Issad Rebrab à Nicolas Beau : «J’ai des affaires en Suisse et je ne m’en cache pas

Suisse Rebrab
Issad Rebrab. D. R.

Par Houari A. – Le magnat de l’agroalimentaire Issad Rebrab a répondu, via une mise au point de son groupe industriel, au journal du transfuge du Monde, Nicolas Beau, au sujet d’une de ses filiales installées en Suisse.

Issad Rebrab répond que «toutes les activités» de ses filiales en Suisse «sont connues des autorités suisses et algériennes». «Le groupe n’a jamais eu la moindre volonté de dissimuler l’existence de ses filiales. Elles disposent toutes d’adresses réelles, accessibles, avec des bureaux et des salariés», précise encore Issad Rebrab, actuellement emprisonné dans une affaire de «surfacturations» et de «fraude fiscale».

L’homme d’affaires algérien, qui compte plusieurs investissements à l’étranger, souligne que les activités de son groupe «sont intégralement déclarées» et explique que son choix pour la Suisse «ne répond à aucune autre volonté que de bénéficier du territoire le plus adapté et reconnu mondialement en matière de trading sur les matières premières du fait, notamment, de la présence de traders spécialisés».

Rebrab rappelle, enfin, toujours à travers sa mise au point, que «les autorités algériennes sont parfaitement informées des activités de trading des filiales du groupe en Suisse».

En apportant ces précisions, le patron du plus grand groupe agroalimentaire algérien veut contrecarrer la campagne médiatique dont il est l’objet depuis que la justice a décidé d’ouvrir le très lourd dossier de la corruption. Les millions de manifestants qui battent le pavé depuis le 22 février dernier réclament, en effet, que les hommes d’affaires ayant «détourné» l’argent public, grâce à leur proximité avec le cercle présidentiel avant sa destitution, rendent des comptes au peuple.

Issad Rebrab, qui avait pris part au hirak dès le premier jour, était, lui, en conflit ouvert avec le frère du Président déchu qu’il accuse d’avoir bloqué ses projets au profit d’autres hommes d’affaires privilégiés. Mais l’homme le plus riche d’Algérie a été rattrapé par les affaires, lui aussi, bien que n’appartenant pas au «clan».

C’est cette précision qu’Issad Rebrab semble vouloir apporter en multipliant les mises au point sur ses affaires pour éviter que son nom soit mêlé aux chefs de la «bande» dont la rue réclame les têtes.

H. A.

Comment (41)

    Mme CH
    28 mai 2019 - 4 h 40 min

    Un très beau jeu de mots Ya Si Zoro…Saha Shorek…!

    Au fait, les affaires en Suisse de Rebrab ne faisaient pas la Une des journaux….ce n’est qu’après la Silmya que la fumée avait commencé à s’échapper………!!! Ce qui est sûr, le bonhomme a profité de la période de la décennie noire pour bénéficier de plusieurs monopoles, de prêts….., et pour se faire de l’oseille alors que d’autres Algériens étaient terrorisés par qui vous savez…! La justice doit trancher en s’appuyant sur des preuves tangibles……..et je pense qu’elles existent…!


    On aimerait bien que le dossier Khalifa bank soit rouvert pour en savoir plus…!!! Sidi Saïd a aussi une histoire lamentable avec ce groupe……………et bien d’autres énergumènes…!!

    6
    9
    Dida
    27 mai 2019 - 22 h 05 min

    La loi anti trust…1890… ça date…
    Adoptée dans le monde entier, principalement et en particulier, par les pays avancés, dominants le marché du commerce international. Par la puissance de leurs économies, faisant leurs prospérités depuis des lustres.
    Par la loi anti trust… de 1890
    Le MONOPOLE, est très sévèrement puni par la loi, sur le plan civile et pénale. Amendes massue et de la prison ferme. Voir jusqu’au démentelement de la société.
    Le commerce, l’économie, c’est avant tout des règles et des conduites à respecter. Sauf dans les républiques bannières.
    l’Algérie n’est pas une république bannanière. Qu’on se le dise… une fois pour toute.
    Rendons justice à l’Algérie.
    Vive l’Algérie.

