Le Réseau contre la répression «indigné» par l’arrestation de Bouregaâ et de manifestants

répression
19e vendredi de manifestation contre le système. PPAgency

Par Mounir Serraï − Le Réseau de lutte contre la répression, pour la libération des détenus d’opinion et pour les libertés démocratiques dénonce vivement la poursuite de l’emprisonnement de manifestants en raison de leur port de la bannière amazighe. «16 personnes, dont des élus, ont été déférées aujourd’hui devant le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger. Après avoir été entendu par un juge d’instruction, toutes ces personnes ont été placées en détention provisoire sur la base de l’article 79 du code pénal et au motif explicite de s’être rendus coupables d’″atteinte à l’unité nationale″», relève ce Réseau dans un communiqué, précisant que «ces personnes, dont la liste nominative sera communiquée ultérieurement, ont été arrêtées par les services de sécurité durant la marche populaire du vendredi 28 juin 2019, alors qu’elles arboraient l’emblème amazigh en même temps que les couleurs nationales».

Le Réseau souligne ainsi que «le port de l’emblème amazigh, référence parmi d’autres de notre ancrage identitaire amazigh n’est ni un crime ni un délit dans notre pays, l’Algérie, où la Constitution reconnaît tamazight comme langue nationale depuis 2002 et langue officielle depuis la révision de la Loi fondamentale en février 2016, résultante de longues luttes pour le recouvrement de notre identité nationale pleine et entière».

Le Réseau se dit ainsi offusqué de «la décision de placer sous mandat de dépôt − autre appellation de la détention provisoire − des citoyens algériens qui n’ont commis aucun outrage ni infraction à la loi et qui dans ce moment collectif d’appel au changement et à la démocratie, ont eu l’élan de rappeler leur attachement à la culture et à l’histoire ancestrales de leur pays».

Le Réseau s’indigne «de la main lourde de la justice sur des citoyens algériens qui ont exercé leur droit à la libre expression sur une question par ailleurs consensuelle». Il dit aussi «prendre à témoin les Algériens et tient pour responsables les autorités judiciaires d’abus de pouvoir», comme il exprime sa  profonde indignation suite à l’arrestation de l’ex-commandant de l’ALN Lakhdar Bouregaâ et appelle à sa libération ainsi qu’à celle des citoyens algériens emprisonnés pour leurs opinions et activités politiques.

M. S.

Comment (11)

    Anti manipulateurs
    1 juillet 2019 - 18 h 51 min

    La majorité des policiers sont professionnels et courtois, il y a une minorité de virulents. On s’est que beaucoup de citoyens filment tout ce qui bougent lors des manifestations et beaucoup pour utiliser ces preuves contre les agents quand nous seront dans un état de droit.
    Je pense qu’il faut faire attention à ne pas salir tous les agents de l’ordre car encore une fois la majorité fait son travail dans les règles.

    12
    17
    Digage!
    1 juillet 2019 - 17 h 04 min

    Il faut continuer à marcher, à lutter pacifiquement contre les dérivés racistes de Gaid Salah et sa nouvelle 3issaba, garder l’espoir d’une Algérie meilleure, sauvegarder l’unité et la fraternité citoyenne entre les régions, les ethnies, avancer, vouloir toujours le meilleur pour notre pays et barrer la route à tous les racistes, les dictateurs, les diviseurs, les haineux et les extremistes.

    28
    10
    ABDEL
    1 juillet 2019 - 16 h 55 min

    arreter un homme de 86 ANS de surcroit ancien resistant, preuve que le systeme est prèt a tout!! …. dans ce pays vaut mieux etre islamiste et cracher sur les figures historiques de la révolution, sans etre inquieté que d’etre un ancien combattant……,suivez mon regard !!!!

