Vague d’indignation suite à l’arrestation du moudjahid Lakhdar Bouragaa

Lakhdar Bouragaa
Le moudjahid Lakhdar Bouragaâ. PPAgency

Par Saïd N. – L’annonce de l’interpellation, dans l’après-midi de samedi, de l’ex-commandant de la Wilaya IV historique et membre fondateur du FFS, Lakhdar Bouragaa, a jeté l’émoi chez de nombreux Algériens et soulevé une vague d’indignation au sein de la famille révolutionnaire et de la classe politique qui ont exprimé leur solidarité avec cette figure de la Révolution et dénoncé un «acte arbitraire» contre un opposant «invétéré».

Sur les réseaux sociaux, les commentateurs sont nombreux à appréhender le basculement du pays dans la dictature par le durcissement de la répression contre toute voix discordante. Pour les pourfendeurs de la politique du chef d’état-major de l’ANP, l’arrestation, à ce moment précis, d’un opposant de la trempe de Lakhdar Bouragaa achève de dévoiler les intentions réelles du commandement de l’armée, à sa tête le général Gaïd-Salah, au sujet du changement et du hirak.

Mais la question qui demeure posée, jusqu’à la mise en ligne de cet article, est de savoir ce qui est reproché exactement à Lakhdar Bouragaa. Sur cette question, c’est le silence total. Aucune réponse n’est venue, ni de la part des autorités, qui n’avaient pas encore réagi à cette information, ni même de la part de ses proches qui se sont contentés de confirmer l’arrestation.

En l’absence d’éclaircissements et de communication officielle sur cette affaire, plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer cette arrestation, dont la plus plausible est celle renvoyant à de récentes déclarations publiques faites par ce moudjahid de la wilaya IV, dans lesquelles celui-ci qualifiait l’ANP de «milice» et accusait son chef d’être à la solde des Emirats arabes unis.

L’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), qui a déjà eu à se prononcer de façon virulente sur la crise politique actuelle, n’a pas encore commenté cette interpellation.

S. N.

Comment (94)

    Anonyme
    1 juillet 2019 - 9 h 56 min

    Au moment meme ou était prononcée la mise en garde à vue du valeureux Moudjahid Bouragaa, une compagne d’intox et de manipulation, de fausses informations, des photos détournées etc.. est lancée sur Facebook et les chaines TV des harkis… bizarre cette coïncidence !

    Anonyme
    1 juillet 2019 - 9 h 34 min

    Après Issâad Rebrab,le Général Ali Ghediri,les porteurs de l’emblème amazigh et beaucoup d’autres innocents,voilà que le régime emprisonne un moudjahed de la wilaya IV historique pour avoir dit des vérités que l’homme fort du moment ne veut pas entendre.Où allons-nous à ce rythme où la raison est absente et où règne la loi du plus fort qui ignore les cris de détresse du peuple qui demande la force de loi et non la loi de la force qui sévit actuellement par la seule volonté de Gaïd Salah.

      Anonyme
      1 juillet 2019 - 10 h 20 min

      Il faut nettoyer la vermine là où elle se trouve sinon la démocratie ne démarrera pas. Ce dit Moudjahed, n’a pas le droit de part son rang de dire publiquement que l’Armée Algérienne est une milice c’est u acte répréhenssible, il le sait donc il assume.

    Observateur
    1 juillet 2019 - 2 h 29 min

    Oui à la liberté d’expression; mais Il est temps au chacun doit assumer ses dires et paroles. il a accusé publiquement le CEM de l’ANP d’être un vulgaire agent à la solde d’un pays étranger. Donc, il doit répondre devant la justice de ses accusations très graves dans le conteste national actuel. Qu’il démontre devant la justice la véracité de ses dires avec des preuves. Sinon, il doit payer comme n’import quel citoyen.

      Anonyme
      1 juillet 2019 - 7 h 08 min

      Il a bien raison de dénoncer les accointances du gâteux Gaid avec les bédouins Emiratis ,cela est confirmé par ces incessants voyages au Émirats et notamment les 3 brief déplacement dès les premiers soulèvements populaires .Wikileaks aussi n’est pas avare en matière d’information compromettante le concernant

        Observateur
        1 juillet 2019 - 16 h 05 min

        L’Algérie (ANP) est en partenariat avec l’Allemand (Mercedes-Benz) et L’emirate (fond d’investissement) pour la fabrication de véhicules a usage militaire et civil.
        Une personne qui accuse le chef d’une institution clé du pays (ANP) d’intelligence avec autre pays contre les intérêts de son propre pays c’est très grave. S’il a des preuves (pas de bobards de salon) il doit les divulger à la justice…Sinon, il doit payer (sans aucune pitié) des ses déclarations incendiaires…La fitna est pire que le meurtre…

          Athamnia Ssebti
          1 juillet 2019 - 17 h 18 min

          @Observateur, si tu as de beaux yeux et une cervelle non amnésique, tu devras dire aussi qu’il faut que ça soit dans les deux sens. Que le grand manitou parle alors et donne des preuves sur les personnalités qu’il accuse d’intelligence et de comploteurs avec l’étranger. Lui aussi devra apporter ses preuves à la justice, sinon c’est de la pure diffamation.

      sifag
      1 juillet 2019 - 11 h 26 min

      Menteur!Il a dit que l’ANP actuelle n’est pas l’héritière de l’ALN.. car en 1962 ceux qui ont pris le pouvoir sont venus de Tunisie et n’ont jamais participé à la guerre

    Rais
    1 juillet 2019 - 1 h 23 min

    Le nettoyage ne concernera pas seulement la band des voyeurs mais Bien aussi les HARKI et faut moudjahidines qui ont vole la revolution et le pays. Ce Blugagaa etait et est a la solder de la FAFA.