    Pour rappel, les GAFA ont été condamnés à plusieurs milliards de dollars d’amendes, ces derniers mois.

    4
    9
    Blakel
    27 mai 2019 - 19 h 08 min

    (Suite)
    Ce serait trop long de continuer, et je ne vais pas prendre position sur les rumeurs invérifiées, comme celle d’emprunts en Algérie, non remboursés, ou de ronds à béton « irradiés » (alors qu’il s’est approvisionné en Italie, pas en Ukraine). D’ailleurs cette histoire de rond à béton « irradié » me parait peu probable, car j’ai du mal à imaginer comment les Italiens qui ont prêté de l’argent pour favoriser l’exportation d’acier italien, auraient pu accepter qu’avec cet argent, Rebrab achète du rond à béton ukrainien à la place. Si comme certains le prétendent, Rebrab était protégé par Mediene, dans ce cas ce dernier n’était pas seulement « Rab Dzayer » c’était carrément « Rab Dzayer + Talien ». Mais bon, je peux me tromper. Quant à ces histoires d’emprunts non remboursés, je n’y crois pas trop non plus. Rebrab a probablement utilisé des appuis pour bénéficier de certains prêts, mais j’ai du mal à croire qu’il ne les aurait pas remboursés. Si c’était le cas, les Bouteflika ne se seraient pas génés pour le condamner. De toute façon, lui au moins il a fait bon usage des emprunts, en les consacrant à des investissements productifs, pas comme la majorité de nos dirigeants qui détournent de l’argent, juste pour le placer dans des comptes off-shores à Beyrouth, Dubaï, ou Singapour…
    Comme je l’ai déjà dit auparavant je ne pense pas que ce soit un saint, mais comme ceux du système qui sont contre lui, me paraissent mal placés pour l’attaquer, il a ma sympathie. De même, plus certains pseudos (souvent les mêmes) le dénigrent sur AP, plus il me paraît défendable.
    En tout cas, il me semble que si les faits qui ont été récemment reprochés à Cevital devaient s’avérer plus ou moins exacts, cela ne justifierait pas pour autant l’emprisonnement de Rebrab. Ce type d’infractions comptables ou douanières ne sont généralement sanctionnés que par des pénalités financières (à plus forte raison depuis la réforme juridique adoptée il y a quelques années de cela).
    PS : Inutile d’avancer le faux argument du clanisme, ou du régionalisme contre ceux qui dénoncent son emprisonnement. Tout le monde a constaté que les Kabyles n’ont pas pris la défense d’Ouyahia, Haddad ou Sidi Saïd.
    Merci AP pour la diffusion de mon commentaire.

