Les démocrates adoptent leur «pacte» pour une véritable transition

Réunion courant
Les démocrates en réunion aujourd'hui au siège du RCD

Par Mounir Serraï Les partis et les personnalités appartenant au courant progressiste ont adopté aujourd’hui, lors de leur réunion au siège du RCD, un pacte pour «une véritable transition démocratique». «Nous, partis politiques, personnalités et représentants de la société civile qui militons pour la souveraineté populaire et l’alternative démocratique, réunis le 26 juin 2019 à Alger, saluons la mobilisation et la détermination du peuple algérien, plus que jamais décidé à imposer pacifiquement un changement radical du système autoritaire», ont-ils annoncé d’emblée, dénonçant dans ce sillage «le pouvoir qui multiplie les manœuvres dans l’unique espoir de mettre en échec cette déferlante citoyenne et d’empêcher toute alternative politique crédible pour un changement démocratique radical».

«Aujourd’hui, le pouvoir réel est assumé et exercé entièrement par l’état-major de l’armée. L’interdiction de l’emblème amazigh dans les manifestations publiques et la judiciarisation de l’action politique en sont les preuves supplémentaires», ont-ils ajouté tout en mettant en garde contre «de telles dérives qui visent à semer la division, la peur et la confusion».

Les forces progressistes qui œuvrent pour une alternative démocratique ont mis des préalables à la négociation, estimant qu’aucune transition démocratique n’est possible sans «la libération immédiate de tous les détenus politiques et d’opinion, la libération du champ politique et médiatique, l’arrêt immédiat des harcèlements judiciaires et des menaces contre les citoyens, les militants des partis politiques et de leurs organisations, du mouvement associatif, des syndicalistes, des militants des droits de l’Homme, des journalistes…, l’arrêt immédiat du bradage des richesses nationales et la récupération des biens spoliés».

Ces forces, composées, entre autres, des partis RCD, FFS, PLD, PT, PST, l’UCP, MDS, ont considéré la résolution de la crise passe par «l’organisation d’une période de transition qui réunit les moyens politiques pour l’expression d’une véritable souveraineté du peuple et l’édification d’un Etat de droit démocratique basé sur : l’indépendance de la justice, la séparation et l’équilibre des pouvoirs, la non-utilisation de la religion à et du patrimoine et des symboles de la nation à des fins politiques, l’égalité en droits entre les hommes et les femmes, la non-utilisation de la violence pour la conquête et l’exercice du pouvoir, le droit d’association et le droit d’organisation syndicale soumis au seul régime déclaratif, le droit de réunion, d’organisation et de manifestation, la garantie par l’Etat des droits sociaux et économiques fondamentaux des citoyens, la consécration des libertés individuelles et collectives, syndicales et le droit de grève, la souveraineté populaire sur les richesses naturelles de la nation, la consécration du rôle de l’Etat dans la conduite du développement national et la lutte contre les inégalités socio-économiques et la pauvreté et le respect de tous les pluralismes».

M. S.

Comment (26)

    Kad
    29 juin 2019 - 11 h 10 min

    Suffit-il de s’affubler du qualificatif « Démocrate » pour l’être? Assurément non, puisque les faits (j’allais dire les méfaits) anti- démocratiques de certains de ces partis sont encore tout chauds. En effet, chez ces soit disant ou pseudos démocrates, on en est encore au temps des coups d’état. Au moment ou tout les algériens, sans exclusif souhaitent bâtir une nouvelle république, cette fraction du peuple qui a vu toutes ses revendications exaucées, essaye de se singulariser et fait bande à part. A-t-on besoin, à ce moment précis, de se régionaliser en faisant fi d’éventuelles dangers qui menacent notre pays à tous. Ce Hirak bénit, s’il réussit à bâtir une démocratie telle que nous en rêvons tous, ce serait une réussite pour tout le peuple algérien. Mais quelle est votre frustration pour saborder un bien commun, cette attitude nihiliste est assurément contre productive pour notre pays. C’est dommage! pour ceux qui croient que leur petite personne est prépondérante.

    On dirait que Zorro ; Anonyme ; Blakel ...
    27 juin 2019 - 18 h 22 min

    … Zaatar et autre Mello ont fait une OPA sur AP.
    On ne retrouve que le ronronnement répétitif de leurs commentaires !

