Un autre chanteur français pro-israélien interdit de se produire en Algérie

Kendji Girac
Le chanteur français Kendji Girac se produit souvent en Israël. D. R.

Par Saïd N. – Le jeune chanteur français Kendji Girac a été interdit d’entrée en Algérie et, du coup, son concert, prévu le 27 juin, a été annulé, selon un communiqué des organisateurs repris par plusieurs sources médiatiques.

Les organisateurs du concert du chanteur Kendji Girac ont, par le biais d’un communiqué, expliqué qu’il avait été refoulé le 27 juin par la police de l’aéroport d’Alger Houari-Boumediene d’Alger. De son côté, son producteur a affirmé sur sa page Facebook que «pour des raisons administratives indépendantes de l’artiste et de notre entreprise, le concert de Kendji Girac à Alger est reporté à une date ultérieure, annoncée très prochainement» et que les billets achetés pour le 27 juin «seront valables pour cette nouvelle date».

Officiellement donc, les raisons pour lesquelles ce chanteur a été refoulé restent non élucidées. Mais, selon le journaliste et critique d’art algérien Mohamed Allal, citant des sources officieuses, cette mesure d’interdiction d’entrée sur le territoire algérien qui frappe le chanteur Kendji Girac serait liée à ses positions pro-israéliennes et son apologie de la normalisation avec l’Etat hébreu.

Gitan catalan, Kendji Girac, qui a souvent été critiqué pour ses déclarations favorables à Israël où il s’est produit plusieurs fois, rejoint ainsi sont compatriote natif de Constantine Enrico Macias, lui aussi interdit de se produire en Algérie pour ses positions favorables à l’entité sioniste.

Pour les autorités algériennes, cette décision aurait plutôt une portée symbolique, marquant le rejet des conclusions de la conférence de Manama où, pour la première fois, un pays arabe, le Bahreïn, accueille en public une rencontre internationale à laquelle ont pris part des officiels israéliens pour discuter de l’avenir du peuple palestinien et amener les Arabes à signer ce qui est communément appelé le «traité du siècle».

L’Algérie ne s’est pas officiellement prononcée sur ce premier grand pas vers la normalisation avec l’entité sioniste mais son absence à cette conférence ne laisse aucun doute sur sa position constante.

S. N.

Comment (44)

    Ammi Mourad
    10 juillet 2019 - 22 h 44 min

    Il y’a Un Hadith Du Prophete qui dit:
    « Les gens du Maghreb, Demeureront visibles sur leur revendications de justice, jusqu’a ce que Allah hérite de cette terre »

    L’Algerie a été et demeurera le Bastion des luttes pour la justice et sa sensibilité aux causes humaines,
    « Allger Redeviendra « La Mecque des Revolutionnzires et émancipera des peuples et des Pays, comme elle a su le faire il y a de cela 60 ans…

    1
    1
    Azulaman
    2 juillet 2019 - 8 h 09 min

    Arabe et kabyle pfffff.
    Tu ne peux pas dire Algériens, ou musique algérienne en générale.
    Ton message est vucieux et je pense tu n es pas algérien, comme si en Algérie y a les kabyles vs les arabes, yakhi hlar..
    Sioniste va.

    3
    2
    chark
    1 juillet 2019 - 10 h 04 min

    Bravo aux autorités Algériennes , l’Algérie ne doit pas devenir un défouloir pro-sioniste ! Vive la Palestine libre et souveraine !

    8
    4
    Anonyme
    29 juin 2019 - 16 h 11 min

    Si la raison de l’intetdiction du concert de ce chanteur concerne ses positions pro-iraëliennes et bien Bravo! Quand le gouvernement fasciste israëlien tue ,torture et emprisonne même des enfants,vole la terre de tout un peuple,l’affame et l’irradique a petit feu, cela honnore l’Algérieet les Algériens de refuser de recevoir ceux qui soutienne cet état crimiel et hors la loi. Vive la solidarité entre le peuple Algérien et le peuple Palestinien!!!

