Les citoyens plus vigilants que jamais : les nervis du FIS chassés du hirak

FIS irruption
Tentative d'intrusion ratée pour les résidus du FIS. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Un groupe de salafistes a fait irruption dans la marche populaire de ce dernier vendredi de Ramadhan à Alger mais a vite été hué, puis chassé par de nombreux manifestants qui n’ont pas accepté cette intrusion incongrue mais, heureusement, sans aucune violence.

Ces islamistes extrémistes seraient passés inaperçus s’ils n’avaient pas tenté d’imposer leur discours à la grande foule, en scandant à tue-tête, comme le montre une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, des slogans chers à l’ex-FIS et d’autres appelant ouvertement à l’instauration d’un Etat théocratique en Algérie : «Dawla islamiya bla ma n’votiw ! » (Nous voulons un Etat islamique sans vote !) ou encore «Djazaïr horra islamiya !» (Algérie, libre et islamique), en réponse au fameux slogan : «Djazaïr horra democratiya !», et en brandissant des bannières islamistes et une banderole sur laquelle était écrit «Un Etat civil, ce n’est ni un Etat militaire ni un Etat laïc».

Silencieux depuis le début des manifestations, les islamistes radicaux ont fait leur entrée depuis seulement quelques semaines, galvanisés certainement par leur premier grand rassemblement aux funérailles du fondateur du FIS, Abassi Madani, le 28 avril dernier à Belouizdad (ex-Belcourt), leur fief traditionnel, le premier depuis plus de vingt-sept ans.

Ce jour-là, les partisans du parti dissous ont repris en chœur leurs vieux refrains des années 1990. Ils ont, ensuite, essayé à maintes reprises d’infiltrer les marches à Alger et dans certaines villes de l’arrière-pays mais sans succès. Ses anciens dirigeants autorisés à activer – contrairement à Ali Benhadj –, tels que Kamel Guemmazi ou Abdelkader Boukhemkhem, sont plusieurs fois apparus dans de petits carrés de militants islamistes mais, à l’évidence, leur mobilisation semblait tellement dérisoire devant le déferlement humain qu’il faudrait plutôt parler d’un épiphénomène, comme le sont les gesticulations d’autres minorités idéologiques.

Il reste maintenant à savoir si cette présence pitoyable reflète véritablement une tendance lourde dans la société ou alors un premier test avant le grand assaut. L’avenir proche nous le dira.

R. M.

Comment (44)

    Anonyme
    3 juin 2019 - 1 h 44 min

    Croyez en dieu…
    Mais ne croyez pas aux
    hommes…
    Qui parlent de dieu.

    Croire, ou ne pas croire, relève de la liberté de conscience.

    Les hommes, qui parlent de dieu, n’ont aucune humanité.
    Démonstration, cela ce vérifie et ce mesure, aux nombreux millions de morts, laisser par la triste histoire des religions. C’est sans commune mesure. Dans l’histoire de l’humanité.

    La religion, c’est un double volet. Le premier volet, une Sainte histoire, Dieu, le Prophète, et le Coran.

    Le second volet, son histoire profane.
    L’ ignorance, des hommes sans humanités, capables du pire pour s’accaparer du pouvoir.

    Lorsque la philosophie, parle et débat de la religion, le religieux cri, guerre à la philosophie. Ce à quoi, la philosophie répond, guerre à la guerre.

    L’homme est le seul animal, qui Pense… Ne pas être un animal…

    Rendons justice à l’Algérie.
    Vive l’Algérie.

    Syphax de Siga
    2 juin 2019 - 23 h 18 min

    Durant toutes les manifestations à Oran, il y avait certes des barbus, éparpillés, mais aucun d’eux ne vociférait des slogans fissistes. Au contraire ils criaient à l’unisson avec les autres plein de « yetnah7aou ga3. Qui a voulu nous faire peur avec ces bourourous de la photo de cet article ?

