Quinze partis et organisations appellent les Algériens à marcher massivement le 5 juillet

5 juillet
Depuis le 22 février, les Algériens manifestent chaque vendredi. PPAgency

Par Mounir Serraï − Des partis et des organisations, quinze au total, appellent le peuple algérien à se mobiliser et à participer massivement à la marche du vendredi 5 juillet, qui coïncide avec la fête de l’Indépendance nationale.

«Dans quelques jours, nous célébrerons le 57e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. Ce couronnement de 132 ans de lutte et de sacrifices, de 7 ans de révolution de tout un pays contre le colonialisme, ne saurait être effectif sans l’instauration d’un véritable Etat démocratique et social, tel que préconisé par le Congrès de la Soummam», soulignent ces partis et organisations, pour lesquels «un Etat démocratique et social ne peut se construire sans la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus d’opinion. Un Etat démocratique et social ne peut se construire sans une transition constituante pour une totale rupture avec ce système rentier et corrompu».

Ces partis et organisations annoncent ainsi un rassemblement, jeudi 4 juillet à partir de 18h, sur l’esplanade de la liberté d’expression Saïd-Mekbel, à Béjaïa. Ils appellent les Algériens à rejoindre massivement, la marche du vendredi 5 juillet pour notamment «rendre hommage aux martyrs de la Révolution de 1954, exiger la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus d’opinion, et pour réclamer une transition constituante.

Parmi les signataires de cet appel, l’Association des victimes d’Octobre 88, le Comité de solidarité avec les travailleurs (CST), le Groupe Algérie algérienne (GAA), la Ligue algérienne de la défense des droits de l’Homme (LADDH), le Rassemblement action jeunesse (RAJ), le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef),  le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), le Syndicat national des travailleurs des postes, le Front des forces socialistes, Jil Jadid, le Parti social des travailleurs (PST),  le Parti des travailleurs (PT) et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD).

M. S.

Comment (61)

    Mme CH
    6 juillet 2019 - 0 h 00 min

    Pas besoin d’appeler le peuple à manifester….il l’a déjà fait le 22 février sans votre appel, alors n’essayez pas de monter la vague….la mer est calme….! Cependant, on vous demande massivement de ne pas poignarder le Hirak dans le dos….!

    Le Miroir Aux Alouettes
    5 juillet 2019 - 1 h 03 min

    Hier encore,ces gens là bouffaient avec le régime en faisant semblant de chahuter la bouche pleine, tout en détournant leurs regards complices des citoyens de ce pays, tous réduits,jeunes et moins jeunes à néant par le mépris d’une secte corrompue au sommet.
    Que faisaient ces partis fantoches et organisations bidons,quand le rouleau compresseur des Bouteflika et consort écrasait sans ménagement le peuple ?
    Où étaient le PT,le FFS, le CRD,et les autres partis dits opposants, et toutes ces organisations qui bouffent gratuitement lorsque la constitution a été à maintes reprises triturée au détriment des droits fondamentaux du peuple, et plus grave, qui ont voté et fait passer avec leurs députés des lois CONTRE les citoyens de ce pays sans passer par un vote référendaire?
    Dès les premières marches, certains responsables de ces partis ont été chassés par les manifestants,car honnis pour leur hypocrisie, leur langue de bois,et le double jeu trouble auquel ils se sont tous livré depuis des décennies. Et maintenant, ils ont le culot de lancer des appels au peuple pour marcher demain Vendredi ?? Qui les a mandatés ??
    Certainement pas les femmes et les hommes honnêtes de ce hirak, qui refusent d’être représentés par des clowns malhonnêtes. Les gens ont déjà marché un 19eme Vendredi, et eux que faisaient ils? Ont ils trouvé la solution miracle pour sortir le pays de la crise?
    Le train a déjà pris sa marche, ils l’ont raté, et ils cherchent tous à se raccrocher à son dernier wagon.
    Le peuple en a marre des khorotos.
    Désormais, toutes les institutions, et tous les élus de ce pays devraient être tenus de respecter le Pacte International Relatif Aux Droit Civils et Politiques,adopté par l’Assemblée Nationale des Nations-Unies le 16 Décembre 1966, et ratifié par l’Algérie le 12 Septembre 1989. Du coup, même la menace de l’instauration d’un état religieux ne pourrait jamais voir le jour chez nous, si ce pacte venait à être sérieusement respecté.
    Alors, place aux femmes et aux hommes intègres, honnêtes et dévoués à la patrie qui veulent reconstruire ce pays sur le socle d’une véritable démocratie.