      Anonyme
      1 juillet 2019 - 8 h 34 min

      Et toi tu es à la solde des fils des harkis ! tu fais le meme boulot que Weld El Goumi et sa chaine Zigou TV

      IhawHaw
      1 juillet 2019 - 14 h 21 min

      Bouragaa n’a jamais mis les pieds au Val de Grâce et aux Invalides (deux institutions militaires de Fafa). Qui est à la solde de fAFA ??? eT LE TOUT SOUS LE REGARD BIENVEILLANT DE Francois hollande (portrait accroché au mur). Les preuves existent sur internet…..Ya qu’à cliquer

    B.M
    30 juin 2019 - 20 h 39 min

    Bien sûr, je ne comprends pas ça et autres, et ma lecture de quelques commentaires m’inspire cette conclusion : Dans La Future Constitution, instituer La Loi du Vendredi, en arabe le mot Joumou3a traduit la vérité du Rassemblement, innover et en faire un jour où toute déviation, toute corruption, A TOUS LES NIVEAUX, commune, daïra, wilaya, ministères, bref TOUTES les structures, (Ah ! L’Hydraulique de Tlemcen, entre autres !), est dénoncée. Je m’explique et là j’honore la mémoire d’un disparu, celui qui a écrit « Le fleuve détourné », le malheureux, (Entre tant d’autres Algériens), Rachid Mimouni… Vendredi mérite d’être légalisé, comme Fleuve à Jamais Vivant, alors El Jazaïr sera La Maîtresse de l’humanité !

    Hocine-Nasser Bouabsa
    30 juin 2019 - 19 h 46 min

    Déclarer dans les circonstances actuelles, que le commandemant de l’ANP a déjà désigné le futur président – càd que les élections présidentielles seront et farce et une simple formalité – est une attaque frontale contre la sécurité et la stabilité de l’Algérie. Il met en doute la sincérité et de l’institution militaire. Lakhdar Bouregaa n’est pas au-dessus de la loi et doit répondre devant la justice pour cette grave accusation en livrant au juge ses sources et le nom du futur président, sinon c’est la prison pour cet ancien appelé, qui a fait son service militaire en France de 1954 à 1956.

      Anonyme
      1 juillet 2019 - 8 h 42 min

      « Il met en doute la sincérité et de l’institution militaire ». c’est dans ce genre de verbiage que réside la stratégie diabolique des restes des harkis. Lorsqu on dénonce les agissements du dernier membre de la 3issaba Bouteflikiste, devenu CEM par Bouteflika en raison son profil d’incompétent et de bétise, on accuse les algériens d’tre contre « l »institution militaire ». Yaw l institution militaire c’est d’abord des centaines de millieirs d’hommes, une histoire, des régles, des controles etc.. ce n’est pas un vieux Boukerche dont les allers retour aux Emirats sont douteux

        MELLO
        1 juillet 2019 - 10 h 31 min

        Ce qui est plus grave , ils font du cinema a cette France coloniale qui se rejouit de cette arrestation . « L’arrestation d’un celebre veterant de la guerre d’independance contre la France » écrit un journal français qui, comme les autres médias se gargarisent de cet acte « de vengeance ».
        Si par ses déclarations , un vieux de 86 ans , porte atteinte au moral des troupes, c’est que Gaid Salah ne connait rien du moral de fer de ses troupes. Il doit comprendre qu’il n’est pas seul au sein de cette armée , et que son retour aux affaires a été l’oeuvre de Bouteflika pour , dit on , dissimuler une affaire.
        Autre acte, autre fait et pas des moindres , la famille BOUDIAF , les proches et les amis ont été empêchés de se recueillir sur la tombe de Mohammed Boudiaf ( Allah irrahmou).
        Desormais on nage dans la paranoia,

          Anonyme
          1 juillet 2019 - 11 h 12 min

          Déjà qu’il a toute les peines du monde à lire ses bristols qui font bailler aux corneille toute la salle y compris les burlesques journalistes de ENTV.

      Athamnia Ssebti
      1 juillet 2019 - 17 h 43 min

      @Hocine-nasses bouabsa, depuis 1962, tous les présidents ont été imposés par l’armée ( benbella, boumediene, Chadli, HCE+Boudiaf,Zeroual et Bouteflika, tu ne peux pas renier l’histoire quand-même à moins que tu sois amnésique. Et si période de transition,il n’y aura pas que les conditions d’élections libres sont les mêmes qu’avant avec les hommes de bouteflika partout, c’est que l’armée va encore imposer un autre président. Si ce n’est pas vrai alors qu’ils nous démontrent le contraire.

    peuple
    30 juin 2019 - 19 h 02 min

    en accentuant la répression et en interpellant des moudjahidine de l’interieur la issaba se dévoile petit à petit, et je rappelle aux mouches qu’ils ne sont que l’équivalent des harkis de la guerre de libération ! quand on milite pour une cause juste la victoire est inéluctable, regardez-vous dans une glace avant de parler à vos enfants, vive le hirak !!!

      Anonyme
      1 juillet 2019 - 8 h 45 min

      Bien dit ! les « mouches électroniques » sont l’équivalent des bouchkaras. Bcp finirent avec un joli « sourire arabe »

    Citoyen
    30 juin 2019 - 18 h 34 min

    Mais ou va ton ? Que se passe t’il ?
    Arretons aussi notre general en chef pour « delit d’autorité ».
    Honteux et scandaleux!! oser faire ça a notre valeureux chef de guerre liberateur.
    Comment peut on honorer ces hommes et ensuite les mettre en prison?? Il faut les liberer de toute urgence.