    2
    6
      MELLO
      30 juin 2019 - 14 h 18 min

      Si vous n’êtes pas fidèles a AP , ce n’est guère de leur faute. Du débat jaillit la lumière. Longue vie a AP.

    nasser
    27 juin 2019 - 15 h 26 min

    L’Algérie semble être le pays où une certaine presse, des partis et des personnalités usent et abusent jusqu’à l’inconscience, l’injure et la diffamation. Un chef de l’Etat légal suite à l’article 102 de la Constitution à qui l’on a attenté à l’honneur et à la dignité sans qu’il ne riposte ou que les auteurs ne soient inquiétés qui déclare solennellement: «C’est en concertation avec la classe politique et civile citoyenne que je me propose, en priorité et en urgence, de créer une institution nationale collégiale, souveraine dans ses décisions, à laquelle sera dévolue la mission de réunir les conditions nécessaires de préparation et d’organisation d’élections nationales honnêtes et transparentes»………. Après ça les manipulateurs et leurs soutiens veulent quoi? Le pouvoir, sans vote, par la force et la violence? Ils seront les 1er à perdre tout! L’Armée les mettra hors d’état de nuire! La liberté dont ils abusent aujourd’hui leur apparaîtra un paradis! Ils ne sont pas « anonyme »!

    3
    2
    ZORO
    27 juin 2019 - 14 h 39 min

    A L ANONYME QUI DISAIT ZORO=ZERO
    Moi je n aime pas le ZE de la forchita donc votre
    ZORO =ZERO devient
    ZORO=HERO (chasser le naturel il revient au galop sur Tornado😂😂
    SIGNEZORO…Z..

    7
    6
      MELLO
      30 juin 2019 - 14 h 56 min

      On recite bien les cours de Naima Salhi. Ce sont d’illogiques mathematiques .

    Elhadi
    27 juin 2019 - 11 h 17 min

    Arret du bradage et recuperation des biens spolies et pourquoi pas le peche originel….
    Nos braves democrates ne font que retropedaler quand ils ne nous declament pas de simples vues de l esprit

    2
    6
    Anonyme
    27 juin 2019 - 7 h 47 min

    Dans le document final de ce « pact » on y lit :
    « Aucune négociation et aucune transition démocratique ne sont possibles sans :
    • La libération immédiate de tous les détenus politiques et d’opinion
    • La libération du champ politique et médiatique.
    • L’arrêt immédiat des harcèlements judiciaires et des menaces contre les citoyens, les militants des partis politiques et de leurs organisations, du mouvement associatif, des syndicalistes, des militants de droits de l’Homme, des journalistes …
    • L’arrêt immédiat du bradage des richesses nationales et la récupération des biens spoliés. »
    Le peuple et le pays attendent une solution faisable et réaliste pour cette crise qui dure et qui coute. Une solution qui lui rende sa souveraineté et garantie ses choix.
    Poser des préalables non-mesurables et dont l’accomplissement ou pas est subjectif, dénote soit une incompétence. soit une arnaque.
    Je suis le seul arbitre qui décidera si ces conditions ont été atteintes ou pas. Cela bien sûr dépendra de ce que le « pouvoir » me glisse au-dessous de la table en termes de quotas, sièges etc… On n’est pas sortie de l’auberge. Ils ont gardé les mêmes reflexes et ne croient pas que les jeunes d’aujourd’hui peuvent réussir cette révolution sans eux.
    Si vous n’êtes pas capable de solutionner cette crise et continuez à l’utiliser égoïstement et idéologiquement alors garer à droite et laisser les jeunes réaliser le rêve de la majorité des algériens.

    13
    8
    Vous n'êtes rien et vous le demeurerez
    27 juin 2019 - 6 h 51 min

    Il est plus que certain que vous ne ferez JAMAIS parti d’une quelconque transition.
    Le peuple ne vous reconnaît pas et ne reconnaîtra Jamais .
    Vous n’êtes rien et même rien est plus que vous.
    Le peuple veut vous voir en prison tous autant que vous êtes.
    Pour : POUR NON ASSISTANCE À PAYS EN DANGER et COMPLICITÉS DANS L’ÉTAT DE DÉLABREMENT OU SE TROUVE LE PEUPLE ET LE PAYS AUJOURD’HUI AVEC LES PROTAGONISTES DE CET ÉTAT DE FAIT.
    Vous êtes VOMIS et HAÏS par le peuple ALGÉRIEN.
    Faites vous tout petit et disparaissaient à JAMAIS bande de moins que rien et nul en tout.

