Adelante Señor Rahabi !

Rahabi
Abdelaziz Rahabi. D. R.

Par Rabah Toubal – Pour avoir eu l’honneur de travailler sous sa direction éclairée pendant plus de trois ans, à l’ambassade d’Algérie à Madrid, de 1994 à 1997, au moment où notre pays faisait face à la terrible tragédie des années 1990 et eu toute la latitude de bénéficier de ses qualités humaines et professionnelles, j’étais doublement ravi d’apprendre que Abdelaziz Rahabi avait accepté d’assumer la noble mission dont la classe politique et la société civile algériennes l’avaient investi, à savoir préparer, avec d’autres hommes et femmes de bonne volonté, patriotes, volontaires et bénévoles, la Conférence pour le dialogue national prévue à Alger le 6 juillet 2019, afin d’élaborer la plateforme qui sera soumise au pouvoir en vue de tenir, dans les meilleures conditions possibles, une élection présidentielle dans les plus brefs délais.

Plusieurs partis politiques, toutes tendances confondues, associations et personnalités politiques et de la société civile ont d’ores et déjà annoncé leur participation à cet événement majeur de la vie politique et sociale algérienne, qui s’inscrit dans la droite ligne du canevas proposé par l’ANP et d’autres institutions nationales mais à contre-pied des initiatives proposant une période de transition, à l’instar de celles du docteur Ahmed Taleb Ibrahimi et de figures marquantes du hirak comme maître Bouchachi ou Karim Tabou.

En tout état de cause, l’initiative de M. Rahabi vise à sortir le hirak et l’ANP du face-à-face dangereux engendré par le dialogue de sourds qu’ils entretiennent depuis le 22 février 2019 et qui pourrait dégénérer en confrontation tragique ouverte qui serait désastreuse pour notre pays.

Personnellement je fais entièrement confiance à la compétence et aux capacités de M. Rahabi de mener à bien la mission qui lui a été confiée par nos compatriotes de tous bords et demande aux uns et aux autres de l’aider, autant que faire se peut, sinon de bien vouloir s’abstenir d’entraver sa mission.

Leurs enfants et la nation algérienne leur en seront éternellement reconnaissants.

R. T.

NDLR : les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

 

Comment (42)

    Soufiane et Rahabi ??!!!
    5 juillet 2019 - 13 h 38 min

    D’abord il faut que les internautes citoyens algériens sachent que Abdelaziz Rahabi a été désigné par seulement ceux qui se font appelés « force du changement » ! Ce groupe a donné l’impression depuis quelques semaines de vouloir jouer « en solo » en regroupant dans ses rangs des personnalités et des associations assez particulières au regard de leur vison du changement même si à chaque fin de réunion il déclare qu’il va tenter de ramener d’autres partis politiques et d’autres personnalités à ses thèses ! En tout cas, la position de ce « groupe » n’est pas vraiment transparente. D’ailleurs il n’a jamais condamnée clairement l’arrestation des manifestants qui portaient le drapeau amazigh ni condamnée aussi clairement les arrestations pour délit d’opinion. En tout cas beaucoup de partis de l’opposition, de personnalités très connues et d’associations de la société civile refusent de participer à cette réunion du 6 juillet ! Fait significatif . Beaucoup pense que ce groupe veut se faire passer pour être le plus indiqué pour « organiser » la transition dans la lignée du dernier discours de Bensalah à la télévision où il a affirmé qu’il le Chef d’Etat et l’armée délègue l’organisation de la transition à … »l’opposition » ! Bizarre comme coïncidence ???

    Mais ici, je ne veux parler que de Soufiane Djilali (et non de Rahabi) lui qui est l’un des premiers à sortir dans la rue contre le système bien avant la démission de Boutef. La présence de Soufiane Djilali dans ce groupe m’inquiète et m’intrigue quelque part quand je sais qu’il a eu auparavant des questions très tranchées sur la manière de conduire la transition (sans complaisance avec le pouvoir) alors que, depuis peu, il a complètement changé de paradigme politique : pour faire simple, il accepte d’aller vite à Présidentielle avec toujours le même système en place et il nous fait croire que c’est après « qu’on va aidé le pouvoir à partir » ! Il nous prend pour qui ? Qu’est-ce qui t’arrive ya Soufiane laaziz , reviens nous, tu fais fausse route. On ne sait plus qui t’a intoxiqué avec ces idées là.