      Anonyme
      30 juin 2019 - 19 h 38 min

      A ce rythme la mêmes les oiseaux seront bientôt interdit de voler si par mégarde l’un d’eux lâche une fiente sur Gaid Salah !

    L'armée des frontières...
    30 juin 2019 - 18 h 31 min

    …n’est pas compatible avec les anciens Moudjahid de l’intérieur. ça leur donne des cauchemars !

    Mon opinion
    30 juin 2019 - 17 h 15 min

    Salam,
    Du n’importe quoi! Pourquoi ne pas arrêter Djamila Bouhired dans ces cas là et la boucle sera bouclée.
    Cet état major part en vrille par sa trahison flagrante.

      Djazaïri
      30 juin 2019 - 20 h 40 min

      @Mon opinion. Je suis sur que Djamila Bouhired sera la prochaine sur la liste. Vous croyez qu’il va se gêner? Il serait capable d’emprisonner sa mère pour rester au pouvoir…

        Mon opinion
        1 juillet 2019 - 9 h 34 min

        Salam,
        Il peut le faire,mais il signera certainement et inéluctablement sa mort politique et militaire.Djamila Bouhired est un symbole de la révolution Algérienne que des millions d’Algeriens porte dans leur cœur. D’ailleurs il s’attend à être éliminé à tout instant,du fait qu’il ne dort jamais au même endroit,de plus il ne sait même pas d’où le coup peut lui venir (clan de Oujda ses anciens alliés qu’il a trahi(alliés de la France), le camp des anciens moudjahidines et du peuple qu’il est en train trahir. Par sa stupidité et son niveau primaire et les mauvais conseils de son entourage ( cherchant certainement à s’en débarrasser)il creuse lui même sa tombe.Le pire dans cette histoire c’est de voir naïma salhi dandiner librement et insulter copieusement notre mère Djamila Bouhired que Dieu la bénisse sans qu’elle ne soit aucunement inquiétée par la justice! Ou es tu gaid saleh? Pour qui travailles tu?

    moh_blida
    30 juin 2019 - 16 h 41 min

    C est simple est net pour etre concis. Quand on s’attaque a un ancien commandant ALN Bouregraa, il ne reste aucune crédibilité a GS.

    on se dirige tout droit vers un dictature militaire mes amis. Nous allons regretter amemrement l’époque de Bouteflika!!!

    Pour la liberation de ce grand homme Bouregraa ya bande de mercenaires!!! aussi liberez Gherdiri, Hanoune, Benhadid.

      Aissa
      30 juin 2019 - 23 h 41 min

      et pendant que tu y es liberer aussi les ouyahia haadddad et cie

    doucement mais surement.
    30 juin 2019 - 16 h 10 min

    Chers compatriotes, il faut bien réfléchir à la situation de notre pays.
    Nos revendications étaient de faire tomber boutef et ça clique, pas de cinquième mandat… avec l’aide de Allah et de notre ANP c’est fait. Maintenant, il faut un nouveau président et un gouvernement intègre et patriote pour commencer le travail avec le peuple. Bien que nous Algériens portent pas Bensallah et Bedaui dans nos cœurs, on doit respecter la constitution. Des voix se sentent lever pour dissuader le peuple d’aller voté le 4 juillet et de sortir du cadre constitutionnel… pour aller ou? Surement pas dans l’intérêt de notre pays. Parmi ses voix et dans ce moment critique vient Mr Bouregaa pour accuser le chef de l’ANP ce que vous savez… C’est quand même curieux venant d’un moudjahid qui a combattu la France, quand on sait que boutef medelssi rebrab… et bien d’autres ont été invités à s’exprimer (ou à rendre compte) au parlement français, on n’a pas entendu Mr le moudjahed sur cela. Je suis qu’un citoyen qui essaie de comprendre et voir ou est le bien pour notre Algérie, notre ANP protège bien nos frontières et je crois fermement qu’elle va protéger le pays de tout danger, c’est pour cela qu’elle s’est modernisée avec des armes à la pointe de la technologie, la seul chose à faire pour l’ennemie et de déstabiliser le pays de l’intérieur c’est à dire un conflit entre peuple et son armée, d’ou ses voix bien amplifier par des médias pas net… la seul issue est d’aller voter et c’est ce que l’ANP propose, après c’est au peuple de veiller sur les urnes et de s’investir totalement pour le bien de notre patrie. C’est mon humble avis, Allah yehad bladna inchallah.

      Doucement Mais Surement.
      30 juin 2019 - 20 h 31 min

      allah yehfad bladna inchallah.

        Djazaïri
        1 juillet 2019 - 8 h 20 min

        @Doucement mais sûrement Tu a raison Allah yahfed bladna…des cachiristes comme toi qui défend l’indéfendable. Heureusement que vous n’êtes plus qu’une poignée. Vous avez beau changer de pseudo toutes les minutes pour faire croire que vous êtes nombreux mais malgré ça votre avis reste très minoritaire. Vous avez beau mettre 300 pouces vers le bas tout le monde ici sait c’est khorti!! Vous êtes cuits! 57 ans barakat!!!

          Doucement Mais Surement.
          1 juillet 2019 - 21 h 47 min

          Mr Djazaïri 1 juillet 2019 – 8 h 20 min
          A ton avis le prochain président arrivera aux pouvoirs comment? Si il y a une autre voix que le vote, tu peux nous dire laquelle stp ? Si tu es à la place du chef de L’ANP comment tu va gérer pour sortir le pays de ce cauchemar? C’est à dire comment trouver un nouveau président quand tu sais que tout est miné ?

