RCD : «L’ex-président Bouteflika doit être entendu par la justice»

RCD Bouteflika
L’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Mounir Serrai Le RCD estime que la convocation de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika, constitue «l’unique gage de crédibilité» de l’opération «mains propres» lancée il y a quelques semaines.

«Si on veut que la justice, et rien que la justice, s’exerce, en plus de l’indépendance dont elle doit jouir, y compris vis-à-vis de l’opinion publique, elle doit déjà commencer à réfuter le caractère sélectif de ces interpellations, en convoquant toute la îssaba. Abdelaziz Bouteflika, le chef de l’Etat déchu, doit être entendu sur ses actions et sur l’activité de ses collaborateurs», soutient le RCD qui a réuni son secrétariat national.

«A ce stade, c’est l’unique  gage de crédibilité pour que ce qui est présenté comme une opération mains propres ne soit pas dans les faits une  chasse aux sorcières», ajoute ce parti qui s’interroge s’il y a «des obstacles pour que  la justice convoque l’ex-chef de l’Etat pour l’entendre».

Le RCD dit avoir pris «acte de l’offensive du chef de l’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd-Salah, pour contourner les revendications du mouvement populaire et de son obstination à organiser une élection présidentielle sous un nouveau rapport de force clanique». Le parti de Mohcine Belabbès estime que «le chef de l’armée, au prix d’un déni de la réalité, continue à vouloir imposer ses vues et ses ‘’solutions’’  à coups de menaces et autres anathèmes  contre tous  les courants politiques progressistes et les activistes qui réclament un véritable processus de construction d’un Etat de droit».

Le RCD estime que «la jeunesse algérienne a fait preuve de maturité, de patience et de détermination». «Le choix du pouvoir de fait de s’en tenir à un agenda essentiellement électoral qui met au centre la lutte pour le pouvoir, alors que l’éclosion démocratique du 22 février autorise tous les espoirs, ne peut durablement rythmer la vie de la nation», souligne ce parti pour lequel «l’autoritarisme qui a ruiné le pays ne peut le mener vers la lumière par le simple fait qu’il change de visages».

C’est ainsi que le RCD dit appeler «à la mobilisation la plus large pour investir tous les espaces de luttes et de débats et à la solidarité pour venir à bout des prétentions des tenants de la contrerévolution».

M. S.

Comment (41)

    Dégage tu n'intéresse personne du peuple.
    27 mai 2019 - 2 h 25 min

    Le RCD c’est un parti qui a été fondé de l’étranger sous tutelle de pays étrangers à la solde de conspirateurs comme le maroc.
    Et le maroc nous savons tous pour qui il roule.
    Son pseudo président n’est qu’un saltimbanque qui joue des pièces de théâtre concoctée et mis en scène par des commanditaires de l’étranger.

    4
    3
    Clovis
    26 mai 2019 - 21 h 58 min

    @anonyme. Mon pauvre ami tu n’a rien compris a ce que j’ai dis : je n’attaque pas le RCD pour defendre bouteflika. Je ne defends pas puisque je dis que ce qu’il a recolte est merite. Je dis seulement que si on le considere comme malade et n’ayant pas toute sa tete (il y a toujours des sequelles psychologiques apres un AVC, avis medical) ses propos ou revelations lors d’un eventuel proces n’auront pas de valeur car incoherents et non fiables. Par contre a travers le proces de son frere et des autres personnes impliquees on pourra faire l’histoire de ce qu’a ete le bouteflikisme et faire ressortir l’ampleur des degats si j’ose dire, et condamner ce qui doit l’etre au vu des revelations. En effet, a travers tous les post dans les divers debats depuis des mois j’ai toujours denonce le systeme et donc celui qui l’a dirige directement ou par l’intermediaire de son frere. Quand au RCD je ne l’attaque pas, je fais un constat : il est has been (depasse, ne representant plus rien que lui meme ou peu de monde. Il n’y a qu’a voir le nombre de commentateurs qui le rejettent, et certains de maniere tres violente). Que certains y croient encore c’est leur droit legitime, mais la majorite n’en veut plus, et c’est aussi son droit, ca s’appelle la democratie. Et si son chef (tout comme Said Saadi d’ailleurs) inondent les medias de communiques (desastreux et pitoyables) ce n’est que pour flatter leur ego et faire croire a eux meme qu’ils existent encore. Mais le train est passe et ils l’ont rate.