      MELLO
      5 juillet 2019 - 8 h 23 min

      Un tribunal a ciel ouvert , tels ces magistrats condamnant des innocents comme Si Lakhdar Bouragaa pour avoir dénoncer la dictature militaire.
      Avant se s’engager dans des ignominies, il serait plus sage de voir de plus près ce que ces PARTIS ont subit comme musellement et autres de la part du clan au pouvoir. Toutes leurs dérives ont été denoncees , mais connaissant les medias « applaventristes »qui rapportent ce qu’on leur ordonne de rapporter, il est bien évident , que cette désinformarion arrive a tes oreilles.
      Puisque tu deballes cette poubelle de mensonges, allons y : ou était ce defenseur de la Constitution , lorsque un président , handicapé par une maladie , a sollicité et fait son 4e mandat , de cinq ans SVP, et solliciter un 5 e pour enterrer definitivement cette Algerie. Ou etait il ?
      Puisque vous vous sentez le citoyen aussi averti, ou etais tu , toi, sur toutes ces dépravations du pouvoir ?
      Maintenant que bon nombres de CITOYENS braves ont occupé le terrain , vous faites semblant de jouer au justicier.
      Restons humbles , rendons hommage a ces militants qui , pour la plupart , ont séjourne’ dans les geôles de ce pouvoir maffieux.

    Lghoul
    4 juillet 2019 - 22 h 27 min

    Une marche pour la celebration finale de la vraie independence de l’Algerie et de son grand peuple. La marche de l’honneur. Mouches ou pas mouches, ou « debbane » ou pas, rien n’arretera la marche de l’histoire. 35 millions seront dans les rues algeriennes demain. Le fln au musee et le rnd a el harrach.

    Felfel Har
    4 juillet 2019 - 16 h 25 min

    Le peuple algérien n’a pas attendu l’appel de ces pseudo-partis nationalistes pour se fixer rendez-vous pour une marche grandiose à l’occasion de la célébration du 57 ème anniversaire de l’Algérie. Leur manoeuvre prend l’allure d’une arnaque dans le but de se parer du titre de « parrains » du mouvement Hirak et se préparer à partager les strapontins dans de futurs gouvernements.
    Nul n’est dupe car ces partis et organisations n’ont pas ratissé large lors des scrutins précédents. Ce sont des coquille vides.

      MELLO
      5 juillet 2019 - 8 h 41 min

      On veut un gouvernement de 15 millions de ministres, une assemblée nationale de 20 millions de députés, un sénat de 5 millions de sénateurs, une commission de surveillance des élections de 2 millions moins 1 . Ce un sera le President d’un peuple reduit a zero.

    Chelabi
    4 juillet 2019 - 16 h 16 min

    Moi, si j’étais l’employeur de ces mouches électroniques je les licencierai sur le champ. Motif : incompétence crasse.
    Cela fait 20 semaines que ces moucherons se débattent pour détourner le peuple de sa marche révolutionnaire pacifique, ils ne font qu’échouer. Ils ont essayé la division , l’anathème, les mensonges, rien n’y fait. Le mouvement continue droit dans ces bottes et ce vendredi ce sera le summum de la mobilisation citoyenne insha Allah.
    Il faut dire que ces dhoubabs ont servi pendant un temps à faire passer le 5ème mandat de Bouteflika. Ils servent aujourd’hui GS. Demain, ils serviront un autre maître. Ils sont comme ça. Ils ont l’obséquiosité dans le sang. Ils sont faits pour le servage. Comptez-les, ils vont coller une trentaine de pouces en bas. ….
    Comme quoi on ne fait pas ce métier de dhoubabs par hasard.
    Bon Kachir et n’oubliez-pas les pouces en bas sinon vous n’aurez pas votre ration du jour.

      Chelabi
      4 juillet 2019 - 20 h 01 min

      C’est vraiment drôle. Quand je disais qu’ils sont bêtes ces dhoubabs!
      Il a suffi que je dise qu’ils vont se déchaîner sur mon post en y mettant plein de pouces en bas pour qu’ils s’y abstiennent. Et je l’ai réellement prévu.
      What kind of losers you are?

        Anonymous
        4 juillet 2019 - 23 h 30 min

        When you’ve got nothing, you’ve got nothing to lose.
        We are smokers not slavers my dear, so stay far away please.
        Thank’s.

        Chelabi
        5 juillet 2019 - 1 h 50 min

        Là je crois que j’ai battu un record. Plus d’un 1100 pouces en bas alors que d’habitude j’en récolte entre 20 et 30, c’est dire si les colonies de mouches … sont très actives sur AP.
        Anyway. Demain, il fera jour . Le Soleil se lèvera sur une nouvelle Algerie insha Allah et la nuit enveloppera à jamais ceux qui ont détruit ce pays. Nos condoléances les plus joyeuses!