    10
    2
    Zina
    29 juin 2019 - 7 h 43 min

    Bof, c’est un non-événement ! Certains pays comme la Tunisie ou le Maroc permettent aux ressortissants français d’entrer sur territoire sur simple présentation de la carte d’identité nationale. Rappelez-vous une histoire similaire concernant l’artiste Jamal Debbouz qui était absent lors de l’avant-première à Alger du film Indigènes à cause d’un hypothétique « refus » de visa. Les rumeurs allaient alors bon train lui reprochant de soutenir le Maroc dans le conflit du Sahara Occidental… Cela ne l’a pas empêché de se reproduire quelques années plus tard à Oran, au grand bonheur de ses fans.

    4
    7
      Mouloud
      30 juin 2019 - 10 h 36 min

      En principe..et normalement..il ne pouvait pas passer le fiktre du consulat ou de l ambassade d algerie…son projet se serzit arrete la sauf que nos representations a l etranger ne foutent rien mis a part le fait de maltraiter les algeriens..qu il aille chanter en israel..c est son affaire..ensuite il y a lieu de poser une question..QUI A INVITE CE SIONISTE EN ALGERIE!! ..c est la qu il faut taper…allez…bon debarras!

      4
      2
    Amazighkan
    29 juin 2019 - 7 h 38 min

    Les arabes qui ont la nationalité israélienne et qui ont des représentants à la knesset ( parlement) sont classés dans quelle catégorie ? Traître ou Allah ghaleb ? Il est en de même des pays arabes Jordanie, Egypte et que sais-je encore qui ont des accords avec Israel. Personnelement en tant qu’Algerien Amazigh ce conflit entre cousins est le dernier de mes soucis ce n’est pas mon problème. Le mien est celui de l’Algerie et uniquement cela.

    7
    11
    Mme CH
    29 juin 2019 - 1 h 26 min

    Tout d’abord qui sont les organisateurs de ce concert……ils doivent être sanctionnés pour avoir ramené Men Habba Wa Dabba en Algérie….Un pro Tsahal ne doit pas chanter chez-nous……ce ne sont pas les chanteurs qui manquent…et puis l’heure est grave et on doit d’abord sortir de la crise actuelle….Khass El 3amcha Ghir El Khol…! Ils font tout pour perturber le Hirak/la Silmiya…!

    9
    8
    Basta les artistes Francais !!!
    29 juin 2019 - 0 h 59 min

    Il chantait une chansson avec Enrico Macias une chansson que n’aime pas les Algériens ! De plus dans le monde on peut faire venir des vrais artistes des pays que peu d’Algériens connaissent ! Même si le Chahbi les chanteurs Arabes et Kabyle Algériens nous sufisent tant qu’ils restent avec nos anciennent traditions musical et qu’ils arrêtent de chanter avec le vocodeur abusif ou s’imprègne de l’occident à tout va !

    5
    7
      Azulaman
      2 juillet 2019 - 8 h 06 min

      Arabe et kabyle pfffff.
      ALGERIENS

      3
      1
    TRIG ESSAD
    28 juin 2019 - 23 h 59 min

    pour le moment on n’a pas besoin d’écouter les saltimbanques et leurs idioties, surtout ceux qui se mettent à genoux à Tel aviv et veulent fouler la terre algérienne avec arrogance sans avoir au préalable demandé un visa . Alors à ce romanichel des routes françaises , on n’a pas besoin de vous en Algérie, et ceux qui vous ont invités , le pays n’est pas leur propriété et surtout s’il s’avère qu’ils sont ces responsables actuellement « collés » au patex dans leurs éphémères fonctions. Ceux qui croient que l’Algérie est comme on dit: Hanout Mouh edkhal ou rouh, s’enfoncent le doigt dans l’oeil jusqu’au coude.