    Hizb-Algerie
    2 juin 2019 - 18 h 45 min

    Et si tous les pays du monde se réunissent et détectent à partir de l’espace une île vraiment vierge ou une contrée de désert et se donnent comme objectif de réunir tous les islamistes et rétrogrades d’autres religions dans le monde et les emmener vivre dans ces contrées en leur donnant une à deux années de vivre, des chameaux, des chevaux et tout ce qu’a eu NOE après le déluge, c’est-à-dire un couple de chaque espèce animale? Les laisser pratiquer leurs dogmes et leurs lois religieuses rétrogrades, comme ça ils vivront aux siècles de Moïse, de Jésus et de Mohamed, ils ne dérangeront pas le monde et personne ne les dérangera aussi. Pas de voitures, pas de bateaux, pas d’avions et pas de machines modernes, ni pétrole, ni aucune énergie moderne et le monde leur souhaitera longue vie. Je suis certain que beaucoup vont demander de l’asile politique qu’aucun pays ne leur accorderait.

    icialG
    2 juin 2019 - 18 h 22 min

    PEUT ÊTRE QUE LA CONCORDANCE CIVIL N EST PLUS EN VIGUEUR IL Y A DES BLESSURES QUI NE SONT PAS ENCORE CICATRISES,,,, ALORS QU ILS AILLENT SE RASER

      Djamel
      10 juin 2019 - 12 h 19 min

      @ IcialG
      2 juin 2019 – 18 h 22 min
      La concorde n’est applicable que pour le peuple cher ami,
      ou la justice n’a pas été rendu et doivent non seulement supporter leur arrogance des ces gueules de monstres et en plus, l’état a mit à leur disposition tous les médias lourds gracieusement pour endoctriner le peuple avec leur idéologie barbare,
      finalement, nous vivons ce que nous avons combattu pendant plus de dix ans, il n’y qu’a regardé le rue ou la télévision pour s’apercevoir des dégâts.
      Eux n’attendent que le moment propice pour lancer leur ultime combat pour avoir les pleins pouvoirs.

    Voilà pourquoi je suis contre la Constituante.
    2 juin 2019 - 17 h 52 min

    Un point de vue avec le retour des FISistes dans la rue lors des manifestations.

    Je reste persuadé que c’est le pouvoir and Co qui les a envoyé en service commandé comme épouvantail et pour nous faire peur. Mais quand même il faut rester vigilent. J’espère qu’avec la démonstration qu’ils nous ont faite, on va enfin comprendre pourquoi je m’éreinte et m’époumone à avertir ceux qui veulent aller à la Constituante et qui refuse d’opter sagement pour un vote par voie référendaire d’une nouvelle Constitution, si nouvelle Constitution il y a. Mais je crois que malheureusement chez certains la Constituante est devenue à la mode. Chacun d’eux ne mesure pas le danger de cette option qui risque de nous faire perdre du temps par des palabres sans fins ! Bref chacun ses idées, c’est la démocratie, mais c’est après qu’on va évaluer… les dégâts.

    NB : je conseille aux algériens de bien réfléchir avant de s’engouffrer dans l’assemblée Constituante que certains exigent dans le but, entre autre, d’écrire une nouvelle Constitution ! Si on part de l’article 7 de l’actuelle Constitution qui donne le pouvoir constituant au peuple, il suffit de revoir certains articles en fonction des revendication du hirak (bannir son caractère hyperprésidentiel, garantir d’une manière précise la séparation des pouvoirs, consacrer la liberté de réunion, d’opinion, de culte, de conscience , la liberté syndicale et d ‘association, la liberté de la presse etc… en prévoyant des sanctions judiciaires ou des poursuites judiciaires envers ceux qui refusent d’appliquer la loi. Une fois cette nouvelle Constitution revue et corrigée par des représentants élus de la société civile, des associations et des corporations (encadrés par un ou deux Constitutionnaliste), il ne reste plus qu’à la soumettre au peuple par voie référendaire car le vote est un des instrument du pouvoir constituant du peuple. La Constituante va demander trop de temps, c’est évident, avec le risque des débats sans fin, interminables et houleux vu la société algérienne avec ses clivages religieux, culturels, identitaires, idéologiques, linguistiques. Attention à la Constituante avec ce qu’on a vu lors la rue le Vendredi 31 mai avec les barbus excités et provocants avec leur barbe fleurie au henné de la Mecque, aux yeux maquillés de khol. Le FIS n’est pas mort ,loin de là .