    18
    13
      Zaatar
      27 juin 2019 - 9 h 01 min

      « Le peuple ne vous reconnaît pas et ne reconnaîtra Jamais . » qu’est ce que tu en sais? tu as déjà fait un scrutin? un sondage? une estimation? comment peut tu affirmer que le peuple ne reconnait pas ces gens? laisses le peuple s’exprimer dans un premier temps, puis balance ce que tu veux en fonction des résultats obtenus.

      7
      8
        Écouté observé silencieusement
        28 juin 2019 - 10 h 52 min

        @ Zaatar
        27 juin 2019 – 9 h 01 min
        Je prend la température du peuple par ma présence chaque vendredi au milieu des manifestations en ouvrant grande mes oreilles et en observent ce qui se passe et s’écrit.
        Et cela dans 5 grande ville différentes jusqu’aujourd’hui .
        Les baromètres sont à l’écrasante majorité incontestée et incontestable en faveur de l’armée représenté par le chef d’état major GAÏD SALAH.

          Zaatar
          28 juin 2019 - 12 h 55 min

          Alors ici tu es un sacré menteur…

    ZORO
    27 juin 2019 - 6 h 19 min

    Tous ceux qui ont pris la parole a cote du drapeau forchitta qui vise a morceler le pays se sont brules les doigts ils ne seront jamais credibles aux yeux de l immense majorité du peuple. GET LOST!!!
    SIGNE ZORO. ..Z….

    19
    20
      Zaatar
      27 juin 2019 - 9 h 04 min

      De quelle majorité tu parles? de celle qui s’exprime pour libérer les détenus d’opinions? car à croire les médias, c’est cette majorité qui le dit le plus. Et donc ta « crédibilité » est plutôt inversée.

      8
      5
        ZORO
        27 juin 2019 - 14 h 53 min

        Lejour ou MEHENNI SERA DANS LE TROU VOUS DIREZ QUE C EST UN DETENU D OPINION. FAK BIKOUM ECHAAB YA SI ZAATAR LE PEUPLE A PRIS CONSCIENCE DU DANGER QUE REPRESENTE POUR LUI ET POUR SON UNITE, LE MOT AMAZIGH ET SA FORCHITA,
        JE SAIS QUE TU AIMES LA POESIE ARABE ET TU NE VEUX PAS LE DÉVOILER MAIS PROCHAINEMENT JE T INVITERAI A ECOUTER UNE CHANSON REPRISE PAR PLUSIEURS CHANTEURS ALGERIENS ,A PARTIR D UN POEME ARABE DU 15 SCIECLE DONT LE CELEBRE AUTEUR CITE ZWAWA ET PAS DU TOUT CE MOT KHORTI AMAZIGH.
        SIGNEZORO. ..Z….

        9
        6
          Zaatar
          27 juin 2019 - 21 h 03 min

          Comme on dit, rira bien qui rira le dernier, et lekhbar idjibouh touala.

          2
          2
      Anonyme
      27 juin 2019 - 9 h 12 min

      zoro = zéro;

      10
      9
      djazair dimoqratia
      27 juin 2019 - 10 h 01 min

      oui c’est mieux d’obéir à Ardogan, Emirates, Qatar, Arabie Saoudite, ça représente ton vrai peuple algérien soumis à l’idéologie de tes Maitres.

      10
      3
      GET LOST
      27 juin 2019 - 10 h 09 min

      GET LOST ya si ZERRO, tu vas enfin pouvoir voter librement pour Naima Salhi, ta nouvelle Emira qui défend l’unité nationale. Elle est du même niveau farchita-couzina que toi, vous aller pouvoir discuter recette de cuisine ensemble.

      10
      6
      MELLO
      30 juin 2019 - 15 h 34 min

      Quand on est ignorant dans un domaine , le mieux c’est de chercher a apprendre. Apprendre oui !!! Mais pas chez Naima Salhi.