        Anonyme
        5 juillet 2019 - 3 h 05 min

        Sir, I think you are the big loser. You must be a slave of MO 6

          Chelabi
          5 juillet 2019 - 10 h 11 min

          Have you ever seen an Amazigh being a slave? Never!!!

    moh
    4 juillet 2019 - 14 h 27 min

    les partis politiques qui appellent le peuple a marcher le 05 juillet ne représente pas le peuple algérien, c’est une minorité à la solde des étrangers notamment la France , le ridicule qui tue, ils appellent à libérer tous les détenus d’opinions,( l’opinion qui s’adapte à eux bien sur ) de quel détenus d’opinions ? de louisa hanoun qui entretenait des relations avec l’occident et qui est passé au aveu dans le tribunal,considéré comme la haute trahison, et ce n’est pas au hasard que des personnalités françaises ont signé une pétition demandant sa libération, de quel détenus d’opinion ? et si c’était un islamiste qui est détenu est ce qu’il est considéré comme détenu d’opinion pour eux ? et oui messieurs soyez vigilants, les résidus du réseau de l’état profond et anticonstitutionnel c’est des charlatans qui veulent s’approprient du hirak , ils font du tapage pour être entendu il faut les lister dans des affiches a travers des facebook, twitter…..etc pour les bannir de la scène politique

      MELLO
      4 juillet 2019 - 21 h 04 min

      Eh oui , attention a moh le résidu de l’islamisme politique , remis sur rail par l’ex président. Ces babouches qui recoivent des ordres de l’ARABIE SAOUDITE veulent encore dicter leur loi , alors que la loi les a bannis . Le pouvoir actuel veut bien les manipuler pour détourner la voie du hirak.

    Mahmoud
    4 juillet 2019 - 13 h 54 min

    Bizarrement tous les Responsables des ces Partis t/ou Organisations ont eu un moment donné une relation directe avec le 2eme Résponsable del ISSABA de TOUFIK puisque les autres Responsables qui étaient inféodés a l’autre 1er Responsable del ISSABA de Said BOUTEFLIKA sont en prison.

    Mais qu’est-ce qu’attend la JUSTICE pour finir le travail ?

    AÏT MOUHOUB Mokrane
    4 juillet 2019 - 13 h 47 min

    NON ! JE NE MARCHERAI PAS. NON ! A LA DESTRUCTION PROGRAMMÉE DE MON PAYS. JE NE SUIS NI UN CHIATTE NI ENCORE MOINS UN….. MOUTON. MAIS JE REFUSE LA MANIPULATION DES MASSES…..

      2ème république
      5 juillet 2019 - 16 h 33 min

      Tu vis au milieu de ruines et tu crains la destruction de ton pays…pour ce qu’il en reste… 1000 milliards de dollars pour se retrouver à emprunter de l’argent dans 18 mois… Tu te trompes de cible, tu n’a rien vu pendant que la bande à ruiné le pays et maintenant que des gens veulent arrêter les responsables de ton malheur tu a peur!! Eh ben mon vieux, heureusement qu’il y en a pas beaucoup des comme toi…