    10
    3
    Anonyme
    27 mai 2019 - 19 h 05 min

    Sans rentrer dans un débat de fond, pour savoir si Rebrab peut être considéré comme totalement propre ou pas, Il y a beaucoup de choses que j’ai entendu dire sur lui, que j’ai constaté être fausses après vérification. Et comme ce sont presque toujours les mêmes pseudos qui colportent ces ragots sur AP, cela me donne envie de les dénoncer. En voici un petit florilège (non exhaustif) :
    – Rebrab a bénéficié d’un monopole d’importation de rond à béton durant la décennie noire. C’est faux il a bénéficié d’un quotas de 100 Millions de $ d’importation, sur un total de 300 Millions, soit 33%, donc bien loin d’un monopole. Les 200 Millions restant ont été partagées par trois entreprises, deux publiques (Sider et Cosider), et une privée (Kouninef).
    – Rebrab a bénéficié de ses soutiens politiques ou militaires pour obtenir ce crédit d’importation de 100 Millions, sur 300. Rien ne le prouve, dans la mesure où cette décision n’émanait pas des autorités algériennes, mais des autorités italiennes. Ce n’est pas l’Etat algérien qui avançait l’argent, mais des bailleurs de fonds italiens, pour faciliter l’exportation de l’acier italien. Doit-on reprocher à Metal Sider (l’entreprise sidérurgique de Rebrab de l’époque), d’avoir été la plus convaincante des quatre.
    – Rebrab profitait de la décennie noire des années 90, pour s’enrichir avec le monopole d’importation de sucre et d’huile. Très contestable, car l’activité principale de Rebrab était la sidérurgie (un attentat en 1995, attribué aux islamistes fait exploser une de ses usines), et il ne se lance dans l’agro-alimentaire qu’en 1998, avec Cevital.
    – C’est avec l’argent qu’il a gagné durant la décennie noire des années 90, qu’il a pu créer en France la société d’alimentation hallal Isla Mondial. C’est faux puisqu’il a créé cette société bien avant la décennie noire (en 1985 exactement).
    – Rebrab profite de sa situation de monopole sur le sucre et l’huile. C’est faux, il n’ a jamais été en situation de monopole, puisqu’il n’a jamais été le seul opérateur sur ces marchés. Petit rappel monopole = un seul opérateur, duopole = 2 opérateurs, oligopole = un nombre réduit d’opérateurs. Il a la plus grosse part de marché, tout au plus peut-on considérer qu’il est en position dominante (à ne pas confondre avec l’abus de position dominante), ce qui n’a jamais été considéré comme un crime, nulle part (d’autant plus que juridiquement le simple constat de la forte part de marché d’une entreprise ne permet pas de conclure à lui seul à l’existence d’une position dominante).
    – Rebrab a profité des émeutes de 2011, pour augmenter les prix et récolter toutes les subventions publiques sur le prix de l’huile et du sucre, à cause du soi disant monopole. C’est faux, et Cevital n’a pas jugé nécessaire de bénéficier des subventions compte tenu des cours mondiaux.Un rapport établi par le ministère du Commerce a révèle que seuls trois opérateurs économiques ont bénéficié du soutien des prix du sucre et de l’huile, évalué à un total de 9,3 milliards de dinars sur la période 2011-2015. Ce sont les sociétés Cogral (de Kouninef), Afia International (du groupe saoudien Savola) et COGB “La Belle” (de Dahmani) qui ont capté l’essentiel des 9,3 milliards de dinars au titre de subventions de l’État.
    – C’est avec l’argent des algériens que Rebrab achète des sociétés à l’étranger. C’est faux, ces achats ont été financés surtout par des prêts accordés par des organismes financiers internationaux, et par des facilités accordées par les Etats concernées, et par la revente de société (comme Piombino).
    – Rebrab n’investit en Algérie que dans la région de sa tribu. Faux : usines d’électroménager Brandt dans la wilaya de Setif, usine de menuiserie en PVC et aluminium dans la wilaya de Bordj Bou Arredj, usine de fabrication de verre MFG située dans la wilaya de Blida, projet d’usine bloqué EvCon dans cette même wilaya de Blida, des activités industrielles ou de services dans la wilaya d’Alger (construction métallique, logistique, distribution…)
    – Rebrab n’est qu’un simple aide comptable. C’est faux, il est expert comptable, et en quoi la connaissance de la comptabilité constitue-t-elle un handicap pour réussir dans les affaires ? Au contraire s’il y a bien une matière à connaître dans le monde de l’entreprise, c’est bien la comptabilité, tout comme l’étude des beaux-arts favorise une carrière d’artiste, l’étude du droit favorise une carrière de juriste, ou les sciences politiques et l’ENA prédisposent à une carrière de politicien ou de haut fonctionnaire.

    13
    5
    Anonyme
    27 mai 2019 - 18 h 15 min

    En tout cas ce sont les barons de l’import-import et de l’informel (à majorité islamiste) qui doivent être content si l’industrie ne se développe pas en Algérie.

    14
    16
    karimdz
    27 mai 2019 - 16 h 57 min

    Le sarak de rebrab est généreux avec l’argent des algériens, il a financé la campagne de macron… et on va surement découvrir d autres financements occultes.