    4
    3
      MELLO
      8 juillet 2019 - 18 h 45 min

      Intrigant cette conférence dont le vrai sujet a été détournée.
      Les principales revendications portées dans la plate forme du 25 Juin ont été occultées. Par peur, par mefiance ou par ambition demeusuree, seul le temps nous le dira. De toutes les façons, apres avoir vu le résultat minable de cette conférence , je retire toute ma défense du Sieur Rahabi. J’ai comme l’impression qu’il s’est fait trainer comme le mouton de l’Aid.

    Anonyme
    5 juillet 2019 - 12 h 18 min

    M Rahabi a accepté ce rôle. C’est très bien. Une question : l’a-t-il fait pour le pays et le peuple ou pour des intérêts propres pour s’assurer un future dans la nouvelle Algérie ? Nous le serons si M Rahabi ne fait pas comme M Benbitour qui ne veut pas participer pars qu’il a des ambitions présidentielles comme il l’avait déclaré. Donc nous attendons de M Rahabi d’annoncer qu’il ne se présentera pas au moins aux prochaines élections présidentielles et autres. Une fois fait, il aura ma confiance totale.

    1
    1
      Le Montagnard
      5 juillet 2019 - 17 h 45 min

      @anonyme, évitons de mettre la charrue avant les bœufs et de suspecter Abldelaziz Rahabi de vouloir servir ses propres intérêts avant ceux du pays, alors qu’il n’a même entamé pas sa mission.
      Par ailleurs, si Rahabi ne recherchait que ses propres dividendes, il aurait fait comme les autres en ne présentant pas sa démission au président sortant Bouteflika.
      Par ailleurs, pourquoi chercher à demander à des personnalités, entre autres, Rahabi et Benbitour, dont la compétence et reconnue par un grand nombre d’algériens de s’auto-éliminer de toute gestion de l’Algérie de demain.

      4
      1
    AGAOUA
    4 juillet 2019 - 14 h 02 min

    M Rahabi, vous avez dit beaucoup de bien jusqu’a present du Hirak et je pense que vous avez eu plus de 4 mois de temps pour vous impregner de ttes ses revendications. Ne jouez pas le jeu de AGS, qui apres avoir promis uniquement d’accompagner le Hirak, est devenu son pire ennemi.
    L’Algerien a soif de l’honnetete et a besoin qu’on l’ecoute et qu’on le prenne au serieux. A une simple deviation ou manque de franchise, vous rejoindrez la poubelle de l’Histoire. Regardez vos amis Lamamra et Brahimi. Soyez franc et n’ayez pas peur, vous gagnerez le coeur de notre mouvement.

    14
    5
      Elgat
      4 juillet 2019 - 18 h 05 min

      Tout ça pour ça! nous faire avaler la couleuvre qui fait de tabou et bouchachi et de tabou « des figures marquantes du hirak »?

      9
      6
    Tin-Hinane
    4 juillet 2019 - 11 h 17 min

    Sans mettre en doute les qualités de Monsieur Abdelaziz Rahabi ni l’article qui été fait sur lui, je voudrais simplement faire remarquer à Monsieur Rabah Toubal que le Hirak et l’armée algérienne ne sont pas du tout dans un face face conflictuel comme il le dit, en tout cas ce n’est pas du tout ce qui apparait.

    41
    10
    Mokrane DJOUADI
    4 juillet 2019 - 8 h 46 min

    Oui, je partage tout à fait le point de vue de Rabah Toubal sur Abdelaziz Rahabi. En effet, les algériens qui l’ont connu ou avoir travaillé avec lui savent qu’ils ont eu affaire à un fils de famille (oulid familia ou miss t’familte comme on dit chez nous en Algérie).
    Je l’ai remplacé à l’Ambassade d’Algérie à BERLIN, en 1987, où il occupait le poste de Second et de collaborateur direct d’un grand Ambassadeur qui s’appelait Youcef Kraiba, un vrais commis de l’état, un algérien originaire de Biskra (paix à son âme!).
    Rahabi c’est quelqu’un qui accorde une grande attention aux autres algériens: durant la passation de service, il s’était occupé de moi comme si j’était son propre frère, alors qu’il ne me connaissait pas auparavant.
    Il m’est arrivé d’écrire que Rahabi devrait jouer un rôle dans l’avènement et la gestion de l’Algérie de demain.
    Une Algérie dans laquelle des incarcérations abusives à l’instar, entre autres, du Commandant Bouregaa, l’un des derniers vestiges honorables et héros vivant de notre guerre de libération nationale, et de jeunes et moins jeunes citoyens exprimant leur fierté d’appartenir à l’Afrique du Nord et à l’Algérie, n’auront plus droit et raison d’exister.