    8
    5
    Anonyme
    28 juin 2019 - 16 h 36 min

    Les algériens veulent être plus arabe que Quoreich ,plus musulman que les compagnons de Mohamed et plus palestiniens que Mahmoud Abbas.Complexe d’infériorité à dérouter Freud.

    41
    63
      Mohamed311
      28 juin 2019 - 19 h 45 min

      Ce gitans est devenu petit artiste grâce a des sionistes du showbiz ne le laissez pas venir en Algérie.

      12
      4
      Allez... va te faire foutre !
      28 juin 2019 - 22 h 47 min

      Allez, va … s sioniste makhnezizte.

      4
      7
    fennecdz
    28 juin 2019 - 16 h 14 min

    Ceux qui s en foutent de la Palestine n ont pas la fibre algerienne car nous sommes passé par la nous aussi, vous êtes ingrats. Vive l Algerie vive la Palestine et que vous le voulez ou pas notre pays aura toujours cette ligne de conduite, alors rentrez le bien au fond de votre crâne car ca risque pas de changer.

    73
    24
    Anonyme
    28 juin 2019 - 14 h 56 min

    On nous dit que ce chanteur allait se produire en Algerie mais on nous cache où il allait se produire et qui l a invité pour connaitre s il y a d autres ami d israel chez nous a part Mehenni.
    SigneZORO. ..Z….

    57
    17
    Anonyme
    28 juin 2019 - 14 h 55 min

    mi je m’en fous de la Palestine. ce qui me regarde c’est l’algerie. le sionisme par contre est aussi contre l’algerie alors il est du coup mon ennemi. le probleme dans cette affaire est pourquoi on invite cette personne a ce produire en algerie?

    23
    39
      David
      28 juin 2019 - 17 h 24 min

      Je suis israélien et je t’affirme que le sionisme et donc israel n’a aucun problème avec l’Algérie, israel aimerait recevoir toute les ambassades arabes dans son pays avec grand plaisir depuis toujours. Et aucun algériens touriste n’est refoulé à la frontière Israëlienne et encore moins un touriste qui a été en Algérie dans le passé.

      7
      10
        Moulpud
        30 juin 2019 - 10 h 44 min

        ..monsieur david..ici c est l algerie..eyre israelien n est pas un honneur avec les spiliations des terres et les massacres entrepris a ce jour..un genocide a ciel ouvert…et vous croyez sincerement sue les algeriens vont normaliser avec un soi disant etat pire sue les ss…vous etes malade ou quoi?..le jour ou vous rendrez les terres spoliees..que vous reconnaitrez l etat palestinien..la question pourrait peut etre se poser..mais je vous dis de suite..l algerie ne reconnaita jamais israel..stop et fin.

        9
        2
    Abdelrahmane
    28 juin 2019 - 14 h 16 min

    @ kraroubi : »dans l’enceinte de l’onnu ce dernier se dirigeant vers ehude barak et lui serrant la main  ».
    Je n’aime pas bouteflika, je ne l’ai jamais aimé. mais la vérité impose de dire qu’il n’a pas serré la main à yehud barak à l’ONU mais à rabat lors des funérailles de hassan 2 et que c’était un guet-apens diplomatique organisé par les sionistes andré azoulay et le premier ministre sioniste.
    Alors, remets-toi à jour et ne dis pas n’importe quoi.

    45
    10
      Krarroubi
      29 juin 2019 - 8 h 13 min

      @ ABDERAHMANE : De mes souvenirs il me semblait avoir vu ce que j’avançais . Cela remontait à très loin, Barak et Bouteflika
      n’étaient pas, encore, premiers responsables dans leurs pays.
      Merci d’avoir rappeler cette vérité. Mes commentaires sont fait instantanément sans recherches …malgré l’âge la mémoire est toujours vivante.

      3
      1
    X
    28 juin 2019 - 13 h 05 min

    Par contre on roule toujours le tapis rouge pour les bédouins du moyen-orient qui déjeunent avec les israéliens très souvent , continuons a creuser notre tombe et s’isoler de plus en plus.

