Message de Taleb Ibrahimi : des médias étrangers entretiennent le doute

Taleb 2 Taleb Ibrahimi
Ahmed-Taleb Ibrahimi. New Press

Par R. Mahmoudi – Plusieurs agences de presse et journaux étrangers ont cru déceler dans la déclaration d’Ahmed-Taleb Ibrahimi, mercredi, un avis favorable pour conduire une période de transition, contrairement aux premiers commentaires de la presse nationale.

Pour l’agence officielle turque Anadolu, comme pour la chaîne de télévision à capitaux saoudiens Al-Arabiya, l’ex-ministre algérien des Affaires étrangères «a affiché sa prédisposition à mener la transition en Algérie en réponse aux multiples appels lancés par le mouvement populaire qui secoue le pays depuis des mois». Ces médias s’en réfèrent, pour étayer leur déduction, au passage où Ahmed-Taleb Ibrahimi a déclaré qu’il mettra sa «modeste expérience au service de ceux qui aiment la nation et servent le peuple jusqu’au retour de la souveraineté à celui qui la détient et qui est la source du pouvoir, le peuple». Avant d’exprimer sa reconnaissance envers ceux qui ont scandé son nom et placé leur confiance en lui.

Dans leur lecture (sciemment ?) tronquée, ces médias omettent de commenter les passages, pourtant clairs, où Ahmed-Taleb Ibrahimi affirmait que son âge avancé «annulait toute ambition» en lui et que s’il n’avait pas réagi jusque-là au mouvement de contestation populaire du 22 février, c’est parce que, dit-il, il ne voulait pas apparaître comme celui qui voulait en tirer des dividendes politiques.

Certains titres ont même commencé à publier des portraits de «celui qui est appelé à conduire la transition politique en Algérie».

Il est clair que cette double lecture faite d’un message aussi important dans la vie politique du pays, et très attendue par l’opinion publique, est de nature à rajouter de la confusion au débat autour des perspectives politiques qui bat son plein et des solutions à préconiser pour sortir le pays de l’ornière.

Faut-il alors que Taleb Ibrahimi reformule son message et s’explique plus clairement sur ses intentions ?

R. M.

Comment (28)

    Alhif n-wen.
    25 mai 2019 - 12 h 19 min

    S’ils veulent la division de l’Algérie qu’ils nomment ce vieillot islamo-baathiste de Taleb Ibrahimi à la tête de l’Etat….. Après le dégagement de « Boutef » on veut nous ramener un autre vieillot qui a fait sa carrière dans la négation de tout ce qui est Amazigh…… !!!

    Sa nomination ouvrira une grande autoroute devant l’ex F.I.S.

    C’est la pire des catastrophes qui peut arriver à ce pays…..un homme averti en vaux deux…… !!!

    1
    6
    kad
    25 mai 2019 - 9 h 34 min

    Le Docteur Taleb Ibrahimi est issu d’une famille conservatrice, il est profondément musulman mais certainement pas islamiste. C’est un homme honnête et d’une simplicité sans pareille, il était ministre des affaires étrangères et je ne pense pas qu’il ait volé quoique ce soit. Pour l’anecdote, du temps ou il était ministre, il se trouvait en famille à la supérette « Maghreb », je cois. Elle venait d’ouvrir en face de la fac centrale, il faisait la queue pour payer ses achats. Lorsqu’un responsable du magasin se précipita pour l’inviter à passer à la caisse sans faire de chaine. D’une voix à peine audible, presque gentiment Mr Taleb lui fit savoir qu’il ferait la chaine comme tout le monde et ça ne le gênait nullement. J’étais présent dans la chaine juste derrière lui. Des gens foncièrement malhonnêtes d’une certaine obédience qui disent n’importe quoi à son sujet, ils sont connus pour leur sectarisme primitif et odieux. Et c’est de ceux-là que Gaid Salah parle, en effet, ces gens là refuseront toute solution qui n’émane pas d’eux.