    2
    1
    Anonyme
    2 juin 2019 - 16 h 39 min

    N’omettez pas de signaler aussi que le bon peuple, a chassé également les nervis du MAK et du RPK dans plusieurs wilayas notamment Ghardaïa, Tlemcen, Al bayadh, Annaba Batna, Tebessa, el oued.
    La peste et le choléra sauf que l’un des deux fléaux, aussi fourbe et nocifs l’un que l’autr n’arbore pas ostensiblement un torchon à la palace de notre emblème national

    3
    4
    Kahina-DZ
    2 juin 2019 - 12 h 53 min

    Les DAECH des années 90 n’attendent qu’une opportunité pour s’accaparer de la révolution du peuple.
    L’ISLAM a combattu les pratiques obscurantistes.
    L’islam a voulu sortir l’être humain des ténèbres vers la lumière. De nos jours, les charlatans de la religion nous imposent le sens inverse.Ils nous proposent une plongée vers les ténèbres moyenâgeux…
    Ça ne passera plus…FAKOU.

    18
    1
    Djamel
    2 juin 2019 - 10 h 20 min

    Vous etes vraiment naifs d’etre si sure que ce sont du FIS et puis la societé algérienne est musulmane donc vous etes des etrangers.

    5
    20
      Anonyme
      2 juin 2019 - 12 h 46 min

      [email protected]

      OUI, AVANT, la venue des vampires en barbe, l’Algérie pratiquait l’islam…Actuellement, le système patriarcale des wahhabo-Sataniques est devenue la religions de référence.
      STOP à la charlatanisation religieuse de l’Algérie.

      22
      2
    SaidZ
    2 juin 2019 - 4 h 03 min

    et si c’était une manœuvre de la 3issaba pour nous faire peur!?

    18
    9
    Dartagnan!
    1 juin 2019 - 23 h 05 min

    CHEH FIHOUM! CES SANGUINAIRES ASSOIFFÉS DE SANG, COMME DES VAMPIRES, DE LEURS SOI-DISANT FRÈRES ALGÉRIENS, NOTAMMENT, LES PLUS PAUVRES, LES PLUS VULNÉRABLES ET LES PLUS DÉMUNIS DE NOS CONCITOYENS, CEUX QUI NE POUVAIENT PRÉTENDRE A LA PROTECTION DES MURAILLES DU CLUB DES PINS.
    CES BARBUS HORRIBLES DEVRAIENT ALLER SE TERRER ET SE CACHER DE HONTE POUR TOUTES LES INFAMIES COMMISES A L’ENDROIT DES ALGÉRIENS ET DE LEURS FAMILLES AINSI QUE DES ENFANTS INNOCENTS.
    OUI, ILS DEVRAIENT SE CACHER AU LIEU DE LISSER LEURS BARBES ET DE BOMBER LE TORSE EN PLEIN RUE ET EN PUBLIQUE, COMME SI DE RIEN N’ÉTAIT ET QUE LA DÉCENNIE NOIRE, OU ROUGE DU SANG DES INNOCENTS, N’AURAIT JAMAIS EXISTÉ PAR LEURS FAITS.

    73
    1
    Anonimaoui
    1 juin 2019 - 22 h 29 min

    Ces résidus de la secte criminelle dénommée fis s’ils apparaissent maintenant ce n’est pas une coïncidence. Le système Bouteflika toujours en place les a utilisés depuis 1999 pour dire aux Algériens soit la bande à Saïd soit on lâche contre vous cette horde sauvage et rétrograde.
    Donc les apparitions furtives de ces chacals sont programmées par ceux qui veulent faire cesser le mouvement populaire pour se maintenir au pouvoir. Ni plus ni moins.

    52
    19
      naaja
      2 juin 2019 - 13 h 08 min

      vous voulez nous faire croire que les algeriens sont des saints ? nous avons beaucoup de traitres du genre  » chirac president  » vous vous rappeler boutef nous a rendu un peuple respectable et un bon president qui a su malgre toutes les tentatives d’assassinats dribler avec la mafia qui existait avant son arrivee . son patriotisme n’est pas a prouver il est connu a trvers le monde .