    25
    19
    icialG
    27 mai 2019 - 12 h 29 min

    LA JUSTiCE N EST PAS à TAUX VARIABLE OU A LA TÊTE DU CLIENT OU DE CONVENANCE
    DANS LA PROCHAINE REPUBLIQUE LA LOI C EST LA LOI , ET PERSONNE N EST AU DESSUS, PERSONNE!!! Y COMPRIS CE QUI LA DÉCRÈTENT OU L APPLIQUENT

    7
    6
    anonyme
    27 mai 2019 - 8 h 40 min

    Rebrab voleur la prison il la merite

    9
    23
    Rayah
    27 mai 2019 - 7 h 57 min

    Rebrab fel Harrach, la place qu’il faut pour l’homme ( escroc du siecle) qu’il faut.

    17
    25
    Yiwen
    26 mai 2019 - 21 h 55 min

    Rebrab, le capitaine d’industrie ne laisse pas indifférent ! Tous les haineux, jaloux, les misérables personnes qui n’ont jamais rien fait de leurs misérables vies, se mettent à déverser leur venim contre toute personne qui réussit afortiri lorsqu’elle est kabyle ! Apportez vos preuves ou fermez vos gueules, Rebrab est autrement plus digne et plus honorables que les personnes dont vous léchez les rangers. Une chose est sure, Rebrab est emprisonné ( victime collatérale de la guerre des clans ) pour une litige douanier qui, s’il est prouvé, n’est sanctionné que par une amende ! ( L’infraction n’est pas prouvée ). Jugeons tout le monde à commencer par :
    – Tliba, drebki et consorts et leurs parrains aux rangers,
    – Chakib, ould, kaddour, et toute la racaille
    Tous ceux qui ont béneficié de l’argent public, ennaher, echourouk, et toute la presse qui a béneficíé de publicité anep
    Merci à AP de me publier

    37
    18
    issam
    26 mai 2019 - 20 h 59 min

    24 Milliards en Suisse, 50 Milliards en France… Maître Belhocine crée un Collectif pour récupérer l’argent des oligarques algériens !

    16
    7
    Ninir
    26 mai 2019 - 19 h 28 min

    la facilité avec laquelle les algériens condamnent leurs compatriotes est déconcertante. la justice n’a même pas fini son boulot que les détenus sont déjà jugés et condamnés à la pendaison! je ne savais pas que Mr Rebrab avait mis tout ce beau monde dans la confidence de ses affaires. chacun y va de ses révélations ou dénonciations. normalement avant d’ouvrir son bec pour condamner quelqu’un il faut donner des preuves irréfutables, chiffres à l’appui, d’autant qu’il s’agit de fric. qui vous dit que Rebrab a volé? et volé quoi au juste? vous avez assisté aux scènes de remise de pots de vin? vous possédez des vidéos impliquant cet industriel dans une tentative de corruption? vous détenez des documents prouvant l’évasion ou la fraude fiscale? vous avez des copies de documents bancaires attestant de la mise à disposition de lignes de crédits irrégulières et non remboursées? …en fait vous brassez tous du vent parce que vous ignorez tout. le entreprises du groupe Cevital ont fait l’objet de plusieurs contrôles fiscaux pour traquer d’éventuelles fraudes, mais rien n’a été d’couvert. alors cessez de l’ouvrir juste pour calomnier. faites preuve d’un minimum de civisme et attendez les résultats des enquêtes. si tout le monde est d’accord pour dire que Rebrab ne fait pas partie du clan Boutef pourquoi n’a t-il pas été arrêté bien avant?