    8
    1
    Abdelrahmane
    24 mai 2019 - 16 h 24 min

    @ anonyme : »retourne vivre chez tes ancêtres ».
    Mes ancêtres sont ici depuis bien longtemps, très longtemps, depuis 3500 ans, longtemps avant l’arrivée de genseric en 439. Pour l’histoire de notre pays, oui à l’histoire, on assume mais la vraie, pas celle des mythes et des contrevérités dont celle de de gaule et nasser que tu as mentionnés et celles que j’ai citées dans mon précédant post.

    8
    4
    Digage!
    24 mai 2019 - 11 h 59 min

    Problème de traduction ? il a affirmé certes que son âge avancé ne lui permet pas d’avoir d’ambition politique, c’est à dire se porter candidat à la présidentielle, mais il a laissé la porte ouverte pour participer ou diriger une période de transition.
    Franchement au point où nous en sommes, malgé mon désaccord sur sa ligne idéologique, je vote les yeux fermés pour lui. On nous a toujours élevé à choisir le moins pire non ? pourquoi changer les bonnes vieilles habitudes. Le jour où on choisira le Meilleur, ce sera dans 2 siècles peut-être.

    5
    10
    VOSTAF
    24 mai 2019 - 10 h 29 min

    Pas besoin d’islamistes. On a déjà vu ce qu’ils sont.

    9
    11
    Abdelrahmane
    24 mai 2019 - 7 h 18 min

    @ anonyme : »c est la vérité historique ! Allez vous informez … ».
    Oui, c’est çà! comme la fable du peuple autochtone encore à l’état pur (malgré les acculturations, fusions et métissages multiples et denses), venu il y a 700000 ans sur terre sur un ovni, avant même la genèse et la création d’adam et eve.
    les ouled nail ne sont pas des arabes mais des berberes arabisés, de même que les chaambas.
    le 1% seulement d’arabe en Algérie et le projet génographique qui a tranché définitivement sur la question.
    le berbere chechnoque parti de ain fakroun et qui a conquis l’egypte et est monté sur le trône de pharaon.
    le calendrier institué en 950 avant jc et yennaïer la fête exclusivement berbere.
    l’arnaque du terme amazigh et la langue berbere unique qui a existé un jour et qui a été détruite par les différents envahisseurs, particulièrement les arabes.
    la derja (arabe) algérienne qui n’est pas arabe mais un dérivé du berbere.
    abdelhamid ibn badis qui était assimilationniste et agent du colonialisme français.
    messali el-hadj, un adepte et agent de chafik arslene et de michel aflak.
    et d’autres…et d’autres véritables fables….

    9
    5
      Anonyme
      24 mai 2019 - 11 h 36 min

      Oui et alors??
      Tu vas remettre en cause la vérité historique millénaire de l Algérie juste pour satisfaire ton égo d arabe pure souche?
      Si tu n es pas fier de notre histoire retourne vivre chez tes ancêtres !!!!!

      6
      7
    Anonyme
    24 mai 2019 - 1 h 00 min

    La Modération, et la Sagesse des uns en face, et contre l’Anarchie, la Paralysie du pays,
    Et les idées, et les préjugés subjectifs de divisions, et de doutes, des autres
    L’Algérie avant tout, dixit, en 1992, du feu Moudjahid Mohamed Boudiaf qui voulait changer, et réformer
    Le pays de la Mafia politico-financière-sécuritaire, corrompue, prédatrice, et rentière

    ANONYME
    23 mai 2019 - 16 h 52 min

    NOUS NE DOUTONS PAS DE SA SINCÉRITÉ ET DE SON HONNÊTETÉ.MAIS Si AHMED TALEB EL IBRAHIMI A ETE LA TÊTE PENSANTE DE CE RÉGIME DEPUIS 1965 EN OCCUPANT DES POSTES IMPORTANTS CELUI DE L’ÉDUCATION AVEC L’ARABISATION FORCÉE BASÉE SUR SON TOUT VENANT D’ ENSEIGNANTS D’EL MECHREK ÉGYPTE..SYRIE..IRAK..ETC et MINISTRE DE L’INFORMATION ET DE LA CULTURE OU LA PRESSE ,LE LIVRE ,LE CINÉMA ET LE DOMAINE CULTUREL SOUS EMBARGO…..AVEC LES EVENEMENTS D’OCTOBRE 1988 ALORS MINISTRE DES AE….AUCUNE POSITION MÊME PAS UN SOUTIEN AUX FAMILLES DES MORTS….. SON EFFACEMENT DEPUIS 1999 ET SON PARTI MORT NE AVEC BOUTEF ..ETC..