      3
      8
    Nasser
    1 juin 2019 - 19 h 00 min

    « plus vigilants » vis à vis du FIS, des islamistes, des frères musulmans?
    Détrompez-vous !
    La majorité des algériens ont les mêmes pensées, les mêmes comportements, les mêmes attitudes envers les femmes, les mêmes travers!
    La différence entre eux et nous c’est la barbe et le kamis!
    Le Peuple? Nos gouvernants actuels et passés savent quel peuple ils gouvernent…….80% des algériens sont inconscients ou ignares mêmes s’ils ont des diplômes universitaires!
    L’idéologie salafo-daechiste, dans la perception de la religion, n’est pas exclusive à ces hordes aux accoutrements particuliers.
    Elle est insidieusement enracinée dans presque toutes les couches sociales musulmanes ! On trouvera toujours des altérations enfouies d’un «tourath» équivoque qui fige l’esprit des musulmans depuis 14 siècles.
    Les algériens ont donc les gouvernants qu’ils méritent!
    Si le FIS présente, aujourd’hui, comme candidat à la présidentielle Belhadj ou Ferkous, (ou seulement leurs photos) ils l’emporteront !! C’est la triste vérité, mais notre peuple est ainsi!

    15
    131
      chelabi
      2 juin 2019 - 0 h 51 min

      Évidemment, toi tu fais partie des 20% qui sont conscients et instruits.
      Hacha Essamaiine, tu es la serpillière sur laquelle Gaid Salah s’essuie les rangers avant de lire ses discours à la noix.
      Wallahi , je traquerai toutes tes bêtises jusqu’à ce que l’envie de passer des posts serviles te passe.
      Pour moi tu es le client parfait (…).

      15
      8
        Argentroi
        3 juin 2019 - 1 h 41 min

        Chelabi, mais pourquoi tu en as contre Nasser du moment qu’il proclame tout haut ce que tu caches tout bas : la victoire incontestable du FIS ! Arrête donc de t’effaroucher en se la jouant défenseur du peuple et des opprimés. Où as-tu déniché de la servilité dans le post de Nasser ? Si je comprends bien, pour toi celui qui s’en prend aux islamistes, au FIS en particulier, comme le fait Nasser, il doit alors subir tes foudres. Et tu nies encore que tu n’es pas un islamiste ! Mais tu l’es jusqu’à l’os quand on note ta véhémence et ton style grossier dès qu’on touche à tes amours éternelles. Tu veux nous rééditer la terreur des années 90 ou quoi ? C’est donc toi l’épouvantail qui va jeter les algériens dans les bras de Gaïd Salah. En effet, les états-majors islamistes d’ici et surtout d’ailleurs sont devant un dilemme : si on laisse libre l’expression politique en Algérie, on aura certainement une évolution politique défavorable et on sera vite dépassé, submergé et si on intervient dans le débat politique en cette période de reflux, d’asséchement financier et de décomposition, on ne sera qu’un repoussoir dont l’effet renforcera sûrement les militaires. Chelabi a trouvé la solution : faisons-nous donc passer pour des démocrates tout en œuvrant pour la cause islamiste. Nasser, que tu n’aimes pas tant, te dira tu es incapable d’avoir cette idée, c’est sûrement une officine de renseignements qui t’a soufflée ! Je te suggère de lui répliquer que tu fais partie, toi aussi, des 20% d’algériens qui ne sont ni inconscients ni ignares et qui connait toutes les entourloupettes du MOSSAD, la CIA, le DRS, le FSB, le SDECE, le MI16 et tout et tout !

    ANONYME 1
    1 juin 2019 - 18 h 48 min

    Ces anciens du FIS chassez les d’où qu’ils viennent et où qu’ils soient.

    Ils sont les ennemis du pays et de la religion.

