis politiques ne peuvent être fondés sur une base religieuse, linguistique, raciale, de sexe, corporatiste ou régionale. Les partis politiques ne peuvent recourir à la propagande partisane portant sur les éléments mentionnés ci-dessus » ….

    Ok ya s’haab les islamistes !!??? Ou bien on respecte la Constitution dans sa globalité ou on perd son objectivité en tombant dans l’esprit subjectif, sentimentalo-religieux et partisan à l’extrême ! Si cet article 52-16 est respecté les partis politiques (RCD, MSP, El Islah etc… etc..) ne seront même pas obligés de changer leur sigle et peuvent le maintenir sans aucun problème seulement dans le cas du respect de cet article de la Constitution ! Enfin, on n’est pas sorti de l’auberge à ce train là et pourtant le vrai débat est à ce niveau !

    28
    4
    Anonyme
    22 mai 2019 - 14 h 08 min

    Une démocratie réelle et transparente ne les intéresse pas vraiment. Ils ne la conçoivent que comme moyen d’accéder au pouvoir. Ils ont déjà eu à s’exprimer sur le sujet, leur modèle est le califat islamique. La désorganisation et le morcellement actuel des partis dit « démocrate », y inclus le FLN et le RND leur offre une occasion en or pour arriver à leurs fins. Ce serait la décennie noire bis; ce qu’appelle de leur veux tous les ennemis de l’Algérie.
    En restant sur sa position Gaïd Salah leur tend en fait une perche. Ce qui explique qu’ils le ménagent.
    Le maintien bec et ongle des élection par Gaïd Salah prouve qu’il n’a pas une grande opinion de la consultation populaire; il ne s’intéresse qu’à l’aspect sécuritaire. C’est à mon avis un faux calcul: le risque de désordre est beaucoup plus grand en les maintenant qu’en discutant une sortie de la crise avec des représentants désignés par le hirak.

    27
    4
    Anonyme
    22 mai 2019 - 13 h 23 min

    Les jusqu’au boutistes ou degagistes n’ont aucun programmé politique. Et pour cause, leurs chefs passent plus de la moitié de l’année en France pour continuer à bénéficier de la carte de séjour et faire fructifier leur business d’export principalement. Comment peut-on être un député ou un personnage politique en étant absent du pays la moitie du temps et avoir pour ami des ennemis notoire de ce pays et de quelques autres ?

    14
    19
      Anonyme
      22 mai 2019 - 13 h 43 min

      Et tes chefs à toi, où ont ils acheté leurs maisons, apparts villas ?

      19
      8
    Thebest
    22 mai 2019 - 12 h 57 min

    Les islamistes veulent bien maintenir les élections car ils seraient les seuls gagnants! Leurs candidats dont prêts et connus, tandis que les forces démocratiques ont tout un travail pour reconstituer des partis neufs et propres. Si les élections seront maintenues les islamistes n’auront aucun rival et ils vont remporter les élections. Gaid Salah veut nous ramener le scénario des années 90 en maintenant ces élections chapeautées par le système.

    27
    8
    UMERI
    22 mai 2019 - 12 h 40 min

    Les Mokri, Djaballa, sont déstabilisé, par la déferlante populaire, qui exige un Etat de droit et non la répétition d’un régime Bouteflika bis. Ces aventuriers de la politique, qui ne vivent que pour les subventions accordées par le régime et non des cotisations de leurs adhérents, sont coincé, parce que, s’ils rejoignent le HIRAK et adhérent à ses revendications, le tribunal Sidi M’hamed n’est pas loin, actionné par qui vous savez, s’ils s’accrochent au wagon de G. Salah, ils sont fini. Hammadache le renégat, a tenté de récupéré le mouvement, en appelant, au milieu de la foule, a la prière d’El Aser, il a été rejeté comme un malpropre.La seule solution qui convienne, démission de Bensalah et ses potes, transition politique, garanti, par notre A N P en tant qu’institution de la République et assez de discours menaçants, qui font perdurer la crise.