    27
    22
      Mia culpa bis
      23 mai 2019 - 19 h 44 min

      C’est vrai que Si Ahmed Taleb El Ibrahimi a occupé des postes importants depuis 1965, c’est à dire durant, notamment, le règne du président Houari Boumédienne.
      Il a été en charge des portefeuilles de l’éducation, de l’information, de la culture et des affaires étrangères.
      C’est vrai que l’Algérie a fait appel massivement à l’importation d’enseignants en langues arabes, pas forcément de bon niveau, notamment, d’Egypte.
      C’est vrai, aussi, que l’information était bâillonnée et pas du tout libre et que la culture était orientée tous azimuts et de manière exclusive vers le monde arabe et dominée par l’idéologie baathiste.
      C’est vrai, également, que durant cette période de Boumedienne la culture purement algérienne et le patrimoine national en ce domaine étaient relégué(e)s
      aux oubliettes.
      C’est vrai, que la langue tamazighte n’avait pas droit au chapitre.
      Ceci étant dit clairement, peut on incriminé si Taleb El Ibrahimi, pour ces manquements et ces atteintes graves à l’endroit des algériens, alors qu’à l’époque les vrais « décideurs » se nommaient Houari Boumedienne et le Conseil de la Révolution, entre autres?.

      8
      15
    Mia Culpa!
    23 mai 2019 - 16 h 35 min

    J’ai introduit un commentaire sous l’intitulé » Sagesse » sur AP dont lequel je n’ai pas hésité à porter atteinte et à critiquer, assurément de manière injuste, Monsieur Taleb El Ibrahimi pour sa politique d’arabisation et la culture algérienne tournée exclusivement vers le monde arabo-musulman..
    Grace au commentaire fait sous le pseudonyme « MELLO », son auteur m’a fait comprendre la profondeur de mon erreur à l’endroit de ce grand homme.
    Je lui demande à Si Taleb mia culpa et j’aimerais qu’il me pardonne et qu’il se montre tolérant vis à vis des nombreuses critiques contenues dans de nombreux commentaires de nos compatriotes, lesquelles, à mon humble avis ont été faites sans réellement connaitre l’historique de l’homme politique durant l’Ère de Boumédienne.
    Notre ami MELO( si on peut le désigner ainsi) a décrit, contrairement à ce que pense le commun des algériens, en parlant de Si taleb El Ibrahimi, un homme courageux et de convictions:
    – Un homme qui est allé jusqu’à avoir le courage de demander à Boumedienne la libération de feu Ait Ahmed et du Commandant Moussa, qui étaient incarcérés.
    – Un homme qui n’a pas hésité à défendre Mammeri, le berbériste.
    – Un homme qui a œuvré pour que Tamazighte en tant que langue soit enseignée, en disposant d’une chaire, à l’Université algérienne.
    – Un homme qui n’avait pas hésité à exprimer son mia culpa pour l’arabisation à outrance de l’Algérie sans laisser de place à la langue amazigh ainsi que pour l’orientation de la culture algérienne de manière exclusive vers le monde arabe et le Baathisme.
    Vifs remerciements Si « MELO » de me permettre de prendre conscience de mon erreur.
    Si Taleb vient d’évoquer son age avancé pour signifier qu’il ne serait pas en mesure de présider aux destinées de la transition dans le cas où les « décideurs » lui ferait la proposition.
    Pour ma part, s’il venait à changer d’avis et si l’avant garde du mouvement populaire y consent, je serais l’un des premiers à le soutenir dans sa démarche.