    47
    31
    Anonyme
    28 juin 2019 - 11 h 44 min

    Bon débarras ! En plus il ne respecte pas les règles de fonctionnement de visa pour l’Algérie… Il a cru que l’Algérie n’était pas un vrai pays avec ses règles. Cela dénote, comme manquement basique, d’un vrai mépris du pays dans lequel il spéculait se produire. On n’en veut pas des sionistes en Algérie : point barre.

    53
    20
    Abou Stroff
    28 juin 2019 - 10 h 54 min

    si nous admettons que l’entité sioniste est un vestige colonial et une entité raciste basée sur la religion, nous ne pouvons que rejeter tous ceux qui apportent un quelconque soutien à cette entité.
    mais, il y a un mais! en effet, nos « frères » arabes du golfe (l’arabie saoudite, en tête) semblent s’accoquiner de plus ne plus avec l’entité sioniste en lui facilitant sa main mise effective sur toute la région.
    le pouvoir algérien a t il pris des mesures appropriées pour signifier à nos « frères » du golfe que nous (les algériens) n’admettons guère ce genre de comportement?
    question incontournable: le positionnement du chanteur Kendji Girac aurait il plus d’impact sur la cause palestinienne que l’avilissement et le déshonneur qu’exhibe les « féodalités » du golfe face à l’entité sioniste?

    41
    21
      Anonyme
      28 juin 2019 - 13 h 02 min

      Je pense de mon point de vue Monsieur Stroff que les contacts entre les baboucholatres du Golfe descendant des tribus juive de Médine et l’entité sioniste crée en 1948 existe depuis l’avènement des Saouds .Bonne journée .

      33
      12
    Moh
    28 juin 2019 - 9 h 58 min

    Il n’a pas demandé de visas pour lui et sa troupe auprès le consulat d’Algérie de Paris mais il voulait l’avoir a l’aéroport d’Alger, pourquoi il n’a pas suivit la procédure normale a savoir déposer des demandes de visas auprès du consulat ? avait t-il peur qu’il recevait une réponse négative mais mettre les autorités algériennes devant le faite accompli en se présentant a l’aéroport d’Alger ?
    Cette affaire est louche .
    Il se produit souvent au Maroc y compris dans les villes occupées du Sahara occidental .

    52
    14
    Nadjma
    28 juin 2019 - 9 h 57 min

    Ce chanteur a été refoulé à l’aéroport d’Alger pour défaut de visa e c’est normal. Pour rentrer en france les algériens ont besoin d’un visa et pour rentrer en Algérie les français ont besoin d’un visa et voila, en appelle ça la réciprocité. Pourquoi nous les algériens nous ne prenons pas l’avion sans un visa sur notre passeport et certains français voudraient rentrer en Algérie juste sur leur bonne mine ou célébrité. Ce même Kendji Girac ne se hasarderait pas à aller au USA sans être parfaitement en règle avec l’administration et il pense qu’en Algérie il n’a pas besoin d’être en règle, il la joue mépris. Et ben ça lui fera les pieds, ce qui est sûr ce que la prochaine fois il aura un visa en bonne et due forme.

    59
    7
    Karim
    28 juin 2019 - 9 h 33 min

    Il faut être logique avec soi-même.
    Le sionisme est un mal profond qui touche les pseudo juifs, pseudo chrétiens, pseudo musulmans et pseudo laïcs.
    Alors il faut essayer de le rejeter dans sa globalité qu’il s’appelle Bernard, Eric, Kamel, Boualem, Khalida ou Nicolas!