    DZA
    30 juin 2019 - 15 h 56 min

    Franchement, peut-on parler de maladresses ? Nous voilà, à la deuxième grosse provocation. L’interdiction d’exhiber l’étendard Amazigh, et l’arrestation du Moudjahid Lakhdar Bourag3a.
    Personnellement, j’avais toujours soutenu dans mes commentaires, que le plus dur était encore à faire et que nous avancions sur un chemin miné. Mais là, ça devient trop fort. Nous sommes en train de reculer.

    Les discours de GS, sont en nette contradiction avec ce qui se passe au quotidien. Depuis la maltraitance des manifestants en passant par les arrestations arbitraires, la pression exercée sur la presse et les medias, et tout un tas d’actions poussant au découragement des manifestations populaires jusque-là, pacifiques.
    Sacrifiant quelques anciens responsables, en les mettant en prison, le système pourri et mafieux encore en exercice, pensait certainement calmer les revendications populaires et reprendre le contrôle d’une situation politique désormais entre les mains du peuple.

    Quelque chose ne tourne pas rond, mon Général.
    Il y trop d’incohérences entre les discours et les actes.
    Je ne suis plus sûr que vous êtes le seul commandant à bord du navire Algérie.
    Le peuple que vous interpellez régulièrement, n’est pas dupe. Vous lui devez la vérité toute la vérité, et votre soutien.
    Le peuple n’a jamais cessé de manifester son soutien à son Armée Nationale : ‘’djeich chaab, khawa khawa’’.
    N’enseigne-t-on pas à un soldat le patriotisme et la loyauté ?
    Faites votre devoir. L’Algérie et son peuple d’abord.

    En attendant, toute ma solidarité au Moudjahid Lakhdar Bourag3a et à tous les détenus politiques.

    BEN
    30 juin 2019 - 15 h 35 min

    IL FAUDRAIT JUGER LES JUGES EN PREMIER AVANT DE VOULOIR JUGER LE PEUPLE

    Nasser
    30 juin 2019 - 14 h 28 min

    Que l’on vous trompe pas!
    Lui aussi est un produit du système qui nous a conduit à cette situation! Il a participé à sa mise en place et il en a profité jusqu’au… « Hirak » où subitement il surgit!
    Sans aucun doute, il n’est pas content que l’Armée aide à faire disparaître ce « système » et ses promoteurs passés et présents!!

      ben
      30 juin 2019 - 15 h 15 min

      A NASSER.
      SI TU AS DROIT DE CITé AUJOURD’HUI, c’est grâce A CE GRAND MONSIEUR, CHEF DE LA WILAYA IV QUAND GAID SALAH ÉTAIt DJOUNDI Mr BOURAGAA A LIBÉRé L’ALGÉRIE. TU LUI DOIS DU RESPECT!!!

        Rais
        30 juin 2019 - 15 h 48 min

        Boubagra n’est pas un ange.
        L’orsque George Washington eut fini avec la revolution et a accompli son devoir de resistance, il retourna a sa ferme. Il n’a rien demande de plus.

      MENSONGE
      30 juin 2019 - 15 h 43 min

      QUE DE MENSONGES, HRAM ALIKOUM YA BOUBAB !
      Le commandant BOUREGAA a été dès 62 contre le système qui a confisqué notre indépendance.
      Il n’a cessé de dénoncé ce système et notamment les dérives depuis 99.

      Anonyme
      1 juillet 2019 - 8 h 48 min

      « jusqu’au… « Hirak » où subitement il surgit! »

      Menteur ! Bouragaa n’a pas cessé le combat meme après 62. Pendant qu’il d »nonçait Bouteflika et sa 3issaba ces 20 dernières années, ton … lui cirait les babouches

    Nasser
    30 juin 2019 - 14 h 27 min

    Vague d’indignation? Qui par exemple? Bien-sûr que ce sont ses amis oligarques et leurs soutiens avec qui il a profité depuis 1962 jusqu’au hirak qui les a mis à nu!!!!!!🤣🧐

      Anonyme
      30 juin 2019 - 16 h 18 min

      Ceux qui est sur c’est que le Hirak à aussi mis à nu la chorale de Gaid Salah ardent défenseur du système dont vous en êtes le pale reflet ainsi que tout ceux de votre espèce .Écoutez le cœur et l’aveu du peuple Algérien qui scande justement « Gaid Salah dégage »et je vous épargnerez des jurons qu’il ne va certainement pas apprécier pour ses prochaines et rituelle homélies.

        Samir
        30 juin 2019 - 18 h 56 min

        arrêté de mentir monsieur ,Mr lakhdar bouregaa a était emprisonné et torturé ,par les putschistes de l’armée des frontières et emprisonné,et ce qu’il a dit est vrai,

    Nasser
    30 juin 2019 - 14 h 26 min

    Etre un ancien Moudjahed ce n’est pas qu’un titre mais une façon de penser, une façon d’être. En ces temps, un ancien Moudjahed doit avoir un discours motivateur, unificateur, pour bâtir et avancer. Pas un discours populiste qu’i n’as aucune base solide, prononcé depuis El Magharibia et Al Djazeera.
    —-
    Si l’information s’avère juste , ce n’est pas en son honneur de tenir de tels propos…

    ZORO
    30 juin 2019 - 14 h 25 min

    A zaatar 30 juin 10h 14
    Dans un precedent post je disais que la semaine passee j etais a marsat Benm’hidi ou j ai vu a boukanoun nos freres kabyles venus de bouira bordj bouarriridj et tizi ouzou vendre leurs poteries au bord de la route, ce samedi j y suis retourné j ai eu l immense plaisir de voir ces meme voitures venues du centre du pays porter de drapeaux algeriens qui jalousaient ceux du maroc visibles a quelques dizaines de metres.
    En ces lieux ce n est ni Alger ,ni Tizi ,ni bejaia ,ou l on assiste a un carnaval fe dechra de drapeau , ici a la frontiere chaque drapeau a délimité sa zone.La forchita culturelle,Algerienne, marocaine ou tamezghienne comme on essaye de la presenter n a aucun droit de pointer le nez pour conspirer contre les drapeaux nationaux.