    Anonyme
    4 juillet 2019 - 13 h 20 min

    Le 57e anniversaire du 5 Juillet se présente à un moment où l’Algérie vit le plus grand soulèvement populaire d’après-indépendance. Pour la première fois, les Algériens exigent le remplacement du système politique qui a succédé à l’ordre colonial et qui, depuis, régit le pays. Ce système autoritaire et prébendier perdure malgré toutes les oppositions et les révoltes qu’il a suscitées au cours de plus d’un demi-siècle d’emprise. Il a même su se recycler dans ce multipartisme frelaté qu’il a dû concéder au plus fort du combat démocratique. Depuis le 22 février, il est confronté à une exigence de changement trop explicite, massive et insistante pour laisser quelque doute sur le sens de la mobilisation populaire. Un temps, le régime a cru pouvoir désamorcer le processus révolutionnaire en sacrifiant son parrain alors voué à la présidence à vie et qui, pour cette raison justement, cristallisait un mécontentement national exacerbé. Il a ensuite enclenché la prise en charge judiciaire d’affaires de corruption présumée impliquant des responsables politiques de premier rang et des membres de l’oligarchie à laquelle le pouvoir était lié.
    Cette riposte “d’accompagnement” avait l’avantage, pour le pouvoir, de limiter l’effet du soulèvement à la simple résiliation du projet de cinquième mandat, la vie politique devant reprendre son cours normal à l’issue de l’intérim constitutionnel prévu par l’article 102. Mais cette réponse avait l’inconvénient, pour le mouvement populaire, de le forcer à trahir l’esprit de rupture qu’il s’est forgé dès la démission de Bouteflika et qui transparaissait à travers des slogans comme “Système dégage !” et d’autres exigeant l’application des articles 7 et 8.Cette discordance conceptuelle entre le pouvoir né de la démission de Bouteflika, censé accompagner le mouvement populaire, et le sens pris par le mouvement populaire à la suite de cette démission ont créé une nouvelle situation : un état de contradiction entre l’objectif conservateur, et donc contre-révolutionnaire, de l’autorité en place, d’un côté, et l’objectif révolutionnaire, de rupture, du mouvement citoyen, de l’autre. Devant ces faits, le pouvoir est retourné à ses fondamentaux de régime autoritaire : la manipulation politique, la pression et la répression policières et judiciaires. Et la rue a continué à manifester, comptant sur sa seule résolution et son pacifisme. En fait, le malentendu porte sur la nature du mouvement populaire. Entre une population, une jeunesse notamment, dont on peut mesurer la mobilisation au fil des mardis et des vendredis et qui revendique le passage à un nouvel ordre politique, d’une part, et un pouvoir qui, logiquement, ne l’entend pas de cette oreille, d’autre part. Hier, dans sa nouvelle offre, le chef de l’État par intérim voulait donner l’impression de couper la poire en deux entre transition politique et transition constitutionnelle en suggérant un dialogue “indépendant”, mais dédié à l’unique projet d’élection présidentielle. La question persiste : peut-on envisager la réussite démocratique d’un processus électoral sans le préalable d’un changement politique ? La réponse populaire viendra de ce vingtième vendredi de protestation, survenant justement un 5 juillet symbolique de la nature révolutionnaire, historique, et non simplement politique, du mouvement.

    Makhloufi
    4 juillet 2019 - 13 h 10 min

    Je viens de decider pour la 1ere fois de ne plus marcher les vendredis a la lecture de cet appel qui veut faire plonger mon cher pays dans la « faouda » (chaos) afin que les responsables de cet appel n’auront pas a rendre des comptes comme tous les autres voleurs qui sont actuellement a El Harrach.

    ALI
    4 juillet 2019 - 12 h 58 min

    L’APPEL DE CES QUINZE ORGANISATIONS PROUVE QUE LA FRANCE OFFICIELLE NE VEUT PAS LACHER LE MORCEAU. POINT BARRE.

    1er Novembre 54
    4 juillet 2019 - 12 h 55 min

    Un signe de grand désespoir chez ces 15 pseudo-partis qui depuis la disparition de leur parrain le Chef de Hiazb franca (Toufik) ne savent plus ou donner de la tete pour récupérer le Mouvement.

    Anonyme
    4 juillet 2019 - 9 h 45 min

    Ha… ha… ha…ha …bien bonne celle-là. La fourmille qui veut monter le tigre et le conduire.
    C’est le Hirak qui marche sans interruption depuis le 22 Février, qui appelle ces retardataires à marcher avec lui cette fois ci.

    Nora
    4 juillet 2019 - 9 h 00 min

    Le mouvement citoyen n’a pas attendu ces partis (satellites?) et organisations pour sortir un certain 22 fevrier!!! Quand Bouteklikha faisait son travail de massacre, aidé par sa cour et par des partis soit laxistes ou khobsistes, ON NE LES A PAS VU solliciter le peuple pour un éventuel changement. On est en droit de rester sceptique!! LEUR APPEL SIGNIFIE une marche du mouvement citoyen-bis!!! on nous a toujours habitué aux coups fourrés que l’initiative de l’ancien ambassadeur à Madrid, le discours de Bensalah et l’appel de ces partis et organisations réveillent en nous une méfiance on ne peut plus justifiée. j’espère me tromper et qu’il y’a parmi eux des personne honnêtes, désintéressées, soucieuses de cette jeunesse en quête d’une stabilité et d’un avenir susceptible de répondre é leurs aspirations.

    Anonyme
    4 juillet 2019 - 7 h 40 min

    @ nora l’aveugle.
    Tu t’offusques des déclarations de naima salhi, mais tu souris aux caricatures racistes de dilem, tu planes sur les chansons de lame-gilette sur son voisin arabe et tu considères l’islamophobe et arabophobes matoub lounes comme un prophète. là, tu vois bien.