    4
    2
    Rayah
    26 mai 2019 - 21 h 40 min

    Le RCD en se debarrassant de l’encombrant, du traitre Said Samedi pense pouvoir se doter d’une legitimite, comme le loup qui cache ses dents. Le RCD ne trompe personne, il restera toujours le parti des racistes, regionalistes et separatistes de la Kabylie, sa seule plateforme politique est le REGIONALISME. Tellement aveugle par tout ce qui est arabe dans notre pays , ce parti se trouve associe avec les pires ennemis du pays, l’entite sioniste inclue. Ce parti doit etre juge pour trahison et il le sera , ce n’est qu’une question de temps, il n’a certainement pas le droit de parler de Bouteflika. Handicappe par la maladie , le President n’etait plus en mesure de poursuivre l’excellent travail accompli pendant les deux premiers mandats et c’est son entourage constitue d’opportunistes qui nous gouvernait ces dix dernieres annees et ce sont ces opportunistes qui doivent etre juges. Je suis sorti manifester dans la rue contre le 5e mandat et je n’ai jamais insulte le President.

    5
    5
      Bouzorane
      27 mai 2019 - 1 h 16 min

      Dégage, le marochien!

      1
      5
        Rayah
        27 mai 2019 - 8 h 06 min

        Le marochi.. c’est toi qui supporte le RCD parti pour l’ouverture des frontieres avec le regime lache marocain.

    Anonyme
    26 mai 2019 - 21 h 31 min

    Le FFS et le RCD sont des « partis » fantoches! Ils sont contre tout ce qui va vers la stabilité et proposent toujours des « solutions » dangereuses pour le pays! Tout ce qu’ils ont dit depuis leur existence sont vérifiés « faux »!

    5
    1
    nasser
    26 mai 2019 - 21 h 08 min

    Le FFS, le RCD, Mouwatana, Z. Assoul et le suisse A. Benouari se font inviter par AL MAGHARIBIA du FIS que finance le QATAR

    6
    2
      Bouzorane
      27 mai 2019 - 1 h 23 min

      Et gaid salah se fait inviter dans une chambre d’hôpital militaire parisien, lui, vice ministre de la défense et chef d’état-major, accompagné de bouteflika en robe de chambre, président de la république Algérienne démocratique et populaire et ministre de la défense… et ces deux mêmes se sont faits également inviter pour faire défiler notre armée sur les champs élysées aux cotés des anciens bourreaux

    Anonyme
    26 mai 2019 - 21 h 07 min

    Saïd Bouteflika est celui qui a financé Hichem Aboud (Amel TV), et Abdou Semmar (Algéria Part) ….Pour Voir la vidéo tapez le titre sur youtube

    UMERI
    26 mai 2019 - 21 h 02 min

    Au lieu de faire parler un fauteuil roulant, il vaut mieux, pour convaincre les algériens, de juger Saïd Bouteflika, en audience publique et non a huit clos, par un tribunal civil, non une assise militaire, pour étouffer les affaires de corruption à grande échelle, il peut même être éliminé, pour protéger des personnalités haut placées. De cette façon, il va tout déballer et donner tous ses complices, qui jouent actuellement à la « vierge effarouchée. Cette justice expéditive, sur ordre du nouveau « Messi » ne sera jamais crédible aux yeux des algériens, qu’on prend pour des demeurés. Il faut un Etat de droit, un président élu démocratiquement, une assemblée représentative, à même de garanti une vraie justice.Le reste n’est que comédie dramatique.