      Farida
      30 juin 2019 - 15 h 35 min

      Que fais tu a la frontiere avec le maroc ? Un infiltre ayant acquis la nationalite ? Vous etes tous reconnaisables car vous avez peur au maroc de la realite Amazigh et surtout de l’effet domino sur ton pays, le maroc. Le tsunami algerien vous emportera tous.

        Anonyme
        30 juin 2019 - 19 h 34 min

        A °ya ZERO , tu es aussi c… que tes pieds , si à marsat ben mhidi le sublime étendard identitaire du valeureux peuple amazigh ,n’est pas affiché s’est tout simplement pour dire aux voisins marocains que ce qui se passe aujourd’hui »hui est une affaire intérieur et que pas TOUCHE à l’ALGERIE car c’est notre patrie .quoiqu’il puisse y arriver dans notre chorba interne. .. Tamazight a existé existera quoique que toi et des pairs le veuillent ou pas. ET Advienne que pourra , le dernier fermera la porte.

      Rentre. Hez toi au Maroc
      30 juin 2019 - 23 h 02 min

      Ya makhzani, rescapée de 75.
      Et tu ne parle plus de kabyle, ringard va
      Zaama tu va ringard user les kabyle s
      Ayafiuhene.
      Les kabyle sont chez eux partout en Algérie
      Toi c au Maroc afouhene

    Anonyme
    30 juin 2019 - 14 h 25 min

    Nous finiront comme l’Egypte car les bouteflika ont remis l’Algérie sur un plateau d’argent aux arabes , et pour se débarrasser d’eux bonne chance! gaid Salah et le cote oppose de la même pièce , si il était sincère le changement aurait déjà été enclenche mais cela fait 4 mois que ça dure et tout comme les gilets jaunes en france il mise sur l’épuisement du mouvement.

    ayoune
    30 juin 2019 - 13 h 44 min

    Vague d’indignation ? … Vraiment ? dans quels milieux ?…Toufik est fini et avec lui ses croutes

      indigné
      30 juin 2019 - 14 h 34 min

      Tous les dignes fils d’Algérie sont indignés de l’arrestation mafieuse néo colonialiste de ce grand Moudjahid de la 1ere heure, sauf les nouveaux harkis affiliés au régime de la mafia ne sentent pas sensibles à cet arbitraire.hier vous léchez les chaussures de Bouteflika, aujourd’hui vous avez viré aux bottes du nouveau maître.

      Anonyme
      30 juin 2019 - 18 h 04 min

      Une honte !
      Bouregaa reste patriote et nationaliste Au-delà de tout, l ONM doit défendre ses militants et doivent arracher le sigle FLN qui lui revient de droit à tous ces détracteurs promakhzen!

    Anonyme
    30 juin 2019 - 13 h 35 min

    Pauvre Algerie ,si près des bedouins du moyen-orient et si loin d’elle même.

    ABOU NOUASS
    30 juin 2019 - 13 h 20 min

    A force de vouloir tirer fort la corde, elle risque de casser.
    Monsieur El gaid se dit Moudjahid (du 19 mars), aime sa patrie et les révolutionnaires, tiens tiens !!!!
    Mais alors pourquoi a-t-il arrêté un vrai révolutionnaire pour délit d’opinion ?
    Pourquoi s’est – il arrogé le pouvoir du centre décisionnel ?
    Pourquoi dit-il le soir le contraire de ce qu’il a dit le matin ?
    Et question à 10 lingots d’or : Pourquoi hier a-t-il cadenassé le portail du cimetière El-Alia , empêchant
    ainsi la famille de feu Mohamed BOUDIAF et tous les algériens qui s’y sont rendus la-bas, de se recueillir
    sur sa tombe hier à l’occasion du 27ème anniversaire de son assassinat?
    Même les hyènes ont de la compassion envers leurs congénères.
    Mais cet impotent n’a rien d’un algérien………………………………………..

      Anonyme
      30 juin 2019 - 13 h 49 min

      Parce que c’est un membre en puissance de la issaba!

    indigné
    30 juin 2019 - 12 h 39 min

    Un homme qui a combattu la France, puissance atlantique, n’aura pas peur des généraux affairistes importateurs des produits de la contre façon et du dernier choix. le peuple doit s’unir comme un seul homme pour la chute du régime de la mafia militaro affairiste qui considère l’Algérie comme sa propriété privée et les Algériens comme des serviteurs .

    Vroum Vroum 😤..
    30 juin 2019 - 12 h 17 min

    Après le Général Ali Ghediri candidat à la Présidentielle en Prison voici un Ancien Commandant de la, wilaya 4 , vrais Moudjahid en Prison… Il ne s’agit seulement que des Revendications de Bonnes Gouvernance , Économique , Anti Corruption , …vieux Système au placard…mais il semble un blocage sur le prix du Pain ou Café…!!!!! . Et puis l’Algérie est en Afrique du Nord et jamais au Moyen-Orient.on est Origine Amazigh…ou est le problème . .Tous les Pays Arabos Musulmans du Golfe Wahabites ne sont que des satellites Sionistes . Aucune fiabilité mais que trahison . .4 mois de mouvement Populaire et en face rien , ..l’Algérie est en danger ,

    M.S
    30 juin 2019 - 11 h 17 min

    Il est grand temps que ça s’arrête avec cette dictature militaire que Gaid Salah est entrain d’instaurer dans notre pays.Il doit prendre sa retraite et partir avant qu’il ne soit trop tard!!!!