      2ème république
      4 juillet 2019 - 8 h 36 min

      Naima sort de ce corps!!

    Algerian
    4 juillet 2019 - 4 h 22 min

    Depuis que la bande de zouaves est en prison,le taux du marché parallèle (corruption populaire) a chuté
    Chercher l erreur?

    Nâadja Nindja
    3 juillet 2019 - 22 h 35 min

    Pour un état de droit,un régime démocratique et une constitution pérenne.
    Oui  » le chemin est tortueux, mais l’avenir est radieux »( proverbe chinois).
    Les innombrables manœuvres pour diviser le peuple sont toutes vouées à l’échec,parce-que ce dernier a pris conscience de son horizon,et de ses aspirations légitimes, tout comme il a compris que sa diversité est un dénominateur commun de béton,qui le rassemble, qui fait sa force, qui le lie à ses racines,et qui fait de lui un peuple si exceptionnel.
    Plus personne ne peux désormais fragmenter ce ciment de fraternité et de solidarité. À cela, le peuple a aussi compris qu’il ne doit compter que sur la force de ses bras,et sur la sueur de son front pour bâtir une nouvelle Algérie. Pour l’heure, l’unité, l’humilité, la sagesse,la raison,l’intelligence,la volonté et la patience doivent primer sur tout.
    Patiemment, sûrement, et inexorablement, le hirak est entrain de séparer le bon grain de l’ivraie.
    Le peuple algérien a atteint la maturité de se réclamer la source de tout pouvoir.

      Jil
      4 juillet 2019 - 6 h 41 min

      La baisse du taux de devise a baissé pour le manque d activités économiques rien ne se vend rien ne s achete ceux qui sont en prison faisaient sortir de l argent par transfert bancaire direct sur facturation rétro commission

    aile brisée
    3 juillet 2019 - 22 h 31 min

    Rien que de larbins ces partis et organisations syndicales d’opportunistes

    Chibl
    3 juillet 2019 - 22 h 22 min

    La date d’indépendance de l’Algérie c’est le 3 juillet 1962, c’est le malheur de Ben Bella qui a changé la date, même notre date d’indépendance est fausse.
    Cela étant nous devons tous sortir le 5 juillet et exiger la libération des détenus d’opinion a leur tète le MOUDJAHID BOURAGAA, Vive l’Algérie et abat les traîtres soumis aux UAE.

    Chelabi
    3 juillet 2019 - 22 h 04 min

    Ce 5 juillet, nous vivrons, insha Allah, les plus grandes manifestations de ces 20 dernières semaines.
    Ce sera comme un 5 juillet 62 qui fut la célébration d’un pays. Cette fois-ci, ce sera pour proclamer la naissance du CITOYEN ALGÉRIEN!
    Ceux et celles qui craignent de perdre leurs privilèges ou de perdre leurs parrains vont passer un mauvais week end. Chehhhh!
    Les kachiristes, ces mercenaires du clavier, ne pourront plus vivre d’expedients.
    Les mercenaires ont de tout temps été des crapules mais dans le temps, ils avaient du courage à défaut d’honneur.
    Aujourd’hui, les dhoubabs n’ont ni l’un ni l’autre. En effet quoi de plus avilissant que de travailler pour des Emiratis.

    Nora l'aveugle
    3 juillet 2019 - 21 h 57 min

    Partis ou pas. Allez alors le 5 juillet arreter la volonte du peuple. Dites a naima salhi de nous arreter.
    Tenhaww gaa33 !

    MELLO
    3 juillet 2019 - 21 h 17 min

    A lire certains commentaires, on a comme l’impression que le mouvement populaire, dont je suis l’unité, est une propriété privée.
    J’irai jusqu’a dire que l’Algérie baigne dans une sorte de moins disant general d’ou les meilleurs sont poussés a aller voir ailleurs et les plus abjects servilités sont généreusement branchées sur le système de rente, c’est a dire des rentiers. En fin de compte , comme le disait Mahmoud Darwich : que peut dire un peuple occupé a un peuple occupant ? Sortez de moi.
    La polémique , dans un cadre aussi cyniquement chaotique , ou les etiquettes sont distribuées a la criée, n’ont d’autres finalités prévisibles que d’entretenir des antagonismes , d’autant plus irreductibles qu’il n’existe aucun espace public , pacifié et codifié , dans lequel ce qui n’est que parti pris , sommaires et marginaux , pourrait évoluer en courant d’opinions autrement plus nuancés. Les clivages-soigneusement entretenus et pervertis , qui traversent en profondeur la société Algérienne , mérite depuis longtemps un traitement autres les habituelles manipulations pationnelles.