    3
    1
    Anonyme
    26 mai 2019 - 16 h 38 min

    Le Président « Abdelcadre » et toute la « bande de voleurs dirigeante » qui a crie sur tout les toits et sur tout les plateaux de tv que fakhamatouhoum est capable de gérer le pays doivent passer devant le tribunal .
    Sans oublier de nous remener le doctor qui lui a remit un certeficat medical.

    16
    1
    Clovis
    26 mai 2019 - 14 h 09 min

    Le RCD dit n’importe quoi pour se faire valoir . Il faut etre logique : on a longtemps considere Bouteflika comme tres diminue intellectuellement sequelle de son avc, donc incapable de gouverner et c’etait son frere a qui dirigeait a sa place. Et maintenant le RCD veut le juger. Serait il gueri ? Il faut etre consequent et pas opportuniste. Le RCD est un has been. Il ferait mieux de juger Said saadi. Sans vouloir defendre Bouteflika , la nature l’a assez puni, et son renvoi merite a ete une une telle decheance pour lui qu’il n’est pas besoin de le juger. C’est Said qu’il faut juger !! etc’esten cours tant mieux.

    14
    19
      Anonyme
      26 mai 2019 - 16 h 52 min

      Tu attaques les RCd pour défendre Bouteflika. Et tout ce que tu trouves à dire sur le RCd c’est qu’il est has been. C’est très convaincant comme argument en effet.
      Et pourquoi Bouteflika serait au dessus de la justice ?

      16
      11
      AmmiMourad
      26 mai 2019 - 21 h 53 min

      Bien sûr Qu’il faut juger Bouteflika…Mohcine n’arrete Pas de nous surprendre, les gens ont d’abord oublié que Bouteflika est un justiciable comme tout le monde, et puis il faut bouger les mentalités qui ont pitié de cet homme…il a quand même aidé à détériorer beaucoup notre pays,

      3
      2
    VOSTAF
    26 mai 2019 - 14 h 04 min

    On aimerait bien entendre s’il a des choses à révèler mais ça sera sur son lit de mort qu’il le fera, certainement pas devant un juge.

    8
    4
    Bof
    26 mai 2019 - 13 h 54 min

    Pour faire clair je le dis de suite : oui je suis kabyle et je n’ai besoin ni de le cacher ni de me justifier. Celui qui n’est pas content eh bien il est pas content c’est le dernier de mes soucis. J’ai pas besoin de permission pour être kabyle.
    Si on arrête le frère du président pour usurpation de fonction, c’est tout à fait normal d’appeler son frère président pour témoigner. Il doit avoir beaucoup de choses à dire sur la corruption.

    17
    5
    Nasser
    26 mai 2019 - 13 h 28 min

    Un handicapé déclaré inapte? Si Bouteflika est normal pour le RCD c’est que ce parti aussi normal que Bouteflika!
    Pouahhh! ça un parti?

    10
    15
    Anonyme
    26 mai 2019 - 13 h 22 min

    …. C’est ça un parti?
    Avec des cadre pareils?
    Des partis fantoches qui ne veulent ni le changement ni la liberté ni la démocratie!

    11
    11
    samai salim
    26 mai 2019 - 11 h 51 min

    Si on convoquait le President A. Bouteflika il faudrait donc aussi convoquer toute l histoire de DZ depuis 1954 et 1962. DZ a besoin d « Heros » et d icones. A.Boutefika en fait partie. Il ne nous faut pas souiller cette icone!

    Tout Bilan a un Passif et un Actif!
    Je cois qu ici la Contribution a largement depasse la Decheance de la Fin de Regne

    6
    21
    Vnagelis
    26 mai 2019 - 11 h 07 min

    Il est hautement souhaitable et même exigé par salubrité publique que l’ex fakhamatouhoum doit passer par la case prison et gouter ainsi les délices de l’incarcération qu’il a imposé à des algériens qui en sont morts pour avoir contesté son envie de mourir roi d’Algérie.