    HLM
    30 juin 2019 - 10 h 57 min

    L auteur SN de l article pose des questions sur ce fait apparemment singulier et quelque peu incompréhensible. En fait il faut placer ce fait dans le contexte national:gaid salah a annoncé la couleur en disant disserner le blanc du noir pendant qu une bataille sévit sur la question des emblèmes. A ce propos bouragaa accuse gaid salah d être à la solde des Émirats ,ces mêmes émirats qui arment haftar le libyen lequel menaçait l Algérie en arborant l’emblème berbere et bhl de s emmêler.Conflit psycho que said Saadi ne tardera pas à retourner en literature psychedelique

    SaidZ
    30 juin 2019 - 10 h 45 min

    Peut être qu’on lui reproche d’avoir participé à la libération du pays du colonialisme?
    libérer les détenus politiques, libérer l’algérie et dégager tous.

    Anonyme
    30 juin 2019 - 10 h 44 min

    Toutes les armées des pays kharabo-musulman ne sont que des machines répressives contre leurs peuples.En cas de guerre conventionnelles avec un agresseur ,elles déposeront les armes à la première balle.On l’a vu avec l’armée de Sadam ,4eme armée du monde qui terrorisait le peuple irakien et fut mise en déroute aux premiers bombardement US.Les armées arabes ne sont des puissances que par rapport à leurs peuples désarmés.

      Anonyme
      30 juin 2019 - 11 h 37 min

      « La ou passent les Arabes le désert les talonne » Ibn KHALDOUN

    Rayah
    30 juin 2019 - 10 h 37 min

    Cet homme a porte atteinte a l’image de notre armee et a son integrite, il doit par consequent repondre a la justice.

      Med
      30 juin 2019 - 11 h 55 min

      C’est grace a des hommes comme Bouregaa et BenMMhidi que tu es libre et que l’Algérie a une ANP. Que va gagner le pouvoir par l’arrestation d’un ancien Moudjahid de la grandeur de Bouregaa??? Il faut arrêter les TLIBA, Saidani, Amar Ghoul, Chakib Khellil et Djemai du FLN.

        Apache
        30 juin 2019 - 12 h 36 min

        C’est grâce au million et demi de chahids et à la mobilisation du peuple algérien que l’Algrie est libre. Bien sû qu’il y avait des « hommes comme Bouregaâ et Ben Mhidi » qui avaient vaillament participé au combat pour nous libérer. Personne ne dit le contraire. Mais pourquoi avoir peur de la justice? Qui vous dit que Monsieur Bouregaâ est clean? Laissez la justice suivre son cours pour savoir ce qui lui est reproché. On avait bien dit que Bouteflika était un Moudjahid, Capitaine dans l’ALN, avec un passé politique illustre comme Ministre des Affaires Etrangères, mais à la fin il s’est avéré être un corrompu et un régionaliste de la pire espèce. Regardez où il a mis le pays!

          BEN
          30 juin 2019 - 15 h 22 min

          A APACHE.
          DE QUELLE JUSTICE TU PARLE .
          RÉVEILLE TOI LA JUSTICE DE BOUTEFLIKA EST TOUJOURS LA

          Justice
          30 juin 2019 - 15 h 51 min

          Quelle justice mon frère ?
          Ils sont sortis il y a 4 mois pour nous faire croire qu’ils sont avec le hirak, mais depuis on les a pas vu.
          Pourtant c’est pas les dossiers qui manquent, déjà le fait que le chef d’état major fait de la politique 3inani est un délit. Il aurait pu faire lire ses instructions par bensalah pour faire semblant.

    Bof
    30 juin 2019 - 10 h 12 min

    Tout le monde connaît la raison de son arrestation. Il a déclaré que « Gaid Salah connaît déjà le nom du futur président » .
    Après les drapeaux, les slogans, voici le temps de la répression de la parole et des idées.
    Comme au temps de Fakhamatouhou où il était interdit de le critiquer ni de dire qu’il était incapable de diriger le pays.

    Mais ceci soulève des questions beaucoup plus graves :

    – Pourquoi est ce juste le camp démocrate qui est visé ?

    – Pourquoi aucun islamiste ni conservateur n’est inquiété ?

    – Est-il plus grave de critiquer Gaid Salah que d’appeler au racisme et la guerre contre les Kabyles comme le fait Naima Salhi? Par qui est-elle protégée ?

    Nous assistons à la formation d’une conjonction entre les islamo-conservateurs et les militaires pour nous imposer un régime populiste autoritaire.

      Oui tout à fait !
      30 juin 2019 - 19 h 09 min

      Gaïd copie Boutef en s’appuyant sur les islamistes
      (fonds de commerce électoral). Peut importe le flacon pourvu que Gaïd ait l’ivresse !

    Anonyme
    30 juin 2019 - 9 h 59 min

    Si l’amee ne sert qu’a Réprimer le peuple et à emprisonner les héros véritables pour protéger quelques trafiquants.Elle ne sert à rien , de toute façon en cas de. Onflit, c’est le peuple qui défendra le pays.
    Je doute qu’avec des traîtres au peuple à sa tête qu’elle puisse défendre quoi que ce soit .dans ce cas il faut dissoudre cette armée, elle. E sert à rien au pays et au peuple.
    Les armées du tiers monde et l Algérie actuelle est un cas typique ne sont qu’un instrument de répression intérieur.