    Anonyme
    27 juin 2019 - 0 h 27 min

    Enfin,enfin le réveil des démocrates,une lueur d’espoir.Ils devront s’armer de patience et surtout de détermination
    face aux anti -democrates que sont le detenteur du pouvoir et les islamistes .
    Tout deux craignent la période de transition qui verrait la disparition définitive de leur aura.Le terme  »democratie« ne figure pas dans le langage de l’etat Major et des islamistes.
    Liberté,liberté,vivre ensemble,accepter les autres ,séparation du politique et du religieux,l’armée dans les casernes et la religion dans les mosquées.

    12
    11
      Anonyme
      27 juin 2019 - 8 h 22 min

      Vous portez bien votre pseudo…zoro (zero).

      4
      1
    Blakel
    26 juin 2019 - 23 h 58 min

    Enfin, enfin une plate forme commune de revendication de la part de partis démocrates. Ils en ont mis du temps, mais mieux vaut tard que jamais.

    11
    9
    Anonyme
    26 juin 2019 - 21 h 00 min

    Il faut pas hesiter a nommer un chat UN CHAT!!!!
    La junte militaire des gininars ne veut rien lacher
    En effet apres que la revolution les a ebranlé en les forcant a renoncer au 5 mandat et virer fakhamatouhoum et devant leur entetement, des voix n’ont pas hesité a apeler a augmenter la pression par d’autres formes de protestations en dehors des sorties pacifiques du mardi et du vendredi.
    4 mois apres ou en sommes nous?
    Par petites touches successives, c’est le pouvoir mafieux qui a reussi a augmenter la pression sur le peuple par les différentes formes de repressions :
    – Interdiction des marches en dehors du vendredi et mardi
    – fermeture des accés a la capitale, du tunnel des facultés, de la grande poste
    – Remise au pas des medias lourds publics et privés et black out sur toute voix discordante
    – Assassinat du jeune Yettou et du Dr Fekhar
    – Instrumentalisation de la justice pour des intérêts personnels d’un clan contre un autre
    – Interdiction illegale de l’embleme Amazigh et arrestation injuste de jeunes le brandissant
    – Maintien en detention de détenus d’opinion et politiques
    Conclusion ; le pouvoir mafieux gagne du temps et du terrain ATTENTION !!!

    13
    7
    MELLO
    26 juin 2019 - 19 h 43 min

    Plus démocratique que cette résolution , il n’en existe pas. En voila pour les plus sceptiques qui ont toujours demander un regroupement des forces – partis et personnalités- démocratiques. Un bol d’air frais que cette rencontre soit, au détriment de ce pouvoir qui , par des manoeuvres de bas niveau, a tant empêchée. Bravo.

    12
    9
    Lamari mehd
    26 juin 2019 - 19 h 26 min

    Mon conseil pour les forces démocratiques, c’est de lancer une très vaste campagne pour démystifier certaines idéologie particulièrement arabo-islamiste, et expliquer a la population les tentatives de ceux qui depuis L’indépendance travaillent pour des raisons purement idéologiques,a abrutir les populations, je vise ici, la funeste secte des oulamas,dont le leader ben badis était un parfait assimilationiste, prônant avec son groupe son attachement a la France coloniale, d’ailleurs,son père et son grand père reçurent les plus hautes distinctions des mains des généraux français……il a fallu l’avertissement du Glorieux FLN historique,le vrai FLN, pour qu’ils rentrent dans les rangs….il faut aussi expliquer a la population qu’un laïc, ce n’est pas un athée, mais un bon musulman,qui applique avec assiduité les préceptes de l’islam, mais qui ne veut pas que des personnes utilisent leur religion pour faire des affaires… comme on le voit aujourd’hui, avec les anciens du sinistre FIS dissous,qui hier totalement fauchés,se retrouvent, importateurs, grossiste ou industriels… roulant dans de somptueuses voitures….il faut lancer une grande campagne de sensibilisation et d’explications..car le système a tout fait pour les abrutir… surtout ceux et celles victimes du système scolaire d’inspiration plus idéologique que pédagogique..et merci

    14
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.