    Et pas seulement puisqu’il est avéré qu’il a collaboré avec l’étranger et plus particulièrement sa mère la France a qui il a accordé des privilèges exorbitants. Ceci n’est que la partie visible de l’iceberg et c’est donc à la justice d’entendre toutes les personnes qui ont gravité autour de lui forcément au courant de choses que les algériens lambda ignorent. Ces affaires prouvent qu’il et ses comparses ont initiées à seule fin de maintenir les algériens et le pays tout entier dans le sous développement alors que des sommes astronomiques ont été dépensées pour des cages à lapins dénommées appartements et une autoroute qui ressemble plus à une départementale.

    Il ne peut pas être admis qu’il reste dans son confort  » lié à son rang  » alors qu’il a mis des algériens dans la misère. Il ne peut être admis qu’il soit blanchi de fait sans rendre des comptes. Il ne peut donc que prendre la route du tribunal pour expier ses fautes pour lesquelles il demandait pardon aux algériens, preuve en est qu’il n’a pas du tout la conscience tranquille. Il doit être puni par la justice de l’homme avant de rendre compte à Dieu le moment venu.

    Et puis à certains commentateurs, arrêtez donc de semer la zizanie entre algériens en mettant en avant des régions comme cause des problèmes, problèmes qui ont fait l’affaire du régime qui pratique la politique du diviser pour mieux régner.

    27
    10
    Un parti de Traîtres
    26 mai 2019 - 11 h 05 min

    Oui pourquoi pas, le Président peut être entendu. Il est un citoyen comme un autre cependant la justice devrait aussi enquêter sur le RCD et son ancien patron Said Saadi. Ce parti a plein de cadavres dans les armoires, de traîtrises, d’abus biens sociaux, de conflits d’intérêts,…. Il est un des partis les plus vomis d’Algérie avec un représentativité marginales jouant sur des thématiques qui divisent. Dans la futur 2 ème République, le vrai suffrage universelle va les balayer avec d’autres partis d’ailleurs, nous serons enfin libérer de ces parasites qui nous polluent le cerveaux depuis des décennies en nous empêchant  » LE vivre ensemble », la tolérance, l’unité Nationale.

    21
    19
      abdallah_k
      26 mai 2019 - 17 h 05 min

      ton commentaire degouline de haine sur un des partis les plus clean du pays, quelque soit ton avis sur cela (avis non argumente d’ailleurs).
      de plus, il transparait aussi une haine inquietante vis a vis des kabyles.
      si c’est cela la 2eme republique, je n’en veux pas. en tout cas, pas avec des comme toi.

      10
      9
        Anonyme
        26 mai 2019 - 18 h 18 min

        Faire dans la victimisation c’est toujours la défensive à 2 balles pour semer la zizanie sur les réseaux, quand on est Kabyle, on en est fière, on ne le répand pas, on le vit dans une République Algérienne Une et Indivisible. Si tu as le mal de vivre au sein de notre République va t’exiler. Nul n’est indispensable! Mais désolé ce parti, le RCD, , je le vomis. J’ai toujours été un fervent supportable du FFS, un vrai parti Patriote dont le leader était et est une icône Feu Aît Ahmed, un authentique que le RCD a trahi, une trahison parmi d’autres. La démocratie nettoiera du paysage politique définitivement dans l’oubli de l’histoire. Un parti crée par l’Etat profond pour semer la zizanie en Algérie, peut être en fais tu parti?

        6
        7
      Faqo
      26 mai 2019 - 18 h 22 min

      Quels cadavres ? Ceux de son armée qui a pris les armes contre son pays comme tes Moudjahides islamistes ?
      Vas y fais nous une lists des algériens assassinés par le rdc.