    21
    7
    Annaba, 28 Juin 1992
    1 juillet 2019 - 16 h 38 min

    Où va l’Algérie ? Incarcérer un valeureux moudjahid de 86 ans, à 4 jours du 5 juillet, alors que le peuple s’apprêtait à vivre cette journée dans la joie et la convivialité, tout en continuant à réclamer un état de droits et une démocratie?
    Qui est le véritable ennemi de ce noble pays? Le hirak qui continue à marcher tous les vendredis dans le respect,la dignité et la non-violence avec des patriotes âgés de 2 à 86 ans,dont de valeureuses icônes de la révolution pour réclamer une présidentielle transparente et le fondement d’une démocratie moderne , ou ces ventriotes gargantuesques inféodés à un régime nauséabond en total admiration devant le néocolonialisme wahabite,et qui se prosternent sans retenue devant les bédouins enturbannés des monarchies du pétrodollars pour de minables cadeaux?
    Ces gens là ne craignent ni Dieu, ni Lucifer. Ils ont confisqué au peuple ses droits citoyens élémentaires en sabotant sciemment tous les rendez vous historiques propices, qui auraient pu faire de ce grand pays une nation des plus respectables dans le monde et de son peuple un modèle à suivre.
    Hélas, ce 29 Juin 2019,témoin de l’arrestation du moudjahid Bouragâa a tristement éveillé dans ma mémoire la mort tragique de 3 grands valeureux martyrs: celles de feu Krim Bekacem,Abane Ramdane Mohamed Boudiaf. Tous trois démocrates et visionnaires qu’ils étaient, et qui doivent se retourner dans leur tombe aujourd’hui,eux qui ont payé au prix de leur vie cet immense amour qu’il vouaient sans détour pour leur patrie. Pour eux,l’Algérie était au dessus de tout. Que Dieu Tout Puissant leur accorde une place dans son vaste paradis. Amin.
    Moralité : aujourd’hui on préfère le toc à la perle rare, et la brosse à pompes au patriotisme.

    15
    4
    Brabi N'chaallah
    1 juillet 2019 - 16 h 31 min

    La photo résume tout. Libérez les détenus et surtout « Libérez l’Algérie » Il s’agit bien de cela. Il pourraient rajouter 57 ans barakat!! Etre colonisé par des étrangers est insupportable, l’être par ses frères est encore plus dur…

    36
    9
      Le Numide
      1 juillet 2019 - 22 h 54 min

      C’est honteux, aberrant et déconcertant à plus d’un titre l’arrestation du Commandant Bouregaa

      7
      4
    Elhadi
    1 juillet 2019 - 14 h 04 min

    Vous êtes à l étranger et dites que vous êtes algérien, alors on vous salue plus humblement au grand dam des nostalgiques colonialistes et autres racistes.Alors c est qui un algérien?
    Un algérien c est tout homme qui a décidé de se mettre debout et combattre l injustice ou elhougra comme on dit en Algérie. L’algérien est né un premier novembre 1954 ,il a été formé dans le combat de la dignité de la justice et de solidarité. C est un homme fier épris de justice et solidaire de tous les damnés du monde.L’image de cet homme qui marche vers le progrès et qui se défait rageusement de tout le fatras religeo-folklorique cette image on veut la brouillee la faire oubliée. Allons le bouteflikien nous a tellement aliénés que nous ne distinguons plus clairement comme des algeriens

    25
    7
      MELLO
      1 juillet 2019 - 14 h 51 min

      Tous ceux et celles qui crient a la hoggra , sont Algériens . Qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs , ils défendent des Algériens victimes de cette hoggra de la casquette. Cette casquette que tout Algérien respecte, mais qui ne respecte pas tous les Algériens. Aujourd’hui l’inquiétude, la déception , la frustation , le désarroi, la détresse semblent envelopper chaque Algérien . Il a peur pour sa révolution qui peut être détournée comme fut celle de 1954, il attend des militants qui puissent le soutenir , c’est peut être ce réseau .

      25
      12
    Anonyme
    1 juillet 2019 - 12 h 48 min

    C’est curieux comme on ne lis presque plus les fervents défenseurs de Gaid Salah et les adeptes du supprimer l’emblème amazigh. En tous les cas ils sont de moins en moins nombreux ici sur AP. Et ils ont bien sur certainement du changer de pseudo…c’est très facile.

    30
    14
      anonyme
      1 juillet 2019 - 15 h 11 min

      @Anonyme
      1 juillet 2019 – 12 h 48 min
      C’est curieux comme on ne lis presque plus les fervents défenseurs de Gaid Salah et les adeptes du supprimer l’emblème amazigh


      On te lasse aboyer toi et ta meute
      Raha lik
      ciao pantin

      14
      25
    Zaatar
    1 juillet 2019 - 12 h 14 min

    Le pouvoir restera droit dans ses bottes et c’est parti pour longtemps…

    21
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.