    17
    26
      Blakel
      23 mai 2019 - 19 h 20 min

      Ils mangent avec les loups et pleurent avec les bergers. Une fois qu’ils ne sont plus au pouvoir, ils prétendent tous être blanc comme neige. J’en ai lu des tas d’interviews d’anciens responsables FLN. Quand on les interroge sur les évènements passés, ce ne sont jamais eux les responsables ou coupables, au contraire, ils ont même tout tenté pour empêcher certaines choses, mais on ne les a pas écouté. Taleb El Ibrahimi n’était peut-être pas responsable de tout, mais il avait sa grosse part de responsabilité.

      19
      7
      Anonyme
      23 mai 2019 - 22 h 43 min

      En fait pour ces quelques actions humanitaires élémentaires vous l excusez de la catastrophe qu il a faite de l école et donc toutes les conséquences incalculables que notre pays a subi???
      Jamais!!!!!! Pour moi il est condamnable plus que quelqu un qui a volé des milliards….C est un crime majeur dont l Algérie se relèvera difficilement

      16
      4
    kad
    23 mai 2019 - 13 h 16 min

    Ce monsieur est rompu à la diplomatie, il a bien formulé sa disponibilité. Toutefois, il ne voulait pas apparaître comme un vulgaire opportuniste prêt a surfer sur le Hirak.

    19
    9
    Anonyme
    23 mai 2019 - 12 h 07 min

    Ils prennent leurs rêves pour une réalité ou prennent vraiment les algériens pour des attardés mentaux qui n ont aucune mémoire de ce qu a fait ce sinistre Taleb Ibrahimi pour que l Algérie soit dans leur giron.
    Ils ne savent même pas qu ils ont été manipulés par les européens et De Gaulle en particulier qui a demandé à Gamel Abdennasser de créer un bloc arabe pour contrer le bloc soviétique,l Algérie a été sacrifié avec l aide de certains vendus pour grossir ce bloc..

    35
    28
      Abdelrahmane
      23 mai 2019 - 19 h 11 min

      de gaule qui demande à nasser de créer un bloc arabe pour contrer le bloc soviétique (sic) ?! hahaha, il n y a vraiment pas de limites aux délires berberistes ! de gaule qui sympathise avec nasser et lui demande un service contre ses (à nasser) amis et coopérants soviétiques qui l’ont aidé à construire le barrage d’assouan et de résister et faire face à hégémonie impérialiste yankee … hahaha. créer un bloc arabe sur conseil de ses agresseurs français en 1956 (agression tripartite). comme napoléon qui a crée la françarabie. hahaha

      6
      10
        Anonyme
        24 mai 2019 - 1 h 15 min

        Ça vous en bouche un coin mais c est la vérité historique !!!Allez vous informez au lieu de me traiter de berberiste qui en fait n est pas une insulte sauf peut être pour vous le vendu aux arabes..
        Nous les véritables algériens on le revendique haut et fort

        9
        3
          anonyme
          25 mai 2019 - 5 h 34 min

          @Anonyme
          24 mai 2019 – 1 h 15 min

          j’espère qu’on démordra avec ceux de ton espece un de ces jours pour votre arrogance et ça viendra

    Anonyme
    23 mai 2019 - 11 h 36 min

    Il faut situer le timing des déclarations de Taleb Ibrahimi pour lire en filigrane ses intentions. Dans un premier temps et à la suite d’un ballon sonde lancé par le pouvoir, celui-ci a été mis en avant par les médias proches du pouvoir comme étant l’homme de la situation, du consensus pour mener à bien la période de transition. Au vu de la réaction de la rue qui a rejeté dans son immense majorité cette proposition pour deux facteurs limitants, voire éliminatoires: c’est un homme d’un autre âge et d’une autre époque, formaté dans la matrice du système que le hirak rejette. Ne pouvant changer la direction du vent, Monsieur Taleb ajuste ses voiles en déclarant refuser de piloter la phase de transition en raison de son âge avancé. Surfer sur les vagues relève de l’opportunisme; le meilleur exemple nous vient des partis satellites au pouvoir qui réajustent à chaque fois leurs positions en faisant allégeance à l’homme fort du moment.

    24
    16
    Sid
    23 mai 2019 - 9 h 30 min

    Je ne pense sincèrement pas que Taleb Ibrahimi envisage d’occuper un quelconque poste, son message est on ne peut plus clair.