    51
    4
    Anonyme
    1 juin 2019 - 18 h 10 min

    Nos pseudo-partis démocrates ont bien voulu:
    – Appliquer l’article 102 de la Constitution tout en bafouant les articles restants
    – faire appliquer des avis et propositions anti-constitutionnelles
    – Une «Djazaïr horra democratiya !»..sans vote
    – refusés les élections prévus par la Constitution

    9
    49
    LOUCIF
    1 juin 2019 - 17 h 48 min

    Les islamistes fondamentalistes comme les nôtres (frères musulmans, Mokristes, FISistes and Co) devraient plutôt montrer leurs forces, leur barbe,leur gueules, leurs bras et leurs mollets à Netanyahou , aux juifs sionistes (pas le juifs progressistes anti politique du gouvernement israélien car il en existe) poursauver Jérusalem devenue capitale d’Israêl et El Qods humiliée plutôt que de déstabiliser leur propre pays ou l’Algérie ! Ya les FISistes et les Mokristes, même si c’est Gaid qui vous envoie pour déstabiliser le hirak , on vous prévient vous ne le vaincrez jamais ! On n’est plus dans les années 80 et 90. Le hirak a démontré depuis le 22 février qu’on est tous des ALGÉRIENS ,c’est çà notre nationalité, et aussi que le peuple algérien est désormais uni qu’il soit musulman, croyant, athée, chrétien, arabe, kabyle, mozabite,targui,chaoui . On est tous unis à vie, on est tous des frères, des citoyens d’un même pays, on respecte et on tolère l’autre dans une vraie république digne de ce nom qu’on construira quoi qu’il en coûte. Allez au diable si vous refusez de le comprendre et si vous croyez que l’Algérie est né en 632 seulement alors qu’elle porte en elle des millénaires d’histoire pas seulement celle de la conquête arabo-musulmane qui n’a d’empreintes que depuis seulement 13 siècles.

    On a remarqué aussi que certains … font des vidéos sur Internet pour dire aux Imazighen algériens de ne pas monter leur drapeau car c’est un acte , un risque de division du hirak. Ceci qui est complétement faux puisque le hirak porte sans problème et le drapeau national et le drapeau berbère côté à côte durant toutes les marches sans aucun problème ! Si c’est Gaid Salah qui vous envoie pour nous déstabiliser dîtes lui qu’il perd son temps ! Avis aux amateurs !

    54
    14
      AMMI ROUCHE
      1 juin 2019 - 20 h 58 min

      Certainement que les tenants du pouvoir actuellement surtout ce nouveau patron des services qui paraissait regretter d’avoir contribué à l’élimination de cette racaille de l’histoire, ces rats qui n’apparaissent que la nuit pour aller à la mosquée recevoir les nouveaux ordres de leurs commanditaires en Algerie et de l’étranger. Qu’ils sachent que le peuple épris de liberté les a combattus avec leur Armée populaire et le fera des dizaines de fois s’il le faudra. La reine Dihya, Aksil et des milliers d’algeriens epris de liberté dans tous les domaines n’ont jamais accepté ces mercenaires du désert arabique et les descendants de cette reine et rois berbères leur feront connaître de nouveau un enfer s’il le faudra. Que celui qui veut vivre dans le 7eme siècle prenne sa tente et prenne la direction du désert d’Arabie s’il veut vivre dans le moyen age

      93
      4
    Chaoui Ou Zien
    1 juin 2019 - 17 h 26 min

    Il faut etre mefiant avec ces opportunistes toujours tapis dans l’ombre mais pres a agir. Ils ont detourne a leur profit un cri du coeur spontane de la population en 1988 et ils essaient de nous remettre ca en 2019. Il faut les chasser de ces manifestations comme il l’a ete fait pour bougerra soltani a Paris. La vigilence doit etre de mise.

    108
    5
    Vroum Vroum 😤..
    1 juin 2019 - 16 h 57 min

    L’Algérie pays à grande majorité Musulmane , normalement y’a rien à rajouter…et bien non , la Secte Wahabite Frères Musulman Fis , dit que non !.. et en plus ils veulent une Doula Islamya , C’est quoi une Doula Islamya ??.. et bien tout est islamique , la Marie , Le Commissariat , les Ministères , L ‘ANP , Boulangerie , Laiteries les voitures ..Tout islamique voilà, cherchez pas à comprendre … Et aussi changer tout le Peuple Algérien qui n’a rien de Musulman selon la Secte Wahabite Frères Musulman Fis….Cette Secte qui se dit le Groupe Sauvé qui ira au Paradis et tout Musulman refusant leur croyance Antropomorphiste est Mécréant ou Appostat et ira en Enfer…C’est veridique cette croyance Wahabites.. .Voila pourquoi ces Vermines veulent une Doula Islamya , car pour Eux on est de faux musulmans , Appostat tant qu’on rejettent leur Wahabisme … C’est Eux les Vrais Musulmans , et le Peuple Algérien des mécréants dirigé par un État Mécréant . .C’est ça la Croyance Wahabite dit Salafistes ou Frères Musulman Wahabites . .Comme Daesh Al nosra Terrorisme , Kamis crâne rasé , longue Barbe sans moustache et Nikab Noir pour leur femmes ..La Secte Wahabite Antropomorphiste extrémiste et Takfirisme Frères dit Musulman..ou Frères Musulmans dit Salafistes !!!.