    26
    5
    Samir
    22 mai 2019 - 11 h 46 min

    Ah…
    Blanche est la djellaba.
    Blanche est la calotte.
    Blanche est la chemise.
    Noirs sont les cœurs
    Noirs sont les desseins.
    Putrides sont les miasmes.
    A dégobiller est le tout.

    40
    7
      ZORO
      22 mai 2019 - 18 h 31 min

      POEME NOIR D UN PERE BLANC .
      SIGNEZORO….Z….

      1
      4
    Anonyme
    22 mai 2019 - 11 h 41 min

    Parce que se dresser contre le « ouaguef » du moment est h’ram selon St Egidio ?

    18
    3
    Abou Stroff
    22 mai 2019 - 10 h 57 min

    je pense que les islamistes ont compris que gaïd est là pour un temps loooooooooooong. alors en opportunistes confirmés, ils font une offre de service que gaïd ne saurait refuser.
    en effet, je continue à croire que l’islamisme est l’idéologie idoine du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui nous avilit et nous réduit à des « moins que rien ». or, jusqu’à preuve du contraire, aucun indice (à part des règlements de comptes au sein de la marabunta qui nous gouverne) n’indique que le système en question est à l’agonie, bien au contraire.
    par conséquent, le processus d' »islamisation » de la société algérienne va continuer, pour ne pas dire s’intensifier, et gaïd (dont les rejetons viennent, comme par hasard, de financer la construction d’une mosquée) ne saurait trouver idéologie plus appropriée que l’islamisme pour assoir son leadership.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait indéniable qu’un système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation, ne peut générer que des prédateurs, d’une part, et des tubes digestifs ambulants, d’autre part. quant à la société civile (au sens de Gramsci) et aux citoyens conscients de leur droits et de leurs devoirs qui éliraient leur représentants (du président de la république au maire du village), je pense qu’il faut être complètement taré pour croire à une telle fadaise.

    35
    3
      LeilaltElKadr
      22 mai 2019 - 12 h 11 min

      Les islamistes algériens sont une veritable plaie pour notre pays.Ce sont des vecteurs d’opportunisme,de médiocrité , de pauperisation.de statu quo.
      Ils travaillent pour eux-meme et non pour le developpement de la patrie.C’est veritablement une seconde ISSABA.Ils sont tapis dans l’ombre et jaillissent pour prendre la direction du vent.Ils caressent toujours dans le sens du poil la personnalité puissante du moment dans la perspective d’avoir des miettes.Et ils reussissent à tirer leur epingle du jeu.Mokri est mouillé jusqu’au cou avec cette affaire de said et toufik et pourtant il n’est pas inquiété alors que Louisa hanoune croupit en prison.
      Les islamistes algériens depuis les baathistes en passant par le fis,le,le hammas,le msp,ennahdha ont tous été financés par les moyens orientaux.Eux,ils parlent de Hisb Franca,mias oublient qu eux font partie du hisb freres musulmans,emiratis et turc.
      Toutes nos élites qui gouvernent portent allégeance aux étrangers,et on pourchasse et on met le baton dans les roues aux vrais démocrates patriotes qui veulent construire le pays,dans la dignité,la liberté pour tous,le vivre-ensemble.Et c’est la raison pour laquelle,on ne doit pas baisser les bras.Nous devrons etre des jusqu’au boutismes pour le devenir de nos enfants,nos petits enfants.
      Il faut combattre pacifiquement et avec determination ces partis fantoches: Hisb França , hisb el Khalidj et faire emerger HISB EL DJAZAIR.

      30
      3
    P
    22 mai 2019 - 10 h 41 min

    Parce qu’ils ne sont que le côté face de la pièce symbolisant le système pourri qui a fait main basse sur l’Algérie depuis l’indépendance.
    Parce que ce ne sont que des hypocrites et des ignobles individus.