      Lghoul
      3 juillet 2019 - 22 h 11 min

      Ya Si MELLO – Laissons la rue repondre aux chiyates qui vivent sur le dos des autres comme des bacteries. Ils ne veulent pas admettre ou croire a ce qui se passe chaque vendredi et mardi. Ils pensent que ca doit etre un mauvais cauchemard. Ou est bouchareb qui croyait qu’on revait ? Ou est ouyahia qui levait son verre a notre sante ?
      Ils finiront tous dans des poubelles comme leurs maitres. Fini l’etat providence de papa. Fini les affaires a travers les portable. Fini l’improvisation et la mediocrite. Laisse les braire.

    Mouloud
    3 juillet 2019 - 18 h 42 min

    Ni partis ni wallou!pas de partis dans le hirak..pas de partis dans le dialogue..et on va regler la situation dans l interet de la patrie..mezzelna nahdrou ! Pour un dialogue sans les partis..ils ont contribue a la catastrophe..soutenu le systeme..ecrase le peuple..et on en parle encore!!! On sort..mais jamais un parti ne prendra les renes du mouvement..des hommes propres..oui..pour un dialogue de responsables..les partis..kif bedoui..kif bensalah…DEHORS..L ALGERIE N A PAS BESOIN DE VOUS!!! FOUTEZ LE CAMP..ET LAISSEZ NOUS..ON N EST PAS DES DEBILES..VOUS ETES RESPONSABLES DANS LA CATASTROPHE DU PAYS..BANDE DE BENI OUI OUI..CHIATTINE BOUTEF..CACHIRISTES….FAAAKOUUUU….akhdem ye taas le naas ou koulha ye mtekki aal hayt..au dialogue on va regler les choses..sans les traitres a la patrie!!!

      MELLO
      3 juillet 2019 - 20 h 22 min

      MELLO a Mouloud, arrête de débiter des débilités, tu es exactement comme ce pouvoir qui a tout fait pour écraser ces partis. Un travail de désinformation , de culpabilisation et d’anéantissement des partis et des personnalités a ete fait par Bouteflika , rares sont ceux qui ont compris ce travail de destructuration . L’Algérie a besoin de tous ses enfants , ceux qui ne cessent de travailler pour le bien être, ceux qui proposent des sorties de crise. Pourquoi , demander une autorisation pour organiser une conférence ? Et généralement la demande est refusée, alors ne grillez pas les dernieres cartes.

    Vroum Vroum 😤..
    3 juillet 2019 - 18 h 28 min

    La Cigale ayant chanté tout l’été , et quand l’hiver fut venu , alla dans son placard pour manger et quelle fut sa surprise !!?… rien à gratter !!..Elle frappa chez chez ces « Amies » et y trouva porte fermée , alors elle n’avait d’autre choix que Mme FMI qui l’aceuillie les bras ouverts , lui donna tant d’argent que la Cigale s’évanouie , à son réveil elle trouva un goût amer et feuille de Crédit…Voilà c’est ma manière…Une métaphore à l’image de notre Pays qui tarde à se réveiller , car le réveil sera la prise de conscience que 4 mois et bientôt 5 de Hirac et stagnation jouent contre notre Pays et son économie sans parler du danger à nos Frontières Sud….Il est grand temps que la solution arrive , par qui et comment ? Ça ne saurai tarder , mais elle sera la bienvenue , …Gaid Sallah ANP sans le Peuple ne sont rien , et le Peuple sans son Armée est vulnérable.. Alors à Gaid Sallah Chef d’État Major d’écouter le Peuple , car celui-ci ne demande rien que la Bonne Gouvernance et Gestion Économique et Plan développement du Pays et qui dit bonne Gouvernance dit jeter l’ancien Système , c’est pas si compliqué …Remettons l’Algérie au travail .

    Nasser
    3 juillet 2019 - 18 h 11 min

    Dernière cartouche des 15 zozo pour un tir groupé!
    Ils veulent prouver que le véritable Hirak leur appartient après avoir échoué avec les pseudo-hirak parallèles!
    Les véritables hirakistes ont bien compris la manœuvre
    Après avoir obtenu l’irréversibilité de l’essentiel avec l’aide l’Armée, ils se retirent en laissant ce qu’ils appellent le « hirak des zouaves »
    Hahaha!