    29
    12
    Anonyme
    26 mai 2019 - 16 h 35 min

    bizzaroide en peu de temps il devient milliardaire en dollars . pourquoi Hamoud boualem et la nouvelle conserverie algerienne ne sont pas au meme niveau??? c simple y a eu magouilles…

    31
    48
      Yes
      26 mai 2019 - 20 h 05 min

      Et toi anonyme,pourquoi tu n’es pas milliardaire?? Comment sais tu que rebrab a fait fortune en « si peu de temps »? Pour être milliardaire Mr anonyme,il faut d’abord le vouloir,avoir cette ambition! Un homme peut choisir d’être salarié pour être assuré d’un salaire, un autre peut vouloir travailler pour lui-même et devenir patron riche……mais ça comporte des risques ,échec, faillite..et ensuite si ça marche yen à qui dépensent la nuit ce qu’ils ont gagné le jour vivre sa vie,et d’autres plus ambitieux moins dépensiers réinvestissent leurs gains…et ainsi de suite. C ce 2eme choix qu’a fait rebrab si anonyme,c expliqué dans le livre de tayeb hafsi sur rebrab. Alors lis (comme le recommande le coran) afin que tu ne racontes pas d’histoires,et ne pas accuser des gens sans savoir,c haram ,si anonyme.

      26
      12
      larbi
      27 mai 2019 - 1 h 42 min

      @Anonyme
      26 mai 2019 – 16 h 35 min

      Ne parle pas de ceux de leur tribu: ceux de leur tribu sont des saints
      Saha maalich expliquez nous tous ces kabyles qui ont ouvert des supérettes (grands magasins d’alimentation) et ce jusqu’aux petits villages et ce à travers tout le pays
      D’où tiennent ils tout cet argent?
      C’est des centaines de milliards

      7
      21
    Anonyme
    26 mai 2019 - 13 h 57 min

    On ne mélange pas tout mais pas d’accords sur le 2 poids 2 mesures. La justice doit faire le ménage. On ne veut pas d’un Berlusconi Algérien , on ne veut pas d’Oligarques qui sont des prédateurs profitant des des richesses du pays . Ces richesses appartiennent à tous les citoyens qui n’ont jamais bénéficié au pays, aux citoyens. On ne veut plus être des tubes digestifs consommateurs habitant des cages à poules avec métro, boulot, dodo (ou au chômage, hetiste) ou avoir comme alternative de braver la méditerranée au risque de notre vie pour survivre. Oui Mr Rebrab est aussi un Oligarque corrompu n’est déplaise à certains!!!

    48
    63
    Salut les a-plat-ventristes
    26 mai 2019 - 12 h 49 min

    Ok , il faut juger Rebrab , et qui vous voulez par la même, mais pas avant de juger le premier responsable de toute la dérive, de la corruption depuis 1999 (et même du temps de Boumediène) à savoir votre ex-maître BOUTEFLIKA. Si vous réclamez et exigez son jugement , comme les autres, comme étant le premier responsable de la dilapidation pas seulement des milliards qu’à su fructifié Rebrab , mais les 1000 milliards de dollars depuis son « élection ».

    Alors, dans ce cas là, on vous promet qu’on est même prêt à exiger, s’il le faut, la peine de mort pour Rebrab. Ok ya les a-plat-ventristes , vous qui vous mettez au garde-à- vous devant les bottes de votre nouveau maître, lui qui a décidé de juger quand il veut et qui il veut par simple injonction téléphonique !

    Merci à AP de me publier .

    75
    43
    ZORO
    26 mai 2019 - 11 h 58 min

    ALL THE SAME
    JUSTICE ET JUSTICIABLE ,ZITNA FI BITNA ,OH QUE C EST VITAL.!!!
    SIGNEZORO. ..Z….

    32
    38
    Vangelis
    26 mai 2019 - 11 h 23 min

    Il est évident que le Sieur REBRAB paye la guerre des clans. Je te fout un tel en taule, tu mets un autre de ton clan dans une autre. L’Algérie a toujours fonctionné a ainsi, le plus fort tient le plus faible et les forts font leurs propres lois.

    Qui peut nommer un seul dirigeant autre le concerné qui a investi en Algérie, qui recrute à tour de bras et qui fait tout pour améliorer l’image du pays ? Inutile de se gratter la tête, il n’y a personne d’autre.

    Alors à ceux qui ont la facilité de parler au lieu de se taire, vous devriez apporter des arguments tangibles au lieu de rapporter des propos de concierge.