    Fils aîné du Commandant DJOUADI Abderrahmane, du village d’Arous, tombé au Champ de l’honneur en 1957.

    28
    9
      MELLO
      4 juillet 2019 - 15 h 37 min

      Je partage amplement votre intervention sur un homme aussi sage qu’intrangisant qu’est Monsieur Rahabi. Il a été le seul ministre, que l’histoire retiendra, a avoir demissionner d’un gouvernement , de Bouteflika SVP. Du temps ou celui ci tapait du poing sur la table.
      Cette conférence sera une occasion a cet homme , entouré d’autres intellectuels et pas des moindres, de démontrer toutes ses capacites managériales , que les oiseaux de mauvaises augure traitent de tout. Je suis persuadé de la reussite de cette conférence sous la direction de Monsieur Rahabi.
      Salihine N’Aarous seront avec lui.

      7
      1
        Mokrane Djouadi
        4 juillet 2019 - 19 h 44 min

        Oui, compte tenu de la difficulté à laquelle il faudra s’attendre, les prochains conférenciers auront besoin des Salihine n ‘ Arous mais pas que, ils auront aussi grand besoin du concours de Chikh Mohand El HOCINE et de Chikh Amokrane (proche parent de ma défunte mère) ainsi que de la bénédiction de feu Ait Ahmed de là où il se trouve présentement (paix à son âme, je me souviendrais toujours que ce grand homme s’est déplacé à Arous, juste après l’indépendance de notre pays, chèrement acquise, pour s’enquérir des nouvelles de notre famille).
        Les conférenciers devront aussi bénéficier de Salihine et des nombreux esprits saints de TAVLAVALT dont vous êtes le digne représentant.

        9
        2
      صالح/ الجزائر
      5 juillet 2019 - 8 h 00 min

      Nous souhaitons à tous les patriotes nationalistes , dont Señor Rahabi , qui n’ont d’autres objectifs que le présent et le devenir de l’Algérie réussite dans leur noble mission .
      Si l’ALN , à laquelle l’un des derniers vestiges honorables et héros vivant de notre guerre de libération nationale a participé à sa fondation et consolidation , était une Armée et non «une milice» , pourquoi ose-t-il qualifier l’ANP , qui est maintenant âgé de presque 57 ans , et qui avait à plusieurs reprises sauvé l’Algérie du sort réservé à l’Afghanistan , à la Somalie .. et à la Libye , d’ «une milice» ? .
      Les normes nationales (les constantes) sont à respecter , personne , qu’il soit Moudjahid , ancien « fondateur » du FFS , ou autre , ne doit être au-dessus de la loi pour piétiner la fierté de la majorité des Algériens .
      C’est ça , la fierté des jeunes citoyens est elle dans leur appartenance à l’Afrique du Nord et puis à l’Algérie , ou à l’Algérie et puis à l’Afrique du Nord ? .

      6
      1
        Mokrane Djouadi
        5 juillet 2019 - 11 h 28 min

        @réponse à Salah, ce n’était pas dans mes intentions de faire passer l’Afrique du Nord dans nos cœurs avant l’Algérie, bien que cette dernière en fait partie.
        Pour un fils de Martyr comme moi, la place de l’Algérie est primordiale: l’Algérie avant tout!
        Par ailleurs, compte tenu de son parcours durant la guerre et jusqu’à nos jours, je ne pense pas que le Commandant Bouregaa puisse mériter tant de remarques négatives.