    42
    17
    Krarroubi
    28 juin 2019 - 9 h 23 min

    Comment aborder ce thème d’incompréhension Arabo – Arabe ? Sauf à risquer de se perdre dans les méandres de la politique de quatre sous il est recommandé, avant d’aborder le problème Israélo- Arabe il est plus utile de se pencher sur ce qui divise les arabes alors que tout pouvait les réunir.
    Alors rappelons – nous l’homme des postures qu’est Bouteflika :  » DANS L’ENCEINTE DE L’ONNU CE DERNIER SE DIRIGEANT VERS EHUDE BARAK ET LUI SERRANT LA MAIN  »
    Alors bref de canailleries inutile

    11
    26
    Tin-Hinane
    28 juin 2019 - 9 h 11 min

    Les juifs sionistes et leurs supporters ne veulent tout simplement pas comprendre et pas entendre que l’Algérie est un pays souverain et qu’en tant que pays qui a chèrement gagné sa souveraineté ne peut en aucun cas faire des accords avec des colonisateurs, c’est juste une logique, une cohérence. Aucun être sur terre doué d’humanité ne peut accepter ce qui se passe en Palestine occupée, personne ne peut être d’accord avec le crime et l’occupation de la Palestine par les juifs. Sans compter tout le mal qu’ils ont fait et continuent de faire dans les pays arabes du moyen orient et le mal qu’ils essaient de nous faire à nous algériens. Ce n’est désormais un secret pour personne que ce sont les juifs, et les occidentaux, qui sont derrière daesh, el qaida, GIA et toutes les organisations d’assassins de musulmans et d’arabes qui ont sévi dans nos pays ces 40 dernières années, depuis l’Afghanistan jusqu’en Algérie. Certains pays arabes comme l’Arabie saoudite chef de file, l’Egypte, le Maroc, la Tunisie se sont assujettis aux juifs et ont pris les armes contre d’autres arabes musulmans, ils ont pris leur responsabilités et le jour viendra (il est même proche) où ils auront à rendre des comptes pour les crimes qu’ils ont commis. Quant aux petites entités comme Bahreïn, Qatar, Emirates etc… Ils sont colonisés par les occidentaux, ils ont des cheikhs comme représentants mais dans les faits ce sont l’occident et les sionistes qui décident et mènent la politique de ces pathétiques petites entités. L’Algérie soutient et soutiendra toujours le peuple palestinien et tous les peuples qui sont agressés, l’Algérie se doit de les soutenir au nom de sa révolution et au nom de sa grande humanité. Nous n’avons pas besoin de faire venir des chanteurs qui sont contre nos valeurs, le monde est plein de chanteurs qui ne déclarent pas leur flamme à l’entité sioniste. Vive l’Algérie et Vive la Palestine.

    61
    23
      Elephant Man
      28 juin 2019 - 10 h 49 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire

      30
      17
    Rayah
    28 juin 2019 - 8 h 57 min

    Excellente decision prise par nos autorites, Yahtikoum essaha. Il est du devoir de AP de reveler les noms des organisateurs qui ont invite cet energumene et le lieu du concert, le peuple algerien serait tres interesse de connaitre les harkis parmi nous.

    48
    20
    La loi c'est la loi
    28 juin 2019 - 8 h 38 min

    S’il est arrivé jusqu’à Alger c’est qu’il avait un visa et dans ce cas personne n’avait le droit de lui refuser l’entrée, indépendamment de ses opinions religieuses ou politiques. Lui il est connu mais plus d’un demi-million de clandestins dont le passé est inconnu sont entrés par le Sud sans visa, personne ne les a empêché d’entrer en Algérie (je précise que je ne connais pas ce chanteur mais je suis pour l’application du droit).

    21
    45
      MELLO
      28 juin 2019 - 9 h 33 min

      Le fond du problème , il faut aller le toucher.
      Comment se fait il que chanteur ait pu avoir SON VISA d’entrée en Algerie ?. Retour de manivelle , pourquoi le consul qui lui a attribué ce visa n’est pas suspendu de suite ?.
      Et dire que Bouteflika avait serré la main du premier ministre Israelien au Maroc , sans qu’il soit renvoyé des frontieres?