    63
    37
    Hurler avec le loup et pleurer avec le berger
    26 mai 2019 - 10 h 53 min

    Mr Rebrab et Me Hanoune n’ont en rien de commun en apparences, qui crient à longueur de journée leurs Patriotisme, leurs Nationalisme sont des alliés de circonstances au profit d’une facette du système. Ils prônent leurs Nationalismes mais les premiers à utilisés leurs réseaux externes à l’étranger pour les sauver du système judiciaire INJUSTE de notre pays. Ils n’ont de but que leurs intérêts mais les vrais combats, ceux d’une économie de marché transparente; libre NON subventionnée avec des comptes et un actionnariat publiés, audités, des droits des travailleurs réels, la justice, l’équité,… ils s’en contrefoutent. Juste leurs intérêts. Quand le Trotskisme dîne à la table de l’Etat profond et un conseiller « anti constitutionnel » qui étaient prêt à nous mettre en Etat d’urgence dont 2 sur 3 étaient les alliés de fait de Mr Rebrab alors là je me dis que ce pays en profondément pourri. Je rêve que ces étudiants et cette jeunesse puissent aller au bout de leurs combats et de mener ce pays là ou nous avons TOUS faillit. Le réformer, le nettoyer et prendre la relève. On peut être fière d’eux, ils n’ont ont redonné notre fierté espérant voir cette Algérie Républicaine Une et Indivisible ouverte, démocratique, tolérante et prospère. Tout les acteurs politiques de l’opposition ou majorité tout bords confondus, tous les Oligarques, les syndicalistes véreux pourris doivent se retirer. Gloire à nos Martyrs, Vive le Peuple Algérien et fidélité jusqu’à la mort à notre Patrie.

    35
    35
    ZORO
    26 mai 2019 - 10 h 34 min

    Rabrab a fait fortune dans un MILIEU ,il est jugé par ce MILIEU .
    WHERE IS THE PROBLEM? ??
    SIGNE.ZORO. …Z…..

    61
    54
      Zaatar
      27 mai 2019 - 4 h 29 min

      L’art et la façon de poser le problème.
      Alors moi je le pose comme suit:
      Rebrab a fait fortune dans un milieu auquel il ne reverse pas de dividendes à ce milieu et donc à été amené à être jugé par ce milieu. Le problème est tout autre n’est ce pas? Du moins Rebrab sera vu différemment tu ne crois pas?

      10
      12
        ZORO
        27 mai 2019 - 13 h 54 min

        Tu as raison Zaatar ,mais l argent demeure sale et a defaut de le blanchir c est son proprietaire qui doit etre lessivé.

        10
        10
    Le "POVRE", l'Algérie ne lui réussit pas?
    26 mai 2019 - 10 h 28 min