    Yes
    4 juillet 2019 - 2 h 07 min

    À Mr rahabi. Attention,il faut avoir le feu vert du hirak et voir ses revendications.
    En ce qui concerne la periode de transition,on y est déjà,mais il faut modifier 3 textes de lois:1: la composante et le mode de désignation des membres du conseil de la magistrature doit absolument être modifiée de manière à liberer les juges de la tutelle.
    2: supprimer l’ANEP monopole de la pub pour liberer l’information et la presse. Avec c 2 conditions,justice libre et presse libre ce sont 2 piliers essentiels de transparence des élections,car même s’il ay a abus la presse pourra dénoncer,et aussi permettre des débats contradictoires télévisés qui manquent énormément afin de connaître les programmes des uns et des autres..
    3:. Une instance indépendante composée par des représentants des partis et du hirak pour organiser et contrôler les élections.
    C élections doivent laisser le temps nécessaire pour opérer c changements et le temps aux partis de se faire connaître à travers leur programme,des débats…
    Tout cela demande 8 à 12 mois au moins,et on peut considérer que c une periode de transition.
    Priorité aux élections présidentielles,législatives et communales. La constitution plus tard,l’actuelle modifiée comme indiquée est acceptable.
    Si on commence par une constituante on n’est pas sorti de l’auberge,ça créera tellement de divergences que ça risque de durer des années.

    8
    2
    Anonyme
    3 juillet 2019 - 21 h 14 min

    Monsieur Rahabi semble (selon son CV) avoir l’envergure pour superviser en Algérie.

    12
    4
    Nasser
    3 juillet 2019 - 21 h 13 min

    Citation: l’initiative de M. Rahabi vise à sortir le hirak et l’ANP du face-à-face dangereux…
    ____

    Totalement faux!
    M.Toubal est soit mal informé soit fait dans la désinformation!
    Le peuple, à travers le véritable Hirak, soutient l’Armée et cette dernière soutient leurs revendications tout en réaffirmant, à plusieurs reprises, son refus de cautionner les propositions, anticonstitutionnelles!
    Le peuple a bien compris que le «duel» est plutôt entre l’Armée avec son Etat-major que soutient les véritables hirakistes d’une part et les pseudo-hirak déviants que soutiennent la mafia politico-financière aidée par des partis, des personnalités, des médias à leur solde d’autre part!
    ….On découvre en passant que M Toubal dont-on connait les articles a eu « l’honneur de travailler sous sa direction éclairée pendant plus de trois ans, à l’ambassade d’Algérie à Madrid »…qu’il est « doublement ravi d’apprendre que [son ex chef ]avait accepté d’assumer la noble mission dont la classe politique et la société civile algériennes l’avaient investi »
    A propos de la « classe politique » et de la « société civile » les algériens savent que les 1er ne sont plus crédibles aux yeux du hirak qui les a tous exclu des manifestations qu’ils voulaient chevaucher pour le récupérer! Ils savent qu’ils demandent « une période de transition » qu’ils veulent diriger par cooptation,sans élections, car les futures élections leurs sont défavorables! Pour la « société civile », que l’on ne trompe personne! Nous savons tous que ce sont des organisations et associations qui ne représentent qu’elles-mêmes et leurs maigres adhérents….jamais le peuple! Mêmes réunis ils ne peuvent constituer le lobby de pression qu’ils prétendent être! Elles sont considérées comme des « associations » satellites au pouvoir depuis toujours et financées en grande partie par lui !!

    91
    20
      Anonyme
      3 juillet 2019 - 22 h 31 min

      Ton charabia est incompréhensible.
      On dirait une série de propositions indésirables de logique mathématique.
      Comme l’hypothèse du continu, on peut l’ajouter comme axiome dans la théorie des ensemble de Zermelo-Frankel et la théorie des ensembles de Cantor reste non contradictoire.
      Le Hirak, d’après toi, est d’accord avec l’armée et celle ci est d’accord avec le Hirak mais ne veut pas faire ce que veut le Hirak.
      Faham rouhak y’a si Mohamed !!!!

      11
      2
        Anonyme
        5 juillet 2019 - 12 h 45 min

        Tu n’as rien expliqué même avec tes fanfaronnades « mathématiques »!

        2
        1
        Anonyme
        5 juillet 2019 - 12 h 55 min

        C’est bien! Tu connais des choses! Tu dois connaittre aussi le « théorème » de ..Creutzfeldt-Jakob…