      5
      3
    Bônois
    26 mai 2019 - 10 h 56 min

    Si la haute trahison est avérée, alors direction la potence, même à son âge ! Il n’y a que ça, si on veut bâtir un état fort, juste et craint par les futurs aventuriers à l’instar des Bouteflika, Khelil, Saidani, Bouchouereb et j’en passe.

    19
    6
    Anonyme
    26 mai 2019 - 10 h 24 min

    je pense que personne n a a donner des conseils a la justice , n importe quel citoyen ou organisme a le droit de saisir la justice par tout les moyens légale mis en service publique y compris le RDC s il des preuves ou/et des témoignages assez pour permettre aux magistrats d engager une instruction,, ,,,respectez et faite vous respecter par la justice

    8
    13
    anonyme
    26 mai 2019 - 8 h 35 min

    l’Algérie a surtout sombré depuis la maladie du president et c’est le clan kabyle qui en a profité et a pris aussi bien ce président gravement malade que le peuple en otages
    Arretez de mentir et de tout coller sur Bouteflika

    14
    35
      Bônois
      26 mai 2019 - 12 h 46 min

      l’Algérie a sombré en 1962 avec sa sous mise sous tutelle de l’Égypte de Nasser et de l’arabisme.
      P.S Je ne suis pas un Kabyle

      19
      6
    Brahms
    26 mai 2019 - 3 h 15 min

    Un vieux corrompu, malhonnête, imbu de sa personne qui nous a fait perdre + de 30 ans avec sa corruption. En 20 ans, il a été incapable de relever les salaires et d’éradiquer la pauvreté en Algérie. Il a transformé l’Algérie en restaurant, en tiroir à profit pour les multinationales étrangères. Haute trahison à l’encontre du peuple pour cet ancien secrétaire.

    41
    7
    Bouzorane
    26 mai 2019 - 2 h 49 min

    Selon le RCD, «L’ex-président Bouteflika doit être entendu par la justice»
    Le RCD veut plaire à ses « frères » tunisiens qui s’en sont pris à bouteflika!
    Said Sadi lui-même a appuyé les attaques tunisiennes contre bouteflika
    Le RCD démontre une nouvelle fois son incohérence idéologique, synonyme de trahison et de connivence avec des pays étrangers.
    En effet, Le RCD a toujours jongler entre régionalisme kabylistes et internationalisme nord-africanisme, en zappant au passage l’essentiel, c’est-à-dire le national.
    En passant de la case « régionaliste » à la case « nord-africaniste », le RCD brûle la case « Algérie ».
    Le vrai régionalisme, qu’il soit kabyle, chaoui, oranais,..etc, renforce le sentiment national.
    Un vrai nationaliste est forcément régionaliste. Un vrai régionaliste est forcément nationaliste.
    Le nationalisme est la forme accomplie du régionalisme.
    Nationalisme et régionalisme se complètent et se renforcent mutuellement.
    Nous sommes fiers de NOTRE nationalisme UNIQUE et nous sommes fiers de NOS régionalismes MULTIPLES.
    L’internationalisme, lui, est anti-nationaliste et anti-régionaliste.
    On le savait déjà pour l’ouverture des frontières avec le maroc, voilà que le RCD veut une nouvelle fois marquer sa solidarité avec ses « frères » nord-africains, tunisiens cette fois, en s’attaquant au président mort-vivant.
    Bouteflika aura été le président le plus médiocre et sa présidence fut une calamité pour l’Algérie.
    Pour autant, jeter bouteflika en pâture à des étrangers, vouloir faire justice pour ses « frères » tunisien est une trahison
    Ce sont plutôt les chefs du RCD, les anciens et les actuels, qui devraient être entendus par la justice pour intelligence avec des puissances étrangères… idem pour tous les autres partis qui roulent pour l’étranger (france, maroc, egypte, turquie, pays du golf..)