    54
    4
      Malik
      1 juin 2019 - 18 h 43 min

      Il est inévitable que nos différences idéologique vont apparaître surtout si on doit élaborer une nouvelle constitution. Notre pays est différent sur beaucoup de choses notamment sur le point de vue religieux. Un pays de laïc ne conviendrait pas à beaucoup de nos concitoyens comme un pays théocratique aussi. Le génie algerien serait de trouver une formule de vivre ensemble autant pour les plus religieux que pour les plus laïcs sans copier les systèmes à la française ou à la moyenne orientale. Il ne faut pas retomber dans les travers de un pouvoir qui impose son modèle à un autre. Nous avocar c est cela qui nourrit les extremismes et les communautarisme ! Regardez en France ce qui se passe avec la communauté musulmanes qui stigmatiser rejeter se renferme dans un communautarisme

      3
      2
    ARARGIT
    1 juin 2019 - 16 h 17 min

    Comme en 1988; ils profitent de l’occasion pour endoctriner les jeunes avec leur slogans tant qu’il y aura les vrais patriotes ceux qui souhaitent un état islamique doivent faire profil bas

    63
    4
    Syphax
    1 juin 2019 - 15 h 35 min

    Il faut exporter les algeriens au quatre coins du monde .

    9
    4
    Gord
    1 juin 2019 - 15 h 05 min

    Après la période de « qui tue qui », le pays traverse une nouvelle période de  » qui manipule qui ». Rien n’est clair dans cette situation. Tous ces emprisonnements de façade des principales têtes du système ne sont en réalité que des mises en scène théâtrales pour gagner du temps en attendant l’émergence du système d’un nouveau sauveur, qui à l’instar jadis de Bouteflika décrétera la réconciliation nationale et tout rentrera de nouveau dans l’ordre. Djeich oua chaab khawa khawa.

    8
    16
    HOUMTY
    1 juin 2019 - 14 h 56 min

    SALAM KHAWA…. Anonyme 13h20.. Arrête de psychoter l’ami ! Que ces assasins s’incruste dans les manifs c’est une réalité avérer ! Par contre ils le font d’une façon astucieuse et perfide vu leurs parcours joncher de cadavres et leurs historique morbide ! Donc cher Mr l’Anonyme pour moi lors de la decennies noir vous deviez vous trouvé a ZERALDA ou a l’etranger !!!!! Qu’ALLAH nous protége de ces ASSASSINS SANGUINAIRE et qu’il fasse qu’ils aillent TOUS BRULÉ EN ENFER car c’est la seul place qu’ils méritent… T’AHIYA EL DJAZAÏR , VIVE L’ A.N.P et VIVE GAID Salah et n’oublié pas L’djaïch cha3b khawa khawa..

    113
    10
    Anonyme
    1 juin 2019 - 14 h 44 min

    Plus opportunistes que ces cocos, tu meures ! Toujours prêts à squatter les acquis des autres, les luttes des autres ! les luttes qu’ils ne mèneront jamais comme celle d’octobre 88 ou l’actuel Hirak qu’ils n’auront jamais le courage de mener et qu’ils essaient coûte que coûte d’infiltrer depuis un mois !
    Tiens, maintenant ils se drapent dans le drapeau national , qu’ils avaient décrété HARAM en 1990 , le drapeau des Chouhadas à qui ils avaient dénié le statut de Chouhada, drapeau des Moudjahidine à qui ils avaient dénié le statut de Moudjahidine. Hypocrites ! Vous ne passerez pas ! Mais le peuple doit rester vigilant !