      2ème république
      3 juillet 2019 - 18 h 57 min

      Tu paraît bien seul Si Nasser à vouloir essayer de dissuader les gens de marcher. Tu me fait de la peine car ti perd un temps fou à changer de pseudos, mais comme tu n’a pas d’arguments, tu te retrouves à cliquer sans cesse sur le pouce vers le haut car personne n’est de ton avis!! Malheureusement pour toi l’algérien à changé, il est devenu plus futé et sait reconnaître une mouche des le 1er message!!

      Farida
      3 juillet 2019 - 21 h 53 min

      Votre derniere cartouche c’est d’arreter des moudjaheds et de chasser des drapeaux. Que feriez devant 40 millions de citoyens qui ne veulent plus de vous ?

    Anonyme
    3 juillet 2019 - 18 h 07 min

    il serait interessant d’expliciter le contenu de  » transition constituante  » . est ce à dire , transition donc une periode indeterminee sans president et sans gouvernement legitimes. durant cette transition quid de la constitution et des lois actuelles . constituante veut dire faire table rase de la constitution actuelle et redefinir une nouvelle , par exemple basmala dans livres scolaires ou pas ? durant cette querelle l’ANP dans les casernes . et vogue la galere . nous avons certainement mal compris, faut expliciter.

    Anonyme
    3 juillet 2019 - 17 h 56 min

    on est pas sur qu ils se présente pour notre bien alors serrez les rangs on ne sait pas qui est qui? ce n est pas a ces gens de trouver la solution pour nous c est a nous de trouver notre solution

    Nasser
    3 juillet 2019 - 17 h 55 min

    Attention!
    On nous manipule! Un mystérieux « Histoire en marche » appelle les algériens à manifester le 5 juillet en se servant de cette date symbolique qui est loin de leur politique mafieuse!
    « Histoire en marche » est un autre slogan des manipulateurs du « système.Il veut dire « on ne change pas » Leur but est de vous utiliser contre l’Armée (qui veut le changement)…
    signé: »les véritables hirakistes »
    Curieuse observation : plus la justice interpelle, juge et condamne, plus les appels à manifester, à contester et à fustiger l’Armée se multiplient !

    La recuperation est en cours
    3 juillet 2019 - 17 h 31 min

    Hypocrisie quand tu nous tiens!
    Le congrès de la Soummam n’ a jamais parlé d’ arabisation du pays, or les partis qui mystifient feignent leur participation à la déstructuration identitaire.
    La caution du régime à la nécessité d’ un semblant de légitimité politique faute de légitimation dans les urnes où ces  » partis  » n’ ont jamais été voté. Le modus operandi du régime se fait culture politique des  » opposants  » fictifs.

    kad
    3 juillet 2019 - 17 h 21 min

    Ces partis et associations se démènent depuis déjà pas mal de temps pour s’approprier le Hirak. Ils ont bien choisi la date de la marche, pour pouvoir profiter du nombre mais le Hirak connais leur desseins et leur ruse. Ce jour du 5 juillet les algériens iront pic-niquer et prendre un bol d’air pur avec leur enfants et leurs familles à la compagne ou au bord de la mer. Les gens sincères ont déjà marché de puis des mois et auront tout le temps pour marcher sans qu’il leur soit donner l’ordre de le faire.

    Digage!
    3 juillet 2019 - 17 h 20 min

    Le 5 Juillet doit être repris par le peuple, et ne plus être une fête militaire et officielle entre eux.
    Il est temps de se ré-approprier son indépendance et ne plus attendre de l’Etatt qu’il nous invite une Warda El Djazairia pour fêter notre indépendance.
    Oui il faut sortir en masse fêter l’indépendance du peuple algérien. Dans chaque ville, chaque quartier, chaque village, s’organiser, et célébrer cette date sans la présence de la 3issaba.

    Court-circuit... c'est cui cui !!!
    3 juillet 2019 - 17 h 12 min

    Pourquoi ? IL Y A TOUJOURS DES PARTIS EN ALGE2RIE APRÈS QUATRE MOIS DE PROTESTA…!? Mais ces pseudo « partis » à la manque vomis par le peuple Algérien n’ont vraiment AUCUNE DIGNITÉ !!! TOUS des DJIAÂNINE….. Point barre. Ils devraient avoir TOUS HONTE.

