Les messages subliminaux de la France pour imposer ses pions en Algérie

Marc Saikali
Marc Saikali, directeur général de France 24. D. R.

Par Karim B. – La chaîne du Quai d’Orsay, France 24, redouble d’ingéniosité pour passer des messages subliminaux à l’endroit des téléspectateurs algériens, sur ses chaînes arabophone et francophone, en ces temps de remous et de grandes incertitudes.

Dernière manipulation en date, un reportage en apparence anodin sur une femme algérienne battante qui a su se frayer un chemin dans le difficile domaine du journalisme sportif. Le journal, inconnu du grand public jusqu’à la diffusion du reportage de la chaîne officielle française, a servi d’angle d’attaque pour un sujet détourné : le mouvement populaire.

Les journalistes de France 24 ont accompagné l’ancienne sportive algérienne qui les a conduits jusqu’au siège de l’association qui milite pour la sauvegarde de La Casbah, dont elle semble être membre. Jusque-là, rien d’anormal. Cependant, le sujet de la discussion était loin d’être consacré à l’ancienne ville historique d’Alger. Le reportage, insidieusement orienté, a donné la parole aux présents pour s’exprimer sur le hirak, tous les interviewés abondant évidemment dans le même sens. Puis, ce message glissé subrepticement par la voix d’un intervenant : «Nous voulons de nouvelles personnalités capables de conduire le changement réclamé par le peuple, à l’image de Karim Tabbou.»

Et nous voici arrivés à la finalité du reportage : suggérer des noms [par des Algériens] sans jamais paraître comme s’immisçant dans les affaires intérieures du pays. Car France 24 est une chaîne de télévision publique directement rattachée au ministère français des Affaires étrangères et, du coup, le dossier algérien doit être traité avec une immense précaution.

Ce n’est pas la première fois que ce média fait preuve de partialité dans la couverture des événements en Algérie, depuis le début des manifestations en février dernier. Ne sachant plus sur quel pied danser au début – l’Elysée semblait alors favorable au cinquième mandat, en tout cas, il ne s’y était pas opposé –, France 24 a, petit à petit, affiché sans trop se faire remarquer son penchant pour la radicalisation de la contestation populaire, au fur et à mesure que le chef d’état-major lançait des piques à l’adresse de l’ancienne puissance coloniale, accusée de vouloir faire durer la crise et infiltrer le mouvement à des fins de déstabilisation.

K. B.

Comment (77)

    naim
    10 juin 2019 - 23 h 14 min

    Il suffit d’examiner le nom du directeur de la chaîne France 24 ainsi que les couleurs qu’arbore son logo (bleu et blanc) pour se rendre compte que Tel-Aviv n’est pas loin.

    5
    1
    fennecdz
    10 juin 2019 - 20 h 22 min

    Si la France s impose en Algérie c’est a cause des généraux c’est d ailleurs eux le vrai problème en Algérie alors qu’ils. sont même pas à l origine de l indépendance du pays.

    5
    1
    Anonyme
    10 juin 2019 - 20 h 02 min

    S’il y aurait une « Contre Révolution », à l’Egyptienne, de Juillet 2013, en Egypte, du « Maréchal » A. Essissi
    Et un retour à la case de départ, en Algérie
    Que cherchait desesperement, énergiquement, et secrètement, l’état policier interventionniste français, Pour ses interets bas mercantiles, en Algérie
    (grand marché, et gros contrats pour les compagnies, et sociétés françaises, en Algérie, ……comme Total)
    Certains Médias, certaines chaines, certains journaux, de « Fake News », de faux experts,
    De faux spécialistes, et certains journalistes-plumitifs prendront une très grande responsabilité,
    De l’échec de la 1ère révolution citadine, civilisée, démocratique, et pacifique, en Algérie, depuis 1962
    La Prudence, la Réserve, et la Vigilance contre la subversion contre révolutionnaire secrète, et sournoise
    Qui prend diverses formes de diversions, de duperies, de supercheries, et de tromperies, sont de mise

    1
    1
    Nasser
    10 juin 2019 - 13 h 14 min

    SOUDAN :
    • Ils suppliaient leur Armée d’intervenir pour évincer le Président Omar El Bachir sous peine de la considérer comme complice du « système » !
    • Une fois fait, et sans laisser l’Armée poursuivre sa mission de transition démocratique, ils lui exigent de se retirer en laissant un vide dangereux et déstabilisant suite à des manipulations de masse !
     Il faut vraiment être inconscient et insensé pour s’aventurer sur cette voie !!