    Première fortune Algérienne et Nord Africaine, 6 ème fortune d’Afrique, l’honneur de paraître dans la fameuse revue Forbe chaque année, ayant fait fortune grâce aux monopoles et aux subventions sur l’huile, le sucre et les ronds de bétons. Mr Rebrab veut l’économie de marché dans le pays mais il veut garder le monopole sur ses activités. De plus il aurit voulu mettre la main sur 2 secteurs stratégiques: 1/ le port de Djen Djen 2/ le secteur hydrique à travers Evcon. On sait tout qu’il a été le premier a avoir profité de l’appui de l’Etat profond, de certains Généraux pour s’enrichir sinon il n’aurait jamais pu, il serait intéressant de connaître qui sont les autres acteurs capitalistiques du groupe. Il serait intéressant de savoir comment il est arrivé à investir à l’étranger sachant que les banques demandent toujours des garanties et des cautions sérieuses pour financer des investissements? Mr Rebrab fait parti du système et d’un sous clan du même système que cela plaise ou pas c’est une vérité. Sous le prétexte qu’il emploie 18000 employés (encore heureux avec ce qu’il a bénéficié comme subventions, financements, facilités,…) on devrait le ménager? Il sait aussi jouer de la fibre régionaliste pour défendre sa cause, c’est un populiste de première aussi. NON, je ne pleure pas sur le sort de Mr Rebrab, il est un des Algériens le plus heureux de notre pays. je n’ai aucune empathie sur son sort. Il fait parti aussi du système véreux MAIS certes pas du clan de Bouteflika mais d’un autre que l’on devine tous. Qui parle de HADJ GHERMOUL, militant des droits de l’homme, père de 2 enfants, un pionnier du Hirak emprisonné pour avoir dénoncer le 5ème mandats? Qui pleurent sur le journaliste qui est mort en prison dans l’indifférence? Qui pleure sur les malheureux blogueurs, journalistes incarcérées en prisons pour délits d’opinions? Qui pleure sur « la veuve et l’orphelin » qui n’arrive même pas à survivre? Alors NON, le « POVRE » Mr Rebrab, l’oligarque qui veut nous la jouer Cosette persécute par le système n’est pas blanc comme neige, il est comme les autres mais en plus intelligent !!! Il a un appétit sans fin, prédateur qui veut juste amasser plus de fortune sans avoir une vraie stratégie économique mais utiliser les failles d’un système corrompu, défaillant avec l’appui de parrains en détournant les richesses du pays. Alors arrêter par tropisme régionaliste, opportuniste, claniste, clientèliste d’avoir des empathies à géométrie variable très selectives.

    92
    51
      Massinissa
      26 mai 2019 - 10 h 53 min

      @ LE POVRE
      Arrêtez de mélangez tout , est ce que c’est le moment de procéder au jugement des qui que ce soit ? la réponse est dans ton commentaire pleins de contradictions

      76
      73
    karimdz
    26 mai 2019 - 10 h 25 min

    Les voyous en col blanc se déclarent toujours innocents, c’est pas nouveau, mais ils ne diront jamais qu’ils se sont enrichis grâce au système.

    Le problème ne se situe pas au niveau de la transparence du patrimoine rebrab, mais sur le favoritisme qu’a bénéficié rebrab pour devenir riche, sans compter le peu de scrupules de ce voyou qui n a pas hésité notamment en important de l’ acier irradié d’ukraine.

    Sa richesse a été mal acquise, et il doit payer.

    116
    132
      Massinissa
      26 mai 2019 - 11 h 01 min

      @ Karimdz,
      ca se voit que vous ne savez pas la vraie signification du mot « voyou» pour traiter un industriel qui fait :
      1 entrer des devises pour l’Algérie
      2 créer de l’emploi directs (plus de 20 mile emploi direct .
      si c’est ca un voyou , que dieu protège tout les voyous ….
      ce n’est pas de ta faute à Monsieur KARIM , tu es une victime du système éducatif Algérien qui a fait de toi tu mélanges les serviettes et le torchons, et tu ne distingues pas de bon grain de l’ivraie .
      donc résultat des courses je te plains .
      à bons entendeurs SALUT

      115
      104
        Anonyme
        26 mai 2019 - 13 h 13 min

        Qu’est ce t’as ramassé comme pouces en bas, ça t’apprendra à te frotter à karimdz

        70
        79
        karimdz
        26 mai 2019 - 20 h 16 min

        Parlez moi plutot des devises qu il a fait sortir du pays pour agrandir l empire familial rebrab.

        Les freres kouninef, hadad, ould yahia ont aussi créé des dizaines de milliers d emplois avec une partie de l argent sale, histoire de le blanchir…

        Tout ce que ces voyous ont investi, et leurs avoirs doivent revenir à l Etat algérien.

        26
        15
    Anonyme
    26 mai 2019 - 10 h 04 min

    au début c était un comptable lancer dans le business pour le compte de toufik son protecteur son financier et fournisseurs d accès

    61
    87
      Anonymeplus
      26 mai 2019 - 23 h 17 min

      Une petite rectification :
      C’est juste un aide comptable qui a consentit non pas 10% mais 20% pour tout ceux qui l’ont protégé.
      Cevital, liberté, hyundai, tout métaux j’en passe et des meilleurs ont été créé comme pompe à fric à vous savez qui moyennant l’ouverture des 48 wilayas à l’aide comptable dont le niveau de management frôle dangeureusement avec le zéro, d’ailleurs sans les corrompu qui l’ont soutenus, il serait encore cet aide comptable dans un cabinet comptable, ni plus ni moins.