    Chouiyyeb Lakhdim
    3 juillet 2019 - 17 h 35 min

    Toi, auteur de ce texte tu fais confiance à cet homme qui attend des dividendes pour clore sa carrière pleine d’euros, mais le peuple a vu, et sait que quand des politiciens, des partis, des syndicats, des associations dites civiles QUI REFUSENT Une minute de silence à la mémoire d’un défenseur des droits de l’homme, refusent d’aller à son enterrement, qui ne condamnent pas les arrestations, pire! Y en a même qui disent que c’est nécessaire, qui ne disent rien sur l’arrestation d’un commandant de l’ALN pour ses idées, qui ne disent rien sur la répression , la fouille des femmes et des vieilles par des hommes, tout ce beau monde N’EST PAS DIGNE DE CONFIANCE! Ils seront au dialogue pour négocier leurs places dans la future dictature. Qu’ils soient des hommes et qu’ils descendent dans la rue ce vendredi afin de JAUGER ou MESURER LEUR AUDIENCE! Ça sera un QUITUS de peuple s’ils seront applaudis et accueillis à bras ouverts. Il suffit de le faire pour se permettre de dire que nous sommes représentants du peuple.

    153
    31
      MELLO
      3 juillet 2019 - 18 h 19 min

      Detrompez vous , cher monsieur , ce sont justement ces partis du camp démocratique qui ont été les premiers a condamner tous ces dérapages de la violente riposte des tenants du pouvoir. Ce sont les premiers a attirer l’attention des gouvernants sur l’Etat de santé de feu Kamal eddine Fekhar – allah irrahmou. Cessez , s’il vous plait de tirer sur les ambulances . Renseignez vous.

      24
      9
        Chouiyyeb Lakhdim
        4 juillet 2019 - 20 h 02 min

        @MELLO,
        Je pense que tu n’as pas saisi la portée de mon commentaire car je parlais de l’autre camp islamo-conservateur , d’ailleurs Maître Ait L’arbitre les a dénoncés. Je ne parlais pas des démocrates qui ont tout dénoncé comme tu le dis mais des Benflis, Mokri,djaballah, rahabi, Benbitour,ghozali et leurs satellites qui ont tous mangé dans la grande soupe de bouteflika et avant lui, que ce soit en tant que ministres ou en tant que députés de quotas. Celui qui est parmi le peuple et pour le seul peuple , ne peut se tromper de cible mon ami.

    Zyriab
    3 juillet 2019 - 17 h 29 min

    Que ce soit M.Rahabi ou M. Tartempion ce n’est pas ça qui va changer Il est impératif que cette conférence avant toute chose définisse « Le Type de Société  » Qu’attend le peuple Algérien ? Si nous arrivons à savoir ce que nous voulons .Si nous nous mettons d’accord sur « le Type de Société « La forme de l’état en découlera Et toutes les questions de fonds seront résolues Les Questions subsidiaires ne poseront aucun problème Vouloir débattre sur les formes (République Parlementaire Présidentielle ou Anarchique ne seront que facultatifs tant que nous n’aurons pas défini le type de SOCIETE

    9
    11
      MELLO
      3 juillet 2019 - 18 h 33 min

      Le type de société ? Non , d’abord c’est le projet de société et celui-ci ne peut être défini en l’état actuel qui nécessite une base politique de sortie de crise. Un consensus est d’abord une mise a niveau des mentalités aussi diverses que complexes.
      Le projet de société sera défini par la nouvelle Constitution.

      17
      3
    Bof
    3 juillet 2019 - 17 h 12 min

    A un moment donné il faut bien négocier avec ce pouvoir, sinon s’ils partent tous, on va négocier avec qui, des chaises vides?
    Donnons une chance à Mr Rahabi d’essayer d’aider à trouver une solution.
    Ne soyons pas extrémistes dans chaque bord, on a besoin de compromis et de dialogue pour sortir de cette impasse.
    Personnellement je rêve d’une Algérie démocratique, Laïque, qui enferme la religion dans sa mosquée à double tour, qui respecte totalement les droits des femmes, des libertés, une république ni islamiste ni cachiriste, mais je sais que c’est un long combat, et je sais que Mr Rahabi ne va pas trahir ses idéaux pour un koursi.
    Alors soyons ouverts et optimistes.
    Bonne chance Mr Rahabi

    29
    12
      Chibl
      3 juillet 2019 - 19 h 06 min

      Il faut enfermé les militaires a double tour dans les casernes.