    Malik
    3 juillet 2019 - 17 h 07 min

    il et temps que le peuple propose des loi a appliquer peu importe les homme élu !
    les citoyen doivent réclamer l’interdiction du gaz de schiste et la sauvegarde des nappe phréatique vital au pays
    ils doive demander le rétablissement du barrage vert pour stopper la désertification
    les loi avant les hommes

      Droits Humains
      3 juillet 2019 - 17 h 25 min

      Bonjour Malik.
      Tu es le premier citoyen que je lis avec plaisir et beaucoup de joie, car c’est la première fois que je vois des propositions politiques fondamentales émises par un internaute.
      Et dire que ces agitateurs, ces manipulateurs n’ont jamais rien proposé. Ils sont des milliers, et n’ont aucun neurone. En plus, ils veulent qu’on leur fasse confiance. Tiens, ils nous prennent pour des demeurés.
      Merci Malik, continuons le combat, le vrai

    Karamazov
    3 juillet 2019 - 16 h 43 min

    Depwi swassatdou nous n’avions cessé de traire un veau en attendant d’être servi par li ihelbouh.
    On a beau spliki que ce n’est pas un problème de traite ou de trayeur . Et encore moins de ceux qui attendent d’être servis.

    Le 5 juillet il y aura sans doute 40 millions de marcheur . Et combien même ils seront trois cent millions , le veau ne donnera pas de lait, ipicitou !

    On vous l’a dit et répété nos uniques et vrais problèmes sont la rente et la religion!

    Mais roh sefhem lhoum enta ya Mes3oud !

      Karamazov
      3 juillet 2019 - 17 h 12 min

      Sipa lapine de changer de veau non plus !

      Karamazov
      3 juillet 2019 - 17 h 19 min

      Vous avez aimé , té une Zotre!

      Un Monsieur avait pris un singe au marché pour le vendre.
      alors il criait chkoun yechri chadi yehleb, ayaw alghachi ,
      chkoun yechri chadi yehleb….

      Alors un chaland lui dit : bayène 3la wedjhou !

    Grisou
    3 juillet 2019 - 16 h 22 min

    Qu est-ce qu on nous sert a cette marche?.Le cachir et autre casse-croute c est pas light on veut de l importation

    Dz213
    3 juillet 2019 - 16 h 14 min

    Laisse les islamo tranquille qui sont dans leurs propre pays et insulte tes freres lès ma ko,le peuple Algerien a besoin d’une 2ème république non d’une 2ème colonisation,ps:je suis ni un islamiste ni un soukardji,je ne mange ni chtitha bouzelouf ni chtitha halouf ,…. akliya limité.

    ZORO
    3 juillet 2019 - 16 h 13 min

    Ces partis et associations doivent attendre yennayer2970 pour faire appel a ce peuple amazigh a 97% d apres les etudes ,ADN . D une pierre deux coups nous feterons chachenok et proclamerons la naissance de Tamezgha civilisation plusieurs fois millenaires.
    SigneZORO. ..Z….

      Zéro
      3 juillet 2019 - 16 h 26 min

      Un blasphème dans cette montagne de processions et de piété , ça nous change.

      Au moins ils auront essayé d’empêcher le Hirak de nous emmener à Meka .

      Anonyme
      3 juillet 2019 - 21 h 51 min

      Les amazighs tu en fait une fixation. C’est presque maladif chez toi. Tu devrais voir un psychiatre qui te ferait decouvrir bien des choses ou bien demander a chakib de te donner l’adresse de sa zaouia preferee.

        ZORO
        4 juillet 2019 - 7 h 43 min

        A anonyme 3 juillet 21h51
        Je sais que tu es amazigh depuis les annees 70 ,depuis la naissance de Amazigh le fils de Kateb ,mais avant ca tu caches de dire qui tu etais ,zwawi,mzabi,chelhi,rifi,chenoui,tergui,siwi, canari,pourquoi ce deni de votre didentité que vous essayez de dissoudre dans cette chimerique TAMESKHART.
        SIGNEZORO. ..Z….

    Dz213
    3 juillet 2019 - 15 h 58 min

    Quinze partis sortiront à la recherche du couteau pour couper la tarte qui est entre lès mains du hirak qui commence a perdre la boussole et navigue dans toutes lès directions.

    2ème république
    3 juillet 2019 - 15 h 21 min

    On a pas entendu les partis et organisations FLNo-islamo-cachiristes ? On dirait qu’ils n’aiment pas marcher contre tonton Gaid? Avec tout le cachir pris ces 20 dernières années ils en redemandent encore!!! Ça frôle l’intoxication!!

      Anonyme
      3 juillet 2019 - 16 h 21 min

      Et ceux qui ont pris le caviar ces 20 dernières années, comme rabrab, haddad 1 et haddad 2, tahkout, mazouz, oulmi, ouyahia, sellal, amara benyounes, ghoul, khalida toumi, hanoun, toufiq et tartag et said bouteflika, tu n’en parles pas ? maintenat ils mangent des haricots et lentilles à el-harrach et blida. hahaha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.