    22
    43
      Zaatar
      26 mai 2019 - 3 h 48 min

      @Bouzorane,,
      Par déduction, on comprend que pour toi , Bouteflika est propre et n’a rien à voir ni de près ni de loin dans la situation qui prévaut dans le pays en ce moment et dans tout ce qui s’est passé durant ses 20 ans de règne ? C’est ça? Cela me fait rappeler TARZAN, qui prétend que Khelil Lekhla n’a rien à voir dans les affaires sonatrach et BRC, mieux c’est grâce lui que le pays est protégé des attaques de l’étranger et qu’on devait l’élire président de la république. De toutes les manières, ou vont les choses en ce moment avec H’mida, plus rien ne m’étonne.

      32
      13
        Bouzorane
        26 mai 2019 - 10 h 17 min

        @Zaatar
        Très mauvaise déduction!
        Voici ma déduction à moi :
        – Les tunisiens se sont attaqués à bouteflika (Marzouki, 21 mai)
        – Saïd Sadi a appuyé Marzouki et accuse Bouteflika d’avoir « sabordé la révolution tunisienne »(Facebook,22 mai)
        – «L’ex-président Bouteflika doit être entendu par la justice» (RCD, 25 mai)
        J’en ai donc déduit que le RCD, fidèle a son nord-africanisme de malheur (c’est son nord-africanisme que j’ai toujours critiqué, pas son régionalisme) soutient les tunisiens et tente de leur plaire en s’attaquant à Bouteflika.
        Relie bien mon message. Je n’ai aucun problème avec le régionalisme que j’ai toujours considérer faisant partie de notre culture.
        C’est plutôt le manque de nationalisme du RCD que je pointe du doigt. un manque de nationalisme qui le pousse à se ranger du coté des étrangers contre son propre pays!
        J’ai écrit « Bouteflika aura été le président le plus médiocre et sa présidence fut une calamité pour l’Algérie. », mais ce n’est pas une raison suffisante pour se mettre du coté des tunisiens contre un ex président algérien, fut-il bouteflika!… que dire de plus? et comment peux-tu en déduire que je soutiens bouteflika??
        Enfin, je persiste et signe, les partis internationalistes (arabo-islamistes, nord-africanistes, internationalistes de gauche…), dont le RCD, les islamistes, … doivent être poursuivis pour connivence avec des pays étrangers tels que : france, maroc, turquie, pays du golf,… (et maintenant tunisie!)

        10
        17
          Zaatar
          26 mai 2019 - 12 h 42 min

          @Bouzorane,
          Là vous confondez Said Saadi et le RCD non? Il me semble qu’il n’est plus le président de ce parti ni fait parti de sa Direction ni n’est adhérent depuis un moment. Encore si l’article titrait Said Saadi estime que Bouteflika doit être entendu par la justice j’aurais compris vos propos et y aurait eu matière à débat. Ne me dites pas juste que c’est parce que Said Saadi est l’ancien président de RCD. je vous le disais à côté vous faites un raccourci trop rapide. C’est le RCD qui estime que le président doit être entendu par la justice pas Said Saadi.

          9
          5
          Bouzorane
          26 mai 2019 - 15 h 33 min

          @Zaatar
          Le fait que la déclaration de l’actuel chef du rcd coincide avec celle de l’ancien chef et de l’attaque tunisienne, c’est suspect !… d’autant plus que le rcd est connu pour faire passer les intérêts de son « Afrique du nord » imaginaire avant ceux de l’Algérie. Il l’avait déjà démontré avec ses demandes répétées d’ouvrir les frontières avec le maroc, une demande qui ne serre nullement les intérêts
          Algériens.
          Il faut assumer l’idéologie du rcd (moitié régionaliste moitié nord-africaniste avec 0% de nationalisme) du rcd, qui hiérarchie les priorités dans l’ordre suivant : 1 kabylie. 2 afrique du nord. 3 Algérie.
          En disant cela, je ne cherche nullement à stigmatiser les kabyles. Ils ont le droit de privilégier leur région. Le régionalisme n’est pas condamnable en soi, sauf s’il est associé à un internationalisme (nord aficanisme ) destructeur
          Je pense que la fin du système coïncidera avec la fin des partis internationalises, dans toutes leurs variantes (arabo-islamisme, nord-africanisme,…)
          La révolution en cours fera surgir de nouveaux partis Nationalistes Algérianistes avec des variantes regionales tout à fait compatibles avec le Nationalisme.