    37
    2
      samir
      22 mai 2019 - 11 h 37 min

      Loooooooooooong comme un fauteuil roulant, un cadre et un cerveau fonctionnant à 100 à l’heure ?

      9
      2
      Mandi Mohamed
      22 mai 2019 - 12 h 26 min

      C plus tot des gens comme toufik, said saadi, reda malek et bien d’autres qui ont détruit l’Algerie. Mais votre haine, vous rend tellement aveugle, que vous êtes prêts à absourdre tous les criminels de la terre et vous ne voyez le mal que chez ceux que vous appelez abusivement « islamistes ».
      En fait, ces « islamistes » se démarquent des autres par leur éthique et les valeurs morales qu’ils portent. Mais ça, vous ne l’avez jamais compris…

      3
      36
        Anonyme
        22 mai 2019 - 13 h 24 min

        @Mandi Mohamed. on ne comprend que ce qui existe, il n’ y a pas de morale chez les islamistes (comme ils s’appellent eux même), ces gens là sont des traitres, ils ont servi l’occident contre les algériens, ils sont responsables et coupables de la décennie noire dans notre pays, leur éthique et de servir les ennemis de l’Algérie. De toutes façons il est de plus en plus prouvé que les islamistes sont une créature des sionistes.

        31
        3
        samir
        22 mai 2019 - 13 h 41 min

        Égorger des êtres humains à l’aide de scies à métaux rouillées ou de couteaux à lames émoussés
        Asperger d’essence des hommes et les brûler vifs dans une cage en rigolant.
        Apprendre à des enfants la technique sophistiquée
        de comment couper des têtes…
        Telles sont les valeurs morales des islamistes selon El Hadj Mandi Mohamed.

        26
        3
        samir
        22 mai 2019 - 13 h 47 min

        Ethique et valeurs morales ! Mokri et Djaballah !!!
        Vous êtes vraiment gonflés vous.
        A moins que vous ne veniez juste de débarquer de la station spatiale internationale.

        22
        2
    dal G ri
    22 mai 2019 - 10 h 25 min

    ils ont encore en tête la crainte que certain souvenir pas très glorieux remontent a la surface et que beaucoup de cicatrices en du mal a se refermer en plus que l instigateur de la concorde civil ne fait plus parti de personnel, par précaution il se tiennent a carreau pour voir venir

    30
    2
      Max
      22 mai 2019 - 14 h 04 min

      Imputer la décennie noire au fis et consort c preuve d’une profonde ignorance et d’une maladie du nouvelle l’officialisme (Soit tu crois la version officielle soit t’es un attardé)

      2
      18
    bobid
    22 mai 2019 - 10 h 16 min

    le mouvement populaire du 22 fevrier n’est ni regionaliste; ni religieux.c’est un mouvement citoyen dont les revendications sont claires comme de l’eau de roche..ce mouvement veut un etat de droit et de toutes les libertes sans exception avec respect de toutes les minorites religieuses;lunguistiques et identitaires…et donc ces islamistes ont interet à respecter le jeu democratique s’ils ne veulent pas disparaitre politiquement à jamais..chba3na le bricolage ya kho..

    47
    3
    saad odhar
    22 mai 2019 - 9 h 55 min

    dans un pays aussi m3erbaz à l’intelligence m’lebza, ils ont toujours reussi à recuperer les dividendes.

    25
    2
    saad odhar
    22 mai 2019 - 9 h 52 min

    comme à leur habitude , pour recuperer la donne. comme on dit :les lyons brisent et les chacales mangent.