    Anonyme
    30 juin 2019 - 9 h 57 min

    Comment pourquoi dans quel but ????
    Ceux qui emprisonnent des personnes qui n ont rien avoir avec les Bouteflika sont eux même des bouteflikiste ils sont ici pour régler leurs comptes pour la 3issaba
    Le chef de la 3issaba est encore plus fort et insolant détestant le peuple voulant même à exterminer tous ceux qui sont contre eux
    Ils veulent exterminer le berberisme
    Le complot vient de chez vous pas du peuple vu que vous narguez le peuple tout entier honte à vous honte à notre armée à cautionner ce genre d attitude honte aux forces de l ordre qui réprimande les manifestations alors qu elles sont pacifiques
    Prenez garde le peuple ne se laissera pas faire

    Le Naif
    30 juin 2019 - 9 h 54 min

    Messieurs de l’état majors de l’armée…mettez vous en tête que monsieur Bourgaa fait partie des gens qui ont crée l ‘ALN, qui c’est battu corps et âme contre l’armée française pour la libération de l’Algérie et son peuple. Aujourd’hui c’est son devoir de vous rappeler à l’ordre et de vous dire basta vous êtes sur le mauvais chemin….SVP ne jouer pas avec le feu!

    batata44dz
    30 juin 2019 - 9 h 51 min

    Pas étonné ; l’Algérie indépendante depuis le 05/07/1962 est passé je resume en quatre etape importante pour immerger et devenir un etat digne comme tant souhaitée les braves gloire a eux et paix a leurs ames.
    Dommage c’est l’humiliation depuis a commencer par
    etape une ;c’est la za3ama de boumedienne a avoir confisqué l’Algérie au profil de ses maîtres pro sionistes ( التخريب بالتعريب و حزب البعث )
    etatpe secundo et tertio : le terrorisme et l’argent sale et une administration de proxénète le cancer de la mauvaise gouvernance ;un complot initié par boutef toujours au profit de ses maitres du moyen orient des Emirats cette fois ci avec l ‘appui des etats unis ;chose qui a poussé le président zeroual a démissionner parce que l’Armée dans cette période ont reçu les instruction pour suivre boutef ….voila ou on est arrivé …..il faut que boutef passe en justice .
    Depuis le 22/02/2019 une lueur d’espoir jaillit et inchallah unis tous en ensemble pourquoi pas cette fois ci c’est l’etape du savoir celle qui fera relancer notre algerie meurtrie depuis son indépendance confisque par les khawanas ……..assez de mensonges l’algerie n’est ni francaise ni arabe ni daechiste …..
    salutations et gloire aux braves

      Samir
      30 juin 2019 - 15 h 28 min

      @Nasser et compagnie: Repondez nous SVP. Pourquoi votre ami GS ne veut pas dialoguer avec le people, tient a des elections sans electorat et arrête toute personne qui n’est pas d’accord avec lui ? Une preuve qu’il n’est pas sincere et que personne ne croit a ce qu’il dit a partir des casernes. Il restera seul.

    Lghoul
    30 juin 2019 - 9 h 50 min

    Qui a le droit de mettre l’ANP contre son peuple pour satisfaire les desseins de forces etrangeres ? Sinon qu’a fait de mauvais un peuple pacifique depuis le 22 fevrier ? Personne, ouI, personnes n’est prophete et personne ne pourra etre proprietaire du pays et de son ANP. On ne saute pas d’une idolatrie moyennageux et du tableau en bois a un royaume khoroto. L’algerien est libre et restera libre a jamais.

    Lghoul
    30 juin 2019 - 9 h 32 min

    GS est, doucement mais surement, en train de creuser sa propre tombe: Il se retrouvera tout seul a la fin, avec seuls interlocuteurs, les arabes du moyen orient qui ne sont pas heureux de voir l’Algerie retrouver ses racine, ses enfants authentiques, la paix et la prosperite. Les khorotos voudraient nous voir descendre dans l’anarchie et la misere pour devenir leurs demandeurs d’aumone asservis. Les algeriens ne sont pas descendus dans la rue pour faire l’echange de dictateurs. Ils sont desendus dans les rues pour etre enfin libres, solidaires, prosperes et
    heureux.

    anonyme
    30 juin 2019 - 9 h 31 min

    Cet energumene « moudjahed » a comparé l’armée à une milice
    j’aimerai bien le voir lui et ces supporteurs à la frontière Libyenne sous 60 degrés

    Hocine-Nasser Bouabsa
    30 juin 2019 - 9 h 28 min

    On le sait, Lakhdar Bouragaa a une longue qu’il ne contrôle pas. Mais le pouvoir n’est pas aussi débile et fou pour se mettre tous les Algériens sur le dos. Il doit avoir des raisons solides pour se permettre d’arreter un leader militaire de la révolution, tel Lakhdar Bouragaa.

    Néanmoins, les autorités concernées doivent communiquer immédiatement sur ce sujet, pour éviter que le doute s’installe.

    AVIS AUX AMATEURS
    30 juin 2019 - 9 h 19 min

    Aux suivants.
    Il a voulu défié l’armée lui comme d’autres ont fomentant une Fitna par des insinuations des accusations et mépris envers l’armée et son chef d’état major GAÏD SALAH.
    Eh bien il a eu ce qu’il cherchait.
    Celui qui vit par le glaive périra par celui ci.
    Ne touchées pas à nôtre armée ni à son haut commandements .
    Le temps des complaisance et des caprices est belle est bien révolu.