    Maintenant le vrai problème n’est pas vraiment de savoir qui va conduire la période de transition, le vrai problème est que le régime, représenté aujourd’hui par AGS, refuse tout idée de changement, et donc de période de transition. Ils s’accrochent de toutes leurs forces à leurs postes, privilèges et surtout impunités. Donc terminons d’abord le combat!

    30
    13
    bobid
    23 mai 2019 - 9 h 17 min

    ces medias ont jubile au debut et maintenant ils ne croient pas leurs oreilles que ce monsieur tab jnanou a refuse de guider la transition.

    27
    10
    dal G ri
    23 mai 2019 - 9 h 13 min

    c est quoi ces individus qui veulent aller a l encontre la volonté de 40 millions d algériens qui revendiquent a cor et a cris le dépars de TOUT le système sans distinction d age de couleur de sexe de classe ou de grade ou de position politique ou administrative TOUS et encore plus les vieux croulons

    29
    19
    Nadjma
    23 mai 2019 - 8 h 54 min

    Quelqu’un a entendu le peuple scandé le nom de Taleb Ibrahimi ? je veux dire en dehors des médias étrangers ? Ce sont des grands malades. Le peuple algérien se mobilise contre un 5e mandat de Bouteflika et ils veulent nous coller Taleb Ibrahimi qui est de la même obédience, c’est du vrai foutage de gueule. Les algériens sont dans la rue depuis des mois pour un changement radical, nous ne voulons plus les mêmes et on recommence comment il faut le dire?

    55
    37
      Preuve
      23 mai 2019 - 21 h 27 min

      Oui Monsieur Nadjma, le peuple veut Monsieur Taleb pour aider la transition, il suffit de sortir dehors pour le constater, sauf si toi t’es en France, pour ça que tu n’a pas pu le constaté et malgré il est demandé par le peuple. Mais je ne comprends pas, Monsieur Taleb a donné sa réponse mais ce journal essai de le discréditer, ça ne sert à rien, il a fait son temps et on va avoir un autre meilleur que lui. Il y a que sur ce site que des gens ne le veulent pas, et encore j’ai dis des gens peut être une ou deux personne en réalité. La force des fakes news

      2
      16
        Nadjma
        24 mai 2019 - 9 h 17 min

        @Preuve. Ce n’est pas moi qui suit en france c’est Mr Taleb Ibrahimi qui est en france. Je n’ai pas entendu le peuple faire appel à Mr Taleb Ibrahimi et personne en Algérie ne l’a entendu sauf peut-être vous avec vos camarades du FIS défunt. Je ne comprends même pas qu’il en soit question car ce Monsieur a fait sont temps. Je comprends que les islamistes souhaiteraient soutenir la candidature de ce Monsieur mais voilà lui même a la décence de se trouver trop avancé en âge pour le poste. Si vous trouvez que ce site véhicule des fake news n’y revenez pas c’est tout.

        8
        2
    Si El Hawess
    23 mai 2019 - 7 h 33 min

    Existent elles d’autres personnes honnête et sans aucune arrières pensées, si c’est Oui lesquelles, alors on a pas vraiment le choix

    18
    14
    Blakel
    23 mai 2019 - 6 h 22 min

    Ces lobbies islamistes ne nous lâcheront donc jamais. Ils ne veulent pas renoncer à leur projet de refaire de l’Algérie une colonie du machrek, comme si l’Algérie n’était pas assez comme ça, sous l’influence des pays du Moyen-Orient.
    Pour ces islamistes, le mensonge n’est pas haram, au contraire c’est une ruse de guerre,hallal, à partir du moment où elle leur permet d’atteindre leurs objectifs.

    66
    55
      Djazaïri
      23 mai 2019 - 6 h 53 min

      Ce lobby islamiste comme vous dîtes nous suit depuis l’indépendance. Je ne parle pas seulement des frères musulmans cordonniers et vendeurs d’orange qu’a fait venir Si Taleb pour nous arabiser car il y a pire. Le 1er président algérien a été aidé dans la rédaction de la 1ère constitution par un égyptien frère musulman…

      62
      47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.