      9
      23
    Anonyme
    28 juin 2019 - 8 h 31 min

    … Il a été refoulé pour absence de visa. De même, Macias, n’est pas interdit de voyager en Algérie. Il refuse de demander un visa, croyant, sans doute, l’Algérie encore coloniale et française.

    43
    12
      Anonyme
      28 juin 2019 - 9 h 17 min

      @Anonyme. Ce n’est pas parce que le chanteur juif sioniste Enrico Macias n’a pas voulu demander le visa qu’il n’a pas pu venir en Algérie non, c’est parce que les constantinois lui ont dit « tu ne viens pas chez nous » voilà pourquoi et ils ont pas eu besoin d’insister pour qu’il le comprenne. Enrico Macias est non seulement un sioniste déclaré pur et dur mais il a également fait partie de l’OAS alors non il ne rentrera pas en Algérie et pas pour une affaire de visa.

      35
      10
    Anonyme
    28 juin 2019 - 8 h 09 min

    La politique de l’autruche est plus que jamais de mise dans cette Algérie de plus en plus isolée.Mais qui bénéficie de cet isolement?Evidemment,les corrompus,les tartufes et tous ceux qui veulent enfermer ce grand pays à l’abri de la lumière pour se servir à l’abri des regards indiscrets.Le peuple algérien veut vivre libre dans un pays débarrassé de tous les maux importés à grand renfort de religiosité sclérosante et traumatisante.Il le dit haut et fort tous les vendredis et même mardis.

    28
    48
      Anonyme
      28 juin 2019 - 8 h 45 min

      @Anonyme 8h09. Ce n’est pas la politique de l’autruche loin de là, l’Algérie ne reconnait pas israël qui est au delà de la corruption, c’est un état voleur, imposteur et assassin. Le peuple algérien veut vivre libre c’est vrai et c’est précisément la raison pour laquelle il est l’un des rares peuples qui continue à s’opposer à la normalisation de l’entité sioniste en terre de Palestine et c’est aussi, et justement parce qu’il est contre tous les maux, contre ces maux que les juifs ont semé dans le monde arabe. L’Algérie ne reconnaitra jamais israël et peu importe ce que les gens comme toi en pensent.

      45
      18
      Karim
      28 juin 2019 - 10 h 29 min

      Anonyme 8 h 09
      Voilà exactement le discours de cette minorité bruyante qui essaient de donner une nouvelle direction au Hirak.
      Nous sommes sortis pour faire barrage à la mafia et réclamer un état de droit.
      Tout autre discours importé et nul et non avenu…

      31
      9
    Merci aux autorités algériens.
    28 juin 2019 - 7 h 54 min

    MERCI AUX AUTORITÉS ALGÉRIENNES QUI VEILLENT AUX INTRUSIONS NÉFASTES POUR NOS ENFANTS ET NÔTRE PAYS.
    TAHIYA DZÉZAÏR

    66
    24
    Lghoul
    28 juin 2019 - 7 h 35 min

    Et les pays ARABES et MUSULMANS qui ont des relations DIRECTES et CHALUREUSES avec israel ? Est ce que les membres qui représentent leurs gouvernements et leurs roitelets peuvent rentrer en Algérie ? Apparemment oui.

    41
    17
    Damane
    28 juin 2019 - 7 h 32 min

    Il y a des algériens qui sont pour la normalisation avec l’état d’Israël, je me demande pourquoi on refuse l’entrée en Algerie à un étranger qui est pour la normalisation .

    27
    60
      Normalistion avec Israel ?
      28 juin 2019 - 16 h 58 min

      Oui il y a une minorité d’Algériens qui veut la normalisation avec Israel comme la minorité qui a voté en 1962 le maintient de l’Algérie française.

      La différence entre les deux c’est que la première minorité se revendique Berbère plus précisément Kabyle combattue par une majorité de Kabyles.

      Les traitres ont toujours existé.

      3
      3
    Elephant Man
    28 juin 2019 - 7 h 04 min

    La Loi est très claire et interdit toute relation avec l’entité sioniste.

    63
    29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.