      10
      15
    Secret défense
    3 juillet 2019 - 16 h 37 min

    Hé hé , encore une plaisanterie de taille !!!!!!!!!!!!!!
    C’est l’histoire du loup dans la peau d’un agneau qui va négocier avec le chef de la meute.
    Comme si notre pays de 2019 ne dispose pas d’hommes compétents, aguerris , fins diplomates, intègres et dont la probité n’est plus à démontrer.
    Le hirak ou plutôt la révolution ne doit pas accepter ce marché de dupes. Les dès sont déjà pipés.
    Croyez vous sincèrement qu’un fauve puisse lâcher sa proie facilement, Que ses maîtres émiratis
    lâchent aussi facilement le morceau? Nooooon ! la corde est placée très haut.
    Pour que la pilule puisse passer ils useront de leurs ateliers déjà prêts à l’usage létal.
    Démontons d’abord tous les anciens mécanismes électoraux du système avec leur logistique humaine, bien sûr et alors là on pourra commencer à placer les jalons d’un long processus électoral démocratique .
    Sans cela Niet et reniet , pas de table de discussion.
    Ceux qui sont tapis derrière El Gaid sont de fins magouilleurs .
    Vive la nouvelle République Populaire.

    13
    25
      Anonyme
      3 juillet 2019 - 17 h 09 min

      Attitude jusqu’au boutiste négative et dangereuse, voir ce qui s’est passé dans les pays avoisinants.
      Vous faites un mauvais procès à MR Rahabi, c
      ‘Est un intermédiaire entre le hirak et l’armee pour négocier.
      Vous comprenez le mot négocier !!!

      28
      9
      Sidi fredj
      3 juillet 2019 - 18 h 23 min

      Vous etes jusquauboutiste, d’accord.
      Quelle est votre solution concrète et immediate?
      Je suis véritablement intéressé.
      J’attends votre retour
      Merci

      10
      4
    Anonyme
    3 juillet 2019 - 16 h 15 min

    Rahabi n as rien d homme providentiel, lorsque les Algériens se fesaient massacré par les Terroristes criminels et le pouvoir exécrable qui gouverne l Algérie durant la décennie noire, lui était nommé par ses mentors comme Ambassadeur payé en euros et bénéficiant de tous les avantages qu offre la fonction.

    21
    36
      Anonyme
      3 juillet 2019 - 16 h 24 min

      Commentaire déplacé, il n’est pour rien pour ce qui s’est passé dans les années 90.
      Tu veux qu ‘il soit payé en dinars en Espagne.
      C’est n’importe quoi!
      Trouvez autre chose et laisser ce
      Monsieur travailler.

      40
      7
      Sidi Fredj
      3 juillet 2019 - 18 h 20 min

      Et donc il aurait fallu que l’Algérie n’ai aucun
      Ambassadeur.
      Sans vouloir paraitre insultant, c’est un raisonnement
      par l’absurde que vous nous exposez.

      24
      2
      MELLO
      3 juillet 2019 - 18 h 42 min

      Sais tu que ce Monsieur , Le senior Rahabi , est le ministre a avoir jeter sa demission a la face de Bouteflika ? Le seul ministre a avoir refuser l’ordre donné par Bouteflika de suspendre la publicité a un media Algerien .
      Faisant en sorte que cette conférence puisse atteindre son objectif , sinon , c’est au peuple de juger après.

      24
      4
    MELLO
    3 juillet 2019 - 15 h 41 min

    Petite précision Senior Toubal , le projet retenu pour la conférence du 6 Juillet 2019 , comporte entre autre , une période qui sera definie pour permettre d’avoir des mécanismes a adopter en vu de l’élection présidentielle. Selon Mister Rahabi , pas d’élection présidentielle avant cet accord . Nous essayons de le faire avec tout le monde , sans exclure personne, nous sommes dans une demarche inclusive. La participation de Me Bouchachi , de Karim Tabou, de Me Ait Larbi , de ….
    L’Algerie a besoin de tous ses enfants.