    78
    4
    Anonyme
    1 juin 2019 - 13 h 20 min

    Qu’est ce qui prouve que ce sont des « nervis du FIs » e pas de nervis du pouvoir introduits par ce dernnier dans une tentative de casser le hirak ? Puis hier, je n’avais rien vu de tel dans la manif

    17
    77
    Anonyme
    1 juin 2019 - 11 h 55 min

    Les algériens doivent rester vigilants, après tant d efforts personne n a le droit de leur voler leur belle révolution l et surtout pas ces traîtres vendus aux saoudiens …
    Dès que je vois ce genre de faciès je fais des cauchemars….n ont ils pas fait assez de mal à leurs concitoyens ?
    S ils veulent vivre selon un certain modèle pourquoi ne s isolent ils comme les mormons ?

    55
    5
    Abou Stroff
    1 juin 2019 - 11 h 01 min

    « Il reste maintenant à savoir si cette présence pitoyable reflète véritablement une tendance lourde dans la société ou alors un premier test avant le grand assaut. L’avenir proche nous le dira. » conclut R. M..
    je pense que la tendance lourde s’alourdira tant que le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation (le monde ancien qui ne veut pas mourir) n’aura pas été déconstruit pour favoriser l’émergence d’un système basé sur la travail (le monde nouveau qui ne parvient pas encore à naitre).
    en effet, je l’ai dit et je le répète: il y a une convergence d’intérêts entre la marabunta qui nous gouverne (dont le parrain du moment fut, jusqu’à récemment, kouider el mali), c’est à dire un ramassis de rentiers-prédateurs qui prennent l’Algérie et les algériens pour leur propriété privée et la vermine islamiste.
    ainsi, la marabunta gère (en s’enrichissant) la rente grâce à sa privatisation des structures de l’Etat algérien tandis que la vermine récupère une partie de la rente grâce à son quasi-monopole sur le commerce formel et informel.
    en outre, la vermine couvre de son idéologie la rapine organisée qu’opère la marabunta sur la rente (n’est ce pas Dieu qui enrichit qui il veut, selon le « prêchi-prêcha » religieux?).
    en d’autres termes, la marabunta et la vermine ne sont que deux facettes d’une même chapelle. car, tous les algériens lambda remarquent que les dirigeants de la marabunta d’une part et les dirigeants de la vermine se ressemblent comme deux gouttes d’eau et s’entendent comme deux larrons en foire sur le dos des algériens lambda. ils s’enrichissent sans travailler, profitent et font profiter leurs proches des bienfaits de la rente et s’acoquinent souvent ensemble.
    moralité de l’histoire: toutes les télés qui font, d’une manière ou d’une autre, l’apologie de l’idéologie intégriste sont aux mains de pontes de la marabunta et servent, avant de servir la cause de la vermine islamiste, la cause de la marabunta en endormant les algériens lambda.
    PS1: reconnaissons, enfin, que celui qui a avancé que la religion était l’opium du peuple n’avait pas tort du tout. ainsi, pendant que les autres peuples se sont débarrassés du carcan religieux et planifient un « amarsissage » sur la planète Mars, les peuples musulmans continuent à s’interroger sur la longueur des jupes de femmes et sur la couleur halal de leur petites culottes.
    PS2: si « la critique de la religion est la condition préliminaire de toute critique » (K. Marx), alors la déconstruction du système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation qui nous avilit et nous réduit à des moins que rien doit aller de pair avec une critique radicale de la religion qui nous réduit à des croyants (des zombies) désarmés et incapable de se prendre en charge.

    39
    13
    Zaatar
    1 juin 2019 - 11 h 00 min

    Puree cette vermine ne meurt jamais, elle renaît toujours de ses cendres comme le phénix.