      4
      14
    Anonyme
    26 mai 2019 - 9 h 28 min

    @El Pueblo 26 mai 2019 – 8 h 28 min,Rebrab est innocent et tu le sais.Il est victime de la justice du téléphone qui terrorise tous ceux qui ne se mettent pas au garde-à-vous devant l’homme fort du moment.

    89
    59
      Toz
      26 mai 2019 - 13 h 44 min

      …Il est loin d’être blanc comme neige cependant sa place n’est pas en prison, il est présumé innocent mais la justice doit faire son travail et la défense le sein avec les arguments de charges et décharges. Point!

      28
      14
      El pueblo
      27 mai 2019 - 1 h 50 min

      @Anonyme
      26 mai 2019 – 9 h 28 min

      Oui je suis avec l’homme fort du moment il a mis toute cette pourriture au cachot chose qu’on ne pouvait imaginer il y a quelques mois
      Aux suivants et vive Gaid salah et l’ANP

      3
      11
    Anonyme
    26 mai 2019 - 9 h 26 min

    UN BOUC ÉMISSAIRE.

    36
    46
    Abdelrahmane
    26 mai 2019 - 9 h 16 min

    galek libérez rabrab, l’homme d’affaires, le capitaine d’industrie qui s’est fait une fortune de 4 milliards de $ en moins de 30 ans, par l’exemption et l’évasion fiscale, la protection politique et sécuritaire, le monopole du privé et les prets bancaires indus et non-garantis, alors que des hommes d’affaires honnêtes et industrieux comme la famille hamoud boualem qui activent depuis 140 ans en Algérie et à l’étranger n’a pas encore amassé 1 milliard de $.
    Plutot gardez rabrab en prison et laissez la justice faire son travail.

    61
    74
    El pueblo
    26 mai 2019 - 8 h 26 min

    Ah oui meskine lui est blanc comme neige: c’est un saint
    Il est bien là où il est à moins qu’il ne soit ailleurs

    57
    74
      Massinissa
      26 mai 2019 - 9 h 06 min

      REBRAB est un INDUSTRIEL et createur de richesse et d’emploi en Algerie,
      combien d’emploi a t’il créée ? plus de 20 mille emplois directs
      le deuxième qui fait entrer la devise en Algérie après Sonatrach .
      donc de grace , que GAID Salah arrête sa justice de clanisme et de règlement de compte .
      pourquoi il n’a pas arrêté TLIBA le grand corrompu ? , parce qu’il a un lien de parenté avec lui ….
      dans un pays qui se respecte , REBRAB aurait des prix et des récompenses pour les services qu’il a rendu pour son pays .
      à bons entendeurs Salut

      118
      61
    SaidZ
    26 mai 2019 - 8 h 11 min

    Libérez l’Algérie, libérez Rebrab et laissons la justice faire son travail son téléphone sans pression sans aucune liste prédéfinie. Que les coupables soient jugés selon les lois de la république dans toute la transparence possible.

    85
    51
      El pueblo
      26 mai 2019 - 8 h 28 min

      @SaidZ
      26 mai 2019 – 8 h 11 min

      et pourquoi libérer ton rebrab?
      Est il au dessus de la loi?

      56
      86
        Massinissa
        26 mai 2019 - 9 h 21 min

        @ EL Pueblo,
        non REBRAB est justiciable comme tout être humain, mais pas avec la justice des FANTOCHES et de téléphones .
        qui jugera qui ? qui demandera des comptes à qui ?
        il nous faut un Président Légitime, élu démocratiquement par le peuple et un gouvernement Légitime pour passer à la justice .

        88
        38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.