      Krim
      30 juin 2019 - 10 h 55 min

      Donc il va devenir notre prochain pharaon grace a une armee qu’il instrumentalise. Il n’est PAS l’ANP. il n’est PAS l’Algerie.

      Anonyme
      30 juin 2019 - 14 h 04 min

      C’est a cause des aplaventristes que l’Algérie est a genou.
      Comme qq l’a déjà dit, en cas d’un réel conflit cette armée ne tiendra pas trois jours.
      Le seul qui va défendre le pays c’est le peuple et personne d’autre.

        Anonyme
        30 juin 2019 - 17 h 18 min

        Tu plaisantes ? Un peuple sans armée n’est rien!

    Anonyme
    30 juin 2019 - 9 h 12 min

    si je peut me permettre il est irrévocable que personne n est au dessus de la loi ,j ai beaucoup de respect pour monsieur Bouragaa mais si la justice l a appréhender c est parce qu il doit avoir un raison que celle ci déterminera, on arrete pas les gens comme ça s il a quelque a se reprocher il doit payer comme tout et a chacun sinon tout ce temps passer dans les rues ne sert a rien ,,, mais espérons qu il s agit d une erreur ,,,, j ai dit ,,,,ana goult goulou aminn

    MELLO
    30 juin 2019 - 8 h 20 min

    Et voila que l’auteur de l’article se porte en juge pour infliger a ce Moudjahid , de longue date, de lourdes peines. Ah comme elle est belle cette Algérie des bottes. Baillonner un artisan de la révolution que les Français n’ont pu bâillonner, c’est aller a contre sens des aspirations de la liberté du peuple.
    Quelqu’un disait : on peut bâillonner des personnes , mais on ne peut pas bâillonner des idées.
    Non , non l’armee Algerienne , digne heritiere de l’ALN ne peut pas jouer a ce jeu . C’est mordre le sein qui vous allaite.

    UMERI
    30 juin 2019 - 8 h 17 min

    A ce rytme, personne ne sera epargne, moujahid, andicape, hommes et femmes, seront jete en prison, comme des delinquants « hal femouk tar drousek » a la fin le G.G.S. est capable de se livrer lui meme a « sa justice » ya Rebi ster bladna.

    Zaatar
    30 juin 2019 - 8 h 11 min

    Petit à petit le fleuve retrouve son lit…on commence à reprendre les anciennes habitudes qui nous sont si familières.

      ZORO
      30 juin 2019 - 10 h 05 min

      Si la forchita ne s en est pas melé on etait KHAWA KHAWA.
      SIGNEZORO. …Z….

        Zaatar
        30 juin 2019 - 10 h 14 min

        Non, si Gaid Salah n’avait pas fustigé l’emblème on était encore khawa khawa… toute la différence est là… Et puis, on était bien khawa khawa pendant 4 mois avec tous les emblèmes brandis n’est ce pas. Par conséquent celui qui a grippé le khawa khawa est connu…

    LISSI ABOU
    30 juin 2019 - 7 h 50 min

    Est-ce que celui qui a ordonné son arrestation à le droit ,lui, de traiter des milliers d’algeriens d’être des inféodés à la France, où aux sionistes? Qu’il donne des preuves! Mais la vérité blesse parfois au point d’assasiner des présidents, de tuer des hommes historiques, des colonels héroïques

    nectar
    30 juin 2019 - 7 h 49 min

    La honte d’une armée qui s’occupe de la politique, au lieu de veiller à sa noble mission, qui est de défendre les intérêts premiers du pays et non d’une mafia galonnée sur le dos des contribuables..Elle n’a pas encore compris que tous les malheurs du pays viennent de son entêtement à vouloir imposé un canasson qui veillera à protéger leur prédation..Voilà, le visage caché de ce Gaïd, que certains ont pris pour un ange, qui est venu les délivrer de la marabunta..Ils oublient, qu’il fait parti du cercle restreint de la bande à Bouteflika. La colonisation de l’Algérie n’est qu’à ses débuts, malgré 57 ans de prédation…

    hibeche
    30 juin 2019 - 7 h 49 min

    A ceux qui doutent encore du régime militaire. le CEM n’acceptera jamais d’être critiqué à tout va, par n’importe qui, n’importe où. Lui, auquel on obéit partout, on se met au garde à vous tout le temps.
    Mais Bouregaa est un homme digne et fier, il ne baissera pas les pattes, et il a le soutien de millions d’algeriens.

    Soldat Schweik
    30 juin 2019 - 7 h 38 min

    La dictature (…) s’installe petit a petit et chaque jour un peu plus.
    Le peuple est acculé au mur ou bien il reagit énergiquement en accentuant de facon exponentielle, ou bien le putch de 62 sera reedité et le regime se regenerera et le pays est foutu pour au moins 50 ans
    When to free Tahya el DZaier… gloire et paix eternelle a tout nos martyrs de tout les temps.

    Secret défense
    30 juin 2019 - 7 h 26 min

    Que Dieu l’accompagne en ces moments difficiles !!!!

    ABOU NOUASS
    30 juin 2019 - 7 h 11 min

    Dictature, quand tu nous tiens.
    Le délit d’opinion est toujours repréhensible!!!!!!

    ABOU NOUASS
    30 juin 2019 - 7 h 03 min

    Gaid Salah connaît et reconnait les siens.
    En lisant la déclaration de Mr BOUREGAA il a failli s’étouffer.
    Heureusement la vérité éclate toujours au moment opportun.
    Compassion à la famille de ce valeureux moudjahid, dernier des mohicans encore vivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.