    49
    10
      le niveau
      1 juin 2019 - 13 h 41 min

      juste que le pouvoir fait tout pour demolir le hirak et le pays…ils font l’impossible

      18
      31
    Zombretto
    1 juin 2019 - 10 h 44 min

    Admirez un peu ces beaux-gosses sur la photo ! Mordez-moi ces profils hautement distingués et reflétant une intelligence exceptionnelle ! Ces belles barbes flottantes ! Ces sourcils froncés, toujours froncés, marque d’ouverture d’esprit, d’amour et d’indulgence pour son prochain ! Aaah, nous pouvons être fiers d’abriter de tels specimens en Algérie, sortis tout droit de cauchemars d’un autre âge.
    Salman Ruhdie l’a bien exprimé : un islamiste est quelqu’un qui est hanté nuit et jour par l’idée que quelqu’un, quelque part, ressent du plaisir.

    54
    10
    Excellente nouvelle
    1 juin 2019 - 10 h 35 min

    Merci AP, c’est une nouvelle qui nous arrive au bon moment où l’Algérie prend le virage pour atteindre la modernité, l’éducation nationale exempte de vieilleries et d’obscurantisme, le fis et sa mode d’hommes habillés en robes longues est du cinéma 🎥 enterré.

    44
    5
    Gregg papy boyington
    1 juin 2019 - 10 h 16 min

    NI MAFIA NI GIA
    NI LA PESTE NI LE CHOLÉRA

    102
    6
    Anonyme
    1 juin 2019 - 10 h 05 min

    Merci AP d avoir rapporte l evenement et encore bravo a tous ceux qui ont hues ou chasses ces khawana opportunistes des marches ils n ont pas le droit de ressortir leurd horreurs qu ils se taisent a jamais et profitent de leur rapine ils devraient avoir honte d avoir fait reculer ce pays Eux et ce pouvoir c est Kif Kif

    65
    6
      Djazaïri
      1 juin 2019 - 12 h 13 min

      C’est une bonne piqûre de rappel avant l’élaboration de la nouvelle constitution. Si on inscrit pas noir sur blanc la non utilisation de la religion à des fins politiques, on sera bon pour une autre décennie noire et encore 250000 morts…

      46
      3
    Anonyme
    1 juin 2019 - 9 h 42 min

    Merci AP d’avoir reporté cet évènement important alors que tous les médias nationales et internationales l’ont caché ou…. ne l’ont pas vue

    89
    4
    YALATIF YA STAR!
    1 juin 2019 - 9 h 32 min

    Voilà une bonne nouvelle réconfortante et qui honore le Mouvement populaire: chasser les islamistes extrémistes, en l’occurrence, ceux qui se réclament du salafisme, entre autres.
    Les algériens dans leur écrasante majorité devront tout faire pour éviter que la peste noire ne reviennent pour envahir nos rues et nos esprits.
    Leur éventuel retour est synonyme de la fin de tous les espoirs des marcheurs algériens de voir germer une nouvelle République algérienne démocratique, libre, juste et pourquoi pas laïque( pour que la menace des extrémistes religieux ne soit plus une sorte d’épée de Damoclès toujours au dessus de nos tètes et celles de nos enfants, filles et garçons.)

    107
    5
    HOUMTY
    1 juin 2019 - 9 h 27 min

    SALAM L’KHAWA….. Qu’ils aillent en enfer ces BOUCHER, ces tueur d’enfants ils osent s’exhiber et ouvrir leurs bouches ! ils n’ont pas le monopole de l’islam car l’islam est universel… C’est dans des prisons en plein desert qu’ils auraient du finir leurs minables existence.. Heureusement que les ALGERIENS ont une bonne mémoire et une maturité a toutes épreuve… Pour que vive L’ ALGERIE éternel… L’ ALGERIE millénaire et a mort les traîtres d’ou qu’ils viennent.. T’AHYA L’DJAZAÏR et VIVE notre glorieuse A.N.P
    SOYEZ VIGILANT et n’oublié pas L’DJEÏCH CHA3B KHAWA KHAWA

    125
    10
    ben
    1 juin 2019 - 9 h 12 min

    FIS =200000 morts et il doit dégager comme leFLN ET LE RND

    109
    7
    Blakel
    1 juin 2019 - 7 h 17 min

    Bravo à ceux qui ont chassé ces dangereux opportunistes qui obéissent à un agenda étranger, pour faire échouer le Hirak. Il ne faut jamais tourner le dos à ces islamistes, capables de mettre le pays à feu et à sang pour atteindre leurs objectifs

    118
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.