    20
    9
    Anonyme
    3 juillet 2019 - 15 h 39 min

    Mr Rahabi est un fin diplomate, il me fait penser à Mr Hubert Vedrine.
    J’ai eu l’occasion de l’ecouter sur des plateaux télé dernièrement, il me semble compétent et honnête.
    L’Algerie a besoin d’hommes comme lui en ce moment.
    Espérons qu’il pourra concilier les vues du hiragana et de l’institution militaire en trouvant les bons compromis, à travers le dialogue franc, pour faire avancer le pays vers des horizons prometteurs pour tout le monde.
    Il faut faire baisser la tension entre le Hirak et l’armée, il faut voir l’interet suprême du pays.
    En guise de bonne foi, l’armee doit libérer les détenus d’opinions parmi les manifestants et quelques personnalités politiques, comme MR Bouregaa, Mme Hanoune, les généraux Benhadid et Guediri ainsi que les jeunes manifestants et d’autres détenus d’opinion.
    Il faut donner des garanties à l’armée pour ne pas poursuivre les officiers compromis dans des affaires ou durant la période des années 90, à condition que soit restitué les grosses sommes indues et autres avantages exorbitants pris.
    Il faut laisser partir à la retraite les officiers âgés tranquillement.
    La confrontation n’apportera rien de bon au pays.
    Il ne faut pas commettre les erreurs des pays arabes avoisinants,
    Il faut s’inspirer des exemples sud africains, espagnol,Portuguais etc…
    Ils ont fait une transition en douceur de régime dictatoriaux vers de vrais démocraties avec une prospérité économique à la clé bénéfique pour ces pays.
    Amnistie donc et il faut se tourner vers l’avenir pour construire un pays puissant à l’aide de sa richesse humaine.Il y a des cadres ici et à l’etranger, la diaspora, de haut niveau.
    Il faut capitaliser la formidable mobilisation populaire du 22 février et utiliser ses énergies pour la construction du pays.
    Bonne chance et bon courage Mr Rahabi, vous pouvez écrire l’histoire avec un H pour le bien du pays.
    Vive l’algerie unie et progressiste, vive les patriotes et les moudjahidines.

    38
    6
      MELLO
      3 juillet 2019 - 18 h 51 min

      Un commentaire qui donne du baume au coeur. En effet, l’Algérie a besoin de tous ses enfants , a besoin de se réconcilier avec elle même. Si des hommes et des femmes se sont portés volontaires pour tenter de déverrouiller cette corrosion qui nous empoisonne, ils sont les bienvenus.

      22
      3
    Samira
    3 juillet 2019 - 15 h 00 min

    On camoufle un des leurs – PRESQUE PARFAIT.

    10
    24
    Nour
    3 juillet 2019 - 14 h 18 min

    Tant qu’il y aura des hommes tels que Mr Rahabi en Algerie, des hommes de consensus et de dialogue nous pourrons leur faire confiance, rien n’est plus dangereux que ceux qui s’obstinent dans leurs positions et ne veulent rien lacher !

    35
    8
    Anonimaoui
    3 juillet 2019 - 13 h 33 min

    Bonne chance et bon courage Monsieur Rahabi. Vous êtes l’homme du dialogue et du consensus en tant qu’ intellectuel, ancien diplomate et homme politique. Le courage, l’abnégation et la fidélité aux idéaux de nos martyres de la guerre de libération doivent être vos références immuables pour assurer cette lourde mission dont vous ont chargés vos compatriotes Algériens. La crise n’a que trop duré, elle risque de finir en queue de poisson avec toutes les dérivés possibles et imaginables.

    36
    10
      bebel
      3 juillet 2019 - 15 h 14 min

      Puisse Dieu le soutenir dans sa très périlleuse mission. L’Algérie est à la croisée des chemins. Saurons nous prendre la bonne voie car cela sera dur, très dur.

      34
      7
    samir
    3 juillet 2019 - 13 h 25 min

    j’espère qu’il ne cédera pas aux décideurs ,pour prouver leur bonne intention ,ils doivent relâcher les détenus d’opinion ,connu et inconnus ,à leur tête Mr benhadid ,guediri ,bouregaa ,etc etc etc ainsi que les simples manifestant

    26
    13
      Zyriab
      3 juillet 2019 - 17 h 17 min

      Autant la rue demande « L’Etat de droit « C’est à dire permettre aux juges de faire leur travail Ne plus accepter les procès médiatiques de rue Alors laissons aux juges le temps de faire leur travail de condamner celui qui doit l’être et d’acquitter les innocents On arrête de faire la justice à la place des Magistrats

      16
      3
    Mouloud
    3 juillet 2019 - 12 h 47 min

    Bienvenue citoyen rahabi..si vous vous sentez d attaque pour porter les legitimes revendications du peuple.he bien..que demande le peuple! Votre initiative vous honore ..nous serons avos cotes tant su il s agira de ne rien ceder .aucune concession…l algerie d abord..mais on doit sortir du tunnel..bon courage et que allah vous aide..

    39
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.