          2
          5
      Zaatar
      26 mai 2019 - 4 h 10 min

      Vous faites très vite des raccourcis l’ami Bouzorane. Parce le RCD a demandé que la justice entende Bouteflika alors vous en déduisez qu’il veut plaire aux tunisiens et est de connivence avec les étrangers. Ensuite vous rajoutez qu’il est vrai que Bouteflika a été un président Médiocre (moi j’aurais dit catastrophique) que le pays n’a jamais été dans pareil situation au point de soulever des millions de gens et vous trouvez pas normal que quelqu’un, un parti, une association, un citoyen demande à ce que la justice entende ce président ? Si on doit traiter quelqu’un de régionaliste au vu des arguments que vous sortez c’est vous. Votre commentaire tire beaucoup plus sur le RCD qu’il ne défend la cause de celui qui est l’objet dans l’article.

      27
      11
        Bouzorane
        26 mai 2019 - 11 h 25 min

        Je te confirme que je suis moi-meme régionaliste, comme la plupart des algériens et ce n’et pas ce que je reproche au RCD. C’est plutôt son larbinisme nord-africaniste que je vomis

        4
        12
          Zaatar
          26 mai 2019 - 13 h 21 min

          Ca n’a donc rien à voir avec le fait que le RCD estime que président (l’ex) doit être jugé. C’est juste que vous en voulez au RCD. Vous avez certainement vos raisons, mais celles que vous invoquez par rapport aux tunisiens et à l’étranger sont complètement à côté puisque l’incrimine c’est Said Saadi et non pas le RCD. Il faut juste mettre les bons Termes et les bons mots la ou il faut. Sinon ça part en vrille à chaque fois.

          8
          3
      Farida
      26 mai 2019 - 7 h 30 min

      FAKOU ! AUCUN ARGUMENT pour
      contredire la proposition. Alors on utilise le regionalisme qui n’est plus a la mode. Le kachir doit te monter au nez.

      21
      10
    E
    26 mai 2019 - 2 h 14 min

    RND RCD FLN …….tous ces partis non plus plus leur mots à dire de plus ce président a eu son nom à jamais souillé il est malade laissons le mourir avec sa conscience. Il veulent quoi que l’on guillotine comme Saddam khadafi pour umillier les nations arabe nous sommes les premiers responsables de ce qui nous est arrivé et ces partis politiques ont cautionné .

    15
    27
      SaidZ
      26 mai 2019 - 3 h 44 min

      Il n’y a que les mouches électroniques qui peuvent comparer le RCD aux RND et FLN!
      Dommage que le peuple a été longtemps endoctriné pour ne pas voir la bonheur de l’Algérie. Ce parti que le pouvoir a qualifié de hizb frança alors qu’eux même ne travaillent que pour la main étrangère et parmi les seuls partis qui peuvent nous mener vers un avenir meilleur basé sur nos principes et nos valeurs, travail, justice et égalité.

      19
      16
      Zaatar
      26 mai 2019 - 5 h 18 min

      Juste pour le débat. Rebrab est aussi malade et a fait plusieurs malaises en prison, de même que le général Benhadid. Il paraît aussi que Toufik a fait un malaise cardiaque en prison. Ces gens là ont tous 80 ans ou plus je ne vois pas pourquoi on ferait exception pour l’ex président. Si la maladie est invoquée pour sa non comparution devant le juge.

      30
      13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.