    31
    1
    Anonyme
    22 mai 2019 - 9 h 44 min

    ces islamistes n ont pas compris que les gens qui sont sortis ne veulent ni de Djaballah ni de Mokri ni du FLN Degagez tous cela veut dire degagez vous avez fait assez de mal a ce pays Honte a vous laissez les jeunes de ce pays prendrent leur destin en main ils en sont capables ce Hirak le prouve

    44
    2
    Tin-Hinane
    22 mai 2019 - 9 h 24 min

    C’est précisément pour se débarrasser des islamistes et de leurs semblables que les algériens sont dans la rue, franchement ils devraient aller se cacher après les crimes dont ils se sont rendus coupables.

    48
    5
      Elephant Man
      22 mai 2019 - 11 h 30 min

      @Tin-Hinane
      Pour reprendre le Président Bachar Al Assad « l’extrémisme religieux n’est pas à l’origine religieux mais social sous couverture religieuse », lors de l’inauguration du Centre Islamique international à al-Cham pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.
      Il a vilipendé les wahhabites et frères musulmans qui ont déformé l’islam afin de légitimer les mises à mort des autres musulmans.
      DAECH = création USA Frères musulmans = création MI5 UK etc…terrorisme sioniste.
      Lorsque l’on prête allégeance à une nation étrangère on dégage chez ses maîtres dont Turquie, on a rien d’un patriote.a
      Concernant la fameuse de transition, gouvernement de transition un lecteur d’AP a à juste titre rappeler le résultat CALAMITEUX de ces fameux gouvernements de transition en Afghanistan Libye etc…
      Je réïtère le « dégagez tous ou système » c’est juste un slogan à la BHL pas un programme politique et une structure politique. On ne dirige pas un pays avec un slogan publicitaire et ni avec des novices inexpérimentés sortis tout droit d’officines étrangères. Des hommes politiques intègres patriotes qui ont travaillé pour leur pays et leur peuple existent tels que Lamamra.

      13
      11
    Clovis
    22 mai 2019 - 9 h 13 min

    La majorite des commentateurs n’a cesse depuis des mois de rejeter ces pseudo islamistes traitres a la nation, teleguides et finances par l’etranger, retrogrades et n’ayant aucune morale sociale, politique ou humaine, anciens complices des assassins de la decennie noire. Nous ne voulons pas d’eux ni de tous ceux qui leur ressemblent. Les partis (soit disant) islamistes doivent etre definitivement interdit en politique. Ils ne peuvent etre qu’a l’origine du chaos et a un retour au moyen age, malgre leur tentative hypocrite de se donner une meilleure image. Ils ne meritent que la prison, et il est etonnant, que malgre tout ce que l’on sait sur eux, ils ne soient pas encore arretes ! C’est une honte !!

    49
    3
    des prostitués
    22 mai 2019 - 8 h 57 min

    un islamiste de par sa nature est un prostitué politique.il est avec celui qui paye le mieux.le Hirak veut une deuxième république sans le FLN et sans les islamistes.

    52
    5
    Si KADDOUR
    22 mai 2019 - 8 h 01 min

    Plutôt les trabandistes corrompus draguent Mr Gaid Salah dans l’espoir de décrocher un poste de ministre ou équivalent, y’a pas si longtemps ces trabandistes soutenaient les traîtres des Bouteflika et comme le vent a changé de direction, alors ils aissaient d’avoir meilleur positionnement, les vrais musulmans ne feront jamais la politique où collaborés avec le diable, un musulman qui se réfugié en Europe juste pour collaborés avec les ennemis de l’islam et profiter de la prime allouée, le cas d’un ami de Mr Djaballah, des musulmans qui acceptent le bakchich, le musulman qui se mis à genoux devant un traître corrompus pour moi ce n’est pas un musulman, plutôt un Flntiste

    45
    4
    Apache
    22 mai 2019 - 7 h 42 min

    Mais ces imbéciles ne savent ils pas que la rue veut leur départ de la scène politique tout comme pour le régime de Bouteflika? Ils chanter et danser avec Gaïd Salah autant qu’ils veulent, mais à la fin, leur départ est inéluctable, c’est la volonté du peuple.

    49
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.