    22
    11
    Nasser
    10 juin 2019 - 12 h 36 min

    OBSERVONS !
    Le site « ALGERIE PART » de Abdou Semmar – en fuite malgré l’ISTN se « spécialise » dans l’attaque des Généraux de l’ANP comme son «ami» Hichem Aboud avec sa chaîne décriée Amel TV qui l’invite souvent ! (Comment il a pu créer une chaîne TV ? Voir la vidéo qui l’explique)
    Hichem ABOUD a changé de veste pour soutenir le 5ème mandat ! Celui-ci ayant a échoué, sa chaîne change d’objectif pour la charger d’attaquer les Généraux de l’Armée !
    (…)

    22
    15
      Djazaïri
      10 juin 2019 - 13 h 32 min

      @Nasser Parlons d’Algérie Part. Je ne sais pas qui les soutient et qui leur donne toutes les informations mais la 1ère question que je me pose c’est est-ce que c’est vrai? Semmar a parfois des preuves solides à tel point que les maires, walis, ministres, milliardaires attaqués portent rarement plainte. Pourquoi à votre avis?? Dire qu’il est contre l’armée est faux car le seul général attaqué ces derniers mois (Belkecir) n’est pas le plus vertueux. Aboud fait parler Semmar car il n’a pas de dossiers mais juste des confidences de certains militaires…

      17
      7
        Nasser
        10 juin 2019 - 15 h 51 min

        Faut pas croire ni à Aboud, ni à Semmar, ni à zitout, ni à Benouari, ni à Dhina….Ils ont un ami commun qui les sert bien: « Amir Dz » (il y a des preuves vidéo)

        14
        10
          Djazaïri
          10 juin 2019 - 16 h 51 min

          @Nasser Vous dîtes, faut pas croire Aboud, Semmar etc.. moi je vous réponds tout simplement que je suis prêt à croire le diable s’il le faut pouvu qu’il vienne à avec des preuves. Dans beaucoup de pays la justice agit souvent sur dénonciation. Parfois les honnêtes citoyens n’ont que la dénonciation anonyme pour signaler des abus car dans des pays comme le nôtre ils pourraient se retrouver en prison à la place de la personne accusée

          13
          2
      Anonyme
      13 juin 2019 - 3 h 04 min

      « …Hichem ABOUD a changé de veste pour soutenir le 5ème mandat ! Celui-ci ayant a échoué, sa chaîne change d’objectif… »
      Tiens ça me rappelle un certain général (Gaïd quelque chose) qui a soutenu lui aussi le 5e mandat, avant de tourner sa veste face à l’ampleur du Hirak..

        Nasser
        14 juin 2019 - 23 h 49 min

        Il n’a pas soutenu le 5ème mandat. Tu mens!
        Admettons!
        Aujourd’hui:
        – Nous on soutien Gaid-Salah pour avoir changé en soutenant les réformes que réclame le peuple. On le soutient pour avoir aidé à poursuivre en justice ceux que tu soutiens avec Aboud…
        – Toi et ton espèce soutient Hichem Aboud (ami de Zitout et Amir Dz), un traître, un vendu qui soutient le 5ème mandat (par sa TV Amel financée par Said Bouteflika) qui a échoué. La mission actuelle de cette télé (avec le site de Abdou Semmar) est l’attaque de l’Armée à travers son chef d’Etat-major le liquidateur de ces « entreprises mafieuses »!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.