La rédaction de Sputnik France nous écrit

Sputnik
Sputnik vient de récidiver avec Abderrazak Mokri. D. R.

La rédaction de Sputnik France nous a fait parvenir cette mise au point suite à notre article sur l’affaire du faux entretien réalisé à partir d’Alger avec Abdelaziz Rahabi, démenti par ce dernier. Nous le publions in extenso.

«Nous faisons suite à votre publication dans laquelle vous mentionnez la rédaction française de Sputnik qui aurait relayé une fausse interview avec M. Abdelaziz Rahabi.

Or, nous tenons à préciser qu’en l’occurrence, il s’agit d’un entretien enregistré par nos confrères de la rédaction Sputnik Arabic. Suite au démenti exprimé par M. Rahabi sur Facebook, les journalistes de Sputnik Arabic l’ont recontacté et lui ont transmis l’enregistrement en question. En effet, la personne interviewée – qui se présentait comme M. Rahabi – n’était en réalité qu’un de ses collaborateurs, ce qui a été formellement confirmé par M. Rahabi lui-même qui a, d’ailleurs, écarté toute intention malveillante de la part de Sputnik.

Dans ce contexte, nous vous demandons de bien vouloir rectifier votre article car la rédaction française de Sputnik n’a strictement rien à voir avec cet entretien et nous vous invitons à contacter les journalistes de Sputnik Arabic pour toutes précisions à ce sujet.»

Comment (10)

    Med
    29 juin 2019 - 8 h 52 min

    Attention à ce Rahabi qui a lui aussi navigué sous d’autres cieux.

    Hypothèse
    28 juin 2019 - 1 h 16 min

    RT et Sputnik sont méconnaisable de nos jour à croire qu’ils ont étés infiltrés ?

    5
    8
    Nasser
    27 juin 2019 - 23 h 04 min

    On a lu que M. Rahabi a démenti formellement les propos rapportés par Sputnik
    On note que M. Rahabi reconnait qu’il s’agit de son collaborateur qui a parlé à sa place, mais il l’a caché dans son démenti
    C’est curieux que M. Rahabi impute cela à son collaborateur sans savoir au départ qu’il a parlé en son nom…sans le savoir?!
    Et si Sputnik publiait sur Facebook cet entretien on saura de qui il s’agit?
    Le jeu de M. Rahabi: Si c’est bon c’est moi…Si c’est mauvais ce n’est pas moi, c’est mon… collaborateur
    Peut-on faire confiance à M.Rahabi qui garde encore les méthodes (séquelles) du système?
    Il commence bien sa mission!

    8
    1
    صالح/ الجزائر
    27 juin 2019 - 21 h 20 min

    Dans ce cas précis , Sputnik (de souche) devrait nous expliquer qu’elle est la différence entre Moussa El Haj et El Haj Moussa ? , sinon si la personne interviewée se présentait comme étant M. Rahabi et que M. Rahabi lui-même a formellement confirmé ce stratagème , ça signifie que le « système » est toujours là et qu’il refuse à « dégage » , car il est chargé de la coordination de la gestion de la Conférence nationale de dialogue .

    Chaoui
    27 juin 2019 - 13 h 51 min

    Ceux qui dénigrent Sputnik ne sont et ne peuvent être Algériens mais des trolls étrangers totalement à l’Algérie. A choisir, on préférera se fier aux infos diffusées sur Sputnik ou RT que sur quelque média occidental champion de la désinformation et autre manipulation, ces médias mainstream étant sous la coupe des multinationales liées au Capital.

    24
    9
    chark
    27 juin 2019 - 13 h 47 min

    Je rappelle que Sputnik news et RT sont des medias Russes reconnus qui font un excellent travail en totale conformité avec la charte de Munich !

    25
    6
    kad
    27 juin 2019 - 12 h 52 min

    Je ne défends pas M Rahabi mais je relève une spéculation intellectuelle de la part de spoutnik arabic. En effet, lorsqu’on interview un proche de ce dernier on le mentionne même si c’est son fondé de pouvoir. A spéculation, spéculation, si M Rahabi était au courant de se qu’à dit son représentant, c’est aussi malhonnête. Le monde politique est ainsi, hélas!

    20
    A. Mimouni
    27 juin 2019 - 12 h 04 min

    Si M. Rahabi se met à utiliser des hologrammes alors qu’il n’est encore qu’un ex, qu’est-ce que ça va être quand il sera quelqu’un. (if it should happen)

    18
    3
    KHARROUBI
    27 juin 2019 - 10 h 10 min

    SPUTNIK n’est rien d’autre qu’une agence d’intelligence Russe  » Ce n’est pas Rahabi c’est son collaborateur  » . Au moment où l’Algérie est engagée dans la réalisation d’une nouvelle république, politique et idéologique, toutes les officines politiques qui comptent dans l’échiquier mondial s’intéressent de près ou de loin au mouvement actuel et chacun, à sa manière, exercera son influence.
    Dans cette optique il est inutile de crier au loup mais de faire une politique de relation internationale sans soumission ni compromission.

    20
    7
    Anonyme
    27 juin 2019 - 8 h 30 min

    Cela démontre le « sérieux » de ce Spounik france qui n’est en réalité qu’une émanation du pouvoir russe ou plus précisément de Poutine. A son actif un soutien appuyé au parti de Le Pen et à sa personne. Entre autres des analyses biaisées sur les problèmes intérieurs de certains pays européens, Espagne, Grande Bretagne, France avec le G.J…Étonnamment ce site n’édite pas en langue russe!

    17
    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.